Partagez
 

 Runaways ft. Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyMer 5 Nov 2014 - 18:29

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Runaways ft. Hiro Empty

Runaways


Une fois de plus, je me retrouvais devant la porte de la colocation avec les mains pleines de nourriture. Je ne sais pas ce que pensaient les gars qui vivaient avec Madison de ma présence récurrente et certes, ça me gênait un peu de m'incruster si souvent dans la chambre de la jeune femme, mais je ressentais profondément le besoin d'être là pour elle depuis les problèmes que ce salaud de blond lui avait posé. Je n'étais pas naïf au point de penser qu'elle pouvait se remettre d'une telle histoire en quelques semaines, sans compter le fait que sa situation en Amérique était plus que précaire au niveau financier, alors qu'on le veuille ou non, je ne voulais plus la lâcher des yeux jusqu'à ce que je sois certain qu'elle pourrait « marcher seule »... s'il lui arrivait d'autres embrouilles, je m'en serais voulu à mort.

Après avoir toqué à la porte, je m'étirais un coup et m'appuyais sur le cadre de la porte en attendant qu'on vienne m'ouvrir. À vrai dire, je n'étais pas certain que Mad's était là, mais même si ce n'était pas le cas, je patienterais jusqu'à son retour, puis-ce qu'elle m'avait proposé de passer. De toute façon, pour éviter d'embêter les mecs, j'avais pris mes feuilles de partition vide et je pourrais ainsi avancer dans l'écriture de mon morceau. Le squelette était déjà en place, j'avais posé les percussions et il était question de m'attaquer aux instruments à corde à présent. Ca demandait certes du travail, tout ça, mais j'étais tellement passionné par ce que je faisais lorsque je m'y mettais que je n'y voyais pas la difficulté... et puis ça me permettait de me couper du reste et d'être focalisé sur la tâche au lieu de divaguer. Lorsque je trouverais des musiciens pour donner vie à ces centaines de bouts de papier sur lesquels je griffonnais sans arrêt, je trouverais enfin le moment de souffler un peu. Et puis que je mettrais à autre chose.

La porte finit par s'ouvrir et je me retrouvais non pas face à mon amie Madison, mais à l'un de ses camarades masculins. Je n'étais pas surpris, c'était aussi chez lui, ici, et honnêtement, le contact était rapidement passé entre nous, donc bon. Quand je pense qu'à la base, Hiroki et Mady se connaissaient pour la même raison que moi : une question de perfectionnement de la langue. J'aurais presque pu être jaloux qu'elle ait un autre correspondant si c'était dans mon caractère, tiens, ahahaha.

« Hey, salut ! Ca va ? »

Ouais, tiens... comment est-ce qu'il allait, depuis le mois d'aout... ?


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyMer 5 Nov 2014 - 23:30

avatar
Invité
Invité

Runaways ft. Hiro Empty

« Vous vous foutez de ma gueule ? » Il est en colère, il est tendu comme un string. Il est réellement énervé. En ce moment, il a dû mal à se contrôler, il n’y peut rien. Il jette violemment le sandwich à la tête de la jeune femme. Non, vraiment, il n’a aucune retenue. « On est censé être dans un restaurant pour végétariens et végétaliens, je demande un sandwich vegan et vous y mettez de la mayonnaise ? » Il la regarde complètement outré. Dire qu’il a failli manger ça. « C’est irrespectueux et… » Il voit alors le directeur du restaurant arriver et se mettre devant l’empêchant d’hurler un peu plus sur la pauvre employée en larme. Il passe une main dans sa chevelure longue et dense avant de détourner le regard en comprenant qu’il est allé trop loin. « Nous vous offrons un bon de 100 euros de repas ici. » Il regarde ce que le directeur lui tend et le prend doucement. « Mais s’il vous plait… Plus d’esclandre, nous ferons en sorte qu’une chose pareille n’arrive plus. » Il regarde les clients autour de lui qui le dévisagent. Doucement, il baisse son regard et se recule, récupérant sa veste et sa sacoche pour partir de là. Sur la route, il donne son ticket à un SDF.

Il ne sait pas ce qui lui arrive en ce moment, il est tellement en colère pour tout. Peut-être… peut-être que c’est le contre coup du décès de sa mère. Peut-être que tout ce qu’il a engrangé qui le bouffe totalement maintenant. Il s’en veut d’avoir été si impulsif, il n’est pas comme ça, il n’a jamais été comme ça. Il s’arrête dans sa course et met un pied à terre pour ne pas que son vélo tombe. Il soupire longuement en reprenant son souffle avant de passer par le temple bouddhiste et d’y allumer un encens tout en laissant une prière tomber. Il en avait besoin. Il se rend finalement au loft rapidement et se fait accueillir par Seattle et par le husky de RJ en fanfare. « Les gamelles sont vides ou quoi ? » Bingo. Il regarde les écuelles d’un air désespéré tout en soupirant. Il les remplit à nouveau alors que son ventre gronde, mais il se contente simplement d’avaler une pomme. L’aventure de toute à l’heure lui a un peu coupé l’envie d’avaler quoi que ce soit malgré la fin présente.

Une fois sa collation avalé, il s’empresse de rejoindre sa chambre et de se mettre en tenue de sport. Il attache sa longue paillasse pour ne pas être emmerdé avec ça, puis il enfile un short et un marcel avant de rejoindre le tapis de course. MP3 sur les oreilles, il court pour oublier, pour se défouler aussi. Parfois, il aimerait retourner à la boxe ou pouvoir encore combattre contre RJ, mais ça devient un peu compliqué maintenant. Il se rend compte que depuis l’arrêt de la fac, il fait moins de sport et c’est peut-être ça aussi qui le bouffe pas mal. Avant, il pouvait s’extérioriser grâce à ça, mais maintenant, ce n’est plus aussi fréquent. Il soupire longuement en se rendant compte qu’il pense encore trop alors que Seattle s’allonge sur le lit de tout son long comme un pacha. Il s’arrête au bout d’une heure et boit un peu pour ne pas se déshydrater lorsqu’il entend frapper à la porte. Haussant un sourcil, il retire ses écouteurs et se rend à la porte qu’il ouvre sur un Teru visiblement en forme. Il s’incline doucement face à lui, en bon japonais qu’il est avant de lui sourire un peu. « ça va et toi ? » Il se pousse pour le laisser entrer et referme la porte. « Madi est pas encore là… » Il avance pour rejoindre la cuisine et se faire un grand smoothie. « Tu veux quelque chose à boire ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptySam 8 Nov 2014 - 9:37

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Runaways ft. Hiro Empty

Je répondis automatiquement au sourire d'Hiroki en lui en rendant un de mon propre cru, puis entrais dans le couloir lorsqu'il se déplaça. Au vu de sa tenue, il venait apparemment de faire du sport, j'espérais sincèrement ne pas l'avoir interrompu dans son entrainement. « Yup, comme d'hab'. » Il m'annonça ensuite rapidement que Madison n'était pas rentrée et bien que cela renforça un peu ma peur de le déranger, je chassais vite cette idée de mon esprit, le suivant simplement jusqu'à la cuisine où je pris place à l'un des tabourets du bar tandis qu'il commençait à réunir des fruits près du blender. « Juste un verre d'eau, s'il te plait. » C'était pas plus mal, on aurait l'occasion de discuter un peu entre nous autrement que via internet, comme ça. J'étais assez reconnaissant d'avoir fait la rencontre de ce jeune homme, si vous voulez vraiment savoir... c'était bête à dire, mais presque tous mes amis étant occidentaux depuis quelques années, ça me faisait du bien de pouvoir partager des principes de base en commun avec quelqu'un. Non pas que je ne savais pas m'adapter à une autre culture, je l'avais fait sans le moindre problème dès mon arrivée aux US, ceci malgré quelques petites bourdes par-ci par-là et d'autres moments où je me suis littéralement retrouvé outré par les pratiques américaines, mais c'était quand même reposant d'avoir quelqu'un qui pouvait mieux saisir certaines de mes émotions ou réflexion que Bryan truc ou Ashley machin. Le nombre de fois où l'on m'a balancé la phrase « Ah, c'est encore un de vos trucs de ching chong » parce que je ne réagissais pas tout de suite comme on l'attendait de moi ou parce que les types pensaient qu'en caricaturant leurs pratiques pour les adapter aux miennes, ça me ferait plaisir, je les comptais plus... et même si ça n'allait pas me vexer pour autant, je dois dire que c'était assez usant à la longue. En plus, j'étais né en Suisse, je parlais français et j'avais été éduqué dans une culture européenne dès mon plus jeune âge, alors merde, hein, les gars. Bref. C'était comme ça, il suffisait d'être bridé et de dire un truc de travers pour que ça soit mal interprété, dans ce pays. C'aurait été pareil pour un étranger au Japon.

Tout en observant Hiroki se préparer sa boisson, je réalisais que c'était la première fois qu'il avait les cheveux ainsi relevés. Ca le changeait complètement d'avoir le visage dégagé... à commencer par le fait que ses traits creusés ressortaient de plus belle. Je n'imaginais pas complètement ce qu'il pouvait bien traverser en ce moment, émotionnellement parlant, mais la perte d'un membre de sa famille alors qu'on était soi-même déjà adulte, je connaissais... et je n'avais pas tellement envie qu'il traine son deuil aussi longtemps que moi. Allez, Teru, lance un sujet. « Comment ça se passe les photos, en ce moment ? Vous avez un projet en particulier ? » Entre deux, il s'approcha pour me donner mon verre d'eau et lorsqu'il se retourna à nouveau pour terminer son smoothie, je ne pus m'empêcher de plisser les yeux en remarquant quelque chose dans sa nuque.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyLun 10 Nov 2014 - 12:18

avatar
Invité
Invité

Runaways ft. Hiro Empty

« Yup, comme d'hab'. » Il affiche un maigre sourire quand il lui dit ça. Teru est le genre de bonhomme à visiblement être de bonne humeur tout le temps et à le répandre autour de lui. Ce n’est pas plus mal à vrai dire. Madison a besoin d’un bisounours rêveur autour d’elle. Hiro est tellement terre à terre en comparaison. Il lui demande ce qu’il souhaite boire, par politesse et habitude aussi, il sait bien recevoir, une chose que ses parents ont eu le temps de lui apprendre avant que tout ne parte de travers. « Juste un verre d'eau, s'il te plait. » Il hoche la tête doucement avant de prendre un grand verre, une bouteille au frais et de sortir des glaçons avec des morceaux de fruits à l’intérieur à l’intérieur pour rafraîchir un peu plus sa boisson d’une façon amusante et diététique. Il verse ensuite l’eau sur le tout et fait glisser son verre devant le nez du jeune japonais. Il aime avoir quelqu’un comme lui face à lui parce qu’il sait qu’il peut être totalement naturel et avoir d’ancien réflexe sans que les gens ne s’en offusquent et ça fait quand même du bien, il ne peut pas le nier. « Comment ça se passe les photos, en ce moment ? Vous avez un projet en particulier ? » Il tourne doucement sa tête vers lui. « Attends. » Il met le blender en route et y rajoute de la glace pilée, du jus d’orange et un peu de sucre pour pouvoir terminer sa boisson. Le bruit est assourdissant alors autant le faire avant de commencer une discussion trop sérieuse. Quand il termine, il verse le tout dans un grand verre avant de venir s’installer à ses côtés. « Des projets… » Il soupire un peu. « En fait, Aaron a beaucoup de projets en ce moment, moi pas vraiment. Je le suis, j’me charge de l’organisation, des rendez-vous des développements, de… beaucoup de choses. Et de temps en temps, il me prend sur des shootings, des mariages, des événements. C’est un peu frustrant par moment, mais c’est comme ça qu’on apprend non ? » Il lui sourit un peu avant de boire son premier repas de la journée. Dire qu’il est 14h passée. « Et toi ? Ça se passe bien la fac ? Tu vas postuler pour une confrérie ? Franchement, évite les Deltas, je suis allé dedans et okay, j’ai fait des rencontres sympas, mais mon dieu, ils sont vraiment trop cons parfois. » Il soupire doucement. « Y’a une meilleure ambiance chez les Phi à ce qu’il paraît. » Il avale la moitié de son smoothie avant de reposer le verre et de jouer avec d’un air nonchalant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyJeu 13 Nov 2014 - 13:23

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Runaways ft. Hiro Empty

Ouah, ça c'était un verre d'eau de luxe, les amis. J'aurais pas été mieux servi à l'hôtel. Je le remerciais poliment avant de boire une gorgée de ma boisson, puis l'observais préparer son smoothie tout en tapant doucement du pied sur l'une des barres qui soutenait le tabouret. C'était un petit réflexe nerveux que j'avais acquis avec le temps, que ce soit en cours ou à la maison et qui énervait parfois certaines de mes connaissances parce que soi-disant, ça les stressait de me voir faire ça. Bref, Hiroki finit par éteindre la machine et dans mon esprit, un petit trouble s'était installé. Il avait définitivement une tache de naissance à l'arrière du cou... je me passais inconsciemment une main sur la nuque en y réfléchissant.

Le jeune homme finit néanmoins par venir se poser à côté de moi et il répondit à ma question en me faisant part de sa frustration vis-à-vis de son job d'assistant photographe. Evidemment, il faisait un peu le sale boulot pour son patron, mais il fallait bien que quelqu'un s'en charge et il n'avait pas été engagé pour faire joli... j'imaginais néanmoins bien qu'en étant lui-même passionné par la photo, ça ne devait pas toujours être agréable de rester derrière la « scène principale ». « Bah... le point positif c'est qu'au moins, tu seras incollable sur le sujet quand t'auras ta propre affaire. » Et je le pensais sincèrement. Travailler avec un professionnel lui permettait de gagner en expérience et d'apprendre l'envers du décor, comme il le disait si bien. Il ne serait ainsi pas prit de court lorsqu'il s'agirait de se lancer seul. Je lui souris, puis écoutais attentivement ses questions concernant les confréries. Ah... encore un qui me parlait d'en rejoindre une... j'imagine que l'ouverture des rush weeks y était pour quelque chose... et que le fait qu'avec mes cinq ans d'études, j'étais désormais un habitué de la vie communautaire de l'UCLA, aussi. Après un petit rire étouffé à sa remarque concernant les Delta, je lâchais donc un soupir, puis bus une nouvelle gorgée d'eau, pensif. De toute manière, qu'est-ce que j'irais faire chez ces mecs-là avec mon gabarit ? Et ce n'était absolument pas contre Hiroki, mais je n'avais pas tellement l'intention d'être associé aux stéréotypes qu'on attribuait aux mecs de ce groupe que je voyais comme... une bande de douchebags. Apparemment, mon ami lui-même semblait confirmer mon impression de la confrérie en question, alors c'était vite vu. « Eh, t'es la quatrième personne qui me parle de ça depuis le début de la semaine ! Je crois que vais finir par me laisser convaincre, ça peut être sympa de finir ma scolarité là-bas... » Je haussais finalement les épaules, pas encore tout à fait certain d'avoir pris ma décision, puis me redressais un peu en étirant mon corps désespérément longiligne. S'en suivi un petit silence. J'allais paraître étrange si je lui parlais de ça maintenant... mais bon, tant pis, ça ne serait ni la première, ni la dernière fois. « Au fait... c'est la première fois que je te vois avec les cheveux relevés, ça te va plutôt bien. » Oh... wait. Ca, c'était quand même digne d'une mauvaise technique de drague, j'aurais pu m'y prendre autrement. J'éclatais donc de rire en me cachant le visage sous une main, un peu gêné. « Euh, non, c'est pas ce que je voulais dire, ahahaha... c'est juste que j'avais jamais remarqué la tâche dans ta nuque à cause de ça. » Je me calmais rapidement. « C'est une drôle de coïncidence... »


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyJeu 13 Nov 2014 - 21:04

avatar
Invité
Invité

Runaways ft. Hiro Empty

« Bah... le point positif c'est qu'au moins, tu seras incollable sur le sujet quand t'auras ta propre affaire. » Il sourit un peu avant d’hocher la tête. « Oui, c’est sûr que c’est bien et j’adore bosser avec Aaron franchement, je changerai pour rien au monde, mais parfois, c’est juste un peu frustrant d’être toujours vu comme un débutant. » Il soupire faiblement, il sait que son mentor est bourré de talents, qu’il a un nom qui fait mouche quand on le prononce dans le milieu malgré sa jeunesse mais depuis qu’il est vraiment son assistant, il a l’impression que parfois, Aaron oublie qu’il est un photographe comme lui. Malgré ça, il n’ira pas se rebeller contre lui, au contraire, il garde la tête droite et continue de bien travailler. Peut-être que comme ça, dans peu de temps, il aura l’occasion de faire vraiment ses preuves. Il ne veut pas passer pour un ingrat et change de sujet en parlant de l’université et des choses qui s’y passent, comme le recrutement dans les fraternités. « Eh, t'es la quatrième personne qui me parle de ça depuis le début de la semaine ! Je crois que vais finir par me laisser convaincre, ça peut être sympa de finir ma scolarité là-bas... » Un autre sourire s’étire éphémèrement sur ses lèvres alors qu’il avale une autre gorgée de smoothie avant de le regarder. « J’te dis juste ce que je sais. J’étais chez les deltas, mais c’était pas une bonne expérience, alors de ce que j’en ai vu, les Phi ont l’air mieux. » Il hausse doucement ses épaules avant de fixer le vide et de soupirer doucement, puis de poser son menton dans sa main. Il ressent la fatigue du contrecoup sportif maintenant. Une bonne douche et ça ira mieux ensuite. « Au fait... c'est la première fois que je te vois avec les cheveux relevés, ça te va plutôt bien. » Il hausse un sourcil tout en le regardant, plutôt surpris par tout ça, il faut bien l’avouer. Certes, ce n’est pas la première fois qu’il a l’impression de se faire draguer par un mec, mais il ne pensait pas que Teru… « Je croyais que tu étais plutôt attiré par Heloise… » « Euh, non, c'est pas ce que je voulais dire, ahahaha... c'est juste que j'avais jamais remarqué la tâche dans ta nuque à cause de ça. » Il fronce ses sourcils cette fois avant de caresser sa tâche de naissance d’un air songeur. Il est bien le premier à tenter de lui parler de ça en réalité. « C'est une drôle de coïncidence... » « Coïncidence pourquoi ? » Il soupire un peu avant de se remettre assis correctement. « C’est une tâche héréditaire. » Il soupire doucement. « Un de mes parents doit avoir la même, lequel, j’en sais rien. J’ai été adopté, alors c’est pas vraiment simple de savoir. » Il se tourne doucement vers lui avant de se lever à nouveau. « Si tu me dis que quelqu’un de ta famille à la même je ris… ou je pleure à vrai dire. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptySam 15 Nov 2014 - 21:13

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Runaways ft. Hiro Empty

Je lui offris un petit sourire compatissant tout en hochant la tête d'un air compréhensif lorsqu'il m'expliqua qu'il était un peu frustré d'être pris pour un débutant. Lorsqu'on sort d'études universitaires, c'est certain qu'on voudrait avoir une plus grande part de gâteau... la patience serait sa plus grande amie sur ce coup-ci. Tout vient à point à qui sait attendre, comme on dit. Néanmoins, le sujet boulot fut clos à partir de là et nous basculions sur cette histoire de confrérie, Hiro soulignant à nouveau le fait que les Phi lui semblaient mieux que les Delta. Et même s'il « me disait juste ce qu'il savait », je ne pouvais pas m'empêcher de voir-là une proposition indirecte de m'essayer à déposer une candidature. Je restais pensif un moment jusqu'à le voir soupirer et me dire que je devrais peut-être éviter de le déranger plus longtemps, vu son état de fatigue clairement présent. J'allais le lâcher bientôt, oui... mais d'abord, il y avait ce sujet que je devais aborder avec lui. Maladroitement.

« Je croyais que tu étais plutôt attiré par Heloise… »

La gorgée d'eau que je venais de prendre failli retourner dans mon verre au moment-même où il prononça cette phrase, ceci avec un naturel déconcertant que me fit immédiatement tourner la tête vers lui d'un air presque horrifié. Comment savait-il ça ? Madison lui avait dit quelque chose ? Est-ce qu'elle avait remarqué que j'avais des vues sur sa cousine ?! Qui d'autre était également au courant ? J'eus du mal à ignorer la remarque d'Hiroki, pour le coup, mais finis par me concentrer sur ma boisson en évitant désormais son regard. 'Peut-être que si je n'avais pas les yeux dirigés sur lui, il ne verrait pas ma gêne, même s'il n'y avait personne d'autre dans la pièce', proposa mon cerveau d'une maturité légendaire. Ceci c'est, c'est donc l'air de rien que je passais à autre chose pour arriver au coeur du sujet qui m'intéressait vraiment. J'espérais juste qu'il n'insisterait pas sur cette histoire avec Heloise... de toute manière, j'avais aucune chance. Et puis si elle s'entendait pas avec Madi, ce n'était pas une bonne idée... mais j'avais eu le coup de foudre, malheureusement, et contre ça, il n'y avait pas de remèdes.

« Coïncidence pourquoi ? C’est une tâche héréditaire. Un de mes parents doit avoir la même, lequel, j’en sais rien. J’ai été adopté, alors c’est pas vraiment simple de savoir. Si tu me dis que quelqu’un de ta famille a la même je ris… ou je pleure à vrai dire. »

Bon, il avait presque tout dit à ma place, parfait ! Je savais bien que Hiro était adopté et c'est justement ce qui avait éveillé ma curiosité dès l'instant où j'avais aperçu sa tâche, car elle m'avait cruellement rappelé celle de ce garçon chez qui ma soeur passait tout son temps il y a quelques années. Il était un peu bizarre dans son genre, avec ses énormes yeux marrons qui te fixaient soit comme s'il allait te sauter dessus ou soit comme s'il n'avait même pas entendu ce que tu venais de lui raconter et qu'il était sur une autre planète. Même si je n'avais absolument rien contre Yôsuke, je ne comprenais pas non plus ce qu'elle lui trouvait. Il n'était ni particulièrement sociable, ni facile à cerner... et pourtant, il n'avait jamais eu une vie spécialement difficile pour expliquer son attitude distante, à ma connaissance. C'était simplement un extraterrestre dans son genre. « Oui, je connais un gars de ton âge qui a exactement la même. Il est un peu plus petit que toi et vit pas loin d'Osaka. Ses parents tiennent un Ryokan... c'était un ami de ma soeur.  » Je haussais les épaules. « Enfin, tu me diras, y'a surement un tas d'autres gars avec une tâche dans la nuque au Japon. »


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyDim 16 Nov 2014 - 22:14

avatar
Invité
Invité

Runaways ft. Hiro Empty

Quand il le voit s’étouffer à moitié en citant le prénom d’Heloise, il sait bien qu’il fait mouche. Madison ne lui a pas vraiment parlé de ça, il a juste eu à remarquer une fois le regard de Teru quand l’écossaise a prononcé le prénom de sa cousine pour comprendre que quelque chose s’était passé en lui. Il la connait de vu la jolie cousine, c’est vrai qu’elle est belle, mais pas forcément le genre de femme sur lesquelles il se retourne. A vrai dire, il aime les plus âgées que lui sans réellement savoir pourquoi, mais elles sont toutes un peu plus vieilles. Scarlett, Madi… Il soupire doucement en y songeant avant de secouer doucement sa tête et de penser à ce que Teru lui dit. Une coïncidence, vraiment ? Comment peut-on appeler ça une coïncidence à vrai dire ? C’est même plutôt étrange qu’il ait déjà vu quelqu’un avec cette forme de tache et exactement au même endroit. A vrai dire, ça le fait plutôt flipper. Il essaye de plaisanter sur ça, après tout, ça ne peut pas être vrai non ? Il se lève et attrape son verre vide pour aller le mettre au lave-vaisselle et de prendre des petits biscuits vegan qu’il sort sur la table et d’autres « normaux » pour que Teru puisse les apprécier à sa place. « Oui, je connais un gars de ton âge qui a exactement la même. Il est un peu plus petit que toi et vit pas loin d'Osaka. Ses parents tiennent un Ryokan... c'était un ami de ma soeur. » Heureusement qu’il n’a plus rien en main parce que tout ce qu’il tenait aurait fini sur le sol pour être honnête. Il avale difficilement sa salive en le fixant d’un air incompréhensible. « Enfin, tu me diras, y'a surement un tas d'autres gars avec une tâche dans la nuque au Japon. » Hé ? Il se fiche de lui ? « Baka… » Il le sort dans un murmure sans vraiment pouvoir le retenir. Il n’a jamais été malpoli ou insultant et encore moins « gratuitement » mais la façon dont il parle légèrement de cette bombe le retourne tellement que c’est venu tout seul. « A mon avis non, y’a pas tout un tas d’autres gars qui ont ça… Manque plus qu’il soit né le 31 décembre et je fais une syncope en pensant me trouver face à un jumeau séparé à la naissance. » Non, ce n’est pas possible après tout hein ? Il a déjà recherché des infos sur sa naissance, sur sa famille, rien ne faisait la mention d’un second bébé et surtout… même s’ils existaient, pourquoi n’ont-ils pas été mis ensemble à l’orphelinat ? Non, non vraiment, tout ça est purement impossible. Il se remet assis et attrape un biscuit avant de le poser doucement sur la table et de fixer le vide. Et si c’était ça le vide qu’il ressent depuis son enfance ? Est-ce possible ? Vraiment ? Et si c’est faux ? Et si tout est décevant ? Il soupire doucement avant de ramasser son encas et de croquer à nouveau dedans.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro EmptyJeu 20 Nov 2014 - 9:35

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Runaways ft. Hiro Empty

« Baka… » Sa réaction me fit automatiquement pincer les lèvres et rentrer un peu la tête entre mes épaules. À le voir, il semblerait que j'avais touché quelque chose de bien plus sensible que je ne l'avais pensé et forcément, je ne m'en rendais compte que maintenant. C'est vrai que niveau subtilité, il y avait mieux... même si, pour moi, il ne s'agissait là que d'une conversation et que dans le fond, j'avais dis ça sans vraiment calculer l'impact que mes mots pouvaient avoir sur un orphelin comme lui. T'es un imbécile, Teru, il a raison. « A mon avis non, y’a pas tout un tas d’autres gars qui ont ça… Manque plus qu’il soit né le 31 décembre et je fais une syncope en pensant me trouver face à un jumeau séparé à la naissance. » Un jumeau ? J'ouvris de grands yeux étonnés. Ah, mais le petit ne lui ressemblait pas tant que ça physiquement, même si ce n'était pas un critère, certes. J'étais désormais très gêné d'avoir amené un sujet pareil sur la table et en conséquence à ça, ma main vint automatiquement attraper un biscuit pour le grignoter. « Je ne sais pas quand il est né... » Répondis-je finalement d'un air désolé. Et ça y'est, Hiroki fixait désormais le vide d'un air pensif, il devait être en train de se poser mille et une questions. Aurais-je du me taire, au sujet de cette histoire ? Jamais je n'aurais imaginé l'impact que mes paroles allaient avoir sur lui, mais maintenant que j'assistais à la scène en direct, j'avais ce sentiment qu'une sorte de petit espoir incertain s'était formé sans son esprit. Il devait se dire « peut-être » et comme je n'étais pas dans sa situation familiale, je ne pouvais pas comprendre ce que ça signifiait, mais je ressentis néanmoins une très claire empathie pour son coeur solitaire. Je pourrais l'aider... d'une manière ou d'une autre, je devais forcément être en mesure de l'aider avec ça, ce que je n'hésiterais donc pas à faire. On ne sait jamais ce qui peut arriver le lendemain ou même dans une heure. Une fraction de secondes peuvent modifier le cours d'une vie, ça peut être juste cet instant « trop tard » qu'on regrettera ensuite toute son existence et je ne voulais pas retomber dans ce schéma-là, d'autant plus s'il impliquait des tiers. J'avais maintenant ma part de responsabilité dans cette histoire et franchement, ce serait peut-être une bonne chose qu'Hiroki retrouve des racines, si racines il y avait effectivement. « Tu devrais peut-être le rencontrer ou lui parler, ça peut donner quelque chose, on ne sait jamais. » Je haussais les épaules en terminant mon verre d'eau. « Mais j'ai pas envie de forcer la main, je comprends que c'est délicat... alors... demande-moi son contact quand tu te sentiras prêt, d'accord ? » Je déposais mes yeux sur lui une nouvelle fois, puis inclinais brièvement la tête. Si ça ne tenait qu'à moi et surtout s'ils se trouvaient tous les deux dans la même ville, j'aurais déjà commencé à organiser une entrevue sans leur demander leur avis, parce que je trouvais que important le fait qu'ils se voient... mais ce n'était pas très respectueux, n'est-ce pas ? Mieux valait ne pas s'attarder sur ce sujet.

Pour couper le contact et nous aider à passer à autre chose, je saisis mon verre vide et me levais du tabouret dans le but d'aller jeter les restes de fruit et de mettre la vaisselle dans la machine, mais ce simple changement de position un peu trop rapide fut suffisant pour que ma tête commence à tourner, m'obligeant à me tenir un instant au bar le temps que mon équilibre se stabilise. À peine plus tard, on entendit néanmoins la porte d'entrée être déverrouillée par des clés, ça devait être Madison qui rentrait.

Il était temps de mettre fin à cette conversation... même si j'avais désormais une petite idée en tête.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Runaways ft. Hiro   Runaways ft. Hiro Empty

Contenu sponsorisé

Runaways ft. Hiro Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Runaways ft. Hiro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et c'est toi le gland! [Rang S/ Pv Hiro']
» Hiro Shima > Colonel Toji
» APPEL DE SCAR A HIRO.
» Comment Hiro a été accepté dans le staff et comment il fut chassé d'icelui.
» Le manga : Rave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: