Partagez
 

 The lucky one • Maki et les amis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 3:34

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

« Madi… Madison ! » Rien… absolument rien. « MADISON ! » La panique s’empare de lui alors qu’il pense à sa mère et dans sa tête, une vision de Madi étendue dans la rue lui vient alors à l’esprit. Il enfile ses baskets en vitesse et part. Elle ne répond plus et comme un con, il court avec le téléphone à l’oreille, au cas où, juste au cas où elle serait bien, qu’elle aurait juste fait tomber son téléphone dans la rue en ayant eu peur d’une voiture… Juste au cas où. Mais rien au contraire, il n’entend plus rien et ce silence assourdissant le rend complètement dingue. Il court aussi vite qu’une flèche pour rejoindre la rue du Devilish, remerciant alors dans un coin de sa tête, ses aptitudes en sport et surtout en athlétisme. Qui aurait pu croire que ça lui servirait un jour ? « Pitié pas ça… pas encore… » Son torse le brûle, ses jambes hurlent à la souffrance. Il ne s’est pas échauffé et il court tellement vite pour pouvoir la rejoindre que tout son corps le supplie de s’arrêter. Il n’y était pas préparé. Il doit prendre un virage et la rue sera juste là, mais il dérape complètement et s’écrase sur le bitume. « Hn… » Il grimace de douleur et se tourne lentement sur le dos. Son corps est secoué de spasms, il a du mal à reprendre son soufflé, sa joue égratignée le tiraille comme ses mains, son genou et sa cheville qui semble foulée. Lentement, il se met assis en secouant sa tête avec lenteur pour se reprendre lorsque son regard croise alors le corps de Madison à quelques mètres. Aucune voiture n’est là, le chauffard a dû s’enfuir. Il se redresse alors avec les larmes aux yeux et avance aussi vite qu’il le peut en boitant. « Madison… » Il se remet à courir malgré la douleur. « MADI !! » Il tombe à nouveau et gémit avant de se redresser encore et de terminer le chemin qui la sépare de lui. Malgré le sang qu’elle a sur elle, il lui touche le visage et lui prend le pouls afin de s’assurer qu’elle est encore en vie. Il cherche son téléphone sans succès avant de le voir plus loin dans la rue, là où il était tombé. Il se redresse et retourne le chercher. La douleur lui arrache des larmes, des gémissements, mais il revient à ses côtés et appelle le 911 pour signaler l’accident et demander une ambulance. Il reste en ligne, comme il le demande, mais il ne fait plus attention à eux. « Bats-toi… tout ira bien, mais il faut que tu te battes… » Il renifle et l’embrasse doucement sur le front avant de se mettre à ses côtés pour lui tenir chaud le temps que l’ambulance n’arrive. Heureusement pour eux, ils ne sont pas longs et les prennent en charge tous les deux jusqu’à l’hôpital. Il ne sait même pas comment prévenir sa famille ou sa cousine… On voudrait l’examiner, mais il refuse de se laisser approcher, redevenant alors le sauvageon qu’il est depuis son enfance. Malgré ça, il prend le temps de se poser afin d’envoyer des sms importants. Il n’a pas le courage de les appeler…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 11:17

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Je remerciais profondément mon sommeil léger de m'avoir permis de me réveiller dès que mon téléphone a sonné au pied de mon lit, cette nuit-là. Le sms de Hiroki qui venait de me parvenir était plus qu'inquiétant et bien que mon premier réflexe fut de vouloir le rappeler pour obtenir des précisions sur la situation, je me suis dis que s'il n'avait pas eu le courage de me parler de vive voix, c'était sans doute pour une bonne raison. À contre coeur, je me contentais donc de lui répondre, puis j'appelais un taxi, déjà debout sur mes jambes. Ceci fait, je m'empressais ensuite de m'habiller et vissais un bonnet sur ma tête, plus en raison de l'état impossible de mes cheveux et par réflexe que par réel besoin de me protéger du froid. Un instant plus tard, j'étais donc en bas de chez moi, à me ronger les ongles nerveusement tout en guettant mon véhicule qui finit par arriver bien trop lentement à mon goût. Que s'était-il passé ? Que lui était-il arrivé ? À quel point était-ce « grave » ? je restais accroché à mon téléphone sans réelle raison et ce durant tout le trajet, à relire le message du colocataire de Madison jusqu'à ce qu'enfin, j'aie le déclic : « on ne veut rien me dire, je ne suis pas de la famille ». Est-ce qu'il connaissait Héloise ? Est-ce que quelqu'un l'avait prévenue, elle ? Dans le doute, je choisis de lui envoyer un message dans la précipitation en butant sur mes mots à plusieurs reprises... et ne me demandez pas comment j'avais obtenu son numéro, au fait. Ce n'était pas tellement prévu que mon premier sms parle d'un accident grave de sa cousine, mais pour le coup, tant pis. Il y avait certaines priorités dans la vie.

Une fois à l’hôpital, j'allais demander à la réception où se trouvait Madison, mais on me redirigea vers une salle d'attente car elle se trouvait en pleine opération d'urgence. Génial... GENIAL ! Je me mis en marche dans la direction indiquée, à contre coeur, en retenant un petit gémissement et quelques sanglots une fois dans l’ascenseur. Je n'étais sans doute pas le seul dans cette situation, mais là, tout de suite, j'étais tétanisé par cette affreuse nouvelle. Tant qu'on ne saurait pas à quoi s'en tenir, ça allait être une torture sans nom. Une fois la porte de la salle passée, mon regard croisa la silhouette d'Hiroki qui semblait lui-même très mal au point. Qu'est-ce qui lui était arrivé, à lui aussi ??? Ils étaient dans le même accident ? Dans le fond, heureusement qu'il ait été là au bon moment, j'étais extrêmement reconnaissant de ça. Je m'arrête devant lui, cherche quelque chose à dire. Rien de me vient, son regard suffit à me donner les informations nécessaires... alors je prends place à ses côtés en serrant les dents et en croisant mes mains tremblantes, oubliant par la même occasion mon anglais le temps de notre huis-clos a deux. « Elle va s'en sortir... » Elle s'en sortait toujours. C'était une battante.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 12:09

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Ma précipitation a réveillé Shaé bien avant que je ne songe à la prévenir du drame. J'ai essayé de l'informer sur ce qu'il se passait sans pour autant lui provoquer un trop grand stress, son état s'étant tout de même fragilisé au fil des mois de grossesse. Fidèle à elle-même, elle était prête à m'accompagner jusqu'à l'hôpital, chose que j'ai refusée catégoriquement sans même chercher à réfléchir. Je ne veux pas qu'elle vienne s'ajouter à toute cette équation angoissante et préfère largement qu'elle reste chez nous, dans un endroit rassurant. C'est pourquoi je lui ai promis de l'avertir rapidement avant de l'embrasser et de, enfin, quitter mon appartement à la hâte.

Par chance, l'hôpital n'est pas loin de mon immeuble. Après avoir couru à moitié dans la ville pendant une dizaine de minutes, j'entre dans le bâtiment, bien moins bondé que lors des journées. Quelques personnes ci et là attendent, mais rien de plus. Je me précipite vers l'accueil, évoque le cas de Madison Fawcett, et on m'envoie dans une autre salle d'attente après m'avoir expliqué qu'elle était en pleine intervention d'urgence. Rapidement, mon regard se pose sur Hiroki, littéralement blanc de peur, d'angoisse. Je salue du regard l'autre homme (Teru) qui se trouve là et pose ma main dans la nuque de mon assistant pour le soutenir, d'une façon et d'une autre. Mon regard lui s'ancre dans le sien et j'essaye de le forcer à me regarder. « Hiro, tiens le coup, faut que tu sois fort pour elle là. » Il comprendra, je le sais. Doucement, ma main effleure son dos et retombe ensuite à sa position initiale. « Comment ça s'est passé ? Vous étiez tous les deux là au moment de l'accident ? » Je regarde l'un et l'autre à la suite. J'essaye de garder la tête haute mais la vérité c'est que j'ai peur aussi, bien plus qu'il n'en paraît peut-être. Tout ce qu'il faut, c'est ne pas imaginer le pire. Tout ce qu'il faut... Si seulement c'était simple.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 12:15

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Elle ne dort toujours pas comme elle étudie pour ses cours et c’est une bonne chose pour le coup, quand elle voit le sms de Teru, son cœur manque totalement de s’arrêter à vrai dire. Elle le lit, le relit et le lit encore en ayant les larmes qui inondent ses jolies joues. « C’est pas possible…. » Elle veut l’appeler, mais elle se dit que ce n’est pas le moment et qu’à la place, elle doit s’habiller et partir pour l’hôpital. Elle enfile un jean à la place de son pantalon de pyjama, une robe pull sur son petit top et des bottines avant d’attacher grossièrement ses cheveux en un chignon mal fait mais qui reste beau sur elle. « Mon dieu Madi… » Elle panique et attrape ses clés de voiture avant de courir dans les escaliers de son immeuble en oubliant l’ascenseur pour aller plus rapidement en bas. Elle ne cherche même pas à savoir comment Teru a pu avoir son numéro, pour le coup, elle est contente que ça soit arrivé pour tout dire. Elle tremble de tout son long et quand elle arrive devant sa petite micra… elle se fige. Il faut qu’elle se ressaisisse avant de partir en chemin, sinon, elle risque de faire une connerie, elle le sait bien. Faiblement, elle se pose contre la portière et reprend son souffle. Ça ne sert à rien de se tuer pour aller la voir, ça n’aidera personne. Quand elle reprend ses esprits, elle grimpe en voiture et démarre pour rejoindre l’hôpital. Ça va encore être compliqué à cause de leur différence physique, elle espère que les médecins comprendront qu’elle ne ment pas. Elle se gare enfin et court à travers le parking puis le hall. Un homme arrive avant elle et quand elle entend le nom de sa cousine, elle fronce les sourcils avant de le suivre à petite foulée. Elle se demande qui il peut être. Dans le couloir, elle reconnait Hiroki, mais surtout Teru. « Teru… » Elle l’expire dans un souffle difficile et les larmes reviennent quand elle voit l’état du colocataire de Madison. Elle s’arrête à bout de souffle avant de se jeter dans les bras de Teru, folle d’inquiétude. Elle entent alors l’homme (Aaron) demander des explications à Hiroki et se tait en restant contre l’autre jeune homme en ayant besoin de réconfort.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 12:29

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Il est dans un brouillard total. Il n’arrive pas empêcher son corps de trembler. Il est dans un état second. La douleur le tiraille franchement, mais il reste sur son siège pas loin du bloc opératoire en continuant d’envoyer des prières à bouddha, dieu ou n’importe qui de la protéger et de l’aider à s’en sortir. Il a toujours cru dans autre chose mais il n’a jamais été du genre à prier. Il y a bien une première fois pour tout non ? Il entend des pas qui arrive vers lui et doucement, il redresse sa tête pour voir Teru. La bienséance voudrait qu’il se relève pour l’accueillir, mais il en est incapable pour le moment, son corps le fait trop souffrir. Il le laisse s’installer à ses côtés avant de remettre sa tête dans ses mains. Tout lui semble trop lourd à porter, il a l’impression de crouler sous la pression et de ne pas savoir rester droit. « Elle va s'en sortir... » Quand il entend parler en japonais, il sourit faiblement et lui répond dans la même langue. « J’espère… J’ai envie d’y croire. » Mais il a peur, c’est normal non ? Il lâche sa tête pour fixer ses mains. Il a des plaies, du sang, le sien comme celui de Madison, il sait que c’est mal pour lui, dangereux, mais il s’en fout complètement pour le moment. Son regard croise alors celui du jeune homme et il reste ainsi quelques instants avant d’entendre d’autres pas. Sa tête se redresse faiblement pour voir Aaron et derrière lui, Heloise qui s’active tout en semblant catastrophée. La pauvre. Il sent la main de son boss s’installer dans sa nuque afin de le tenir fixe face à lui. « Hiro, tiens le coup, faut que tu sois fort pour elle là. » Ses yeux s’inondent de larmes qui refusent de tomber à la minute même où Aaron lui dit ça. Il laisse Teru prendre soin d’Helo, il en serait bien incapable lui. « Comment ça s'est passé ? Vous étiez tous les deux là au moment de l'accident ? » Hiroki secoue faiblement sa tête avant de soupirer longuement. « On était au téléphone… Elle avait eu... un entretient pour du boulot, alors elle était seulement en train de rentrer et elle m’a appelé pour avoir de la compagnie sur le chemin je crois. » Il marque une petite pause pour ravaler difficilement sa salive, son sanglot alors qu’il revit tout dans sa tête. « D’un coup, j’ai entendu le crissement de pneus et puis plus rien… Je suis sorti en trombe de la maison pour la retrouver et je suis tombé deux fois sur la route… » Il se regarde, il n’est qu’en jogging simple et petit t-shirt avec des égratignures et du sang un peu partout. « Elle était allongée au milieu de la route… » Il se penche en avant pour se poser contre Aaron, il retient tellement ses larmes que son corps est à nouveau secoué de spasmes. « J’ai couru aussi vite que j’ai pu…. J’te jure… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 13:04

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

RJ ne parvenait pas à prendre pleinement conscience des évènements, une vingtaine de minutes auparavant, il se retrouvait à une fête donnée par son agence, en bonne compagnie et des bouteilles de champagne à descendre dans la soirée. Il n’avait nullement prévu de finir sa nuit de la sorte, le plan était de s’en aller avec une blonde à son bras et de se laisser guider au gré de leurs inspirations et non pas d’aller chercher Alice pour se rendre en urgence à l’hôpital. Comment les choses avaient-elles pu devenir ce qu’elles étaient présentement ? Il était difficile de lui extirper quelques mots, trop concentré sur la route et sur le conditionnel de la situation, sur l’issue possible de cet accident. Pressé d’en savoir plus, il grilla quelques feux et sûrement quelques priorités également avant de ralentir quelque peu, il serait stupide qu’eux aussi se retrouvent sur une table d’opération à leur tour.
Devant l’hôpital, il avisa une place et dès qu’il fut garé, il s’extirpa rapidement du véhicule toujours dans ce même silence…professionnel puisqu’il comptait le nombre de chance qu’avec Madison selon la manière dont elle aurait été frappée. Mais tout ceci n’était que des suppositions, il n’avait pas toutes les informations en mains et cela le frustrait au plus haut point. Il tint la porte à Alice pour qu’elle entrer, avant de passer à son tour, se présentant à la dame de l’accueil qui heureusement pour lui il connaissait, elle ne se fit pas prier pour lui donner les informations dont il avait besoin, lui promettant de la tenir informée sur l’avancée de la situation. Il rejoignit les autres au moment où Hiroki débutait son explication, dont la moitié des visages ne lui disaient pas grand-chose, mais ils n’étaient pas là pour prendre le thé ensemble et discuter du beau temps. « Et les ambulanciers t’ont donné des informations sur son état quand ils l’amenaient jusqu’ici ? » Demanda-t-il finalement, ne se formalisant pas de salutations, l’heure n’était pas à la présentation. Il était affreusement tendu.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 13:29

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

La voiture de RJ se présente sur la route, face à la porte de mon immeuble, dès que j'en sors. Je grimpe à l'intérieur du véhicule en adressant un bref coup d’œil à l'Anglais, lui aussi semblant assez préoccupé. Mon regard va ensuite se poser sur la vitre quand le moteur se met à nouveau à ronronner et je peux y avoir mon reflet. Une fille avec un visage aux traits tirés à cause du réveil stressant en plein milieu de la nuit, rien de plus, rien de présentable, rien de beau. Qui s'en préoccuperait ? En temps normal, j'aurais tenté de dompter ma tignasse brune mais tout ce à quoi je songe, c'est Madison. Très rapidement, nous arrivons devant l'hôpital. Je suis docilement RJ dans ce lieu qui lui est familier, sans trop rien dire, le regard posé ci-et-là sur cette fille à qui il parle, et sur ces gens autour de nous. Je crois que je tremble un peu, face à l'ampleur que prend la situation dans mon esprit au fil des secondes. Avant même qu'ils ne terminent de discuter, je m'éloigne pour aller retrouver les autres personnes dans la salle d'attente. Le cœur bringuebalant, je m'attends à voir un visage que je connais mais non, aucun. Je n'en connais aucun. Trois asiatiques, un grand brun visiblement plus vieux que les autres. Snow... Snow devrait être là pour elle, c'est pourquoi je lui envoie de suite un message rapidement avant de relever les yeux sur ces gens, tous très inquiets et en particulier un. A l'écouter, c'est lui qui aurait prévenu les secours pour Madison. A nouveau je me sens proche de craquer alors je ferme les yeux, me retourne, pose ensuite mon regard sur les portes fermées menant au couloir, probablement interdit au public. Là où ils emmènent tous les blessés. Des frissons me parcourent, mes bras se croisent contre ma poitrine et là je repose mon regard sur RJ qui tente d'obtenir des informations. Mes prunelles le fixent un court instant qui me semble pourtant long. Sa tenue, je n'avais même pas fait attention à sa tenue. J'aimerais savoir pour quelle occasion il s'est vêtu d'une façon si élégante mais cela restera probablement au stade de l'énigme. Quand mon attention se porte à nouveau sur le plus pâle de tous, je m'assieds pour tenter de me calmer, ne faisant même pas attention à ce qu'il répond. Peine perdue, alors je me relève et fais les cents pas, nerveusement, guettant le moindre médecin.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 15:09

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Cette situation était un véritable cauchemar éveillé. Nous étions tous deux habités par une peur quasi palpable et après tout, qui ne l'aurait pas été ? Je n'avais pas vu Madison ni la gravité de ses blessures, mais Hiroki si et... c'était quelque chose qui se lisait parfaitement sur son visage. Non, pour rien au monde n'aurais-je désiré être à sa place, il devait avoir eu de mauvaises remontées de souvenirs avec tout ce sang et dans sa tête, tout devait se bousculer. Cette tension silencieuse dura jusqu'à ce que finalement, un homme (Aaron) entre dans la salle et s'approche de mon camarade pour tenter de le réconforter bien mieux que moi... mais je pouvais pas. Je pouvais pas essayer de rassurer quelqu'un qui avait les mains rouges et les genoux écorchés quand moi-même, j'étais à deux doigts d'imploser. J'espérais qu'il ne m'en voudrait pas pour ça... j'imagine que non. La situation était trop bizarre pour que nos réactions ne le soient elles-même pas. Alors que j'écoutais le grand brun parler, mon attention fut tout à coup détournée lorsqu'une voix féminine appela mon prénom depuis la porte d'entrée. Oh, elle était déjà là... je me forçais à me lever lorsque Heloise s'approcha de nous, puis refermais doucement mes bras dans son dos après qu'elle se soit venue se coller à moi. On ne se connaissait pas du tout, dans le fond, mais nous n'étions pas non plus des visages inconnus l'un pour l'autre et dans ce genre de situation-là, je crois que ça suffisait amplement à justifier ce genre de rapprochement que nous venions d'avoir. La recherche désespérée d'un peu de réconfort, ni plus ni moins. Je finis par me rasseoir en lui faisant une place sur mes genoux, puis écoutais les explications d'Hiroki, la gorge serrée. Peu de temps après, RJ ainsi qu'une inconnue (Alice) pénétrèrent dans la pièce à leur tour.

Allongée au milieu de la route, hein ? Bon sang... Madison... pourquoi est-ce que c'était arrivé à Madison ? Pourquoi est-ce que le destin s'acharnait-il ainsi sur elle ? J'étais en colère contre peu importe quelle entité lui lançait toujours des épreuves à la figure, mais en relevant un peu les yeux et en prenant de la distance par rapport à ce qui se passait ici, je me rendis tout à coup compte à quel point cette jeune femme était bien entourée. En quelques minutes, nous nous étions tous rassemblés ici, un petit groupe non négligeable, tous inquiets du sort d'une seule personne. Malgré la situation, c'était tout de même assez touchant, quelque part. Je soupirais pour me calmer un peu plus, puis déposais mon regard sur Heloise qui était dans tous ses états. Décidément... si je la voyais à chaque fois en train de pleurer... « Tu es de la famille... tu crois que tu peux demander des informations aux médecins ? » L'une de mes mains glissa lentement derrière ses épaules pour les caresser et je restais attentif à sa réponse, prêt à me lever à sa suite pour l'accompagner dans une éventuelle récolte aux informations.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 15:22

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Les explications d’Hiroki lui tordent le cœur. C’est tellement dur, tellement irréel, tellement… C’est, c’est juste trop pour elle. Malgré tout, elle reste debout, elle refuse de flancher, le jeune japonais semble déjà assez mal comme ça, elle n’ose pas imaginer ce qu’il ressent, après tout, il a réellement vécu la scène lui. Elle se mord doucement la lèvre en baissant lentement sa tête. Sa main s’accroche au haut de Teru, elle ne connait pas tant que ça, mais elle a besoin de lui, réellement, parce qu’il est le seul ici qu’elle connait un peu. RJ arrive avec une jeune femme (Alice) qu'elle ne connait pas non plus. « Et les ambulanciers t’ont donné des informations sur son état quand ils l’amenaient jusqu’ici ? » Tous les visages se tournent vers le jeune homme qui hoche faiblement la tête négativement. Ils n’ont pas dû lui dire grand-chose. « Tu es de la famille... tu crois que tu peux demander des informations aux médecins ? » Elle redresse sa tête quand Teru lui parle et elle hoche doucement la tête. « Oui je… Je vais essayer de demander, on nous croit rarement parce que je suis… bridée… » Elle soupire de désolation avant d’essuyer ses yeux et de sortir ses papiers d’identité au cas où. Elle attrape le bras de Teru pour marcher avec lui et ne pas affronter ça seule à vrai dire. Elle trouve une infirmière et lui explique la situation, elle semble comprendre qu’elle ne ment pas et appelle alors un interne qui a récupéré Madison à son arrivée avant de la confier aux chirurgiens. « Elle a un traumatisme crânien et d’autres soucis, ils sont en train de s’occuper d’elle, je ne saurai pas vous en dire plus, mais ça risque de prendre du temps. Je suis désolé. » Elle hoche la tête doucement. Elle se doutait d’une réponse pareille. « Merci quand même… » Elle serre bien le bras du jeune homme avant de repartir vers l’assemblée. « Il dit qu’ils vont en avoir pour un moment, elle a un traumatisme crânien et d’autres soucis, mais il ne m’a rien dit en détails… » Elle les regarde avant de regarder Teru. « Si on reste tous ici, autant aller se chercher des cafés… Tu viens avec moi ? » Elle compte bien en offrir à tout le monde pour leur soutien envers sa cousine. Son regarde s’accroche alors sur Hiroki et elle murmure faiblement. « Quelqu’un devrait le forcer à se faire soigner non ? » Elle n’ose pas l’approcher, il semble tellement dévasté.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 15:40

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Pas d’informations, il s’en doutait un peu mais il n’avait rien à perdre à demander non ? Même si c’était voué à l’échec, il savait comment tout cela se passait pour avoir déjà travaillé dans les urgences, on n’avait pas le temps d’expliquer à la famille, aux amis, on n’avait pas le temps de les prendre en charge, il fallait agir et vite. Il hocha donc simplement la tête, pensif, perdu dans des élucubrations issus de son statut d’ancien étudiant en médecine. C’était hallucinant la rapidité avec laquelle les connaissances revenaient, semblant lui demander pourquoi ce changement de voie, il appartenait à la médecine. Il poussa un soupir avant de reporter son attention sur Hiroki qui semblait plus que dévasté. Il remarqua à ce moment là quelque chose qui lui avait échappé, son ami était blessé, cela ne semblait pas dramatique mais il valait mieux s’occuper de toute cela dans l’immédiat. Il s’approcha alors de lui, doucement, se mettant à sa hauteur. « Hiroki… » Murmura-t-il à l’asiatique, doucement pour ne pas l’effrayer vu l’état de choc dans lequel il se trouvait « Tu es blessé, il faut aller soigner ça » Et puis rester ici, à attendre n’aiderait en rien, si ce n’était leur prendre plus encore la tête. L’anglais détestait cette attente, cela lui rappelait des souvenirs qu’il pensait avoir oublié et il comprit pourquoi il préférait être dans la salle d’opération plutôt qu’ici à se faire dévorer par l’inquiétude. Il leva son attention vers l’homme à côté de lui (Aaron) « Il vaudrait mieux que ce soit vous qui alliez avec lui » Vu la manière dont Hiroki se reposait sur celui-ci, ce serait plus simple, il semblait lui apporter un soutien conséquent. « Allez à l’accueil et dites que vous venez de ma part, de la part RJ, elle ne devrait pas vous envoyer balader » Il sourit un peu, finalement cela lui aurait servi d'avoir fait son stage ici.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 17:35

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Hiroki m'explique alors les circonstances affreuses de cet accident et je ne peux empêcher ce frisson de parcourir mon échine, au fil que les mots s'ajoutent les uns aux autres. Mes yeux se posent sur le visage ensanglanté du jeune homme, sur ses propres yeux humides, pleins d'un chagrin énorme. Ma mâchoire se serre et je me fais force pour rester droit, pour être celui dont Hiro a besoin. Ce n'est évidemment pas facile, parce que l'affection que je porte pour Madison n'est pas minime. Me reviennent à l'esprit tout ce que j'ai pu vivre avec elle, puis cette conversation que nous avons eu il y a quelques semaines à peine chez elle. Quand elle m'a confirmé qu'elle avait le VIH. Cette saloperie de virus n'a pas encore eu raison d'elle, il a fallu qu'elle se fasse heurter par une voiture. Je maudis le responsable, je le maudis profondément. Quand Hiroki s'approche et s'appuie sur moi, j'entoure ses épaules de mon bras et le soutiens comme je peux, avec une poigne qui je l'espère l'aidera un minimum. « Tu as fait ce que tu as pu, tu n'as rien à te reprocher. » Deux personnes (RJ et Alice) font leur entrée, un homme trop bien habillé pour l'occasion et une fille visiblement très angoissée. Sans doute des amis de Madison. Ils discutent vaguement et la fille d'origine asiatique (Heloise) finit par aller chercher un membre du personnel pour lui demander des informations. J'observe alors la mine navrée de cet homme et la jeune femme lorsqu'elle revient une minute plus tard. Un traumatisme crânien et d'autres soucis. Bon sang... J'ai tellement de mal à percuter, comme si tout cela n'était pas réel. C'est à ce moment-là que la voix grave de mon voisin intervient. J'approuve sa proposition aussitôt. « Oui, allons-y alors. » Et je me dirige au côté de Hiroki jusqu'à l'accueil où une femme nous reçoit. « Excusez-moi, j'ai mon ami qui s'est blessé en tentant de sauver une de vos patientes, Madison Fawcett. Serait-il possible de le soigner ? C'est RJ qui m'envoie à vous. » Elle observe Hiroki un instant et acquiesce de suite. « Bien sûr, suivez-moi. » Ce que nous faisons alors, jusqu'à une petite salle de soins. Mon ami s'assied face à elle sur un tabouret et attend qu'elle sorte le matériel. « Avez-vous des blessures ailleurs que sur votre visage, Monsieur ? Ou des douleurs ? »


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 17:52

Alice Collins
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Dès qu'un infirmier, un médecin ou je ne sais quel autre membre du personnel de l'hôpital passe les deux portes battantes du couloir, je lève le regard et espère que cela soit pour nous. Ce que nous a rapporté l'autre fille (Heloise) comme information n'a servi à rien sinon à nous faire angoisser davantage. Contrairement à d'habitude, je reste en dehors du groupe de personnes, préférant juste guetter. Je remarque ainsi vaguement le grand brun emmener le plus jeune avec lui, mon attention ne reste pas bien longtemps sur eux. Puis c'est la voix de la fille à nouveau qui détourne ma tête. Aller se chercher des cafés ? A quoi cela va-t-il me servir, sinon à me rendre encore plus nerveuse ? Je n'ai jamais été une fanatique de cette boisson chaude, au goût déjà trop âcre pour moi, sans parler de ces effets énergisants dont je n'ai absolument pas besoin, bien au contraire. Je reste alors plantée là, immobile, tandis que les deux asiatiques (Teru et Heloise) songent à aller chercher leur café. Je jette un coup d'oeil à RJ, le seul qu'il reste, sans trop savoir quoi faire. J'me sens mal, à fleur de peau, prête à exploser au moindre chamboulement qui viendra se superposer au reste. Mes yeux se retirent de ceux de mon ex quand je sens mes émotions prendre le dessus et pour ne pas me montrer davantage ravagée, je décide d'aller me réfugier un moment dans les premières toilettes que je trouve. Avec précipitation je passe la porte et m'approche du miroir, non sans m'agripper au rebord du lavabo. « Fait chier... » S'échappe de mes lèvres, nerveusement, avant que je ne relève mon regard face à moi, sur cette fille que je reconnais à peine. Quand mes paupières s'abaissent, une larme s'échappe.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 20:57

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

« Hiroki… » Il entend la voix de son meilleur ami, mais il ne bouge pas pour autant. « Tu es blessé, il faut aller soigner ça. » Il s’en fiche tellement de ses blessures. Elles sont si minimes à côté de ce que vit Madison en ce moment. Il n’écoute même plus ce que RJ dit à Aaron, il s’en fiche. Dans sa tête, c’est un champ de bataille, il a l’impression d’être dans une pensine et de revivre tout inlassablement. La mort de sa mère, son accident, celui de Madi, Scarlett qui le laisse en plan, l’enterrement… Tant de choses se sont enchaînées en si peu de temps. Il redresse à peine la tête quand Heloise crache alors le morceau. Rien de précis, c’était à prévoir, mais le peu qu’elle dit lui fait l’effet d’une nouvelle bombe. Un trauma crânien, comme sa mère avant. Pourquoi doit-il revivre encore ça ? « Oui, allons-y alors. » Non, il n’en a aucune envie. Vraiment, mais il n’a pas vraiment le choix. Quand Aaron l’emmène, il ne lutte pas et boite. Il a terriblement mal à sa cheville, il est un zombie avec le regard dans le vide. « Excusez-moi, j'ai mon ami qui s'est blessé en tentant de sauver une de vos patientes, Madison Fawcett. Serait-il possible de le soigner ? C'est RJ qui m'envoie à vous. » « Bien sûr, suivez-moi. » Encore de la marche, il garde ses gémissements pour lui et ressemble à un pantin désarticulé qui avance faiblement. « Avez-vous des blessures ailleurs que sur votre visage, Monsieur ? Ou des douleurs ? » Il est assis, il ne la regarde même pas, laissant simplement une larme lui échapper quand il repense à tout ça. Il sent alors la main de la jeune femme sur lui et tourne lentement sa tête avant de montrer les paumes de ses mains toutes écorchées. Il tremble, il est incapable de les laisser droites. Il pense à sa jambe droite et remonte alors son jogging pour lui laisser voir sa cheville qui a doublé de volume et son genou qui se retrouve avec une belle ouverture mais peu profonde, heureusement. « J’ai glissé, en courant… » Il ne dit rien d’autre et la laisse accéder à tout. « Je ferai pas de radio… » Il refuse de trop s’éloigner, juste au cas où, il ne veut pas être trop loin d’elle, d’eux. Sa tête se tourne lentement vers Aaron. « Toi aussi… » Il ne sait pas s’il peut le demander, après tout, il est son patron, mais pas ce soir. « Toi aussi… tu as eu des relations avec elle ? » Il lève doucement son regard vers lui pour lui faire comprendre que lui et Madi avait un peu… changé leur relation. C’est étrange de se dire que peut-être, il couchait avec la même femme que son mentor. « J’veux pas que ça recommence Aaron… » Il secoue sa tête alors que ses yeux s’inondent. « Je sens bien que ça te fait du mal à toi aussi... mais.... Je... Je le supporterai pas. Pas encore… » Malgré les blessures dans ses mains, il serre ses poings pour tenter de se contenir sans réel succès.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 21:24

Solomon Collins
Solomon Collins
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Date d'inscription : 14/06/2013
Prénom : maya/animals.
Célébrité : chachatte.
Crédit avatar : whiskey lullaby.
Messages : 11929
Nationalité / origines : américaine.
Etudes/études passées : diplômé en littérature.
Job/Métier : prof de philosophie et combattant actif dans les tournois clandestins des bas fonds de l.a.
Adresse de résidence : south central.
Autres comptes : rj, oz.
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Il regarda un instant Hiroki s’éloigner, pour être certain que ce dernier ne s’écoulerait pas en cours de route et puis l’inconnu semblait le tenir fermement, de quoi partiellement le rassurer. C’était un sacré champs de bataille, en l’espace de quelques secondes l’existence de plusieurs personnes pouvait être changée à tout jamais. Il ne restait plus qu’Alice et lui. Le silence était pesant, ils n’avaient pas encore réglé ce qui devait l’être, ils en étaient toujours au même point, plus lui qu’elle sûrement. Il ne savait toujours pas ce qu’il voulait et bien sûr, il ne pouvait tout avoir. Puis, elle partit elle aussi et il ne resta plus que lui dans cette immense salle, le silence pour seul camarade. Il poussa un énième soupir, non il n’avait pas aimé cette place des années auparavant, il ne l’aimait pas plus aujourd’hui. Attendre tout en se sentant et se sachant impuissant, incapable d’accélérer les choses ni de les modifier, il n’aimait pas l’angoisse que cela créait en lui. Au moins, lorsqu’il faisait son internat, il pouvait aisément intervenir, se rendre utile. Aujourd’hui…plus rien. Il poussa un énième soupir avant de prendre la direction des toilettes, sortant son paquet de cigarettes. Il était proscrit de fumer dans l’enceinte de l’hôpital mais il savait bien que l’on ne vérifiait jamais les toilettes et puis, il ne se sentait pas le cœur de sortir. Il poussa la porte du seul antre masculin des environs, cigarette prête à être allumée au bec avant de tomber nez à nez avec Alice. Machinalement, il arrêta son geste, prenant la cigarette et le briquet dans une main. « Ce sont les toilettes des hommes ici tu sais » lança-t-il simplement, sans aucune animosité dans sa voix, peut-être avec une pointe d’amusement.



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMar 11 Nov 2014 - 22:27

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Comme je le pensais, l'incertitude était la pire chose qu'on puisse ressentir lorsqu'il s'agissait d'un sujet aussi important que la vie d'un de nos amis. Le trauma de Madison ne nous permettait pas de nous prononcer sur l'état dans lequel nous la retrouverions si elle venait à se réveiller un jour et en parallèle de ça, à chaque fois que mon regard se déposait sur Hiroki, une peur terrifiante m'envahissait au point que j'en avais le souffle coupé. Dans son attitude, je voyais la probabilité que notre amie meurt. Dans sa dévastation, je ressentais déjà la douleur de la perte et je perdais espoir en même temps que lui. Des années que je connaissais la grande blonde... nous étions même devenus tellement proches que je la considérais, au fond de mon coeur, comme une membre de ma famille. Et puis avec la disparition de ma soeur, disons que... je m'étais un peu rabattu sur elle. Je m'étais promis de la protéger, pourtant. Je me l'étais juré à moi-même en plus de le lui avoir répété à de nombreuses reprises, allongé contre elle dans son lit ou dans le mien. « Je t'abandonnerais pas, gardes espoir. » Qu'elle se batte... il fallait qu'elle se batte encore un peu.

Lorsque Heloise proposa d'aller chercher des cafés, je sautais sur l'occasion de quitter la salle pour m'éloigner de l'influence qu'avait Hiroki sur moi, mais ne pipais pas mot durant le trajet, bien que mon bras resta solidement accroché à celui de la jeune femme comme pour nous aider à rester debout l'un-l'autre. Plus qu'effrayé de perdre Madison de manière égoïste, j'étais inquiet qu'elle ait lutté si longtemps pour finir comme ça. C'était injuste, tellement injuste. Pour elle, en tout cas. Une fois devant la machine a café, mes jambes finirent par s'arrêter de bouger et j'ouvris enfin la bouche. « J'imagine que c'est pas le moment, mais... qu'est-ce qu'il y a entre ta cousine et toi ? » Je déposais le regard sur le visage fin de la jeune femme, un peu troublé et intimidé par son apparence qui ne me laissait pas indifférent malgré le contexte dans lequel nous nous trouvions.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 10:17

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Personne ne semble emballé par l’idée des cafés, personne n’a dit ce qu’il aimait. Elle soupire faiblement en se rendant compte que c’était sûrement stupide comme proposition à vrai dire. Hiro et le grand brun sont partis d’un côté pour le soigner, la jeune femme s’est enfuie rapidement suivie par l’autre grand brun, il ne restait qu’elle et Teru finalement. Ce n’était pas si grave, elle dépenserait son argent pour lui et voilà tout. Durant le chemin, elle ne dit rien, elle ne regarde rien à vrai dire. Ses yeux restent fixés sur les carrelages qui défilent au fur et à mesure que ses pas avancent. Elle ne songe à pas grand-chose, du moins si, elle n’arrive pas s’empêcher de se dire que si Madison meurt ce soir, ça se fera sur une dispute entre elles et non sur relation normale entre cousine. Elles ont le même sang, quoi que les gens puissent en penser et ça l’enrage de s’avouer que peut-être, elle n’aura plus jamais l’occasion de s’excuser. Teru s’arrête, elle sort de sa torpeur pour se rendre compte qu’ils sont à la machine à café. Machinalement, elle sort portefeuille en regardant le choix des boissons. Elle se prendra un chocolat chaud, c’est très bien comme ça. « J'imagine que c'est pas le moment, mais... qu'est-ce qu'il y a entre ta cousine et toi ? » Elle a les larmes aux yeux, malgré tout, rien ne coule parce qu’elle en a assez qu’il la voit comme une pleurnicheuse. Elle sourit doucement, mais tristement. « Elle m’en veut de ne pas l’avoir hébergée. » Elle baisse doucement la tête avant de fixer la machine et de commander sa boisson. « C’est pas que je ne voulais pas le faire, au contraire, si j’avais eu un appart’ à moi, je l’aurais fait avec plaisir, mais Blake…. Est un sacré chieur quand il s’y met et je sais qu’entre lui et Madi, ça n’aurait pas pu bien se passer. » Ah son colocataire. L’excuse de son sale caractère, elle la sauve bien à chaque fois. Elle ne peut pas avouer qu’elle avait simplement peur que Madi découvre la vérité ou encore, que les « personnes » à cause de qui elle doit subir tout ça, ne l’assimilent à eux et ne lui veulent aussi du mal. « Au fond… Je voulais juste la protéger… Et j’ai tout gâché… Et si elle meurt ce soir, on aura même pas eu l’occasion de se réconcilier… » Sa main tremble alors qu’elle dépose une pièce dans la machine alors que sa jumelle vient se poser sur sa bouche pour étouffer le sanglot qui cherche à éclater. Elle ferme ses yeux parce qu’elle n’arrive plus retenir ses larmes. Elle se déteste tellement sur le coup…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 14:08

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

J'écoute ce que dit Hiroki à la jeune femme, tout en étant en même temps distrait, dans mes pensées. C'est l'inquiétude, ne pas savoir ce qu'ils sont réellement en train de faire à Madison, m'imaginer le pire et ce qu'il pourrait en découler. Je songe à ses parents, me demande si la fille de sa famille les a avertis ou non. Peut-être que l'hôpital s'en est chargé, j'espère, sinon je suis même prêt à le faire. Après tout, j'aimerais être le premier averti s'il était arrivé quelque chose à ma fille. Quand Hiroki relève son visage vers moi, je croise son regard et considère sa question avec pudeur. « Toi aussi » me dit-il... Je comprends de suite, évidemment, qu'il était fort proche d'elle. Sait-il, pour sa maladie ? Lui en a-t-elle parler ? Quoi qu'il en soit, j'hésite un moment avant de répondre à sa question, dont il semble pourtant connaître la réponse. Alors, au bout d'un instant, je souris vaguement, très vaguement. « C'était de l'histoire ancienne, tout ça. » Hiroki reprend à nouveau la parole et je comprends qu'il fait référence à sa mère défunte il y a peu, dans un scénario tristement similaire. Je ne bouge pas, navré que tout cela se soit passé ainsi, navré de ne rien pouvoir faire pour l'aider, strictement rien. « Tu devrais garder espoir, au lieu de t'imaginer le pire. » Je l'ai fait moi-même pourtant. Nous l'avons tous fait, mais je ne me morfonds néanmoins pas dans cet état d'esprit. Je reste convaincu, à ma manière, que Madison va s'en sortir. Il le faut, et je suis fait comme ça. Au bout de quelques minutes, l'infirmière termine de le panser et nous fait sortir de la pièce. Nous nous redirigeons alors vers la salle d'attente où nous étions auparavant, et plus personne ne s'y trouve... Je me tourne alors vers Hiroki. « Tu veux un café ou autre chose ? Je dois avoir quelques pièces dans ma poche. » Dis-je alors, tout en récupérant la monnaie en même temps.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 18:38

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Je ne saurai pas définir ce que je ressens en premier, la colère ou l'anxiété. J'ai une impression étrange que le monde s'est arrêté de tourner depuis que j'ai reçu le texto d'Alice. Je ne sais ni comment, ni pourquoi, ce qu'il s'est passé, pourquoi elle et pas moi. Mais le fait est simple, j'ai pris mes clopes, mon téléphone, mon casque et j'ai foncé sur ma moto, sans réfléchir quelques secondes de plus. J'ai la tête qui bourdonne, le crane au bord de l'explosion et je me demande comment elle va, qui a fait quoi. Putain, si je la perds, je ne supporterai pas. J’ai un gout amer dans la bouche et quand je vois la devanture de l’hôpital, je réalise bien vite qu’en réalité j’ai envie de vomir tout ce que j’ai pu ingurgiter aujourd’hui, alors comme un con, je m’en veux un peu d’avoir vécu ma journée comme un jour comme un autre, sans même lui envoyer un texto, je n’arrive même pas à définir si aujourd’hui, j’ai pensé à elle ou pas. Bon sang, Madi, pardonne moi. Alors je reste devant l’hosto, sans trop bouger, et c’est même nerveusement que j’allume une cigarette, je tremble presque et ça n’arrive pratiquement jamais, mais je jure que là, je ne me supporte pas. Je fume rapidement, avant de souffler un bon coup et de me décider à rentrer. Je me précipite vers l’accueil ou je ne sais quoi, à la vérité, je me fiche un peu de la personne à laquelle je vais m’adresser. « Je souhaite voir Madison Fawcett, apparemment elle a eu un accident. » Je n’en reviens pas de prononcer ça. L’infirmière ou aide-soignante, je n’en sais rien, m’indique qu’elle va me mener aux personnes qui sont déjà là. Sur le coup, je ne comprends même pas que je suis un des derniers à arriver. Et là, je peux jurer que je sais ce que je ressens le plus, et c’est la colère. Alors je regarde les personnes présentes, je balance mon casque sur des sièges faits pour permettre aux proches d’attendre, le fait est que je cherche Alice, je la devine ici, puisque c’est elle qui m’a prévenu. Plus loin, je remarque Aaron, et j’ai tout sauf envie de lui parler, putain, le problème c’est que je ne veux parler à personne, juste à Madison, je veux la mener à Vegas, je veux voir son sourire malicieux, je veux sa joie, ses bras, son odeur, je veux tout quoi. Je suis en train de suffoquer, je crois. « Quelqu’un sait ce qu’il se passe ? » Quelqu’un la vue, lui a parlé ? J’avoue avoir du mal à me calmer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 18:48

Ayden T. Wilson
Ayden T. Wilson
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 03/10/2013
Prénom : Hush/Elodie
Célébrité : Will Higginson
Messages : 2014
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 1ere année en Commerce et Marketing - Cours de découverte en musique
Job/Métier : Riche héritier ?
Adresse de résidence : Westwood
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ShaSha & Riri
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

« Allô ? ». Un numéro inconnu. Aucune idée de qui cela peut-être. « Monsieur Lewis ? C’est l’hôpital de Los Angeles ». Et soudainement, mon cœur qui se met à battre à tout rompre dans ma poitrine. Jamahl. Ils l’ont retrouvé. Mort, vivant, sur le fil. Je ne réponds pas, j’en suis incapable. « C’est au sujet de Madison Fawcett, on a trouvé votre numéro pour la personne à prévenir en cas d’urgence ». Madison, mon cœur manque un battement. Ce n’est pas Jamahl mais au fond, l’effet est le même. Un proche, peut-être plus vraiment mais dans mes tripes je le ressens, il reste un attachement. « J’arrive tout de suite ». Je sais que la secrétaire ne m’en dira pas plus. Elles font toujours ça. Pas de mauvaise nouvelle au téléphone pour éviter les accidents sur la route, les mauvaises réactions … J’attrape ma veste et oublie mon casque. Je roule à toute allure sur les routes habillées de nuit de la ville. Je me gare, sûrement au mauvais endroit mais dans ma tête tout est floue. Les portes, les couloirs les visages. Je baragouine quelques mots et on me dirige vers une salle d’attente. Quelques personnes sont là (Aaron, Hiroki & Snow), mais je ne sais pas vraiment à qui je dois m’adresser. Je porte sur eux un regard vide, perdu mais fixe, cherchant une réponse à une question que je ne formule pas, que je ne sais pas formuler. Les hôpitaux m’ont toujours fait un drôle d’effet, surtout après un appel de ce type. La dernière fois il s’agissait de mon père, mon père qui y était resté.


Be honnest, be real ◇©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 19:10

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Alors que je suis en train de compter combien d'argent j'ai dans ma poche, une silhouette fait son entrée dans la salle et ce n'est autre que Snow. Je les ai déjà vus ensemble une ou deux fois tous les deux, ils doivent être amis, ou je ne sais quoi. Face à son agitation, je tente de lui répondre calmement... avec une pointe perceptible d'inquiétude dans la voix. « Madison est en salle d'opération » ... « Un trauma crânien d'après un interne... on n'en sait pas plus pour le moment. » Et c'est au moment même où je croise le regard angoissé du frère de mon meilleur ami que surgit une nouvelle personne que je connais bien. Adam... ? Il a le teint complètement blême et semble aussi paniqué que perdu. La dernière fois que je l'ai vu, c'était autour d'un café dans le centre ville pour discuter, entre autre de sa fille. Je fais quelques pas vers le quarantenaire, m'excusant auprès de Hiroki par une simple main posée sur son épaule. « Adam ? » Je ne me serais pas douté pas une seule seconde qu'il puisse s'agir de Madison, et pourtant... pourtant, ça devient une évidence. A une heure aussi tardive, dans cette salle d'attente parmi d'autres, il semblerait que nous soyons tous là pour une seule personne.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 19:31

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

« C'était de l'histoire ancienne, tout ça. » Oh il le croit, après tout, il a Shaé et le bébé maintenant, alors oui, il le pense bien, mais ça lui fait étrange de savoir qu’Aaron et lui ont partagé la même femme. Vraiment étrange… Il ne dit rien sur ça cependant et se contente d’extérioriser ses peurs, parce qu’il en a foutrement besoin pour ne pas dégringoler. Elle a besoin de lui, comme sa mère avait besoin de lui, mais il ne sait pas s’il tiendra le choc une seconde fois. L’infirmière est douce avec ses blessures, elle propose de lui faire une prise de sang à demi-mot, il sait que c’est pour la maladie de Madi, mais il secoue doucement la tête. S’il l’a en l’ayant sauvée, il n’en voudra à personne. « Tu devrais garder espoir, au lieu de t'imaginer le pire. » « Comment ne pas imaginer le pire quand tu l’as déjà vécu ? C'est pas sa mort qui m'effraie le plus... » Il le regarde avant de baisser les yeux et de soupirer faiblement. Elle lui bande le pied avec précaution, il ne gémit même plus et se contente de lui murmurer un faible merci. Il se redresse alors doucement et avance seul en boitant, il ne veut pas se tenir après Aaron, il lui en a déjà trop demandé. « Tu veux un café ou autre chose ? Je dois avoir quelques pièces dans ma poche. » Il secoue à nouveau négativement sa tête et marche comme un zombie en repensant à tout ça. Il entend alors un jeune homme demander ce qu’il s’est passé, il a presque envie de lui hurler dessus que d’être ainsi n’arrangera rien et que lui n’avait rien vécu ce soir, alors qu’il ferait mieux de se la fermer, mais il reste en retrait derrière la carrure d’Aaron à simplement observer tout le monde. Le sauvageon revient. « Adam ? » Son visage fin et déjà abîmé se redresse alors, dans ses yeux, une lueur noire, ses poings se referment directement. Adam… Comment a-t-il pu débarquer ici hein ? « Enfoiré…. » Il le dit entre ses dents avant de s’avancer rapidement et de lui coller son poing en pleine mâchoire. Ses phalanges hurlent de douleur, il s’en fiche complètement, mais il sent qu’on le retient malgré la hargne qu’il met pour se libérer. Son corps est épuisé. « TU N’AS RIEN A FAIRE ICI !! ABSOLUMENT RIEN ! » Il est en colère, il lui en veut, parce que sans la rupture, elle ne serait jamais venue chez eux, sans la rupture, elle ne se serait jamais faite renversée, sans la rupture, elle ne lutterait pas sur une table d’opération. « DEGAGE !! MAINTENANT ! » Il se débat encore dans les bras d’Aaron mais la douleur lui coupe souvent le souffle. Il tremble tellement. Il lui fallait quelqu’un pour hurler. Au fond, il n’en a jamais voulu à Adam, mais ce soir, il ne peut pas faire autrement que de le haïr.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 20:12

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

J'écoutais ses explications attentivement, plus pour penser à autre chose et par curiosité que par volonté de régler le problème entre les deux cousines. Oh, alors c'était ça... c'est vrai que Madison s'était retrouvé dans une situation difficile financièrement et que RJ l'avait un peu sauvée, si j'ose dire, mais si même moi, je n'avais pas été dans la possibilité de l'héberger dans un moment critique, je n'allais pas me mettre à juger les autres. Heloise avait ses raisons, je les respectais... et vu les émotions que cette discussion venait de faire remonter chez elle, je me dis que refuser sa cousine avait du être un crève coeur. Forcément... c'était dur de ne pas pouvoir aider les gens qu'on aime, je la comprenais parfaitement sur ce point-là. Peut-être que j'aurais du m'abstenir de poser la mauvaise question, tiens... «  Hey... t'as fais de ton mieux. » En la voyant se remettre à sangloter, mon réflexe fut immédiat : j’attrapais ses poignets dans une main afin de calmer les tremblements et passais mon autre bras derrière ses épaules afin d'attirer son corps contre le mien. Relever la possibilité que Madison pourrait mourir et ceci à haute voix me brula l'estomac aussitôt, mais je choisis d'ignorer la douleur. « Doute pas du fait qu'elle t'aime, elle t'aurait même pas laissé rentrer dans l'appartement, sinon... je t'assure. » La machine lâcha un 'bip' sonore pour indiquer que le chocolat chaud était prêt et je me chargeais de le prendre pour le tendre à Heloise. « Tiens... bois pas trop vite, c'est brulant. Tu devrais peut-être rejoindre les autres ? Je vous rejoins vite. » Je précisais bien par là le fait que je ne comptais pas remonter à l'étage tout de suite. Pas question, pas dans l'état actuel des choses... il y avait trop de gens, ça me mettait très mal à l'aise. « Je passe juste aux toilettes avant. » J'offris un faible sourire à la jeune femme et me détachais finalement d'elle à contre coeur, puis partis en direction opposée à la salle d'attente avant de commencer à chercher un panneau indicateur des différentes ailes de l’hôpital. Urgences... urgences... ah, là. Dès que je pus localiser l'endroit où se trouvait sans doute Madison en ce moment, je me mis en route, puis m'arrêtais une fois arrivé devant la porte à double battant. Je jurais avoir entendu mon coeur s'arrêter un instant face à ce décor, mais c'était toujours mieux que de suffoquer en présence des autres. Bon, voila. Il y avait des chaises soudées au sol un peu plus loin, alors je m'y assis, musique dans les oreilles, puis repliais mes jambes devant moi en les entourant de mes bras... pour attendre. Peu importe le temps que ça prendrait, j'avais trouvé mon poste d'observation et ici, au moins, je pus me permettre de pleurer en silence sans déranger personne.


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 21:49

Ayden T. Wilson
Ayden T. Wilson
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 03/10/2013
Prénom : Hush/Elodie
Célébrité : Will Higginson
Messages : 2014
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 1ere année en Commerce et Marketing - Cours de découverte en musique
Job/Métier : Riche héritier ?
Adresse de résidence : Westwood
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ShaSha & Riri
Voir le profil de l'utilisateur

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Enfoiré. C’est la seule réponse que j’obtiens, une réponse qui me fait revenir brutalement à la réalité. Plus encore que ce poing qui s’écrase violement contre ma mâchoire sans que je ne comprenne réellement ce qui était en train de se passer. Obligé, j’accuse le coup et doucement, j’amène une main à cette mâchoire qui me lance. Quand je relève les yeux, c’est un regard noir que j’adresse au porteur du coup, annonçant des représailles dans les règles. Je n’ai jamais été un homme calme et modéré, la violence est bien la seule façon dont je sais régler mes affaires. L’asiatique ne sait pas où il met les pieds et sans attendre je m’avance d’un pas vers lui pour lui rendre au centuple le coup qu’il a osé me porter. Mais c’est sans compter sur Aaron, cet ami que je n’ai pas reconnu quand le trouble m’aveuglait encore mais dont je distingue parfaitement le visage à présent qui se place entre nous deux pour empêcher l’irréparable. Stoïque je reste droit devant lui et le dévisage un instant tentant de le convaincre silencieusement de ne pas m’arrêter. Pourtant, Aaron n’abandonne pas et je comprends que je ne pourrais aller au bout de mon action sans m’en prendre à lui. Mon regard se reporte alors sur l’asiatique : « Oses. Encore une fois, juste une fois. ». Bouillonnant, tremblant de rage et provoquant, je me tourne pour m’écarter un peu de l’attroupement et me poser contre un mur les bras croisés. Personne ne sait rien, l’attente reste encore la plus sage des solutions, sans être celles qui me convienne le plus.


Be honnest, be real ◇©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 22:51

Aaron Campbell
Aaron Campbell
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 09/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Henry Cavill
Crédit avatar : Aurore ♥
Messages : 6116
Nationalité / origines : Américain
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplomé en photographie à l'UCLA.
Job/Métier : Photographe en studio indépendant, au A. Campbell Photography.
Adresse de résidence : Villa luxueuse dans le Westwood, en bord de mer.
Autres comptes : Alice et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

« Enfoiré… » Ce n'est donc pas Adam que j'entends en premier mais bien la voix de Hiroki, derrière moi, qui grogne. J'ai à peine le temps de me retourner pour l'interroger du regard qu'il se précipite sur Adam pour lui en mettre une dans la mâchoire. Je ne réfléchis pas et mon sang ne fait qu'un tour, mes mains se lèvent et viennent s'agripper à lui pour le retenir de continuer, de s'acharner comme il semble vouloir le faire. « Arrête Hiro, bon sang » Je lui crache à la figure pour qu'il cesse, qu'il se calme. Mais mon assistant photo s'emballe, hurle des mots à l'adresse d'Adam que je ne comprends pas, qui n'ont aucun écho dans mon esprit. Alors qu'il s'égosille à nouveau pour lui demander de dégager, c'est au tour du quarantenaire de tenter une attaque. Je resserre alors davantage mes doigts sur les épaules  de Hiro et l'attire en arrière pour me mettre entre eux deux. Je regarde Adam, le supplie de se calmer. « Qu'est-ce que tu fous putain ? » Que je lui demande dans un marmonnement, entre quatre yeux, avec un ton à la fois vindicatif et interrotageur. Il ne me répond pas mais défie du regard une nouvelle fois Hiro. C'est à ce moment que j'attrape le plus jeune pour l'emmener plus loin et le forcer à s'asseoir. « Tu peux m'expliquer ce qu'il se passe ? » Ma question est impérative, il a intérêt à me donner une réponse pour que je puisse enfin comprendre. « Tu as de la chance qu'il n'ait pas réussi à frapper, ça aurait fait vraiment mal. » Je connais Adam et sa force n'est pas un mythe, il n'y a qu'à le voir pour le deviner. Et puisque nous sommes toujours sincères l'un avec l'autre... « T'as pensé à quoi en frappant un homme comme lui Hiro ? La prochaine fois réfléchis un peu plus avant de t'attaquer à quelqu'un dans un hôpital. » Je trouve ça complètement idiot et peu raisonnable, pas du tout même.


Vois-tu, mon petit, tout dépend de l'aplomb, ici. Un homme un peu malin devient plus facilement ministre que chef de bureau. Il faut s'imposer et non pas demander. Maupassant
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  EmptyMer 12 Nov 2014 - 23:00

avatar
Invité
Invité

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Oh il n’a pas peur d’un homme comme Adam. Il sait utiliser sa carrure et sa force à son avantage, mais pas dans la colère, pas dans la précipitation et la douleur qu’il ressent maintenant, elle ne l’arrête pas pour autant. Ce qui l’arrête, c’est la voix d’Aaron. Parce qu’il respecte trop son mentor pour oser, ne serait-ce qu’une fois, lui donner un coup par inadvertance. Les menaces du grand blond ne lui font aucun effet à part de le rendre encore plus en colère. Il n’a vraiment pas peur, il peut bien finir couché sous ses poings, au moins, il aura lutté, il lui aura fait comprendre et surtout, il se sera défendu. Il a l’impression qu’Aaron ne fait que retarder l’inévitable. Il serre ses poings, il ne tient pas en place et il sent la force que son patron implique pour le faire s’asseoir. Il a beau avoir une silhouette frêle, il ne le sera jamais. « Tu peux m'expliquer ce qu'il se passe ? » Il le regarde dans les yeux en serrant ses mâchoires avant de lancer un regard noir à Adam. « Regarde-moi ça... T'as pensé à quoi en frappant un homme comme lui Hiro ? La prochaine fois réfléchis un peu plus avant de t'attaquer à quelqu'un dans un hôpital. » « Parce que tu crois que j’ai peur ou que j’aurais forcément fini dans le coma ? Je fais de la boxe depuis 5 ans, j’aurai pu l’amocher même si je devais finir dans un lit d’hôpital, je ne suis pas un gamin, ni un imbécile et je sais me battre ! » Il se lève pour marcher comme un lion en cage avant de donner un coup de genou violent dans une des poubelles. Aaron ne l’a jamais vu ainsi. Peu de gens l’ont vu ainsi à vrai dire. « J’ai respecté leur rupture, je n’ai jamais rien dit à Madi contre ça, je ne l’ai jamais incendié parce que ce n’était pas MES oignons ! Mais il n’a aucun droit de venir ici, parce que sans cette rupture, elle ne serait pas ici ! Elle ne vivrait pas avec nous et RIEN ne serait arrivé !! Donc non, je n’ai pas envie de le voir ici et je crois que c’est légitime ! Il était où lui quand elle arrivait plus manger ? Il était où quand elle sombrait ? Il était où ce soir quand elle se faisait renverser ? » Il le crie à moitié avant de fixer ce frère de cœur qui ne sait sans doute pas à quel point il est important pour le jeune homme. « Je crois…. Je crois qu’après tout ça, j’ai le droit de pas le vouloir ici… » Il se remet assis et laisse la tension retomber, son souffle se reprendre, sa colère diminuer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The lucky one • Maki et les amis.    The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Contenu sponsorisé

The lucky one • Maki et les amis.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
The lucky one • Maki et les amis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un truc pour nos amis les chats.
» Les vrais amis
» diorama : de très vieux amis
» nos amis a quatres pattes
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: