Le Deal du moment : -21%
TOSHIBA 50UA3A63DG TV 4K UHD – 50″ (126 ...
Voir le deal
332.62 €

Partagez
 

 we can work it out + gia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptySam 29 Nov 2014 - 13:19

avatar
Invité
Invité

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
Les milliers de kilomètres qui le séparait de son Italie n’avait qu’allongé la chaine qui enserrait sa cheville et mordait sa chaire. Une chaine que Vahid ne pourrait jamais briser, même s’il en avait eu l’intention. Il était lié de sang à cette organisation mafieuse et il n’y avait que dans le sang qu’il pourrait un jour la quitter. Les choses étaient faciles à faire mais toujours difficiles à défaire. Los Angeles représentait l’occasion d’un nouveau départ, d’une nouvelle alternative, mais pas d’une nouvelle vie. Sa vie, il ne l’avait pas choisi et il faisait avec. Il acceptait sa place même lorsque son rôle ne lui convenait plus. Vahid était devenu un homme résigné. Sa femme le détestait toujours autant et son travail pour la mafia reprenait dès ce soir au domicile d’une certaine Gia Leonetti, quelques jours à peine après son arrivée. Si ce nom réveillait des souvenirs dans son esprit, Vahid était certain de n’avoir jamais rencontré cette jeune femme. Pour la rejoindre, il avait pris le volant de sa Roméo, laissant Jade gérer seule le bar qu’il venait d’acheter dans le seul but de devenir le citoyen lambda et de ne surtout pas attirer l’attention sur lui. Dans son secteur d’activités, attirer l’attention était la première erreur que l’on puisse commettre et Vahid, d’une nature calme et discrète, savait parfaitement comment se fondre dans la masse. Filant à travers la nuit, la lumière des lampadaires peinant à refléter sur la peinture noire et mate de sa Roméo, les pneus dévorant chaque mètre de bitume, Vahid laissait son pied s’enfoncer encore et encore sur la pédale. Il aimait cette sensation de vitesse. Il aimait ressentir son estomac se soulever et tenter le rouge à une intersection. Fuyant, filant, il évita de peu la collision. Mais bien trop vite, il arriva à destination. Il n’était pas en retard, ni en avance. Juste à l’heure. Il gara sa Roméo devant l’extravagante villa tout en observant l’habitation dans laquelle il risquait de passer une grande partie de son temps. D’un coup sec, il referma la porte de sa voiture et réajusta le bouton de sa manche. Vahid ne travaillait jamais sans un costume. Une marque de fabrique, l’exposition d’une richesse, quelle qu’en soit la raison, la mafia n’opérait jamais en jean basket mais toujours dans une tenue de rigueur. Une norme implicite du code de la mafia. Vahid se déplaça à pas lents mais assurés, il appuya sur la sonnette une seule fois puis attendit qu’elle ou un de ses employés ne viennent lui ouvrir la porte.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptySam 29 Nov 2014 - 23:25

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
Assignée à résidence mais ça ne m’empêchait pas de voir des gens, non, je m’arrangeais pour que les gens viennent à moi plus simplement. Même si parfois, certaines personnes comme Solveig s’invitaient malgré moi. Au final, je n’ai pas que les fausses joies. J’en ai aussi des bonnes. Comme ce « garçon », oui bon… il a quoi ? Un ou deux ans de moins que moi. Au final, c’était une connaissance par le réseau familiale. Le jeune homme a toujours opéré en Europe à ce que je sais et a d’ailleurs épousé la fille d’une de ces bons hommes. Il doit vraiment l’aimer pour accepter une fille de mafieux, je veux dire par-là que ça inclue quand même quelques risques. M’enfin, c’est moi qui dit ça alors que je suis fiancée à une personne en dehors des affaires mafieuses. Non, mais en fait, je m’en fou que Solveig puisse mourir, en fait, ça m’arrangerait de l’épouser et qu’il meurt aussitôt. Je le hais tellement ! J’espérais que cet homme aussi n’allait pas trop me détester. En ce moment, j’ai le don pour m’embrouiller avec les gens. Le pire, c’est Morgan. J’en peux plus, il me rend dingue et j’ai envie de me jeter par la fenêtre quand je lui parle. J’ai même failli déchirer la robe moulante que j’allais porter ce soir quand j’ai lu un de ces messages. Je tente de rester zen en mettant mes talons. D’ailleurs, je reçois un nouveau message de sa part et vu la prise de tête, je préfère jeter mon téléphone portable dans la console de l’entrée en mode silence alors que j’attendais mon invité. Il a passé le portail. J’entre dans le salon et observe depuis la fenêtre son arrivée. Une belle voiture, le son du moteur me plait bien. Si seulement la fusillade n’était pas si proche en temps, je lui aurais proposé de me la faire essayer. Une employée lui ouvrit la porte en l’invitant à entrer. Je fais le tour du salon pour prendre les coupes et le champagne : « Benvenuto nella grande casa dei Leonetti negli USA!  (Bienvenue dans la grande maison des Leonetti aux USA !) » dis-je joyeusement en levant les bras en l’air pour montrer que c’était signe à la détente. J’espérais qu’il soit un peu décoincé, ici, aux USA, on était quand même plus détendu qu’en Italie. Je lui offre une coupe que je remplis aux ¾ de champagne puis je me sers à mon tour : « Je me présente, Gia Leonetti. M’enfin… tu sais qui je suis. » Je m’approche du jeune homme et glisse mon bras pour entourer le sien et l’amener vers le salon. « Je te le dis tout de suite, tu ne seras pas trop embêté aux USA, la vie ici est moins dangereuse qu’en Italie. Même si bon, la semaine dernière, c’était la première fois en dix ans ! Normalement, ils ne recommenceront plus, je m’en suis assurée personnellement ! » Puis une fois que je l’ai laissé devant un fauteuil, je m’assois sur un autre à côté. Je bois une gorgée, me rendant compte que je parlais un peu trop : « Bon, je parle un peu trop. Parles moi un peu de toi ! Je veux tout savoir : les études que tu as pu faire, ton métier, ta vie de famille, si tu as des enfants, tout ! » Je pose mon coude sur l’accoudoir et le regarde en souriant. Je me rendais compte qu’il risquait de me prendre « un peu » pour une dingue. Mais ce n’est pas tous les jours que je reçois l’Italie aux USA.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptyMar 2 Déc 2014 - 20:43

avatar
Invité
Invité

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
La porte s’ouvrit sur une femme d’un certain âge. Vahid comprit immédiatement qu’il s’agissait d’une domestique. De sa façon de se tenir aux vêtements qu’elle portait, le jeune homme avait appris à prendre attention à ce genre de détails et tout indiquait qu’elle n’était pas du même monde que lui, qu’eux. Car la voix cristalline de la maitresse de maison résonnait déjà dans un italien chantant dans l’imposant hall de la villa, attirant sur elle, le regard du perse. Une belle jeune femme, blonde et apprêtée se lançait à sa rencontre, une bouteille de champagne et deux coupes entre les mains. « Grazie. ». Souffla presque naturellement Vahid qui attrapa le verre qu’elle lui tendait. Gia savait accueillir et il reconnaissait là l’opulence des membres de la mafia ou des gens fortunés en général, Vahid ne savait pas faire la distinction. Du coin de l’œil, il observa la jeune femme glisser son bras sous le sien pour le mener vers le salon. Devant son canapé, il s’assit sans dire un mot. Elle parlait bien assez pour deux, ce qui n’était pas pour déplaire au jeune homme, d’un naturel peu bavard. Mais il ne pouvait échapper au jeu des présentations plus longtemps et c’est presque contraint qu’il répondit à sa façon à ses nombreuses questions. « Tu ne sauras jamais tout de moi ». Un rire léger accompagna ses mots. « Dans ce milieu, je préfère me faire discret ». Ce n’était pas contre elle mais ils n’étaient pas de la même famille et Vahid ne se fierait jamais totalement à elle, même s’il ferait tout pour la protéger et collaborer au mieux avec elle. « Je pense que tu sais que je suis marié et avec qui. Je n’ai pas d’enfant. Dès mon arrivée, j’ai acheté un bar sur le downtown et pour le moment ça me convient très bien ». Sans en avoir bu la moitié, Vahid déposait la flute sur la table basse. Il considérait qu’il travaillait et l’alcool n’était pas un ami qu’il pouvait côtoyer durant ses heures de travail. « Tu as dit que c’était beaucoup plus détendu ici qu’en Italie ? ». Cet aspect plaisait au jeune homme qui ne manquerait pas l’occasion de réduire ses extra. « Tu es vraiment sûre qu’ils ne reviendront pas ? ». Il n’avait pas de contrat, rien d’écrit qui stipulait précisément ce qu’il devait accomplir ici. Mais il savait qu’il devrait veiller sur elle, implicitement Vahid évoquait cette attaque qu’elle avait subit et qui ne devait pas la laisser de marbre même si elle ne montrait rien. « Pour ma part, je suis spécialisé dans le recouvrement, si quelqu’un te dois quelque chose je peux te le ramener ». Ce qui était son job en Italie. Réclamer de l’argent, des biens, des êtres humains … Vahid avait bu tellement de chose et s’était battu pour encore plus. « Tu peux m’expliquer en quoi consiste tes activités ici ? Brièvement … ». Comme il n’avait pas voulu tout dévoiler, elle serait sûrement frileuse à son tour pour répondre à cette question. Les avant-bras sur les genoux, le jeune homme leva les yeux vers la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptySam 13 Déc 2014 - 17:44

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
Partie comme je suis, je voulais tout connaitre de lui, il était mignon donc, je veux savoir… même si bon… je l’avoue que le côté marié, c’est totalement dommage. Ça ne m’empêche pas d’essayer de le connaitre. Après tout, c’est comme ça que je me « fabrique » des amis. En apprenant à les connaitre autrement que ce que je faisais avant. Malheureusement, Vahid n’est pas aussi extraverti que moi et m’arrache un petit sourire quand il me dit ouvertement que je ne saurais pas tout de lui. C’est vrai que je ne peux pas, mais pas à cause du milieu dont nous faisons partie comme il le dit si bien mais parce qu’il y a des limites à ce que je peux savoir. M’enfin, nous verrons bien. « Juste assez pour calmer ma soif de savoir, alors ? »  ajoutais-je. Cependant, la suite m’intéressait. Marié, sans enfants, un bar… quoi de plus normal ? Je m’attendais à quoi au fond ? Je ne suis pas in discrète que ça… « Oui, c’est pas mal. Moi-même, je ne suis pas mariée. Tu as une vie plus aboutie. » Au fond, je ne sais pas si je l’envie vraiment. Être marié par obligation, c’est ce que veut ma famille mais pas moi. Il n’a pas d’enfants, il a une petite vie tranquille. J’ai peur que c’est ce qu’il m’arrive. Avoir une vie en dessous de mes espérances, qui n’a plus de piquants. J’espérais pour lui que c’était ce qu’il désirait d’avoir une vie comme celle-là. Je ne sais que dire, je ne le connais pas encore énormément. Quant à Vahid, il s’intéresse à la vie « mafieuse » sur le continent américain et précisément, là où je vis.  « Oui, mais je t’en parlerais en temps voulu. Le temps que la confiance s’installe, tu me comprends. Ton boss te faisait confiance mais ici, tu es un inconnu qui a des preuves à fournir. » Je souris. Je ne suis pas une femme assassine, je ne le rabaisse pas dans mes propos mais il fallait comprendre que les USA ne sont pas comme l’Italie. Ce n’est pas aussi corrompu que l’on voudrait le croire. Tout mérite de prendre son temps. Quant à la fusillade, c’était une autre histoire. « Ils ont voulu jouer aux malins, ils ont usés d’un moment de faiblesse mais ça ne se reproduira plus du tout. Je m’en suis assurée. » De toute façon, j’ai pris beaucoup de décisions depuis l’attaque. Comme quitter UCLA, même si je continuais à être le mécène de l’Université, c’était plus pour mes impôts que pour autre chose. Je devais continuer les affaires familiales plus sérieusement au lieu de jouer. Vahid vint à me dire ce qu’il faisait en Italie, ce qui éclaire un peu plus ma vision de lui pour l’avenir. « Je vois. Tu devais faire du bon travail, tu as la carrure pour ça… » J’observe ce que « j’ai » sous les yeux. Il est imposant et le recouvrement lui allait comme un gant. Mais à côté, je n’ai pas vraiment vu Vahid à l’œuvre. On verra bien. Celui s’intéresse aux activités que je peux avoir à Los Angeles. En vérité, ça ne change pas tellement de l’Italie je crois bien. « Comme en Italie, à vrai dire. Cependant, tout passe par des intermédiaires pour ma part. Je ne suis jamais en contact direct avec les personnes qui se rapprochent de nous pour quelconques affaires. Je délègue toujours mais je garde un certain œil. J’agis par délimitation de secteurs. Des hommes bossent pour moi qui engage d’autres hommes, ainsi de suite… Je pourrais te faire travailler dans le secteur du Downtown. A moins que tu préfères un autre pour séparer vie privée et vie professionnelle. » Je vide mon verre et voyant qu’il n’a pas terminé le sien, je m’en resserre un. L’employée me signifia que le repas est près. Je me tourne alors vers Vahid : « Allons manger ? » proposais-je en sirotant mon verre. « Tu me diras ce que vous désires faire à Los Angeles. Tes projets... » Je me lève du canapé et guide Vahid jusqu’à une grande table où les entrées nous attendaient. Je donne mon verre à l’employée.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptyMar 16 Déc 2014 - 23:10

avatar
Invité
Invité

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
Il serait loin de calmer sa soif de savoir, mais il se devait de lui donner quelques éléments de son histoire et de sa vie. Les relations mafieuses étaient basées sur la confiance et Vahid était le premier à ne pas faire confiance à n’importe qui donc il se devait de ne plus être n’importe qui à ses yeux. C’était pourquoi il se confiait sur sa nouvelle vie américaine dans les grandes lignes. Une vie que la jolie blonde trouvait aboutie mais que le jeune homme qui triturait nerveusement son alliance trouvait chaotique. Il lui épargna cependant les détails pour se concentrer sur le travail qu’il serait amené à accomplir sur ces terres, pour elle. Parce qu’elle était son nouveau patron et qu’elle lui faisait comprendre en lui demandant de faire ses preuves. Ce qui étonna un peu le perse qui avait l’habitude que sa réputation le précède. « Mets-moi à l’épreuve ». Lâcha-t-il son regard brun rivé dans le sien, un brin provocateur. « Tu comprendras vite pourquoi Monsieur Di Renzo me faisait confiance ». Confiance, au point de lui confier sa fille. Parce que ce n’était pas pour leurs liens de sang mais pour tout le travail que le jeune homme avait accompli pour lui et sous ses ordres qu’il était devenu aussi précieux aux yeux du parrain sicilien. Un parrain qui l’avait placé auprès d’une jeune femme aux Etats-Unis dans le seul but que Vahid retrouve sa femme et parce que l’on ne quittait jamais vraiment la mafia. La jeune femme qui avait voulu mener sa vie sans se soucier du travail qui lui incombait de par son sang, de par son nom en avait violemment fait les frais lors d’une fusillade dont elle assurait s’être occupée. Vahid hocha la tête sans insister plus que cela. Dans ce milieu, s’être assuré de quelque chose signifiait qu’il n’y avait plus aucune raison de s’inquiéter, peu importe les moyens que l’on avait utilisé pour y parvenir. Le jeune homme lui n’usait pas seulement de sa carrure. Il mettait à profit son sens de l’observation, de l’attente et du contact. Comme en Italie il se créerait son réseau d’informateurs et de taupes qui lui ouvrirait la voie pour tous les petits travaux qu’il serait mené à accomplir ici. « Je travaillerais seulement avec toi ». Et pas avec toutes ses petites mains qu’il ne voulait même pas prendre la peine de connaître. Vahid était un solitaire dans la vie comme au travail. Et il traiterait avec elle et seulement avec elle. « Je peux travailler sur tous les secteurs, ça ne me dérange pas. Par contre, j’aimerais éviter le downtown. Comme tu le dis, je n’ai pas envie de mélanger vie privée et vie professionnelle ». Au moins elle comprenait. Le perse tenait à garder une vie normale, une sorte de couverture. Mais il tenait aussi à protéger sa femme et ses employées qu’il avait entraîné malgré lui dans sa double vie. Une employée justement vint interrompre leur discussion pour leur signifier que le repas était prêt. Sur l’invitation de la jeune femme, Vahid se leva et la succéda jusqu’à la table où les entrées étaient servies. « La décision de m’… de nous installer ici a été totalement impulsive. Je ne sais pas vraiment ce que je suis venu chercher ici et je ne sais pas non plus ce que je vais y trouver. Pour le moment si tu as besoin de moi, je suis disponible. Je te parlerai de projet lorsque j’aurais pris mes marques ». Tout en attrapant une bouchée de l’entrée avec sa fourchette Vahid l’enfourna dans sa bouche. « Merci pour le repas, tu n’étais pas obligée ».  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptyLun 22 Déc 2014 - 19:00

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
Je suis la première à être l’exemple même d’avoir les compétences qui diffèrent selon le lieu, la situation. Alors je voulais savoir ce qu’il valait et Vahid le souhaitait que je le fasse : « En temps voulu, nous verrons cela. » conclus-je. Ce soir, je ne comptais pas me mettre en jogging pour faire une démo de combat ou même sortir de la Villa pour faire le tour de la ville. Il peut bien le faire tout seul comme un grand. Cependant, j’étais un peu chagrinée qu’il veuille que ce soit avec moi directement. Je fais tout pour éviter que l’on puisse me relier avec qui que ce soit. « Il faudra travailler alors une couverture, je ne tiens pas à ce qu’on nous assimile si tu te fais prendre. J’ai des affaires importantes et ma chute ferait perdre de l’argent à beaucoup de foyers. Mes investissements grandissent… » Parce que maintenant, je fais du business, je n’ai pas besoin d’aller à l’Université pour le faire, c’est un don. Je réfléchirais pour trouver une raison à ses venues chez moi pour parler de nos affaires. Il y aura bien une raison. Et je comprenais parfaitement qu’il veuille éviter le quartier où il habite, question de bon sens. « Je ne reste pas moins un patron, je suis compréhensive et… je note pour ce secteur. Une bonne quantité de nos affaires de recouvrements sont dans South Central et l’Eastside de toute manière. » Puis vint le moment du repas. Le chef devait nous impressionner ce soir, je n’aimais pas avoir un repas qui n’est pas à la hauteur des espérances de mes invités. Je m’assois à table avec Vahid et reste attentive à sa réponse. Je m’en intéressais, quoi de plus normal. Je fus quand même étonnée de sa réponse, je m’attendais à un but plus précis. Simple aventure. « Pas de soucis. » J’entame mon entrée et le finit presque. C’est que je mange vite, donc… Vahid me remerciait. « C’est tout naturel et puis, c’est plus sympathique de faire connaissance autour d’un bon repas. » Je souris puis finalement, le repas continua sur la même lancée. Je lui parlais de mes affaires mais je ne citais pas de noms, je ne lui donnais pas de matière à pouvoir me faire arrêter, simplement, lui montrer que ça ne sera pas trop différent de l’Italie sur certains points. Une fois la fin du repas, je l’invitais à prendre sa coupe alors que nous marchions un peu. Pour ma part, je voulais digérer un peu. Une question me vint alors… « Dis-moi, Vahid, ton mariage… avec Diana… je sais que ce n’est pas forcément un choix de votre part mais… l’aimes-tu ? Malgré qu’il vous a été imposé, à ce que j’ai cru comprendre, même si je ne m’avance qu’un peu… » Parce que moi aussi, on veut que j’épouse quelqu’un… mais je ne me sens pas capable d’aimer de force.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptySam 10 Jan 2015 - 12:32

avatar
Invité
Invité

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
« Tu te dis dans les affaires. Je vois quelque chose de tout trouver. Tu n'as qu'à être un des mécènes de mon bar. J'accueille des jeunes groupes, des artistes, cela devrait intéresser une fille comme toi ? ». Scandaleusement riche. A la tête d'une petite entreprise qu'elle n'a pas créée mais qu'elle s'évertuait en digne héritière de faire croitre. Allant même jusqu'à évoquer ces petites gens pour lesquelles elle était un employeur soucieux et généreux. Vahid eut envie de rire à sa remarque mais se retint, ajoutant plutôt : « Cela justifierait mes allées et venues chez toi, et même les tiens dans mon bar si tu as envie de venir y prendre un verre pour voir les fruits de ton investissement. Ils seront gratuits pour toi ça va de soit ... ». Vahid lui sourit légèrement. Il n'essayait pas de trouver des arguments pour qu'elle accepte, il essayait simplement de lui simplifier la vie. Ainsi, personne ne trouverait suspect leurs différentes rencontres et ils pourraient collaborer sans s'inquiéter. Enfin, sans s'inquiéter, tout était relatif. L'inquiétude faisait partie de leur vie, ils avaient simplement appris à vivre avec … Durant le repas la jeune femme le questionna sur la venue des Andréani sur les terres américaines, question à laquelle Vahid essaya de répondre le plus brièvement possible bien qu'il ne mentait pas. Il la remercia ensuite du repas auquel elle l'avait invité et ils attrapèrent tous deux leurs coupes pour marcher un peu à travers les immenses couloirs et pièces de la villa. Vahid se sentait un peu plus détendu mais de nature méfiante il ne se laissait jamais complètement aller. Une attitude qui s'inversa quand elle posa une question qui le figea sur place. Son regard inquiet s'égara sur elle. Tout le monde, dans la sphère mafieuse, savait que ce mariage avait été ordonné, mais la question qu'elle avait osé lui poser l'étonnait. « Excuse moi, je ne pensais pas que tu me poserais une question comme celle-là. C'est plutôt indiscret ... ». Sa main libre vint retrouver sa crinière qu'il rabattu en arrière comme pour se donner du temps, du courage. Il cherchait dans son regard le pourquoi de cette question, qu'est-ce que ça pourrait bien lui faire de savoir s'il aimait sa femme ou non ? Et puis pouvait-il avouer qu'il était éperdument amoureux d'elle alors qu'elle le haïssait ? « Pourquoi tu veux savoir ça Gia ? ».  N'était-ce vraiment que de la curiosité ?
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia EmptySam 10 Jan 2015 - 22:07

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 27
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui

we can work it out + gia Empty

It's just a work to do
« Tu te dis dans les affaires. Je vois quelque chose de tout trouver. Tu n'as qu'à être un des mécènes de mon bar. J'accueille des jeunes groupes, des artistes, cela devrait intéresser une fille comme toi ? »

Une fille comme moi ? Je ris quelque peu. C’est amusant qu’il me parle ainsi. Et je dois l’avouer que j’aime ça. Il est direct, au moins.

« Pourquoi pas… »

De toute manière, j’investis alors… ça n’aura rien de douteux que je m’intéresse à un bar. Je prends tout ce qui peut me rapporter de l’argent.

« Cela justifierait mes allées et venues chez toi, et même les tiens dans mon bar si tu as envie de venir y prendre un verre pour voir les fruits de ton investissement. Ils seront gratuits pour toi ça va de soit ... »

« C’est plutôt bien réfléchi, je n’hésiterais pas à venir dans ton bar alors. »

Un investissement qui peut être intéressant, je verrais bien où cela me mène. En tout cas, l’ensemble du repas est ouvert à des discussions me permettant de mieux cerner la personne que j’ai en face de moi. Mais c’est la fin de soirée qui est plus… étrange. Parce que je pense à Vahid… marié parce qu’on le lui a demandé, parce qu’il n’a pas vraiment eu le choix. Je vois bien que ma question le déstabilise.

« Excuse moi, je ne pensais pas que tu me poserais une question comme celle-là. C'est plutôt indiscret ... »

Je le sais… que c’est indiscret. Mais j’ai tellement besoin de sa réponse. Mon regard vague ailleurs que sur Vahid quelques secondes.

« Je suis désolé… » murmurais-je.

Mais je ne connais personne d’autre qui est dans mon cas. Il faut dire que ce n’est pas chose courante de nos jours, c’est même rare par ici. Rares à Los Angeles qu’on cherche à marier des gens sans leur demander leur avis. J’espérais que Vahid puisse me répondre…

« Pourquoi tu veux savoir ça Gia ? »

Oh, il ne sait pas ? Après tout, Solveig et moi, c’est tout récent. Il n’y a pas vraiment d’annonces officielles à ce sujet.

« Je… je suis dans le même cas que toi… »

Je relève les yeux, un frisson de mal être me parcourt de tout mon long. Je ne sais pas comment expliquer cela. Mais il faut bien… je sens qu’il veut une réponse complète à sa question pour qu’il m’avoue comment il vit sa situation. Après tout, il est déjà marié, il vit avec elle… Quelle vie mène-t-il à ce sujet ?

« Depuis quelques temps, ma famille a contacté celle d’un PDG, il possède pas mal d’hôtels. Lui et moi… c’est la guerre constante. On se cherche, on ne s’apprécie pas du tout. Je ne sais pas comment faire pour échapper à ça… »

Si vraiment je le peux… parce qu’au fond, la famille de Solveig n’est pas mafieuse contrairement à lui, ils ne créeront pas une guerre entre mafias pour un refus de ma part. Mais je récolterais la déception de mon père et le bonheur de mon oncle. Parce que dès que je serais marié, toutes les parts de la famille me reviennent entièrement, je n’aurais plus aucun supérieur en dehors de mon « mari ». Sauf que voilà… je ne me vois pas avec Solveig… je ne suis pas amoureuse de lui… j’en aime un autre…


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: we can work it out + gia   we can work it out + gia Empty

Contenu sponsorisé

we can work it out + gia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
we can work it out + gia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser