-46%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
206 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 go all night ▲ vahid & charlotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyMar 2 Déc 2014 - 23:37

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty


go all night





Les Henry avaient toujours adoré voyager, quel que soit le coin du monde concerné. Vous auriez d'ailleurs été étonné de voir la quantité considérable de pages tamponnées du passeport de Marc ou d'Isabelle Henry par les douaniers des nombreux pays dans lesquels ils avaient pu poser pied à terre. Leurs enfants ne s'en étaient jamais plaint, évidemment. Que ce soit Nora, Charlotte ou Quentin, tous s'étaient également pris de passion pour la découverte d'autres civilisations et cultures que la leur, pourtant reconnue dans le monde entier. Cette fois-là, encore, Charlotte donc s'était laissée emportée jusque là-bas, sur cette île méditerranéenne, avec grand plaisir, après sa première année réussie à Los Angeles. Elle s'attendait certes à un beau pays, marqué d'ailleurs par les différents envahisseurs au fil des siècles, mais elle était néanmoins loin de s'attendre à une vie nocturne aussi... mouvementée.

C'est grâce à l'anglais qu'elle réussit à communiquer avec quelques jeunes venant des chambres voisines de l'hôtel où elle logeait avec sa famille. A à peine dix-neuf ans, on ne pouvait pas dire qu'elle était le genre de fille très avenante et bavarde, néanmoins on ne pouvait lui enlever son sourire chaleureux et sa bonne volonté pour s'intégrer, qui lui valaient souvent de se faire quelques copains, malgré tout. Ce soir-là, elle se fit embarquer jusqu'à une boite de nuit réputée, selon les dires de ses nouveaux camarades. Pour les accompagner dans leur folie, elle but plusieurs verres et dut ensuite subir les approches lourdes et indécentes de bon nombre de Siciliens. Tu verras, qu'on lui avait dit, les gens là-bas sont pire que les Italiens, ils ont le sang bouillant. Voilà qui était vérifié. Il lui fut difficile de se débarrasser de certains plus que d'autres et elle aurait bien aimé avoir l'aide de sa grande sœur, maîtrisant l'italien depuis plusieurs années, mais elle dut malheureusement faire sans. C'était sans compter sur ses nouveaux amis qui l'entraînèrent un peu n'importe où, dans des endroits sûrement peu recommandables où traînaient ici et là des substances étrangères aux yeux de Charlotte. Peut-être qu'elle consomma quelque chose, ou peut-être pas, ce n'était pas elle qui pourrait s'en souvenir.

Recroquevillée en position fœtale, sur un capot de voiture, elle avait finalement réussi à s'endormir. Il faut croire qu'elle n'avait rien trouvé d'autre et surtout pas le chemin de retour jusqu'à son hôtel. A vrai dire, elle devait sans doute s'être perdue. C'est une voix grave qui, au beau milieu de la nuit, la réveilla bien malgré elle...



made by LUMOS MAXIMA




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyMer 3 Déc 2014 - 21:06

avatar
Invité
Invité

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Juste un bar, juste une soirée. Pour enterrer la hache de guerre se dit-il … Ses relations avec Lino était trop complexes pour oser dire non. Même s’il n’avait pas particulièrement projeté de sortir ce soir, son faux-frère ne ferait pas un deuxième pas vers lui et Vahid en était pleinement conscient. Tant, qu’il avait saisi sa chance, la chance que leurs relations s’apaisent et qu’il efface cette rancœur qui le rongeait au fond du cœur. Ils avaient bu, Lino beaucoup plus que lui, dans trois ou quatre bars différents, entourés de cinq ou six inconnues différentes avant de se résigner à rentrer à la villa. La Roméo du perse n’était pas garée loin, ils n’auraient pas à marcher très longtemps. Mais lorsque que le jeune homme pu apercevoir le capot de sa voiture il s’arrêta net, stupéfait devant la scène qui s’offrait à ses yeux. Une jeune femme blonde, inerte, allongée sur le capot de sa voiture. Malgré son taux d’alcoolémie, Lino remarqua immédiatement le corps immobile et en l’espace d’une seconde, il avait disparu. Vahid ne pouvait que l’observer courir comme un dératé au beau milieu de la rue, comprenant qu’il devrait gérer la situation seul. Lié depuis son plus jeune âge à la mafia, il avait vu pas mal d’horreurs. Mais cette fois ci, il ne comprenait pas. Pourquoi lui, pourquoi elle … Rien n’était pourtant fait au hasard ou gratuitement … De droite à gauche, il observait la rue pour être certain que personne ne l’observait puis il s’approcha du corps. Déposant une main sur sa cheville comme pour s’assurer inconsciemment qu’elle ne bougerait plus, il fit quelques pas en arrière quand son pied lui glissa entre les doigts. « Fanc… ». Le juron italien s’étouffa dans sa gorge quand sa main s’accrocha à travers les tissus à son cœur qui battait à tout rompre dans sa poitrine. Il avait été surpris, mais il était surtout soulagé que la scène qui se déroulait n’ait rien à voir avec la mafia. Tout en s’approchant de nouveau, il murmura doucement : « Segnorina ? ». De là où il était, il pouvait sentir l’alcool qui se dégageait de sa peau. La jeune femme n’avait certainement pas eu le courage de marcher jusqu’à son hôtel ou n’en avait tout simplement pas retrouvé le chemin. Dans son malheur elle avait la chance de s'être assoupie sur son capot et pas sur celui d'un homme malhonnête.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyJeu 4 Déc 2014 - 0:23

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Son corps frissonna malgré tout, sous l'effet d'un léger courant d'air. La jeune fille se recroquevilla davantage, ses bras repliés contre son ventre pour se tenir chaud inconsciemment. Et c'est à ce moment qu'il posa ses doigts sur sa cheville dénudée, apportant ainsi une source de chaleur étrangère et inattendue. Pris par surprise, le pied de la Française se déroba et elle se mit à marmonner quelques sons presque inaudibles et sans aucun sens. Trois ou quatre secondes à peine se passèrent avant que la voix de l'étranger – mais pas tant que ça – ne s'élève dans la pénombre. Charlotte l'entendit, mais crut d'abord à un songe. Une voix grave, un accent auquel elle s'habituait déjà par la force des choses. Un mot qu'elle avait déjà entendu tant de fois dans la soirée et qui ne représentait donc plus grand chose, si ce n'était un intérêt peut-être malhonnête ou indécent. Elle aurait donc pu tenter de se replonger dans le sommeil sans prêter plus attention à cette voix, mais se rajouta à l'équation quelque chose de plus piquant. Cette enveloppe chaude qui s'apposa sur elle, puis la lumière de ce lampadaire tout à coup masquée. Des facteurs déclencheurs, signalant une présence proche. C'est alors par réflexe ou peut-être plus par instinct que Charlotte ouvrit ses yeux et les posa sur l'homme, dont elle discerna tout d'abord la tignasse brune ainsi que la barbe. Puis son regard, sombre, mais pas farouche. Le tout dans un flou indéniable, qui dut sûrement se reconnaître à l'expression de son visage certes innocent mais bel et bien émoustillé. A nouveau elle baragouina quelques mots dans sa langue, invitant sans doute l'inconnu à la laisser tranquille. « Laissez-moi... Promis je serai rentrée à l'aube... » Et sur cette brève promesse qu'elle crut adresser à ses parents, elle se retourna pour montrer son dos au Sicilien, comme aurait pu le faire une enfant mécontente de sept ans tout au plus. La jeune fille n'avait rien vu de dangereux dans le regard de cet homme et c'est certainement pour cette raison qu'elle le crut susceptible de partir et de l'abandonner là pour terminer sa nuit en paix.




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptySam 6 Déc 2014 - 12:56

avatar
Invité
Invité

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Les yeux intrigués du perse suivaient le rythme des légers filets d’airs qui venaient soulever les tissus et caresser la peau dénudée, çà et là, de la jeune femme. Le climat sicilien avait beau être doux presque chaque jour de l’année, les nuits pouvaient revêtir un manteau d’ombre et d’indifférence. Et l’alcool ne semblait pas avoir inhibé toutes les sensations de la jeune femme qui se recroquevillait un peu plus pour se protéger d’un froid qu’elle n’était plus en mesure de combattre. Vahid tentait quelques mots pour la réveiller, pour lui faire prendre conscience de l’endroit où elle se trouvait et l’aider peut-être à retrouver le chemin du retour. Mais ce regard vert d’eau qui s’aventura sur lui pour le détailler le quitta sans qu’elle ne semble plus inquiète, plus consciente de ce qu’il se passait. Elle s’exprima dans une langue qu’il ne comprenait pas mais dont il reconnaissait les notes de français. Puis elle lui tourna le dos, visiblement bien assez à l’aise sur le métal dur du capot de sa voiture. « Mademoiselle ? ». Continua t-il en italien, quand ses doigts se glissaient sur son épaule frêle dans l’intention qu’un contact peau à peau est plus d’impact sur elle, puisse la ramener à la réalité. « Vous ne pouvez pas rester là toute la nuit ». Démuni, il tentait encore de lui faire comprendre dans sa langue qu’elle ne pouvait pas dormir sur le capot de sa voiture jusqu’à ce que l’aube ne vienne caresser ses paupières et réchauffer sa peau. Qu’il ne pouvait pas la laisser là, à la merci de tous les prédateurs de la nuit, quand bien même il aurait été indifférent à toute autre jeune femme en détresse qui ne se serait pas endormie sur le capot de sa voiture. Vahid n’était pas un héros, il n’avait rien d’un héros. Il voulait simplement vivre et tout ce qui l’entourait mettait cette envie en péril chaque seconde, chaque heure, chaque jour qui passait. Alors il était devenu égoïste, peut-être. Mais il ne jouerait pas au héros, sauf ce soir. En ôtant sa veste pour la passer sur les épaules de la jeune femme et en l’attirant doucement pour qu’elle ne glisse sur le capot et n’arrive jusqu’à lui. « Je vais vous ramener chez vous ». Lança Vahid sans être certain qu’elle ne lui soufflerait dans des mots qu’ils puissent comprendre, l’endroit où elle résidait le temps de son séjour.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyDim 7 Déc 2014 - 19:54

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

La voilà qui se retombe dare-dare dans les bras de Morphée, tout du moins c'est ce qu'elle espérait. Il semblerait que cette présence étrangère soit décidée à la déranger, la tirant une nouvelle fois de sa somnolence. Sa voix grave traverse donc le silence et Charlotte l'entend, ce qui la force à rouvrir difficilement les yeux. Une mèche de cheveux rebelle vient recouvrir son visage éméché, alors elle l'écarte dans un mouvement hésitant quand une main se pose sur son épaule. Encore cette voix, mais elle ne comprend rien, rien du tout. Forcément, cet homme parle dans sa langue, il est d'ici se dit-elle, et il va vouloir la draguer. Un de plus. Alors elle commence à rechigner un peu, consciente qu'il va falloir agir s'il ne déguerpit pas de cet endroit pour la laisser tranquille. Il ne lui vient même pas à l'idée que cet homme soit en droit de l'importuner. Après tout, a-t-elle seulement conscience qu'elle s'est endormie sur la voiture de quelqu'un ? Rien n'est moins sûr. Tandis qu'elle peine à se redresser sur son avant-bras, la veste du brun vient l'envelopper chaudement, lui procurant une sensation de bien-être inattendue. C'est avec ce sentiment nouveau qu'elle se laisse faire, vulnérablement, en réponse à l'initiative du jeune homme, puis c'est à ce moment précis qu'elle reprend vaguement conscience de l'endroit où elle est. Ses yeux voyagent entre la rue, l'homme et ses mains qui la guident vers lui. La structure métallique sous ses cuisses à moitié dénudées et sous ses mollets est fraiche, presque trop, au point de lui arracher un gémissement de gêne. Et quand il parle à nouveau dans sa langue, elle le regarde et fronce les sourcils. Tout tourne encore autour d'elle, et il y a déjà ce mal de crâne qui frappe à la porte. Fichue soirée... « Je ne comprends rien à ce que vous dîtes. Et on ne se connait pas. » Marmonne-t-elle à son adresse. Puis, resserrant bien la veste contre elle, elle tente de se défaire de l'emprise du Sicilien et de faire un pas ou deux, non sans tituber. Charlotte manque de tomber une fois, mais elle ne s'arrête pas. Il faut ensuite qu'elle rate la marche du trottoir pour tomber par terre, les mains sur le bitume. « Merde ! » Ses talons de douze centimètres de hauteur, c'était l'idée de sa soeur Nora. Et Nora aura de ses nouvelles, vous pouvez en être sûr. Assise sur le rebord du trottoir, la tête de la blondinette se tourne vers l'inconnu derrière et elle le regarde de travers pendant quelques secondes. « Quoi, tu veux ma photo ? Je sais que je ne ressemble à rien, pas la peine de me regarder comme si j'étais une horrible créature abandonnée sur le bord de la route. » Et elle se met à rire toute seule pendant de longues secondes, jusqu'à ce son état d'âme change complètement et qu'elle se mette à déplorer son sort, sa tête dans les mains de désespoir. Bon sang, que va-t-elle bien pouvoir faire ?




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyLun 15 Déc 2014 - 19:54

avatar
Invité
Invité

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

La villa des Di Renzo dans laquelle Vahid vivait depuis ses dix ans n’était pas très éloignée de cet endroit. Le perse aurait pu jouer l’indifférence et abandonner la jeune femme à son sort sur le capot de son véhicule. Elle l’avait bien cherché en s’alcoolisant bien plus que de raison. Mais il avait fait un premier pas vers elle, le laissant dans l’incapacité d’expliquer ce petit quelque chose au fond de ses tripes qui l’avait poussé à effectuer ce geste envers elle. Un geste qu’il regrettait amèrement dès lors qu’elle reprenait conscience et le toisait avec ses billes aux airs de défiances et de mépris, marmonnant des mots qu’il préférait ne pas comprendre. Vahid l’observa, décidée à s’éloigner de lui autant que ses jambes incertaines le lui permettraient, manquant de tomber une première fois,  ses mains vinrent finalement mordre durement le bitume. Immobile, Vahid l’écouta et resta de marbre devant les réactions excessives de la jeune femme. Malgré la chute, elle avait encore la force de pestiférer et l’idée de partir lui traversa à nouveau l’esprit. Le corps du perse entreprenait déjà un mouvement de retrait mais son regard brun ne la quittait pas. Soupirant contre lui-même, il se mit à parler plus ou moins approximativement dans la langue de Shakespeare. Il jouait sa dernière carte. « Tu as peut-être passée une mauvaise soirée … ». Il fit quelques pas pour la rejoindre. « J’essaye simplement de t’aider ». Les mains dans les poches, il chercha ce regard qu’elle tentait désespérément de lui cacher. « Donne-moi le nom de ton hôtel, je te ramène ». Si elle s’en souvenait, malgré l’alcool et les autres substances qu’elle avait pu ingérer ce soir. D’un signe du menton, il désigna la voiture sur laquelle elle s’était assoupie quelques minutes plus tôt. « Tu seras mieux à l’intérieur ». Lança t-il un léger sourire cordial aux lèvres pour obtenir sa confiance et ne pas passer la nuit dehors à tenter de la convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyJeu 18 Déc 2014 - 17:18

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Vociférant contre elle-même pour s'être mise dans un état pareil, ou dans une situation pareille, Charlotte passe par des émotions contraires, prouvant une fois de plus à n'importe qui passerait par là qu'elle a décidément trop bu. Cela ne lui ressemble pourtant pas, de se saouler autant. Bien sûr, elle sait apprécier cet état de douce ivresse, tant recherchée par les jeunes de son âge dans une société où boire devient l'une des meilleures remèdes contre la timidité, mais tout de même, elle connait d'ordinaire ses limites. A choisir, la jeune Henry serait mieux considérée comme étant une fille trop raisonnable que comme une fille dépravée. Elle ne cherche même pas à saisir cette main tendue par l'étranger, persuadée intérieurement qu'il est de mèches avec tous les autres hommes qu'elle a pu rencontrer durant la soirée. L'alcool ingurgité ne permet pas à sa clairvoyance ni à son intelligence de chercher plus loin, et pourtant il va falloir qu'elle fasse un effort car l'homme revient vers elle. Elle l'aurait davantage ignoré ou aurait même songé à s'enfuir s'il ne lui avait pas parlé en français. Un français approximatif certes, mais néanmoins compréhensible. Ses deux yeux clairs se relèvent donc pour aller chercher ceux du brun. Les sourcils froncés, elle considère ce qu'il lui dit, quelque peu décontenancée. Alors il veut l'aider ? Elle a du mal à y croire mais c'est bel et bien de l'honnêteté qu'elle lit une nouvelle fois, dans ses prunelles. Réfléchir est devenue une entreprise fort délicate depuis quelques heures mais elle arrive néanmoins à récupérer le nom de son hôtel dans les méandres de ses souvenirs. Quand il esquisse un sourire et lui fait cette invitation, elle réalise cette fois clairement que c'est son véhicule sur lequel elle était assoupie. Par la force de l'alcool, elle ne se sent même pas ridicule, sentiment qui l'aurait submergée si elle avait été sobre. « Le Porta Felice. C'est mon hôtel. » Lâche-t-elle d'une voix faible, en jetant un nouveau coup d'oeil sceptique à la voiture derrière lui. S'imaginant échapper au piège, elle tend finalement sa main vers l'homme pour qu'il l'aide à se relever, puis la relâche aussitôt pour se tenir la tête. Ça tourne toujours plus quand on est debout, mais là, il va falloir qu'elle se fasse force pour le peu de dignité qu'il lui reste.  « Alors tu n'es pas comme les autres, c'est ça ? Tu ne vas rien me demander en retour, hein ? » Demande-t-elle avec un ton plus alcoolisé que réellement méfiant. « Si je te donnais le nombre de mains aux fesses que j'ai du subir pendant la soirée, tu hal-lu-ci-ne-rais. » Elle se met à rire légèrement tout en se dirigeant d'un pas décidé vers la portière côté passager de la voiture. Un siège un tant soit peu confortable avant de retrouver son hôtel quatre étoiles, ça ne lui fera pas de mal.




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptySam 27 Déc 2014 - 22:10

avatar
Invité
Invité

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Une poignée de seconde s'écoula. Une poignée de seconde durant laquelle le perse scruta le visage doux et enivré de la blonde à la recherche de la moindre réactions. Positives ou négatives. Il avait juste besoin de son accord ou de son refus pour repartir, l'esprit plus ou moins libéré de tout état d'âme, assez pour ne pas se sentir coupable. Parce qu'il avait joué sa dernière carte, parce qu'il ne pouvait pas faire plus, parce qu'il ne pouvait pas non plus la forcer ... Mais ses derniers mots prononcés dans une langue commune semblaient avoir fait leur chemin dans l'esprit de la jeune femme et l'avoir atteint. Vahid resta silencieux tandis qu'il essayait d'interpréter ses sourcils relevés et cet air décontenancé qu'elle lui adressait. Puis, la délivrance. Le nom d'un hôtel qu'il connaissait bien, pour y avoir travaillé quelques fois illégalement avec le gérant. Et sa main qui se tendait vers lui, dernier signe de sa rédemption. Une main qu'il saisissait pour l'aider à se relever et qu'elle lui arrachait presque aussitôt debout, comme pour le prévenir qu'il n'avait pas totalement gagné sa confiance ou simplement pour tenter de soulager son crâne rendu douloureux par l'alcool. Quoi qu'il en soit, l'esprit embrumé de la jeune femme lui laissait le minimum vital de lucidité. Et Vahid ne put s'empêcher d'esquisser un sourire amusé. « T'en fais pas, je les préfère quand elles sont sobres de toute façon ». Elles, ses conquêtes. Parce qu'il restait un homme à part entière. Facilement tenté, facilement affamé. Mais Vahid n'avait jamais touché une femme incapable de lui dire non. Il avait reçu l'éducation nécessaire pour discerner le bien du mal, pour respecter une femme ou tout simplement pour ne pas être égoïste au point de les mépriser ... Une éducation dure et stricte, mais qui l'empêchait de se rallier à ses hommes qu'elle devait détester. La succédant, il resta proche d'elle dans les quelques mètres qu'elle avait à faire pour se rendre jusqu'à la portière du côté passager qu'il lui ouvrit et referma derrière elle une fois installée. Vahid alla reprendre sa place de l'autre côté. Il mit le contact et enclencha la première alors qu'elle lui cachait dans un suspens faussement insoutenable le nombre d'homme qui s'était permis de lui mettre une main au fesse au cours de la soirée. Son regard foncé vaqua sur elle, sur ses vêtements légers et ses talons trop hauts et il haussa les épaules. « Ce n'est pas ce que tu es venue chercher ? ». Provoquant, il laissa un rictus lui échapper. Elle l'avait bien mérité et de toute façon, au petit matin, elle ne se souviendrait même pas de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptySam 3 Jan 2015 - 15:17

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Tel un chat de gouttière, plein de crasse, retrouvé par hasard dans une ruelle sombre, Charlotte peinait à se trouver en toute confiance en présence de cet homme sorti de nulle part, visiblement intéressé par son cas. Le fait est qu'il était différent des autres selon elle et pas dans un mauvais sens, au contraire. Cela ne manqua pas d'accroître sa curiosité, au fil des secondes qui passaient. La Française comprit de toute façon qu'elle n'avait pas vraiment le choix, d'autant plus quand il lui proposa de la ramener jusqu'à son hôtel. A tous les coups, on devait l'attendre là-bas, et pas dans un état d'esprit des plus sereins. Elle avait beau être tout juste majeure dans le pays d'où elle venait, cela ne faisait pas d'elle une adulte pleinement consciencieuse, ni responsable, c'est en tout cas ce que pensaient ses parents très voire trop protecteurs envers elle. Dans une langue étrangère qu'elle maîtrisait déjà très bien du fait de ses études dans un lycée international, Charlotte accepta la proposition du jeune homme et se laissa entraîner finalement jusqu'à sa voiture. Elle ne savait pas vraiment comment prendre sa remarque sur “celles qu'il préfère” et choisit de ne rien répondre à cela. Après tout, ce n'est pas comme s'il avait dit quelque chose de mal. Néanmoins, quand il répondit à ses propos par une question audacieuse, le regard de Charlotte se braqua sur lui d'une façon peu commode. Parce qu'elle n'était pas habituée à entendre ce genre de remarque, même pour plaisanter. A Paris, elle avait l'habitude de toujours bien s'habiller, de ne pas en faire trop ni pas assez non plus, en tout cas jamais personne n'aurait jamais trouvé ses tenues provocantes. Pas à ce point... « J'ai l'air d'être une fille facile ? » Demanda-t-elle sur un ton à la fois réprobateur et fier. Ce n'était pourtant pas non plus une fille hautaine d'habitude ; il faut croire que l'alcool n'a pas que des vertus enchanteresses en soirée... Il faisait relativement froid dans l'habitacle et elle tenta donc de se réchauffer un peu en frottant ses mains contre ses bras, non sans jeter quelques petits coups d’œil vers le brun quand elle ne regardait pas la route. « Ici il fait chaud, on fait toujours la fête, on dirait... J'ai pensé que... Enfin je ne pensais pas que ça serait à ce point une mauvaise idée. » Elle se renfrogna un peu. « D'où je viens, les hommes savent un peu plus se tenir. » Ses yeux restèrent bloqués sur ce feu rouge un moment, puis elle hésita avant de les orienter à nouveau vers le conducteur. « Et toi, qu'est-ce que tu faisais dehors à une heure pareille de la nuit ? Tu n'as pas l'air saoul. » … « Enfin heureusement, sinon je ne t'aurais pas laissée me raccompagner. » Mais elle se mit à douter d'un seul coup et scruta son “sauveur” avec un air suspicieux, pour ne pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptySam 10 Jan 2015 - 12:41

avatar
Invité
Invité

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Ses mains glissaient sur le cuir froid du volant au gré des virages, au gré des routes. Le perse lançait alternativement des regards sur la chaussée droit devant lui et sur cette jeune femme qui avait finalement accepté de monter dans son carrosse. Une jeune femme quasi muette qui avait vraisemblablement maintenant envie de discuter. Elle commençait par lui poser une question, dont il doutait de la nature quand sa fierté et son ton réprobateur vinrent le fusiller du regard. Innocemment, pour ne pas l'énerver un peu plus, Vahid leva les mains en l'air un quart de seconde avant de les reposer sur le volant. « Tu as l'air d'une fille qui s'est endormie sur le capot d'une voiture. ». Et cela était bien assez suffisant pour expliquer pourquoi il avait insinuer qu'elle pouvait avoir ce côté facile, ce côté crédule surtout. Ce côté qu'il peinait à croire qu'elle possédait réellement, surtout face à ses protestations, surtout face à cette volonté qu'elle mettait à se défendre en critiquant les hommes d'ici. Ces hommes dont Vahid faisait parti il faut croire. « Ils ne sont pas allés trop loin avec toi ? ». Son regard se reposa sur elle, quelques secondes. Le temps de lire dans ses yeux à quel point la soirée avait été mauvaise pour elle. Il était déçu. Déçu que ces hommes lui laissent ce souvenirs de sa Sicile. Celle qu'il aime pour ses paysages méditerranéen, pour cette culture du soleil. Son regard se reposa sur la route tandis qu'il hésitait brièvement à répondre à sa question. Il n'était pas d'une nature à se confier et encore bien moins à une inconnue. Heureusement, son esprit ivre oublierait bien vite. « J'enterrais la hache de guerre avec mon frère. Pas de quoi verser des litres d'alcool ... » Mon faux frère, aurait-il du préciser. Mais il se doute qu'elle peut se passer de ce genre de détail. Sentant son regard posé sur lui, il fronça les sourcils et déclara plaignant. « Tu crois que j'aurais joué au héros complètement saoul ? ». Il grommelait dans sa barbe en italien pour être sûr qu'elle n'ait pas le loisir de le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  EmptyLun 12 Jan 2015 - 17:55

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Charlotte vint poser ses yeux sur l'homme quand il lui rappela avec un vilain détachement qu'elle s'était endormie sur le capot de voiture, délibérément. Si elle n'était pas une fille facile, elle ne pouvait néanmoins pas se défendre d'avoir agi avec toute l'exemplarité dont une fille de son “rang” devrait user. Certes. Toujours son air renfrogné sur le visage, elle ne trouva rien à répondre et haussa vaguement ses épaules avant d'orienter son regard vers l'extérieur, du côté de sa fenêtre. Elle se demanda si elle avait bien fait d'accepter ce tour en voiture, en espérant d'ailleurs qu'il l'amène bien à son hôtel. La ville de Palerme lui était encore presque totalement inconnue ; s'il le voulait, il pouvait l'emmener dans une direction opposée du Porta Felice, elle ne s'en rendrait même pas compte. Cependant, il y avait quelque chose chez lui qui lui avait inspiré confiance et à ce genre de sentiment, Charlotte s'y fiait très souvent. « ... Non, ça va. » Murmura-t-elle, d'une faible voix résignée. Qu'en savait-elle vraiment ? Qu'est-ce que cela représentait pour lui, quelques mains déplacées ? Quelques collé-serré trop insistants, trop dégoulinants ? La Française préférait ne pas rentrer dans le débat et puis, elle se sentait déjà suffisamment honteuse comme ça. La voiture se lança à nouveau dans quelques petites ruelles en zigzag et Charlotte dut se tenir à la portière pour ne pas être trop secouée. Sans doute un chemin plus rapide qu'il connaissait, mais pour ce qui était des sensations, elle aurait peut-être préféré les grands axes. Le brun répondit à sa question après un court silence et attira sur lui le regard de la jeune fille. Cette dernière s'apprêtait à lui demander le pourquoi du comment ils en étaient venus à enterrer la hache de guerre entre frères, cependant il se mit à rouspéter quelque chose dans sa langue. Portée par l'alcool, elle grommela à son tour en levant les yeux au ciel. « Mais oui, bien sûr, je suis tout à fait d'accord ! » Lança-t-elle, à moitié agacée et à moitié vexée qu'il s'offusque pour si peu. Décidément, songea-t-elle, ici ils sont soit chauds bouillants soit froids, ou en tout cas il a fallu qu'elle tombe sur les deux dans la même soirée ! Alors qu'elle se mit à bouder, la voiture commença à faire quelques bruits étranges, comme si … Comme si quelque chose ne tournait plus rond. Elle ralentit, d'ailleurs, et quand Charlotte comprit ce qu'il se passait elle lança un regard vers le conducteur. « Ah ben bravo … » Elle était culottée, sûrement. Le pauvre homme n'avait sans doute pas prévu à la base de devoir la ramener jusqu'à son hôtel, mais le fait était là, la voiture tombait en panne d'essence. Et au bout de quelques secondes, quand le véhicule fut complètement à l'arrêt, elle vint couvrir sa bouche avec sa main et se mit à rire, sans pouvoir s'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: go all night ▲ vahid & charlotte    go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Contenu sponsorisé

go all night ▲ vahid & charlotte  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
go all night ▲ vahid & charlotte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser