Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
 

 you stay on my mind. - Burnett.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptySam 6 Déc 2014 - 16:02

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather

you stay on my mind. - Burnett. Empty

And I'm starting to feel it's right.
Snow & Madison.
fiche par ©century sex  

Ma relation avec Snow a toujours été un peu ambigu, certaines personnes pensaient même que l’on finirait ensemble tellement nous étions proches. Seulement, jusqu’à présent et que je sache, il ne s’est jamais rien passé entre nous à part quelques baisers échangés pour l’amusement. Et franchement, je me dis que peut-être on ne faisait pas plus que ça pour éviter que ça change trop entre nous, que la gêne nous empêche de profiter de notre amitié. Je ne sais pas… c’est impossible de voir autrement Snow à mes yeux. J’ai envie d’être tendre avec lui mais il restait mon ami de toujours. J’aimais passer du temps avec lui, rire et profiter. Même quand je sortais avec Jake, que ça allait mal, il était là pour moi. Même en aillant perdue la mémoire, je sens que rien n’a changé, que notre relation est la même et ne nous lasse pas de ce plaisir. Le cœur léger, j’ai laissé la porte ouverte pour que Snow puisse entrer sans qu’il faille demander à Hiroki ou RJ de venir, juste à entrer et me rejoindre dans ma chambre. De mon côté, j’étais en train de travailler. Encore et encore… J’ai l’impression d’avoir un cerveau avec un compte à rebours prêt à exploser quand il y aura beaucoup trop de données. Je me sens finalement sauvée par la sonnerie de mon téléphone. Snow arrive. Je lui envoie un message pour lui dire d’entrer directement dans l’appartement. Je pose mon livre sur la table de chevet et m’étend. Bon dieu, j’ai hâte de manger. Je pense à tout ce que je lui ai demandé et salive déjà à tout ce que je peux ingurgiter. Snow entre finalement et mon sourire s’élargit. Il est beau mon Snowie, hein ? Je ne sais pas si j’éprouve plus de plaisirs à le voir que la vision du KFC que j’ai sous les yeux. « Snow… » Je souris tendrement à mon frère de cœur et finalement, je préfère le tirer par le tee-shirt pour le faire tomber sur le lit pour glisser mes bras autour de ses hanches et me tenir contre lui. « Désolé pour la finesse de mon acte mais j’ai trop envie de te serrer contre moi. Tu te rends pas compte comment ça me fait du bien de te voir. Au moins quelqu’un qui a une vie stable à mes côtés… » On ne se fait pas la tête, on a pas couché ensemble à ce que ça en devienne ambigu, non, on est juste nous comme depuis toujours et franchement, ça me fait du bien. Bien sûr, il y a Teru mais de le sentir si triste, j’ai l’impression de ne pas savoir certaines choses. J’espérais qu’avec Snow, ça allait être une soirée sans penser à ce qu’il s’est passé à cause de l’accident. « Je te l’accorde que je t’ai considéré comme Dieu quand je t’ai vu avec les sacs de KFC. » Je me mets à rire et le lâche pour me mettre sur le dos. Je pousse un soupir et ferme les yeux en me plaignant, tendant les bras vers le haut. « Haaaaan… Aide-moi à me relever, j’ai trop la flemme de faire des efforts sans avoir mangé. Bouuuh… portes-moi, bel homme ! » en espérant que je l’amadouais… ou pas ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyDim 7 Déc 2014 - 18:09

avatar
Invité
Invité

you stay on my mind. - Burnett. Empty

J’ai les bras chargés, pleins de poulets. Après nos sms en bon ami, ou peut-être en bon idiot, je ne sais pas, cela dépend de quel côté on regarde la chose, je me suis exécuté, j’ai pris ma voiture et j’ai foncé à kfc. Juste pour lui faire plaisir, juste parce que c’est ma manière de fonctionner. Je lui ai pris tout ce qu’elle voulait et un peu pour moi aussi, beaucoup d’ailleurs, je suis un mec et je mange pas mal, c’est comme ça, le cliché de l’ogre quoi. Quelques minutes ont passé durant lesquelles j’ai conduis afin d’arriver jusqu’ici et puis je lui envoyé un message pour lui signifier mon arrivée. J’ai passé la porte d’entrée sans vraiment me soucier de s’il y avait du monde ou pas. Juste avec un simple « Faites comme si j’étais pas là. » Après tout, je ne viens pas me perdre dans cet appart pour passer une soirée entre mecs mais bel et bien avec elle, tout simplement, en toute amitié, évidemment. Puis dans un automatisme j’ai avance vers la chambre dans laquelle elle a décidé d’habiter. Ouais, j’ai toujours en travers le fait qu’elle ne soit pas venue chez moi, mais c’est comme ça, quand Madison a quelque chose en tête, on ne la change pas. Comme son retour chez elle qu’elle m’avait annoncé le jour de son départ, assurée de ne pas me voir débarquer afin de l’empêcher de se tirer. « Snow… » A son sourire je réponds par un des miens, pour le coup, plutôt serein. Et quand elle attrape mon t-shirt et me fait basculer sur le lit, je suis bien content d’avoir posé la nourriture juste avant cela. Ouais, je suis pas fan du gaspillage et ça m’aurait bien embêté que tout soit renversé. « Désolé pour la finesse de mon acte mais j’ai trop envie de te serrer contre moi. Tu te rends pas compte comment ça me fait du bien de te voir. Au moins quelqu’un qui a une vie stable à mes côtés… » Ce n’est pas la peine qu’elle s’excuse, parce que si ses bras vont se caler sur mes hanches, les miens font de même sur les siennes. Faisant attention tout de même à son corps abimé. Ça m’arrache une grimace d’ailleurs, son état, faut croire que je ne supporte pas. « Stable ?! Madison, j’irai pas jusque là. » C’est juste que ma vie est un bordel organisé quoi. « Mais c’est vrai que je suis un peu un modèle quoi. » La prétention, jamais elle ne me tuera. Et je lui souris, en embrassant sa joue. « Je te l’accorde que je t’ai considéré comme Dieu quand je t’ai vu avec les sacs de KFC. » Alors un rire s’échappe de mes lèvres. « Seulement pour kfc ? Putain, tu vas me vexer. » Non, même pas une seconde, impossible qu’elle le fasse, ça marche entre elle et moi. « Haaaaan… Aide-moi à me relever, j’ai trop la flemme de faire des efforts sans avoir mangé. Bouuuh… portes-moi, bel homme ! » A présent éloignée de moi, je la regarde, un nouveau sourire en coin. Je secoue le visage avant de me redresser et de l’attraper, comme si elle était une chose fragile. Ce qu’elle est en réalité. J’en déglutis et l’aide à s’assoir sur le lit. Ca me tue un peu de savoir qu’elle a pu autant souffrir, mais je fais comme si … Comme si tout allait bien en réalité. Alors je vais chercher le sac, et le place entre nous, assis en tailleurs face à elle. « Bon, madame la goinfre va être servie. » Soyez sur que je ne ferais pas ça pour n’importe qui, elles se comptent sur le bout des doigts les filles que je garde dans ma vie comme elle. Je sors petit à petit tout ce qu’elle a commandé, le pose devant elle et fais de même avec ma propre bouffe. Après quelques secondes, je sors mon sandwich et croque dedans. « Alors comment tu vas, ton bouquin de sexo m'attend ? » Je demande en mâchant calmement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptySam 13 Déc 2014 - 22:02

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather

you stay on my mind. - Burnett. Empty

And I'm starting to feel it's right.
Snow & Madison.
fiche par ©century sex  

Je suis bien dans ses bras. Ça me réconforte qu’il soit là, j’ai besoin de mon Snow. Lui, il n’a pas changé même si je ne le reprochais pas à mes amis, seulement, ça me fait du bien, c’est tout. Pour moi, il n’a pas changé mais pour lui, apparemment … « Stable ?! Madison, j’irai pas jusque là. » Je penche la tête sur le côté tout en continuant de le regarder, un peu surprise…  « Mais c’est vrai que je suis un peu un modèle quoi. » Je pouffe de rire. Je ne me moques pas de lui mais franchement… Lui et sa modestie, c’est juste trop bon à entendre tellement ce n’est pas… « vrai ». Snow est bien en pleins de points mais il faut avouer qu’il ne peut pas être parfait et fort heureusement.  M’enfin… ça ne m’empêche pas d’avoir peut-être vu en lui cette perfection à cause de ma faim et mon envie de délices peu diététique et saint. Chose que je n’ose pas trop demander à Hiroki en sachant ses tendances alimentaires. « Seulement pour kfc ? Putain, tu vas me vexer. » Je souris et lui tire la langue. Quel comédien. Enfin… je dis ça mais je me fais plaindre en lui demandant de m’aider à me relever alors que je pouvais bien le faire toute seule. Maintenant qu’il est là, j’ai envie de me faire servir, d’en profiter un peu. « Bon, madame la goinfre va être servie. » Assise, je suis le sac qu’a Snow entre les mains et le mouvement de ses mains quand il pose tout sous mon nez. Mes doigts se tordent les uns contre les autres jusqu’à ce que tout soit là et je commence à savourer ce que j’ai. C’est si bon de la junk food, on ne peut pas le nier. « Hmm… » soupirais-je après avoir croquer la première bouchée. J’ai eu droit à MacDo il y a un moment mais KFC, je préfère largement. « Alors comment tu vas, ton bouquin de sexo m'attend ? » Je regarde Snow en souriant pleine de malice et un petit côté pervers dans mon regard, je l’avoue. « ça va plutôt bien mais il faut dire que j’ai un peu de mal avec ma « nouvelle vie ». Je prends sur moi pour avancer, je me dis que ma vie n’est pas si terrible. J’ai touché pas mal d’argent et l’avocat du chauffard m’a dit qu’ils me verseraient sûrement un peu plus d’argent à la demande de la Cour. Franchement, je vis plutôt bien. Même si y’as des tâches noirs dans le tableau, ce ne sont que des petites éclaboussures, ça ne me fait pas peur ! Pour ce qui est de mon livre de sexologie, j’ai peur de te le laisser… » Je mange un morceau de mon master box pour faire planer le suspense sur les mots que j’ai eu. Je garde toujours ce petit air séducteur que j’ai toujours eu avec Snow. « J’ai juste peur que tu… t’échauffes en le lisant. Je sais que ton imagination est plutôt… intense… » Un petit sourire taquine en le regardant avant de continuer à manger. En parlant de choses coquines, je me demandais ce qu’il en était de la vie sentimentale de Snow. J’avais peur de toucher un point sensible. Et puis, je repense à une autre chose… « Dis-moi… j’ai une question qui me trotte la tête soudainement… » Je repense à notre relation, à l’ambiguïté que l’on a des fois. Est-ce que ça a pu changer en un an et demi ? Après tout, j’ai bien fais la chose avec Hiroki. Je finis mon wrap et bois quelques gorgées de ma boisson avant de me lancer :  « Toi et moi… on a couché ensemble ? Je me dis qu’en un an et demi, si ce n’est plus… on a pu avoir beaucoup de possibilités ensemble… ça ne me dérangerait pas, simplement, pour savoir… »  D’un sens, ça m’ennuierait de l’avoir oublier. Depuis le temps que ça me démange avec Snow et que je n’ai jamais franchis le pas au nom de mon amitié pour lui et aussi parce que ce n’était pas ma priorité.  


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyMar 30 Déc 2014 - 12:25

avatar
Invité
Invité

you stay on my mind. - Burnett. Empty

« Hmm… » Un sourire franc me prend quand elle se délecte de ce que je viens de lui amener, la voir manger avec appétit me fait tellement plaisir que je ne peux pas m’empêcher de ressentir une vague de bien être en moi. Alors je la taquine direct, sur son bouquin de sexo, mais le plus important reste sa santé. Ouais, je reste quand même préoccupé. « ça va plutôt bien mais il faut dire que j’ai un peu de mal avec ma « nouvelle vie ». Je prends sur moi pour avancer, je me dis que ma vie n’est pas si terrible. J’ai touché pas mal d’argent et l’avocat du chauffard m’a dit qu’ils me verseraient sûrement un peu plus d’argent à la demande de la Cour. Franchement, je vis plutôt bien. Même si y’as des tâches noirs dans le tableau, ce ne sont que des petites éclaboussures, ça ne me fait pas peur ! Pour ce qui est de mon livre de sexologie, j’ai peur de te le laisser… » Mon sourire reste figé sur mon visage, même si dans le fond, ça me fait quand même un peu mal de penser encore à ce qu’il lui est arrivé. Ses plâtres me le rappellent certes, mais l’entendre parler du chauffard et de l’argent qu’elle a touché, rend la chose encore plus réelle, plus dérangeante. Putain, c’est à elle que c’est arrivé. Je me rappelle encore de la peur et de l’attente de savoir si elle allait bien, je secoue le visage et continue de l’écouter, si elle n’a plus peur, alors je ne devrai pas non plus. Et quand elle me parle encore de son bouquin je réalise que j’avais presque oublié ma connerie. Elle me regarde, de cet air charmeur qui lui va si bien, et je me contente d’être pendu à ses lèvres comme le mec con que je suis parfois, souvent, je l’avoue, ça va. « J’ai juste peur que tu… t’échauffes en le lisant. Je sais que ton imagination est plutôt… intense… » Je me mets finalement à rire, et puis en carressant ses cheveux amicalement, je lui dis que « Ohé, il m’en faut plus que ça. » Pour m’échauffer, pour que mon corps se mette à réagir, à s’exciter, je ne suis plus un ado pré pubère, soyons sérieux. « Dis-moi… j’ai une question qui me trotte la tête soudainement… » Mordant dans mon sandwich, je relève encore les yeux vers son visage, intrigué par les questions qu’elle pourrait se poser sur moi, alors pour prévenir la chose, je commence déjà à prendre un air innocent. Ouais, je plaide non-coupable à je ne sais quoi, mais vaut mieux prévenir que guérir, comme on dit. « Toi et moi… on a couché ensemble ? Je me dis qu’en un an et demi, si ce n’est plus… on a pu avoir beaucoup de possibilités ensemble… ça ne me dérangerait pas, simplement, pour savoir… » Sur le coup, je me rends compte que j’abaisse mon sandwich au plus bas, ouais, j’allais mordre à nouveau dedans, en bon ogre que je suis. Mais là, mon envie est un petit peu biaisée. Je mordille mes lèvres et je ne saurai réellement sur qu’elle réponse me décider, après tout je pourrai lui faire croire tout et n’importe quoi. C’est tentant, vraiment tentant, et si c’était une autre, bien sur que je le ferais, je vanterai mes mérites au pieu pendant une heure au moins, avant de passer une heure de plus à le faire. Enfin, je choisi finalement de la chambrer une nouvelle fois « Franchement ? Ouais. On l’a fait des centaines de fois, et à chaque fois, c’est de plus en plus bestial. T’es d’ailleurs à deux doigts de me demander d’essayer le SM … Coquine. » Je lui sers un clin d’œil avant de me mettre à rire grandement. « Non, je déconne. On ne l’a jamais fait … » Et je souris en ajoutant. « Mais on sait pertinemment tous les deux que t’en crèves d’envie depuis des mois et des mois. » Ou peut-être que ça c’est moi, je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyMer 31 Déc 2014 - 14:29

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather

you stay on my mind. - Burnett. Empty

And I'm starting to feel it's right.
Snow & Madison.
fiche par ©century sex  

Je ne peux pas lui mentir, lui cacher des choses et même je lui dis tout, je n’ai pas honte de l’argent que je touche, parce qu’il m’aide tellement et cela même si c’est malheureux à dire. M’enfin, je préfère passer à des choses plus intéressantes. Car autant je ne voulais pas savoir ce qui a pu m’arriver de négatifs durant tous les mois que j’ai perdu dans le fin fond de mon cerveau, autant si j’avais eu de bons moments à ses côtés, j’espérais le savoir. Franchement… j’espérais parce que je me dis que je le veux, j’aimerais… c’est vrai… il faut se l’avouer que Snow est très attirant, que l’ambiguité de notre relation a toujours été, toujours aussi proche, toujours aussi proche de la limite que je posais pour ne pas céder. Mais celle-ci, j’ai envie de la détruire, j’ai envie de la disparaitre parce que je me suis rendue compte que j’aurais pu mourir lors de cet accident, j’aurais pu mourir et je n’aurais pas accomplis tous mes désirs même s’ils avaient sûrement changé, je revenais à ceux que je connaissais malgré moi, malgré ma tentative d’accepter cette histoire dans ma tête pour aller vers Hiroki, chose que je ne suis jamais arrivée à faire, aller vers lui, m’attacher… L’ami domine tellement dans l’image de notre relation bien que sa tendresse, sa prévenance me touchaient énormément. Il y a des personnes pour qui, j’arrivais facilement à le croire comme Snow, notamment. Alors, sait-on jamais… je le regarde avec attention…

« Franchement ? Ouais. On l’a fait des centaines de fois, et à chaque fois, c’est de plus en plus bestial. T’es d’ailleurs à deux doigts de me demander d’essayer le SM … Coquine. » et plus il avait parlé, plus mes lèvres s’ouvraient à cause de la surprise qu’il me faisait.

Bizarrement, mon cerveau imaginait le corps nu de Snow contre moi, je me faisais carrément un scénario digne de Fifty Shades, bien que ce soit plus soft qu’en réalité. Je capte alors… son regard, son attitude, j’ai envie de le haïr, mais je me sens plutôt frustrée, en réalité !

« Non, je déconne. On ne l’a jamais fait … »

Je fais une petite moue boudeuse.

« T’es con. » grommelais-je.

Je le jauge, le regardant avec une certaine intensité, une ambiguïté trop bien conservée, oh combien présente. J’ai envie de le taper…

« Mais on sait pertinemment tous les deux que t’en crèves d’envie depuis des mois et des mois. »

Je ne sais pas pourquoi mais je trouve tout de suite la réplique et ce, même si je ne me rappelle de rien, il n’allait pas me faire gober ça !

« Même si j’en crevais d’envie, je suis sûre que toi aussi. Tu connaitrais ce qu’il a sous ses vêtements, tu seras à mes pieds ! » dis-je d’un ton faussement hautain.

Je me rends compte finalement d’une chose. Je perds mon sourire, je pense à Hiroki. Oui, parce qu’Hiroki me l’a dit que nous avions eu une relation lui et moi. Juste une fois mais assez pour me donner l’impression que j’étais peut-être amoureuse de lui à ce moment-là. Et avec l’évidente situation que je n’arrive pas à me projeter dans la chose avec les jours qui passent malgré nos bons moments ensemble, j’ai l’impression… que je me suis trop fait de films. Peut-être, je n’en sais rien…

« Dis-moi… Snow, si… je n’étais pas dans le plâtre, tu l’aurais fait ? Ouvertement… je veux dire, tu passerais le cap ? C’est… étrange. Hiroki m’a dit… qu’avant l’accident, je l’ai… fait avec lui. Et… je crois que j’ai cru que j’ai été amoureuse de lui avant cet accident… si toi et moi, on aurait pu le faire, ça veut dire… qu’hiroki était simplement… occasionnelle aussi ? Pas une simple attraction ? »

Je sais que je me lance dans une réflexion un peu bizarre…

« Je suis un peu perdue… »

Tellement que je viens à me demander si je voulais vraiment me lancer dans une relation. J’ai ce sentiment profond de ne plus vouloir, d’être indépendante de tout. J’apprécie la compagnie d’Hiroki mais j’ai l’impression comme une peur inconsciente d’aimer, de chérir, d’être avec quelqu’un revenait à la surface.

« Je crois que je me suis survendue ma relation avec Hiroki. J’ai la sensation profonde de ne pas vouloir m’attacher… même si je me sens si proche de lui… qu’on s’accorde ensemble, qu’on… agit comme un couple… »

Wow… déprimant ! Le regard vide, je préfère prendre ce que j’ai sous la main à pleine bouche pour me taire. Je me rends compte qu’il y a des choses que je devrais savoir, qu’on ne me dit pas tout. Je ne sais pas si je dois en parler à Hiroki, je ne sais même pas comment en parler, c’est déjà assez complexe dans ma tête. Je regarde Snow et je ne sais comment faire. Ai-je ressenti quelque chose pour Hiroki avant ? Il y a une chance qu’il ne le sache mais ce sentiment qui m’envahit, c’est angoissant. Je me rapproche de Snow, repoussant ce qu’il a apporté pour me glisser contre lui. J’ai besoin de son aura réconfortante.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyMer 4 Mar 2015 - 10:56

avatar
Invité
Invité

you stay on my mind. - Burnett. Empty

« T’es con. » Avec mes lèvres de façon muette, je lui dis un merci et l’agrémente d’un clin d’œil complice. Je sais bien que je le suis, mais c’est ce qui fait mon charme aussi, ma connerie. Et ça personne ne peut le nier, c’est comme ça depuis des années et des années. Quand je lui précise qu’elle en crève d’envie, la demoiselle ne perd pas de temps pour répliquer, et je l’avoue, ça me plait. « Même si j’en crevais d’envie, je suis sûre que toi aussi. Tu connaitrais ce qu’il a sous ses vêtements, tu seras à mes pieds ! » Puisqu’elle en parle, je me permets donc de mater son corps et de tenter d’en deviner les courbes sous les couches de sous-vêtement, et pour se faire, je suis un tout petit peu insistant.


« Dis-moi… Snow, si… je n’étais pas dans le plâtre, tu l’aurais fait ? Ouvertement… je veux dire, tu passerais le cap ? C’est… étrange. Hiroki m’a dit… qu’avant l’accident, je l’ai… fait avec lui. Et… je crois que j’ai cru que j’ai été amoureuse de lui avant cet accident… si toi et moi, on aurait pu le faire, ça veut dire… qu’hiroki était simplement… occasionnelle aussi ? Pas une simple attraction ? »
Alors je mâche lentement mon kfc, tandis que je l’écoute me parler, je crois bien que la partie déconne est terminée, on passe aux choses sérieuses, et je perds mon sourire coquin, le remplaçant par quelque chose de bienveillant que je lui réserve bien plus qu’aux autres filles. « Je suis un peu perdue… » Pour le coup, je m’arrête carrément de manger, parce que je note le fait qu’elle est vraiment perdue, qu’elle ne sait plus comment penser, et en un sens après ce qui lui est arrivé, il me semble que c’est plus que normal de ressentir tout ça. « Je crois que je me suis survendue ma relation avec Hiroki. J’ai la sensation profonde de ne pas vouloir m’attacher… même si je me sens si proche de lui… qu’on s’accorde ensemble, qu’on… agit comme un couple… » Je l’accueille finalement vers moi, dans mes bras. Mes lèvres vont se poser sur son front, ou le haut de sa tête, je ne sais pas, ce que je peux atteindre, on dira. Mon étreinte sur elle se resserre, et on reste quelques instant comme ça, dans le silence, je me permets juste d’écouter sa respiration, pensant bêtement que la mienne peut bien la réconforter. Et puis … Puis ma voix brise tout ça. « Madison … » Me revoilà en moralisateur, en grand frère, en je ne sais quoi, mais j’essaie d’être toujours celui dont elle a besoin, c’est aussi simple que ça. « Je crois que quand on a envie de quelque chose, on le fait. Ce n’est pas la peine de se poser un tas de question, de se voir en couple ou je ne sais quoi. T’étais bien avec Hiro ? C’est tout ce qui compte, personne ne te demande de décortiquer le moindre de tes gestes. Tu ne l'aimais pas ? Et alors ? Y a pas de mal à se faire du bien. » Je l’embrasse encore tendrement, avant de reprendre. « Et je ne sais pas si je l’aurais fait, entre nous, il y a toujours eu une certaine barrière, un mauvais timing. Il y a eu Adam, Lisa, le monde, j’en sais trop rien. » Je hausse les épaules, et la repousse un peu en riant. « J’ai toujours faim hein. » Et je ris de plus belle en ajoutant. « Et vu que je ne peux pas te bouffer, je me contente de kfc hein. » Je mords à nouveau dans mon sandwich en la regardant. « Vouloir être avec quelqu’un pour lui faire plaisir n’est pas la solution. Je connais rien de votre histoire, mais je peux t’assurer qu’à l’évidence, tu ne veux pas être avec lui. » Hiroki évidemment, parce que lorsqu’on veut vraiment quelqu’un, on fait tout pour l’avoir, absolument tout, et je ne suis pas certain que Madi ferait ça pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyJeu 19 Mar 2015 - 2:21

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather

you stay on my mind. - Burnett. Empty

And I'm starting to feel it's right.
Snow & Madison.
fiche par ©century sex  

Blottis dans les bras de Snow, ça me relaxe tellement, ça me détend. Je suis prise de tellement de doutes que je ne sais plus quoi faire, plus quoi penser. J’aimerais tellement avoir la solution, l’appliquer et pouvoir avoir une relation saine avec Hiroki. Mais quelque chose nous bloque sans que je ne sache pourquoi. C’est alors que Snow commence à parler, et sa voix… Dieu que je suis surprise de l’entendre ainsi. Je ne dis pas qu’il est immature, que c’est un gamin mais ce sérieux dont il fait preuve m’impressionne beaucoup. Même si j’ai du mal à comprendre où il veut en venir. Ses mots me touchent mais je n’arrive pas à retrouver la solution en ses mots à part le fait qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien. Pas de réelles conventions. Enfin, je crois ? Je souris quand il dépose à nouveau un baiser sur mon front. Je ne comprends pas pourquoi il parle d’Adam mais quand il parle de Lisa, je comprends bien qu’il a eu une histoire amoureuse avec cette fille. Je tapote son torse en souriant, un peu niaise pour le coup. Je m’imagine faire l’amour avec Snow, moi nue, lui nu… J’en retire quelques frissons avant de me laisser un peu sur le côté.

« Peut-être qu’un jour, tu pourras me dévorer, non ? » Je ris bêtement alors qu’il mange à nouveau. Je fais de même avec ce qu’il m’a apporté.

Je perds mon sourire quand il conclut. Je n’ai peut-être pas envie d’être avec Hiroki ? Pourtant, il est si gentil, si adorable avec moi. Il s’occupe de moi et quand il m’embrasse, je trouve ça tellement bon. Mais Snow m’apporte un regard différent, ça mérite réflexion même si ça ne me plait pas trop de me dire qu’avec lui, c’est mort. J’ai envie d’amour, de tendresse. C’est bête mais j’ai toujours été comme ça. Hiroki m’apporte ce que j’attends d’un homme.

« Je verras bien. Le temps me le dira, j’aurais une conversation avec lui un jour ou l’autre. C’est tellement difficile de le faire craquer. »

Et le mot est faible. Faire ma sirène, être nue ou lui faire des sous-entendues pour sentir une véritable alchimie, une séduction, je ne parviens pas à le faire céder à « mes charmes ». Peut-être vit-il intérieurement la même chose que moi, non ? J’expire lourdement et tente de sourire à mon frère de cœur en espérant rendre ce moment bien plus joyeux :

« Et tu parlais d’une Lisa ? Dis m’en plus à ce propos ? Tu es vraiment tombé pour une fille ? Ça me fait tout drôle de savoir ça. Je te voyais tellement séducteur jusqu’au bout et pour longtemps. Un peu comme Andreas mais il est en couple, remarque, vous avez le droit de changer. Tu es amoureux d’elle ? Pas de nuages sombres sur cette histoire ? » Je demande, je questionne. J’ai envie d’en savoir plus que ça.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyDim 24 Mai 2015 - 13:50

avatar
Invité
Invité

you stay on my mind. - Burnett. Empty

« Peut-être qu’un jour, tu pourras me dévorer, non ? » Pour le coup, je m’étrangle un peu avec ce que je suis en train de manger, au moins avec elle, je peux être certain de ne jamais m’ennuyer. Mes prunelles cherchent les siennes avant de lui sourire presque bêtement. « C’est le sm, hein, ça t’attire ? » Puis je ris encore un peu, en caressant sa joue et l’aimant tout tendrement. « Tu t’en remettrais pas, tu sais … » Je mange un bout de mon sandwich avant de continuer et de lui donner les détails, surement, un peu tordu de mon raisonnement. « Si on couchait ensemble, toi et moi. » Et je hoche le visage pour appuyer la véracité de mes propos. « Et après t’en seras au point de gerber des fleurs et de vouloir voler mon cœur. » Amoureuse jusqu’aux bouts des ongles, jusqu’aux bouts des doigts. « Mais le problème c’est que je briserai le tien. » Je ne suis pas doué pour être à deux sur le long terme, c’est comme ça. Personne ne me refera.

« Je verras bien. Le temps me le dira, j’aurais une conversation avec lui un jour ou l’autre. C’est tellement difficile de le faire craquer. » Je suis plutôt d’accord avec elle, seul le temps pourra réellement lui montrer ce que son histoire avec Hiroki peut lui apporter. Alors je hoche le visage positivement, avant de pouffer de rire une nouvelle fois, quand elle parle de le faire craquer, je ne suis, tout d’abord, pas certain de comprendre, mais je crois ne pas me faire passer pour un obsédé si j’ose encore penser au sexe pour référer à cette supplique qu’elle vient de prononcer. Mais je n’ai pas le temps de répondre qu’elle me pose une série de questions aussi improbable qu’une bombe.
« Et tu parlais d’une Lisa ? Dis m’en plus à ce propos ? Tu es vraiment tombé pour une fille ? Ça me fait tout drôle de savoir ça. Je te voyais tellement séducteur jusqu’au bout et pour longtemps. Un peu comme Andreas mais il est en couple, remarque, vous avez le droit de changer. Tu es amoureux d’elle ? Pas de nuages sombres sur cette histoire ? » Mes sourcils se froncent en un automatisme. Mes lèvres se pincent aussi. Pour peu je suis presque gêné, croyez-moi un truc comme ça, ça n’arrive pas souvent. Ce qu’il se passe entre Lisa et moi ? Bordel je n’ai jamais compris, mais je crois juste savoir que je me suis fait un peu avoir. Qu’on n’a pas trouvé la même longueur d’onde, pourtant je croyais presque qu’on tournait aussi bien que la Terre est ronde. « Me compare pas à Andreas, pour le coup, cet idiot est vraiment mordu de Grace. » Même s’il le dit à demi-mot, je connais mon meilleur ami, cette fille elle va finir par devenir toute sa vie. « Et je sais pas si t’as déjà vu Grace, mais elle est plus que comestible, je te promets. » Un sourire nouveau sur les lèvres, je repense à cette fois, où j’ai dit à Andreas que j’allais me la faire, et sa jalousie presque adorable, quel con. Mais le fait est que je m’éloigne du sujet. Lisa. Lisa et « c’est compliqué ». « On s’est rencontré, au ciné, elle et moi, elle se faisait passer pour une princesse frigide, et j’ai cru qu’elle était autre chose. Tu vois, je voulais voir l’envers du décor, et j’ai appris à l’apprécier, je te jure. » J’étais aussi mordu qu’Andreas, mais à la différence de lui, je suis moi. « Elle avait cette façon de me faire sentir bon et con à la fois. De me rendre dingue … » Mais ? « Et tu me connais, j’ai vingt sept ans, et je suis pas du genre à jouer à la poupée, je voulais soit rien, soit du concret. » Je lui laisse le plaisir de deviner ce que Lisa a choisi ? « Donc presque un an à lui courir après pour rien. Un flirt de gamin qui s’est mal terminé. » Une connerie en grand apparat, je voulais d’elle, je le jure, mais elle, elle voulait d’un prince, pas de moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. EmptyMer 24 Juin 2015 - 21:14

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 27
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather

you stay on my mind. - Burnett. Empty

And I'm starting to feel it's right.
Snow & Madison.
fiche par ©century sex  

Snow a cette facilité de me faire sourire si facilement. Il me l’arrache même si je ne rajoute rien à ses mots. Il connait la réponse, ce n’est pas la peine. L’étudiant me prévient du danger que c’est de coucher avec lui, de l’aimer, du désir d’une relation avec lui. En d’autres termes, nous n’avons pas les mêmes attentes. A vrai dire, je sais que je ne finirais probablement jamais avec Snow, ne serait-ce que pour une semaine. Mais il est beau et dire que j’en suis indifférente serait mentir.

Je préfère parler de lui. De sa vie amoureuse à laquelle je n’avais aucun souvenir du passé. Alors, je viens à la pêche aux informations. Il me fait sourire quand il me parle d’Andreas. C’est vrai que j’ai été surprise de savoir qu’il était en couple, j’espérais seulement que ça dure.

Puis Snow me parle de lui… de Lisa. Je m’attendais à ce qu’il me dise que ça va se faire. Mais je me retrouve à en tomber des nus quand il m’annonce la « fin » de cette histoire. Et je devine qu’elle a dû être douloureuse pour lui. C’est vrai que Snow n’est pas forcément facile à attraper, à séduire pour plus qu’une nuit ou plus d’une semaine mais Lisa n’a pas dû aider non plus. Je suis désolé de savoir que ça n’a pas marché, Snow mérite tellement une relation belle et stable.

« Je vois… Et bien… tant pis pour elle ? Je suis certaine qu’une fille saura capturer ton cœur et te garder, tout en t’emportant dans des cieux… intéressants. » Je lance un petit regard amplis de sous-entendus. Puis je ris alors que la discussion continue. Avec Snow, la complicité est restée, et même cette ambiguïté que nous avons toujours eu. J’adore ça. L’ambiguité de notre relation car nous avions jamais espéré plus que ça l’un de l’autre. On a apprécié notre relation sans jamais la changer, se préserver après tant de temps…

Il m’a remonté le moral sans que je m’en rende compte.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: you stay on my mind. - Burnett.   you stay on my mind. - Burnett. Empty

Contenu sponsorisé

you stay on my mind. - Burnett. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
you stay on my mind. - Burnett.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser