Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone EmptyJeu 11 Déc 2014 - 13:16

avatar
Invité
Invité

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty

Vous savez quoi ?! Bah vous allez pas vous en  remettre ! J'ai trouvé un colocataire ! Et c'est pas une blague ! CHAMPAGNE ! Il va peut-être vite déchanté mais c'est pas comme si il n'avait pas l'habitude de voir des meufs se trimbaler en sous-vêtement, en tout cas avec moi il en aura le droit...  Bon je ne savais pas combien de temps je resterais ici, certainement le temps de  m'amuser comme il se doit dans cette ville des anges parce qu'après tout, les Etats-Unis est la Terre promise, la Terre de liberté, peut-être y trouverais-je définitivement refuge. Mais pour l'instant je n'y étais que pour le travail. J'avais été embauché pour un temps donné dans une grande compagnie de mannequina de LA. C'est bien ce qui m'a permis de suivre RJ à l'autre bout du monde, j'aurais été bien triste sans lui. Et oui, je dois l'avouer, ce gars c'est une tuerie ! Mais il y a un petit hic, c'est vrai que je ne sais rien de lui. Il ne m'avait pas laissé sonder son cerveau, mais bon après tout, qui étais-je pour vouloir lui faire cracher sa vie. Si il ne m'a rien dit c'est une bonne raison. On était juste amis rencontré à la va vite, sans vrai rencontre touchante, juste à la volé dans un shooting. Mais autant vous dire que je fonds littéralement que je le vois, attendez, il est trop canon !..
Bref, revenons en à mon colocataire, ahh magad il a de ses yeux et autant vous dire, les basané aux yeux bleux c'est mon pêché mignon. Attendez, ne vous méprenez pas, je ne compte pas lui faire la courre et tout, du tout, il est mon colocataire, pas mon petit chien-chien. Mais j'avoue qu'à l’emménagement j'ai su jouer de mes atouts pour lui faire porter les cartons les plus lourd. Bah oui, je suis une mannequin fragile aux ongles long... Quoi c'est pas une bonne raison ? Rien à faire parce qu'il a été galant ! C'est l'essentiel. D'ailleurs, Tiago je le connais depuis mon arrivée ici, on avait posé ensemble pour des photos et autres, c'est bien ça qui m'a fait m'installer avec lui. Qui sait c'est justement parce qu'il aime mes sous-vêtements qu'il a accepté. Quoi qu'il en soit, je ne pense pas qu'il tente quoi que ce soit, sa sœur emménageait avec nous, une jolie brunette un peu trop sérieuse à mon goût mais, avec laquelle je m'entendais super bien. Elle me rappelait ma petite sœur, propre sur elle, a toujours vouloir faire mieux et c'est une danseuse alors, je ne peux que l'approuver !
Voilà voilà ma petite vie commence à reprendre forme et j'en suis pas peu fière.  Au final, comme je l'avais prédis, je me trouvais bel et bien en petite tenue, bon ok j'étais dans ma chambre entassé de cartons qu'il faudrait que je déballe bien un jour. Mais je suis en mode feignasse. Mais j'y pense très sérieusement. Cela dit, j'ai toujours du mal a ranger mes affaires, et oui, je suis bordélique. J'ai toujours entendu dire que les filles étaient organisées et rangeaient correctement leurs affaires, et bien soit il faut croire que j'en suis l'exception, soit faut comprendre qu'il faut changer ces adages, que ça commence à dater. Je serais plutôt pour la deuxième proposition. D'où les filles devraient être plus soigneuse que les hommes ? Je suis sûr que certain d'entre eux pensent la même chose. Non mais oh, les femmes ne sont plus les soumises  de l'époque qui s'occupent des gosses pendant que leur chers maris rapportent de l'argent. Tssss... Tout ça pour dire que, je n'avais pas la moindre idée d'où j'avais posé ma petite robe rose. Pas moyen de mettre la main dessus. C'est pour ça que je sortais légèrement comme une furie de ma chambre et commença à fouiller le salon de fond en comble en déplacent tous les meubles et cartons qui si trouvaient encore. Ça m'apprendra à pas ranger mes vêtements...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone EmptyJeu 11 Déc 2014 - 21:30

avatar
Invité
Invité

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty


Babylone

Tiago

Colocataire d'enfer!
Nous avions trouvés moi et ma soeur une colocataire, et pas n'importe laquelle. Un du genre ultra pulpeuse sexy canon, avec un physique de rêve et pas timide du tout. Le genre de fille qui se trimbale en petite tenue, où voir même sous-vêtements dans l'appartement sans gêne. C'est l'idéal pour mes yeux ça, et moi homme que je suis j'en profite. Je serais bien bête du contraire, non? Comment ne pas apprécier la vue, d'un tel spectacle? Je serais bien idiot de ne pas regarder, de plus qu'elle est très bien foutue. Babylone est une très belle femme, et elle le sait. Quasiment parfaite, une jolie blonde aux cheveux longs alors comment ne pas craquer devant elle? C'était tout le contraire de ma soeur, qui est très studieuse et pas du tout comme la jolie blonde. Ma soeur est plutôt du style réservé, qui étudie beaucoup et qui n'irait pas se trimbaler en sous-vêtements devant des gens qu'elle connait à peine. J’espérais donc qu'elles s'entendent bien, sinon vous imaginez le scandale? Moi seul homme, entre ses deux femmes? A les séparer, tout le temps? A devoir les entendre crier l'une sur l'autre? Bien heureusement malgré leurs différences, elles s'entendent à merveille. Comme on dit des fois les opposés s'attirent... C'était le cas pour les deux jeunes femmes, et puis après tout ma soeur n'était pas désagréable bien au contraire. On avait juste été éduqué convenablement, par notre mère. Elle nous répétait tout le temps, de dire merci s'il vous plait de rien... De ne pas commencer à manger tant que tout le monde n'était pas à table, de mettre les deux coudes sur la table, de demander la permission de sortir de table et bien d'autres choses encore! Quand on a emménage tous les trois ici, j'avais aidé les deux jeunes femmes à porter leurs affaires. Parce que après tout j'étais un gentleman,  et que je ne voulais pas qu'elles se cassent un ongle où bien qu'elles se fassent mal en portant des cartons trop lourds. Mes muscles allaient servir à quelque chose. Babylone je la connais depuis mon arrivée ici, j'ai fais connaissance avec elle dans l'agence de mannequinat où je vais de temps en temps. On a déjà posé plusieurs fois ensemble, et on rend plutôt bien tous les deux. Voilà que j'étais tranquillement dans ma chambre, j'écoutais la musique assis sur mon lit. La fenêtre ouverte, en train de me fumer un petit joint. J'avais pris soin de bien fermer ma porte, pour ne pas que ça sente partout dans l'appartement. Mais j'entendais dans le salon du bordel, c'était qui? Je sortis de ma chambre, le joint encore à la bouche et vis Babylone en sous-vêtements qui cherchait quelque chose. Il fallait absolument que je la fasse chier! " T'as perdue quelque chose peut-être, Baby?"


selena gomezthe heart wants what it wants
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone EmptyDim 14 Déc 2014 - 18:33

avatar
Invité
Invité

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty

Impossible de mettre la main dessus. C'est pas possible ! Le Grinch est passé par ici ou quoi ? Ma patience avait des limites, je commençaient à grogner en dérangeant le canapé en y enlevant les cousins et les balançant par -terre quand je fus interrompu. " T'as perdue quelque chose peut-être, Baby?" Je releva la tête vers mon cher colocataire en lui faisant un vieux sourire de 'moque toi de moi'. "Tu crois ?" Puis je regarda le carnage que j'avais fais dans le salon. J'étais vraiment une tornade, tout dévasté sur mon chemin. Cela-dit, je croisa les bras et regarda Tiago. "C'est quoi ce joint ? L'alarme incendie va sonner et puis, t'as pas oublié le contrat signé, on partage tout !" Je lui fis un petit sourire avant de rechercher ma robe. "Et puis oui, je cherche ma robe, tu l'aurais pas vu ?"
Après un moment de réflexion, je stoppa ma recherche et leva la tête de nouveau vers lui. "Si je vais dans ta chambre je vais pas la trouver hein ?! Si tu voulais un de mes vêtements fallait le dire, je t'aurais filer un soutif, ça me résume mieux qu'une robe..." C'est sur ses veine paroles que je m'approcha de lui en défis. Je savais très bien que j'étais en sous-vêtements et que tout garçon qu'il se doit ne resterait pas indifférent au corps de déesse que j'ai... Outre le fait que je cherchais ma robe, je préférais d'autant plus l'embêter. Candice n'était pas là, je pouvais donc décemment le draguer. Ouais je trouvais ça amusant de le déstabiliser en touchant les points faibles. Bien que je ne connaisse ps totalement Tiago, je savais qu'il ne m'était pas totalement indifférent  et j'aimais en jouer. Bah ouais, moi j'aime bouger mes boobs devant les yeux des garçons. On m'appelle de différents façon : la pute, la fille facile ou encore la catin. Comme le dit si bien Pink : " I'm not a slut I just love love", bon sur le salope, c'est à réfléchir...
Bref, de ma démarche de tigresse je m'étais approché dangereusement de lui et lui avait piqué son joint avant dans prendre une taf et lui souffler la fumer en pleine figure. Puis je continua à tirer sur son joint tout en tournant doucement autour de lui. "Enfaite, je crois que j'ai pas besoin de robe..." Provocation ? Du tout... Et je continuais mon petit tour tout en m'asseyant de façon à me mettre en valeur, je croisa les jambes pour faire plus sensuelle, le joint toujours à  la main.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone EmptyLun 15 Déc 2014 - 19:54

avatar
Invité
Invité

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty


Babylone

Tiago

Colocataire d'enfer!
Je ne pouvais tomber mieux, et rêver mieux comme colocataire. Babylone je l'adore, elle me fait tellement rire et puis il faut dire ce qui est : elle est sublime. Après à part son apparence, elle a du mental aussi ce n'est pas une jeune femme niaise et conne sur les bords. Et c'est tout ce qui fait son charme, elle est naturelle et caractérielle j'adore. C'était le moment propice idéale pour la faire chier, elle cherchait quelque chose je le savais. Elle avait retourné le salon, vous auriez du voir le bordel qu'elle a foutu. Heureusement que ma soeur n'était pas encore rentrée, sinon elle aurait eu une crise cardiaque je crois bien elle qui est si rangée et tout. Mais bon quand on cherche quelque chose, on fait tout pour le retrouver coûte que coûte je sais ça! Plus je la faisais chier, plus elle répondait et me taquinait en retour. Tous les deux on adorait jouer avec le feu, et on le faisait plus encore quand Candice ma soeur n'était pas là! Et c'était le moment idéal, maintenant. " Vu le bordel que je vois dans le salon, oui tu as bien perdu quelque chose. Mais quoi? Je peux peut-être t'aider?" lui dis-je en rigolant et me foutant de sa gueule gentiment. Je ne savais pas réellement si je voyais clair, où si c'était l'effet du joint sur moi? On aurait dit qu'une tornade avait traversé le salon, je veux même pas savoir ce que la jeune femme fait quand elle est en colère mama... Je m'en étais pas vraiment rendu-compte, mais j'étais sortit de ma chambre avec le joint dans la bouche. Merde Baby avait l’œil, quelle maline. " Ben un joint pardi, tu veut que ça soit quoi d'autre? A oui c'est vrai on partage tout, même nos fringues, nos rasoirs, nos capotes déjà utilisés tout! Mais non n'ai pas peur l'alarme ne va pas sonner." Une robe comment? Tout à fait le genre de fille bordélique, qui ne sait pas où elle met ses affaires. " Une robe comment? Super courte? De quelle couleur?" Qu'elle était rigolote, sérieusement pourquoi j'aurais prit une robe? " Euh non pas vraiment, je pense que tu va plus trouver des sous-vêtements de nana. Mais pas des robes, c'est pas trop mon kiff à vrai dire. Quoi que si elle est bien courte, et que t'avait rien mit en dessous dans ce cas ça peut changer la donne..." Elle était en sous-vêtements et je ne pouvais m’empêcher de la regarder, mon dieu se corps. Je le voyais tous les jours, mais je ne m'en lassais pas bien au contraire... Elle voulait jouer la coquine, en plus elle venait de me prendre mon joint. Elle me provoquait mais j'aimais ça. " Non tu n'as plus besoin de ta robe, pour l'instant du moins. Rend moi ce joint où tu vas avoir une sacré punition!"


selena gomezthe heart wants what it wants
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone EmptyVen 26 Déc 2014 - 16:21

avatar
Invité
Invité

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty

A mon grand désespoir, il ne semblait guère gêné par toutes les perturbations que je lui envoyais. J'étais quand même presque à poil dans le salon que j'ai totalement dévasté. D'ailleurs quand je vois le bazar et que je me dis que je vais devoir tout rangé, là je perd la tête. Mais pour l'instant, c'était la sienne que je voulais faire tourner.
C'est alors que j'ai décidé de jouer la carte de 'je suis sûr que tu me l'as prise', un classique. Lui, ne semblait guère vouloir se rendre coupable, pourtant je suis presque sûr que c'est lui... ou pas... " Euh non pas vraiment, je pense que tu va plus trouver des sous-vêtements de nana. Mais pas des robes, c'est pas trop mon kiffe à vrai dire. Quoi que si elle est bien courte, et que t'avait rien mit en dessous dans ce cas ça peut changer la donne..." Je rigolais. Quel coquin... mais en tout cas je pouvais lui reconnaître ça, il savait très bien rentrer dans mon jeu, est-ce un problème ? Fin on verra bien comment tout ça va se terminer.
C'est bien pour ça que je continuais à jouer, eh oui comme une gamine, mais en tout cas c'était bien... divertissant ? " Non tu n'as plus besoin de ta robe, pour l'instant du moins. Rend moi ce joint où tu vas avoir une sacré punition!" Je pris alors une taf et me précipita derrière le canapé. « Une sacrée punition ? Dit moi tout, qu'est-ce que tu vas me faire si je ne te rend pas ce joint ? » Je souriais bêtement en continuait de tirer sur son joint, après tout si je le finissait que me ferrait-il ?... « Parce que moi, j'aime mettre la fessé aux vilains garçons... » Oh oui, c'était beaucoup trop, mais je voulais jouer. Jusqu'où il serait capable d'aller ? Ah ça je voulais le savoir... « Et quelque chose me dit, que tu n'as pas été très sage dernièrement... » C'est alors que j'écrase le reste du joint sur une coupelle qui traînait sur la table. « Alors ? Et maintenant ? » dis-je de façon provocante.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone   Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty

Contenu sponsorisé

Colocation rime avec perversion ou castration ?  -  Tialone Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Colocation rime avec perversion ou castration ? - Tialone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser