Partagez
 

 New-York Lifestyle ♦ Lola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyDim 14 Déc 2014 - 14:18

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


Qu’est-ce qui m’a prit de sortir aujourd’hui? Sérieusement ? Il fait froid et il a neigé toute la journée. Mais le pire dans tout ça ? Les trottoirs sont gelés et je n’ai pas encore investi dans des pneus d’hiver. Je ne sais même pas si ça existe pour fauteuil roulant ? Bof, après tout personne ne pouvait savoir que j’allais vouloir sortir aujourd’hui, non ? Moi-même je ne le savais pas. Mais mon frère vient passer Noël avec moi cette année et je n’ais pas encore trouvé de cadeau qui pourrait lui convenir. J’ai beau le connaître très bien, je galère toujours à trouver un cadeau digne de ce nom. Même s’il m’a dit ne rien vouloir cette année, je sais qu’il aura quelque chose pour moi et donc si je n’ai rien pour lui je vais me sentir mal toute la soirée. Donc voilà.

C’est donc ainsi que, emmitouflé dans mon manteau, bonnet sur les oreilles, écharpe autour du cou et couverture sur les genoux, je sors du centre. Les responsables ne voulaient pas me laisser sortir seul au début, mais j’ai insisté que je saurais me débrouiller sans problème. J’ai dut leur faire de nombreuse promesses tel que revenir à 20h, avoir toujours mon portable sur moi et ainsi être joignable pour eux et ne pas trop m’éloigner. Genre rester dans le quartier dans lequel se trouve le centre. J’ai répondu oui à tout ça, mais je n’ai tenu que deux promesses. Je sais que je ne trouverais rien dans ce quartier.

Et c’est ainsi que je me suis retrouvé au centre ville. Je commence à m’y connaître à New-York, je sais où se trouve les endroits inaccessible en fauteuil roulant et comment on arrive au centre ville sans trop galérer. Faux dire que New-York est quand même une superbe ville quand on ne peut que se déplacer en roulette. Bon, ok, j’ai mit du temps à m’y retrouver, d’autant que ça ne fait que quelques mois que je peux sortir. Faut dire que toute la dernière année je ne l’ai passé que cloitré à l’intérieur. J’étais au plus bas. Autant physiquement que moralement.

Mais maintenant que les douleurs se sont fait plus soutenable et ne reviennent pas constamment à la charge, je passe mes journées dehors. Que ce soit dans le parc à simplement profiter de l’air frais ou que ce soit des balades en ville avec mon assistante. Et aujourd’hui n’est que la troisième fois que j’ose sortir seul et bien plus loin que ce que je connais. Enfin, c’est en testant qu’on constate ses limites, non ? Ainsi donc, après avoir acheter un livre et un CD pour mon frère, je me retrouve à Central Park. Et c’est là que les galères commencent réellement.

Les avenues sont complètement gelées. Pire que les trottoirs, enfaite. Enfin, tant bien que mal j’arrive à atteindre le bord du chemin où la neige est un peu plus profonde et donc moins glissante. Et pourtant, je n’y reste pas longtemps. Mon regard est bien rapidement attiré par une jeune fille qui marche au milieu du chemin dans ma direction. Je ralentie légèrement, me disant qu’elle marche bien trop vite pour réussir à garder un équilibre digne de ce nom. Et finalement, j’ai raison. Alors qu’elle passe à côté de moi, je croise son regard et … elle se retrouve directement assise au sol. Je me retiens à temps de rigoler, amusé, et m’avance vers elle.

« ça va ?» demandais-je en m’immobilisant devant elle « Si je peux me permettre, je crois que marcher sur le côté d’évitera de se casser une jambe ou autre chose »

Lui souriant, je me penche un peu en avant et lui tend une main, l’invitant à l’attraper pour se relever.



© Camaleón




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyLun 15 Déc 2014 - 18:47

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Entre les arbres, sur les allées gelées, je resserre contre moi les pans de mon manteau, enfouis le nez dans mon écharpe et serre les dents pour les empêcher de claquer. New York, le froid, la neige, l'agitation, Central Park. Et à chaque pas, dans ces chaussures ridicules, le risque de tomber…

Et avant cela… Avant. L'étourdissement des soirées "pour me tirer de mon lit". L'étourdissement des bagages à faire, sans énergie…

Je ne les connaissais ni d'Eve ni d'Adam, je les avais juste croisés à la dernière soirée auxquels mon parrain m'avait entrainée. Ils étaient beaux, polisses, insolents, hautains, riches… Et, parce qu'ils avaient mon âge, connaissaient New York et avaient trop d'argent, j'avais été invitée à une virée shopping…

J'aurais voulu refuser, je n'ai pas osé…

Un bonnet de laine pâle enfoncé sur les oreilles, enroulée dans un tas de vêtements chics et froids, je les avais suivis, en silence, les avais regardé faire leurs achats, avait souri parfois, consenti à un ou deux essayages… Après avoir tenté de me faire participer à leurs conversations, devant mes silences, mes réponses monosyllabiques, peu à peu, ils avaient abandonnés leurs efforts. Et, enfin, j'avais pu fuir, partir, sans soulever la moindre question, à mon grand soulagement. J'avais pu échapper aux souvenirs qui s'entremêlaient. Celles d'autres magasins, d'autres séances de shopping. Celles de ma mère me cousant des robes, de ma mère dans son peignoir, ses cheveux gras, son regard morne… Tout se mélange. Mon enfance, les derniers mois, l'amitié, la haine… Tout…

Je secoue le visage, je ne veux pas y penser, je veux que les souvenirs s'éloigne, que le froid les dévore au lieu de s'attaquer à ma peau. Je veux trouver un café presque vide ou prendre un chocolat chaud et attendre que l'après midi passe…

Un peu de verglas sous ma semelle, je manque glisser, tends les bras, les agite en tout sens, rétablis mon équilibre, croise le regard amusé de quelques passants… Je crois que je déteste la neige. La chaleur me manque… L.A. Ma famille… Mon école. Mes vêtements larges et confortable. Ma transparence…

Avec un soupir soulagé, je reprends ma marche et… glisse. Sans pouvoir me rétablir. Sans pouvoir me retenir à quoi que ce soit.

Le sol est dur, froid, gelé, impitoyable. Et mes fesses définitivement mécontentes de le rencontrer. Et la voix qui m'interpelle, pleine d'un amusement contenu.

« ça va ?»

Mais bien entendu, ça va, j'adore tomber dans la neige et me ridiculiser et attirer l'attention et m'exposer aux rires et…

Lèvres fermement pincées pour leur interdire le moindre tremblement, je hoche la tête en silence. Oui. Ca va. SI je ne réponds pas, c'est juste parce que je suis grognon, rien de grave… Je n'ai pas envie de hurler, de fuir ou de pleurer. Pas envie de m'enterrer…"

« Si je peux me permettre, je crois que marcher sur le côté d’évitera de se casser une jambe ou autre chose »

"Peut-être que ça m'arrangerait, ne plus pouvoir marcher, hein..."

Je dis cela à mi-voix, plus pour moi même que pour lui, prête à me redresser quand sa main s'affiche dans mon champ de vision… J'hésite. Je place ma main glacée dans la sienne. Et que je lève enfin les yeux vers lui. Enfin. Lever. Pas beaucoup.

Je me sens pâlir, puis rougir puis… Oh mon dieu. Qu'est-ce que je lui ai dit? Comment ai-je pu lui dire ça? A lui? Dans une chaise roulante? Je reste bouche bée, les mots que je tente de prononcer s'arrêtent après une syllabe, je balbutie.

Je voudrais mourir de honte. lus encore quand je sens mes yeux devenir humides, sans que je parvienne à m'excuser d'avoir été aussi impolie…

"Je… je… Enfin… Pa…"

je me redresse, je n'ose même plus le regarder, je voudrais fuir… et tant pis si je suis encore plus impolie. J'ai trop honte… Beaucoup, beaucoup trop honte...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyLun 15 Déc 2014 - 22:19

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


Je le savais. Je savais que, dès lors que je l’ai vu arrivé, qu’elle n’allait pas resté debout bien longtemps. C’est un peu pour ça que j’ai ralentis moi-même. Manquerais plus que je dérape et provoque un accident. S’il est vrai que j’ai appris que les handicapés étaient bien souvent pris en pitié et que donc on leur ouvrait facilement le chemin, j’ai aussi appris bien rapidement qu’ils n’avaient pas tous les droits non plus et étaient considéré comme une personne normale en cas de collision. Soit. C’est en arrivant à ma hauteur que ce que je pensais arrive : une plaque de verglas trop cachée et trop sournoise fait tomber la jeune femme. Je grimace un instant, imaginant sans mal la douleur qu’elle doit ressentir en ce moment même.

Mais je décide de ne pas la laisser seule dans sa galère. Poussant sur mes roues, je me m’avance vers elle et lui demande si elle va bien. La voyant les yeux fermés, ne semblant pas franchement décidé à me répondre. Lorsque, pourtant, je lui conseil de marcher sur le bord du chemin, là où la neige est plus haute et ainsi lui éviter une blessure plus sérieuse que des fesses douloureuses, elle prend la parole. Et ce qu’elle dit m’étonne sérieusement. Elle marmonne plus pour elle qu’autre chose mais tout de même assez fort pour que je puisse l’entendre, que peut-être qu’elle ne veut même plus pouvoir marcher.

J’arque un sourcil et suis un instant tenté de retirer ma main. Et je l’aurais sans doute fait si je n’avais pas croiser son regard à ce moment là. Attrapant ma main, elle pose ses yeux sur moi et se rend d’elle-même compte de la bêtise qu’elle vient de dire. Rougissant et bégayant, elle s’empresse de s’excuser. Du moins, tente-t-elle de s’excuser car elle ne parvient pas aligner deux mots, si bien que je me mets à rigoler doucement

« C’est bon t’inquiète pas » lui disais-je en me redressant « C’est rien va » je l’aide à se relever « t’es sûre que ça va ? » je relève le regard vers elle et incline la tête sur le côté «Et si tu veux savoir, je galère moi aussi hein » je rigole doucement « Si je reste à New-York faudrait vraiment que j’investisse dans des pneus d’hiver » disais-je en souriant, posant mes mains sur mes roues.


.



© Camaleón



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyMer 17 Déc 2014 - 19:20

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Je crois que le découvrir gentil et souriant ne fait que creuser plus encore la tombe honteuse où je voudrais m'enfouir. Il sourit, il me dit que ce n'est rien, ce que j'ai raconté, que ce n'est pas grave, il change de sujet, il plaisante. Et je me sens hésiter, entre joues cramoisies, envies de fuir et naissance d'un sourire hésitant.

Il plaisante.. Je me frotte les fesses, j'ose croiser son regard, je balbutie à nouveau une excuse, tente une plaisanterie à mon tour:

"Il me faudrait un manuel de survie à New-York, personnellement…"

Peut-être aussi un manuel de bonnes manières? Je ne parviens pas à rester souriante, je me reproche mes paroles, non stop, je me noie dans un flot de mots pour la noyer, elle, la honte.

"Je viens de L.A. et je n'ai jamais eu aussi froid de ma vie je crois. Enfin, si, toute petite, en Finlande, mais je ne me souviens pas. Et je me demande si je ne suis pas un peu perdue, mais je n'en pouvais plus de rester avec des idiots occupés à vider leurs cartes de crédits pour des vêtements ridicules et alors je suis partie et puis je ne connais personne et je n'avais vraiment vraiment pas vu que vous… que tu étais en chaise roulante et jamais je n'aurais dit ça si j'avais vu, c'était totalement déplacé et j'ai tellement honte que je n'arrive plus à arrêter de me justifier et de parler, mais j'étais vraiment de mauvaise humeur, tu sais? Et c'est pire encore, ne pas cesser de parler, hein? J'empire mon cas. Oh mon dieu… Je suis insupportable, je devrais me taire."

Pour me taire, je plaque une main sur mes lèvres. Je reprends mon souffle. J'essaie de cesser de trembler…
Je comprends que je n'ai jamais eu beaucoup d'amis… Il suffit de voir à quel point je suis une catastrophe dans la moindre situation sociale un peu inhabituelle. Je le vois bien, qu'il me regarde comme si j'étais un extra-terrestre.. Il a bien raison…

"Je… Je peux… t'offrir un café? ou une autre boisson? Pour me faire pardonner? Promis, je vais arrêter de parler sans arrêt. C'est juste que je suis vraiment stressée, là… Tu vois? ET je ne suis vraiment, vraiment pas douée. Là, je me demande si je dois proposer de t'aider ou si ça va t'offenser et du coup je ne fais rien..."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyMer 17 Déc 2014 - 21:41

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


Elle aurait put se retenir de dire une telle chose. Sérieusement, juste à cause d’une chute banale ? Bon ok, elle ne le pensait sans doute pas mais … bref. Fort heureusement, je ne suis pas du genre à lui en vouloir pour si peu. Oh certes, le Thomas d’il y a quelque mois lui aurait sans doute dit ses quatre vérité en face et l’aurait sans aucun doute envoyé baladé, mais le Thomas qui se trouve aujourd’hui devant elle ne lui en veut pas. Souriant, je le lui fais comprendre sans pouvoir m’empêcher de pouvoir préciser que même en fauteuil on galère et que je devrais surement investir dans des roues de neiges.

Elle me regarde quelques instants, avant de reprendre la parole. Et pas seulement pour s’excuser. Non. En même pas deux minutes elle me raconte la moitié de sa vie. Elle vient de Californie, L.A, et n’a jamais eu aussi froid. Elle précise ensuite qu’elle n’en pouvait plus de resté avec des gens qui vident leur carte de crédit et qu’elle n’avait tout simplement pas vu que j’étais en fauteuil roulant. Je ne peux m’empêcher un sourire ironique, me demandant intérieurement si elle ne se fout pas un peu de ma gueule. J’ai opté pour un fauteuil assez petit, tout juste ajusté à ma taille, mais tout de même pas assez discret pour passer inaperçu. Enfin, je ne dit rien et hoche doucement la tête lorsqu’elle me dit que si elle m’avait regardé d’un peu plus près elle ne m’aurait sans doute jamais dit une telle chose. J’hausse les épaules, alors qu’elle s’excuse de trop parler ce qui doit empire d’avantage son cas.

Je l’observe en inclinant la tête sur le côté et m’apprête à reprendre la parole … mais je suis à nouveau coupé par la jeune femme. Celle-ci, après s’être mit la main sur la bouche pour se faire taire, soupire et me demande si elle peut m’offrir un café ou autre boisson avant de s’excuser à nouveau. Elle se demande d’ailleurs comment réagir face à moi, si elle doit me proposer son aide ou si ça risque de m’offusquer. Je souris doucement, amusé. Elle est vraiment adorable, quand même, de ce faire du souci de côté-là.

« J’accepte volontiers le café» lui souris-je en poussant un peu sur mes roues pour rouler vers elle avant de relever le regard « Et calme toi ok ? Ne t’inquiète pas pour moi et … enfin, laisse-moi juste me débrouiller comme je peux. Tout ce que je te demande c’est un peu de patience parce que … parce que bon, ces truc sont souvent plus capricieux qu’une femme » reprenais-je en posant mes mains sur mes roux, souriant amusé.

Un jour, un ami du centre, paraplégique comme moi mais depuis bien plus longtemps, a sorti cette comparaison alors que j’étais en galère avec un vieux fauteuil roulant. Je me rappelle avoir bien rigolé et lui avoir directement donné raison. Voilà pour la petite histoire. Je fini par hausser les épaules et désigne le chemin « On y va ? Et évite de glisser de nouveau parce qu’on pourra pas échanger de place »

Je rigole doucement. Dans le fond, je me sens horrible de dire ça. Mais bon, je ne peux rien changer à ma situation, alors autant faire un peu d’humour noir là-dessus, non ?



.



© Camaleón



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyJeu 18 Déc 2014 - 11:24

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Je le regarde, horrifiée. il… Il plaisante? Mais… Mais c'est affreux, ce qu'il dit… Il arrive à en rire? Moi… Moi je ne peux que hocher la tête sans comprendre ce qu'il y a d'amusant. Non… Non, nous ne pourrons pas échanger nos places. Bien sûr que non…

Je.... Je ne sais pas comment je ferais...
Coincée dans un fauteuil, que deviendrais-je?
Au moins, j'échapperais aux séances shopping...
Mais à part ça... Comment fait-il, lui?
Comment supporte-t-il?

Est-ce cela, ne pas avoir le choix? Accepter l'insupportable avec le sourire? Est-ce cela être forte? Alors, moi... Moi je suis faible. Je suis et je reste faible. Je le serai longtemps... Sans doute toute ma vie.

A pas lents, précautionneux, nous suivons une allée. je ne connais rien ici, je ne suis encore qu'une touriste, fraichement débarquée… Nous nous présentons. Lola, Thomas. 18 ans, 16 ans. Nous échangeons une ou deux banalités… La neige. Le froid. New York. Je n'ose pas trop parler, pour ne pas dire de bêtises, je surveille le moindre mot que j'emploie… Puis nous parvenons à trouver un café, presque assez bien aménagé pour qu'il puisse entrer sans peine. Je le regarde faire en me tordant les doigts, en me mordant la langue, pour ne pas proposer à nouveau de l'aider.

Pour ne pas l'offenser.
Ne pas le traiter en enfant...

Et enfin, nous sommes assis à une table. Enfin, moi, surtout, lui, ça ne le change pas… Je suis affreuse de penser une chose comme ça! Je ne devrais pas, qu'est-ce qui ne va pas chez moi?… J'espère qu'il n'a pas vu que j'ai pensé ça? Je tente de garder un air dégagé. J'essaie de ne pas le déranger en parlant non stop et donc… je ne pipe mot, coincée derrière mon sourire poli. Le silence m'étouffe... Sa gentillesse aussi...

Je parle comme on vomit.

"Je… désolée… je ne sais jamais quoi dire…Je suis une catastrophe ambulante... oh non… un désastre sur pattes .. euh... "

Ah ah… sur pattes. Mon dieu. Je…. Je n'en loupe pas une. Je… Je m'apprête à me confondre en excuses, à nouveau, quand le serveur me sauve en venant prendre nos commandes et je plonge dans la carte pour dissimuler mon embarras. J'entends Thomas placer sa commende alors que je me cache toujours derrière le faux cuir de la reliure… Je ne peux plus vraiment retarder le moment de l'affronter…

Je parviens à balbutier que je prendrai un chocolat chaud… Je pose la carte sur la table, le serveur s'éloigne et … Je me retrouve face à lui. A nouveau. Et je me sens rougir. A nouveau.

"... Pardon? Je ne fais vraiment, vraiment pas exprès… promis. Je suis juste vraiment très très.... timide. "
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyDim 28 Déc 2014 - 15:01

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


Je crois que je l’ai choqué. Vu comment elle m’a regardé quand j’ai fais de l’ironie sur ma propre situation … enfin. Mieux vaut en rire qu’en pleurer, non ? De toute manière je n’ai pas le choix et je commence tout doucement à me faire à l’idée que ma place dans ce fauteuil est scellée a jamais. Et puis merde, je n’ai pas besoin de me justifier de ce côté. Bref. Je tente de la rassurer en lui souriant gentiment, que je ne suis pas totalement sérieux en disant ça. Au final, elle me propose d’aller voir un coup et j’accepte avec plaisir. Poussant sur mes roues, je la suis tranquillement hors du parc. Malgré moi et du coin de l’œil je l’observe, essayant de voir à l’avance si elle risque de se rétamer à nouveau ou non. Soit. En chemin nous échangeons des banalités, nous présentons l’un à l’autre entre autre. La jolie rousse se prénomme donc Lola.

Nous trouvons assez rapidement un café. Enfin, ce n’est pas non plus ce qui manque ici à New-York, mais ils ne sont pas tous accessible pour moi. Ainsi donc, lorsqu’on en trouve un dans lequel je peux sans problème m’engager avec mon fauteuil. Nous nous retrouvons donc à une table. Lola s’installe sur l’une des chaises et je gratifie le serveur du regard lorsqu’il repart avec celle qui était à ma place. Je me gare à la table, bloque mes roues avec les freins puis commence à enlever mes gants et mon bonnet. Au moment où je m’attaque à enlever ma veste, Lola reprend la parole s’excusant de ne pas savoir quoi dire parce qu’elle est une catastrophe ambulante. Directement après, elle se reprend, disant que non, elle est un désastre sur pattes.

Je me recule contre le dossier de mon fauteuil en rigolant doucement. Elle est adorable cette jeune, d’avoir peur de dire quelque chose de faux. Bon, de nombreuse personnes dans ma situation auraient bien rapidement fuient, mais je ne l’ai pas suivie jusqu’ici pour partir maintenant. Enfin. J’attrape le menu et le parcours des yeux. En relevant mon regard, je vois que Lola se cache carrément derrière la carte, ce qui me fait légèrement soupirer. Mais je me contente de commander un café. Et au final c’est la rousse qui reprend la parole, s’excusant à nouveau car elle est très timide. Je lève une main.

« Arrête de toujours t’excuser Lola » lui souris-je doucement « Tu n’as vraiment pas besoin d’agir autrement avec moi que tu agirais avec quelqu’un d’autre, tu sais ? Et puis, j’aime bien que tu fais quelque gaffe. Franchement, mieux vaut ça que quelqu’un qui se retient de trop et qui n’ose pas parler » je pose mes mains sur mes accoudoirs « Et puis, le fait que tu parles de marcher, jambes, pattes ou tout ce qui a un rapport avec un bipède normal, ne me dérange pas » j’hausse les épaules « ça ne changera rien à ma situation et je sais bien que je ne pourrais plus jamais être mobil si je ne me déplace pas dans ce truc » reprenais-je en tapotant légèrement les accoudoirs de mes mains.

Ça peut sembler défaitiste et c’est sans doute un peu le cas. Mais c’est avant tout et surtout la vérité.


.



© Camaleón



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyLun 29 Déc 2014 - 13:29

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

… Je glisse un regard vers le jeune homme, souris timidement et tente de comprendre, d'accepter ce qu'il dit. Que je peux parler sans me retenir, faire des gaffes, me comporter normalement… Je… Je me comporte ainsi normalement, c'est le souci. Je ne pense pas être différente avec les autres, je ne cesse de dire des bêtises ou de même taire…

Mais, évidemment, avec lui, dire des bêtises est beaucoup plus simple…

Gênée,je joue avec le rebord de la serviette, sans être certaine de devoir lui avouer que, en fait…

"… Je m'excuse tout le temps avec tout le monde… pas juste avec toi."

Je crois que je vais mourir de honte. Heureusement, le serveur, mince, alerte, souriant, revient avec nos boissons. Un café pour lui, un chocolat chaud pour moi. Un peu de chantilly dans un petit pot, à côté de ma tasse fumante. Si j'osais, j'y plongerais l'index et… dès qu'il tourne le dos, je le fais, puis porte le doigt à ma bouche, très vite, en espérant ne pas être vue.

J'échappe au regard du serveur, mais pas à celui de Thomas et aussitôt, j'ouvre la bouche pour …

"Je m'excu… enfin, non mais … J'avais envie."

Je plonge dans la tasse de chocolat pour dissimuler mon embarras, me brûle la langue, grimace puis enchaine sur une question. détourner l'attention de moi, vite, vite… la concentrer sur lui. Il semble gentil et sympathique. Souriant. Malgré tout. Un peu résigné mais… mais je crois que je le serais aussi, à sa place…

"Qu'est-ce qui t'a poussé à sortir? La neige ça doit te compliquer la vie, non? Sans pneus neige…"

Je ne suis pas certaine que cette histoire de pneus d'hiver ne soit pas une plaisanterie… Je me rends peut-être ridicule mais… il a sans doute déjà compris à quel point je suis naïve. Un peu plus, un peu moins... Mes doigts se crispent un peu sur les dessins délicats de la tasse chaude que je serre dans mes mains. Un client passe dans son dos, souhaitant une bonne après-midi à l'un des serveurs qu'il semble connaitre. Son sourire est chaleureux, son départ laisse entrer une vague de froid dans la pièce. Je frissonne, remonte mon écharpe autour de mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyVen 2 Jan 2015 - 18:16

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


J’avoue très sincèrement que ça me fait du bien de me retrouver ici, dans ce café, bien au chaud et sans risqué ma vie à chaque plaque de verglas. En plus le café est offert, c’est tout bénéfique. Le seul truc qui est un peu dommage c’est la timidité qui semble presque maladive de Lola. Comme si elle ne savait vraiment pas comment réagir avec moi. Ce ne sera pas la première personne, cela-dit. Bien que la plupart ne parlent pas de peur de dire quelque chose de faux. Avoir donc une fille comme Lola en face de moi me fait le plus grand bien, tellement elle est adorable quand elle gaffe. Soit.

Lorsqu’elle me dit qu’elle s’excuse avec tout le monde et pas seulement avec moi, je rigole doucement et hoche la tête. « J’imagine complètement » souris-je, amusé tandis que le serveur nous apporte nos boissons respectives.

Du coin de l’œil je remarque que Lola trempe rapidement son doigt dans la chantilly avant de le mettre en bouche. Et lorsqu’elle se rend compte que je l’observe, je me fais violence pour ne pas éclater de rire tant sa face est priceless. Elle commence ensuite par s’excuser à nouveau, avant de se reprendre, disant qu’elle avait juste envie de la faire. J’hoche la tête et affiche une mine entendue «Aucun soucis fait ce que tu veux hein »

J’entour la tasse de mes doigts, soupirant doucement en sentant la douce chaleur de la boisson sur mes paumes. J’attrape ensuite la hanse de mes doigts et porte la tasse à mes lèvres. Tandis que je souffle sur mon café, elle reprend la parole. Et pour une fois, c’est une question sensée qui sort de sa bouche. Elle me demande pourquoi je suis sorti aujourd’hui étant donné que la neige ça devait me compliquer la vie plus qu’autre chose, comme je n’ai pas de pneu de neige. Je rigole doucement.

« Effectivement, les pneus de neiges sont un sacré problème sur ce fauteuil » lui répondis-je et hausse les épaules « Mais bon, j’avais besoin de sortir. J’ai l’impression d’étouffer dans le centre où j’habite » je souris doucement et me passe une main sur le front « Mes parents m’ont viré de la maison il y a 1 ans ½ lorsque je me suis retrouvé scotché dans ce truc » je souris amèrement puis hausse les épaules, l’air détaché « Enfin, au moins là où je suis maintenant tout est emménagé correctement et j’apprend bien mieux à m’en sortir que si j’étais resté chez mes parents »

Je lui souris doucement. J’ai l’air détaché comme ça, comme si ça ne me faisait rien, mais ce n’est vraiment pas le cas. Dans le fond, je me sens trahis. Si je n’avais pas David pour me soutenir comme il peut, je ne sais pas ce que je deviendrais.

.



© Camaleón



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyDim 4 Jan 2015 - 21:21

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Abasourdie. Révoltée. Blessée. Tant d'émotions me traversent, en l'écoutant. N'était-ce pas assez, être soudain coincé dans ce fauteuil? Quelle famille peut oser rejeter l'un des siens, parce qu'il est blessé, parce que, soudain, son corps ne fonctionne plus tout à fait, parce qu'il a changé? Quels monstres faut-il être pour oser un tel comportement?

Je ne pense pas à ma famille, pas à mon père qui s'est si aisément débarrassé de moi…

Il est un peu amer, le sourire qu'il a. Mais comment pourrait-il en être autrement? je le suis pour si peu, moi… A sa place. A sa place je ne sais pas si j'aurais survécu. SI j'aurais la force de sourire. De supporter le quotidien. Si je serais parvenu à trouver une place en centre, à parler de mon passé sans tempêter ou pleurer…

Je pleure si souvent, pour si peu de chose. de si petites trahisons qui sont ma fin du monde…

Que dit-on, face à pareille histoire? Qu'exprime-t-on? Les mots suffisent-ils? Le silence est-il un réceptacle trop froid? Je souris un peu, à peine. J'ai les yeux humides. Ce qu'on lui a fait ricoche à la surface de mon présent, les vagues produites me font mal, si mal, en réveillant l'eau dessous.

Il m'a éloignée, mon père. Pour ne s'occuper que d'elle.
Je la déteste. c'est mal, mais je la déteste.
Je suis un monstre…

"Ma mère… a voulu se suicider. Elle est … enfermée, là. Et mon père m'a envoyée chez mon parrain. C'est plus simple, comme ça…"

J'ai un petit sourire, sans doute un peu semblable à celui qu'il a eu. Je les déteste. Je voudrais être là. je voudrais savoir. Je voudrais aider. Je ne prends pas tant de place, si? je ne suis pas si dérangeante? je peux me débrouiller seule, j'ai l'habitude… Ils dissent que c'est mieux pour moi. Ils mentent. Ils veulent se rassurer. Ils sont juste mieux sans moi…

"… J'aurais été un poids, je suppose. Ma mère passe avant, c'est normal. Et puis mon parrain… il a tout ce qu'il faut. Il est bien plus riche que nous ne le serons jamais… Alors… c'est logique."

Je bois un peu du chocolat, je détourne le regard.

"C'est bien comme ça."

Je mens. Rien n'est bien, rien n'est mieux, rien n'est logique.
Je voudrais être plus qu'un jouet qu'on écarte, lorsqu'il n'amuse plus.
je voudrais une place, une vraie, dans leur famille, dans leur couple.
Je voudrais être importante, assez pour que ma mère pense à moi.
Assez pour qu'elle soit normale, pour moi…
Assez pour que mon père songe à moi.

"Tu ne les as jamais revu?"

Je ne veux jamais les revoir, je veux les tuer, leur cracher ma colère, ma haine, ma tristesse. Je veux qu'ils meurent. S'ils peuvent me mettre de côté, moi, je peux les effacer...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptyJeu 22 Jan 2015 - 17:44

avatar
Invité
Invité

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty









New York lifestyle  
Lola & Thomas


Je lui ais parlé du rejet de ma famille, montré que ça m’ennuyait bien plus que je ne l’ai dit et voilà qu’elle se confie à son tour. Je ne suis pas déçu qu’elle ne réagisse pas d’avantage à mon histoire, ce n’est pas grave. Et puis, elle a d’autres problèmes, elle. Ainsi j’apprends que sa mère a fait une tentative de suicide et que, pour pouvoir s’occuper d’elle, son père à envoyé Lola chez son parrain. Je me mordille légèrement la lèvre inférieure et l’écoute dire qu’elle aurait été plus un poids qu’autre chose, que sa mère passe logiquement avant et que, de toute manière, son parrain est riche. Je soupire et secoue la tête.

«Ce ne devrait pas être le cas, normalement » je me passe une main sur le front puis relève mon regard sur Lola « On est donc deux rejeté de la vie » souris-je à nouveau amèrement avant d’hausser les épaules et m’approche ensuite d’elle pour poser une main sur la sienne « Ce n’est pas bien comme ça. Non, tu ne peux pas me faire croire ça » je lui offre un regard bienveillant « Je sais ce que c’est que de se sentir rejeté voire trahis, mais j’ai l’avantage, moi, d’avoir mon frère derrière moi qui me soutient.»

Je soupire doucement et pose mon regard sur nos mains avant de lâcher celle de Lola et me redresser lorsque mon portable se met à sonner. « Pardon, excuse moi » soufflais-je en sortant le téléphone. Je décroche et réprime un soupire en entendant la directrice du centre qui, presque en panique, me demande où je suis et que je dois me dépêcher de rentrer car ils ont prévu une grosse tempête de neige. J’hoche doucement la tête puis répond que oui, je vais rentrer et que je serais de retour dans un peu moins d’une heure. Je raccroche avant que la femme n’ai eu le temps de dire quoique ce soit de plus puis range à nouveau mon portable. « Bon ben … je vais devoir y aller. » j’attrape ensuite la serviette et sort un stylo de mon sac. Je grifonne mon numéro de portable sur la serviette « Appelle-moi quand tu veux, ok ? » j’y marque ensuite l’adresse du centre ainsi que le numéro de ma chambre « les visites sont autorisé. N’hésite pas à venir quand tu seras de retour en ville » je lui souris et pose une main sur son épaule «Et merci pour le café »



© Camaleón



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola EmptySam 24 Jan 2015 - 12:44

Lola C. Sandstrøm
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 33
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Sa main sur la mienne, je voudrais la retenir, je voudrais que sa chaleur ne quitte jamais mes doigts. Je ne savais pas que j'avais si froid. je ne savais pas que son sourire pouvait si facilement me réchauffer. Que deux solitudes qui s'effleurent s'allègent, au lieu de s'accumuler.

Mais il s'en va. Il y a le téléphone, la conversation… Il s'en va. Avec un sourlre, avec une excuse, en me laissant son numéro, son adresse. C'est mieux que rien, non? C'est mieux que le vide et, peut-être… Peut-être irai-je lui rendre visite. Peut-être que j'oserai. Peut-être que ça sera mieux, son sourire à lui, que mes livres.

"J'essaierai de passer, oui…"

Je ne suis sure de rien. Il a un frère, il a tout un centre… et moi, j'ai mon parrain et la danse sombre de ses amis. Cela ne suffit-il pas? Peut-être que je fais ma princesse, ma fifille gâtée. Peut-être que je devrais être forte…

Et peut-être que sa force à lui, son amertume, ses vérités…Peut-être en ai-je plus besoin que quoi que ce soit d'autre? Peut-être que…

Je souris. Je lui dis que ça m'a fait plaisir, de le lui offrir, ce café. Que j'espère qu'il va s'en sortir, pour rentrer… Je lui souhaite une bonne fin de journée et de bonnes fêtes.

J'ai peur de ne jamais oser passer.

Je le vois s'éloigner. J'encode son numéro dans mon portable flambant neuf. Je range son adresse dans mon porte-feuille. Mon face à face avec ma tasse à moitié vide est plein de silences tapis comme des monstres, prêts à me dévorer, prêts à m'engloutir.

Il m'a peut-être laissé son numéro juste pour être poli. Ca le dérangerait peut-être que je le recontacte. Je suis pas douée, pour me faire des amis… Vraiment pas.

Je ne pense pas à Oxanna. Je n'ai pas envie de hurler.
Elle, c'était une folle, une manipulatrice…
Lui… Lui… peut-être.
Peut-être est-il vraiment gentil?
Vraiment prêt à me revoir?


Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: New-York Lifestyle ♦ Lola   New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Contenu sponsorisé

New-York Lifestyle ♦ Lola Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
New-York Lifestyle ♦ Lola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» benji, york de 14 ans (canisenior)
» DIDOU x CANICHE/YORK mâle 1 an au STAM, dpt 13
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté
» URGENT caniche croisé york en RP jeune et adorable (95)
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: