Partagez | 
 

 stemma ✝ back to playing the crying game.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 2:49

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Si je voulais me voiler la face, encore une fois, je me demanderais ce que je fais ici - pire, encore, je me dirais que je n'ai rien à faire ici. Et pourtant, je sais que c'est faux. Je sais que s'il y a bien une chose que je fasse, depuis quelques temps, depuis des mois et des mois, même, c'est celle-ci ... Et que cette seule et unique chose, il n'y a qu'un seul endroit où je peux réellement la faire. Cela m'enchante guère, dans la mesure où je n'aime pas m'ouvrir sur ma vie et sur mon passé, mais, hélas, je suis bien contraint de le faire un jour ou l'autre. Quel dommage qu'il n'y ait qu'une seule église assez proche de chez nous pour me servir de confessionnal. Si cela ne tenait qu'à moi, j'aurais préféré me confesser dans une église plus lointaine - une église dans laquelle je n'aurais jamais auparavant mis les pieds, une église où je ne connaîtrais ou ne reconnaîtrais personne ... Une église où je ne risquerais pas de croiser le même chemin qu'Emma. Inspirant profondément, je referme avec fermeté la portière de la voiture avant de la verrouiller. Puis, d'un pas lourd mais certain, j'avance calmement vers ma destination, le fameux confessionnal qui ne peut qu'être ouvert à pareille heure. Il me reconnaîtra, probablement. Il me reconnaîtra parce que ce n'est pas la première fois que je me confesse et que l'on m'a souvent dit que j'ai une voix difficile à oublier. Il me reconnaîtra, et pour une fois, il aura également le luxe de m'entendre lui chanter une toute autre chanson - en effet, ce n'est pas le péché habituel pour lequel je viens demander le pardon, aujourd'hui, mais pour un péché tout autre, tout aussi important en magnitude.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 3:19

Invité
Invité


Elle était en retard pour une fois, bien qu'il n'y avait pas d'heure pour la religion. Néanmoins une promesse restait une promesse et elle avait d'ailleurs promis au père de l'église qu'elle serait en son sein sur les coups de dix heures. Jamais elle n'aurait cru que le manque de sommeil aurait pu se faire ressentir à ce point, celui où elle serait incapable d'entendre son réveil. Quelle idée elle avait eu aussi de passer la veille avec Adam, a discuter de tout et de rien. Elle n'avait donc pas entendu son réveil et lorsqu'elle avait ouvert les yeux, il était déjà 10h30. Bien évidemment Emma avant d'être religieuse restait une fille et une fille ne sort jamais sans s'apprêter bien que cela fut rapide. Ce n'est rendu qu'à l'église qu'elle calmait la cadence. Se presser ici, elle trouvait cela irrespectueux. Contrairement aux autres jours, elle n'était pas parti se changer puisqu'elle venait pour aider à l'entretien dans le petit jardin derrière l'église alors autant dire qu'en soutane, ce n'est pas évident. Et pourtant elle restait là, au milieu des bancs, à attendre le dit père qui sortait du confessionnal le premier. Après de rapides excuses, ce dernier lui avouait alors qu'une fidèle avait insisté pour aider et qu'Emma était donc venue pour rien, bien que ce ne fut pas ses mots exacts. Un sourire de politesse, la jeune femme ne lui en voulait pas pour autant, au contraire elle était même heureuse qu'il y ait des fidèles dévoués à ce point. Tandis qu'elle prenait la direction de la sortie, le léger grincement de la porte du confessionnal lui faisait tourner le regard, tombant sur celui de Stephen. Un juron lui vint en tête, bien qu'il ne passait pas le seuil de ses lèvres, préférant presser le pas pour l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 5:32

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Préoccupé. Malgré la confession que je venais de faire, je n'en étais pas pour autant soulagé. Je ne peux pas réellement feindre l'étonnement, cela dit : cela fait bien des années que je confesse mes péchés, des moindres aux plus grands d'entre eux ... Et cela fait bien des années que j'ai compris que la confession n'était qu'une des nombreuses étapes nécessaires pour retrouver la paix. Soupirant légèrement, j'attends quelques instants avant de quitter ce confessionnal en bois verni, moi aussi ... Quelques instants après que ma voix ne s'est tue, quelques instants après que le père ne soit sorti dans le but de s'occuper d'autres affaires nécessitant un peu de son temps. Ainsi, me voilà seul, isolé, enfermé dans cette cabine étroite qui pourrait très bien faire office de cercueil - et je me dis d'ailleurs que l'idée ne me semble pas si déplaisante que cela, après tout. Cela serait tellement plus facile, et pour tout le monde ... D'un regard las, mes yeux s'arrêtent sur la porte en bois. Je me dis qu'il faudrait que je retourne, moi aussi, à mes occupations journalières ... Mais je me rends compte rapidement qu'il m'en manque tout simplement la force. Dehors, je l'entends. Le père. Cet homme qui venait de me dire que le seigneur me montrerait le chemin de la lumière si je regardais correctement et si j'écoutais la voix de la sagesse. Cet homme qui discute présentement avec ... Une femme. Cette femme. À la voix si douce, si claire, si fluide. Cette voix qui me paraît à la fois distante, et pourtant, si familière. Une voix que je reconnais sans savoir pourquoi. Avec curiosité, je pousse la porte, faisant à présent face au soleil et à l'ange se baignant dans sa lumière céleste. Emma. Mais déjà, voilà qu'elle presse le pas. J'ai envie de la rattraper ... Et c'est pour cela qu'hâtivement, voilà que je me mets à marcher.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 5:50

Invité
Invité


Presser le pas, ne pas s'arrêter, ne pas se retourner. Elle n'avait aucune envie de le voir ni même de lui parler. Et pourtant c'était difficile. Imbécile qu'elle est, trop naïve et cœur d'artichaut sûrement, elle lui avait trouvé des qualités. Éprise de lui. Voilà ce qu'elle était. Bon sang, dans quels draps elle s'était mise encore, elle avait vraiment le chic pour ça. Alors oui, forcément, elle aurait aimé lui parler, discuter, se laisser aller mais il était marié. Alors elle gardait le contrôle, ne cherchait pas à comprendre quoi ce soit et continuait sa route. Aujourd'hui elle était de garde que de nuit, elle devait profiter de cette journée pour se détendre et se vider l'esprit, ne plus penser à lui. Elle devait tracer sa route, son chemin. Le fuir, voilà ce qu'elle voulait. Parce que lui faire face était aussi agréable que difficile. Elle le sentait à ses talons, elle le savait, mais n'écoutait que sa raison. Elle n'avait pas le droit de s'introduire dans sa vie, encore moins dans son mariage et si lui le voulait, elle ne voulait pas. Elle avait déjà fait les frais d'être une maitresse à ses dépends et cela avait été tellement douloureux qu'elle n'avait pas envie de recommencer, même consciemment, surtout consciemment. Et pourtant, elle ne put s'empêcher de se retourner, une fois, une unique fois, pour s'assurer qu'elle ne se faisait pas des films. Soupirant doucement, elle ne pouvait plus faire semblant de ne pas l'avoir vu parce que leur regard s'était croisés, accrochés. « Qu'est-ce que tu veux Stephen? » Elle n'était pas accueillante mais pas désagréable non plus. S'il lui voulait quelque chose, elle voulait que cela se fasse vite, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 6:09

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Tout simplement. J'ai envie qu'elle me regarde, tout simplement. Qu'elle se retourne, qu'elle plante ses yeux dans les miens, ces mêmes yeux, autrefois emplis de bonté et de tendresse qui, très certainement, doivent être emplis de rancoeur et de froideur à l'heure actuelle. J'ai envie de pouvoir partager avec elle, échanger avec elle ... De pouvoir m'expliquer, une bonne fois pour toutes. Ce qu'il s'était passé à Coachella n'aurait jamais dû arriver, et pourtant, l'impossible s'était produit, ce soir là ... Et depuis, je me surprends à penser que tout peut arriver. Que la peur peut disparaître. Et la culpabilité aussi. La méfiance, même, peut être ... Depuis, je me mets à penser que peut être ... Juste peut être ... Que le bonheur existe et qu'il n'est pas si loin de ma portée que je le croyais, autrefois. Sa voix transperce mes oreilles comme la balle d'un revolver, une violente surprise précise et agile, frappant d'un coup et disparue sitôt arrivée. Timidement, les yeux tournés vers la pointe de mes chaussures, je lui réponds.

- Les choses se sont passées tellement rapidement cet été et on a pas pu se dire au revoir ... Et ... Et ...

Difficile. Il est difficile pour moi de m'exprimer. Mes lèvres tremblent, mes yeux aussi, mon corps entier frissonne, épris de trémousses qui, habituellement, m'alarmeraient, mais que je peine à remarquer dans mon état actuel.

- J'avais juste besoin de te voir et ...

J'inspire avec peine.

- J'ai besoin de toi.

Prononcée avec hâte, cette phrase quitte mes lèvres comme si celles-ci cherchaient à se débarrasser d'une malediction. Et pourtant, bien que ces mots se sont dissipés dans l'air sitôt échappés, ils ne cessent de résonner dans mes songes, dans mes pensées ... Comme une évidence qu'on voudrait pourtant oublier.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 6:28

Invité
Invité


Comme une évidence qu'on voudrait pourtant oublier. Tous les signes étaient malheureusement là. Son regard qui l'observait, probablement un peu trop, ses mains qu'elle sentait devenir un peu moite dans sa veste et ce coeur qui semblait vouloir faire exploser sa cage thoracique de stress et de plein d'autres choses qu'elle voudrait oublier. Oui, comme une évidence. Elle ressentait des choses pour lui, mais elle avait le choix de les laisser s'exprimer ou de les taire. Alors elle les taisait, elle les enterrait même. L'interdiction l'entourait. Sa raison, l'importance qu'elle porte aux principes de la religion. Seul son fucking coeur lui criait le contraire. Elle tentait de crever le problème dans l'oeuf, en vain. Surtout après ce qu'il lui disait, après ces mots qui claquaient dans l'air, faisaient vibrer ses tympans et se gravaient dans sa tête. Non mais... il était sérieux lui?! Oui elle avait autant envie de lui faire un câlin en voyant clairement dans quel état il se mettait, oui elle avait envie d'écouter ce que son coeur et ses envies lui dictaient, mais bon sang, il arrangeait rien du tout et pour ça elle avait juste envie de le secouer comme un prunier comme on l'avait jamais secouer auparavant. « Tu peux pas dire ça. » Aussi bien pour elle, que pour lui, que pour son couple et pour tout le reste. « Tu ferais mieux d'aller retrouver ta femme, t'as besoin d'elle, pas de moi. Au revoir Stephen. » C'est ce qu'il voulait non? Lui dire au revoir, c'était chose faite. Secouant doucement la tête, elle lui tournait de nouveau le dos pour avancer. Avancer pour oublier.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 6:39

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


"Avancer pour oublier". Certains pensent que le temps est le meilleur remède. Que le temps est le seul remède. Moi, je sais pour un fait que ceci n'est qu'une illusion. Le temps n'est pas un remède contre les maux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'y a pas de remède. Pas de solution miracle. Les maux, on les obtient ... Et soit on apprend à vivre avec, soit on les laisse nous engloutir et nous noyer. Moi, je ne veux pas me noyer. La douleur, je la porte en moi, tous les jours - et s'il est des sacrifices que je me suis forcé à faire, "pour le plus grand bien", comme Joyce dirait ... Il est des sacrifices que je ne peux pas faire. Peut être que c'est parce que je suis trop bête. Peut être que c'est parce que je suis trop faible. En tous les cas, renoncer à Emma est quelque chose que je ne suis pas prêt à faire ... Tout simplement parce que c'est quelque chose que je ne pourrai pas m'empêcher de regretter par la suite.

- Et pourtant, je viens de le dire, non ?

Implorants. Ma voix, mon regard, mes mains ... Tout chez moi l'implore à me regarder à nouveau comme elle le faisait, cet été. Tout chez moi la supplie de bien vouloir me donner une chance ... De bien vouloir me laisser faire mes preuves. De me faire confiance afin qu'un jour, peut être, lorsque j'en aurai la force, je pourrai lui faire confiance, moi aussi. Mais rien.

- J'ai besoin de toi.

Je répète avec insistance, comme pour m'en convaincre moi-même. Et pourtant, je me rends compte que mes mots ne sont pas si convaincants que cela. Alors, sans réfléchir, voilà que j'attrape son poignet ... Et dès que je me rends compte de ce que je viens de faire, voilà que je le relâche, tout aussi rapidement.

- Emma, tu ne comprends pas ... !

Mais hélas, elle ne pourra jamais comprendre. Car aussi longtemps que je vivrai, je serai contraint de vivre dans le mensonge ... Et bien que cela me tue, je ne peux rien y faire : ce n'est pas un choix, mais bel et bien une nécessité.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 6:53

Invité
Invité


Ce n'est pas un choix, mais bel et bien une nécessité. Ils n'avaient pas le droit d'être ensemble, c'était comme ça, pas autrement et Emma ne dérogerait pas à cette règle. Alors il était nécessaire, pour que cela soit plus facile à gérer, qu'ils se voient pas, se parlent pas, ne se fréquentent pas et si possible s'oublie. Elle savait d'avance que ça ne serait pas évident et elle savait aussi que plus ils passaient de temps ensemble moins cela serait facile à faire. Alors elle préférait le fuir maintenant, feintant de ne pas l'écouter. Il l'avait dit, il l'avait répété et bon Dieu, oui bon Dieu ce que ça faisait mal! Est-ce qu'il s'en rendait vraiment compte comme il lui faisait du mal à insister à de cette façon? Elle avait juste envie de disparaitre, maintenant. Aller contre son instinct, contre ses envies, ça faisait mal, mais elle n'avait pas le choix et sans rendre compte, en la retenant, même brievement, il prolongeait la douleur qu'elle s'infligeait déjà à elle-même. Prise de cours par son geste, elle lui faisait de nouveau face. Elle avait l'impression qu'ils se donnaient en spectacle en public et elle détestait ça. Se faisant force elle prenait donc une décision radicale. « Alors explique-moi, je comprendrais peut-être. » Lui expliquer pour qu'elle comprenne le pourquoi du comment. Pourquoi il avait besoin d'elle, pourquoi elle ne pouvait pas comprendre. Oui elle se faisait force dans cette décision. Lui donner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 7:00

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Lui donner du temps. C'est ce que j'aurais dû faire, plutôt que de foncer, tête baissée, dans le merdier dans lequel je viens de m'embarquer. Non, parce qu'en effet, "lui expliquer" est quelque chose que je ne peux tout simplement pas faire, à présent. Ce n'est pas que je ne souhaite pas le faire, mais tout simplement que ... D'autres vies sont en jeu, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux tout simplement pas lui en parler. Je peux mettre en chaos mon avenir, cela n'engage que moi ... Mais ce qu'elle me demande, cela dit, engage bien plus de personnes qu'elle ne le croit - des personnes que je n'ai pas le droit de trahir de cette façon, que ce soit pour ses beaux yeux à elle ou ceux d'une autre - et Dieu seul sait que jamais n'ai-je vu des yeux aussi beaux que les siens ! Honteusement, je baisse de la tête à nouveau, tout simplement parce que je ne me considère pas digne de pouvoir affronter ces belles pupilles et ces iris envoutées.

- Je ... Ne peux pas.

Je me rends compte que la seule chose qui me sépare des autres abrutis ornant cette planète, à cet instant même, c'est la vérité. Quelle faible consolation, dans la mesure où la vérité n'existe pas ! L'ironie du sort ne cessera visiblement jamais de me surprendre, malgré moi.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 7:14

Invité
Invité


L'ironie du sort ne cessera visiblement jamais de me surprendre, malgré moi. C'est un peu ce qu'elle se disait. Lui dire qu'elle ne comprend pas, lui demander des explications et voilà qu'il lui disait qu'il ne pouvait pas lui donner. Ouais, quelle ironie, définitivement. Comment pouvait-elle le croire avec une telle réponse? Comment pouvait-elle le prendre au sérieux s'il n'était même pas foutu de lui dire pourquoi il avait besoin d'elle? Comment pouvait-elle se baser sur cette affirmation lâcher dans le vide, certes à deux reprises? Elle était humaine et comme tout le monde elle avait ce besoin de savoir, il aurait dut s'en douter en lui disant cela qu'elle allait lui demander pourquoi, d'autant plus vis-à-vis de sa femme, mais visiblement ce ne fut pas le cas. « Que veux-tu que je te dise hein? Je suis censée te croire, m'accrocher à ça sans savoir pourquoi ni même si ça peut servir à quelque chose? D'une façon ou d'une autre, en admettant que tu ais une bonne raison pour dire ça, tu es marié. Ça, ça s'efface pas et je refuse de construire quoi que ce soit sur cette base, c'est malhonnête et tu sais très bien que j'accepterais pas ça. » Parce qu'il l'a savait religieuse. C'était comme ça, point final.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 7:27

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


"C'était comme ça, point final." C'était ces mots là qui s'étaient répétés dans ma tête, cette fameuse nuit. Cette fameuse nuit que, malgré tout, je n'ai jamais su oublier. C'était ces mots là qui avaient hanté Joyce, tout ce temps ... Ces mots là que j'ai tellement envie de lui répéter, à elle, aujourd'hui ... À Emma ... À Emma qui s'énerve actuellement parce que je suis marié. J'aimerais pouvoir lui expliquer, lui faire comprendre, lui faire voir ... Mais je ne le peux pas. Puis, mon regard se détourne d'elle, un instant, par honte ou par crainte ... Ou même par instinct.

- Emma ...

Et c'est alors que mes pupilles se dilatent et qu'immédiatement, je lui saute dessus, criant simultanément :

- Ne bouge plus !

Trois coups de feu. Trois coups de feu issus de nulle part. Trois coups de feu qui, dans un bruit sourd, fracassent la statue du Christ autrefois logée contre le mur. Trois coups de feu qui, indéniablement, devaient fracasser mon crâne, et peut être même le sien. Trois coups de feu ... Et maintenant, je comprends qu'on ne peut jamais réellement échapper à son passé.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Lun 15 Déc 2014 - 17:27

Invité
Invité


Et maintenant, je comprends qu'on ne peut jamais réellement échapper à son passé. Parce qu'il est toujours là dans un sens. On écrit sa suite, on tourne une page mais cela reste le même livre. Celui de la vie, celui que tout le monde écrit, même Stephen. Un livre qui semblait bien mystérieux au regard d'Emma qui n'aurait visiblement pas d'explications aujourd'hui et probablement jamais. Il semblait à peine écouter, distrait par on ne sait quoi. « Laisse tomber. » Elle était prête à tourner les talons, à s'en aller pour de bon et ce, avant qu'il ne prononce son prénom. A vrai dire, elle n'eut même pas le réflexe de l'éviter par instinct qu'elle se retrouvait à terre, couvrant sa tête de ses bras, subissant le bruit assourdissant des balles perçant l'air de la ville et fracassant une statue qui se trouvait là. Quelques secondes seulement et pourtant tout semblait passer au ralenti. Ses oreilles sifflantes étaient presque douloureuses tandis que les personnes autour d'eux semblaient se protéger aussi, se cachant ici et là. Relevant un peu la tête, les agresseurs semblaient parti et le calme revenait doucement malgré le stress qui lui tordait encore l'estomac. Elle avait bien conscience de ce qui venait de se passer, elle savait parfaitement que les balles leur étaient destinées malgré que la cible fut louper. Stephen venait de lui sauver la vie et en même temps elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il l'avait tout autant mise en danger. Le souffle court et saccadé, ses oreilles retrouvaient un semblant d'audition. Le choc était grand, elle ne savait pas vraiment quoi dire, quoi faire ni comment réagir. S'assurer qu'il va bien lui aussi ou fuir pour ne jamais revenir? Elle était désorientée et son regard inquiet finissait finalement par se poser sur son sauveur. Elle n'avait pas besoin de parler, son regard posait les questions pour elle. Elle voulait des réponses. Légitimement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 2:02

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Légitimement. Je sais qu'elle a légitimement le droit de me poser des questions, de trouver des réponses à ses questions ... Mais je sais également que nous ne pouvons pas rester ici et qu'il vaudrait mieux pour tout le monde, Emma, moi et même ce pauvre père qui avait été si bon, avec moi, toute à l'heure, que nous nous en aillons. C'est pour cela que des que les coups de feu semblent s'être interrompus, ne serait-ce que pour un bref instant, je l'attrape par le bras.

- Nous ne pouvons pas rester ici.

Je me surprends moi même à être aussi froid, aussi autoritaire et, surtout avec elle ... Il faut croire que mon instinct de survie est plus puissant que je ne le pensais. Et ainsi, sans dire un mot, voilà que je me redresse à moitié. Accroupi, j'avance avec lenteur vers la porte du fond, par simple précaution, me disant que si je me relève, ils n'hésiteront pas une seconde avant de tirer à nouveau. Ils sont probablement en chemin, d'ailleurs. Voilà que j'imagine les semelles de leurs chaussures en cuir italien creuser la neige comme une pelle creuserait une tombe ... Cela me fait légèrement frissonner, mais, heureusement, la porte n'était pas loin et voilà que je l'ouvre avec rapidité avant de me faufiler à l'extérieur, jetant Emma dehors avant de quitter l'Église à mon tour. Derrière nous, des voix, des cris, de nouveaux coups de feux.

- Où sont-ils ? gronde cet homme plus autoritaire, plus froide et plus cruel que moi, tandis que sans attendre mon reste, voilà que je traîne Emma vers la voiture. Ma voiture. Elle se débattra, probablement, mais elle comprendra rapidement qu'elle n'a pas le choix. Ils l'ont vue, avec moi, ils la connaissent, à présent ... Et il est hors de question que je l'abandonne alors qu'à cause de moi, sa vie est maintenant en danger. Je soupire alors. Ce qui devait être une journée ordinaire vient de se transformer en un véritable merdier.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 2:39

Invité
Invité


Ce qui devait être une journée ordinaire vient de se transformer en un véritable merdier. Bordel, elle devait simplement venir pour aider dans le jardin, juste rentrer chez elle et voilà qu'elle se retrouvait au beau milieu d'une fusillade, sans savoir pourquoi. Oui encore ce pourquoi. Pourquoi il avait besoin d'elle, pourquoi elle était là, pourquoi elle était visée autant que lui, pourquoi elle avait cette peur qui semblait la paralyser et la coller sur place? Tant de pourquoi sans aucune réponse, tant de demandes sans retours. Elle avait peur, elle avait juste peur, n'importe qui serait effrayé dans cette situation inédite. C'était une chasse à l'Homme et ils n'étaient pas des superhéros ou autres espions capables de se sortir de là. Ce n'était pas un film et elle sentait la fin venir malgré elle. Elle était persuadée de mourir ce matin-là. La pauvre petite religieuse victime d'une fusillade malgré sa vie bien tranquille, ça ferait un bon titre de journal pas vrai? Et pourtant elle gardait cet instinct de survie, propre à chacun, suivant Stephen sans qu'on ait trop à la forcer. S'ils avaient une chance de se sortir de là, elle devait la saisir. Elle le voyait différemment. Visiblement il savait ce qu'il faisait puisqu'ils se retrouvèrent assez vite à l'extérieur. C'était perturbant qu'il agisse de cette façon, comme une personne habituée à fuir ce genre de situation. Sursautant légèrement aux coups de feu, elle courait sans savoir où ils allaient. Elle était perdue, stressée, apeurée et le sang froid de Stephen lui glaçait le sang. Disparaitre à tout prix, se mettre en sécurité, c'est ce qu'elle voulait en ouvrant la portière de la voiture et en se faufilant sur le siège passager. Dans l'habitacle, le stress semblait redescendre un peu, son coeur calmait sa course folle tandis qu'elle n'arrêtait pas de se retourner pour voir dans la lunettes arrière. De toute façon elle ne connaissait même pas leurs visages mais tout cela ne relevait que du réflexe humain. « Ca aussi tu comptes me le passer sous silence hein?! Stephen, réponds-moi! » Bon sang ce qu'elle était énervée. Elle avait envie de le frapper pour l'avoir mise dans une situation pareille. Au bord de la crise de nerfs. Saisie par la peur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 3:08

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Saisie par la peur. Elle est probablement saisie par la peur, et je ne peux rien faire pour l'aider, rien faire pour la calmer. Moi, je suis ici, comme un imbécile, à tourner cette clé dans cette voiture qui, malgré tout, ne semble pas avoir envie de démarrer.

- Putain, mais marche, putain, putain, putain ...

Je m'appelle Benjamin Stephen Smith, et pour une fois, voilà que je me permets de jurer. De nombreuses fois. Quel dommage que le soulagement éprouvé par tant de language malsain ne compense en rien l'état d'agitation dans lequel je suis plongé depuis tout à l'heure. Après un combat bref mais intense avec le moteur gelé de cette voiture d'apparence plus luxueuse qu'elle ne l'est réellement, voilà que je soupire de soulagement lorsque j'entends finalement le vrombissement familier de celui-ci me roucouler dans les oreilles ... Pratiquement au même moment que la voix familière d'Emma se permet de m'interroger à nouveau. Ignorant sa remarque, je me contente d'appuyer sur la pédale, faisant marche arrière au moment même où cinq corps jaillissent hors de l'église, armés jusqu'aux dents.

- Putain, putain, putain ...

Tout semble si irréel ... Et pourtant, plus que réel. Le surnaturel se mélange au concret dans un tableau qui, je le savais, arriverait bien un jour, mais dont je repoussais incessamment la date malgré moi. Pourquoi maintenant ? Je me lamente intérieurement. Puis, voilà que j'appuie sur l'autre pédale, celle qui me permet de faire marche avant, alors que les balles font des ricochets sur la carrosserie du véhicule.

- Vite ! Il ne faut pas les laisser s'en aller.

C'est ce que l'un d'entre eux crie aux autres, ou du moins, c'est ce que je crois entendre parmi le vacarme agressif des balles. La vitre du fond se brise alors, éclatant en mille morceaux. Des échos de verre brisés pleuvent contre le cuir des fauteuils derrière nous tandis qu'une autre balle file entre nos deux visages, trouant le pare brise au moment même où nous disparaissons vers l'inconnu, ne laissant, dans notre sillage, rien de plus qu'une trainée de poussières.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 3:32

Invité
Invité


Rien de plus qu'une trainée de poussières... c'est tout ce qu'ils sont. Ils redeviendront poussières un jour ou l'autre et Emma était persuadée que c'était maintenant. La voiture ne démarrait pas, le stress de Stephen déteignait sur elle, les secondes semblaient défiler à une vitesse folle. Elle avait envie de descendre, de s'enfuir et en même temps l'assurance d'un Stephen qu'elle ne connaissait pas semblait rassurante. Son cœur manquait un battement lorsque la vitre arrière explosait sous les balles. Un cri était coincé dans sa gorge, bloqué par cette boule qui s'était formée tandis que ses larmes étaient montées sans qu'elle ne puisse le contrôler. Enfoncée dans son siège, elle fondait en larmes, paradoxalement en silence, au même rythme que le pare brise se fissurait après un impact de balle qui avait formé un trou. Elle n'avait rien demandé de tout ça, pourquoi ça tombait sur elle au juste? Même pas attachée dans la voiture, elle s'était recroquevillée sur elle-même et n'osait plus regarder Stephen. La pression redescendait, les larmes traçaient leurs chemins sur ses joues rosées par le froid. L'italienne en venait même à regretter son choix d'être venu ici, en Amérique, d'avoir rencontré Stephen et vécue tout le reste. Ce qui venait de se passer tourner en boucle dans son esprit devenu totalement fermée. Elle était silencieuse, trop silencieuse pour que cela annonce quelque chose de bon. Fermant les yeux, appuyée contre la portière de la voiture, elle pensait à sa famille, à ses sœurs et à toutes ses années où elle avait évité les conflits. Elle voulait juste revenir en arrière, ne pas vivre ça, ne pas être là. « Je veux rentrer chez moi. » Chez elle. A son appartement, ou peut-être en Italie, elle ne savait pas trop. La situation n'était pas entre ses mains. Sa vie était en réalité entre celles de Stephen.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 4:27

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


"... Sa vie était en réalité entre celles de N ... Stephen. S'il n'avait rien fait, elle ne serait plus là." Souvenirs d'un passé que je ne veux qu'oublier, repartez de là où vous venez, tous, maudits que vous êtes. En silence, je conduis, tandis que les remembrances de cette nuit fatidique ne cessent d'émerger dans les méandres de mes pensées. Hélas, je ne peux pas oublier. J'avais essayé de le faire, sans grand succès ... Et maintenant, la réalité avait su me rattraper d'une façon qui rendait toute possibilité d'oublier justement impossible. Nouveau soupir. Les pneus de la voiture crissent contre le gravier tandis que je conduis aussi rapidement que possible, dépassant toutes les limites de vitesse que ces routes sinueuses pourraient bien avoir. Tant pis. La vie d'Emma est en danger, la mienne aussi, et s'il y a bien une chose que je ne compte plus faire, dans les jours à venir, c'est ralentir. En parlant d'Emma, celle-ci déclare qu'elle veut rentrer chez elle au moment même où j'emprunte le virage à gauche, celui qui va non pas vers ma maison mais bel et bien vers le centre ville.

- Il est hors de question que je te laisse hors de mon champ de vision. Ils sont probablement déjà chez toi en ce moment même. Ma voix n'est ni calme, ni agressive. Elle se contente de constater un fait, un simple fait : celui que sa vie est à présent en danger et que, si elle souhaite survivre, elle sera contrainte de m'écouter et de faire ce que je lui dis de faire sans se plaindre ni même me questionner. J'ai déjà vécu une situation similaire. Pas elle. Si elle veut vivre, il va falloir qu'elle me fasse confiance ... Même si elle ne me faisait déjà pas confiance avant aujourd'hui.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 4:50

Invité
Invité


Avant aujourd'hui, elle avait une vie ordinaire, rangée, calme, carrée. Il avait tout foutu en l'air et sincèrement, elle le détestait pour ça. Elle avait aucun contrôle, sur rien, et c'est pourtant ce dans quoi elle était le plus à l'aise. Alors elle s'était mise à prier, instinctivement. Que Dieu leur vienne en aide. C'est ce que son âme lui hurlait, ce que son cœur voulait. Que tout s'arrête, une bonne fois pour toute. Qu'elle puisse oublier, s'en aller, ne plus y penser. Prier, encore, encore et encore. Prier pour pas mourir bêtement dans un accident de voiture vu à la vitesse où il roulait, prier pour rentrer chez elle... une idée sur laquelle elle ne pouvait pas compter. Et si Emma n'était pas adepte de la violence, mais alors vraiment pas, c'était pourtant bien sa main qui s'abattait sur l'épaule de Stephen, un peu violemment, certes, mais pas assez pour le déconcentrer de sa route. Déjà chez elle, là elle logeait avec ses sœurs. « Je m'en fiche, il y a mes sœurs là-bas, il y a mes sœurs! Ramènes-moi! » La seule famille qui lui restait et il les mettait en danger tout autant. Elle craquait, elle se sentait seule face à l'incompréhension, la peur, la haine aussi. Un sentiment qu'elle n'avait jamais ressenti aussi durement. La route rétrécissait au fur et à mesure qu'ils avançaient. Rapidement elle avait saisi son téléphone, tapant un message général envoyés à ses sœurs, leur demandant de quitter l'appartement, d'aller faire un tour, prétextant qu'elle allait rentrer et qu'elle aurait besoin d'être seule, ce qu'elle n'allait évidemment pas faire puisqu'elle n'avait plus le choix de rien. Alors qu'elle relevait les yeux de son téléphone, le décor avait totalement changé. Adieu quartier initialement paisible et bonjour la noirceur d'un quartier malfamé, plutôt à éviter.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 5:17

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


[...]

Adieu quartier initialement paisible et bonjour la noirceur d'un quartier malfamé, plutôt à éviter. C'est d'un air grave que je gare la voiture dans le premier parking que je trouve, avant d'en sortir, silencieusement, invitant Emma à en faire de même à l'aide d'un simple regard. Une fois sortis du véhicule, je ferme la portière à clé par réflexe, bien que je suis persuadé que c'est la dernière fois que je reverrai cette voiture de ma vie. J'espérais ne jamais avoir à remettre les pieds par ici ... Et pourtant, le jour que je redoutais tant est bel et bien arrivé. Au moins, ma méfiance habituelle, parfois obsessionnelle et presque maladive m'aura bien servi, pour une fois : j'avais un semblant de plan.

- Viens, on ne peut pas rester ici.

Ce n'est pas prudent. En silence, voilà que je marche vers la grande route la plus proche, Emma à ma suite. Puis, le bras en l'air, j'arrête le premier taxi disponible afin de lui indiquer une adresse à laquelle je n'ai dû me rendre que deux fois, tout au plus, par le passé. Le trajet se fait en silence, la distance nous séparant de notre destination considérablement courte en comparaison à la distance à laquelle Emma semble être de moi. Nos regards ne s'affrontent pas, nos corps ne se frôlent pas. Ce fut une longue matinée et pour ma part, j'ai encore besoin de ... digérer.

Le taxi s'arrête finalement devant un vieil immeuble délavé et je lui donne une somme plus que généreuse pour sa course. Nous sommes toujours dans le quartier mal famé, mais suffisamment loin pour qu'ils ne nous retrouvent pas. Du moins, pas dans l'immédiat ... Et c'est alors que je me permets enfin de la regarder.

- C'est là haut.

Puis, nous montons trois étages, à pied, l'ascenseur étant en panne. Arrivé en haut, je frappe trois fois à la porte. Puis, nous attendons, en silence.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 5:42

Invité
Invité


En silence. Tout ce fait ainsi depuis qu'il lui a balancé cette maudite phrase. Elle était anéantie, totalement. Il venait de faire voler sa vie en éclats et le pire là-dedans, c'est ce qu'il semblait s'en foutre totalement. Pas un mot rassurant, pas un regard qui pourrait lui faire penser que tout se passera bien. Elle ne le reconnaissait même pas, elle était avec un inconnu et elle devait lui faire confiance par dessus le marché. Elle était censée faire quoi au juste? Se taire, suivre le mouvement et se contenter de ne plus avoir de vie parce que monsieur l'a décidé? Parce que monsieur s'est permis de l'entrainée là-dedans? Elle le tenait responsable de tout. Il se savait chassé probablement et il s'était permis quand même de la laisser entrer dans sa vie, de la mettre en danger, elle et le reste de sa famille. Elle préférait ne même pas le regarder, ne lui donner aucune considération. Si seulement elle savait où ils étaient, elle se serait sûrement enfuie contre son gré, tant pis si elle était retrouvée et tuée. A quoi bon survivre quand on a plus rien? C'est comme ça qu'elle voyait son avenir: rien, le néant total. Elle avait plus envie de se jeter sous les roues du taxi plutôt que de monter dedans. Et pourtant, sur le trajet même court, elle eut un sourire, léger, et un soupire de soulagement. Chacune de ses sœurs, les unes après les autres avaient répondu à son message, la rassurant qu'elles n'étaient de toute façon plus chez elles depuis plusieurs heures. Quelle idiote, c'était pourtant évident, elles avaient toutes cours à cette heure-là mais le stress avait tout fait oublier à Emma. Rassurée, elle n'en touchait pourtant pas un mot à Stephen, se contentant de le suivre sans grande conviction. « La porte va pas s'ouvrir toute seule... » Lançait-elle enfin, laissant sous-entendre qu'il n'y avait probablement personne pour que l'attente soit si longue. Un soupir, un nouveau. Enfin des cliquetis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 6:11

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Enfin des cliquetis. Je la regarde froidement, malgré moi, parce que ce qu'elle vient de dire n'a rien de productif. Évidemment que la porte ne va pas s'ouvrir seule. M'a-t-elle pris pour un imbécile ? Ce code, nous l'avions établi ensemble, la dernière fois que j'étais venu ici ... Et je savais pertinemment que si je n'attendais pas les dix minutes que nous avions décidées d'utiliser comme temps d'attente, la porte ne s'ouvrirait pas. C'était une mesure de précaution additionnelle que nous avions prise pour nous assurer que notre sécurité ne serait pas compromise ... Une mesure de précaution à laquelle j'avais pensé moi même, bien entendu. La porte s'ouvre alors, suivie d'un chaleureux accueil, celui-ci accompagné par le radieux sourire de Flora.

[...]

Malgré l'air accueillant affiché sur son visage, l'inquiétude dans sa voix était indubitable. Elle savait, évidemment, que si j'étais ici, c'était pour une seule et unique raison et si la joie de me savoir en vie lui était très certainement authentique, la peur de me savoir ici devait l'égaler, si ce n'est, même, la surpasser.

- Emma, Flora. Elle s'appelle Emma.

Le regard tourné vers mes pieds, je lui fais comprendre que la femme qui m'accompagne aujourd'hui n'est pas celle que j'étais initialement censé amener avec moi. Comment aurait-elle pu le savoir, étant donné que Flora ne l'a jamais rencontrée ? J'étais le chainon manquant, le seul moyen de communication dans ce hub complexe de relations. Tout avait toujours reposé sur mes épaules, et cela n'est pas prêt de changer. L'homme de la famille, après tout, c'était moi et ça l'avait toujours été.

- Est-ce que Pedro est ici ? Je lui demande finalement, une pointe d'inquiétude dans mon regard. Il allait falloir agir rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 6:32

Invité
Invité


Il allait falloir agir rapidement... ou pas visiblement. Depuis le début tout était rapide, trop rapide et là, l'attente, encore et encore. Elle ne put s'empêcher d'être sarcastique. Elle n'avait rien à faire ici, elle n'aurait pas dut être là. Elle se sentait mal à l'aise. Elle l'avait apprécié, sincèrement, mais pour le coup, elle se sentait de trop et totalement étrangère à lui. Un fossé, une cratère les séparait et dans un sens c'était douloureux. Elle se faisait à l'idée qu'elle ne le connaissait même pas, qu'elle s'était peut-être éprise d'un homme qui n'existait même pas, qui sait. Naïve qu'elle était c'était possible après tout. Il observait la porte, droit comme un pique. Elle l'observait lui, plus en détails que jamais mais rien ne lui donnait de réponse. Jusqu'à ce que la porte s'ouvre et qu'une personne qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam les accueille comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde. What?! C'était quoi ça? Un repère de personnes en fuite? Silencieuse, encore et encore, elle ne servait qu'un maigre sourire à cette Flora après que Stephen les ait présentées l'une à l'autre, après tout cette femme ne lui avait rien fait. Le regard poser sur lui, c'était radical cette fois-ci, elle ne savait rien de lui, elle qui lui avait pourtant donner un minimum de confiance. Elle se sentait trahie, humiliée également. « Oui il est là, à sa place habituelle. Tu peux y aller je vais m'occuper d'elle. » Ces mots prononcés par Flora ne faisaient ni chaud ni froid à Emma. Elle s'était totalement éteinte, probablement un moyen pour elle de se protéger de ne pas devenir totalement dingue. Alors elle suivait Flora mais n'acceptait rien, seulement de s'assoir et demandant à rester seule. C'était mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 6:43

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


C'était mieux ainsi. C'est ce que je me répète, sans cesse, depuis le début ... Depuis ce fameux soir ... Mais cela ne m'empêche pas de savoir que non, les choses ne sont pas mieux ainsi, et qu'elles n'auraient jamais pu être mieux, tout simplement parce que nous ne sommes pas maîtres de nos passés. Les choix de mes parents et de leurs parents avant eux ont eu une incidence sur ma vie que je n'aurais jamais pu prévoir ... Et certainement, que je n'aurais jamais pu empêcher. Flora me répond que Pedro est "à sa place habituelle", et instinctivement, voilà que je me dirige vers le balcon. J'adresse un dernier regard furtif à Emma avant de me faufiler derrière la vitre, moi aussi.

- Flora m'a dit que c'était vous. m'accueille-t-il alors. Sa voix est calme, nonchalante ... Comme s'il avait déjà vécu cette situation une centaine de fois par le passé. Je l'envie. Moi, je peine à maintenir mes émotions en place, pour le bien d'Emma ... Et difficilement, en plus. Tout ce qu'il y a entre moi et la panique, à l'heure actuelle, c'est le bien d'Emma. Sans elle, je serais déjà en train de me rouler par terre de façon incontrôlable. Je m'assois alors face à lui, en silence, n'osant pas affronter son regard qui ne cessera visiblement jamais de m'intimider.

- Ils sont venus plus tôt que prévu. Je déclare alors avec regret. C'est à ce moment là, et uniquement à ce moment là, que je me permets de plonger mon regard dans le sien à nouveau. Il va me falloir un nouveau revolver. Je sais que je lui en demande beaucoup ... Mais je sais également qu'il a de quoi honorer ma requête. Pedro est un homme avec beaucoup de ressources, après tout. C'est pour cela qu'on nous avait mis en contact, initialement. Afin de me permettre d'affronter le monde avec un minimum de ressources à ma disposition.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 7:03

Invité
Invité


Affronter le monde avec un minimum de ressources à disposition. Seulement voilà, elle n'en avait aucune de ressource pour ce monde-là dont elle ignorait tout. Alors elle s'isolait dans le sien de monde, à travers les photos de son téléphone. Assise seule dans une pièce, dans un fauteuil, elle souriait un peu à certaines photos, paradoxale puisque des larmes perlaient au coin de ses yeux, s'échappant parfois. Elle était persuadée que cette vie là était terminée, qu'elle ne reverrait plus jamais ses sœurs, qu'elle pouvait dire adieu à ses amis, qu'elle pouvait rayer son boulot de la carte. Dans l'attente Flora tentait en vain de la faire boire ou de lui donner un truc à manger. Chacune de ses propositions recevait une réponse négative de la part de la brune. Comment pouvaient-ils tous rester aussi zen de cette façon? Elle se sentait juste seule, elle voulait être seule, qu'on la laisse tranquille, qu'on ne l'approche plus. Même celui qu'elle prénommait Stephen, elle n'avait pas envie de le voir ou de lui parler malgré les nombreuses questions qu'elle pouvait se poser. Elle n'attendait qu'une chose: la délivrance et malheureusement au fond d'elle, elle savait qu'elle ne viendrait probablement jamais. Alors instinctivement, elle voulait se la donner la délivrance. Profitant de l'absence de Flora qui cherchait probablement une énième solution pour faire parler Emma, elle se levait du fauteuil et s'en allait en courant vers l'entrée. Prête à s'enfuir. Tant pis pour le reste.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   Mar 16 Déc 2014 - 7:11

avatar
B. Stephen Smith
À votre service
À votre service
Age : 21
Date d'inscription : 30/01/2014
Prénom : F.
Célébrité : David Entinghe (anciennement Michael Camiloto).
Crédit avatar : FA
Messages : 264
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Marié(e)
Avec qui ? : Joyce Smith. Mais également, très attaché à Emma B. Castello et intrigué par Charlotte Henry.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Licence, Master et Doctorat obtenus en Histoire et Science des Religions
Job/Métier : Professeur de l'Histoire et de la Science des Religions à UCLA.
Adresse de résidence : Northeast, avec sa femme, Joyce.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : The LTMR, The YBH, The SCS, The OL, The PLM & The COK
Voir le profil de l'utilisateur


Tant pis pour le reste. C'est ce que je me dis, lorsque Pedro me tend le revolver qu'il gardait caché sous le canapé du salon. Le connaissant, il en avait probablement un de caché dans chaque salle de l'appartement, stratégiquement dissimulé sous le meuble le plus important de la pièce. Peut être que je vais être amené à tuer, avec cette arme ... Et tant pis pour le reste. La possibilité de finir le restant de mes jours en prison a toujours été une réalité, pour moi. Maintenant qu'elle me semble plus proche que jamais, cela dit, elle m'effraie bien moins. Quitte à être enfermé quelque part, je préfère que ce soit dans une cellule que dans un cercueil ... Et qui sait ? Peut être que lorsqu'ils en auront fini avec moi, je n'aurais même plus de cadavre à enterrer ... Je suppose que c'est l'une des lois les plus basiques de la nature, donc, non ? Mange ou sois mangé. Frappe ou sois frappé. Tue ... Ou sois tué. Le regard lourd, j'hoche de la tête en guise de remerciement lorsque soudain, le claquement distant de semelles contre le sol en bois me pousse à courir vers la porte. Emma. Je ne sais pas comment ni pourquoi mais je sais qu'il s'agit d'elle ... Et qu'elle est en train d'essayer de s'enfuir. Je ne peux pas le lui permettre ... Il en va de sa survie ! Et sans y accorder une pensée de plus, voilà que je me précipite dans le hall, à sa poursuite. Elle est plus rapide qu'elle en a l'air, d'ailleurs. Je l'ai visiblement sous-estimée. Pourtant, alors que sa main se resserre sur la poignée de la porte, voilà que mon bras s'enroule autour de la taille et que je siffle entre mes dents.

- Que fais-tu, bordel ? Tiens-tu donc si peu que cela à ta vie ?

Tout s'était passé si subitement que j'en avais oublié le revolver enserré entre mes doigts. Ce revolver de métal glacial.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: stemma ✝ back to playing the crying game.   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
stemma ✝ back to playing the crying game.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Playing a dangerous game [Elyos]
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: