Partagez
 

 Good girl gone bad (ft. Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyJeu 18 Déc 2014 - 22:39

avatar
Invité
Invité

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Tu as fait les boutiques. Encore une fois. C'est plus fort que toi; de te promener dans les rues de la ville et d'apercevoir ce magnifique haut qui ne pourrait t'aller que trop bien, tu ne peux que sauter sur l'occasion et... dévaliser la boutique en question. Quelle fille saine d'esprit y résisterait? Certainement celles qui sont trop flemmardes pour se donner la peine d'avoir l'air un minimum jolies. Personne ne t’équivaut, et pourtant, qu’est-ce que c’est désespérant! Quelle honte à la race féminine, vous qui avez fait tant de chemin depuis l’époque. Bien évidemment, tu n’as pas à transporter tes sacs remplis de vêtements ; quelqu’un s’en occupe pour toi, dès le moment où tu sors la carte de crédit. «Merci, Mark. Ça ira pour aujourd’hui! On se voit plus tard.» Exténuée, il ne te reste plus qu’un arrêt. Après tout, il faut aller jusqu’au bout, à quoi ça servirait, autrement? Tu t’arrêtes dans une boutique de lingerie fine, puisque tu as besoin de revivifier ta garde-robe en matière de sous-vêtements. Une petite heure et tu as trouvé les kits parfaits qui ne pourront que t’aller à merveille. Ce sac, tu prends la peine de le traîner avec toi. Bah oui, il t’arrive parfois de faire des efforts. Il suffit de ne pas trop suer, et ça va. Bref, le tout dernier endroit, c’est ton petit moment de détente : Starbucks Coffee. Que de délicieuses choses il y a là, lorsque tu y vas. Il faut dire que tu t’y arrêtes souvent, c’est un peu comme ta drogue. Tous les jours, un petit café, ou bien un cappuccino. Parfois un latte ou… Cette fois, un simple chocolat chaud à la manière que tu l’aimes. Tu adores. Tu te trouves alors une place confortable, pressant un étudiant le nez dans ses livres qui semble mal à l’aise à la vue de ton visage. Quoi? Pourtant, tu ne lui avais fait qu’un sourire... Non? Enfin, tu t’assoies en prenant une première gorgée de ce qui te fait tant de bien, puis tu te plais à observer les gens formant la file d’attente. Tu reconnais la silhouette masculine et bien formée d’un jeune homme que tu ne connais que trop bien. «Logan!» Tu l’appelles de ta voix de petite fille, celle d’un ange qui n’a rien de démoniaque, et pourtant… Il n’a pas l’air dans son assiette aujourd’hui, celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyVen 26 Déc 2014 - 11:01

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Good girl gone bad
Absolem & Logan.
fiche par ©century sex

Les mains dans les poches, je marche sans véritable but. Les vacances c’est pour demain. A vrai dire, je n’aimais pas les fêtes de fin d’année. Avant, si mais maintenant, ça m’angoisse tellement. La raison est simple : toute la famille vient à la maison. Ça va jusqu’aux cousins les plus éloignés quand même. On s’entasse tous « joyeusement » dans les chambres de la maison, une sorte de réunion de famille façon « Maman, j’ai raté l’avion » sauf que malheureusement, tout le monde était là à destination. L’année dernière, j’ai souffert le martyre et je fus tellement nerveux que j’ai saigné au moins cinq fois du nez dans la journée et qu’à cause de ça, tout le monde me poussait à manger pour reprendre des forces. Je me préparais mentalement à ces assauts et même je réfléchissais au moyen de n’avoir personne dans ma chambre. Chose difficile avec une mère qui fera tout pour qu’il y ait quelques lits malgré quelconque maladie. Même Ebola, elle en obligerait quelques-uns. Je marche jusqu’au Starbucks pour passer un peu de temps avant de rentrer à mon appartement. Un bon cappuccino au chocolat et quelques friandises auront raison de moi pour écrire un peu dans mon journal ou encore faire les petites annonces pour trouver un job intéressante à faire. Autant dire que c’est plutôt difficile avec moi. Rien ne me plait et me ferait plaisir à travailler. Il y a quand même un peu de monde, mais ma patience est là. Tant qu’ils ne me touchent pas, je pense que je survivrais. Je prends une profonde inspiration puis me glisse dans la file d’attente. Encore deux personnes jusqu’à ce que … «Logan!» Automatiquement, je tourne la tête vers la source de cet appel sans analyser cette voix. Elle… Absolem Burns… Si mon visage est imperturbable, je sens mon cœur s’affoler dans ma poitrine. Elle ne changera donc jamais ! Je la déteste à l’en aimer encore plus, je la voudrais autant que je la repousserais. Mes yeux déshabillent la jeune femme durant de longues secondes avant que l’on m’appelle. C’est mon tour. Je commandais alors ce que j’avais en tête et une fois servis, je m’éloignais de la file d’attente. On pourrait croire que je m’amuserais à m’asseoir à la table de la demoiselle, juste en face. Mais j’aime marquer la distance, la table d’à côté, deux places, deux tables et un couloir qui nous séparent. Presque trois mètres. « Salut Absolem. Tu es rayonnante aujourd’hui. Qui as-tu embêter pour te rendre si joyeuse et radieuse ? » Ne pas exprimer ses sentiments ne m’empêche pas d’être acerbe avec la jeune femme. Je la jauge sans ciller.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyMer 31 Déc 2014 - 2:09

avatar
Invité
Invité

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

« Salut Absolem. Tu es rayonnante aujourd’hui. Qui as-tu embêter pour te rendre si joyeuse et radieuse ? » Et que dire de ça? Te connaissait-il si bien que cela pour t'attaquer de la sorte dès les premiers mots? Oui. Et bien qu'il ait entièrement raison sur la personne que tu es, il n'en avait pas plus le droit de s'acharner sur ton pauvre cas. Quoique... "Et toi, tu as le teint toujours aussi vert. Je ne croyais pas que s'appeler Logan Pearson était si ennuyant que ça." Évidemment, tu ne réponds pas à sa question. À son attaque. À quoi bon? Tu n'avais rien fait de mal, autre que dépenser ta petite fortune qui ne t'appartenait même pas, d'ailleurs. La carte de crédit, c'est de la pure magie. Tu le laisses donc s'asseoir à quelques mètres de toi, lorsqu'il reçut sa commande. Te fuit-il? Amusant. Tu doutes que la cause de cette distance s'explique par une odeur corporelle nauséabonde émanant de toi, puisque tu sens toujours bon. Toujours. Rien que ton odeur de fleur en attire plus d'un, si c'est sans regarder ton visage d'ange et ton corps de rêve. Il est cependant vrai que de revoir Logan dans un contexte comme celui-ci te rappelait bien des souvenirs passés avec lui et... malgré ta haine à son égard, haine inexplicable et futile, te serrait le coeur à t'en déstabiliser l'esprit. Le corps et l'âme sont étroitement liés, comme on dirait. Malgré tout, tu ne laisserais jamais rien paraître ; tes faiblesses, il en connaissait déjà assez, et impossible de concevoir qu'il puisse en découvrir une autre. Pour le faire chier un peu, puisque tu adores ça, tu te tournes vers lui, sirotant du bout des lèvres ton chocolat chaud, délicieux soit dit en passant, puis, tu soulèves l'une de tes jambes pour la mettre au-dessus de l'autre, de sorte à les croiser, dévoilant tes longues jambes, invitantes, soignées, musclées, aux allures de doux cachemire, toutefois légèrement dissimulées par un bas nylon... Puisque tu portes une robe, il n'est pas difficile de lui offrir cette parfaite vue à ces yeux. Bien que ce soit l'hiver et que la température soit plus que fraîche, ton manteau long te couvre assez pour t'empêcher d'avoir froid. Tu lui souris, de ce sourire malicieux et démoniaque. "Tu viens souvent ici?" Question simple et pourtant si importante, puisque tu pourrais venir l'embêter plus souvent ici, si tu savais que c'était son endroit de prédilection.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyVen 2 Jan 2015 - 21:00

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Good girl gone bad
Absolem & Logan.
fiche par ©century sex  

Ça a beau faire assez longtemps que notre séparation dure, que je me suis résigné à ne plus l’apprécier, au contraire, je me suis décidé à repousser Absolem comme je le pouvais même si une partie de moi toujours en contradiction cherchait à vouloir se rapprocher de la jolie blonde. De toute manière, nous sommes tant différents elle et moi. Et pourtant, on est si facile à enflammer, on se connait si bien que l’on sait comment toucher l’autre. La preuve, quand elle me relance. "Et toi, tu as le teint toujours aussi vert. Je ne croyais pas que s'appeler Logan Pearson était si ennuyant que ça." Mais malheureusement pour Absolem, ma personnalité, mon caractère, ce qui fait ce que je suis ne me permets pas de lui satisfaire par une grimace ou même un sourire narquois. Mon visage ne montre aucune expression, voir même si l’on veut appeler cela, on pourrait dire de l’indifférence totale. Il parait que c’est la meilleure des armes quand on ne s’entend pas avec quelqu’un. Et pourtant, elle reste si impassible vis-à-vis de mon ignorance quant à ses mots si belliqueux. Au contraire, je sens sa confiance, je sens son désir de me faire défaillir au travers de gestes gracieux, sexy. Quand elle se tourne et que ses cheveux volent, que ses lèvres pulpeuses caressent le bord de son chocolat fumant ou encore que ses cuisses… Oui, je pense que ce sont les cuisses d’Absolem qui sont les pires car elles me rappellent le souvenir de mes lèvres sur leur peau. Si je n’étais pas abimé, j’aurais sûrement tordu mes lèvres d’envie, il n’y a qu’un simple éclat qui parait à peine dans mes yeux. "Tu viens souvent ici?" me demande-t-elle d’une façon si innocente que je me doutais bien que derrière se cachait une raison bien plus sournoise, mille fois plus vicieuse que je n’arriverais à savoir. Et je n’avais pas tant envie de lui répondre. Je me contente d’un simple : « Je ne sais pas… » qui rend la situation plutôt stressante, je pense, … pour elle ? Après tout, c’est une incertitude qui pourrait ébranler ses envies, ses plans. Pour ma part, je cherche à ce qu’elle s’ennuie de moi, qu’elle reste loin là où elle est. Je bois quelques gorgées qui réchauffent un peu mon corps même si je convenais que le froid ne m’atteignait à peine, par l’habitude de militaire. Je mange un peu, manquant presque d’oublier la présence de la jolie blonde mais son aura est trop importante pour avoir cette possibilité. « Tu comptes me regarder manger ? » demandais-je, froidement.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyMar 13 Jan 2015 - 17:11

avatar
Invité
Invité

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Pourquoi en étiez-vous arrivez à ce point de non-retour sur une séparation inexplicable et tout aussi dévastatrice que la relation en elle-même? Il était beau garçon, tu étais une jolie femme. Vous aviez des points communs, comme des différences, et pourtant c'était ainsi pour tout le monde, non? Était-ce vos caractères flamboyants qui seraient la cause de malentendus constants et répétitifs? Ou ta difficulté à réellement t'engager. Ou son manque d'enthousiasme face à tes passes-temps préférés? Là n'était pas la question de ces retrouvailles impromptues et dignes d'un feu d'artifice de piques et de regards froids, glacés. Pourtant, tu ne pouvais nier que ton toi intérieur espérait toujours un peu d'amour quelque part, et que Logan avait su t'en apporter. Un peu, du moins. « Je ne sais pas… » C'est ce côté mystérieux que tu redoutais tant de lui. Jamais il n'arrivait à mettre le point sur les i, alors que tu avais besoin de précision et de certitudes. Toi-même, tu étais secrète, tu ne t'étalais pas, tu pouvais être vague, mais comment comprendre les autres si tu n'arrivais toi-même pas à les cerner? Ah. Il ne veut pas te répondre, c'est ça? Tu trouveras bien un moyen plus subtil et plus spontané de lui tirer les vers du nez. Tu frottes tes cuisses l'une contre l'autre, remontant ainsi l'étoffe de ta robe, tu mouilles tes lèvres en y passant ta langue, mais il ne remue même pas d'un poil. Qu'est-ce que c'est frustrant. "Je n'ai jamais aimé les gens indécis.", finis-tu par dire, un peu par manque de contrôle, voyant qu'il paraît si calme et qu'il ne bronche pas à tes provocations. Il faut le dompter, ce petit. « Tu comptes me regarder manger ? » Il veut une réponse? "Oui." Ton armes, c'est certainement d'analyser les gens. Ça t'est utile, vous savez? Plus qu'on ne peut se l'imaginer. Ainsi, tu prends note des tiques, des habitudes, des traits, des sourires, des messages qui sont passés. Pas besoin d'être télépathe pour parvenir à comprendre les volontés des gens, leurs frustrations, leur envie, leurs désirs, tout ça. Il n'y a qu'à analyser. Ton regard de braise s'accompagne d'un sourire charmeur, pour l'inciter à se calmer. Tu n'as pas de mauvaises intentions. Quoique... Difficile à prévoir. On ne sait jamais quand tu changeras de tempérament. Bipolaire? Non. Mais tes sautes d'humeur sont fréquentes. Tu l'observes mâcher ce qu'il s'est acheté quelques instants plutôt, te remémorant ô combien sa bouche te faisait grimper au septième ciel dès qu'elle se posait sur toi. Et ses mains, grandes, fermes, et à la fois douces, lorsqu'elles te serraient contre lui... Tu secoues la tête, prise d'émotion, alors qu'il ne faut pas flancher. C'est soudain, ces souvenirs. Soudain et involontaire, mais surtout indécent. "Qu'est-ce qui te rend de si mauvaise humeur? Une fille t'a jeté à la porte? T'as été incapable de lui donner du plaisir? Ou bien c'est que je te manque?", dis-tu avec des yeux moqueurs, glissant tes mains sur la tête, vers les siennes, t'arrêtant à mi-chemin. Roh, incapable de discuter sagement sans t'attaquer aux autres, sans les provoquer. C'était surtout une façon de te protéger, rien de plus. Mais en même temps, avec Logan... Tu sais que s'il fait cette tête, ce n'est pas pour rien, malgré qu'il ne soit pas bavard, d'habitude. C'est une intuition que tu as, en plongeant ton regard dans ses yeux perdus, où une lueur inexplicable parvient à tes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) EmptyVen 23 Jan 2015 - 13:53

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Good girl gone bad
Absolem & Logan.
fiche par ©century sex  

Je ne peux oublier ce qu’on a vécu, oublier ce que j’ai aimé chez elle. Mais je suis incapable de lui donner ce qu’elle veut et j’ai peur… peur d’aimer. C’est une chose à laquelle je ne veux plus donner à qui que ce soit. J’ai déjà ma famille, c’est simplement ce qu’il me convient. Je veux qu’Absolem reste ce qu’elle est depuis notre séparation, un ex, la fille que je ne supporte pas même si je dois l’avouer que je la trouve encore plus belle, encore plus désirable et ce malgré sa personnalité hors norme qui m’avait attiré à ses côtés. Je ne peux plus. Apprécier, aimer… je ne veux plus. Je n’accepte plus, je n’ai pas envie de souffrir. Absolem, détestes-moi. Et tu l’avoues enfin… Les gens indécis. Tu ne les aimes pas. Je ne suis pas indécis, je ne veux que ta haine. C’est tout ce qui compte. Je pensais seulement que ça la ferait partir que je sois aussi distant, aussi froid. Malheureusement, j’ai oublié à quel point elle pouvait être un bulldog, à ne jamais lâcher sa prise. Elle compte me regarder manger, ça me dérange, ça m’énerve même si je ne le montre pas. Aucune réaction de ma part comme à mon humble habitude. Je me concentre sur ce que j’ai à manger, à boire. Leur donnant plus de contenance qu’Absolem même si ça m’est difficile, surtout quand elle se lance à nouveau. Me faire jeter ? Faudrait déjà que j’approche une fille. Donner du plaisir ? Le sexe ne m’intéresse pas. Elle me manque ? Oui. Ce serait mentir de dire qu’elle ne me manque pas, mais c’est ma relation avec elle, pas ce que nous sommes à présent. Se rejeter avec haine, on sait trop bien le faire, on déteste bien trop ça. Je lève mes yeux vers elle une fois pour répondre, pur politesse : « Rien de tout ça, en réalité. » Puis à nouveau, mes yeux la quittent. J’essaie de lui montrer qu’elle n’a plus aucune importance à mes yeux, qu’elle n’est rien. Et pourtant, je ressens les choses inverses. Je suis incapable de l’avouer, cependant. Je termine ce que j’avais à manger. Me reste quelques centilitres de boisson dans mon gobelet en carton. Je ne suis pas pressé de le terminer. Plus je mets de temps, plus je peux observer rapidement la jeune femme. « Tu devrais prendre un café plus corsé, l’ennui devrait te gagner bientôt. » ajoutais-je en prenant mon portable pour envoyer quelques SMS à ma sœur, ou un autre fraternel, ou encore Maggie. Mes yeux sont sur mon téléphone mais mes oreilles sont toutes ouïes pour Absolem sans qu’elle le sache. Sans que je le montre.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Good girl gone bad (ft. Logan)   Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Contenu sponsorisé

Good girl gone bad (ft. Logan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Good girl gone bad (ft. Logan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good girl gone bad (ft. Logan)
» Good Girl & Bad Guy [Pv : Yoite]
» (F) REED, good girl gone bad.
» (f) They say Taylor was a good girl ☆ T. Lowsley
» MAYA © good girl gone bad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: