Partagez
 

 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyMar 23 Déc 2014 - 22:09

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex

Le réveil fut dur. Ereintant. Je n’aurais pas dû boire autant hier soir pour supporter la présence de Solveig durant le repas. Mon père n’a pas cessé de me regarder, de décrypter mon comportement avec le PDG. Car oui, j’ai force de dire que ma vie n’est pas facile à ce crétin, j’ai envie de l’étriper et je me sens comme obligée d’être gentille avec lui devant ma famille ainsi que la sienne. En privée, je le déteste ouvertement. Tout comme Morgan peut me détester, je crois bien. Alors que les employés s’affairaient à faire le ménage, à réparer le décor de Noël ou encore à préparer le repas de ce midi, je faisais la même chose dans ma chambre. Quelle robe ? Je ne veux pas une autre robe rouge, je penserais trop à hier soir. Je préfère mettre quelque chose de plus beau, de plus … moi. Je tombe alors sur une robe que mon père m’a offerte pour mon anniversaire, d’un blanc éclatant, une création purement italienne, une seconde main en réalité car elle était issue de la robe de mariée de Maman. Je l’enfile avec délicatesse et me coiffe. J’ai à peine fini que mon père arrive dans ma chambre, m’admire en me demandant de tourner sur moi-même. Magnifique. Je rougis alors qu’il me conduit au rez-de-chaussée pour la famille de Morgan arrive. Je n’ai aucune peur, aucune crainte, aucun souci en mon âme quand les compliments fusent. Ça me fait du bien et je serre l’oncle et la tante contre moi, les salue avec plaisir. Mon père s'approche de Morgan pour l'enlacer tout en lui souhaitant un Bon Anniversaire. Ils sont déjà entrés en pleine discussion avec mon père quand je fais face à Morgan. Je ne sais pas comment réagir… je sens les frissons de mon corps naitre à cause du plaisir que je ressens à le voir mais la rancœur de notre discussion encore ancrée. Faisons comme si rien n’était, une simple embrassade pour faire genre « on s’entend bien » … comme on le faisait avant. Sauf que… le second baiser, mes lèvres ne se posèrent pas sur sa joue mais dans son cou, en dessous de son oreille. Un baiser. Aussi tendre qu’il m’est possible de faire. Juste une seconde avant d’éloigner mon visage pour que nos familles ne nous voient pas. « Bon anniversaire... » murmurais-je. Gênée, je regarde Morgan en me tordant les lèvres avant d’y faire apparaitre un sourire, bien hypocrite malheureusement. Je conduisais nos invités jusqu’au salon, ne laissant pas apparaitre les sentiments que m'a procuré mon geste pour Morgan… Il ne s’est rien passé. Nous commençons à parler des USA, de Morgan dont les regards se posent sur le jeune homme, brièvement sur l’attaque du mois dernier, sujet auquel je mets fin rapidement en parlant de la soirée d’hier. De mon fiancé, aussi. – Bien que j’aimerais leur dire que j’ai des envies de meurtres quand je pense à lui. La tante de Morgan me complimente sur ma Villa. « Je vous remercie. Je suis contente de pouvoir enfin vous y accueillir. C’est dommage que vous ne soyez pas là en été, les jardins sont encore plus beaux. A l’occasion, n’hésitez pas à venir. Je suis sûre que Morgan serait ravis de vous voir en cette belle époque de l’année. » Parce qu’on s’est toujours réunis selon Morgan, en Italie, jusqu’à ce qu’il se retrouve à Los Angeles. Sa peur de l’avion, je l’ai toujours comprise. Et c’est plus que normal. Je me tourne alors vers mon père : « Papa, pourquoi tu ne leur fait pas visiter ? Toi qui adore le garage, je suis sûre que tu pourrais leur montrer. Comme ça, avec Morgan, on pourra finir de préparer l’apéritif dans la cuisine. » proposais-je de façon la plus innocente possible. Je n’ose même pas regarder Morgan. Il est sûrement déjà en train de se braquer à l’idée de se retrouver seul avec moi. Tout le monde se lève et continue de discuter. Souriante comme jamais, je tentais de rester l'hôte parfaite.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 26 Déc 2014 - 12:07

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Gia10
Gia & Morgan

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Gia110


Morgan fit lentement coulisser son nœud de cravate vers le haut. Voilà, malgré tout le temps qu’il avait pris soin de mettre à se préparer, il était finalement prêt. La situation le mettait réellement mal à l’aise. Deux jours plus tôt, il était allé chercher son oncle et sa tante à l’aéroport de Los Angeles. Cela faisait un an et demi qu’il ne les avait pas vu. Ses parents adoptifs lui manquaient, bien évidemment, mais il n’avait aucune envie de les voir ici. Sa tante l’avait serré chaleureusement dans ses bras, et il avait échangé une poignée d’homme sérieuse avec son oncle avant de les conduire jusqu’à l’hôtel où ils passeraient ensemble les fêtes. Morgan avait appris la nouvelle une semaine avant. C’était censé être une surprise, mais la nouvelle avait plutôt fait paniquer le brun. Ils venaient tous. Eux, le père de Gia et ses frères, pour passer Noël en famille, « comme avant ». Or Morgan n’avait pas reparle à Gia depuis leur dispute, et il n’avait aucune envie de faire semblant de s’amuser. Encore une fois, ils parleraient d’affaire, mais en langage codé pour qu’il ne comprenne pas tout. Il verrait la joyeuse famille que formait les Leonetti pendant que lui se sentirait étranger.

L’Italien attacha la montre que sa tante venait de lui offrir pour son anniversaire. Parce que oui, Morgan était né le jour de Noël. Il venait d’avoir vingt ans. Sa mère lui répétait souvent qu’il était son plus beau cadeau de Noël, et elle faisait une trace sur le mur au marqueur rouge pour le mesurer. Pour le « voir grandir » disait-elle. À ces souvenir, Morgan sentit sa gorge de serrer. Il ne détestait pas Noël, ce jour le rendait simplement nostalgique, ses pensées se tournaient vers les fantômes du passé. L’année dernière, il avait catégoriquement refusé de rentrer en Italie. Il avait senti la déception de sa tante dans sa réponse, mais l’idée de reprendre l’avion l’angoissait plus encore. Le Phi aurait dû être heureux de les retrouver cette année, mais ça n’était pas le cas. Depuis sa fusillade, il avait peu à peu bâti un mur pour se protéger des déceptions. Il se sentait à présent tellement écarté, étranger, qu’une sorte de lassitude s’était emparée de lui.

Morgan finit par sortir de sa salle de bain après s’être modelé  un sourire. Les quelques affaires étaient déjà dans la voiture. Ce soir ils dormiraient tous à la villa, sur invitation de Gia. L’Italien comptait bien se bourrer la gueule pour monter ce coucher tôt et échapper à cette soirée. Un vague sentiment de culpabilité le submergea lorsqu’il se retrouva face à sa tante. La seule qui pouvait lui arracher des sourires sincères. Elle était sincèrement heureuse de le voir, et lui ne pouvait s’empêcher de se prendre la tête. Mais la présence de son oncle ne l’aidait pas. Il avait l’impression que ce dernière l’observait sans cesse d’un œil critique.

- Tu ressembles de plus en plus à ton père, souffla sa tante, émue. Allé, nous allons être en retard !

Morgan lui adressa un pale sourire. Mince, mais sincère.  Lorsqu’il gara sa voiture dans l’allée, l’Italien prit une fois de plus son temps, laissant son oncle et sa tante aller devant tandis que lui se chargeait des sacs qu’il confia ensuite au personnel. Ils patientèrent dans le salon, admirant la décoration, tandis que Morgan se posait dans un coin, silencieux. Les mains dans les poches de son costard, il fixait un point dehors en rêvant de fumer un joint. Des exclamations finirent cependant par le faire redescendre sur terre. Gia venait de faire son entrée au bras de son père. Pas d’extravagance, de tape-à-l’œil ou de m’as-tu vue. La demoiselle était élégante ce soir dans sa robe blanche. Dans un soupire inaudible, Morgan quitta le baie vitrée pour rejoindre le petit groupe et saluer leurs hôtes. Un sourire éclatant étirant ses lèvres, il salua le père de Gia et le remercia chaleureusement. Mais bien vite, il le quitta pour aller voir son oncle, tandis que sa tante s’émerveillait devant la demoiselle, une fois de plus.  Et finalement se fut à son tour de la saluer. Son masque tomba instantanément pour afficher son vrai visage, neutre et indifférent. Ce soir il ne succomberait pas à Gia ni ne se battrait avec elle. Pourtant elle ne lui rendait pas la tâche facile lorsqu’elle posa ses lèvres sur son cou pour lui murmurer un joyeux anniversaire. Ça avait l’air sincère et affectueux. C’était toujours comme ça devant leur famille.

- Mmh… Merci, lâcha distraitement Morgan.

Ce soir, il n’avait pas envie de faire d’effort. Il en voulait au monde entier et Gia le payait. Mais bizarrement il trouvait que jouer les hypocrites auprès des autres lui apportait une certaine satisfaction. Il les suivit donc dans le salon, donnant son bras à sa tante qui s’extasiait de la visite de la villa. Ils débattirent quelques instants sur un tableau qu’elle s’efforçait de le faire aimer, mais Morgan le trouvait fade. De toute façon, il était dans un tel état d’esprit, qu’il trouverait à tout critiquer. Mais ce petit débat lui rappela à quel point sa tante lui avait manqué, et qu’il l’appréciait réellement, ce qui lui redonna le sourire pour la suite. On l’interrogea sur ses études, son stage, son job et sa récente entrée chez les Phi. Sa tante en était fière, mais son oncle avait simplement lâché un « typique des Américains ». Morgan n’avait pas relevé, mais il rêvait de lui crier qu’il ETAIT Américain. Les sujets de discutions suivants achevèrent de l’enfoncer dans sa mauvaise humeur. La fusillade et le fiancé de Gia. Comme il l’avait prédit, ils parlèrent de la première avec animation, tout en veillant à parler de sorte à ce qu’il ne comprenne pas. On lui jetait parfois des coups d’œil, mais Morgan avait repris sa place devant la baie vitrée. On ne parla pas de celui qui avait pris la balle à la pace de Gia : Julian, qui était son ami. Quant au second sujet n’y participa guère plus. Ça l’énervait de les entendre vanter les qualités de ce type qu’elle n’avait pas choisi. L’italien ne comprenait pas cette manie du mariage arrangé. Vahid et Diana, et maintenant Gia et Solveig. Si son oncle lui faisait un coup pareil il était prêt à couper les ponts, définitivement.

Entendre son prénom tira finalement Morgan de ses pensées. Il confirma avec un sourire qu’effectivement, ils seraient toujours les bienvenues à toutes époques de l’année. Heureusement Gia eut la brillante idée de les envoyer dehors visiter le jardin et voir le garage. Morgan avait entendu dire qu’elle collectionnait les vieilles voitures. Il était curieux de voir ça, mais ne lui avait jamais demandé. Il avait la chance d’avoir trouvé un job dans un petit garage de la ville, et il avait vu défiler pas mal de modèles originaux que ses clients avaient autorisé à conduire quelques minutes. Il jeta donc un regard noir quand Gia leur proposa s’aller visiter tandis qu’ils finiraient de préparer l’apéro. Une fois leur famille dehors, Morgan soupira bruyamment et marcha à grands pas vers la cuisine sans accorder un regard à Gia. Elle avait des gens pour s’occuper du repas non ? Non pas que Morgan était assez arrogant pour ne pas lever le petit doigt, au contraire en débarquant aux Etats-Unis il avait dû apprendre à cuisiner, mais il ne voulait pas se retrouver avec elle. Avec un nouveau soupire, il s’appuya contre le plan de travail, bras croisés.

- Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Demanda-t-il d’une voix neutre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 26 Déc 2014 - 15:22

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex  

J’aimerais tant savoir ce qu’il ressent au moment où mes lèvres se sont posées sur sa peau, que je l’ai embrassé et me suis retiré pour ne pas alerter la famille de mes sentiments à l’égard du jeune homme, ne pas leur faire ressentir que nous n’étions pas ce qu’ils espéraient. J’aimerais tant pouvoir le serrer dans mes bras, lui voler un baiser encore plus langoureux que ce que j’ai pu lui offrir lorsque nous étions à la fête d’Halloween. C’était bien trop beau ce soir-là, d’imaginer que je puisse me rapprocher de lui, d’imaginer que je pourrais me blottir dans ses bras. La distance qu’il m’imposait à présent était douloureuse et il n’est pas rare que des larmes coulent quand je suis seule. Oh, il n’est pas entièrement la cause mais la principale majorité de mes pensées se tournent souvent vers lui quand je pleure. Le besoin de sa présence est toujours aussi fort malgré la douleur que ça m’inflige. Il m’oblige alors à être seule, à devoir souffrir seule dans ma chambre parce qu’il ne veut plus me voir. Même ce soir, je sens qu’il n’est pas là, il est loin de nous. Les discussions m’ont ennuyés sauf lorsqu’on parlait de Morgan, c’était à ce seul moment-là que je pouvais avoir de ses nouvelles, de savoir comment il s’en sort … Vu qu’il ne veut plus me voir, plus me parler. Son attitude est à l’image de sa colère. Ce n’est pas pour autant que je perdais espoir, j’espérais pouvoir avoir une discussion avec lui. Espérer qu’il ne me tourne plus le dos. Mon père guida la famille de Morgan en dehors de la maison, quant à moi, je marchais calmement jusqu’à la cuisine, suivi par Morgan dont je devinais l’absence d’envie de me voir, seule avec lui. J’observe les plats qui venaient tout juste de sortir du réfrigérateur. Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Mon cerveau se connecta à des idées perverses rien qu’à l’entendre. Des choses pas forcément agréables pour lui, mais qui le sont pour moi. Une sorte de vengeance. « écouter, c’est une bonne idée. » Tu le vois bien, les petits fours sont prêts. Le cocktail est disposé dans plusieurs pichets dans l’attente qu’ils soient servis. C’est un piège, un guet-apens dans lequel j’espérais pouvoir te retrouver. Je referme la porte de la cuisine, m’assure qu’il n’y a plus personne avant de m’approcher de mon ennemi d’enfance. « C’était un petit gang de motards, on les croise souvent dans le Sud de la Ville, qui n’a jamais digéré notre arrivée dans le quartier pour les affaires, nous étions moins chers, nous avions de meilleures défenses. Ils ont profités que je sois occupée pour essayer de me tuer. Tu n’imagines pas à quel point… ils ont payés. Très cher… » C’est ce que tu voulais entendre, non ? C’est à cause de ça que tu ne voulais plus me parler. « J’ai démissionnée d’UCLA, je te l’avais dit, j’ai commencé à faire des affaires… mon complexe hôtelier fonctionne bien. Tu devrais y faire un tour… » Pourquoi pas avec moi ? Tous les deux, nus dans un bain, glissant nos mains l’un sur l’autre. Cette image me plait tant, l’imaginer c’est le plus beau fantasme. Mais je m’en frustre d’y penser alors que je sais qu’il me repousserait. Je m’approche de Morgan, posa ma main sur son épaule dans l’espoir qu’il se tourne vers moi : « Je ne supporte plus ta distance, la froideur que tu as à mon égard, Morgan. Ton silence… ta rage incommensurable à mon égard. Ta haine… Autant avant j’arrivais à me moquer que tu puisses être froid envers moi, mais… tu le sais aussi bien que moi que ça a changé… entre nous. Tu n’es plus un enfant… J’ai de plus en plus besoin de ta présence à mes côtés. Est-ce vraiment le danger de la vie mafieuse qui fait que tu me repousses ou il y a autre chose ? Dis-le moi, je t’en supplie… On a le temps de parler… tous les deux… à cœur ouvert… en toute intimité… et honnêteté. » Ma voix fut calme, posée. Parce que je ne voulais qu’une chose : retrouver ce qu’on a vécu durant cette soirée, la retrouver et la faire durer sur des jours, des mois… des années… Autant que possible.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 26 Déc 2014 - 22:29

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Son regard sombre balayait la pièce, se posant sur les plateaux déjà garnis qui n’attendaient qu’à être servis, sur les bouteilles de vin rouge qui accompagneraient le diner, et celles de champagne pour l’apéro. Visiblement tout était déjà prêt. Évidement. Il était donc bel et bien obligé d’écouter Gia, ce qui lui fit lever les yeux au ciel. La demoiselle ferma la porte, ce qui donna à Morgan la sensation désagréable qu’on refermait un piège sur lui. Elle avait l’air déterminée et ne lui laissait pas le choix. Il l’écouta donc, aussi patiemment que possible, lui racontait l’épisode de la fusillade. Un frisson le parcourut lorsqu’elle lui garantit que ces fameux motards l’avaient payé très cher. Morgan sentit se creuser un peu plus ce fossé qu’il y avait entre eux. Lui qui avait désespérément eu besoin de s’intégrer dans cette famille se demandait, depuis que Gia avait refusé de lui parler de la fusillade, si finalement il ne voulait pas plutôt s’en éloigner. En grandissant, Gia avait été conditionnée pour tout ça. Aujourd’hui Morgan était un homme, et s’il était enfantin de dire qu’il reconnaissait le bien du mal, il était à peu près certain que tout ceci n’était pas normal. Se tirer dessus pour une question de fric n’avait rien sain.

- C’est trop tard, souffla-t-il. J’avais besoin de ces réponses quand je te les ai demandées. Tu as rejeté mes demandes alors que j’avais besoin de ces réponses. Tu m’as écarté, toi aussi, alors que tout ce que je demandais c’était… J’en sais rien… Que tu me considères comme l’un des votre !

Son ton était monté d’un cran, et son regard sombre reflétait toute sa rancœur. Il quitta finalement Gia des yeux pour se tourner vers la fenêtre, par laquelle il voyait briller au loin des lumières de Los Angeles, telles des lucioles inaccessibles qui lui faisaient prendre conscience que lui était coincé ici. Son cœur n’était pas à la fête. La demoiselle lui parla de son nouveaux job, mais Morgan était trop borné pour l’interroger dessus. Au contraire il se persuadait qu’il n’en avait rien à foutre de son complexe hôtelier.

- Mmmh… se contenta-t-il de lâcher.

Oui, il devait être désespérant. Mais quand ça n’allait pas, Morgan avait tendance à s’isoler et à rester silencieux pour broyer du noir. Le parfait contraire de sa personnalité normalement enjouée et débordante. Il ne broncha pas quand il entendit les pas feutrés de Gia qui s’approchait de lui, ni même quand elle posa une main sur son épaule. Ses mots chassaient petit à petit sa colère, comme les vagues qui, en se retirant emportaient le sable. Mais elle ouvrit ainsi de vieilles blessures, et des plus ressentes. Cette douleur dans la poitrine, il la détestait. Il voulait qu’on le laisse tranquille avec. Morgan ne se retourna pas, se contentant de fixer son reflet dans la vitre. Gia ne comprenait pas toute cette haine, naturellement. Morgan lui-même avait du mal à savoir d’où elle venait concrètement. Mais la demoiselle semblait réellement affectée par ses rejets. Ses poings se crispèrent, mais intérieurement il était perdu. Pourquoi s’accrochait-elle ainsi si ça la faisait souffrir?  Pourquoi ne laissait-elle pas tout simplement tomber pour se préserver, comme lui? Morgan se sentait mieux loin de tout ça, de l’Italie, des affaires louches. Ils les avaient fuies en s’installent aux Etats-Unis, son pays d’origine. Il se sentait à l’aise à l’université, dans sa confrérie et avec ses fréquentations. Un an et demi plus tard, la famille débarquait à Los Angeles pour les fêtes, et Morgan avait du mal à faire face. On se remettait à parler d’affaire qu’il ne connaissait pas, son oncle critiquait le système de fac Américain, relevait les stéréotypes. Morgan abandonnait l’Anglais pour retrouver l’Italien et redevenait celui que son oncle voulait qu’il soit. Or Morgan avait changé. Qui sait, peut-être qu’il laisserait « malencontreusement » échapper au cours du diner qu’il c’était plusieurs fois tapé Lewis Graham, et qu’il avait adoré. Sûr que son oncle se mettrait dans tous ses états.

Le fossé était grand. Aussi grand que l’océan qui séparait les États-Unis et l’Italie. Ce soir Morgan ne se sentait pas à sa place. Quant à sa relation avec Gia, il ne savait pas quoi en penser. Il secoua alors lentement la tête, tentant de construire une phrase cohérente, mais les mots lui échappaient. Il n’avait jamais été doué pour parler de ce qu’il ressentait, quand bien même ma demoiselle la suppliait de lui dire pourquoi il la repoussait. Il était incapable de lui dire ce qu’il avait sur le cœur. Inconcevable pour un Phi Epsilon.

- J’en sais rien Gia, finit-il par lâcher en se retournant, se retrouvant ainsi à quelques centimètres seulement de la demoiselle. Je… Même si on s’entend mieux qu’avant, on se dispute sans cesse. On est visiblement pas du même monde. Tu t’es lancée dans quelque chose que je n’arriverai sans doute jamais à comprendre, et en plus tu vas te marier. Je ne vois pas pourquoi on insisterait, on ne fait que se blesser l’un l’autre.

Morgan lui adressa un mince sourire. Les mots étaient sortis tous seuls, et sonnaient terriblement justes. Il était étudiant, et elle une jeune femme mafieuse pratiquement mariée. Sérieusement, si leur parents ne se connaissaient pas, jamais ils n’auraient posé les yeux l’un sur l’autre. Mais avec des « si » chacun pouvait refaire le monde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptySam 27 Déc 2014 - 21:06

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex  

« C’est trop tard »

Trois moi suffisent à tuer mon âme. Trop tard. Je me suis battue intérieurement pour lui dire et me voilà loin de lui alors que je faisais tous les pas possibles pour lui convenir.

« J’avais besoin de ces réponses quand je te les ai demandées. Tu as rejeté mes demandes alors que j’avais besoin de ces réponses. Tu m’as écarté, toi aussi, alors que tout ce que je demandais c’était… J’en sais rien… Que tu me considères comme l’un des votre ! » Je tombe des nues.

Je n’arrivais donc pas à le comprendre. Morgan voulait des choses mais à la fois, se contredisait. Il ne voulait pas être impliqué dans nos affaires. Mais cette fois, il dit vouloir faire partie des « nôtres ». Je suis perdue, je n’arrive pas à le comprendre, ni même à me rappeler toutes ses contradictions. Mais j’ai cette impression. Alors, peut-être se perd-t-il dans un mensonge ? Peut-être, il veut juste me repousser tout en appréciant ma présence ? Je ne sais pas, il me prends la tête et la secoue mentalement. J’essayais de l’intéresser par certaines choses comme mon nouveau business, un business qui est légal et se passe bien. Le tenter d’y aller, lui montrer que ce n’est pas un monde si dangereux que ça. Je ne comptais pas lui dire que ça serait aussi la base de certaines réunions mafieuses, je ne lui dirais pas. Il pourrait s’en approcher, il pourrait me faire tomber. Il pourrait le faire… Je rêverais tellement qu’il fasse quelque chose pour nous. Nous deux. J’essayais de rompre cette douleur qu’il me faisait vivre continuellement. Je voulais qu’il me parle ouvertement maintenant que nous avions cette possibilité, il fallait qu’il parle maintenant car le temps était compté. Sa famille a beau se faire balader dans la Villa, cela devra bien cesser pour dîner tous ensemble, pour échanger des cadeaux. J’espérais qu’il le fasse malgré cette sensation qu’il allait exploser. Ma main sur son dos, c’était la connexion physique. Et le pire dans tout cela…

« J’en sais rien Gia »

Comment peut-on ne pas savoir ? Comment ? Je suis chamboulée et quand il se retourne, je me sens toute chose. Troublée, mes yeux scrutent le regard de l’étudiant dans l’espoir de le comprendre. La proximité de nos corps ne m’aidait pas du tout à réfléchir correctement. Elle procurait dans mon cœur le désir de réduire l’écart entre nous pour me serrer dans ses bras, pour laisser aller mes sentiments dans la chaleur de ses bras.

« Je… Même si on s’entend mieux qu’avant, on se dispute sans cesse. On est visiblement pas du même monde. Tu t’es lancée dans quelque chose que je n’arriverai sans doute jamais à comprendre, et en plus tu vas te marier. Je ne vois pas pourquoi on insisterait, on ne fait que se blesser l’un l’autre. »

Je baisse mon visage, il a presque raison. On se dispute. Nous venons à avoir des mondes différents l’un de l’autre. Et puis il y a Solveig, ces fiançailles. Je me rends compte que tout ce qu’il dit m’a paru tellement futile quant à mon besoin de l’avoir auprès de moi. Des disputes ? ça arrive à tout le monde, que ce soit en amour, en amitié, en famille… J’ai du mal à trouver les mots, mes lèvres tremblent et je me sens obligée de fermer les yeux quelques secondes pour trouver une bonne lucidité.

« Je ne compte pas me marier avec Solveig. Même si nos familles le désirent, je ne le souhaite pas. Je veux me marier à quelqu’un que j’aime, qui sache dompter la personne que je suis. Je ne suis pas amoureuse de cet homme, mes pensées se tournent vers une tout autre personne. »

Une autre personne ? Qui ? Pourquoi ne pas le dire ouvertement ? L’ouverture de mon esprit pour l’expression de sentiments profonds et forts ne veut pas se faire. La porte reste bloquée. Je pense à quelqu’un… je pense mais je n’ose pas en parler, je n’ose pas essayer de savoir pourquoi. Je pose mes mains sur la naissance des épaules de Morgan pour le garder près de moi.

« On se dispute… tout le monde se dispute et on est devenus bien que depuis peu de temps. Et… les choses sont difficiles en ce moment, pour toi, pour moi… ce n’est pas facile d’être serein. Pour moi, même si on s’est dispute, ça ne m’empêche pas de continuer à désirer ta présence à mes côtés. Et que l’on soit d’un monde différent… n’est-ce-pas une raison que l’on se donne pour ne pas accepter qu’on peut être bien tous les deux ? »

Souviens-toi, Morgan, ce soir-là, nous étions si proches, si complices. Tu savais ce que j’étais, ce que je suis. Ça ne t’a pas empêché de m’embrasser, de me tenir contre toi, de t’amuser à mes côtés. De me supporter comme peu de gens peuvent le faire… Je tente un sourire à Morgan, me sentant un peu mieux d’avoir un contact physique avec lui. Même si j’appréhendais tellement de choses, que je m’imaginais… trop de choses parce qu’il me laissait penser.

« Est-ce que tu ne veux vraiment plus de notre complicité ? Que ça te rebute de savoir que je ressente des… choses pour toi alors que je suis un peu plus vieille ? Tu sais, je préfère que tu me le dises maintenant, c’est mieux que l’on soit honnête tous les deux. En ce moment, je sais que ta vision de moi a changé. »


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyLun 29 Déc 2014 - 18:33

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Pourquoi donc fallait-il toujours qu’on l’emmerde ? Qu’on cherche à savoir ce qu’il avait. La cause de sa mauvaise humeur, ou le cheminement de ses pensées. Morgan n’aimait pas parler de ce genre de chose, se confier. Il n’avait rien à lui dire à Gia. Ou plutôt, il ne savait pas comment. Même en étant face à elle, Morgan laissait son regard dériver, partout sauf sur elle. Parler de ce pseudo mariage l’énervait, même si Gia lui assurait qu’elle ne souhaitait pas se marier. Elle jouait en tout cas le jeu à la perfection.

- Alors pourquoi tu les laisses tous te féliciter ? T’es parfaite dans ton rôle de jeune fiancée. Mais si t’as pas le cran de leur dire stop maintenant, pourquoi tu l’aurais au dernier moment ? Mais soit, dans tous les cas tu fais ce que tu veux, c’est ta vie.

Et c’était vrai. Rien de les liait. Ils n’avaient même jamais couché ensemble. Juste échanger quelques baisers. Il n’avait aucun droit sur elle. Aucun droit d’être jaloux. Ni de Solveig, ni de celui dont elle prétendait que ses pensées étaient tournées. C’était simplement l’idée qu’elle appartienne à un autre qui le dérangeait. C’était bizarre, mais Morgan avait l’impression que temps qu’ils n’auraient pas franchi la limite, ils ne sauraient pas où ils iraient ensemble. Par moment l’Italien la désirait, d’autre fois il voulait la repousser loin de lui. Morgan ne comprenait pas cette volonté qu’avait Gia de le vouloir malgré tout à ses côtés. Lui avait toujours était peu patient et rancunier. Tout ce blabla l’exaspérait au plus haut point.

- Je crois qu’on n’a pas la même vision des choses… lâcha-t-il en baissant enfin les yeux vers elle. Je ne dis pas que je n’ai pas apprécié ce qui passé l’autre soir à Halloween. Mais c’était qu’une soirée. Des échanges de baisers. En dehors de ça, nos mondes sont différents. C’est pas une excuse comme tu le dis, c’est une constatation… Tu veux qu’on reste en contact ? Soit, faisons un essai. Mais ne compte pas sur moi pour jouer la comédie…

Pfu, les femmes et leur besoin de tout savoir, de tout organiser. Morgan n’en pouvait plus de toutes ses questions. Est-ce qu’il ne voulait plus de leur complicité ? Bien sûr que non, il avait appris à apprécier Gia et tenait à elle, à sa façon. Et voilà qu’elle s’imaginait des trucs, en venait à placer son âge comme responsable de ses rejets.

- Oh arrête avec ça, soupira Morgan, agacé. Ma vision de toi n’a changé que parce que t’es devenue comme eux. T’as choisi une vie dangereuse. T’as déjà failli te faire tuer. Pourquoi je voudrais risquer de perdre une nouvelle fois quelqu’un à qui je tiens ? Je ne veux plus JAMAIS vivre ça.

Ça y était, il avait fini par lâcher le morceau. Du moins une partie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyLun 29 Déc 2014 - 20:09

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex

Morgan a totalement raison, du haut de ses dix-neuf ans, il émettait une réalité que je n’arrivais pas à contrer. J’ai … j’ai fait la belle devant nos familles. Je me rendais compte que je l’ai fais à cause de la soirée d’hier soir, celle que j’ai passé avec la famille de Solveig, à cause de lui aussi… de ce qu’il s’est passé. Je m’en écœure, je m’en veux, je regrette tellement. Je n’ose même pas confronter mes mots à ceux de Morgan. C’est contraire à ce que je peux ressentir, à ce que je veux être. J’espérais que Morgan et moi puissions-nous comprendre tous les deux, même si ce n’est pas facile, me battre était la chose dont j’étais capable pour prouver que je tenais à lui.

« Ce serait dommage que tu joues la comédie… » dis-je, en essayant de contenir le sourire qui s’étirait sur mes lèvres.

S’essayer, se donner une chance d’être bien tous les deux. Je ne sais pas où ça va nous mener tous les deux, si on va vraiment réussir à redevenir comme avant tous ses soucis. Et je comprends une chose : Morgan ignorait tant de moi avant qu’on se revoit. Il ne savait pas, il ne s’en doutait pas. Etait-ce judicieux de lui dire ? Rien lui dire équivaudrait à mentir. Je comprends que sa peur avec moi, est l’éventualité de me perdre. Oui, la vie est parfois dangereuse. Je l’admets. Simplement, je voulais me justifier :

« Je comprends… »

Je ne peux m’empêcher de sourire, parce qu’il a ce fond que j’aime, cette touchante personnalité qu’il possédait, que je trouvais adorable. Je fonds comme neige au soleil de savoir qu’il tient à moi. Je me sens presque écœurante d’être aussi niaise en le regardant, en assimilant ce qu’il me disait et à mes pensées qui divaguaient de bonheur. Parce que je ne suis pas douée pour les situations aussi belles et romantiques. Mais je tenais quand même à le rassurer.

« Tu ne me perdras jamais, Morgan. Ces histoires… je n’y suis jamais directement incluse, c’est vraiment un cas exceptionnel cet incident, j’avais dû faire quelque chose par moi-même mais ce n’est plus le cas. Moi je m’occupe beaucoup de mes investissements immobiliers, le rachat d’entreprises, de mon Ryokan que je gère avec Yuann… »

Ma main remonte à sa chevelure, je reste proche de lui pour essayer de capter son regard. Parce que je sentais que rien n’était gagné avec Morgan. L’incident l’a totalement secoué et j’en étais bien consciente.

« Moi aussi, je tiens beaucoup à toi… tu le sais… Et je ferais tout pour toi pour ne pas te perdre, je peux te l’assurer. »

J’ai envie de le faire. Mes mains sur sa nuque, je remonte assez pour que mon regard bleuté se plonge dans le sien. Je ne fais rien avec lenteur cette fois-ci, bien trop peur de ne pas en goûter au minimum les saveurs de ses lèvres. L’embrasser, à nouveau, ça me fait du bien. Même si ça me paraissait trop facile pour que ça dure. Au moins, j’ai essayé, j’ai senti le bien-être pendant quelques secondes. Et malheureusement, je ne pensais pas que ça serait nos familles qui revenaient du parc qui revenaient par la cuisine qui allaient nous séparer. Sûrement pour aller au garage.

« Jamais tranquille... (soupire) Le garage et la famille… ou l’escalier et on termine cette discussion en haut ? » proposais-je à voix basse dans l’espoir qu’il accepte qu’on parle encore tous les deux, qu’on les évite pour en finir tous les deux.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyMer 31 Déc 2014 - 14:01

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Plus Morgan réfléchissait, plus il se rendait à l’évidence. Les fois où il s’entendait avec Gia, c’était parce qu’un jeu de séduction s’installait entre eux. Sans cette petite flamme, sans ce brin de folie, seraient-ils capables de se supporter ? Morgan n’en était pas certain. Mais il essaierait. De toute manière, quelque chose les liait inévitablement. Il détestait l’idée qu’elle soit l’objet d’un mariage arrangé, ou qu’elle puisse se faire tuer comme sa mère. C’était plus facile de la détester que de l’apprécier. L’apprécier engendrait la peine. Et même si elle tentait de le rassurer, Morgan ne s’enlevait pas de la tête qu’elle puisse se faire tuer. Il ne savait ni ce qu’était un Ryokan -il supposait que c’était son complexe-, ni qui était Yuann, aussi ce rendait-il compte que beaucoup de chose c’étaient passées en un mois.

- T’es trop confiante Gia...

Trop sure d’elle. Si on l’avait repérée une fois, comment pouvait-elle être certaine que d’autres ennemis ne la surveillaient pas ? La main de la demoiselle remonta lentement et ses doigts vinrent se perdre dans ses cheveux. Morgan ferma les yeux, une seconde ou deux pour l’apprécier, un mince sourire étirant ses lèvres. Ses mots de réconfort, il les laissait entrer tout droit dans son cœur pour l’apaiser. Ça lui faisait du bien de les entendre, que quelqu’un vienne calmer sa détresse. Car personne n’avait remarqué. Personne sauf Gia. D’où ça venait? Morgan ne savait pas à quel moment ils étaient passés de « je t’aime, moi non plus », à une relation amicale. Enfin, s’il pouvait la qualifier d’amicale, car parfois il lui semblait plutôt qu’ils jouaient au chat et à la souris.

La main de la demoiselle se glissa alors sur sa nuque, et ses yeux bleus se plantèrent dans son regard. Morgan réalisa ce qu’elle allait faire, et ça le mit mal à l’aise. Parce qu’elle était fiancée, parce que leur famille n’était pas loin, et parce qu’il avait quelqu’un en tête en ce moment… mais comment la repousser ? Son parfum emplissait ses narines, la douceur et la tiédeur de ses lèvre étaient agréables… Mais des voix qui se rapprochaient les firent se séparer assez vite. Bordel ! Morgan s’écarta de la demoiselle pile au moment où la porte de la cuisine s’ouvrait. L’italien passa une main dans ses cheveux, gêné. Mais la famille bavardait joyeusement, visiblement sans se douter de rien. Ils passèrent devant eux, traversant la cuisine en toute ignorance pour accéder au garage. Morgan aurait pu choisir la facilité, descendre au garage pour voir la collection de voiture de Gia. Mais il leur restait des choses à se dire. Et à la tête que faisait la demoiselle, elle préférait surement la seconde option.

- Va pour l’escalier alors, accepta Morgan en essayant de se donner un air enjoué.

Le Phi quitta la cuisine et se dirigea vers l’escalier du salon. Peut-être que leurs familles se poseraient des questions s’ils descendaient tous les deux de l’étage, mais peu lui importait. Morgan posa une main légère sur la rampe vernies et jeta un coup d’œil à Gia avant de monter à l’étage. Parvenu en haut, l’Italien jeta un regard circulaire au couloir. Il n’était jamais venu ici. Voulait-elle lui faire visiter, ou simple s’assoir dans l’escalier ? Il se tourna finalement vers elle, et la trouva belle dans sa robe blanche. Pourquoi donc tant de choses les séparait ?

- Je crois qu’on n’a pas les mêmes attentes l’un de l’autre…

Morgan tendit la main pour s’emparer de celle de la demoiselle pour les dernière marches et lui adressa un petit sourire. Ça allait être délicat à annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 2 Jan 2015 - 0:54

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex  

Je prenais les choses comme elles sont. Je savais parfaitement que l’argent que je possédais ne sentait pas spécialement bon, que c’était surtout tiré de l’argent que je me faisais des trafics en tout genre. Cependant, je n’ai qu’un regard extérieur, je décide mais il y a bien trois ou quatre personnes entre moi et mes décisions réalisées. Je voulais être une femme à part entière, pouvoir être une femme accessible et changée, mature, surtout. Mais je ne changerais jamais la confiance que je peux avoir en moi sinon je ne sais pas ce que je ferais, je ne sais même pas si j’aurais la force de tout. Et je pense que c’est cette même force qui me poussait à conclure les derniers centimètres qui me séparaient de Morgan pour l’embrasser. Je m’en sentais tellement transportée par des anges, cela me réchauffait et je ne pensais pas pouvoir ressentir autant de plaisirs depuis des mois. La dernière fois que je l’ai embrassé, ça remonte à cette soirée où tout avait été si parfait, où rien n’avait été plus que parfait de me faire pardonner intérieurement le comportement de Morgan au camping, de me dire qu’il y avait bien une chance que je pouvais m’accorder avec lui. J’aurais tellement aimé pouvoir continuer, marquer ma bouche, ma peau du parfum « Morgan ». Mais la famille… toujours eux pour nous séparer. Je faisais mine d’être coupée dans ma discussion avec leur neveu quand ils passèrent, les motivant à prendre leur temps dans leur garage, d’essayer les voitures s’ils le souhaitent et même les conseiller de voir le jardin qui se trouve à l’entrée, des plantes exotiques et bien des choses… du moment que je puisse continuer avec Morgan… s’il le désire. Parce qu’il pourrait couper court. Alors, quand il accepte de monter avec moi, m’en voilà ravis.

« Allons-y… »

Le cœur battant, je suivais Morgan jusqu’à la naissance de l’escalier près du salon. Plus large, plus grand, je me demandais par où on pouvait continuer. Et je me disais que nous avons été coupé dans un baiser, j’aimerais bien le reprendre… j’aimerais bien être dans ses bras comme il a pu se faire plusieurs fois entre nous. Enfin, plusieurs… on se comprend, non ? En tout cas, j’entends les mots de Morgan, au début, je les ai assimilé à « l’un et l’autre ». Comme un ensemble, vous voyez ? Quand deux personnes s’apprécient beaucoup mais ne voient pas les mêmes choses de leur sentiment. Je me laisse guider pour les derniers pas, histoire de ne pas me prendre les pieds dans ma longue robe. C’est en faisant le premier pas, que mon cerveau percuta. « L’un de l’autre ». Comme si j’attendais de Morgan une chose bien différente qu’il attendait de moi. Comme si… nos sentiments étaient différents. Voilà comment une différence dans une phrase peut en changer le sens… Je ne pouvais pas sourire alors que lui, il avait ce petit sourire… celui gentil mais qui sous-entend autre chose.

« L’un… de l’autre … ? » répétais-je, le ton de ma voix traduisant une déception.

Cette dernière me transperçait. Je comprenais… C’était difficile mais au fond, je comprends que j’ai beau avoir craqué, avoir changé… ça ne sert à rien de faire amende honorable envers les gens. Parce que finalement, on se fera toujours souffrir autre part. Une souffrance remplace une autre, c’est la loi de l’équilibre, le ying et le yang, le bien le mal, l'homme et la femme. Une chose compense l'autre.

« Quand je t’ai embrassé au camping, à la fête d’Halloween, tu ne pensais pas que je faisais ça pour m’amuser ? Que peut-être... je ressentais des choses pour toi... »

J’expire, sentant cette lourdeur dans l’estomac. Celle qui n’aide pas à réfléchir. J’ai simplement compris qu’il ne voyait pas en moi ce que je voudrais, que ce n’est pas aussi réciproque que je l’aurais cru. J’ai toujours pensé qu’entre nous, ça serait toujours cette relation de haine devenue une relation tellement plus ambiguë.

« Je pensais que tu ne semblais pas spécialement bien à cause d’un évènement extérieur, que tu as peut-être quelque chose qui faisait que … tu étais si sévère envers moi. J’espérais qu’on puisse discuter ensemble, pour ton bien. Finalement, mon instinct s’est trompé. Tes mots sont lourds de sens. Je n’ai pas besoin que tu t’exprimes davantage pour te comprendre, je ne suis pas idiote, je te connais assez. Les hommes qui m’ont détruit, il y en a eu pleins avant, t’es pas si différent… Pour dire qu’au final, j’aurais préféré mourir à cette fusillade que de supporter les attouchements d’un fiancé et le rejet de ta part. »

Tellement d’hommes, tellement de déception à l’époque par mon incapacité de donner ce qu’ils attendaient de moi. Raison pour laquelle je savais parfaitement que je n’avais jamais pris une relation bien sérieusement malgré ma volonté, tel est mon exemple avec Edward. Et encore aujourd’hui, je me rends compte que mon cœur s’est senti attirer par un homme et qu’une fois encore, il me fait du mal. Même si ce n’est pas sa faute, que c’est la simple méprise d’une relation. Je pense que ce qui me rendait mal, c’était de paraitre si idiote et faible face à Morgan. Moi qui lui assurais du contraire, je lui laissais l’occasion de voir ma faiblesse. Je contournais le jeune homme pour aller dans ma chambre sans demander mon dû. J’avais besoin de m’asseoir. Assise devant la coiffeuse, je me regardais, ce n’est pas possible d’avoir 27 ans et d’être si idiote. Sur le côté, se trouvait le capteur de rêves, un gri-gri indien. Chose que j’aurais brûlé si je savais… ou non.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 2 Jan 2015 - 14:47

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Morgan pouvait sentir toute la déception de Gia dans sa voix, ce qui lui serra la gorge. Il sentait une nouvelle dispute arriver. Il savait qu’il n’aurait pas dû venir. Que c’était une erreur. C’était Noël, ils étaient censés passer un bon moment en famille. Pourtant ça dégénérait, une nouvelle fois. Morgan aurait mille fois préféré que Gia lui hurle dessus, plutôt que de voir son visage se déformer par la tristesse et la déception. C’était vrai, au camping, ou encore à Halloween, Morgan pensait que tout ça était pour s’amuser. Ça avait été l’occasion de laisser s’exprimer cette tension qu’il y avait entre eux. Un jeu de séduction, une attraction. Il la trouvait belle, elle dégageait un charme incontestable et elle faisait probablement tourner la tête de plus d’un homme. Mais quelqu’un d’autre s’immisçait sans cesse dans ses pensées…

- Je pensais que c’était simplement pour s’amuser. Je ne vois pourquoi j’aurai pu penser que tu ressentais quelque chose. Enfin, je veux dire, ça n’a jamais été très clair, mais j’ai aimé ces moments passés avec toi.

Morgan avait l’impression de s’enfoncer un peu plus et de tenter maladroitement de se rattraper. Mais Gia venait de se lancer dans un monologue qu’il avait du mal à suivre. Il avait l’impression qu’elle mélangeait tout, et ne comprenait pas le fils de ses pensées. Effectivement ce soir il n’était pas bien, pas à l’aise, et c’était le résultat de nombreuses choses. Sincèrement, il n’y comprenait plus rien, et avait bien besoin d’une coupe de champagne. Avait-il vraiment été si infecte avec Gia ? Mais c’était de sa faute à elle, car elle s’était accrochée. Dans son entêtement il n’avait pas pensé qu’elle avait pu développer des sentiments à son égards. D’ailleurs, Morgan ne comprenait pas comment une telle chose avait pu arriver. Il avait plutôt eu le sentiment qu’elle avait envie de s’amuser avec un petit jeune. Quand elle lui balança qu’il n’était pas différent des autres hommes, Morgan ouvrit la bouche pour protester, mais elle lui laissa pas le temps de répondre. Ce n’était pourtant pas de sa faute, il n’avait rien fait ! Comment avait-elle pu espérer quoi que ce soit alors qu’il la repoussait ? Elle le planta finalement sur place en lui assurant préférer être morte dans cette fusillade. Cette pensée le mit en colère. Comment pouvait-elle dire ça alors que Julian c’était pris une balle à sa place ? Comment pouvait-elle avoir de telles idées alors même qu’elle gérait des affaires mafieuses ? Bordel ! Morgan n’avait qu’une envie, prendre ses clefs de voiture et rentrer. Il dévala alors les escaliers en sens inverse, mais alors que sa main se renfermait sur la poignet de la porte, l’italien réalisa qu’il en avait assez de fuir. Rien de tout ça n’était de sa faute, et s’enfuir une nouvelle fois, choisir la facilité s’arrangerait rien. Il fit donc demi-tour, attrapa une bouteille de champagne et deux flutes au passage et remonta les escaliers. Tant pis pour les bonnes manières ! Il espérait que Gia avait eu le temps de se calmer un peu. Morgan se dirigea vers la porta derrière laquelle elle avait disparu, et toqua avant d’entrer prudemment. C’était donc sa chambre. Son regard balaya la pièce sans qu’un mot ne franchisse ses lèvres, et se posa finalement sur l’attrape rêve qu’il lui avait envoyé anonymement pour son anniversaire. Ça lui rappela que malgré tout, il tenait à elle. Mais surtout, qu’il arrivait parfois à se montrer touchant. Il était un Phi Epsilon après tout, il devait donc se comporter comme tel.

Elle était là, assise devant sa coiffeuse à réfléchir à il ne savait quoi. Morgan déboucha la bouteille d’une main experte et remplit les deux coupes. Il en laissa une devant elle, et bu une gorgée de la sienne. Ça leur ferait du bien, à tous les deux. Les bulles lui picotaient agréablement la gorge, et sa fraicheur l’apaisa un peu. Il laissa finalement sa flute et vint poser ses mains sur les épaules nues de la demoiselle.

- Écoute Gia, commença-t-il d’une voix douce. Je suis désolé si je t’ai donné de faux espoirs, d’une quelconque manière. Mais tu ne peux pas regretter de ne pas être morte dans cette fusillade ! Et surement pas à cause de quelqu’un qui te rejette. Moi, ou quelqu’un d’autre. Tu as tellement de mecs à tes pieds. Tu trouveras bien assez tôt quelqu’un…

Morgan lui adressa un sourire à travers le miroir. Ses doigts avaient commencé à masser lentement les épaules de la demoiselle, comme animés d’une volonté propre. Ça lui faisait bizarre de parler de tout ça. Lui-même ne s’y connaissait pas spécialement en amour, mais il avait rencontré quelqu’un qui avait su faire la différence, qu’il découvrait petit à petit, et qui lui faisait tourner la tête. Pourtant rien n’était encore fait, ils prenaient leur temps. Rien n’était officiel, mais Morgan n’avait pas envie de le trahir. Il ne comprenait pas comment Gia pouvait supporter ne serait-ce que l’idée d’être fiancée de force. D’ailleurs n’avait-t-elle pas dit qu’elle avait subi des attouchements ? Ses sourcils se froncèrent et son visage devint grave.

- Solveig t’a fait du mal ?
Demanda-t-il d’une voix étrangement calme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptyVen 2 Jan 2015 - 15:37

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex  

Un jeu… de l’amusement… oh c’est sûr que depuis que l’on s’entendait bien, j’ai passé des nuits de folies à ses côtés, j’ai joué avec son corps comme je peux jouer avec le corps de tout le monde. Au final, ça voulait simplement dire que je connaissais assez Morgan mais que lui ne savait rien de moi. J’aimerais tant lui dire que si je m’étais amusé avec lui, il aurait été dans mon lit dès nos réconciliations à la fête d’Halloween, au lieu de cela, j’avais été bien plus douce, plus prévenante, plus gentille qu’avec quiconque. Comme quoi, faire des efforts, ça ne sert à rien, seconde preuve. Je crois, serait-ce la même ? Je ne sais plus et je n’ai pas envie de savoir. Les mots fusent dans ma bouche sans que j’y réfléchisse, sans même tourner ma langue sept fois dans ma bouche. Je ne filtre rien, seulement la déception que je ressentais en ce moment même. Savoir que la seule personne qui a su attirer l’âme, l’esprit, le corps, tout à la fois puisse ne pas avoir ressenti cette même chose en retour et pourtant, ça avait semblé si réel et pourtant, j’avais foncé dans un mur tête baissée, trop confiante. Morgan avait raison sur ce point, je suis toujours trop confiante, je ne vérifie pas et me voilà au bord de la catastrophe. Heureusement, j’entends ses pas qui descendent les escaliers, je sais parfaitement qu’il va s’en aller, que sa présence ne sera un fardeau pour moi bien que la douleur restera encore présente. Parce qu’il y a bien une douleur, forte, intense, elle fait saigner ma poitrine. J’avais ce petit diable à mon oreille qui me susurrait des choses que je trouvais bonnes, des choses que je ne me serais jamais laissé penser étant donné mes bonnes grâces. Choses que je ne possédais plus à présent. L’ancienne Gia était bien heureuse, elle se fourvoyait dans la folie mais au moins, elle était heureuse et une déception comme celle que Morgan offrait en ce moment, elle ne serait que jeter d’un coup de main et passer à autre chose. Piétiner comme une piétine une feuille en Automne. J’étais tellement concentré dans mes songes, comme une discussion avec un reflet démoniaque que je n’entendis pas tout de suite Morgan entrer dans ma chambre. En bazar, avec des vêtements et des serviettes qui trainaient, le lit défait et bien pire encore. Une chambre de femme quoi. Le parfum du Phi réveilla mon attention, la coupe sous mes yeux. Mon doigt glisse le long de la paroi de verre. Je ris presque ironiquement à ce qu’il me disait.

« Des hommes qui n’en veulent qu’à mon corps, ils jouent avec moi comme je joue avec eux. Ils n’ont pas un seul sentiment à mon égard parce que je ne suis jamais la femme dont on tombe amoureux mais la femme qu’on désire dans un rêve… » Ce n’est pas de la prétention, mais une réalité.

« Le seul homme qui m’a aimé, je lui ai crevé le cœur de mille pieux brûlant parce que je suis devenue incontrôlable. Je pensais pouvoir changer en apprenant de mes erreurs. » Comme je l’ai toujours fais.

Ses doigts sur ma peau crispent entièrement mes muscles, mon dos, ma nuque, mes bras. Tous crispé de sentir les mains si douces de Morgan. En d’autres circonstances, j’aurais pu les apprécier à leur juste valeur, j’aurais laissé aller mon corps. Mais je préférais me pencher pour quitter le contact de ses mains qui me rendaient encore plus tendus que l’effet escompté. Mais bien évidemment, ça ne clouait pas le bec de Morgan. Je ris encore plus à l’ironie de mes mots. J’ai exagéré, je le sais. Il me touche malgré moi mais ce n’est rien un abus, un harcèlement, je suis bien trop forte pour me laisser toucher par un homme. Je me rends même compte que je cherche même ce contact et aujourd’hui, je le désire plus que jamais. Même si je le hais, que le seul positif de moi à lui est un désir purement sexuel, c’était toujours mieux.

« ça ne te regarde pas, Morgan. C’est mon fiancé, pour lui, je ne suis qu’une salope… il veut simplement me prouver que même lui dont ma haine n’a pas de limites peut me baiser. Il n’a de cesse de me toucher. Hier soir, s’il avait des pinceaux à la place de ses doigts, ma peau aurait été une œuvre colorée… »

Je me rends compte d’une chose. Morgan me considère simplement comme un jeu, peut-être avec plus d’estime que Solveig à mon égard, mais il l’a dit, il pensait jouer. Je sais que mon raisonnement est bizarre dans ma tête, mais après tout, je ne suis plus à ça près. Je vide la coupe de champagne et laisse rouler la coupe sur la moquette. Appuyée contre ma coiffeuse, je regardais Morgan, d’un regard vide d’expressions. Mon bras bougeait autour de mes cheveux pour en retirer les pinces et libérer les mèches emprisonnées il y a peu.

« Tout cela… n’était qu’un jeu, n’est-ce pas ? Un jeu… entre deux ennemis d’enfance, le même jeu, la même souffrance. Il faut que je joue vraiment alors, on ne parle plus de sentiments, mais le jeu auquel je m’adonne avec n’importe quel homme, ce que je faisais avant avec eux ? Je vois bien… comment rétablir cela. »

Dans ma famille, on a toujours voulu qu’une femme sache se défendre face à un homme, pour une question de survie et d’honneur. C’est pour cela que j’ai toujours été l’équilibre parfait entre l’intelligence et le physique athlétique. Mon maître m’en félicitait il y a vraiment que peu de temps. Les lambeaux de ma mère tombèrent sur le sol pour dévoiler un ensemble d’un noir dentelle. Un pas, puis deux et les boutons de sa chemise sautent. Ma force se concentre en son torse pour le jeter sur des nuages de soie. Mon corps s’étalait sur celui du jeune adulte, glissant ma peau contre la sienne, attisant sa bouche avec la mienne, attisant ses hanches avec les miennes bien plus pressantes alors que mes bras pressaient le matelas de chaque côté de sa tête. Coucher avec Morgan rétablira l’ordre que le jeune homme voulait, qu’il pensait que je voulais, jouer avec lui. Et jouer avec un homme, pour moi, c’était de coucher avec lui pour le jeter ensuite. Chose que je me ferais plaisir de faire… après.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptySam 3 Jan 2015 - 1:01

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Morgan voyait peu à peu une autre facette de Gia. Le masque de la femme forte et indépendante venait de tomber. Il découvrait une femme en manque d’attention, qui jouait les femmes faciles pour en obtenir un peu. Mais au fond, elle savait que ce n’était que pour son corps. L’Italien sentait qu’elle se tendait sous ses doigts. Il avait envie de lui dire de ce calmer, mais elle se déroba de son emprise, rompit le lien. Son regard l’inquiétait, et malgré ses efforts et sa gentillesse, il sentait qu’elle lui échappait. Il craignait que Solveig lui ait fait du mal, l’ait contrainte à faire des choses qu’elle ne voulait pas. Sa réponse le choqua, par son coté si cru, et son agressivité. Morgan recula d’un pas en secouant la tête. Il ne voulait pas savoir. Il ne voulait pas savoir ce qu’ils avaient fait. Il ne voulait pas avoir en tête cette image d’un mec dont les mains se baladaient sur la peau nue de Gia. Il était certain qu’elle voulait le blesser, et elle y arrivait.

- La ferme ! Cria-t-il.

Son cœur battait à la chamane, et il avait le souffle court, alors même qu’il n’avait rien fait. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Gia vida sa coupe de champagne avant de la laisser tomber sur la moquette dans un bruit mat. Elle entreprit alors de défaire les pinces dans ses cheveux, se lançant une nouvelle fois dans un discours que Morgan plaçait sous le signe de l’hystérie. Jamais il n’avait joué avec Gia. Du moins pas avec ses sentiments. Il n’avait jamais cherché à la manipuler pour obtenir ses faveurs. S’il avait simplement voulu coucher avec elle, il l’aurait fait au camping, ou même à Halloween. Or ce n’était pas le cas.

- Qu’est-ce que tu racontes ?
Demanda Morgan, méfiant. J’ai jamais voulu jouer avec tes sentiments. Je croyais que c’étaient de simples flirts en soirée. Que toi aussi tu voulais simplement s’amuser, décompresser. Et faut avouer qu’on s’est toujours sentit attirés dans ses moments-là…

Sa phrase resta en suspens. Que faisait-elle ? Gia venait de se lever, et de faire tomber sa robe à terre. Un frisson le parcourut quand son regard balaya son corps, et il avala difficilement sa salive. C’était vrai que Gia était belle. Elle avait un corps de rêve. Elle était l’incarnation de la tentation. Une parfaite Aphrodite descendue de l’Olympe pour se mélanger aux Hommes. Morgan recula d’un pas en lisant ses intentions dans ses yeux. Mais à peine eut-il esquissé un geste qu’elle ouvrit sa chemise d’un coup sec avant de le pousser sur le lit. L’Italien écarquilla les yeux de surprise, ne s’attendaint pas à une telle force de la part d’un si petit gabarit. La demoiselle se posta au-dessus de lui, et Morgan fut à nouveau parcourut d’un frisson lorsqu’elle se mit à califourchon sur lui. Seule une petit culotte en dentelle le séparait de l’objet de son désir. Morgan savait qu’une fois qu’il aurait couché avec Gia, ça irait mieux entre eux. Il ne pouvait pas l’expliquer, mais il en était certain. Il sentait sa poitrine contre son torse nu, et ça faisait battre son cœur démesurément. Son parfum l’enivrait, ses cheveux le chatouillaient. Elle était partout. Il avait envie d’embrasser sa peau claire qui avait l’air si douce. Et pourtant il ne bougea pas d’un pouce, comme pétrifié. Tout ça n’était pas sain, c’était une pure folie. Une part de lui avait envie d’elle, mais une autre, plus importante était déçue. Morgan se redressa sur ses coudes et poussa sur ses talons pour reculer. Il était déboussolé, complètement perdu devant l’attitude de Gia, et surtout il avait l’impression de trahir Lewis.

- Gia, attend. Ça rime à rien tout ça, souligna Morgan, le souffle court.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptySam 3 Jan 2015 - 2:21

Gia Leonetti
Gia Leonetti
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Age : 26
Date d'inscription : 28/02/2014
Célébrité : Shanina Shaik.
Crédit avatar : ANOMIE (signature : LIZZOU)
Messages : 2942
Nationalité / origines : Américaine (nationalisé), Italienne (adoption) et Sicilienne (naissance).
Situation : En couple
Avec qui ? : Kai Norton
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : a fait une Licence en Langues (Italien/Anglais).
Job/Métier : Business-woman
Adresse de résidence : Santa Monica.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

You are my christmas' present.
Morgan & Gia.
fiche par ©century sex  

C’était une sorte de pile ou face qui se jouait en ce moment. Je lui ai clairement dit ce qu’il se passait entre Solveig et moi. Aucun amour mais une ardente folie. Mais je ne m’attendais pas à sa réaction, pourquoi désire-t-il ne pas en entendre plus ? N’est-ce pas ce qui peut l’aider à s’éloigner de moi ? A arrêter le mal qui me ronge, à panser ma plaie. Moi qui pensais que ma séparation avec Edward était la dernière chose qui me rongerait, il suffit de nous regarder pour comprendre que non. Cependant, je ne m’arrêtais pas là. Et pour imager encore plus cette histoire de jeu, Morgan ne saisissait pas mon sens du jeu. Peut-être étais-je trop emportée ? Très probablement, mes mots ne doivent pas sonner de la même façon parce que son refus m’insupporte trop. Il avoue quand même avoir ressenti cette attirance alors pourquoi a-t-il balayé cette attirance si aisément ? J’ai bien envie de savoir ce qui s’est passé dans sa tête. Il a flirté, il ne pensait pas que ça finirait par avoir des conséquences ? Bon dieu, je me rends compte qu’il ne me connait plus. Celle qu’il a connu en arrivant en Italie était bien trop différente de la femme qui lui faisait face. Beaucoup trop… J’étais devenue plus enragée, plus sauvage mais aussi tellement plus faible face aux hommes et aux sentiments quand il fallait en parler, les soulever, les exprimer. Je me suis donné tellement de chances, je me laisse emporter et finalement, j’ai l’impression de finir mal dans ma tête. Je pourrais alors clore le chapitre de mes sentiments par un moment de pure folie. Après tout, ce n’est pas à cela que les flirts, les moments de séduction, et même les attirances mènent ? S’adonner à une personne sans faire attention à ce que les gens pourraient penser s’ils nous voyaient, juste se libérer… Et quand je lui arrachais son haut, que je mettais à nu son torse, j’étais… hypnotisé par son corps. Avant, je ne faisais attention qu’à la partie si chaste de notre relation, à cette attirance dans laquelle j’avais envie de me plonger malgré mes sentiments. Il y avait un peu de physique, de l’envie, quoi de plus normal mais là, je fais une chose concrète en le poussant sur ce lit, en m’offrant des contacts plus que charnel avec Morgan. Je me rendais compte à quel point je me suis attachée à lui. Oui, m’attacher à un gosse, parce qu’il n’a que vingt ans et je succombe. Ce n’est pas seulement un acte, c’était une délivrance, je me délivrais de mes chaines pour me laisser aller. Et j’espérais qu’il comprenne le message par ses caresses, peau contre peau, je sentais mon corps vibrer totalement, le désir ne s’arrêtant jamais même lorsqu’il décida de s’éloigner un peu de moi. J’ai comme un frisson de passer si soudainement du chaud au froid.

« Mais si… ce ne sont pas l’accomplissement de tes sentiments, je le conçois mais tu l’as dit toi-même, il y avait de l’attirance entre nous… tu viens de le dire que tu l’avais senti, non ? Juste mettre un acte à une chose qui nous a échappé... »

Sur mes mots, et avec douceur, je glissais mes doigts au niveau du nombril pour arriver à la limite de son pantalon. En une seconde, je ne pouvais lui enlever le bouton et dézipper, mais je pouvais glisser ma main sur ses hanches. Attiser la flamme dans l’espoir qu’elle naisse, alors que mon corps revenait à nouveau proche du sien. Mon souffle chaud frappant ses lèvres avec un certain arôme de champagne.

« Juste pour qu’on termine sur une belle note, toi et moi… Tu n’en as pas envie, que ce réveillon et cet anniversaire soit inoubliable pour ça que pour une engueulade… » susurrais-je.

Mes lèvres happent les siennes dans l’espoir qu’il se laisse aller entre mes doigts que j’espérais salvateur, qu’ils éveillent l'envie de s'abandonner, lui prodiguent l’inhibition des fêtes et se plonger dans la construction d’un beau souvenir. Parce que si je devais avoir un dernier souvenir de Morgan, j’espérais bien que ce soit quelque chose d’agréable que l’image de mon visage comprenant le malentendu de nos sentiments respectifs l’un envers l’autre. Sautera-t-il le pas ? Même si j’avouais clairement que de coucher avec Morgan n’effacera pas de suite mon attirance évidente pour lui, j’aurais tellement aimé le faire mien, me donner une chance là où j’avais échoué avec Edward. Aimer quelqu’un et m’y tenir même si je ne pouvais pas donner un grand « A » à ce mot.


J'ai décidé que ma vie était trop simple...  

Je veux vraiment la compliquer avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. EmptySam 3 Jan 2015 - 18:16

avatar
Invité
Invité

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Morgan luttait contre ses démons intérieurs. Le diable en personne lui soufflait de se laisser aller, et de ne rien dire à Lewis. Comment pourrait-il l’apprendre de toute façon si ce n’était de sa bouche ? Mais cette idée vola en éclat dès l’instant où Morgan inversa les rôles. Et l’idée que Lewis puisse coucher avec quelqu’un autre en le lui cachant le rendrait malade. Ce fut pourquoi il repoussa Gia. Il le regrettait, mais il ne pouvait pas la libérer. Car oui, il sentait sous ses caresses qu’elle en avait besoin, et ça lui brisait un peu plus le cœur de ne pouvoir l’aider. Il était surement trop jeune pour comprendre ce qui se passait dans la tête d’une femme comme Gia. Ses mots, ils le frappaient avec la force d’une gifle tant ils étaient véridiques. Mettre simplement un acte sur une chose qui leur avait échappé.

Morgan regarda ce doigt que la demoiselle posait au niveau de son nombril et faisait descendre. Descendre de plus en plus bas. L’Italien avait l’impression que quelque chose le gênait dans sa respiration. Il se maudissait d’être encore ici. Et tandis qu’elle posait ses mains sur ses hanches en se hissant à nouveau sur lui, Morgan serra les dents. Il commençait à se sentir à l’étroit dans son pantalon, comme si cette partie de son corps n’était pas connecté avec le refus que lui ordonnait son cerveau. Ses dernières phrases faillirent le faire complètement craquer. Oui il voulait finir sur une bonne note. C’était noël, et son anniversaire, et il voulait en profiter, décompresser. Oublier que cette journée qui le déprimait, et la rendre plus agréable. Il serait assurément plus détendu au diner, plus joyeux aussi.  
   
Mais les mots de Lewis lui revenaient en tête. Ne t’avise pas d’aller voir ailleurs. Morgan se mit à paniquer à l’idée de connaître la réaction de Lewis. Il attrapa alors fermement les poignets de Gia. Elle avait peut-être de la force, mais surement pas autant que lui. L’Italien roula sur le côté, à moitié tremblant, pour inverser leur position. À présent au-dessus de la demoiselle, il plaqua ses mains de chaque côté de sa tête. La torse droit, Morgan cherchait à se tenir loin de ses lèvres, de son cou qui l’invitait à l’embrasser, de sa poitrine. De toutes les tentations possibles.

- Il n’y aura pas d’engueulade… Pas ce soir, murmura-t-il avant de hausser le ton. Je m’en vais. J’ai quelqu’un. Tu comprends ? J’ai quelqu’un. Et t’as pas le droit de tout gâcher.  

Morgan finit par la lâcher. Il bondit du lit, et la regarda d’un air désolé, et infiniment triste. Parce qu’il savait que quelque chose c’était brisé. L’Italien finit par se détourner. Il franchit la porte et descendit l’escalier en rajustant sa veste et sa cravate. C’était peine perdue pour sa chemise, les boutons avaient sauté. Il se sentait tellement mal qu’il avait envie de mettre deux doigts dans sa gorge pour se faire vomir, dans l’espoir d’aller mieux. Il appuya sur le bouton qui commandait le portail électrique et sortit. Mais même l’air frais ne l’aidait pas à mieux respirer. Il tira donc sur sa cravate pour la défaire, haletant. Ses mains tremblantes cherchaient ses clefs dans sa poche. Au loin il entendait les rires de sa tante, de son oncle, du père de Gia, de ses frères… Il ne se sentit que plus mal. Ils n’étaient pas très loin, ils avaient probablement fini de visiter le garage et jetait au coup d’œil au jardin de devant, comme Gia le leur avait conseillé. Morgan s’élança alors à grand pas vers sa voiture, maudissant les graviers de trahir sa présence. Sa voiture émit un bip sonore et éclaira brièvement la villa en se déverrouillant. Les rires et la voix s’arrêtèrent net.

- Morgan ? Appela sa tante d’une voix inquiète au bout de l’allée.

Son mal être augmenta un peu plus. Mais il entra dans sa voiture en claquant la portière, et démarra en trombe. Il dérapa dans les graviers en y laissant des sillons et franchit le portail, désireux de mettre le plus de distance possible entre lui et la villa. Presque aussitôt son téléphone se mit à sonner, mais Morgan l’ignora. Ses mains serraient le volant plus que de raison et ses yeux embués l’empêchaient de voir parfaitement la route. De toute façon, les rues étaient désertes. Tout le monde fêtait Noël.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.   25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Contenu sponsorisé

25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
25 Décembre 2014 } Christmas & Birthday Party. - Morgia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Open de la Bordure Extérieure] Nantes - Informations Générales et Inscriptions 6/7 Décembre 2014
» [Open de la Bordure Extérieure] Nantes - Discussions Générales - 6-7 Décembre 2014
» Birthday Party - Cupidon secret !
» VERSION 7 ♦ Novembre/Décembre 2014
» Blind test 12 Décembre 2014 (Skype)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: