Partagez
 

 Sleeping beauty. - Thomas & Madison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyVen 2 Jan 2015 - 18:42

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

Je prévenais Hiroki que j’allais voir quelqu’un très tôt le matin, sans lui dire qui j’allais voir. Je ne cherchais pas à lui cacher mais je ne me suis pas tellement étalée, simplement parce que je n’en voyais pas du tout l’intérêt. J’ai une vie personnelle et j’avais besoin d’avoir mon jardin secret, d’avoir une vie complète que je ne voulais partager qu’avec Teru, et encore… je crois que je n’ai parlé de Thomas à quasiment personne sauf ce sous-entendu à Hiroki. J’enfilais une tenue plutôt sportive au cas où ainsi que mon attelle, et mettais tout mon bazar dans le sac de sport. Et les affaires qui craignent dans mon sac à main. Je posais le tout sur mon fauteuil que je laissais en mode manuel tout en marchant à mon rythme jusqu’au bus. Le chauffeur ne comprit pas trop ce que je faisais mais il ne dit rien. A vrai dire, vu l’heure que c’était, il n’y avait pas grand monde alors je ne gênais personne. Je regardais le paysage défilé de Westwood jusqu’à l’Université, le bus m’arrêtant bien évidemment pas loin du stade où Thomas m’avait donné rendez-vous. Plus j’en approchais, plus je repensais à la dernière fois que j’ai vu Thomas, soit notre rencontre. Surtout son départ précipité qui me trottait dans la tête, j’ai été surprise de son départ si soudain juste après lui avoir parlé de mon accident et de lui avoir donné mon numéro. Je ne sais pas… peut-être que je l’ai vexé ? Enfin, pas forcément, il n’aurait pas accepté qu’on se voit, surtout vu comment je l’ai taquiné. Ne pas se prendre la tête, je me dis ça… c’est le principe de base que m’a enseigne Edward, avancer tranquillement sans penser à ce que j’ai pu oublier, sans penser à la moindre chose qui me semble illogique, simplement continuer et éviter les soucis. Pour l’instant, juste le temps de profiter un peu de cette vie calme et sereine avant de se plonger dans une thérapie plus lourde, plus difficile. Je posais le fauteuil en bas des gradins et mes affaires sur les premières places, bien en vue depuis la piste. Je sortais mon Ipod pour écouter un peu de musique, assise sur le fauteuil roulant en attendant l’arrivée de Thomas. J’avais pris un peu d’avance au cas où. Je ne connaissais pas vraiment ma rapidité de marches, surtout que je fatiguais rapidement. Sans m’en rendre compte, je m’endormais sur le fauteuil, la tête contre le mur. Cela aurait pu être mignon s’il n’y avait pas un filet de bave qui coulait de ma bouche. Je ne peux pas faire plus classe, je crois…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyVen 2 Jan 2015 - 20:37

avatar
Invité
Invité

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty









 
Sleeping beauty
 
Madison & Thomas


Je marche sur la plage et profite de la douce sensation du sable sous la plante de mes pieds. Chaussures en main, regardé rivé sur les vagues qui s’échouent sur le sable, je souris. Le simple fait de bouger les doigts de pieds me rend heureux. Et puis, sérieusement, y a-t-il un meilleur moyen de commencer la journée par autre chose qu’une marche sur la plage ? Non, je ne crois pas. D’ailleurs, la plage est déserte et le soleil est entrain de se lever. Fermant les yeux, j’inspire l’air maritime à plein poumons. Un bonheur. Un délice. Une allégresse sans nom. Je rouvre les yeux et me dirige vers la droite, m’avançant dans l’eau. Je me redresse, me met à siffloter joyeusement...

… Et me réveil dans mon lit à cause de mon réveil. Je me redresse, me tourne et ne sent pas mes jambes. Dur retour à la réalité. C’est dans un lourd soupire que je coupe la sonnerie et me laisse à nouveau tomber sur mon oreiller. Je déteste ces rêves qui relèvent plus d’un cauchemar qu’autre chose. J’ai accepté ma situation,  depuis plusieurs années maintenant je me suis fais à l’idée de ne plus jamais pouvoir marcher, et pourtant dans mes rêves je ne suis jamais handicapé. Non.

Je cours, je marche, il m’arrive même de danser par moment. Parfois je suis simplement debout devant un champ, parfois je marche sur la plage. Mais jamais je ne suis en fauteuil roulant. Jamais je suis entraver dans mes mouvements, jamais je ne vis un calvaire, jamais je ne souffre. Et toujours, en me réveillant, c’est une sensation de vide qui s’étend en moi. Le genre de sensation qui me donne juste envie de pleurer et d’hurler, de maudire ma vie et de maudire ce chauffard qui en plus de rouler trop vite ne m’a pas vu et ne s’est pas arrêté.

Je déglutis et prends une profonde inspiration en rouvrant les yeux. Il ne me sert à rien de me plaindre. Mes rêves ne me redonneront pas l’utilisation de mes jambes. Me passant une main sur le visage, je soupire doucement et me redresse. Avec une certaine difficulté et une sacré dose de maladresse je me hisse sur mon fauteuil. Mais c’est en m’habillant, que je perds patience. Ne parvenant pas à enfiler mon pantalon, j’extériorise ma haine, ma rage mais surtout mon désespoir et ma tristesse, en un long hurlement. Ça ne sert à rien, je le conçois. Ça ne change rien, mais ça fait du bien.

Je finis pas réussir à m’habiller. Je sors ensuite de ma chambre, met ma veste et sort de mon appartement en attrapant les clefs de ma voiture au passage. Je devrais manger un truc, mais je n’ai pas faim. Vraiment pas faim. Pour l’instant je dois rejoindre Madison au stade. On s’y est donné rendez-vous hier soir pour faire une course de fauteuil roulant. Mais je dois avouer qu’aujourd’hui je n’en ai vraiment plus envie. Enfin, on verra bien. Arriver à ma voiture, je me hisse derrière le volant, plis mon fauteuil et le place sur la banquette arrière avant de mettre le contact. J’enclenche la marche avant et démarre.

Une vingtaine de minutes plus tard je gare ma voiture sur le parking de l’université et descend de la voiture. Je la referme à clef, la laisse glisser dans la poche de mon pantalon et me dirige vers le stade. Là, je n’ai aucun mal à trouver Madison qui est endormi contre le mur. En temps normal j’aurais souris et me serait peut-être même un peu moquer d’elle, mais pas là. Je m’approche et m’arrête devant elle. « Vous attendez quelqu’un mademoiselle ?» disais-je en me penchant légèrement vers elle, affichant tout de même un sourire amusé.


.



© Camaleón

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyVen 2 Jan 2015 - 22:49

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

La musique me semble pas mal, ce n’était pas forcément ma préférée mais les paroles m’inspiraient beaucoup. Mon cerveau était tellement en harmonie avec cette lenteur musicale que je finissais par sombrer dans les bras d’un Morphée bien vicieux. Et je pense que ce filet de bave qui commençait à se créer au coin de ma lèvre n’était rien comparé aux images qui commençaient à se former dans ma tête. Des images que je me doutais irréelle pour leur beauté, pour leur romantisme presque vomissant, pour leur sensualité dont j’étais incapable de saisir la force. Il n’y avait pas de visages dans ce rêve, seulement deux corps qui se tenaient l’un près de l’autre, d’abord, ils se baladaient le long de cette plage… finalement, leur corps se rapprochent et commencent à se témoigner des affections plus que certaines. Au début, ce fut chaste avant d’avoir la sensation de mains fermes, fortes qui vous saisissent contre cet autre corps musclé. Sans parler de ces corps qui finissent par s’allonger, se dénuder… La sensation si forte, si … ambiguë de cette barbe naissante sur ses cuisses si douces, si … tendues, si féminine. Et cette tension qui monte encore et encore. Une musique plus techno, plus rapide, rien avoir avec cette danse sensuelle, cette musique éloigne ce fantasme de moi, tout devient plus fou jusqu’à ce que mes yeux papillonnent pour voir le visage d’un homme à la barbe tout aussi naissante sous mes yeux. Je me sens encore floue, perturbée.

« Tho… Thomas ? » murmurais-je alors que je me redressais lentement.

Je sentis la bave sur le coin de ma bouche et essuyais autant que possible tout cela. Mes écouteurs tombèrent sur mes cuisses, mes yeux n’ont pas quittés une seule seconde l’étudiant. Je ne sais pour quelle raison, je passais mes doigts le long de sa mâchoire pour avoir le piquant de sa barbe sur mes doigts. Un frisson me parcourt mais il semble si différent à la fois. Pendant quelques secondes, j’ai cru que c’était lui mais non… Thomas est bel et bien une connaissance, j’ai simplement eu un rêve, un rêve qui relevait du fantasme, de l’érotisme total. De me dire que c’était érotique, de m’en rappeler vaguement, je retirais mes doigts de son visage, un peu embarrassée.

« J’attends un gentil garçon qui a accepté de relever un défi… même s’il ne m’a toujours pas dit les gains pour le gagnant et le gage pour le perdant… »

Je me réveille mais ne perds jamais mon humour. Je tends les bras en l’air pour m’étendre un peu avant de reporter toute mon attention sur le gentleman qui me faisait face. Bizarrement, son visage me donnait l’impression qu’il n’était pas si en forme que ça quand je me permettais de le scruter, comme lorsque je lui ai parlé de mon accident, il avait perdu cette lueur dans son regard. Ce qui fait que je me sentais directement inquiétée.

« Tu n’as pas l’air en forme, comme lorsque je t’ai parlé… la dernière fois, tu sembles si… défait. Je t’ai blessé ? Insulté ? Je ne voulais pas, je… je m’en excuse. J’ai l’impression de t’avoir arraché quelque chose... Par SMS, ça ne parait pas mais en fait, tu es déçu ou énervé de moi, c’est ça ? » dis-je timidement, d’une petite voix.

Je posais doucement les pieds sur le sol pour me rapprocher de Thomas et poser délicatement ma main dans la sienne, je voulais lui faire sentir le réconfort, que j’étais là. Avec un petit sourire, en prime, enfin, un sourire compatissant, ce que je trouvais déplacé au fond de moi mais je ne savais pas comment réagir, cette situation me désempare quelque peu. Je ne connais pas beaucoup Thomas, peut-être que je me trompais, peut-être que non ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptySam 3 Jan 2015 - 14:22

avatar
Invité
Invité

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty









Sleeping beauty  
Madison & Thomas


Elle est mignonne quand même, Madison, quand elle dort comme ça. Je m’en veux presque de la réveiller. Mais bon, je serais venu pour rien alors que j’ai vraiment pris sur moi pour ne pas rester dans mon lit aujourd’hui. J’avais limite envie de sécher les cours aujourd’hui. J’aurais sans problème eu une attestation du médecin. Mais non, je ne crois pas que ç’aurait été la meilleure solution. Bien au contraire. Ainsi donc je me retrouve ici, sur ce stade désert à réveiller Madison. Je ne remarque le filet de bave que lorsqu’elle s’essuie la bouche en se réveillant.

Je me fige brusquement lorsque je sens ses doigts parcours ma mâchoire. Les yeux légèrement écarquiller, je la fixe et déglutit, alors qu’un frisson parcours mon échine. QU’est-ce qui lui prend d’un coup ? Pourquoi fait-elle ça ? Elle me caresse la joue comme si … comme si elle se demandait si j’étais bien réel. Mais, au moment où je sens que mon souffle commence à me manquer, elle me lâche et, émergeant complètement, dit avec humour, attendre un jeune homme qui a accepté de relever un défit sans lui révéler les gains du gagnant. Mon sourire se fait légèrement plus sincère.

«Je crois avoir entendu quelque chose du genre que le perdant devrait payer un coup à l’autre » disais-je sur le même ton de l’humour.

Mon sourire, pourtant, disparaît bien rapidement lorsque je la vois perdre son sourire et me regarder d’un air plus inquiet, avant de prendre la parole. Ce qu’elle dit me fait baisser le regard. Je me maudis intérieurement de trop montrer mes ressentiments, alors qu’elle me demande ce qui ne va pas. Elle me dit remarquer que je ne vais pas bien, comme lorsqu’elle m’a parlé de son accident la dernière fois. Je ferme un instant les yeux, interdisant toute panique remonter en moi. Elle spécule ensuite, se demandant si elle m’a déçu ou énervé ou quelque chose comme ça. Je relève rapidement le regard sur elle et secoue la tête.

« Non Madison, rien de tout ça » soufflais-je avant de toussoter légèrement et reprendre un peu plus de contenance « Je … c’est juste que ta révélation de la dernière fois m’a un peu trop rappeler ma situation et …» je soupire et secoue la tête baissant à nouveau le regard « Je … il y a 9 ans je me suis aussi fait renversé par une voiture et je n’ai plus aucune sensation dans les jambes depuis.» je me passe une main dans les cheveux et me mordille la lèvre inférieure « ça fait 9 ans que je suis dans ce truc et …je sais pas. Je veux dire je m’y suis habitué, je me suis fait à l’idée de ne plus jamais pouvoir marcher mais …» ma voix se brise tandis que je ferme plus fortement les yeux « J’ai à nouveau rêvé que je pouvais marcher et je … je sais pas. C’est juste horrible de se réveiller à nouveau et se rendre compte que ben merde, non, t’es handicapé à vie »

Je refoule les larmes qui menace de couler, n’ayant pas envie de craquer ici devant elle je déglutis et prend une profonde inspiration en relevant à nouveau mon regard sur Madison puis secoue la tête et me passe une main sur le front « Voilà, c’est tout, désolé » instinctivement et sans réellement m’en rendre compte, j’ai refermé mes doigts sur la main de Madison, la serrant délicatement.



© Camaleón


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyDim 4 Jan 2015 - 14:28

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

Doux rêve qui me rend trouble. Pendant une seconde, j’ai failli faire l’amalgame entre mon rêve et la réalité. Sauf que c’est différent. Je m’en rends bien compte et quoi de mieux qu’un peu d’humour pour rire un peu de notre situation. Thomas annonça alors les gains, chose peu difficile à réaliser.

« ça me convient, alors ! »

Mais la discussion s’oriente autrement. Parce que je sens que quelque chose ne vas pas pour Thomas, qu’il est tracassé et bizarrement, je donnais la raison à ma personne, que j’ai pu dire des choses qui l’ont blessés et déprimés. Bien évidemment, il pourrait être très gentil et n’avoir rien montré, sauf que je l’ai vu. C’est ce que je crois. Sa réponse me surprend d’ailleurs, mon cœur s’accélère au fur et à mesure qu’il me parle : mon accident. Oh, combien de fois mon accident sera le trouble d’une personne ? Il y a tellement eu de gens qui ont le visage défiguré par les sentiments qu’ils ont ressenti, je suis touchée par leur amitié mais attristée de leur sentiment. Thomas me l’avoue, il a vécu la même chose mais contrairement à moi, il n’a jamais pu remarcher correctement.

« Je… je suis désolé… » Un murmure, une plainte profonde.

Il continue à m’en parler, et plus il me parle, plus je comprends pourquoi son visage n’est plus si radieux que lorsqu’il m’avait abordé pour m’apporter son aide. Je porte ma main à mes lèvres pour essayer de contenir le moindre son qui sort de ma bouche. Je me sens tellement bête, si j’avais su, je n’aurais jamais parlé de mon accident. Mais nous ne refaisons pas le monde avec des « si ». Mais on aimerait tant quand la vision d’un homme au visage blessé vous harponne.

« Thomas… »

Il s’excuse, mais je suis trop touché pour le laisser dans le mal. Sa main dans la mienne est la preuve qu’il est touché. Je me rends compte que je devais faire quelque chose pour lui. De ma main libre, je me soulevais de mon fauteuil afin de me mettre debout quelques instants et sans demander la permission, je m’asseyais sur les cuisses de Thomas et entoure ses épaules avec mon bras.

« T’as le droit de lâcher prise de temps à autre, ça te fera du bien. »

Je pose ma joue contre son front et le câline dans l’espoir de le réconforter. Au fond, je ne savais pas vraiment si la course était une bonne idée. Vu son état d’esprit, on devrait plutôt se poser à un endroit au chaud pour discuter un peu. Je ne savais pas du tout comment m’y prendre davantage avec Thomas, il faut dire que c’est plutôt délicat.
 


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyDim 4 Jan 2015 - 15:09

avatar
Invité
Invité

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty










 Sleeping beauty  
Madison & Thomas


J’aurais voulus ne pas venir, mais je n’aurais pas réussi à faire faux bon à Madison. Je lui ai promis de la rejoindre ce matin et je suis du genre à tenir mes promesses. Peu importe ce qui advient, je tiens mes promesses. Surtout que ça concerne Madison. Ce serait mentir que de dire qu’elle ne me soit pas sortie de la tête depuis que je l’ai rencontré la dernière fois. Au contraire, je pense beaucoup a elle. Et maintenant ? Je me sens bête de lui avouer tout ça, de me montrer faible face à cette jeune femme qui a bien d’autres soucis, différent des miens. Je soupire doucement, baissant le regard et combattant les larmes qui menacent de couler.

Je n’entends pas Madison reprendre la parole. Ce n’est que lorsqu’elle se lève et qu’elle s’assoit sur moi que je reprends conscience qu’elle est là. Instinctivement j’entoure sa taille de mes bras et me tend. Autant cette étreinte me fait du bien, autant je ne peux vraiment plus retenir mes larmes. Me mordant vivement sur la lèvre inférieure pour retenir un sanglot, je pose mon front contre l’épaule de Madison et laisse finalement les larmes couler.

« J’en ai marre Madison » soufflais-je « J’en peux plus de rester assis tout le temps. Je … putain j’ai juste envie de …de pouvoir remarcher » je déglutis tandis que mon corps est secoué de plusieurs sanglots « Mais c’est impossible. Ça n’arrivera jamais. Je …je ne devrais pas me plaindre, ça ne sert à rien de toute façons, mais j’en ai marre » je referme mes doigts sur le haut de la jeune femme et me blottit un peu plus contre lui « J’aime la vie, je sais que je suis capable de beaucoup … mais les choses que je ne suis pas capable de faire sont tellement plus nombreuses » je secoue la tête puis lâche une main du haut de la jeune femme et la passe sur mes yeux pour essuyer les larmes, prenant une profonde inspiration « J’ai plus de contact avec mes parents ni avec mon frère, j’ai peur de ne plus jamais le revoir, j’ai peur de ne pas m’en sortir ici et … j’ai juste l’impression que personne ne veux de moi et que je fais fuir tout le monde »

Je rouvre les yeux, gardant tout de même le regard fixé sur les genoux de Madison. Cette dernière phrase est totalement fausse. La preuve est justement assise sur moi. Si je la faisais fuir elle ne serait jamais resté avec moi et essayerai encore moins de me remonter le moral. Et puis, il y a aussi Kai, Lola, Teru et Lisa qui m’ont accepté tel que je suis. Mais peut-être n’en donne-t-il que l’impression ? Je ne pourrais jamais avoir la certitude.



© Camaleón

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyVen 9 Jan 2015 - 15:14

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

J’ai bien senti que ça n’allait pas fort pour Thomas. Que quelque chose le rendait si triste, si monotone. Son visage l’exprime, je ne peux me retenir de lui dire. Je veux qu’il me parle parce que je le vois, je ne sais pas qui d’autre le sait, le voit. Ça ne me dérange pas de l’écouter un peu. Et il se délivre, je serre un peu plus mon étreinte contre lui, le laissant se libérer de son mal. Et oh combien je le comprends quand il fait le récit de sa douleur vis-à-vis de son handicap. Moi-même aillant vécu durant 2 mois, c’était un véritable calvaire alors que lui… il y est depuis tellement longtemps. Je suis cependant interpellé par la tristesse qu’il pouvait ressentir, c’est impressionnant de savoir qu’il est surtout une personne joyeuse, que depuis que je le connais, je suis certaine que je lui ai retiré ce sourire qui lui allait si bien à cause de mon état comme point de départ. Je me rends compte que Thomas est dans une période de sa vie où son handicap lui fait beaucoup de mal et qu’il se sent terriblement seul. Enfin… je suis certaine qu’il a des amis. Que personne ne le fuit puisque moi-même, je ne le fuis pas.

« Je suis sûre que tu te trompes, Thomas. Tu ne fais fuir personne, la preuve, je suis là, moi. Et si je suis là, je suis sûre qu’il y a d’autres personnes, que tu as des amis. Et puis, tu es un beau garçon, je suis certaine que tu peux même trouver l’amour ! »

Preuve en est la présence d’Hiroki à mes côtés, j’ai eu mes plâtres, besoin de temps pour qu’on m’aide. Et il a été là, si ce n’est pas une belle preuve de la bonté humaine, c’est que je suis loin de tout probablement.

« Je sais que c’est dur mais tu n’es pas le seul, je t’interdis de penser ça… »

Doucement, je glisse ma main sous sa mâchoire pour remonter son visage vers le mien, que ses yeux larmoyants se plantent dans mon regard. J’essaye de lui sourire avec tendresse sans trop me laisser toucher par son mal. Je ne veux pas fondre en larmes à mon tour.

« Tu es quelqu’un de fort et même si tu me l’as pas beaucoup offert, je sais que tu es quelqu’un d’incroyablement souriant, de vivant ! Ne te laisses pas abattre ! Mais ça ne veut pas dire que tu n’as pas le droit de pleurer, on a tous le droit de lâcher prise… »

Un baiser sur son front et je laisse le jeune homme contre moi. De toute manière, je ne suis pas très douée pour calmer les larmes des gens, ce n’est pas déjà facile de me calmer quand je pleure alors les autres… je ne pouvais qu’accompagner le temps qu’ils se libèrent, qu’ils se fassent du bien.

 


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptySam 10 Jan 2015 - 13:05

avatar
Invité
Invité

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty









 Sleeping beauty  

Madison & Thomas


Parler à Madison me fait un bien fou. Je crois que d’ailleurs que c’est exactement ce dont j’avais besoin. Une personne attentive, une épaule qui accepte mes larmes et des mains qui me caressent tendrement le dos. C’est pour ça, parce que je me sens bien là, blottit contre Madison et que je sais qu’au fond de moi qu’elle ne s’enfuira pas, que je me laisse aller. Mes larmes se mettent à couler alors que mon corps est secoué de sanglot. Je me rends en même temps compte que ça fait bien des années que je n’ai plus pleuré et que je n’ai jamais avoué une telle chose à haute voix.

L’envie de pouvoir remarcher, le besoin de me sentir aimer pour ce que je suis. Je me suis habitué à ma situation, mais je pense qu’on ne s’habitue jamais à 100% à ce genre de situation. Au contraire. Je crois aussi faire parti de ceux qui ont assez rapidement accepté leur sort et qui savent abandonner leur plus grand rêve lorsque tous espoir se perdent. Et pourtant, il y a des jours comme ça où ma situation me travail énormément. Peut-être est-ce du au changement radical entre New-York et L.A ? Ou à la peur de ne pas réussir à m’en sortir ici ? Je n’en sais rien.

Je sais juste que Madison se montre compréhensive. Et au lieu de fuir, elle resserre son étreinte sur moi et je me blottis d’avantage contre elle. Mon front posé contre l’épaule de la jolie blonde, je l’écoute me parler. Elle réfute mes  paroles, me disant que je me trompe évidement, que je ne fais fuir personne et que je trouverais sans doute aussi l’amour.  Je déglutis et secoue légèrement la tête.   « Qui est-ce qui voudrait de quelqu’un comme moi, hm ? Quelqu’un qui ne peut même pas participer à la vie sexuelle de son partenaire et …» je ferme les yeux « j’ai abandonné l’idée de trouver l’amour, comme tu dis. »

Je pars défaitiste, mais c’est bel et bien le cas. Les quelques filles avec qui j’ai eu une relation m’ont toutes fait la promesse de me soutenir et m’ont assuré  m’accepté tel que je suis, mais lorsqu’elles se sont rendu comptes qu’on ne pouvait pas avoir de relation sexuelle comme un couple ‘normal’, elles ont décidé de voir autre part. Je ne vois donc pas pourquoi ça changera maintenant, ici, à L.A. Enfin. Après m’avoir assurée que je n’étais pas seul, elle pose sa main sur ma mâchoire et m’oblige à lever le visage vers elle. Je déglutis un peu et me mord sur la lèvre inférieure avant de rouvrir les yeux et poser mon regard sur elle. Madison m’observe, me souris tendrement, puis reprend la parole me disant que je suis quelqu’un de fort et que, même si je ne le lui ai pas souvent montré, qu’elle me trouve souriant et vivant.  Quoique ça ne veuille pas dire que je n’ai pas le droit de lâcher prise de temps à autre. Je cligne légèrement des yeux pour refouler les larmes qui menacent de s’échapper à nouveau puis prend une profonde inspiration et hoche doucement la tête.

«Tu dois avoir raison » soufflais-je en posant ma main sur celle de Madison. Refermant mes doigts sur les siens, je la retire de mon visage mais la garde dans la mienne. «  Merci en tout cas » je tente de lui sourire doucement « Je … enfin ça fait du bien d’entendre sa  » j’abaisse nos mains et les pose sur mes cuisses, baissant en même temps le regard « Tu m’en veux si je te dis que je n’ai pas envie de faire la course aujourd’hui ? On pourra la faire un autre jour si tu y tiens tant mais … pas aujourd’hui » je relève un regard presque suppliant sur la jeune femme «S’il te plait … »


.



© Camaleón

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyDim 11 Jan 2015 - 15:49

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

Je pensais que lui parler de l’amitié, de l’amour même aurait pu avoir un impact positif pour lui mais comme une idiote, j’enfonçais le couteau. Je me sentais mal à l’aise quand il dit qu’il ne peut pas trouver l’amour étant donné qu’il ne peut pas participer à la vie sexuelle d’un couple. Ce qui me surprends car je savais parfaitement que les personnes en situation d’handicap avaient matière à faire des choses, enfin, à certaines mesures. Je savais très bien que les positions les plus courantes ne sont pas possibles pour Thomas mais je savais parfaitement qu’il pouvait avoir une vie sexuelle. Mais c’est délicat d’en discuter présentement. Ce n’est pas forcément l’endroit qu’il faut pour cela, pas la bonne situation aussi. On ne se confie pas sur sa sexualité en aillant une femme sur ses genoux. C’est… bizarre et je n’ai pas envie de créer de tensions alors que j’ai Hiroki dans ma vie. J’espérais que mes mots touchent Thomas et lui redonne un peu de force. Si j’ai raison, ça je n’en sais rien. C’est comme chercher la solution à un problème, on peut penser avoir raison et se tromper lourdement. Ce n’est pas parce que je suis sûre que c’est ça… Mon sourire ne se perds pas une seconde quand il me remercie, qu’il se confie un peu sur son état d’esprit. Je comprends même lorsqu’il ne souhaite pas faire la course, bien que l’aspect au début fût pour s’amuser, je pense que ce n’est pas possible non plus. Il n’a pas à s’en faire…

« Un autre jour, t’en fais pas ! »

Je serre aussi sa main dans la mienne, lui montre que je suis là. Que ça ne me fait pas peur. Et puis, ce n’est pas moi qui vais le juger sur son handicap alors que je suis moi-même limité sexuellement. Avoir le VIH handicap même jusqu’à ne plus avoir à connaitre la sensation plaisante de la chair contre la chair, de ne pas se lâcher dans des choses plus poussées. Être normal et se contenter de protéger l’autre avant de penser à son plaisir. Au fond, je pense que ma rencontre avec Thomas nous fait grandir. On peut s’apporter un réconfort plus qu’adapter, par ce qu’on se comprend. Lentement, je glisse mon bras autour de ses épaules pour me rapprocher de lui. Je pose mon front contre le sien :

« Ne te prends pas la tête. » Je pousse légèrement son front pour essayer de le taquiner et espérer lui arracher un petit sourire. « Tu sais… si tu as envie de parler encore un peu, je suis là. Je sais qu’on se connait pas beaucoup toi et moi, mais je suis sûre qu’on est déjà de bons amis dans le fond, alors n’hésites pas, je suis là pour toi. Tu peux dire ou faire ce que tu veux, là maintenant, au moins, tu le fais avec quelqu’un… Libères-toi ! »

Il peut pleurer, il peut crier, se lamenter, tout ce qu’il veut, je ne le jugerais pas. Il peut même insulter des personnes que je connais, je ne dirais rien. Je dépose un baiser sur sa main avant de reposer ma tête contre la sienne, nos mains liées sur mes cuisses.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyMer 14 Jan 2015 - 17:01

avatar
Invité
Invité

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty









Sleeping beauty  
Madison & Thomas


La vie sexuelle est un thème qui a très souvent été abordé lors des sessions de groupe chez le psychologue du centre dans lequel j’ai longtemps habité. Bizarrement, bien que tous les muscles qui se trouvent en dessous du bassin ne me répondent plus, j’ai tout de même pas mal de sensation au niveau de l’entre jambe et il ne m’est pas impossible d’avoir une érection. Bien au contraire. Et puis, ce n’est pas comme si j’étais frustré sexuellement. C’est juste qu’à part faire l’étoile de mer je ne peux pas faire autre chose. Je n’apporte donc rien à mon ou ma partenaire. Enfin, je n’ai pas envie de parler de ça avec Madison. Ce n’est vraiment pas le genre de thème que j’aborde de plain gré avec une jeune femme que je viens de rencontrer.

Je fini donc par changer de sujet et lui demande si on peut reporter la course à un autre jour étant donné que je ne me sens pas assez à l’aise pour ce faire maintenant. Elle me répond par l’affirmative et je souris doucement, bien soulagé qu’elle l’accepte. Elle pose ensuite son front comme le mien et me pousse gentiment, me disant de ne pas me prendre la tête, que si je veux encore parler, je peux le faire. Elle fait remarquer qu’on ne se connait pas, mais que dans le fond on est tout de même de bons amis. Je souris doucement, amusé, et baisse le regarde avant d’hocher la tête « Je crois bien aussi » soufflais-je en lui caressant le dos de sa main avec mon pouce. Je fini par me reculer un et relever le regard sur Madison. Elle me dit que je peux faire ou dire ce que je veux là, maintenant ? Elle n’aurait pas dut.

Car mon cerveau vient de se mettre sur off au moment où je lui lâche la main. Je la pose ensuite tendrement sur sa joue puis m’avance et pose délicatement mes lèvres sur celles de la jeune femme. Ce touché m’électrise. Un long frisson parcours mon échine tandis que j’approfondi légèrement le baiser, caressant doucement la pommelle de Madison. Dans le fond je sais que je regretterais ce genre dans quelques minutes. Mais pour l’instant, j’en profite.

.



© Camaleón


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. EmptyVen 16 Jan 2015 - 23:27

Madison T. Fawcett
Madison T. Fawcett
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 26
Date d'inscription : 14/11/2013
Célébrité : J. Shrader Lawrence.
Crédit avatar : gorgeousmali
Messages : 4552
Nationalité / origines : Ecossaise, visa étudiant.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Master de sexologie - Cinquième année
Job/Métier : Assistante personnelle de Saul "Ace" Cassidy
Adresse de résidence : Westwood.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Jay & Gia & Logan & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

It is not really in what we expect the first accesses...
Thomas & Madison.
fiche par ©century sex  

Je n’étais pas la meilleure pour réconforter quelqu’un, être psychologue et le réconfort, ça peut être différent. Mais je m’essaye à pouvoir être là pour Thomas. S’il a besoin de parler, je me sens capable de supporter tout et n’importe si c’est désagréable comme partager ses moments de bonheur, parce qu’en amitié, on vit de tout. J’espérais que mes mots le touchent, le réconforte. Je lui disais ouvertement que j’étais son amie. Je lui souris tendrement quand il me regarde en confirmant mes dires. Je me demandais à quoi il pensait en ce moment, j’aimerais bien savoir parce que je voudrais panser ces plaies qui le rendent triste. Je tente même de conserver ce sourire quand il touche ma joue de sa main, mais je le perds dès l’instant qu’il approche ses lèvres des miennes.

Un baiser.

Je ne m’y attendais pas du tout. C’est vrai qu’il est très bel homme mais je ne m’étais jamais projeté dans l’éventualité d’une ambiguïté entre nous. Pendant quelques secondes, je suis tentée d’y répondre comme il l’approfondit, lui, parce que c’était rare que l’on me porte de l’affection de cette manière, de la tendresse qui me fait trembler. Avec Hiroki, on n’en a pas tant que ça, il ne me regarde pas, il ne me touche pas. Alors un homme qui se voit bien m’embrasser ainsi, il se voit bien pour autre chose. Des choses que je ne peux citer… Et cette pensée me fait rompre ce baiser. Je me sens mal, trop mal envers Hiroki alors que je lui ai promis de tenter quelque chose avec lui, une aventure. Je me lève en manquant de tomber par terre. La respiration haletante, je regarde Thomas.

« Désolé … je ne m’y attendais pas… »

Que dire à Thomas ? Je ne sais pas ce que me réserve mon avenir avec Hiroki, peut-être que ça ne marchera pas. Peut-être que si, je n’en sais rien. Je tourne la tête sur les côtés pour trouver l’horloge, trouver une excuse. Parce que j’ai peur de rester, je suis trop gênée.

« Il vaut mieux rentrer, on a bientôt cours. A plus tard, Thomas… »

Je prends mon sac et pousse mon fauteuil dans le local de sport, histoire de le récupérer ce soir en repartant. S’il m’a rappelé, je n’ai pas écouté, j’ai préféré partir. Désolé Thomas…


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sleeping beauty. - Thomas & Madison.   Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

Contenu sponsorisé

Sleeping beauty. - Thomas & Madison. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleeping beauty. - Thomas & Madison.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Thomas de Pharembourg dit Fabius [Assassin]
» Thomas O'Malley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: