Le Deal du moment : -46%
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
206 €

Partagez
 

 We're in love ya know • Jody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyLun 5 Jan 2015 - 1:27

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

Une blagounette, rien de méchant. Mais il y pense depuis des lustres à vrai dire. Il en a marre de cette famille bien trop coincée, bien trop chiante et bien trop juge. Il ne les comprend pas. Ils sont censés être un peu ouverts d’esprits, mais rien n’y fait, ils sont comme bloqués au Moyen-Âge. Alors, il a eu cette idée à la con et comme souvent, Andreas a suivi le mouvement, parce qu’entre eux, il y a ce petit truc. Cette étincelle. Cette amitié. Cette envie de s’amuser et surtout, cette pudeur totalement absente. Ils n’ont rien à se cacher, rien à s’envier, tout à s’accorder. Ils sont des frères retrouvés plus tard, possiblement arrachés à la naissance d’une façon ou d’une autre. On ne choisit pas sa famille, c’est vrai, mais pour Andy, ça ne s’applique pas, parce qu’en un sens, ils l’ont fait dès le premier regard. Il regarde le costume de son cousin et commence à rire doucement. M’enfin, il n’a rien à lui envier dans son costume a carreaux. Ils ont tout poussé à bout pour leur plus grand plaisir et il sait bien que ça va faire tout éclater dans la maison. Il regarde la bague qu’il s’est enfilé à l’annulaire juste avant de passer la porte de la maison avant de fixer celle de son Bro. Il les a acheté la veille pour pousser le vice à son paroxysme. C’est une façon pour lui de s’amuser et pour les Dawson, de se retrouver face à une leçon de vie. Il n’a plus rien à perdre, s’ils ne veulent plus de lui ici après ça, alors tant pis. Ça ne lui manquera pas. Il pose sa main sur le bras d’Andreas quand la dinde aux marrons fait son entrée et il commence doucement à lui caresser tout en lui lançant des regards langoureux. Le plus difficile, c’est de ne pas rire en réalité. « Je te laisse ma part de marron, Chaton. » Il remarque le regard outré et écoeuré de sa mère quand elle les fixe faire leur cirque, il se contente de sourire en « admirant » Andy. Le processus est lancé. Il se répète son speech dans la tête. Il attend avec impatience ce fameux moment où ils se lèveront en coeur pour annoncer cette fausse vérité à toute la famille.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyLun 5 Jan 2015 - 4:16

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Vous me croyez si je vous dis que j'ai une étagère de ma penderie, spécialement pour mes repas en famille ? Non ? Vous devriez pourtant. Sur cette étagère se trouvent les pires fringues de toute ma penderie. Les plus moches, celles qui ont le don de pouvoir donner envie de gerber à mon beau-père et à tous les autres, tous ces coincés de la vie qui attendent d'être morts pour apprendre la tolérance. Ma famille, quoi. Pour ce repas, j'ai choisi un ensemble multicolore pimpant, plein de joie, qui saura ravir leurs yeux. Quand j'ai vu la chemise de Josh j'ai approuvé d'un claquement de langue assuré et nous nous sommes rendus chez les grands-parents sans plus attendre. Là-bas, c'est limite si ma sœur Julia n'a pas piqué un fard en voyant ma tenue, pourtant elle a vu pire, j'vous jure. Bref, on fait sensation avec Josh, comme d'hab, et vient l'heure du repas. Encore plus qu'auparavant, je me montre tactile avec lui et réponds à ces regards langoureux par d'autres, abusivement cul-cul. Sans jamais rire, s'il-vous-plaît. A croire qu'on aurait dû faire acteurs au lieu de se lancer dans la musique, sacrebleu... Une fois installés à table, la main du beau gosse à côté de moi vient taquiner mon bras et je lui adresse une espèce de petit sourire à la fois affectueux, charmant et sexy. S'il n'était pas mon cousin, il aurait craqué dans la seconde le rigolo. Je sais que sa mère nous observe, et d'ailleurs elle n'est pas la seule. Julia à ma droite me donne des coups de genoux, ce à quoi je lui réponds par un regard frôlant l'indifférence. Ce n'est pas elle qui va faire foirer notre plan aujourd'hui, bon sang. Quand je repose mon attention sur l'assiette de Josh, je le débarrasse donc de ses marrons. « Heureusement que t'es là pour me filer du rab mon chou, les menus maxi best-of ils ne connaissent pas ici. » Que je réponds à voix haute, sans gêne. Puis je déguste avec ma fourchette, me mets à mon aise en tendant mes jambes et en croisant le regard face à moi de mon beau-père. Un air de défi vient s'installer sur mon visage, je lui souris vilainement tandis qu'il se met à me haïr davantage. Pour mon attitude, pour mes fringues, pour être le fils de celle qu'il aime. Pour tout ça, je crois. Finalement, je m'enfonce dans mon siège et dévie mon regard vers Joshua à côté de moi. Mon bras vient se poser sur ses épaules, ma main va flirter avec sa joue, vaguement, puis avec le col de sa chemise, en toute légèreté. Je le regarde longuement et esquisse un sourire quand mes yeux croisent les siens. « Cette chemise te va trop bien... » On a même pas le temps de se retenir de rire que la voix de ma mère s'élève, agacée. « Andre, pour l'amour de Dieu, retire ta main de Josh un peu. Tu l'enquiquines. » Je lui adresse alors un regard rancunier, sans bouger mon bras d'un poil. « Maman, je te rappelle que tu ne vis plus en Angleterre mais aux États-Unis, là où tout est possible. » Un sourire niais prend forme sur mon visage et elle, elle fronce ses sourcils. « Laisse-moi respirer un peu. » Laisse-moi être gay, quoi, ça ne va pas te tuer. Levant mes yeux en l'air, je ne me décolle pas de Josh et me contente de lui murmurer deux mots. « Je crois qu'il faut éclaircir la situation. »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyLun 5 Jan 2015 - 9:28

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

« Heureusement que t'es là pour me filer du rab mon chou, les menus maxi best-of ils ne connaissent pas ici. » Cette réplique lui fait tellement penser à la tante Bertha qu’il a du mal à se retenir de rire. Il lâche un sourire lui conférant une tête de petite souris avant de se reprendre. « Il te faut des forces pour la nuit. » Oui autant pousser le bouchon un peu plus loin après tout. Andreas continue le jeu, il est presque meilleur que Joshua pour être honnête, parce qu’il sait quoi faire comme gestes tactiles pour rendre tout ça un peu plus vrai encore. Josh n’est pas habitué à ce faire tripoter par un gars de la sorte même s’ils n’ont aucune réelle barrière avec Andy. Si c’était dans un autre contexte, il aurait déjà refilé un coup de poing au mec qui lui caresse la joue à vrai dire. Il n’a rien contre les bi et les gays, loin de là, sinon, il n’apprécierait pas son Bro comme ça, mais il n’est juste pas du bord là. Cependant, ce soir, tout est différent et il a tellement envie de faire chier la famille qu’il est pris par son personnage. « Cette chemise te va trop bien... » « Et moi… Je devrais dire quoi de ton costume. » Il se mordille la lèvre en le regardant avant de venir poser sa main sur la cuisse du jeune anglais. « Andre, pour l'amour de Dieu, retire ta main de Josh un peu. Tu l'enquiquines. » Il hausse un sourcil avant de tourner sa tête vers sa tante tout en plissant le front, comme si elle venait de les arrêter dans un moment précieux. Il écoute Andy la remettre légèrement en place et ça lui donne envie de rire pour être franc mais il continue de se retenir. Une voix le sort de ses songes et quand il regarde Andy, il acquiesce doucement de la tête avant de se reculer pour se lever et faire face à tout le monde. Son regard croise celui de sa mère qui est déjà furibonde et qui lui murmure à voix basse de se rasseoir. Il sourit longuement en regardant tout le monde avant de regarder son bro et de lui attraper le bras pour le faire se lever avant de lui attraper la main dans la sienne. « Josh. » Il regarde sa mère qui les fixe avec virulence. « Mets-toi assis, arrête ça ! » Il sourit à nouveau. « Oh, com’on Mom. » Il la fixe dans les yeux. « Tu vas pas me faire la morale alors que ton petit-ami a 26 ans…. » Il entend les exclamations de la famille, choqué par les propos du jeune homme. « Eh non, il n’a pas 34 ans comme elle vous le fait croire. Il fait vieux, je vous l’accorde, mais pas assez. » Il fixe le jeune homme assis à côté de Beth (la mère de Josh), d’un air méprisant. Il n’arrive toujours pas leur pardonner tout ça. « Donc, comme j’allais dire… » Il s’arrête quelques secondes pour prendre une grande inspiration tout en regardant Andy. « Nous sommes ensemble. » Il entend la fourchette de sa grand-mère toucher le sol et son grand-père poser violemment son verre sur la table. Julia semble aussi choquée que tout le monde, visiblement, ça prouve qu’ils sont bons acteurs. « Vous êtes pas heureux pour nous ? » A en croire les tronches d’enterrement de tout le monde, pas du tout apparemment. « JOSHUA ! » Sa mère se lève pour les fixer. « Ça suffit oui !! » C’est méchant sans doute, c’est vrai… Mais il se délecte de ce qu’ils sont en train de créer et il espère vraiment que tout ça leur fera comprendre bien des choses. Sa main quitte celle d’Andreas, mais c’est simplement pour que son bras puisse venir se loger dans le dos du jeune anglais, laissant ainsi sa main sur le derrière rebondit de son Bro. « Tu veux qu’on arrête quoi ? On vient à peine de commencer et on est heureux comme ça. » Il regarde Andy en souriant, comme s’il allait l’embrasser sur place.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyJeu 8 Jan 2015 - 13:56

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Il me faut reconnaître que Joshua s'en sort pas mal pour un hétéro. Cela me prouve une fois de plus qu'il n'est pas comme cette famille à laquelle il appartient, bien plus que moi malgré qu'il ait été adopté. Après tout, tout ce qui me relie à eux c'est mon beau-père, et quel lien est-ce ! Un homme que je méprise, excepté pour une raison évidente, à savoir que si j'ai la chance aujourd'hui d'avoir un tel frère de coeur, c'est grâce à lui. Quand mon cousin évoque notre prochaine nuit, j'esquisse un mince sourire coquin qui devrait tout vouloir dire. On se lance ensuite quelques fleurs, sans parler de nos gestes plus suggestifs, jusqu'à ce que ma mère hausse le ton. Allez savoir pourquoi, mais je me doutais que ce serait elle. Ne plus me voir aussi régulièrement qu'elle le voudrait lui monte à la tête et désormais elle passe son temps à me “surveiller” quand je suis dans ses parages. Damn. Joshua entend ma prière – c'est un bien grand mot – et se lève en vue de tout raconter. A mon tour, je fais de même et jette un coup d'oeil décontracté vers Beth qui râle, encore. Toi, tu vas en prendre pour ton grade, que je me dis. Pas que toi, vous tous, bande de cons et de retardés. Ca vous apprendra. Lorsque Josh donne l'âge véritable du mec de sa mère, toute la famille est choquée. Face à la gêne de l'homme en question et de la connerie de toute l'assemblée, je me mets à rire et lève les yeux en l'air. « On se croirait à la table de la reine Elizabeth, seigneur. » Murmuré-je avant de reposer mon regard sur mon prétexté “copain” dont sa main est toujours liée à la mienne. Ce serait mentir de dire que j'adore ce contact, ce n'est pas comme si c'était naturel pour lui et moi mais ça me donne tellement envie de rire, j'vous jure. Va falloir se retenir encore un moment... Il crache le morceau en me regardant et je lui adresse un sourire confiant. Confiance trouvée dans le fait que ce soit justement une comédie et non la réalité. J'ai beau aimer les hommes, je tiens ne serait-ce qu'un minimum à certaines de ces personnes pour vouloir leur éviter la crise cardiaque. Bref, quand je repose mon regard sur tout le monde, à commencer par ma mère, je réalise que nous avons bel et bien plombé l'ambiance. Non, ils ne sont pas heureux pour nous, ils doivent juste avoir envie de gerber mais à part ça... On s'y attendait, évidemment. Et tandis que ma mère a l'air paralysée – allez j'avoue, j'ai un peu de peine pour elle qui ne cesse de me parler du jour où je lui amènerai une descendance – la voix de Beth retentit à nouveau sèchement. Je la regarde avec une dureté mêlée à l'indifférence, aussi étrange celui puisse-t-il paraître. Son fils rétorque et je prends le relai, non sans appuyer son regard. « Très heureux oui. » Mes yeux voyagent ensuite sur les différents regards. « Ça fait des années qu'on traîne ensemble. Je connais tout de lui, il connait tout de moi. Nous ne partageons pas le même sang, cela ne devrait poser aucun problème. » Pour soutenir mes paroles, je passe également mon bras derrière lui. « Je suis tombé amoureux de sa tignasse, de sa bouille de gosse et de sa voix de lover, j'y peux rien c'est comme ça et il faudra vous y faire. » Ajouté-je sur un ton léger et avec le sourire aux lèvres. Mais là, je n'ai fait qu'empirer la lourdeur de l'atmosphère. Lorsque mon regard croise finalement celui de ma génitrice, je hausse les épaules. « C'est dingue quand même. Je suis sûr que papa serait bien plus tolérant que toi sur ce coup. » Ma voix est remplie de rancune et elle n'a pas le temps de riposter que mon beau-père, accompagné de son père, se lèvent. Le premier est haineux. « Tais-toi Andreas, tu es scandaleux, faire ça à ta mère... » Enfoiré. « Faire ça à votre famille ! » enchaine notre grand-père, « Vous devriez avoir honte ! Et toi Joshua, qu'est-ce qui t'a pris ? Je te croyais raisonnable et sensé ! » Ses mains appuyées sur la table, il pestifère, à n'en plus s'arrêter. « On m'apprend que vous avez des histoires avec des filles et du jour au lendemain vous commettez ce... » « D'où j'ai une histoire avec une fille ? » M'offusque-je alors, croyant que personne n'était au courant, mais rapidement ma sœur se met à tousser. Je lui jette un regard vindicatif mais la voix du vieux reprend. « Vous me faites honte... Vos parents devraient vous mettre à la porte pour ça. » Et là, gros malaise. Je m'amusais encore un peu de le voir s'énerver de la sorte avec ses vieux principes, néanmoins je ne pensais pas qu'ils prendraient cela autant au sérieux...



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyJeu 8 Jan 2015 - 14:18

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

« Nous mettre à la rue ? » Il éclate de rire devant tout le monde et s’éloigne quelque peu d’Andy afin de marcher un peu, puis de revenir en posant sa main dans le dos de son bro tout en se rapprochant de lui pour jouer la carte de la provocation. « Oh come on grand-père, tu crois que ça va nous faire quelque chose ? » Il le fixe, il est mordant, incisif, il n’a peur de rien, ils peuvent bien leur dire de s’en aller, il n’en a rien à foutre. « On a mieux réussi que vous tous réunis à nos âges ! On a une boutique qui tourne à fond, j’ai une carrière qui ne fait que monter et Andy va devenir un des hommes les plus importants de cette ville. On a nos vies, nos chez-nous et surtout, notre indépendance. Alors quoi hein ? Tu crois que ça va faire quoi si on nous ‘’fout à la porte’’ comme tu dis ? » Il reste droit, fier, il ne se laissera plus rabaisser par eux. « Franchement ? On a rien à perdre ! Et surtout pas les choses comme les gâteaux immondes de la tante Bertha que tout le monde a pleuré en bon hypocrites que vous êtes alors que vous la détestiez TOUS ! Nous avons été les seuls honnêtes et nous le sommes encore maintenant ! » Bon okay, ils ne sont pas en couple, mais ils s’aiment sincèrement et fraternellement. Joshua sait parfaitement qu’Andreas serait prêt à beaucoup pour lui et inversement. Il fixe son grand-père avec véhémence, c’est comme si presque 20 ans de frustration ressortait enfin. « Nous ne sommes que des pièces rapportées qui n’ont rien à voir avec vous parce qu’on a pas vos gênes après tout non ? » Il les regarde tous et remarque que son grand-père, cet homme si fort se rabaisse d'un coup afin de se mettre assis, pris par la surprise. « C’est bien ce que toi et grand-mère avaient dit non ? » Il se souvient de les avoir entendus le dire une fois à un repas durant le moment de vaisselle. « Alors tu crois que j’ai peur de vous perdre ? Certainement pas ! La seule chose dont je peux vous remercier, c’est que grâce à vous, j’ai connu Andreas, c’est ma seule reconnaissance, qu’elle vous plaise ou non ! » Il pousse sa chaise un peu brutalement pour la ranger avant de regarder sa mère. « Tu es venu me chercher pour Papa, parce que tu pensais que je sauverai votre couple qui battait déjà de l’aile. Raté hein Maman ! » Il en aurait presque les larmes aux yeux mais il refuse de lui offrir ça, à la place, il ravale sa salive et serre ses dents. « Si encore on était des assassins, je crois que je comprendrais votre dégoût, mais pour ça non ! » Il regarde Andy un moment, il a tellement d’adrénaline dans le sang qu’il a envie d’encore plus enfoncer le clou histoire de les mettre un peu plus face à leur stupidité. Il se mord la lèvre avant d’attraper les joues de son bro dans ses mains et de poser ses lèvres sur les siennes pour un smack de faux amoureux qui se veut rapide, mais « passionné ». Il se tourne ensuite vers la « famille » et les toise. « Sinon, bonne année ! » Il lève sa coupe de champagne et la vide d’une traite avant de prendre sa veste et de sortir de la salle avec un sourire sur le visage. Même s’ils viennent de foutre un putain de bordel, il est sacrément fier d’eux et il se doute bien qu’Andy va le suivre. L’air frais de la nuit lui fait du bien, il faut l’avouer. Il se sent vivant et libéré ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyVen 9 Jan 2015 - 19:18

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Les mots de grand-père résonnent dans mon esprit. “Vos parents devraient vous mettre à la porte pour ça.” Juste pour une différence. Une différence parmi tant d'autres existantes dans ce monde et pourtant, aucune autre ne les choquerait autant que celle-ci précisément. Qu'est-ce que ça change … ? Ils ont oublié d'évoluer avec leur temps. Ils ont oubliés d'ouvrir leurs yeux, leur esprit. Que peut-on y faire ? A part être choqués, tenter de faire bouger les choses, se rendre compte qu'on ne change pas les gens aussi facilement. Je les déteste pour ça, mais ce n'est pas leur faute. La faute à une génération passée. La faute à des gens qui oublient de s'assumer. Ça me crève les yeux, ça me retourne le ventre. J'entends le rire de mon cousin, des bribes de ses paroles, de cette comédie, à moitié vraie. Parce que si ça ne fait pas aussi sens pour lui, pour moi c'est différent. Oui je voulais en rire, je voulais me jouer d'eux, mais au final c'est moi que ça touche, cette connerie. C'est moi qui ai honte, pas seulement d'eux, de leur attitude. De tout ce putain de monde intolérant qui ne les aide pas à accepter. L'honnêteté que proclame Joshua, je ne la partage pas. C'est triste à dire, mais je leur mens, il faut bien. Ma mère ne saura jamais que j'aime les hommes, que j'en ai aimé un plus que les autres. Elle ne le saura jamais parce que je tiens à elle quoi que j'en dise. Parce que ça la détruirait et qu'elle ne me verrait plus de la même manière. Alors oui, oui je suis hypocrite, mais il ne s'agit que d'un choix et celui-ci ne tuera personne. Moi encore moins. Pour le moment. J'adresse un faible sourire à Josh quand il parle de moi, de nous deux. Il ne peut pas dire mieux, dans toute cette famille rapportée il n'y a qu'à lui que je tiens vraiment. Et lorsqu'il s'adresse à sa mère avec rancœur, je sens toute la puissance de son message, quelque chose qu'il traine en lui depuis tellement d'années et qui sort enfin. Jamais je n'aurais pensé qu'on en viendrait à tout ça, putain. Beth reste interdite face à lui ; que répondre à ça, de toute façon ? On les a un peu tués, je crois que c'est ce qu'on voulait d'ailleurs, au fond de nous. Tuer ces démons en eux, les abattre le temps de quelques minutes. C'est toujours ça, vous savez. Je ne m'attendais pas à tout ça, ni à ce que Josh m'attrape les joues pour m'embrasser, soudainement, devant tout le monde. Immobile, je laisse faire, aveuglément confiant dans son plan, dans ce que son coeur lui dit de faire pour faire taire cette table. C'est égoïste, c'est injuste, mais c'est tout ce qu'ils inspirent. Quand il s'échappe ensuite, je le regarde détaler un instant, retourné, puis je me retourne finalement vers les Dawson. Ils ne trouvent plus les mots. Grand-père non plus, il est juste scotché à sa chaise, ébahi. Je le considère un moment, avant de poser mon regard sur ma tante. « On n'est pas ensemble. On voulait vous faire une blague. » Je pourrais rire de moi, me trouver stupide d'annoncer ça de cette manière, mais au contraire je reste sérieux. « Je ne sais pas ce qui me dégoute le plus dans toute cette histoire. Votre intolérance vis-à-vis de cette communauté ou votre haine vis-à-vis de vos propres gamins, juste pour ça. » Et puis je regarde ma mère, finalement. « Ca te ferait quoi, maman, d'apprendre que j'aime un mec ? Ça te donnerait la gerbe et tu me cracherais à la gueule que tu ne veux plus me voir ? Pourtant c'est toi qui m'aurais fait comme ça, juste toi et un homme dont on a appris à taire le nom pour le respect d'un autre. Avoue que c'est le comble. J'vais t'apprendre un truc, on ne choisit pas qui on est, ça se saurait sinon. Tous autour de cette table, c'est vous qui nous faites honte, pas l'inverse. » Je quitte la table et sors rejoindre Josh dehors. Là je m'allume une clope et me soulage de cette façon. Un moment silencieux, je finis par rire doucement. « Qu'ils nous foutent à la porte... ça m'arrangerait presque. J'ai rien à faire là-dedans. »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyVen 9 Jan 2015 - 22:49

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

S’il était fumeur, il s’en grillerait sans doute une entre la nuit étoilée et la fraîcheur du soir. Ça serait sans doute un moment idéal sauf qu’il n’a jamais touché à ce genre de connerie à cause de ses poumons. A la place, il se contente de prendre un chewing-gum et de le mastiquer lentement. Comme il n’a pas fermé la porte d’entrée afin de laisser Andy le suivre, il entend son discours poignant. Oui, pour lui, c’est poignant. Lentement, il revient sur ses pas et se met dans l’encadrement de la porte pour écouter ce qui se passe. Enfin, il se rend compte. C’était une blague la base, une simple blagounette pour les remettre en place, mais ce qu’ils viennent de faire, c’est de montrer que cette famille n’acceptera jamais les gens comme ça. Les gens comme Andreas. Il se prend la réalité en pleine face. Ça devait être drôle normalement, mais là, tout retombe et il s’en veut presque d’avoir pensé à tout ça. Lorsque des bruits de pas se font entendre, il s’éloigne pour reprendre sa position initiale. Andy débarque rapidement à ses côtés et il sourit doucement à ses mots, son attitude et sa cigarette aussi. Il est lui-même malgré la douleur de ce soir. « Je suis désolé. » Il fixe les étoiles un moment avant de le regarder lui. « Je crois que j’avais l’espoir que nos mères nous défendraient malgré tout…. Surtout la tienne et je pensais qu’on finirait par en rire joyeusement… » Il repense à Andy, à l’histoire qu’il a eu avec Samuel… à tout ça. « J’aurais aimé qu’ils acceptent…. Qu’ils t’acceptent sans le savoir. » Il baisse lentement son regard avant de se mettre face à Andy et de lui sourire franchement. Il n’est pas déçu lui, il savait parfaitement que ça finirait comme ça. De toute façon, il n’est qu’un jaune rapporté… il le sait depuis des années et ça ne lui fait pas plus mal que ça. Il aurait juste aimé que pour une fois, Beth prenne sa défense. Il sait à quoi s’en tenir maintenant. Il regarde Andy et lui remet le col de sa chemise correctement. « Et si on allait se faire une bonne bouffe au MacDo à la place dans nos beaux costumes ? » Il rit doucement. Il allait l’entraîner avec eux, mais il voit la mère d’Andreas arriver doucement avec ses yeux de maman. Un regard que Josh connait trop peu son goût. Elle câline son grand garçon, comme un signe de paix sûrement avant de le regarder encore un peu, puis de rentrer à la maison. « Finalement, y’a peut-être de l’espoir…. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptySam 10 Jan 2015 - 2:41

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Penser à autre chose grâce à l'air frais, grâce à la nicotine. Penser à Grace, que j'ai mise de côté pendant ces quelques minutes intenses où j'avais la gorge en feu, le cœur broyé. De quel côté de la table se serait-elle mise, elle ? Parce qu'elle non plus, elle ne l'a pas bien pris. Elle m'a fait une scène presque exécrable quand elle l'a découvert et pourtant, je n'arrive pas à lui en vouloir. C'est différent je crois, elle n'est pas mon sang, elle n'est pas ce qui m'a défini pendant tant d'années. Et là, je me sens si éloigné de cette famille, si déçu de ne pas pouvoir les compter comme soutien. Ce n'est pas grand chose pourtant. La révolte, la rancune, l'amertume, tout ça me bouffe les entrailles mais je tente de les chasser en tirant sur le cylindre incandescent à plusieurs reprises, tandis que mon regard se perd face à moi. La voix de Joshua me ramène à lui et quand je l'entends me dire qu'il est désolé, je souris vaguement, secoue la tête comme pour dire “non”. « Tu n'as pas à être désolé de leur façon de penser. » Ma voix s'impose calmement dans cette atmosphère tranquille du jardin. J'abaisse mes yeux sur la cigarette, ce bout qui se consume. « On est dans une époque charnière, tu vois. On ne reproduira pas les mêmes choses. » Jamais je n'y ai pensé de cette façon. Jamais je ne me suis imaginé en position de père, face à un ado qui m'apprendrait qu'il est gay. Qu'est-ce que je ferais de lui ? Qu'est-ce que ça me ferait, à moi ? … Il y a des parents qui l'acceptent. Dans ce monde de fou, il y en a. Ça fait trop mal d'être rejeté. De vivre dans la honte. On ne peut pas souhaiter à nos gosses de vivre un enfer, c'est pas possible. Finalement mon visage se tourne vers Josh et je souris. « Ne fais pas cette tête, je m'en sortirai toujours, même s'ils me foutent à la porte. » Si lui commence à s'en faire pour moi, c'est le début de la fin. Il a d'autres chats à fouetter. Moi-même j'en ai d'autres. Prenant en compte ma remarque, je l'observe se rapprocher de moi avec un sourire frais de bonhomme. Son idée ? Elle me plait, comme toujours. « Eux aussi, ils vont croire à une blague. » Les serveurs, au McDo, avec nos costumes … Je ris légèrement et m'apprête à le suivre quand je vois ma mère passer la porte. Celle-ci se referme doucement derrière elle, révélateur d'un nouvel état d'esprit. Je m'immobilise et la regarde, sans trop savoir quoi penser, ni quoi faire. C'est drôle comme parfois, ma propre mère me laisse interdit. Je m'attendais à tout sauf à ça, à ses bras ouverts, à cette étreinte inespérée, tiède et, oui, rassurante. Des souvenirs de gosses me reviennent, fantômes du passé, si rares, souvent oubliés. Quand elle s'écarte et pose ses mains sur mes joues, j'ose à peine croiser son regard sombre. « Tu sais que je ne te ficherais jamais à la porte, hein ? Hugh n'est plus tout jeune, il est aigri et ne pense pas ce qu'il dit vraiment. Il vous aime et ça ne changera jamais. Comme moi, et comme ta mère. » L'une de ses mains va frôler la joue de Josh, et une seconde plus tard, elle s'écarte davantage, nous adresse un dernier regard que je pense savoir comment interpréter. Elle disparait, retourne vers Julia qui est branchée sur son portable, totalement déconnectée. Je n'ai pas le goût à sourire, mais je me sens apaisé. La phrase de mon cousin fait écho à cela, chose que je souligne d'un regard compatissant. « Je ne sais pas. » Pas vraiment. « En tout cas un menu XL nous attend. »


***

Attablés l'un face à l'autre dans le fast-food, je déguste à pleines dents ce repas qui vaut cent fois mieux que la dinde rôtie du bon vieux Hugh. Après quelques minutes de silence, pas l'un de ceux qui dérangent, je relève mes yeux vers Joshua. « Toujours avec Ren ? » Comme ça, ouais. Pas de chichis entre lui et moi, pas d'introduction. C'est pour les gonzesses, ça.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptySam 10 Jan 2015 - 14:05

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

« Toi qui parle d’avenir et d’enfant ? » Il hausse un sourcil face à cette remarque de son Bro. Si Josh a su se projeter dans le futur, Andy lui, n’a jamais voulu le faire. Alors oui, ça le rend perplexe et légèrement surpris venant de lui. « Qui l’aurait cru. Décidément, ce dîner est une véritable surprise. » Il croise lentement ses bras avant de songer à autre chose pour sortir Andy de cette petite tristesse dans laquelle il se confine sans le vouloir. Le fastfood a toujours été leur refuge pour une dose de bonne humeur. Allez savoir pourquoi ils aiment autant la malbouffe. Il s’arrête de parler et de bouger lorsque la mère d’Andreas apparaît à leurs côtés. Elle a toujours été d’une douceur exquise et il a toujours eu du respect pour sa tante. Il ne le cachera jamais. Elle n’est pas comme Quinnie, c’est un fait, mais ça ne l’empêche pas d’être attendrissante, surtout quand elle redevient une mère à part entière et pas simplement une épouse. Il affiche un sourire hypocrite et nerveux quand elle parle de Hugh. La vieillesse n’a rien à voir avec ça, il a toujours été ainsi mais jusqu’à présent, ça ne dérangeait personne sauf eux et leurs idéaux. Elle a tort aussi pour Beth, parce que si c’était le cas, elle serait sortie à son tour pour agir en véritable mère et pourtant, elle n’est pas là. Joshua sait être un véritable enfoiré têtu et rancunier lorsqu’il est blessé ou qu’il se pense dans son bon droit. Sa mère n’échappera pas à ce règle sauf si elle se met à refaire un pas vers lui. Il sourit néanmoins à sa tante parce qu’elle a eu le courage de venir jusqu’à eux et lorsqu’elle s’en va, il lui murmure un petit : désolé avant de se faire rappeler à la réalité par son bro. Il a raison, le repas les attend.

Une fois installés et la bouffe en main qu’ils croquent joyeusement mutuellement, il repense à ce qui est arrivé en se disant qu’il est quand même allé un peu trop loin. Et en même temps, maintenant que tout ça est passé, il a juste envie d’éclater de rire. Dire qu’il a embrassé Andreas… Il secoue doucement sa tête avant de croquer de nouveau dans son McChicken. La question de son cousin ne le surprend pas vraiment. Ça a toujours été comme ça entre eux. « Toujours. Je l’ai même prise chez mon père pour Noël. » Il hausse les épaules doucement avant de regarder le jeune anglais. « J’essaye de prendre mon temps, mais ça fait déjà trois mois qu’on est tous les deux et on fait les choses sans les officialiser tu vois ? » Il pose son burger le temps de manger un peu. « J’veux dire… Elle a rencontré mon père et la grand-mère, je connais sa famille, on sort parfois avec son frère… Mais on a jamais réellement dit qu’on était en couple. » Est-ce que ça le perturbe ? Oui, quand même. En plus, il n’a que Riley en point de comparaison parce qu’il n’a jamais été en couple auparavant, se contentant d’aventures éphémères et ce qu’il a appris avec Riley, c’est que s’il espère trop ou se projette un peu trop alors la fille s’enfuit. Il craint que ça ne recommence avec Ren. « M’enfin… » Il reprend sa pitance en bouche. « Et toi ? Avec Grace, ça en est où ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyDim 11 Jan 2015 - 1:34

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Rien de mieux au monde que ce goût du steak bien saignant, du bacon et du fromage qui vont avec, sans oublier les sauces, bien sûr. Il n'y a pas à dire, les tranches de pain de mie et la salade, elles sont juste là pour décorer, donner un aspect potable et de surcroît original à la chose. Sans déconner, je fais attention à ma ligne, avec le sport quotidien et la bouffe en général, mais quand je suis au McDo, j'évince les feuilles de salade de sous mon nez. Elles sont les seuls aliments qui restent là, dans les boites, tandis que je savoure le reste avec un appétit gargantuesque. Joshua répond sans cérémonie à ma question et je manque presque m'étouffer. « Tu l'as prise chez ton père ? Charmant. » Qu'il ait voulu dire ça ou non, je me permets quand même d'en rire, puis de l'écouter me raconter le reste. Au bout de ce récit, et non sans continuer de dévorer mon menu, je songe un instant à ce qu'il vient de me dire avec ma propre expérience. « Elle ne t'a jamais dit qu'elle voulait être en couple, elle ? » Bah, ça m'étonne un peu de Ren. Je ne la connais pas vraiment mais du peu que j'ai vu, elle a l'air assez posée, réservée, sérieuse comme fille. Et qu'est-ce qu'on doit attendre en général de ce genre de fille ? Des trucs plutôt officiels. Je fronce les sourcils avant d'enchainer sur une nouvelle question. « T'en as pas envie toi ? J'me doute que tu ne veux pas réitérer la même expérience qu'avec Riley mais en l'occurrence, Ren ce n'est pas Riley. » Aucun sous-entendu, vraiment, je pense avoir dit le truc clairement même. Après avoir haussé les épaules, je dévore quelques frites et croque à nouveau dans le hamburger. Mon tour vient, c'est le regard posé plus bas sur mes doigts que je prends la parole. « Bah … On est ensemble, je crois. » Sans que je ne le contrôle, un sourire vient étirer mes lèvres, moment auquel je relève mes prunelles sur lui. « Enfin. » Putain ouais, on pourrait en rire, là. Grace, la fille avec qui j'ai couché dès le premier jour, celle qui m'a fait vivre les pires et les meilleures émotions pendant un an, celle avec qui je viens tout juste d'officialiser ma relation. Enfin, “officialiser”, cela reste un grand mot. La preuve, Josh ne l'apprend que maintenant. Je reprends un air plutôt sérieux avant de lui accorder quelques détails. « Il a fallu que je lui dise que je l'aime pour qu'elle arrête de m'engueuler et qu'elle réalise que c'est vrai. » Triste vérité. J'aurais aimé qu'elle s'en rende compte autrement, mais les filles sont là pour ça, pour tout compliquer. Je ne vais pas l'apprendre à mon cousin. Secouant légèrement la tête, je poursuis. « Ouais parce qu'avant ça, elle m'a trouvé en boite de nuit en train de me faire draguer par un mec, enfin je te passe les détails, je m'en foutais un peu. Toujours est-il qu'elle l'a assez mal vécu, et que j'ai eu droit à un discours tout aussi tolérant que celui de grand-père. » Peut-être même pire, tout du moins l'effet sur le coup avait été plus violent. Néanmoins, je réussis à en rire ce soir, à ne plus considérer cette soirée comme catastrophique pour la fin qu'elle a connu. « Mais peu importe, je suis en couple. Et putain, tu devrais me payer un extra burger pour ça mec. » Que j'ajoute finalement, dans la plus grande décontraction.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyDim 11 Jan 2015 - 1:53

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

« Non mais t’es vraiment trop con ! » Il ne le dit pas méchamment, au contraire. Il se rend compte de sa « boulette » et de l’humour débile de son cousin et franchement, c’est bon de le retrouver comme ça. Des deux, Andy a toujours été celui avec plus d’humour et le plus de réparties. Parfois, Josh aimerait lui voler un peu de ce pouvoir magique d’ailleurs. Il croque dans une frite et l’écoute attentivement avant de hocher sa tête de souris. « Non…. Au contraire, elle m’a dit au début que l’idée d’être en couple lui faisait peur. » Double point pour le perturber un peu plus d’ailleurs. Il boit un peu tout en continuant de manger. Il a deux burgers sous le nez, des frites, des nuggets et surtout, la glace qui l’attend sagement lorsqu’il aura fini tout ça. Que du bonheur. Il est bon pour se taper une grosse journée de répétition histoire de perdre les kilos qu’il aura pris ce soir. Un petit soupir lui écorche les lèvres. « Si, j’en ai envie. » Autant être honnête hein. Jusqu’à Riley, il n’a jamais voulu s’arrêter à un couple, puis elle lui a fait connaître cette douceur et maintenant, à 24 ans, il a réellement envie de se poser un peu sentimentalement parce que vu comme sa vie professionnelle remue, ça lui ferait du bien. C’est indéniable. « Et je sais qu’elles sont différentes mais je sais pas, j’ai l’impression qu’un truc freine Ren, mais je sais pas quoi. » Parfois, il a peur que ce soit son ancienne vie qui l’ait rattrapé et qui la pourchasse. Elle n’oserait probablement pas lui reparler de ça. Il hausse ses épaules, de toute façon, à part en parler avec la principale intéressée, il ne peut rien faire de plus. Lorsque qu’Andreas avoue être en couple, c’est sans doute LE moment le plus INTENSE de cette putain de soirée. Il avait ce qu’il avait en bouche de travers et tousse longuement afin de remettre ça correctement. Lui ? En couple ? ENFIN ! Dieu existe. Il ne peut s’empêcher de sourire comme un abruti tout en écoutant son frère de cœur. Il est réellement content pour lui (même si l'intolérance de la jeune femme pour son côté bi le titille un peu) ; et lorsque le jeune anglais lui parle de lui payer un extra, il éclate de rire avant de venir lui claque l’épaule dans une tape qui se veut amicale mais qui est cela dit, un peu forte. « Non mais c’est la restaurant que je devrais te payer là tellement je suis sûr le cul ! » Franchement, il ne s’attendait pas à une aussi bonne nouvelle. « Bon dieu…. Après un an à misérer comme un cochon, mes prières ont été entendues ! Essaye de la garder un peu celle-là hein ! » Il continue de manger avec le sourire aux lèvres. « Un jour, on s’fera une soirée entre couple ! » Et ça risque de promettre….
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyDim 11 Jan 2015 - 16:03

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

We're in love ya know • Jody Empty

Ma vision simpliste des choses, et des filles de ce genre – parce que oui, clairement, on sait plus ou moins reconnaître le genre d'une fille rien qu'en lui adressant quelques mots – est vite contrée par ce que mon cousin me révèle. Du coup, ce n'est pas elle qui veut être en couple et lui non, mais c'est plutôt l'inverse. Comme quoi. Joshua a bien changé en quelques années à peine mais ça, je ne lui en tiens pas rigueur. On change tous, je crois, à un moment ou un autre. Si l'amour qu'il avait pour Riley lui a fait découvrir un nouveau truc, en plus de son besoin de se poser sentimentalement parlant, alors moi qu'est-ce que je peux lui souhaiter à part son bonheur ? Franchement rien d'autre. Il n'a jamais eu besoin de ma bénédiction pour se mettre en couple avec une nana alors encore une fois j'accepte silencieusement les faits. Et puis, quand il partage avec moi son sentiment vis-à-vis de la brunette, je fais une espèce de grimace, prouvant mon incompétence dans le domaine. Pour comprendre, je veux dire. « Peut-être une ancienne histoire qui s'est mal passée. Elle a l'air pas mal secrète, elle garde peut-être des trucs pour elle. » Je sais, je sais, j'apporte tellement à cette conversation, il me faudrait une médaille là non ? Bon sans déconner, je suis nul mais j'ai jamais rien compris aux filles. « Ah les meufs … à râler pour un rien et ou à tout garder en veilleuse, je me suis toujours dit qu'il y avait une anomalie quelque part, chez elles. Une sorte de dysfonctionnement général tu vois. » Ca va, détendez-vous, je ne le pense pas … enfin pas tant que ça. En tout cas je manque avaler de travers quand Josh s'emballe et me donne une tape pour me charrier sur ma relation avec Grace. Je m'apprête à me justifier – de quoi d'ailleurs ? – mais il enchaine déjà en déblatérant des conneries qui n'ont d'autre effet que de me faire rire. « Merci du conseil, j'vais essayer d'entretenir la flamme, avec des petits massages vanille noix de coco et des pétales de rose t'inquiète. » C'est tellement mon genre tout ça … et j'en ris de ma connerie en plus. « Tu vas vite en besogne mon lapin, laisse-moi déjà me faire au statut de “mec en couple”, c'est pas automatique tu vois. » Ouais, ouais, il voit de quoi je parle, je suis sûr. « Non plus sérieusement, ça peut se faire, un truc sans prise de tête avec quelques bières pour ton bide, des pizzas et des jeux vidéos. » Je souris malignement en me goinfrant encore. « Tu savais que Grace m'avait battu à un jeu de bagnoles une fois ? Putain non je te l'avais pas dit. J'étais choqué, scandalisé, tout ce que tu veux. » Et alors que je suis en train de parler, deux nanas viennent s'asseoir à la table juste à côté de la notre, alors que des centaines d'autres sont vides et disponibles ailleurs. Je jette un coup d'oeil à celle à côté de moi et comme de par hasard elle est en train de regarder Joshua, en souriant. Je repose donc mon regard sur lui et roule des yeux sans me gêner avant de lui adresser un petit sourire complice.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody EmptyDim 11 Jan 2015 - 17:30

avatar
Invité
Invité

We're in love ya know • Jody Empty

« Hmm massage, j’en veux aussi ! » Il lui fait un clin d’œil suivi d’un petit grognement avant de rire comme un con devant cette connerie. Ça fait du bien à vrai dire de déconner comme ça, de tout oublier, de se dire les choses et de simplement, ne penser à rien d’autre. Il termine son burger avant de soupirer d’aise. Le premier est entamé, reste l’autre et…. Encore la moitié de son plateau à vrai dire. « On est vraiment des morfales quand on vient ici…. » Et heureusement que ce n’est pas si souvent à vrai dire parce qu’il pèserait 150 kilos à la fin de l’année. Il se calle dans le fond de son siège avant de masser ses abdos le temps que ça descende un peu plus pour faire de la place au reste. Les asiatiques ont un estomac énorme qu’ils savent bien cacher la plupart du temps, mais quand on sait déjà qu’il peut s’enfiler un litre de glace en une seule soirée, on comprend vite le phénomène. Il regarde Andy quand ce dernier parle de son statut. « Genre… tu vas avoir besoin d’un an pour t’y faire ? A ce train-là, je serai tonton dans 10 ans et tu te marieras dans 20 ans parce qu’il t’aura fallu  un moment pour te faire aux fiançailles ! » Oui, il a envie de l’emmerder, mais c’est bon enfant entre eux. Il hoche la tête quand Andy propose une soirée. « Tout ce que les femmes aiment… » Oui, faut l’avouer, il ne voit pas Ren en train de boire de la bière et de jouer à la console, mais ça peut toujours se tenter. Et là, ZE annonce sur Grace qui lui fait avaler sa frite de travers. « Noooon ? Sérieux ? » Il éclate à nouveau de rire, à eux d’eux, ils font l’animation ce soir. « Déjà quand moi je te bats, tu fais la tronche, mais quand c’est une femme, j’imagine pas… On joue pas à ça avec Ren. » Il fait une petite moue, il faudra qu’il tente pour voir. Il continue de manger tranquillement lorsqu’il remarque le regard complice de son bro. Lentement, il hausse un sourcil avant de regarder à la table à leur côté. Entre une qui trépigne sur sa chaise tout en rougissant et la seconde qui a son téléphone déjà enclenché sur l’appareil photo… Il sourit néanmoins même si ça lui fait encore étrange d’avoir des « fans ». « On peut vous aider ? » Deux petits cris aigus se font entendre et le font sursauter. « On est fan ! » « Totalement ! » « On a votre album ! » « Et les magazines de vos interviews ! » L’une d’elle en sort un d’ailleurs alors que Joshua affiche une tête choquée. Elle lui tend le magazine afin qu’il puisse le signer. Il hésite quelques secondes avant de le prendre dans un petit sourire. « Vos prénoms ? » « Allie, Donna. » Elles parlent en même temps, ce qui le fait légèrement rire. Il écrit une dédicace mignonne avant de voir qu’elles ont toujours le smartphone en attente d’une photo. « On en prend une ensemble et après, je continue de manger avant que ça soit froid. » Elle acquiesce, il donne le portable à son bro pour qu’il puisse faire la photo, mais sans le comprendre, il se retrouve avec les deux filles sur les genoux qui minaudent à mort le temps de prendre la pause. Il fait un petit sourire avant de récupérer son espace vitale et de se retrouver avec des baisers plaqués sur les joues. M’enfin, Andy n’est pas sans reste parce qu’elles lui font la même chose avant de partir de là en sautillant comme des excitées. « Pince-moi je rêve… » Et techniquement, ce n’est qu’un début…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We're in love ya know • Jody   We're in love ya know • Jody Empty

Contenu sponsorisé

We're in love ya know • Jody Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
We're in love ya know • Jody
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser