Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

Partagez
 

 let it unfold (genesis).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptySam 10 Jan 2015 - 17:55

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

L'hôpital. Il ne venait pas souvent ici, n'ayant pas souvent besoin d'exercer au delà des murs de son cabinet. Pourtant, lorsque des cas graves, pressants et importants se présentaient à l'établissement, il faisait partie de la liste des "spécialistes en réserve" qu'ils pouvaient appeler, si nécessaire. En l'occurrence, leur gynécologue, habituellement de service, avait pris quelques jours de congés et son remplacement n'était pas encore arrivé. Et évidemment, c'était pile poil pendant cette période là qu'une nouvelle patiente, tombée de nulle part (pour ainsi dire) est apparue sur le radar ... Et voilà donc la raison derrière laquelle il avait été cordialement "invité" à passer à l'hôpital, malgré son emploi du temps chargé : afin de vérifier l'état de santé de cette nouvelle patiente, afin de s'assurer qu'aucun dommage n'avait réellement été encouru à son ... À ses parties intimes.

Une chute.

On lui avait dit qu'il s'agissait d'une chute, assez violente, une chute qui lui a laissé plusieurs bleus sur le ventre. Assurément, ce n'était pas le genre de chutes qu'on subissait au quotidien. Il s'agissait là d'une chute grave et il était bien conscient qu'il y avait donc un fort risque que l'utérus et les ovaires de la jeune femme aient subi de quelconques dommages. Vêtu de la blouse blanche que les médecins portent toujours, dans les hôpitaux, Paul s'avança alors calmement dans la chambre de la patiente, qui se reposait très certainement. « Mademoiselle Garrett ? » Se rapprochant davantage, il tira alors le rideau protégeant craintivement le lit dans lequel la jeune femme était allongée. Il pouvait voir sa silhouette à travers le rideau, mais ne s'était cependant pas attendu à se retrouver face à ... Ça.

La chute fut rude.
Un oeil au beurre noir. Une lèvre coupée. Elle était, pour manque d'un meilleur terme, sacrément amochée. Faisant mine de ne pas être surpris, il continua cependant de parler, comme si de rien n'était, ses yeux fixés avec sérieux sur les notes des généralistes étant déjà passés avant lui : « Je m'appelle Paul. Paul Bitemignon, on m'a envoyé ici afin de vérifier votre état de santé. Je vous rassure tout de suite, il ne s'agit que d'un examen de routine, quelque chose d'habituel dans des chutes aussi ... Sérieuses que celle que vous venez récemment de faire. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyJeu 12 Mar 2015 - 21:23

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

J'étais dans la chambre d'hôpital, je tremblais de peur, je détestais venir ici, Glenn allait me tuer une fois qu'il allait savoir. Je voulais sortir mais j'avais vraiment mal... Et je ne devais pas attirer l'attention sur moi.

Depuis que j'avais été seule dans ma chambre, je n'avais fait que pleurer car je savais qu'en rentrant mon sort allait être bien pire. Je ne savais pas quoi faire, je voulais partir mais je ne pouvais pas... Je faisais que pleurer comme une imbécile mais quand je vis la porte de ma chambre s'ouvrir, je me redressais et séchais immédiatement mes larmes... Zen Genesis, Zen...

Je souris malgré tout au médecin, remettant une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, n'osant à peine le regarder à cause de mes yeux qui devaient être encore rouges vue mes nombreuses larmes.

- Oui, je suis très mal tombée, je suis très maladroite...

Lui disais-je au tac au tac à peine avait-il fini de parler. Je me doutais très bien qu'il allait comprendre que ce n'était pas qu'une simple chute mais je devais tenir ma version des faits juste pour rester en vie.

- Je suis tombée du haut de mes escaliers, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, j'ai vraiment deux pieds gauches...

Me forçais-je à dire en maintenant un bref rire forcé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyJeu 12 Mar 2015 - 22:19

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Elle lui indiqua alors être « très mal tombée ». Avoir été « maladroite». Un instant, son stylo cessa de griffonner ce qu'il s'amusait à rédiger allègrement une seconde auparavant. Mal tombée ... Maladroite ... Son cerveau se mit à cogiter, tandis qu'il feignit une nonchalance faussée. Elle ne serait pas la première à utiliser de tels prétextes, pensa-t-il, tandis que ses doigts continuèrent à faire glisser la bille le long de la feuille. Tombée du haut de ses escaliers, ce n'est pas la première fois que cela arrive ... Et ce n'était certainement pas la première fois que le docteur Bitemignon se retrouvait face à une patiente souffrant de violences domestiques. En tant qu'étudiant en médecine, et particulièrement, en gynécologie, Paul a dû apprendre à rapidement s'habituer à de telles situations, tout simplement par nécessité. Lorsque des patientes étaient soumises à ses soins à lui, il était en son devoir de connaître la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Cela lui était nécessaire afin de bien pouvoir les traiter, et ça, il en était pleinement conscient. Elles, l'étaient moins. Évidemment. Cela se voyait dans leur habileté, parfois surprenante, à lui mentir. Par peur. Par manque de confiance. Ou tout simplement ... Par fierté. Lui trouvait cela laid mais, hélas, il ne pouvait pas y faire grand chose. Alors, il se contentait de se taire et d'observer. Comme le ferait n'importe quel bon médecin. Et de pendre des notes. Beaucoup de notes ...

La jeune femme mentait mal. C'était déjà ça de gagné. « Bien. » Lui répondit-il alors dans un soupir. « Vous devez savoir que si vous êtes encore ici, c'est parce que le personnel a jugé votre état trop grave pour pouvoir vous laisser repartir aussi tôt. » Il marqua un temps d'arrêt avant de relever son regard vers elle, histoire de l'observer avec insistance. « Lorsque vous êtes arrivée, vous étiez si faible que vous aviez pratiquement perdu connaissance. Les médecins ont relevé ... » Un furtif coup d'oeil à ses notes lui permirent de rapidement énumérer la liste des blessures subies par la patiente. « ... Poignet droit meurtri, hématome à l'oeil droit, coupure profonde à la lèvre inférieure, plusieurs ecchymoses sur l'estomac et l'abdomen ... Fort heureusement, vos chevilles ne semblent pas souffrir de séquelles. » Une nouvelle preuve de mensonge se dit-il intérieurement. « Les médecins m'ont envoyé ici parce que les bleus recouvrant votre estomac les ont suffisamment inquiété pour qu'ils pensent qu'une intervention de ma part soit nécessaire. Il y a des risques que votre utérus ou que d'autres régions avoisinantes aient été endommagés dans votre chute et un examen gynécologique vous est fortement conseillé. Il me faut cependant votre autorisation afin de pouvoir faire un tel examen. » Et malheureusement, c'était souvent à ce moment là que le plus grand obstacle se présentait à lui : certains pensent que ce sont les patients qui ont le plus besoin d'aide qui sont les derniers à vouloir l'accepter. En gynécologie, c'est souvent vrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyJeu 12 Mar 2015 - 22:29

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Au fur et à mesure qu'il énumérait mes blessures, j'avais envie de pleurer mais je ne devais pas, il allait se douter que quelque chose allait mal... Je baissais les yeux, je me mordais fortement la lèvre inférieure et j'essayais de respirer calmement.... Mais lorsqu'il évoqua l'examen gynécologique, mon coeur manqua un battement.

- Je euh...

Je ne savais pas quoi dire, j'étais tellement mal, que même mon cerveau avait du mal à bien fonctionner. Qu'est ce qu'il fallait que je fasse? Je commençais à avoir les mains qui tremblaient et je les cachais sous le drap pour ne pas qu'il le voit. Je me forçais à garder les yeux baissés, n'osant même pas le regarder droit dans les yeux alors que d'habitude, je souriais, et je riais de ma situation pour faire genre que tout va bien, mais ces temps-ci je n'arrivais plus à mentir, même ma meilleure amie Ox a remarqué que quelque chose allait pas... Glenn allait me tuer, je savais pas quoi faire.

- Ca fait mal?

Demandais-je assez spontanément alors que j'aurais dû dire "non merci ça va aller" mais je savais que quelque chose de grave pourrait m'arriver physiquement si je ne me laisse pas aider, peut-être qu'à cause de Glenn, je ne pourrais jamais avoir d'enfant ou alors que je ne pourrais plus avoir de relations sexuelles à cause de mes blessures... A quoi bon, personne n'est intéressé par la pauvre Genesis et je les comprends... Glenn me traite de pute et j'ai vraiment l'impression d'en être une.

- Non désolé, c'est une question bête....

Et là sans que je le veuille une larme coula de mon oeil droit.

- Mince désolé, ça doit être la fatigue...

Je l'essuyais du bout de mes doigts et je me mordais davantage ma lèvre pour me taire...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyDim 15 Mar 2015 - 3:38

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Elle semblait hésiter. C'est la première chose que le docteur Bitemignon remarqua lorsque, du coin de l'oeil, son regard se reporta une énième fois sur cette patiente assez ... Particulière. Des cas comme celui-ci, il en avait pourtant beaucoup étudié, oh, ça oui ... Mais très rarement avait-il eu l'opportunité d'en observer un de si près. Certes, il y avait eu Mlle. Galifanakis. Et avant elle, Mme. Wright. Mais ces deux femmes différaient de celle qui se trouvait présentement devant lui d'une façon toute simple : elles étaient foncièrement bien plus âgées que Mlle. Garett. Oui, assurément, cette patiente était un cas à part. Ainsi, le médecin ne savait pas nécessairement quel cours d'action adopter en sa compagnie. Rester calme et paraître professionnel et insoupçonnant lui semblait toujours être un comportement adapté aux situations, dans le cadre de sa profession. Au delà de cela, cependant ... Il se savait emprisonné par les principes du secret professionnel mais savait également que d'un point de vue éthique, il ne pouvait pas croiser les bras et fermer l'oeil sur une patiente qui, visiblement, souffrait de violence domestique. C'était tout simplement impensable à concevoir pour le français dont la mère avait justement été assassinée par ce même genre de violence domestique. Lui, on lui avait toujours appris qu'il ne fallait jamais frapper une femme. Même avec une fleur. Lorsqu'il se rendait compte que certains se permettaient d'ignorer cet adage, cela dit ... Cela le mettait tout simplement hors de lui.

Son regard suivit alors hâtivement la trajectoire du drap, venant recouvrir ce qui lui semblait être une paire de mains tremblantes avant que les pupilles du médecin ne se redressent vers le visage de la patiente, à nouveau. Histoire de faire comme si de rien n'était. Elle semblait pourtant si fragile et incertaine que rester de marbre lui était difficile. Puis, elle lui posa une question qui l'étonna, malgré lui. Et pourtant, le médecin avait cru avoir vu bon nombre de choses, tout au long de sa carrière. Inspirant profondément, Paul cligna des yeux avant de lui répondre d'un ton aussi calme et clair que possible : « En théorie, l'examen gynécologique est sans risques et ne devrait pas vous faire mal. Vous ne devriez donc ressentir aucune douleur tant que tout fonctionne correctement. » Face à sa nouvelle réaction, le médecin ne put s'empêcher de sourire, chaleureusement. Pour la rassurer ? Peut être bien. « Vous ne serez pas la première à poser ce genre de questions. Ne vous inquiétez pas, tout devrait normalement bien se passer. » Il se rendit alors compte que la patiente commençait à pleurer et se demanda s'il ne ferait pas mieux de s'en aller afin de revenir plus tard. Après un bref instant d'hésitation, le médecin se décida finalement à tenter de la rassurer au mieux de sa capacité. « Ce n'est rien. Vous savez ... Cet examen n'est pas obligatoire. Si vous ne voulez pas le faire, vous n'avez qu'à le dire et je m'en irai. » Il attendit un peu avant de rajouter, finalement : « Bien qu'il vous est fortement conseillé d'en faire un suivant votre chute assez ... Grave. » Il ne cherchait pas à lui forcer la main ; simplement à lui donner les faits tels qu'il les avait afin de lui permettre, à elle, de faire une décision informée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyDim 15 Mar 2015 - 17:04

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Je séchais mes larmes du bout du doigt, ce médecin devait me trouver bizarre et il avait clairement compris que quelque chose n'allait pas chez moi... Comme il avait compris que ma "chute" avait été grave. Mais j'étais perdue... Qu'est-ce qu'il allait trouver à mon examen gynécologique ? Jamais de ma vie j'en avais eu un, il allait être mon premier... Et si j'avais des séquelles importantes ? Glenn allait me tuer... Qu'importe les résultats. Négatifs ou positifs. Et si j'étais enceinte ? Et si... Non, c'est impossible.

Soudain, j'avais cent mille questions qui tournaient dans ma tête, c'était impossible d'être enceinte de son frère, c'était contre-nature. Je n'avais pas mal à "ce niveau" mais s'il y avait quelque chose de casser et que ça pouvait jouer sur le reste de ma vie? Je ne savais pas quoi faire... J'espérais clairement que ce médecin pense que j'ai peur à cause de l'examen en lui-même et non à cause de quelqu'un, mais il semblait tout sauf bête...

- Je... Euh... On m'a jamais examiné à ce... niveau.

Je séchais une nouvelle fois les autres larmes qui coulaient malgré moi.

- Pardon ça doit être la fatigue ou le stress...

Je riais légèrement mais ça devait se voir à 100km que c'était plus un rire nerveux qu'autre chose.

- Je pourrais sortir quand de l'hôpital ?

J'osais enfin lever mes yeux vers le docteur et il me regardait d'une façon tellement inquiète que ça m'en brisait le coeur. Avant je savais faire semblait et maintenant je n'arrive plus à rien. J'ai l'impression d'être au bout de ma vie comme si c'était une évidence que rien allait jamais changer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyLun 16 Mar 2015 - 17:25

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

La détresse de la jeune femme était ... Un spectacle, assurément. Stoïquement, il l'observait, bien qu'il n'était aucunement amusé ou même diverti par ce qu'il voyait. Écœuré serait un meilleur qualificatif de son état d'esprit actuel, pour être honnête. Oui, Paul était écœuré de constater qu'en 2015, encore, certaines femmes subissaient toujours des abus en silence. Elle lui déclara alors qu'elle n'avait jamais été examinée par un gynécologue par le passé. Paul se retint de se mordre la lèvre à ce moment là. Évidemment. Hochant simplement de la tête en guise de réponse, son regard descendit à nouveau vers la feuille sur laquelle il se contenta de griffonner cette information rapidement. Premier examen gynécologique. Quels secrets pourraient bien se cacher au sein des résultats ? Cédant finalement à ses pulsions, le docteur termina par se mordre la lèvre, malgré lui, avant de lui demander, avec curiosité : « Mlle. Garett, savez-vous pourquoi les femmes prennent consultation avec un gynécologue ? » La question pourrait sembler complètement futile mais il ne put s'empêcher de la lui demander, au cas où. S'il s'avérait que la patiente n'avait jamais entendu de son domaine d'exercice auparavant, le médecin serait contraint de l'informer des raisons pour lesquels avoir un gynécologue était essentiel pour toute femme, d'autant plus lorsque celle-ci avait une vie sexuelle active. La patiente s'excusa alors à nouveau pour les larmes qui commençaient clairement à couler le long de ses joues mais le médecin les ignora, par politesse plutôt qu'autre chose, le regard toujours rivé sur cette feuille de papier à présent recouvertes de ses annotations.

Finalement, elle lui demanda quand est-ce qu'elle pourrait sortir de l'hôpital. « Les médecins désirent vous garder en examen pendant un ou deux jours de plus, au cas où. Vous étiez assez mal en point lorsque vous êtes arrivée et ils veulent s'assurer que vous n'avez pas subi de séquelles trop importantes ... Si je me souviens bien, le radiologue compte vous rendre visite après moi, d'ailleurs. » Ses yeux se relevèrent au même moment que ceux de la jeune femme. Lorsque leurs regards se croisèrent, Paul eut l'impression d'être mis face à la mort. L'absence de joie ou même d'énergie dans le regard de cette blonde maigrichonne était telle qu'il en avait des frissons dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyLun 16 Mar 2015 - 21:38

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Je ne savais quoi répondre à sa question... Je n'y connaissais rien même si je me doutais que c'était pour mon bien ce qu'il me proposait et quand il évoqua le radiologue qui allait venir me voir après lui, mon coeur s'accéléra davantage et ça m'en fit tellement mal que je me suis cachée sur moi-même, la tête dans mes mains, mes jambes se rapprochant de ma tête et j'essayais de respirer calmement pour espérer que mon coeur arrête de s'emballer aussi vite pour rien...

Enfin ce n'était pas pour rien, j'étais juste horriblement paniquée et stressée, si je restais 2 jours à l'hôpital, Glenn allait le savoir, il vérifie toujours si je suis à la maison et si j'ose découcher, dès qu'il me retrouve j'en prends plein la gueule.

Je n'arrivais même plus à faire semblant d'aller bien, je voulais juste partir mais j'en étais physiquement incapable alors que mon mental me disait de fuir pour espérer restée en vie. Glenn allait me tuer s'il me savait ici.

Ce médecin devait me prendre pour une folle à faire une crise d'angoisse sur mon lit, juste car il a évoqué le radiologue ou car il m'a demandé si je savais exactement à quoi servait un examen gynécologique.

- Je suis désolée...

Commençais-je à dire entre deux larmes et entre deux respirations bien saccadées qui me faisaient un mal de chien à la poitrine. J'hurlais dans ma tête "CALME TOI SALE PUTE!" pour reprendre les termes que Glenn me disaient, mais il y avait rien à faire. Je ne me rappelle même plus comment je suis arrivée ici, je suis sûre que ça a dû être Beatriz ma femme de ménage qui a appelé les urgences me voyant assommée dans ma chambre dans cet état si pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyLun 30 Mar 2015 - 1:30

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Les choses se passèrent si soudainement que ce n'est que lorsqu'une horde d'infirmières se précipita dans la salle en poussant des cris de panique et de nervosité que Paul comprit réellement la gravité des évènements venant de se produire sous ses yeux impuissants. La patiente avait visiblement développé une crise de panique si important que tous les détecteurs accrochés à son corps afin de suivre ses signes vitaux s'étaient déclenchés, sonnant le signal d'alarme indiquant au bureau central un besoin imminent d'une intervention médicale dans la chambre de la concernée. Celle-ci tentait de s'excuser malgré le brouhaha l'entourant tandis que le médecin profita de la commotion pour s'éclipser discrètement, conscient que sa présence dans la salle n'était plus bienvenue ni même conseillée. À trop rester, on aurait pu lui demander des comptes ou des explications - chercher à comprendre pourquoi son arrivée avait tant perturbée la patiente et pourquoi celle-ci s'était retrouvée dans un état de panique lorsqu'il était venu lui rendre visite. Dans le meilleur des cas, on lui reprocherait d'avoir été trop direct et insistant avec elle. Dans le pire des cas, les soupçons seraient levés et une enquête capable de ternir sa réputation et de détruire sa carrière serait lancée afin de tenter de tracer une connexion malsaine entre le docteur Bitemignon et cette patiente ayant visiblement subi une chute violente et dangereuse. Marchant donc lentement hors de la salle, le médecin déboutonna hâtivement le premier bouton de sa veste blanche en quittant les lieux, se sentant nerveux après la scène qu'il venait de témoigner.

Un bon café. Il allait avoir besoin d'un bon café.

Et la patiente, dans tout ça ?

Oh, il retournerait la voir, il n'y avait aucun doute là dessus. Plus tard, probablement. Lorsqu'elle serait calmée.

Avant cela, cependant, il avait besoin d'un bon café. À défaut de pouvoir se servir un verre de rosé.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyLun 30 Mar 2015 - 21:44

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Tout est allé très vite, tellement vite que j'ai à peine eu le temps de me rendre compte de ce qui m'arrivait. Les infirmiers m'avaient fait pas mal de piqûre pour calmer ma crise d'angoisse, ils m'avaient fait très mal car je n'avais fait que bouger mais surtout ils avaient eu du mal à voir mes veines durant cet instant de panique.

Là, concrètement, je ne savais pas quelle heure il était, depuis combien de temps j'étais là, j'avais les yeux entrouverts et ma vision était comme floutée.

J'avais mal au coeur, je me sentais comme ailleurs... Je n'arrivais pas à penser correctement, je commençais à penser un truc qu'une autre pensée prenait le dessus et me faisait perdre ce fil... Ce fil qui me permettait d'être encore un minimum logique. Je ne savais même pas si j'arriverais à parler ou pas, j'essayais d'ouvrir ma bouche mais mon cerveau ne semblait pas vouloir que j'exécute ce geste.

J'avais les yeux rivés sur la porte d'entrée de ma chambre, je voyais pleins de personnes défilaient mais je n'en reconnaissais pas les silhouettes à cause de ma vision qui déraillait complètement....

Je voyais soudain, une silhouette apparaître en face de moi, elle était là, devant la porte de ma chambre, j'entendais du "brouhaha" autour de moi mais même les mots étaient difficiles à cerner. Je clignais difficilement des yeux pour espérer retrouver un peu ma vision à chaque clignement mais il n'y avait rien à faire à part attendre. J'étais sûrement trop shoutée et ça en était très désagréable.

Mais qui était cette silhouette et que me voulait-elle? Je pouvais juste arriver à comprendre qu'il s'agissait d'un homme vu sa carrure, mais son visage n'était que mystère. Et s'il s'agissait de Glenn? S'il m'avait retrouvé dans cet hôpital et qu'il allait clairement me tuer là, à cet instant? Et là, de panique, mon cerveau réussit à me faire dire quelque chose.

- Glenn?...

Réussissais-je à dire difficilement. J'avais peur, je me sentais tout bêtement perdue, j'aimerais fuir ou alors qu'on me protège mais là, j'étais incapable de faire quoique ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). EmptyLun 27 Avr 2015 - 3:22

avatar
Invité
Invité

let it unfold (genesis). Empty

Cela faisait une demi-douzaine de minutes qu'il était revenu observer la patiente, à présent à moitié inconsciente. Il se demandait d'ailleurs ce que les infirmiers avaient bien pu lui faire pour qu'elle soit dans un tel état, étant donné que le café qu'il avait cherché avait été bu il y a deux bonnes heures, au moins. Il semblerait que les drogues injectées dans ses veines aient été mal dosées - du moins, c'était la réflexion qu'il s'était faite lorsqu'il s'était décidé à retourner dans la chambre de l'hospitalisée à nouveau. L'observant légèrement, il se demandait si celle-ci se réveillerait bientôt de son état semi-éveillé ou non. D'après toutes ses observations, cela dit, il semblerait qu'elle ne se réveillerait pas avant quelques heures de plus. Soit. Il repasserait dans la soirée, dans ce cas là. Il y avait d'autres patientes que le docteur Bitemignon pouvait aller consulter avant de revenir examiner celle-ci, après tout. Paul s'apprêtait donc à quitter la salle lorsque la voix de la jeune femme l'interpella. S'arrêtant sur place, il écouta d'une oreille attentive le seul mot qu'elle prononça à cet instant présent. Glenn.

Qui était Glenn ? Quelle était sa relation avec la patiente ? Tant de questions se succédèrent dans les pensées du médecin tandis qu'il se rapprocha du lit, malgré lui. « Mademoiselle ? » Osa-t-il finalement lui demander. « Mademoiselle, est-ce que vous m'entendez ? » Il se demandait si elle était s'était remise des piqûres auxquelles elle avait été soumise ou non. Il verrait bien ce qu'il en était une fois qu'elle réagirait à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let it unfold (genesis).   let it unfold (genesis). Empty

Contenu sponsorisé

let it unfold (genesis). Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
let it unfold (genesis).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser