-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptyMar 13 Jan 2015 - 15:05

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Au bord du gouffre, cette impression infernale de ne plus avoir de souffle. Je ne saurai dire combien j’ai pris, combien j’ai dansé, je ressens juste mon cœur battre jusque dans mes tympans. Je le sais, c’est puissant. Il sonne cette alarme suprême, celle qui me hurle que je suis allée trop loin, qu’avec un peu de chance je n’aurai pas de demain. J’ai mal, mal à en crever, j’ai du mal à marcher. Je ne sais plus où je suis et j’ai oublié. Volontairement, ou pas, je ne sais pas. Il y a quelques minutes encore je riais, à présent, c’est l’inverse, je cherche ma respiration, peu importe quelle direction. Comme pas souvent, j’ai peur. Constatant avec stupeur que j’ai bien trop réussie à maltraiter mon cœur.

Mon dos frappe contre un mur, sur lequel je m’appuie. Une main sur ma poitrine, je réalise que je suis seule, que je ne sais plus où sont mes amies, surement perdues dans cette foule à profiter de l’effet que la drogue peut leur procurer. Heureuses et en vie, inconscientes de ce que je suis. Mon autre main cherche de manière frénétique dans mon sac à main que j’ai encore avec moi, je ne saurai même pas dire comment ou pourquoi. Quand je trouve enfin mon téléphone portable, j’use de mes dernières forces afin de chercher dans le répertoire la seule personne susceptible de venir me chercher.

« Owen c’est moi … » Murmure faiblement ma voix dans le brouhaha. « Je … Je crois que j’ai fait une connerie. » Je voulais une vie sans espoir. Je voulais que tout s’arrête enfin, je voulais essayer de régler mes problèmes. Je voulais … « Je suis en train de crever, mon cœur veut pas se calmer. » Et c’est ce que j’ai cherché à ressentir. Risquer ma vie afin de me sentir renaitre. Risquer mon monde pour quelques moments de plénitude, quelques secondes. « Seextine night. C’est là que je suis. » Je ne saurais dire s’il me répond, s’il m’entend, mais mon portable fini par heurter le sol, explose en quelques morceaux. Je courbe le dos. « Dis papa, comment on fait, quand on réalise qu’on a trop joué ? Que la vie, à force de la torturer, elle finit toujours pas se venger ? Dis maman, je suis certaine que cette fois, tu ne pourras pas me sauver. » Mon dieu, pardonnez de ne jamais avoir prié, faites qu'il vienne me chercher.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptyMer 14 Jan 2015 - 16:12

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Les pages tournent lentement comme les saisons. Les descriptions sont poignantes, l’intrigue est inexistante. J’y ressens le fleuve de ma vie. La tranquillité prenante de la routine. Entre le départ de Riley et ces années à me construire une existence, je n’ai cessé de courir après demain, après ailleurs. C’est terminé maintenant. Les pages s’enchaînent.

Mon téléphone résonne dans le silence. Petite alarme criant que quelque chose ne va pas. Six petites lettre carrées me crèvent le cœur. Elle n’appelle que quand ça ne va pas, que quand le monde s’écroule, que quand elle croit voir la faucheuse au loin dans la foule. « Violet ? » disent mes lèvres, n’ayant toujours pas oublié le goût de son nom. « Owen c’est moi … » Dit sa voix tremblante alors que la musique l’étouffe. « Je … Je crois que j’ai fait une connerie. » J’ai envie de lâcher mon téléphone, de le jeter au mur, de la secouer, de lui dire que c’est pas comme ça qu’on vit. Sauf que je ne fais pas. J’écoute sa voix qui dicte les battements de mon cœur comme un métronome. Je l’écoute parce que je sais pas faire autrement. « Je suis en train de crever, mon cœur veut pas se calmer. Seextine night. C’est là que je suis. » Elle m’inquiète, elle le sait. « Attends-moi, j’arrive. » Disent mes mots sans ma permission. Mon âme veut la sauver à tout prix, mais ma raison me prévient de ce mal qui m’égorge chaque fois que je la touche. « Violet ? . . Vio . . »La ligne a coupé.

J’enfile le premier jeans qui me tombe sous la main et un t-shirt propre. Mes pieds filent vers elle. Mes parents n’habitent qu’à quelques rues de chez-moi et j’ai la clé de la voiture de mon père, en cas de besoin. Les rues sont tranquilles à cette heure. La voiture stationnée de l’autre côté de la rue, je passe par la ruelle, m’invitant par la porte arrière, n’ayant pas le temps d’attendre en file.

Je la vois, perdue au milieu des gens, paniquée, ma petite colombe qui ne sait plus voler. Deux enjambées et je suis face à elle. Mes mais cueillent son visage et la forcent à me regarde. « Je suis là. » Tout ce que je veux, c’est la sortir d’ici, la voir respirer un peu. « Si tu voulais me voir, t’aurais pu passer, fallais pas te mettre dans un état pareil. » Disent mes mots heureux, fidèle à moi-même, même dans les pires moments. Je lui offre un sourire, une épaule, et je commence à l’extirper de la foule, la gardant contre moi, la protégeant contre le monde mais aussi contre elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptySam 31 Jan 2015 - 14:28

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Mes mains s’acharnent sur ma poitrine, éraflant, griffant, s’agrippant aussi contre cette dernière, voulant de leur plus grande force arracher mon cœur. Voulant le forcer à ne plus accélérer, le contraindre à reprendre un rythme qui ressemblera à la réalité, quelque chose enclin à la normalité, ou bien dans un dernier espoir, à s’arrêter. Peu importe son choix, j’espère juste qu’il sera rapide, qu’il m’ouvrira les portes d’un monde limpide. J’ai peur, peur de demain, de ne pas y arriver, peur d’avoir réussi à faire en sorte qu’il explose pour ne plus jamais me tourmenter. Et je suis effrayée de me dire que peut-être, encore, je me suis loupée, ne pas avoir accompli la tâche affreuse de mourir en grand apparat.

Mon corps n’en finit pas de tomber toujours plus bas, flancher sous le poids de la drogue et de mon désespoir, mon destin n’en ressort, lui, que de plus en plus noir. Je m’imagine mourir là, juste ici, juste comme ça. C’est à ce même moment que des mains délicates se posent sur mon visage, le ravivent à moitié, je relève les prunelles vers la personne qui se trouve face à moi. Alors je n’ai pas rêvé le fait de l’avoir appelé ? Owen … Aide-moi, sois le seul qui pourrait parvenir à me sauver. « Je suis là. » C’est une impression ou mon cœur semble bel et bien reprendre raison ? « Si tu voulais me voir, t’aurais pu passer, fallais pas te mettre dans un état pareil. » Tirer de mes rêveries, j’essaie de lui sourire, de répondre aussi simplement que possible à ses lèvres qui forment cet arc de cercle que beaucoup de filles doivent trouver charmant, même parfois envoutant.

Plusieurs souvenirs incertains bataillent dans mon esprit embué, comme si je voulais le forcer à tout prix à se raccrocher à ce qu’on a vécu. Ce que je lui ai fait. Je voulais qu’il souffre de m’aimer, le détruire de m’apprécier, puisque je ne mérite que d’être quitté. Mes bras fragiles entourent son corps qui semble plus imposant que dans ma mémoire, plus fort, ou que sais-je, en tous les cas, il a ce côté rassurant. Et lorsque ce dernier nous fraie un chemin à travers la foule mes jambes me portent et je n’arrive pas expliquer ni comment, ni pourquoi, surement pour lui, carrément pas pour moi. La brise extérieure semble m’attaquer intérieurement quand nous arrivons à l’extérieur. Mes poumons paraissent mourants à chaque nouvelle respiration, provoquant en moi une douleur sans nom. Alors j’expire un cri, mords sa veste sans le vouloir au niveau de son bras … « Tout sauf l’hôpital. » Tout sauf chez moi. Réanimes-moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptyLun 9 Fév 2015 - 17:31

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

   La musique est trop forte, trop envahissante, étourdissante. Les garçons regardent les femmes comme des prédateurs aux griffes acérées. Les lumières jouent à cache-cache, éblouissantes comme un éclipse. Je n’ai jamais aimé ce genre d’endroit. Très peu pour moi.

   L’air extérieur est frais, mordant, vivant. Quelques zombies de ce culte titubent à travers les portes alors que Violet est retenue tout contre moi par ce désir forcené de la savoir en sureté. Elle s’accroche à ma manche, en mange une bouffée, semble terrorisée. « Tout sauf l’hôpital. » Disent ses lèvres qui tremblent comme ce cœur dans sa poitrine. Je la connais trop pour penser à l’emmener en enfer. Il suffit d’écarter les ombres, de laisser sa respiration retrouver son rythme habituel. « Une petite balade en voiture, ça te dis ? » Pas besoin d’aller bien loin, pas besoin d’avoir de destination. Que deux lumières pour éclairer la route, pour effacer les néons de la ville.

   Je lui ouvre la porte, la dépose sur le banc passager. Je la couvre de ma veste, trouvant ça invariablement mignon que ça puisse lui servir de couverture. Mon corps se retrouve derrière le volant, les clés dans l’ignition. J’appuie sur le bouton de la radio, mettant en marche un vieux mix enregistré sur cassette que mon père écoute depuis des années. Je me dis qu’il faut parler, pour la garder avec moi, que de rouler ça ne sera pas assez. Je suis pas doué pour avoir des conversations avec moi-même, mes silences sont confortables. Les rues ne sont plus complètement claustrophobes, les grands bâtiments ont laissé place aux petites maisons écartées les unes des autres. « Tu te souviens, juste ici, c’est là qu’on est tombés en panne en essayant d’aller à la plage cet été-là. On avait fini par manger le pique-nique sur le capot de la voiture en attendant la remorqueuse. . . »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptyLun 11 Mai 2015 - 20:03

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Tandis que mon cœur tend à ne pas vouloir se calmer, tambourine dans ma poitrine comme s’il allait exploser, je m’accroche encore et toujours à son bras, sa peau, ses doigts. Supplie, pour ne pas aller à l’hôpital, mais qu’il me délivre malgré tout du mal. J’accepterai, peu importe la proposition, pourvu que ce soit différent de ce que mes parents pourraient proposer, toutes leurs fausses options. « Une petite balade en voiture, ça te dis ? » Seulement si elle signe la fin de mon agonie. Mais je retiens mes lèvres, ou peut-être pas, ne sais plus si j’ai la force d’articuler quoi que ce soit. Mon corps frêle se retrouve déposé sur un siège que je sais passager. Couverte par sa veste et son odeur, j’essaie tant bien que mal d’oublier que je suis en train de mourir et que rien ne peut me permettre de fuir.

Je sombre petit à petit vers un ailleurs où je sais que mon avenir sera meilleur. Mais une musique parvient jusqu’à mes tympans, et alors je comprends que ma vie n’a pas encore fait son temps. Après quelques minutes, sa voix perce le calme dans lequel les accords m’avaient plongé. « Tu te souviens, juste ici, c’est là qu’on est tombés en panne en essayant d’aller à la plage cet été-là. On avait fini par manger le pique-nique sur le capot de la voiture en attendant la remorqueuse. . . » Difficilement je me force à ouvrir les paupières, exauce je le crois, certaines de ses prières. Nauséeuse j’ai tout de même du mal à me redresser, alors à défaut de le faire, je réfléchis à ce que je pourrai répondre, me concentre pour que quelque chose de cohérent s’échappe de mes lèvres. « Je … Je. » vais vomir plutôt que mourir, je tente de me souvenir, surtout, et la vérité est que je le désire plus que tout. « Cet été-là » ça parait si loin dans ma tête à moi, je me demande ce qui a changé, peut-être le fait qu’au jeu de la vie je me suis pensée des plus douées, alors que c’était l’inverse la réalité. Je me devrai de le supplier de me laisser crever sur le bas-côté, qu’après des années je n’ai surement plus le droit de le torturer. Et je me hais quand je décide de laisser s’envoler ses pensées, me hais de m’être une nouvelle fois droguée, me déteste si fort que tout mon corps se dévore. Puisque ses pensées en moi s’effilochent, je rassemble les parties de ma mémoire de toutes mes forces. « On avait peut-être pas vue la plage, mais c’était … » je le jure « une magnifique journée ensoleillée. » à la limite du parfait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptySam 30 Mai 2015 - 18:25

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Les yeux sur la route, je sais seulement que j'aime quand elle est proche. Elle va mal, elle a le coeur suicidaire. Pourtant, je la vois se battre avec la vie, sans jamais perdre le combat, n'abandonnant que pour mieux prendre sa revanche. Elle ne me croirais pas, mais elle est forte à sa façon, ma Violet. Je me souviens de cet été comme si c'était hier. À travers les mauvaises passes, il y avait ces moments clairs, illuminés, où c'était possible de croire que tout irait bien, que le bonheur était à portée de main. Je l'ai aimée, j'espère qu'elle le sait.

Et elle bégaie faiblement, quelques syllabes gobées par l'air qui s'engouffre de la fenêtre entrouverte. Il y a des choses qui font mal, et de la voir comme ça, ça m'effraie, ça me donne envie de pleurer. J'avale mes sentiments, alors que ses mots font surface. « On avait peut-être pas vue la plage, mais c’était … une magnifique journée ensoleillée. » Le genre d'éclipse qui me laissait croire qu'elle et moi c'est pour vrai, c'était pour durer. Et toute cette histoire. La musique de fond grince un peu, sur cette vieille cassette. Je te promets que la prochaine chanson, elle sera heureuse, Violet, que demain, il fera soleil dans ta vie. Et je vois l’indicateur d’essence descendre bien bas. Il y a une station d'essence pas bien loin.  

Je stationne la voiture à la pompe et me tourne vers Violet, sachant qu'elle va mal, sachant que je ne peux rien y faire. « Je te ramènes quelque chose ... De l'eau, un truc à grignoter ? » Et sors hors du véhicule pour remplir le réservoir, continuant à lui parler par la fenêtre ouverte. Je suis toujours là, ma fleur, je te laisserai pas. « On pourrait y aller, à la plage, si t'as envie...  » Je pourrais faire un feu, histoire d'être au chaud sous les étoiles. Et je réalise que non, elle doit vouloir quatre murs et un peu de paix. « ... ou on peux aller chez moi, chez toi, ou rouler jusqu'au Canada. » Que je lui propose. J'irais au bout du monde, si tu le demandais, si ça pouvais t'aider à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  EmptyMer 1 Juil 2015 - 12:30

avatar
Invité
Invité

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Avec peu de force, ma main glisse lentement vers le levier destiné à ouvrir la fenêtre du côté passager. L’acte m’arrache un gémissement, et mon souffle se perd dans l’instant. Je le retrouve au moment où l’air s’engouffre par la fenêtre, envole mes cheveux, et je me laisse aller à penser à cette journée, celle qu’il vient d’évoquer. Je me rappelle ses sourires, et tout ce qu’il a pu me dire. Je me souviens avoir oublié la maladie, me sentir bien que parce que j’étais avec lui. J’étais bien à ses côtés, mais je suis cette bombe qui va finir par exploser, faisant déjà souffrir mes parents, et toutes les personnes m’aimant.
On roule toujours et peu à peu mon cœur s’apaise, quand le rythme de la voiture, je réalise que mon rythme cardiaque en a fini lui aussi de s’emballer, alors j’ouvre les paupières afin de regarder où nous nous sommes arrêtés. Une station-service, et je bénis le fait qu’enfin est en train de s’arrêter mon supplice. « Je te ramènes quelque chose ... De l'eau, un truc à grignoter ? » Une solution, je t’en prie, pour me sauver. Il sort de la voiture, et moi je continue à divaguer, hais la drogue et ses méfaits. « On pourrait y aller, à la plage, si t'as envie... » Un sourire fin vient se placer sur mon visage, presque invisible, tandis que je nous y imagine déjà. A la plage, calme, lui et moi, dans ses bras. « ... ou on peux aller chez moi, chez toi, ou rouler jusqu'au Canada. » Cette fois je ne peux m’empêcher de réprimer un petit rire. D’ailleurs j’en ouvre les paupières afin de rencontrer de mes prunelles les siennes, d’y distinguer comme toujours cette petit étincelle. Sa foi en l’humain, et son espoir certain. Ce qui m’a charmé, m’a fait tomber amoureuse ou une chose dans le genre en tous les cas, m’attacher à lui plus qu’à moi, même si j’ai passé quelques mois à dire que ce n’était pas le cas, que ça ne me ressemblait pas. « Je veux bien de l’eau s’il te plait. » prononce ma voix de façon pâteuse, une chose dont il est vrai, je suis honteuse. De l’eau pour essayer de faire partir le gout de l’alcool, de la drogue, pour ravoir celui de la vie. « On va en Europe t’en dis quoi ? » Sauf que de prendre l’avion je n’ai pas le droit, j’ai oublié, comme à chaque fois que je me permets d’oublier que je suis moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.    "Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Contenu sponsorisé

"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Des flashs explosent mes principes." ▬ Owen.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser