Partagez | 
 

 water and a flame (lola)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: water and a flame (lola)   Jeu 29 Jan 2015 - 18:08

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur




Water and a flame

ft. Lola & Charlotte


Les aiguilles à ma montre m'indiquent qu'il est presque cinq heures du soir. Je ne suis  jamais en retard à mes rendez-vous et la ponctualité fait d'ailleurs partie des arguments que je sers sur un plateau doré chaque fois que je me trouve fasse à un employeur, mais ce soir j'ai peut-être visé un peu trop large. Par chance, il ne s'agit pas du boulot. Personne ne devrait me sermonner pour ce manque d'organisation... En tout cas, je ne pense pas que ce soit le genre de Lola de réprimander ses amis pour quelques minutes de retard à un rendez-vous. Au pire, ce ne sera pas grand chose, seulement cinq minutes le temps que je fasse mon détour par la pâtisserie du coin. Celle dont tous les présentoirs, ou presque, affolent mes papilles. Il n'y a pas une semaine qui passe depuis que je me suis installée à Los Angeles sans que je ne me rende dans cet endroit merveilleux, ravissant chaque fois la plupart de mes sens. Cette fois, je choisis deux beignets, un fruité et un chocolaté, espérant que cela sera au goût de Lola. Une fois la boite cartonnée sous mon bras, je remercie la vendeuse et la salue d'un signe de main avant de sortir retrouver l'air frais.

Il me faut emprunter le bus pour me rendre jusqu'à la rue de la jolie rousse dans le Downtown. Vu l'heure, c'est normal qu'il soit rempli. Je reste debout, accrochée de justesse à une poignée en plastique au-dessus de ma tête. Autour de moi doivent se trouver un minimum de trois voire quatre personnes, toutes agglutinées en un vulgaire troupeau qu'il me tarde de quitter. J'adresse un petit sourire poli à une vieille femme assise à côté de nous qui, en soupirant, se réjouit visiblement d'être dans l'âge d'or. Elle me fait un peu penser à ma grand-mère paternelle, cette dame hautaine que je n'ai jamais su apprécier, pour qui les étreintes chaleureuses et les brioches chaudes et dorées sortant à peine du four ne sont qu'étrangetés. Quand mes yeux retrouvent la fenêtre, c'est pour constater que je suis sur le point d'arriver. En ménageant mon paquet, je fais tout mon possible pour me hisser jusqu'à la porte et signaler au chauffeur que cet arrêt, c'est le mien. Dans la plus grande indifférence, il ralentit, s'arrête et m'ouvre ses portes par lesquelles je m'échappe rapidement. S'il y a bien quelque chose que je n'aime pas autant à Paris qu'à Los Angeles, ce sont les bus pleins de monde.

Une fois face à l'immeuble, je sonne, on m'ouvre et je prends l'ascenseur pour m'emmener jusqu'au quatrième étage, le dernier visiblement du bâtiment. Quelques secondes plus tard, mes phalanges viennent frapper contre la porte de Lola. Je replace machinalement ma chevelure en arrière, dans mon dos, et m'éclaircis la voix en patientant. C'est la première fois que je viens chez elle. C'est d'ailleurs la première fois que l'on se voie chez l'une de nous, ailleurs que dans un café ou dans un autre lieu public. Espérons que cela se passera tout aussi bien que les autres fois. Quand enfin la porte s'ouvre, je lui offre un petit sourire et tends mes mains vers elle. « Coucou ! Tiens, j'espère que tu n'as pas encore pris ton goûter. » Quel problème y a-t-il avec le fait de goûter encore à vingt-deux ans ? Je n'en vois aucun...

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Jeu 12 Fév 2015 - 14:27

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Je me suis un peu perdue entre deux morceaux de velours, un ruban de soie trop brillante et des épingles par dizaines. Je me suis égarée, quelque part entre mon patron et l'épinglage des pièces, dos à dos. Avec un soupir, une grimace, je contemple mon dessin, les bouts de papier de soie et les pièces de tissu qu'il me faut assembler.

Cela a tout du puzzle et de la distraction, si ce n'est le but, les attentes et le calme profond, en moi, la sérénité. Malgré la situation, malgré le troisième essai que je viens d'assembler, je garde le sourire. Et lorsque l'on frappe à la porte, je hurle, à travers l'appartement "Grace? Tu t'en charges?"

Pas de réponse. J'émerge peu a peu, cligne des yeux, regarde l'heure. Grace et Alcie sont toutes les deux en cours, évidemment… Je m'étire, abandonne mon travail et retire de mes cheveux le foulard qui complète mon attirail de travail. Même pour répondre à un livreur, je n'ai pas envie de ressembler à une grand-mère… Et, peut-être, ce sera une connaissance, ou un de leurs amis…

Je traverse l'appartement à grands pas, souriant à la boule de poil qui le partage avec nous, pour aller ouvrir, un sourire aux lèvres, une pelotte d'épingle au poignet et…

Et l'air égaré, sans doute, en croisant l'air réjoui de Charlotte.

On est jeudi? Déjà? Vraiment? Et… J'avais oublié que nous devions nous voir.

« Coucou ! Tiens, j'espère que tu n'as pas encore pris ton goûter. »

Je souris, accepte le carton, en m'écartant pour la laisser entrer.

"Non, non, je n'ai pas encore goûté… Je n'ai absolument pas vu l'heure passer, à vrai dire."

Si je m'étais souvenue du jour et de l'heure, tu ne me trouverais pas ainsi, échevelée, des épingles et des fils collés partout à mes vêtements, coincée dans une chemise trop grande mais ô combien confortable.

"Entre, assieds-toi… Où tu veux. Où tu peux... EVite la table pleine de matériel de couture."

Je referme la porte dans son dos et repousse du bout de mon pied nu, le félin venus se frotter à mes jambes, comme pour s'assurer que oui, je lui appartiens, que non, cette intruse ne va pas me voler à lui.

C'est que je lui appartiens, comme le divan, les chaises, le tapis, Grace, Alice… Mais lui, à en croire son attitude n'appartient à personne, peut-être à Grâce, un peu, quand elle le câline et le nourrit assez…

J'emboite les pas de la française en secouant mes cheveux, dans une tentative un peu veine de reprendre une apparence humaine, et je soulève le couvercle de la boite cartonnée qu'elle a apporté.

"Des beignets… Excellente idée."

Mon ventre se rappelle soudain à moi, son assentiment bruyant venant souligner que oui, manger serait une bonne idée, vraiment. J'ai un rire embarrassé, puis hausse les épaules. Soit, je suis pieds nus, soit, je porte ma "tenue de combat" spécial "longues heures de couture"… Mais elle a vu pire, c'est certain. Et puis, pas besoin de se préoccuper de ces choses-là.

Je m'assois près d'elle.

"Tu vas bien? Tu as trouvé facilement?"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Sam 21 Fév 2015 - 19:37

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Quand je croise son air un peu perdu et, avouons-le, surpris, je me pince les lèvres, réalisant qu'elle avait peut-être oublié. Je devine rapidement qu'elle était en plein travail de coûture en voyant la présence d'une pelote d'épingles à son poignet, le type d'ustensile qui me fait toujours penser à ma grand-mère dont les aiguilles agissent comme une réelle extention de ses mains, ou même à ma mère, nouvelle couturière depuis quelques années, dans ses rares moments de détente au coin du feu. Je souris finalement, en entrant dans son appartement que je découvre pour la première fois. Il me sera enfin possible de mettre des couleurs et des formes sur ces idées que je m'étais faites avec ma simple imagination, ces quelques détails que je connaissais d'elle. La voix de Lola me propose de m'asseoir et me conseille d'éviter la table où mon regard se pose évidemment. Une multitude d'objets, des bandes de tissu, une paire de ciseaux, des épingles, une règle, un crayon perdu au milieu de tout ce bazar, peut-être organisé. C'est toujours passionnant de découvrir le lieu de travail de quelqu'un ; il n'y a pas grand chose de plus révélateur sur sa personnalité. Néanmoins, je doute que l'on puisse être réellement à cheval sur l'ordre quand nous travaillons dans une branche artistique. Ce serait même là l'étrange. Quand je me retourne vers mon amie, je remarque enfin que nous ne sommes pas seules, qu'un troisième individu s'est rajouté à l'équation de son plein gré. Alors doucement je m'agenouille et tends la main vers lui. « Minou minou. » Chuchoté-je dans ma langue maternelle pour attirer la bestiole qui semble malheureusement un peu farouche. Alors je me dis que ça viendra avec les minutes, sûrement. Son long pelage blanc capte mon regard encore quelques secondes avant que sa maîtresse élève à nouveau la voix. Je vais alors m'asseoir sur ce canapé et attends qu'elle me rejoigne. « Oui ça va, malgré ma longue journée de cours soporifique. Notre nouveau professeur de littérature a une voix monotone... » Mes yeux se posent sur Lola et je souris vaguement. Elle qui aime aussi lire, elle comprendra où je veux en venir, elle comprendra qu'il y a escroquerie. Haussant un peu les épaules, je reprends ensuite. « Mais oui, j'ai trouvé relativement facilement. Tu sais, quand on vient d'une grande ville comme Paris, on a moins de chance de se perdre que lorsque l'on vient de la campagne. » J'ai l'impression de redécouvrir ses yeux, tout du moins leur couleur. La luminosité de la pièce leur apporte une clarté délicieuse à contempler. Et en parlant de délice, j'abaisse mon regard vers la boite de beignets sur ses genoux que je viens ouvrir doucement. « Alors, lequel choisis-tu ? Chocolat ou fruits rouges ? » Elle a intérêt d'être honnête et de choisir pour elle car les deux sont à mon goût. « Et après, c'est à toi de me dire comment tu vas en ce moment, si les fêtes se sont bien passées pour toi, tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Sam 21 Mar 2015 - 21:10

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Mes doigts saisissent la pâtisserie aux fruits avec gourmandise et mon estomac, soudain, se rappelle à moi, assez bruyamment... J'affiche un sourire embarrassé :

« Fruits rouges... Et ton professeur devrait avoir honte de ne pas être plus passionné par la matière qu'il enseigne. C'est tellement agaçant, un professeur sans feu sacré... »

Je me tortille sur la canapé pour m'asseoir en indien, et goûte une toute petite portion de la pâtisserie, les yeux mi-clos, avec un sourire, en la laissant fondre dans ma bouche. Elle a un don pour trouver de bonnes pâtisseries, c'est indéniable... Elle a un don pour être chaleureuse, simple... pour sembler heureuse, aussi. Et la voix qui chante au rythme de son accent...

« Ah... les fêtes... Ca s'est plutôt bien passé. Je n'ai pas eu l'occasion de voir mes parents, mais je leur ai téléphoné... Puis Il y a eu la soirée de charité de la ville... C'était assez euh... sympa, dans son genre. Un peu coincé... Je t'ai aperçue, avec... Charly von Bodman

Je ne sais jamais si j'aime ou non le mois de décembre et ses fêtes. Les souvenirs qui s'y attachent ne sont pas tous joyeux...

« Vous vous entendez bien ? »

Je crois que l'incrédulité, dans ma voix, est perceptible. Elle doit être l'une des filles les plus douces et sympathique que j'ai rencontrée ces dernières années. Et lui le plus gros connard... Dans quel univers parallèle pourraient-ils être ami ? Ou... Ou pire... Oh mon dieu... Non, il est fiancé... Même lui ne serait pas assez salaud pour sortir avec une autre en étant fiancé... Et elle mérite mieux. Elle n'est pas assez bête pour tomber dans ses pièges ou succomber à ses faux airs de beau gosse...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Lun 4 Mai 2015 - 23:27

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Ce sont les fruits rouges qui ont sa faveur. Si j'avais dû parier sur ce coup-là, croyez-moi ou non, j'aurais misé sur les fruits. Peut-être parce que je vois Lola toute en couleurs depuis le jour où je l'ai rencontrée, plus précisément quand mon regard s'est posé sur ses longs cheveux puis, finalement, sur ses deux yeux bleus. Bleus et non gris, ce qui est à ma connaissance bien plus rare et, à mon appréciation, bien plus beau. Toujours est-il qu'elle a captivé mes yeux très rapidement et qu'aujourd'hui, à la pâtisserie, je n'ai sans doute pas choisi des fruits pour rien. « Je suis entièrement d'accord. C'est bien le problème de tous ces professeurs d'université qui préféreraient être derrière leur bouquin seuls plutôt que face à des étudiants, aussi assoiffés d'apprendre soient-ils. » Que je conclus alors avant de croquer généreusement dans mon beignet chocolaté. J'ai tendance à douter facilement à propos de mon bon anglais lorsque je souhaite dire des choses qui dépassent le contexte de la conversation banale, mais dès lors que le sujet abordé est l'université ou même les études en général, j'aborde les mots avec beaucoup plus d'aisance. Tandis que la rouquine s'assied confortablement, je préfère quant à moi rester relativement droite, les genoux serrés et le visage incliné vers elle, en bonne tenue comme on me l'a toujours appris dès mon jeune âge. Lola est chez elle, évidemment elle ne peut être qu'à son aise, mais moi je suis en territoire étranger alors je me contrôle, littéralement. Elle m'apprend qu'elle a passé de bonnes fêtes, ce que je reçois d'un petit sourire, fixe jusqu'à ce qu'elle mentionne la soirée de fin d'année qui a eu lieu au Braxas Hôtel. Puis Charly, dont elle murmure le nom comme s'il était à prendre avec des pincettes. Je comprends très vite qu'elle le connait, au moins de vue. D'autant plus quand elle me pose sa question à son propos. Pendant un bref moment je repense à cette soirée à moitié gâchée par la querelle entre mon meilleur ami et ce Thomas qui ne voulait rien lâcher, au détriment de la magie de Noël. Une fête que certains n'apprécient pas tous autant, il faut croire. Chez les Henry comme chez tant d'autres, c'est pourtant sacré et une ambiance de féerie y est rattaché. « Oui on s'entend très bien, c'est celui dont je suis le plus proche à Los Angeles. Pour cause, on se connait depuis bien avant que je débarque et que lui-même ne débarque sur le continent. » Mais il y avait un ton de surprise dans la voix de Lola, comme si cela pouvait être étonnant que je m'entende bien avec lui. Certes c'est un garçon qui ne plait pas à tout le monde mais... « Tu sembles le connaître ? » Demandé-je alors à ma nouvelle amie, avec curiosité et intérêt. Parce que tout ce qui touche à lui m'intéresse, et d'autant plus quand il s'agit des filles autour de lui. « D'ailleurs j'avais l'intention de l'embarquer avec moi pour te saluer ce soir-là mais un gars a décidé de nous gâcher la soirée pour des futilités alors... » Alors je n'ai pas pu le faire, et c'est bien dommage, parce que mon coeur m'aurait facilement guidée vers elle à ce moment-là.




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Dim 17 Mai 2015 - 19:20

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


... Peut-être est-elle bête ? Peut-être est-elle trop naïve ? Oui, naïve plutôt que bête... Je me sens battre des cils en la regardant, je me sens sourire sans y croire. Je suis incrédulité plus que tout autre pensée... Incrédulité. Choc. Rebellion.

« Le plus proche »

Qui peut être proche de lui ? Qui peut le connaitre ? Les employés de longue date, un peu, quand, à mots couverts, ils me parlent de « monsieur Charly » et de son enfance et des attentes de « Monsieur. » Quand je perçois entre deux mots, deux moqueries une fêlure...  Mais je ne suis pas proche, je suis loin, je suis distante. Je n'approche pas, jamais. Je ne me blesse pas sur ces barrières là.

C'est un joli hérisson, c'est un instrument de torture, une vierge de fer qui se serait hérissée d'aiguilles au dedans et au dehors. Charly von Bodman. Un salaud. Un gamin. Un idiot...

Mais pas ce garçon qu'elle me décrit, pas celui qu'elle apprécie. Il a du lui mentir...

Nous mentons tous.

Je souris.

« Oui, je le connais... »

Je termine la pâtisserie, les paupières baissées, l'écoutant, ravie, au fond, de ne pas avoir croisé son... ami ce soir-là. C'aurait été la guerre froide, la guerre chaude, l'incendie..;je ne sais pas. C'aurait été laid et sale et violent et qu'aurait-elle alors pensé de nous, elle, avec ses illusions ?

Je me demande comment elle me voit, quelles illusions elle se fait sur moi.

Et je l'écoute. Et je sais de quelles « futilités » elle parle. Et malgré moi, je grince des dents.

« Le mec aux futilités est mon plus ancien ami... Je crois que si j'avais vu Von Bodman ce soir-là, je l'aurais étripé. »

Je dis cela avec un sourire en coin, avec un semblant de rire. Un peu d'inquiétude aussi.. Et la détermination sombre, sale, poisseuse. Je ne te mentirai pas. Pas sur ce point-là.

« Et je suppose que si tu l'avais soutenu devant moi, on se serait disputées... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Jeu 21 Mai 2015 - 18:26

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Je me demande ce qui se cache derrière les sourires de Lola. De quoi sont-ils les ombres ou les éclats… Quelle en est la vérité, plus que la réalité… ? Il faut toujours que je m'interroge sur chaque faits et gestes, sur ce qu'ils dissimulent plus ou moins bien. J'ai envie de connaître cette fille mieux que je ne la connais, découvrir quelles fragilités et quelles forces se trouvent en elle, quelles douceurs et quelles âpretés s'entremêlent aussi en elle. C'est physique, oui, mais pas seulement… Un appel lointain qui résonne en moi chaque fois que je suis en sa présence, chaque fois qu'elle influence ma façon d'être, probablement sans le vouloir, sans le savoir. Lola m'apparaît mystérieuse, secrète, à fleur de peau. Je sais déjà que j'embarque dans un périple peu évident, quelque soit son titre, parce qu'avec les filles comme elle, rien n'est jamais évident. C'est ce qui doit faire leur charme, d'une façon. C'est ce qui m'interpelle et m'accroche, en tout cas. Et il est toujours difficile d'aller à l'encontre de ça…

Très vite, je sens le vent tourner. Charly n'a pas ses faveurs, ce que je peux comprendre malgré mes sentiments pour lui. Je sais qu'il peut être horripilant avec certains et que, quand il le décide, il peut même toucher de près l'insolence. Pire encore, la méchanceté. Je le sais parce que je l'ai déjà vu faire et parce que j'ai eu le temps de connaître plus que cette couche coriace mais aussi superficielle de lui. J'ai toujours tendance à vouloir défendre corps et âme les personnes qui me sont chères, quitte à manquer d'objectivité, mais cette fois comme tant d'autres quand je suis dans une position particulière, je me retiens. Un peu, au moins… Peu importe nos relations avec Charly ou avec cet homme en fauteuil, leurs histoires ne devraient pas nous concerner, non ? Pas aujourd'hui.

Néanmoins, sur cette dernière image qu'elle insinue, j'esquisse un faible sourire un peu gêné. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle dise ça, et ça change la donne, même si…  « Je n'ai pas défendu son attitude, tu sais. » S'il y a bien un homme hormis mon frère avec qui j'ose tout dire, c'est lui. Je ne le ménage pas quand mes avis divergent des siens et ce soir-là, il avait dû m'écouter. « Je pense qu'il y a toujours de meilleurs moments qu'un bal de Noël pour régler ses problèmes. » Son ami n'aurait pas dû attiser le feu. Charles aurait dû s'effacer pour de bon. Et nous, là-dedans ? Nous serions-nous vraiment pris le bec ?

Je termine ma pâtisserie et essuie le coin de mes lèvres à l'aide de l'une des serviettes offertes dans le paquet. Puis, un moment de silence. Je joins mes deux mains et regarde cette bague présente sur mon annuaire droit, songeuse. « Je ne dois pas être des plus objectives à propos de Charly. On a une relation assez forte, je sais très bien qu'il est parfois très différent avec les autres. » Je ne sais pas mentir, paraît-il. Ça tombe bien parce que je ne cherche qu'à être sincère avec Lola. J'espère qu'elle n'interprétera pas mal mes paroles au sujet de Charles, cela dit. Calmement, mes yeux remontent sur elle et je souris à nouveau, timidement. « Je ne suis pas le genre de personne qui monte dans les tons facilement, encore moins pour des règlements de compte de ce genre. Et puis… je n'aurais pas eu le cœur de me disputer avec toi à cause d'eux, si tu veux savoir. » Ça aurait été plus douloureux qu'autre chose, alors, autant l'éviter. Autant ne plus y penser, même.

Mon regard divague vers la table à côté de nous et tout ce qu'il y a dessus. C'est le cœur encore un peu lourd que je tente de changer de sujet. « Ce sont des confections que tu créés pour toi ou c'est un travail pour l'université ? Je serais curieuse de voir d'un peu plus près… » Curieuse, même, de découvrir son univers. Tant qu'à être venue ici, chez elle…




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Mar 26 Mai 2015 - 22:58

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Elle a la voix douce, elle a l'accent chantant, elle a les mots de miel, les verbes de velours. ET, malgré tout, mon sang bout.Mon sang bout de la sentir l'excuser, de la sentir lui trouver des raisons, s'en trouver, aussi... Ne voit-elle pas ? Ne sait-elle pas ? Il n'est qu'un menteur, il l'utilise, il lui ment. Et ce qu'elle croit entrevoir de beau, à l'ombre de ses sourires, n'est que le scintillement de ses crocs de monstre...

« Je ne suis pas le genre de personnes qui montent facilement dans les tons », dit-elle. Mais moi, j'en suis. Mais moi, je m'énerve vite, mes colères se déclenchent en un instant, se calment aussi vite. Je suis toute de giboulées... J'entrouvre la bouche. On ne choisit pas toujours d'être aveugle, mais elle choisit sciemment de le rester, et, cela, cela... c'est criminel. Juste criminel...

« je n'aurais pas eu le cœur de me disputer avec toi à cause d'eux... »

C'est mon coeur à moi qui s'immobilise, mon esprit qui vacille.

Mes colères sont des bourrasques, des feulements, des marées imprévisibles qu'un sourire apaise, que quelques mots réduisent à néant. Je bats des cils, je la contemple un instant. Je me sens soudain vide, comme dénudée, arrachée à ma terre. Je me sens sans bouclier ni barrières, nue, exposée devant cette évidence claire et douce, inattendue et simple.

Je crois que je souris, un peu, en hésitant, inquiète, presque, troublée. Elle est retombée trop vite, ma colère, elle me laisse les mains vides et sans protections.

« Ce sont des confections que tu créés pour toi ou c'est un travail pour l'université ? Je serais curieuse de voir d'un peu plus près… »

Mon regard suit le sien, se pose sur la table débordant de tissus et de matériel. Toutes ces petites pièces qu'il faut assembler, tout ce vert mousse, ce jaune safran, ce brun tabac, cet ocre miel... Toutes ces matières, ces fils, ces rubans, des dentelles... Une tenue excessivement compliquée, excessivement décorée, une tenue qui sera trop tout, dont l'excès sera le jeu... Un patron dont la complexité me permet de me perdre et de tout oublier.


« C'est pour les cours... Viens, je vais te montrer... »

Mais au lieu de me diriger vers la table, je vais vers la salle de bain où je fais couleur de l'eau tiède et me savonne les mains. Je jette un regard presque apitoyé sur ce désordre presque ordonnée, ce chaos contenu, enchainé, que notre colocation peut parfois créer.

« Hum... Ne fais pas trop attention. On fait le ménage demain, en principe... En attendant, si tu veux toucher le tissu... »

Je souris en lui tendant le savon, puis me sèche les mains et l'entraine vers la table où trône ma vieille machine à coudre, mes fils, les perles, les boutons, les tissus en lambeaux, en mètres, épinglés, libres, pliés...

« Voilà... Regarde. Touche... J'adore toucher les tissus, moi. Ne te prive pas... Je vais te montrer le croquis de départ, attends. »

Et je fouille dans ma farde à croquis, en retire le dessin...

« Tu peux trifouiller partout, sauf dans ce coin, là... ce sont les morceaux qui sont déjà coupés... Je vais déterrer la toile, pour te montrer ce que ça devrait idéalement donner... une fois cousu... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Ven 29 Mai 2015 - 3:21

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Une lueur, dans ses yeux bleus. Un silence, intimidant, chaud, piquant … Mais qu’est-ce qui m’est plus intimidant que ce genre de silence-là, à moi ? Celui qui n’est pas léger, mais lourd. Lourd de choses agréables, lourd de … sens ? Encore, je m’égare. Je ne devrais pas aller jusqu’à penser tout cela, n’importe quel esprit raisonnable me le dirait. Et puis, ce silence, il est peut-être bien plus insignifiant que ce que j’imagine. Au final, j’ai trouvé les bons mots pour apaiser cette contrariété qui porte le prénom de mon meilleur ami. Celle, aussi, qui porte le nom de mon amitié avec lui. Je me suis laissée porter, comme toujours, par mes observations et mes ressentiments. Par tout ce que j’ai l’impression de lire sur Lola, chaque indice souvent précieux, parfois vicieux …

Tous ces outils de couture sur la grande table, ils sont la matière qui me sauve, celle qui attire mes yeux et me permet de lui faire oublier tout ce qu’elle aurait pu s’imaginer dans le silence. Par chance, elle y est réceptive et son corps y répond, lui aussi, m’invitant à la suivre au travers de son appartement, jusqu’à la salle d’eau. J’ose à peine aventurer mon regard, observant plutôt les deux mains sous l’eau, celles que je n’ai jamais eu l’occasion d’étudier auparavant. Et cet objet d’étude, moi, il me fait toujours un peu divaguer … Mais sa voix reprend, me parle de ménage et donc de désordre. Je souris, haussant les épaules par indifférence. « J’espère que tu passeras jamais par chez moi alors … Je vis en colocation avec une fille, dans une dizaine de mètres carrés. » Alors, une affaire qui traîne, que dis-je, plusieurs affaires qui traînent, c’est un peu notre habitude à Raphaëlle et moi. Mais la seconde d’après, j’oublie déjà ma colocataire, séchant mes mains et suivant Lola jusqu’au salon.

Je suis son conseil avec plaisir, laissant le bout de mes doigts glisser sur quelques toiles, toutes différentes, autant par leur couleur que par leur matière. Certaines plus douces, d’autres plus rugueuses. Tout devient affaire de sensibilité, d’un toucher contrôlé et puis … petit à petit, laissé plus libre. Je me penche sur quelques broderies, dans lesquelles sont insérées parfois des perles, le tout dans une minutie remarquable. Même les pointes de mes cheveux viennent frôler le tissu, sans que je ne les écarte. « C’est tout un univers … » J’ai mes pans de mur recouverts de livres, elle a ses mètres de toiles, de rubans, de fils et de tant d’autres choses. Je m’émerveille un peu plus à la vue de tous ces objets qui pourtant ne sauraient pas accaparer ma concentration bien longtemps, à la différence des pages en papier. Son dessin montre un joli coup de crayon. La toile qu’elle m’expose ensuite, bien plus qu’un joli coup de crayon … Je me redresse et contemple cette première ébauche. « Il y aura … un défilé en fin d’année ? J’espère que vos créations ne seront pas laissées pour compte ,avec une note aggrafée dessus en unique guise d’évaluation. » Mais ils en seraient bien capables, n’est-ce pas ? Les professeurs … Je tourne mon visage vers Lola, debout juste à côté de moi, et esquisse un petit sourire. « Je suis admirative, vraiment. Je n’ai jamais été douée avec … tout ça, alors ça m’impressionne. Ca me donnerait presque envie de te dessiner un petit quelque chose pour que tu le crées ensuite. » Et je ris un peu, avec légèreté. Cette détente, aussi nouvelle soit-elle, me fait me redresser et laisser mon regard voyager dans la pièce, sur une ou deux photographies. Sur des visages féminins … Et puis, sur d’autres éléments décoratifs, peu nombreux finalement. Quand il revient sur la table, puis sur Lola, je me fais courage. « Et hormis cette toile, tu n’as pas une collection de vêtements que tu as faits toi-même, dans cet appartement ? Tes colocataires sont ravies d’avoir une styliste à leur côté, j’espère. » Plaisanté-je alors, gentiment.




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Ven 5 Juin 2015 - 21:06

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Depuis qu'elle a posé des questions sur nos évaluation, je la contemple, pensive. Je réponds à ses questions l'esprit ailleurs.e. Un défilé, aussi. Hélas.C'est toujours un peu compliqué, les défilés. Trouver des modèles, adapter les vêtements à leur silhouette...

« Pourquoi pas ? Tu peux dessiner puis, cet été, on mettra ton idée en forme. »

Je lui souris, presque amusée à cette idée. Passer du concept, du dessin en deux dimensions à un patron qui, assemblé, devra en donner trois fait partie des moments que ej préfère, dans la conceptions des vêtements.

« Bon... Ca t'obligerait à faire le tour des magasins de tissu de la ville. A faire des essayages, aussi... Mais ça peut être sympa. »

Ca peut m'occuper, me passionner, même, je crois. Je lui souris un peu plus.

« Oh mes colocs... Je ne sais pas. Elles ont toutes les deux une personnalité plus affirmée que moi et des styles vestimentaires bien établis. Elles n'ont pas besoin de mes avis... »

Je repose la robe de coton blanc sur la table,la lisse du bout des doigts, avec ses coutures grossières et ses traits de crayon et ses épingles encore fichées dans les ourlets.

« Oui, il y a d'autres vêtements. Tous encore à l'état de projets, je dois les adapter à mes modèles, ça promets quelques nuits sans sommeil, mais... J'ai hâte d'y être. Tu voudrais essayer quelques vêtements ? »

Peut-être pourrais-je la convaincre de participer à mon examen... Elle a une silhouette idéale. Plus ronde que moi, mais je dois toujours recréer des courbes, lorsque je me prends comme modèle de base, pour couper, assembler, obtenir une première impression...

« La robe... Mais il y a aussi des vêtements plus décontractés... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Mer 10 Juin 2015 - 18:16

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Une simple idée énoncée qui se transforme, presque trop aisément, en une proposition concrète. Les études de Lola me laissent vraiment rêveuse, je crois que ça se voit, mais je n’aurais jamais été espérer autant de sa part. Après tout, cela doit prendre du temps, de mettre en pièces ce qui ne sont au départ que quelques vagues coups de crayon. Mais Lola semble vraiment se projeter et cela me rend heureuse, à la seule idée qu’on puisse passer plus de temps ensemble cet été. « Très sympa, même. Je vais passer une petit partie de l’été en France mais pour le reste du temps, ça me fera plaisir de te voir et … de faire le tour des boutiques, des essayages … Oui, ça semble être un très bon programme. » Confessé-je, ravie. Mon regard s’est déjà rabaissé vers les pans de tissus sur lequel le bout de mes doigts continue de glisser, doucement.

Elle me parle des deux filles qui vivent avec elle dans cet appartement et j’écoute ses propos avec une attention discrète. Quand mes yeux vont retrouver les siens, j’esquisse un petit sourire, plus cordial qu’autre chose. Je l’imagine évoluer au quotidien entre ces deux filles au tempérament sûr, et je me dis que cela doit être autant agréable que déplaisant, parfois. Être entraîné dans la bonne humeur et les bons plans certains jours, puis d’autres être juste fatigué par trop d’énergie, trop de joie de vivre … J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur Lola, mais je suis persuadée qu’il y a certains terrains sur lesquels nous nous entendrions parfaitement. En attendant, je reste silencieuse, préférant éviter de discuter de ces deux filles dont j’ignore presque tout et qui sont pourtant proches d’elle.

Je profite de l’entrain de Lola, encore plus quand une nouvelle proposition sort de ses lèvres. Une qui me surprend et me laisse de court pendant un bref instant, le temps juste que je reconsidère cela à sa juste valeur. « Oh … Oui, pourquoi pas. Ça t’aiderait, toi ? » Je me redresse, passe l’une de mes mains dans ma nuque, souriant vaguement, sans trop savoir quoi rajouter. L'aider me plait évidemment, mais le seul fait d'essayer de jolies choses me tente à vrai dire. « Par contre, je ne sais pas si je vais rentrer dedans. Tu dois plus avoir la taille “mannequin” que moi. »




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Mer 1 Juil 2015 - 17:17

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


"Mh mh"

Un murmure d'acquiescement:oui, elle m'aiderait en acceptant de porter certaines créations. Je ne le lui aurait pas proposé, autrement. Mais la suite de ses paroles me fait relever la tête de mes échantillons de tissu.

"J'ai la taille "maigreur", moi, pas la taille mannequin. Et je suis sure que tu rentreras dans plein de vêtements. Attends..."

Mes mains fouillent le fatras d'une de mes trousses, puis une autre, pour, enfin, en retirer un mètre ruban. Je le déroule et approche d'elle.

"Je peux?"

Et comme elle acquiesce, je prends un calepin, un stylo et m’agenouille. Mesurer le tour de hanches, le tour de fesse, le tour de taille, la longueur de la jambe, la distance du nombril à la naissance de la cuisse… Puis, debout, son tour de poitrine, la distance entre le nombril et la clavicule, entre les deux épaules, la longueur du dos…

« Pas la taille mannequin… ce qu’il ne faut pas entendre… Tu es parfaite. »

Un instant, je ferme les yeux, dans son dos, en faisant glisser sur son corps le plastique du ruban, puis je me penche, lis le résultat, m’éloigne d’un pas, le note, reviens.

Lorsque je termine, une quinzaine de mesures sont inscrites sur le papier et je lui souris.

« On peut déjà te faire tester certaines tenues qui ne sont pas encore tout à fait ajustées… Je mettrai quelques épingles et on verra ce que ça donne. Attends, tout est dans ma chambre, je reviens… »

C’est avec trois tenues soigneusement posées sur mon bras que je la rejoins, pour réaliser…

« Ah non… Ca ne va pas aller, comme ça… Je… Bon… le plus simple… Je retourne dans ma chambre, je laisse une tenue sur mon lit puis tu vas te changer ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Ven 17 Juil 2015 - 3:06

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Lola déclare avoir la taille ‘maigreur’ et si je sais qu’elle est loin d’être enrobée, je me retiens malgré tout de jeter un coup d’oeil sur sa silhouette par savoir-vivre. Pourtant j’ai eu l’idée de vérifier ses dires, n’étant pas tout à fait sûre qu’elle soit si maigre que ça. Comment puis-je douter là-dessus, moi qui suis si observatrice ? Il faut croire qu’avec elle, j’ose encore moins agir qu’à l’accoutumée. Ce qui, finalement, n’est pas si étonnant. « Mouais. Il ne faut juste pas que j’aille faire du shopping après Noël, ou Pâques… » Elle se rapproche et j’abaisse mon regard sur son ruban, ses mains qui le tienne, et ses yeux quand ils me sondent. D’un hochement de tête consentant, je lui signifie qu’elle peut bien faire tout ce qu’elle veut avec ce mètre. Tout, oui, puisque la confiance est là, intégrale.

S’en suit une succession de mesures qui me renvoie d’abord dans le passé, quand ma mère me demandait de me mettre face à elle et de tendre les bras ou de les lever, de me tenir droite, de me retourner… Et puis je sens les bouts du ruban se poser sur moi, à des endroits qui me font sourire, allez savoir pourquoi. Peut-être que ça chatouille un peu, ou que ça surprend tout simplement. Les bouts de ruban, les bouts de ses doigts…

Sa voix s’élève doucement quand elle se trouve dans mon dos et sa remarque me fait lever les yeux en l’air. « Oh non… » Je ne me vois pas répondre autre chose. Ce n’est pas la première fois que l’on me dit ça, et à chaque fois, j’adopte la même attitude réflexe, en repli. Non je ne suis pas parfaite. Je ne me trouve pas parfaite. Surtout pas quand je me vois dans le miroir avant et après chaque douche. Mais ça, qui s’en préoccupe si ce n’est moi ? Je sens ses doigts qui s’appuient sur un point de mon dos pendant un moment, et puis plus rien l’instant d’après. Je finis par retourner mon visage, puis mon corps entier pour jeter un coup d’oeil à ses mesures auxquelles je ne comprends, comme à chaque fois, pas grand chose. Elle, elle doit déjà visualiser des choses dans sa tête, elle doit rentrer chaque mensuration dans un tiroir précis, sachant à quoi il correspond, mais pour le coup elle est bien seule. Pendant qu’elle s’échappe dans sa chambre, je m’autorise à nouveau un regard curieux sur tout ce qui m’entoure, de la vue à travers la fenêtre à des détails comme cette épingle encore plantée dans le tissu, ou ce bol presque vide dans lequel se trouve un sachet de thé. Des morceaux d’elle.

Quand elle revient avec des tenues sur les bras et qu’elle commence à balbutier, j’esquisse un sourire pour la rassurer sur ses intentions. Puis je m’approche et lui prends une robe des mains que j’observe vaguement avant de relever mes yeux vers la baie vitrée qui, par chance, ne donne pas sur un autre immeuble. Je contourne alors Lola en lui adressant quelques mots. « Pas besoin d’aller dans ta chambre, ne t’en fais pas. Ça devrait aller vite… » Je souris en retirant mes chaussures, et quand je pense qu’aucun œil n’est posé sur moi, je me débarrasse de ma robe d’été pour enfiler avec précaution celle de Lola. Tâche plutôt simple sauf quand il est question de remonter la fermeture dans le dos. Je reviens alors vers mon amie, l’air quelque peu embarrassé. « Tiens, je n’ose pas forcer, enfin c’est surtout que c’est inaccessible pour moi. »

Il y a un miroir dans la pièce, en hauteur, qui ne me permet malheureusement pas de regarder le résultat de la tête aux pieds, mais je me hisse un peu pour tenter d’y voir un peu mieux malgré tout. Je n’arrive à voir que le décolleté, guère plus, cela dit je me fais quand même un avis. « J’aime bien la coupe, je crois… Et la couleur est vraiment jolie. T’en penses quoi ? » Demandé-je en allant chercher son regard sur le côté. Ce qu'elle en pense sur moi, à l'évidence…




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Jeu 10 Sep 2015 - 22:40

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


C’est difficile. Ne pas regarder.

C’est une réalisation étrange, inattendue, violente. Ne pas regarder est… un effort. Parce que je voudrais que mon regard s’évade vers elle. Avec une grimace, je me sers un verre d’eau et l’avale, d’un trait. Je n’avais pas compris, pas réalisé, pas avant cet instant… avec sa douceur, sa gentillesse, sa gourmandise… Elle a des airs de chou la crème que l’on voudrait dévorer. Le verre à présent vide est posé sur le plateau de la table alors que je secoue le visage, en m’admonestant mentalement.

« Tiens, je n’ose pas forcer, enfin c’est surtout que c’est inaccessible pour moi. »
Je pivote vers elle, avec un sourire léger. Je vais attacher ça…Je le lui assure. Et je me glisse dans son dos pour faire glisser la fermeture éclair, dissimuler la courbe pâle du dos sous deux lèvres de tissu. Mes mains tirent un peu sur le tissu, pour faire disparaitre un pli. Le coton se tend sur l’arrondi d’une hanche.

Un peu ronde. Pas potelée, loin de là… Juste…ah. Juste… Je lâche le tissu, elle papillonne vers le miroir. Et moi je songe à une autre blonde et à ses sourires à elle, ses certitudes à elle, ses aigus et ses sombres. Je souris, un peu, pensive. Je les compare mentalement. La douce, qui s’est infiltrée, un peu, sous ma peau, sans que je le sache. L’amie. Et l’autre, la râpeuse. Qui s’est plantée dans ma chair. Qui a fait mal, qui vibre, qui ne cesse de s’aiguiser… Que j’aime. Qui serait mon ennemie, sans ce sentiment-là…

« J’aime bien la coupe, je crois… Et la couleur est vraiment jolie. T’en penses quoi ? »

« Attends, viens… dans ma chambre tu pourras te voir en entier…. »


Tu vois ? ça finit tout de même dans ma chambre, Charlotte. Et l’idée me fait rire, un peu. Silencieusement. Dans un autre univers,peut-être…

« Elle te va comme un gant, je trouve. On dirait que je l’ai créée pour toi… »


La couleur, la coupe et le tissu. Le tout. Peut-être pourrais-je creuser un peu plus les pinces dans le dos, de quelques millimètres… Mais il n’y a rien d’autre à modifier.

J’ouvre la porte de ma chambre, soupire devant son état, puis hausse les épaules. Le miroir est dégagé, alors, qu’importe le désordre sur le bureau et l’armoire ouverte ?

« Si elle te plait, après les examens, si tu veux… Tu peux l’avoir. Il faut juste me dire si tu la trouves trop courte... que je ne rétrécisse pas définitivement l'ourlet, pour mon modèle »

Elle n'est pas si courte, cette robe, mais...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Mer 30 Déc 2015 - 19:19

avatar
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


Me voir en entier. Non…
La voir en entier. Ta création, et peut-être un peu moi…

Face à ce miroir, dans cette chambre que j’ai à peine le temps de découvrir, je me regarde vêtue de cette robe qui a tout pour me plaire. La couleur crème, les retombées de tissu droites ou subtilement recourbées, les coutures et les broderies qui s’assemblent proprement, joliment. Personne ne pourrait dire le contraire, cette robe est le travail d’une couturière méticuleuse, probablement passionnée.



Mon regard voyage sur ce reflet, sur ces arrondis élégants, soyeux. Pas sur moi, pas sur ce visage que j’évite toujours un peu, par habitude. Néanmoins, les pans de tissus collent et recouvrent ma peau de façon presque impeccable ; ces formes que j’essaye souvent de dissimuler ne me gênent pas, ou plus. J’apprécie ce que je vois, quand bien même j’ai ce sentiment bizarre d’être à nue. C’est la première fois que je porte une tenue confectionnée par une connaissance. Une amie… ?

A travers la glace, je croise son regard et me sens saisie par un sentiment étrange, un qui laisse place à un sourire. Ce n’est pas le malaise, même si ça aurait pu pourtant, car je n’ai jamais aimé être le centre de l’attention. D'ailleurs dans cette situation, je ne sais plus trop quel est-il, moi ou cette robe… Moi dans cette robe, une entité.

Je tourne sur moi-même, appréciant presque trop le rendu. Je songe à Nora qui n’en croirait pas ses yeux. Moi, sa petite sœur adepte des petites boutiques de prêt-à-porter intimistes parisiennes, celles dont on ignore souvent l’existence. Très rares sont les fois où je me plie à la corvée des essayages, et surtout pour des robes de ce genre. Celle-ci, pourrait presque être portée à une soirée de gala et les boutiques qui vendent ces confections, moi, je les évite toujours. Mais là… « Elle est vraiment superbe. Tu as des doigts de fée, pour créer ça. » J’en serais presque à rêver, déjà, qu’elle m’appartienne le temps d’une soirée. Les rêves, c’est un peu mon truc à moi. Je sais cependant qu’ils ne doivent pas s’éterniser. « Mais je serais gênée d’accepter. Tu devrais la garder, c’est ce que font les jeunes créateurs en attendant d’avoir suffisamment de tenues pour toutes les exposer, non ? »

Je me détache du miroir et lui adresse un sourire complice. Mes yeux s’autorisent un nouveau voyage, celui qui consiste en l’exploration de son univers. Comme une enfant, je touche avec les yeux, laissant mes mains liées dans le bas de mon dos. Cette chambre possède tout un tas d’empreintes bien à elle, ici et là, qu’il me plaît de découvrir. « Tu as de la chance d’avoir ta propre chambre. Je partage la mienne avec une amie, sur le campus. Ça ne me laisse aucune intimité… » Dis-je bientôt, songeuse, en me rapprochant du bout de son lit pour m’y asseoir. Mon visage se relève et je vais chercher son regard, un vague sourire sur les lèvres. « C’est bizarre, en fait, tout ça… » Que j’ose dire ça, déjà, et puis tout le reste. « D’habitude, il se passe beaucoup de temps avant que je me sente bien avec quelqu’un, mais avec toi, c’est différent. C’est comme si… on s’était déjà connues, tu vois ? Pourtant je ne connais presque rien de toi. Suis-je la seule à être un peu curieuse ? » Et je demande cela tout bas, avec un petit air de défi dans la voix qui n’est pas sans rappeler combien ça peut être difficile pour des filles comme nous, de se dévoiler.




Le vent nous portera.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   Mer 10 Fév 2016 - 20:58

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


"Elle est pour toi. "

J'en referai une autre, ou je me contenterai de ses photographies... Tout ce que je crée n'est pas destiné à être précieusement conservé, et ... j'ai envie de faire plaisir à Charlotte. Je suis son regard, qui parcourt ma chambre. Elle pourrait être mieux rangée, elle pourrait être mieux décorée, elle pourrait... Mais elle est mienne, je n'en ai pas honte, et, comme le souligne la française, c'est une chance d'avoir un espace personnel.

"J'ai aussi vécu sur le campus. Dans la maison des gammas et bon... Les chambres ne sont jamais vraiment "à" quelqu'un, là-bas..."

Elle s'assoit et je l'imite, tirant la chaise de bureau, m'y installant à califourchon, le menton appuyé à les avants bras, sur le dossier.

"Tu crois aux vies antérieures? Imagine nous en princesses égyptiennes... Soeurs... Ou nous partageant un même pharaon... Ou ... ennemies?"

Je grimace un moment.

"Non, pas ennemies... Je ne sais pas si je crois à la réincarnation, mais je ne nous vois pas ennemies..."

Je retrouve mon sérieux, presque, il me suffit d'un instant de silence. Je n'imaginais pas qu'il lui faille du temps pour se sentir à l'aise, elle m'a toujours semblé sociable, souriante. Pas une de ces filles à la sociabilité envahissante, aux sourires de loups, aux cris de pintades en chaleur... Mais une fille calme, agréable, avec qui il était facile de parler et de partager.

"Tu me mets à l'aise... Je suis souvent ... un peu.... sur la défensive, mais je ne sais pas comment tu fais... Tu es surement magique."

Tu me fais du bien. Elle pourrait le lui dire, si la phrase n'était si directe. Si elle n'était effrayante, dans sa simplicité, dans sa vérité. Je me sens bien, je ne me pose plus de questions, mes incertitudes se taisent. Tu es magique. Elle ne dira surement jamais tout cela. Mais elle le pense très fort, en cet instant, en dévisageant la blonde, en se posant des questions, soudain, sur le "pourquoi" de ses réactions.

"Pose-moi toutes les questions que tu as. J'essaierai de répondre."
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: water and a flame (lola)   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
water and a flame (lola)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Personnages tournant souvent dans le monde du Water Boy...
» Horrible...Histoire de la petite Lola...
» Renom / Honneur Flame D. Elric

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Les logements-
Sauter vers: