Partagez
 

 Make them suffer ! (PV Darius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Make them suffer ! (PV Darius)   Make them suffer ! (PV Darius) EmptyJeu 29 Jan 2015 - 21:36

avatar
Invité
Invité

Make them suffer ! (PV Darius) Empty

La tête lui tournait, sans doute avait-elle trop forcé ces derniers jours, et l’insomnie de la veille l’avait défrichée de sa forme physique habituelle. Lucy s’était tout de même rendu à son lieu de travail, avait ouvert la salle et avait assisté à quelques cours de boxe qui avaient lieu dans ses locaux. Bien sûr, elle avait alterné avec de la paperasserie habituelle, chose qui ne la passionnait pas particulièrement il fallait bien l’avouer, mais tenir une entreprise, aussi « petite » soit-elle, devait être fait convenablement et d’une main de fer. Entre deux entraînements, elle monta dans son bureau à la senteur de mandarine douce et parti à la recherche d’un éventuel cachet égaré. Elle parvint à en trouver un au fond de son sac à main, et l’avala avec une gorgée d’eau bue à la bouteille.

Elle vérifia si de nouveaux mails n’était pas arrivés durant la journée, à 22h passées, sans doute était-ce nécessaire de procéder à un relevé. Rien de spécial en soi, quelques spams, des demandes pour des inscriptions, et même quelques factures électroniques. Elle classa le tout et organisa sa journée du lendemain ainsi. Le dernier cours était en train de se terminer dans la grande salle, ils étaient effectivement tous en train de ranger leurs effets afin de partir. Le professeur vint à elle et lui serra la main avant de s’en aller. Les élèves mirent du temps à sortir, elle resta à la porte d’ailleurs afin de les saluer.

Chose qu’elle faisait tout le temps, en règle générale. Sauf que des malotrus s’invitèrent à la fermeture de la salle.

Ils prirent à parti deux élèves en particulier, c’était tout un groupe qui était là, devant eux. La plupart des élèves s’étaient éclipsés pour rattraper leur bus ou rentrer chez eux. Mais leur violence était ciblée, leur haine également. Ils transpiraient la malveillance et le coeur de la demoiselle se serra à la simple vue de ces idiots rassemblés comme des moutons - pour se sentir plus forts, admettons-le.

Apparemment, ils connaissaient plutôt bien leur cible. Lucy s’interposa lorsque l’un des assaillants s’approcha dangereusement d’un des élèves, proliférant des menaces qu’il allait sans aucun doute mettre à exécution ce soir même. Dans la pénombre, elle avait du mal à discerner les traits de visages, aussi s’avança t-elle pour s’interposer entre les deux.

« Je n’ai pas besoin de savoir pourquoi vous êtes ici, mais une chose est sûre, vous devriez partir immédiatement. »

Le bras qu’elle avait mit entre les deux individus était symbolique. L’un des agresseurs la regarda avec des yeux d’abord agressifs puis langoureux, la dévisageant.

« Qu’est-ce que t’as ? Tu as le gourdin ? Ca doit faire longtemps que tu n’as pas conclu, non ? Pauvre mec. », cracha t-elle.

Il s’imposa à elle et n’eut le temps de réagir, elle lui envoya son genou dans l’entrejambe. Il se tint les parties, mains en coque, gémissant de douleur. Ca ne calma pas les autres bien au contraire, ça attisa leur colère. Elle réussit à se défaire d’un autre qui voulait lui faire du mal, ses deux élèves tentèrent de se débattre eux aussi avec l’expérience qu’ils avaient de la boxe. Malheureusement, elle n’avait que des notions en terme de self-défense, et ne put contrer l’assaut de deux d’entre eux. Elle reçut une gifle violente sur la joue, tandis qu’on la plaquait contre le mur. Ils allaient aller plus loin mais une grande silhouette apparut derrière les visages offensants de ses geôliers.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Make them suffer ! (PV Darius)   Make them suffer ! (PV Darius) EmptySam 31 Jan 2015 - 13:53

avatar
Invité
Invité

Make them suffer ! (PV Darius) Empty

Make them suffer!
Darius cherchait depuis des mois une réponse à sa question. Il avait remonter la piste depuis l'hôpital, retrouver le médecin qui s'était occupé de son cas, de lui retirer la balle qu'il avait dans l'épaule mais ce n'était pas lui qu'il fallait remercier. Il cherchait après la personne qui l'avait sauver, un véritable ange gardien. Il avait reçu le nom des infirmières présentes lors de l'opération mais ces derniers s'étaient rayés de sa liste les un après les autres jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un, celui d'une certaine Lucy Cassidy. C'était donc elle qui lui avait sauver la vie alors que son coeur s'était arrêté de battre durant plusieurs minutes. Elle ne travaillait plus à l'hôpital, ni même dans le milieu hospitalier s'il en croyait les dires de ses anciennes collègues. Peu importe, il avait continué ses recherches, éplucher l'annuaire pour retrouver sa trace et, après presque huit mois de recherches, il avait enfin une adresse. Le papier tremblant entre ses mains, il observait la porte qui lui faisait face sans réellement oser s'en approcher. Et si elle ne se souvenait pas de lui, ou même, si elle ne voulait pas lui parler ? Après tout, c'était un condamné pour vol à main armée, un criminel comme on préfère ne pas les approcher. Une capuche sur la tête, un bonnet en dessous de celle-ci, il restait dans l'ombre d'une ruelle en face. D'après ce qu'il remarqua, la demoiselle travaillait maintenant dans le milieu de la boxe, un changement de carrière assez brutal. Les heures passèrent alors qu'il restait là, figé, paralysé sans trouver au fond de lui le courage de l'approcher.

Il finit par chiffonner le papier, ce n'était peut-être pas une bonne idée, et le jeta dans la poubelle se trouvant non loin de là. La nuit venait à tomber et les élèves quittaient la salle de boxe petit à petit mais aucun signe d'elle. Résigné, Darius glissa les mains dans ses poches pour rentrer chez lui, sans doute accompagné d'une bouteille pour se lamenter du couard qu'il était. Lorsqu'un bruit de porte retenti derrière lui, en ultime espoir, il se retourna pour voir si ce n'était pas celle à qui il devait d'être là aujourd'hui, bien qu'en fin de compte, il ne savait même pas à quoi elle ressemblait. Mais à la place, c'était plusieurs personne qui semblaient vouloir rentrer dans le bâtiment. Sans doute chose courante dans une salle d'entraînement, mais l'heure pour commencer ce genre de séance fit tiquer l'ex-taulard. Il hésita un moment, une de ses jambes voulant s'avancer alors que l'autre refusait le moindre mouvement, l'une contrôlée par son coeur alors que l'autre l'était par son esprit. Il sera finalement ses poings, toujours ancrer dans ses poches avant de se diriger vers la salle. Il n'était pas forcément un bagarreur dans l'âme, comprendre par là qu'il n'aimait pas spécialement se battre, mais c'était également une bagarre qui lui avait valu la vie sauve dans le pénitencier où il passa une partie de sa peine avant d'être libéré. Sauvant ce jeune afro-américain du gang rival, il s'était taillé une place auprès d'Angel, à qui il venait de sauver le petit frère. Une mauvaise action pour un bon but ne la rendait pas meilleure ? Ce n'était pas vraiment le temps pour entrer dans de la philosophie de comptoir alors que ses mains empoignèrent la porte et l'ouvrit doucement pour se glisser à l'intérieur.

La salle était encore pleinement éclairée. Il y avait de sacs d'entraînement le long d'un mur et au centre de cet dernière le ring, bien évidement. Mais son regard fut très vite attiré par la bagarre qui avait lieu dans un coin, visiblement entre deux groupes inégaux, l'un de assaillant, comme il le compris, se retrouvait déjà à terre et peinait à se relever, la main sur ses parties intimes, hurlant des ordres aux autres pour "faire payer à cette garce", selon ses mots. Il aperçu alors une jeune femme collée contre le mur, deux hommes se concentrant sur elle. Son frère, dans ses seules bonnes pensées, lui avait expliqué un jour que, s'il était confronté à ce genre de situation, il devait toujours être du côté du plus petit nombre. Il s'avança en direction de la fille, attrapant la tête du premier agresseur à terre pour lui faire rencontrer son genoux au passage, histoire de le mettre à terre pour ne pas qu'il puisse prévenir les autres. Il agrippa alors celui qui tenait la victime par les épaules et le colla à son tour sur le mur, avant de l'agripper par le col et de donner des coups de poing dans sa direction. Sa technique était très loin d'être orthodoxe, c'était plus, comme on pouvait s'en douter, une technique de prison, du combat à la rude pour survivre plutôt que des techniques du noble sport comme on l'appelait. Très vite, l'homme cracha du sang suite au mouvement répéter au niveau de son ventre. C'est à ce moment que l'autre assaillant se fit remarquer, sortant de sa poche un couteau papillon qu'il fit tournoyer en cherchant à attaquer Darius. L'homme ne se laissa pas abattre et, au moment de l'assaut, il leva sa main pour attraper la lame directement. le métal s'enfonça dans la paume de sa main, forçant Darius à grimacer en serrant des dents. Il fit pivoter la lame pour que l'agresseur lâche l'arme, ce qu'il fit après une torsion suffisante du bras. Il ne demanda visiblement pas son reste, voyant déjà deux de ses amis à terre en un rien de temps face à cet homme déterminé. C'était un peu la règle en prison, tu devait t'imposer directement comme quelqu'un à ne pas embêter et les gens comprenaient assez vite à qui ils avaient affaire. Il cria les nouveaux ordres aux deux restant, leur indiquant d'aider à relever les deux hommes tombé au combat avant de prendre la fuite. Darius les suivit jusqu'à la sortie, où il pu les voir s'enfuir dans la nuit. Il regarda alors sa main pour la voir baigner dans le liquide rouge et épais qui s'échappait de la plaie. Il retira son bonnet et le sera dans sa main pour éponger autant qu'il le pouvait avant de retourner à l'intérieur, s'approcher de la demoiselle à qui il tendit la main droite, celle épargnée par la lame, pour l'aider à ce relever. "Vous allez bien, mademoiselle ?" De leur côté, les deux élèves, d'après ce que Darius avait compris, se précipitèrent également devant elle.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Make them suffer ! (PV Darius)   Make them suffer ! (PV Darius) EmptyMer 11 Mar 2015 - 13:53

avatar
Invité
Invité

Make them suffer ! (PV Darius) Empty

    À ce moment-là, elle aurait aimé avoir une arme, au moins pour les effrayer et qu’ils ne s’en prennent plus à ces deux élèves qui fréquentaient sa salle. Avoir une arme certes, mais l’utiliser n’était pas dans ses projets. Lucy n’était pas pour la violence, pas celle qui faisait couler le sang par des effluves de haine et de colère. La boxe avait certes sa dose d’agressivité, mais ce n’était pas tout à fait pareil, c’est son frère Ace qui le lui avait fait comprendre. Car oui, au départ, l’ex-infirmière n’était pas dans cet ordre d’idées, elle a toujours été pacifique dans l’âme.

    Elle sentit leur corps étranger se coller presque au sien, les membres se resserrer autour d’elle. Lucy, paralysée par la peur, n’eut d’autre choix que de laisser étouffer un sanglot, fermant les yeux aussi forts qu’elle le pouvait, les membres crispés, figés. L’impression oppressante et cataclysmique que le fantôme d’un passé encore frais resurgissait, la gangrenant de l’intérieur. C’était celui de son petit-ami, elle voyait encore son visage dans le noir de ses paupières. Elle aurait réagi autrement s’il ne s’agissait pas d’hommes, et s’ils n’étaient pas plusieurs à s’en prendre à elle, c’était une certitude. Son coeur palpitait dans sa poitrine, tandis qu’elle hyperventilait ses poumons jusqu’à en perdre le fil de sa respiration. Les lèvres asséchées, le corps froid, elle se désintégrait sur place. Jusqu’à ce que des mouvements se fassent sentir autour, la main qui lui agrippait la hanche fut détachée avec violence, puis, petit à petit, les accroches disparurent. Toujours contre le mur, elle n’osa pas rouvrir les yeux, et se tint la tête, tentant de calmer sa respiration. La crise d’angoisse qu’elle était en train de canaliser était décuplée par son traitement actuel, elle le savait. Lucy se laissa glisser progressivement le long du mur, jusqu’à se retrouver fesses à terre, les jambes flagellantes et prises de légers spasmes.

    Dans sa tête ne résidait pas seulement un vide sidéral, il y avait surtout des pensées qui foisonnaient, des pensées parfois toxiques qui empoisonnaient sa raison. Vint la peur du regard de ses deux élèves, qu’allaient-ils penser d’elle, qui avait jusque là toujours été droite et solide, une montagne sous un visage angélique ? Ses faiblesses avaient été mises à découvert et elle se sentait affreusement déstabilisée, elle se demandait même si elle allait réussir à revenir demain travailler. Lucy eu également la promesse qu’elle avait faite à son frère il y a quelques années, alors qu’elle avait tenté de se donner la mort. Il fallait qu’elle l’appelle absolument dès que tout cela était terminé. Absolument.

    Mais en aurait-elle seulement la force, le courage ? Peu importe le contexte, elle doutait perpétuellement de ses capacités, notamment en la matière.

    Les minutes parurent des heures, et, lorsqu’on la tira de sa crise, c’est une voix qu’elle croirait avoir déjà entendu qui faucha l’air.

    « Oui, oui, je vais bien…je vais remonter, je vais… »

    Elle tenta de rouvrir ses yeux, elle fut alors frappée par les leds du plafond, qui lui troubla la vue un instant. Encore tétanisée, elle ne remarqua pas l’autre main blessée de l’homme, seulement celle qu’il lui tendait. Mais elle transpirait l’effroi, et même si elle semblait concevoir la bonté de ce garçon, elle ne savait pas jusqu’où elle pouvait vraiment aller. Lucy était certaine de ne pas l’avoir vu tout à l’heure, il ne faisait donc pas partie des élèves, ni même du groupe qui les avait attaqués. Elle ne savait même pas ce qu’elle devait faire, porter plainte ? Son cerveau ne voulait plus marcher correctement, Lucy était guidée uniquement par ses émotions et agissait par pulsion à ce moment même.

    Le fait d’avoir réactivé sa perception sur la réalité fit redescendre progressivement la tension, elle fut d’autant plus bouleversée que les deux élèves, âgés de 21 et 23 ans, s’enquirent également de son état. Avant même qu’ils ne lui demandent quoi que ce soit, Lucy s’adressa à eux avec des mots bafouillés mais sincères :

    « Rentrez chez vous, ne vous inquiétez pas, la salle sera ouverte demain. Si besoin j’appelle un taxi qui vous ramènera. Soyez prudents… »

    Eux aussi un peu sous le choc, car c’était de leur faute - entre guillemets - si la bande était venue frapper jusqu’à la gérante de leur salle de sport, elle ne savait d’ailleurs pas quelles querelles étaient à l’origine de ce guet-apens, et ne voulait même plus en entendre parler. Les deux jeunes s’en allèrent en prenant le choix de se dépêcher de rentrer chez eux. Lucy tenta enfin de se redresser, s’appuyant d’abord contre le mur pour se stabiliser et tenta d’attraper cette main qui s’était tendue de nouveau vers elle. Elle s’en saisit, mais avait nettement surestimé l’énergie dans ses jambes, qui s’étaient tout simplement évaporées avec les récents événements. Lucy vacilla et se rattrapa au vêtement de l’homme au niveau de son torse tant bien que mal, baragouinant des excuses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Make them suffer ! (PV Darius)   Make them suffer ! (PV Darius) Empty

Contenu sponsorisé

Make them suffer ! (PV Darius) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Make them suffer ! (PV Darius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Première leçon à donner [Mike Natoli]
» I'll make you wish you had a soul to sell [PV Joe]
» Pokédex de Darius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: