Partagez
 

 Take me somewhere I can breathe. - Legan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyJeu 19 Fév 2015 - 18:20

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

I'm moving, I feel it.
lena & logan.
fiche par ©century sex

Ce n’était qu’un sac au milieu de la route et pourtant, j’ai dévié et manquer d’écraser quelqu’un ou de causer un accident. Je sens mon cœur battre de ma poitrine, tellement fort que je pouvais l’entendre sans problème. Je m’arrête sur le bord de la route, éteint le moteur et essaie de retrouver un état d’esprit normal.

C’est impossible.
L’image… elle revient, encore et encore…
Il n’y a qu’une façon de s’en débarrasser.
Comme à chaque fois…

Le regard se levant dans le rétroviseur intérieur, je prends la pire décision de ma vie. Chose que je ne devrais pas faire mais je n’y peux rien. Ça me fera du bien. La nuit a décliné depuis longtemps et certaines rues étaient bien assez désertes pour faire des folies. Ce soir, il n’y a pas de courses mais elle reste quand même déserte de la part de beaucoup d’habitants.

Parce qu’il y a toujours des petits fous comme moi…
Des imbéciles qui risquent leur vie pour des km/h bien loin de la limite.

J’avance encore sur un kilomètre avant de m’arrêter. Ma voiture n’est pas vraiment faite pour la course mais ce n’est pas non plus une épave. Personne hormis moi, ma voiture et cette route. Je sens déjà l’adrénaline prendre mes muscles au fur et à mesure que ma décision est prise.

Mon pied écrase la pédale, la voiture s’emballe et fonce.
50…
70…
90…
110…
130…

Une fille. Simplement le temps de presser à fond la pédale de frein, de tourner le volant pour la frôler avec seulement 20 centimètres. La voiture s’immobilise trente mètres plus loin. Mon souffle s’était coupé à l’instant que je l’ai vu et elle s’est emballée dès que la voiture s’est arrêtée.

Je ne veux plus tuer.
Je ne veux plus faire de mal.

J’angoisse, malgré moi. Je la sais indemne mais je ne peux m’empêcher de retenir l’angoisse de cette éventualité frappante : j’ai failli retirer la vie de quelqu’un. Je m’étais promis à mon retour de ne plus le faire car mes nuits sont hantées par ce dessein.

Impossible de refaire surface.
Mon cœur est serré, je ne peux rien faire.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptySam 21 Fév 2015 - 23:23

avatar
Invité
Invité

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

Les doigts de Lena glissent sur son t-shirt, caressant la montre de poche qui se balance à son cou, sous son haut. Les secondent claquent contre sa peau. Les minutes grondent contre ses envies. Les heures gravent le temps à son enveloppe corporelle.

Les rues ont toutes des noms étrangers. Les magasins ont tous des noms qui brûlent la langue. Les gens ont tous cette parole qui coule, impossible à retenir, à comprendre, à assimiler. Lena, elle ne sait pas comment apprivoiser ces gens. Ceux qui personnalisent sa déportation. Ceux qui tuent lentement ses souvenirs palpables de l’Allemagne. Lena, c’est la fille qui hante les rues sans vraiment savoir où elle va, incapable d’accumuler assez de volonté pour aller quelque part.

Lena, elle voudrait . . .

Elle ne veut plus rien. Lena, elle est aveuglée par un flash, par un mouvement, par une proximité dangereuse. Lena, elle n’arrive plus à s’agripper à l’image de Allemagne natale. Lena, elle a perdu sa lumière. Il ne reste que les deux faisceaux qui émanent de ce montre d’acier. De cette carcasse métallique dont elle pourrait démonter le moteur les yeux fermés.

Furieuse, son petit corps s’approche de la voiture qui a failli la renverser. Elle rue la portière de coups de pieds, laissant de petites marques avec la pointe de ses bottes d’armée. « Dumm amerikanisch, die nicht führen können! » ( Stupides américains qui ne savent pas conduire! ) S’insurge Lena, dans les accents carrés de sa langue natale.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyDim 22 Fév 2015 - 0:18

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

I'm moving, I feel it.
lena & logan.
fiche par ©century sex  

L’impression d’être mort, de ne plus exister.
Même le flux sanguin ne semble plus me parcourir le corps.
Cette impression s’accrut, je meurs, c’est ça ?

Et pourtant, je suis loin de la vérité. Alors que je pense mourir, une autre personne qui a failli l’être bien plus que moi semble répondre à la situation de façon plus qu’énergique. Et c’est plus que normale ! A quelques centimètres près, j’aurais pu la faucher, lui retirer la vie et me rendre à nouveau coupable envers le monde d’une mort.

Elle ne mérite pas cela.
Cette fille, apparemment, elle ne mérite pas la mort.

Elle martèle ma voiture de coup la portière où je suis. Elle me réveille de cette transe, de cette angoisse qui s’est emparée de mon cœur. Les mains sur les jambes, je tourne la tête et observe la personne qui me fait face. Des cheveux roses comme une barbe à papa, un style assez particulier dans sa façon d’être et… une langue qui m’est inconnue à traduire mais que j’identifie comme être de l’allemand.

Cette fille peut paraitre folle hors contexte. Moi, je lui donne raison et espère que de frapper lui permet d’extérioriser sa colère.

J’aimerais pouvoir faire autant avec tout ce que j’ai sur la conscience.

Finalement, je me décide à faire face à la jeune femme. Dans cette rue déserte, froide à ce que je constate quand un léger frappe mes bras nus, je fais face à la demoiselle que je dépasse d’une bonne tête.

« Je suis désolé. » dis-je calmement à en paraitre presque effrayant. « Je ne t’ai pas vu arriver. »

Je l’observe.

« ça va ? » Histoire de savoir si elle n’est pas blessée. A priori, non mais sait-on jamais.





smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyMar 24 Fév 2015 - 15:21

avatar
Invité
Invité

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

Lena, elle s’en balance de cabosser sa bagnole. Lena, elle veut seulement être débarrassée de ces imbéciles d’américains qui ne comprennent rien. Ses pieds qui résonnent contre l’acier de la voiture, ses poings qui terminent cette symphonie par un gong, le type qui finit par s’extirper du monstre métallique, Lena qui voudrait l’assassiner. Ce pays la tuera avant qu’elle ne retrouve son pays. « Je suis désolé. Je ne t’ai pas vu arriver. » Dit le type, sans grandes émotions dans sa voix. Lena, elle déteste les menteur. Il ne pense pas un mot de ce qu’il a dit, ce grand américain à la vitesse folle. Les doigts de l’allemande s’agrippent à la chaîne qui lui pend autour du cou, comme on s’accrocherait à une bouée, comme elle s’accroche au temps. « T’avais qu’à regarder, tu pouvais pas me louper, je suis rose. » Grogne Lena, l’adrénaline déliant sa langue, son fort accent prenant le dessus sur la prononciation habituelle de ces mots qui sont forcés entre ses lèvres.

La lumière des lampadaires joue avec la chaussée, créant un jeu d’ombre. Lena, elle retrouve sa silhouette sur la rue, son double, son elle-même trait pour trait. Plantant ses bottes dans le sol, plantant son regard dans celui de ce garçon qui ne sait visiblement pas conduire, Lena se contente de le toiser, rancunière. « ça va ? » qu’il demande, parce que c’est la chose à faire. L’allemande fronce les sourcils, certaine qu’il n’en a rien à faire de son bien être. Elle n’est qu’une fille de rue, qu’une fille de temps, qu’une rien, vraiment. « Ça ira mieux quand je serai débarrassée de toi. » Lance Lena, accompagnant le tout d’un sourire mauvais, d’un laisse-moi crever. La rancune est une bien vilaine créature. Lena, elle s'est efforcée de n'en vouloir à personne, de tout comprendre quand on l'a déracinée. Cette déportation a cultivé la noirceur qu'elle a toujours porté en étendard.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptySam 28 Fév 2015 - 17:13

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

I'm moving, I feel it.

lena & logan.
fiche par ©century sex  

La froideur d’âme a toujours caractérisé ma personnalité auprès des gens. Je suis tellement loin de ce que je devrais exprimer mais je suis incapable de montrer à quel point je suis désolé d’avoir failli lui faire du mal, d’avoir attenté malgré moi à sa vie. Je suis déjà retourné moi-même, au fin fond de mon corps, je suis en proie à vouloir me faire, à me punir de cette bêtise, mais je ne sais pas comment et je ne vois pas en quoi ça arrangerait les choses. Elle est énervée et je lui accorde toute normalité quant à sa réaction. Même si je trouve que le fait qu’elle ait des cheveux roses, la rendent pas plus visible que quiconque. « Parce qu’on me pardonnerait de ne pas t’avoir vu si tu étais noire ? » Non. Bon.

Il est clair que je ne serais jamais son meilleur ami sur cette planète, mais je fais des efforts pour me rattraper auprès cette allemande même si je n’ai aucune idée de comment faire. Les femmes sont un mystère pour moi. Il n’y a que ma sœur que je connaisse vraiment. Je me demande si elle va bien, si elle a besoin que je l’aide parce que je me sens responsable et qu’au fond, même si son attitude n’est pas ce que je préfère, elle ne mérite pas que je me montre méchant. « Si ma présence te gêne, je vais te laisser tranquille. Je voulais simplement t’aider, t’as pas l’air d’ici, c’est pour ça. S’il t’arrive quelque chose, je m’en voudrais. »

Et c’est sincère même si le ton aussi monotone soit-il ne le montre pas. Mais ce n’est pas contre elle que je suis distant, c’est simplement le besoin constant d’être proche de quelqu’un sans trop l’être. Qu’on me connaisse, mais pas trop. Je ne force pas à l’attachement d’une personne envers moi, même si ça me fait plaisir d’avoir de bonnes relations avec les gens. « Donc, tu es sûre que ça ira pour toi ? » insistais-je. Cette fille a un sacré caractère.




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyDim 22 Mar 2015 - 16:56

avatar
Invité
Invité

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

« Parce qu’on me pardonnerait de ne pas t’avoir vu si tu étais noire ? » Lena le fixe un peu, dubitative. Effectivement, elle ne lui pardonnerait pas de l'avoir fauchée, peu importe la couleur arborée ce jour là. Lena le prend pour coupable dans cette situation. La bagnole, la vitesse, les questions stupides. La jeune femme veux simplement que les coups cessent, que les murs ne s'effondrent pas, que ses repères cessent de changer. Il y a trop de variables dans son univers pour le moment. Ça fait vaciller ses sens. Ça la débalance. L'équilibre de Lena a perdu son sens de gravité, il flotte dans l'espace comme une pièce sans importance. « Si ma présence te gêne, je vais te laisser tranquille. Je voulais simplement t’aider, t’as pas l’air d’ici, c’est pour ça. S’il t’arrive quelque chose, je m’en voudrais. » Lena sait que le type n'est pas mauvais, il ne voulait pas, il ne savait pas, mais ça ne l'excuse en rien. Si elle avait perdu la vie, il serait désolé, elle serait quand même morte. « La seule chose qui m'est arrivée c'est toi. » Grogne Lena, n'étant pas la plus compréhensive des jeunes femmes. Le type semble vouloir faire la paix, semble vouloir remettre les choses en ordre, mais ça tombe dans l'oreilles d'un sourd. « Tu voulais m'aider ? C'est drôle, j'ai cru que tu voulais m'écraser. Ça doit être moi qui comprends mal, faut dire que je suis pas d'ici. » Réponds Lena, se mots gorgés d'ironie, plongés dans une bonne couche de ressentiment. De loin, on peut imaginer l'Allemande sage et muette. De proche, faut pas s'y frotter, elle a des épines de coincées entre les dents. Lena, elle déteste qu'on lui offre de l'aide ou qu'on se serve du fait qu'elle est étrangère pour justifier quoi que ce soit. Elle est dépaysée, déracinée, mais elle n'est pas un animal perdu qui cherche son maître.  

La jeune femme souhaite seulement qu'on la laisse à elle-même, que la nuit soit sienne et que personne ne touche à ses pensées, à ses songes, à ses petits malheurs qui tournent en rond comme les aiguilles d'une montre. « Donc, tu es sûre que ça ira pour toi ? » Demande le type, insistant. Lena fronce les sourcils, ne sachant plus quoi faire pour se débarrasser du jeune homme. « Ça va, ça ira. » Confirme l'allemande de sa voix carrée. « Tu peux partir, j'ai pas besoin qu'on me tiennes la main pour traverser la rue. » Lance Lena, se demandant pourquoi il est encore là.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyDim 22 Mar 2015 - 18:30

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 26
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather
Voir le profil de l'utilisateur

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

I'm moving, I feel it.

lena & logan.
fiche par ©century sex  

Je ne suis pas un meurtrier. Enfin… pas aux USA. Je n’ai tué personne et je ne cherchais pas à le faire. Je ne suis pas devenu un dangereux psychopathe à mon retour d’Irak, simplement, j’ai eu cette pulsion, ce besoin de prendre des risques. Je pensais que la rue était vide, qu’il n’y aurait personne ce soir. Et puis, si je pars et qu’elle se fait agresser, que je ne fais rien, je m’en voudrais amèrement. Même si c’est difficile de s’en cacher. Juste une histoire de responsabilité morale que je sors, je n’ai pas envie qu’elle se fasse des idées à mon propos. Je me rends compte que ça ne risque pas. Elle ne voit que moi dans les dangers potentiels. Je ne la blâme pas même si je n’ai pas cherché à lui faire du mal directement et ouvertement. « Je n’ai tué personne ces derniers temps et ce n’est pas ce que je recherchais… » Direct, sans filtre, ça fait peur, non ? Il faudrait préciser la situation de guerre, que c’était en Irak mais je ne le désire pas. Je n’en ai pas envie. Ça serait lui parler de moi. « Je n’ai rien contre toi…euhh.. » Je ne connais pas son prénom. Tant pis.

La jeune femme est si… distante, si … même moi qui le suit, je ne me montre pas si agressif avec les gens. Il faut dire que j’ai le don d’avoir tous les mots aussi bons que mauvais qui me passent par-dessus de la tête. « Je ne cherche pas à t’assister, c’est simplement de la politesse. » dis-je d’une voix plus que posée. Une autre personne s’emballerait dans ma situation, cette fille est du genre à être rancunière et désagréable. Je m’en moque un peu. « Je voulais simplement te déposer aussi pour me faire pardonner, c’est plus agréable et sûr de le faire en voiture qu’à pieds. Mais tu es si affable que je suis sûr que tu t’en sortiras pour le reste de la nuit. » Je ne cherche pas à insister mais c’est pour être sûr qu’elle ne regrette pas de dire non. Les lieux ne sont pas sûrs la nuit et avec son caractère, elle peut s’attirer des ennuis. Mais je ne la juge pas, chacun son caractère. Je fais quelques pas en arrière dans le but de retourner dans ma voiture, tracer mon chemin.

Je lui jette un regard avant d'enclencher la porte de ma voiture.





smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. EmptyVen 22 Mai 2015 - 0:40

avatar
Invité
Invité

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

Lena, elle n'en a pas grand chose à faire des excuses, des raisons, des gens et de leurs opinions. Elle n'a rien demandé à ce grand efflanqué. Tout ce qu'elle voulait, c'est regretter son allemagne natale en paix, dans une morose nostalgie qu'elle revisite chaque fois que le soleil se lève. Lena, c'est la fille aux silences, aux mots grossièrement taillés qui écorchent un peu sur leur passage. Faut pas lui en vouloir, il y a cette part d'elle qui refuse de se conformer, il y a cette barrière du language qui gobe un peu tout ce qu'elle tente d'exprimer.

« Je n’ai tué personne ces derniers temps et ce n’est pas ce que je recherchais… »
« Je n’ai rien contre toi…euhh.. »
« Je ne cherche pas à t’assister, c’est simplement de la politesse. »


Je. Je. Je. Gaspille sa salive le dangereux qui cherche à se défendre, s’accusant lui-même au passage. Lena lui accorde un regard de cadavre, n’ayant pas la force ni l’envie de continuer à se buter contre ses apparences de bonnes intentions.

Et le pantin recommence sa rengaine, sur de ces airs égocentriques qu'il connait si bien. « Je voulais simplement te déposer aussi pour me faire pardonner, c’est plus agréable et sûr de le faire en voiture qu’à pieds. Mais tu es si affable que je suis sûr que tu t’en sortiras pour le reste de la nuit. » Lena acquiesce, approuvant ses derniers mots. Elle s’en sortira, c’est certain. Lena, c’est une battante aux airs de jeune effrontée, faut pas s’en faire pour elle. Quand le soleil se lèvera, peut-être qu’elle aura rejoint Morphée, peut-être qu’elle aura les doigts dans un compteur de temps, qui sait. Lena, elle ne tente pas de mettre sa vie à l’heure, malgré son amour des secondes qui cliquent contre son coeur, petits battements, de cette montre de poche qui pends à son cou, contre sa peau, régnant sur sa carcasse.

La voiture reprends sa course, Lena reprends sa marche.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Take me somewhere I can breathe. - Legan.   Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

Contenu sponsorisé

Take me somewhere I can breathe. - Legan. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Take me somewhere I can breathe. - Legan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» madison + just be happy to breathe
» Thea & Jude ✖ Just breathe...
» Elo - Close your eyes, take a breathe, count to three...
» Angela :: JUSTE BREATHE.
» ▬ breathe me ▬ lola et jesse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: