Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €

Partagez
 

 somewhere I can close my eyes (clay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: somewhere I can close my eyes (clay)   somewhere I can close my eyes (clay) EmptyJeu 5 Mar 2015 - 21:10

avatar
Invité
Invité

somewhere I can close my eyes (clay) Empty

SHE IS BRIGHTER THAN GOLD

Clarence & Shaé

Retrouver une activité professionnelle après des mois d’inactivité est pour l’italienne, libérateur. Ironique, lorsque certains se sentent enchaînés, enfermés par leur travail. Pour Shaé c’est l’exact contraire. Elle a adoré s’occuper de sa fille, profiter de moments privilégiés, de moments qui n’ont appartenus qu’à elles deux. Mais le costume de femme au foyer ne lui va pas. Parce que Shaé est de ces femmes qui prônent l’émancipation et recherchent l’épanouissement,  qui passe selon elle, aussi par le travail.  Un travail qu’elle effectue avec envie et conviction puisqu’il lui permet de remettre un pied dans ce domaine dans lequel elle excelle et en lequel elle a toujours cru : le droit. Et c’est après une longue journée d’entretiens en tout genre auprès de son tueur que la jeune femme prend le chemin vers Santa Monica pour retrouver la toute nouvelle et luxueuse villa familiale. Portée par les sourires de son bébé, qu’elle imagine au premier regard qu’elle croisera, ses rires lorsqu’elle fera la grimace la plus ridicule de l’univers … C’est le cœur presque serré qu’elle compte les secondes qui la séparent encore de la maison.

« C’est moi ! ». Lance-t-elle en espérant que sa voix atteigne quelqu’un à travers les nombreuses et grandes pièces de la villa. Accusant un silence pour toute réponse, à peine débarrassée de son manteau, elle prit instinctivement le chemin vers la chambre de Valentina.

Doucement, pour atténuer le bruit de ses talons hauts sur le sol, la brune s’approche de la porte entrouverte qui laisse apercevoir, baignée par les rayons jaunes et chaleureux du soleil que les baies vitrées laissent entrer à flot, une scène d’une grande douceur. Une scène qui provoque ce battement sourd au fond de sa poitrine. Le grand homme se tient près de la fenêtre, les cheveux dorés, le regard fasciné et le sourire tendre. Dans ses bras protecteurs, la petite chose se bat de toutes ses forces contre les appels de Morphée pour ne pas perdre, pour ne pas effacer cette image, ce visage qui semble la captiver autant qu’il avait pu captiver sa mère … Shaé a toujours trouvé ce quelque chose de solaire chez Clarence et pour rien au monde, elle n’avait envie de briser ce moment qu’elle admire, silencieuse, les bras croisés et un sourire attendri collé au visage. Plongée dans des fantasmes éphémères, des idées interdites qu’elle s’autorise à penser mais qu’elle taira à jamais.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere I can close my eyes (clay)   somewhere I can close my eyes (clay) EmptyMer 11 Mar 2015 - 19:51

M. Clarence Burns
M. Clarence Burns
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 11/03/2013
Prénom : Sonia
Célébrité : Chris Hemsworth
Crédit avatar : hepburns
Messages : 1106
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Leaven Campbell depuis deux ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé d'un Master en Zoologie
Job/Métier : Soigneur, responsable du secteur félin au zoo de L.A.
Adresse de résidence : Appartement 6859, Garland Avenue, Downtown
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Lysander E. Foster

somewhere I can close my eyes (clay) Empty





I've got thick skin
and an elastic heart

Recevoir un message de son meilleur ami alors que Clarence franchissait les grilles du zoo pour une après-midi de libre était déjà une aubaine. Que celui-ci ne lui demande s’il était libre pour les prochaines heures relevait du miracle. Mais lorsqu’il lut alors que c’était pour garder sa petite fille qui s’avérait être aussi sa nièce par extension, il leva presque les yeux au ciel pour remercier un Lord auquel il n’avait pas cru depuis sa tendre enfance. Alors que Shaé avait repris une activité quelques moi après son accouchement, Aaron avait été appelé pour un shooting sur le terrain. Ainsi le grand blond apparaissait comme la dernière solution, mais également la meilleure espérait-il intérieurement. Il s’était hâté de rentrer chez lui afin de déposer ses affaires et de faire une caresse à un Thor visiblement déçu. Il avait prévu de l’emmener promener, de retrouver ce tête-à-tête entre mâles qu’ils n’avaient pas réellement eu depuis que Leaven et Oréo avaient emménagé dans l’appartement. Si son golden retriever demeurait un chien dévoué à son maitre, il n’en ressentait pas moins que Clay avait moins de temps à lui accorder. Cette fois-ci, la boule de poils ne lui en tint pas rigueur et retourna gaiement à son panier, prêt à attendre le retour de l’un des occupants de l’appartement. L’ombre d’un instant, il hésita à l’emmener chez Aaron et Shaé mais il ne connaissait pas encore leur politique en matière d’animal. Si la présence de Thor aurait participé à apprivoiser le bébé aux compagnons à quatre pattes, le soigneur ne tenait à prendre aucun risque en matière d’allergie. Il l’abandonna donc pour quelques heures de réjouissance, pour un service qu’il allait rendre tout en se procurant un petit plaisir égoïste.

Trois heures peut-être que Clay avait été laissé seul avec la petite Valentina. Le temps passait réellement vite, il en était certain, parce qu’il n’avait même pas jeté un coup d’oeil à l’horloge sinon pour vérifier qu’il était l’heure de son biberon. Elle allait bientôt devoir rejoindre les bras de Morphée et alors à contrecœur, il devrait la reposer dans son lit. Il ne se lassait pas de contempler la petite silhouette réfugiée dans ses bras si larges. Elle avait l’air d’autant plus fragile, d’autant plus précieux. Il ne se lassait pas de détailler son petit visage à la fois si pur et si expressif. Elle avait ri quelques fois, gazouillé souvent et pas une seule larme n’avait coulé de ses yeux dont elle avait indubitablement hérité de sa mère. Une victoire dont il pourrait se vanter sitôt qu’Aaron reviendrait mais pour l’heure, le monde n’existait plus sinon la petite fille entre ses bras. Il s’était posté dans sa chambre, prêt à la coucher dès qu’elle s’endormirait. Près de la fenêtre, il lui faisait profiter des rayons du soleil qui allait bientôt disparaitre pour l’obscurité du crépuscule. Valentina fixait sans relâche ce visage qu’elle avait aperçu quelques fois sans reconnaitre ; ses mèches blondes et lisses qui n’avaient rien à voir avec les cheveux courts et ébènes de son père ; cette mâchoire légèrement barbue qui impressionnait au contraire des joues rasées du Campbell. Clay n’était pas impressionné par cette façon de vous voir comme si on vous transperçait l’âme. Il se sentait parfaitement à l’aise dans ce rôle qu’il avait toujours cru endosser avant Aaron. A y penser, cette réalité lui pinçait le cœur, comprenant ô combien il était déjà prêt depuis plusieurs années à éduquer une progéniture aussi belle que celle qu’il avait contre lui. Il n’entendit pas la porte claquer, ni une voix s’élever dans le salon, n’écoutant qu’un rythme silencieux sur lequel il se balançait lentement pour endormir Valentina. Elle sombra dans un sommeil certainement rêveur et ses yeux magnifiques le délaissèrent finalement. Après un faible baiser sur son front, il se retourna pour la mettre dans son berceau quand il tomba nez à nez avec Shaé posée dans l’encadrement de la porte. Souriant mais légèrement embarrassé d’être ainsi surpris, Clarence lui demanda à voix basse : « Ça fait longtemps que tu es rentrée ? » Il n’expliqua même pas sa présence ici, elle était suffisamment intelligente pour connecter les liens. Pourquoi l'ombre d'un instant, il eut envie de n'être la seule personne qu'elle aurait pu attendre ici ? Avec un air coupable sur le visage, il ajouta aussitôt: « Désolé, j'en profite un peu. Tu veux la prendre ? »


And all the helpless souls within her drowned. All save one. A lady. Whose soul is greater than the ocean, and her spirit stronger than the sea's embrace. Not for her a watery end, but a new life beginning on a stranger shore. It will be a love story. For she will be my heroine for all time.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere I can close my eyes (clay)   somewhere I can close my eyes (clay) EmptySam 14 Mar 2015 - 13:53

avatar
Invité
Invité

somewhere I can close my eyes (clay) Empty

SHE IS BRIGHTER THAN GOLD

Clarence & Shaé

L’italienne ne s’est même pas posée de question quant à la présence de Clarence dans sa nouvelle villa et auprès de sa fille. Parce qu’Aaron l’a prévenu plus tôt dans l’après-midi et parce que la présence de Clarence est aussi naturelle à ses yeux que pourrait l’être celle d’Aaron ou de Leaven. Depuis plusieurs mois ce trio atypique constitue son cercle proche, cette nouvelle famille liée par sa propre histoire, dans laquelle Shaé est parvenue à se faire une place. Et depuis l’encadrement de la porte, elle observe avec tendresse cet homme qui prend soin de sa fille comme il aurait pris soin de sa propre progéniture.  En réalité, Shaé n’est pas étonnée de la douceur, du savoir-faire et de l’assurance de ses gestes. Clarence a appris ces rituels, année après année, en tant qu’ainé de la fratrie Burns et aujourd’hui il les réalise dans une tout autre posture. En tant qu’homme accompli et capable de construire à son tour sa famille à lui … Et l’italienne n’a aucun mal à imaginer les enfants courir, rire et chahuter autour de lui. Elle a toujours été persuadée qu’il sera père d’une famille nombreuse, comme celle au sein de laquelle il avait été élevé. Les rayons paternels qui se dégagent de la scène à laquelle elle assiste brillent, l’éblouissent, ils ne mentent pas. Clarence fera un père exemplaire, elle n’a aucun doute là-dessus. Elle n’en a jamais eu aucun. Parce qu’il a toujours représenté cette figure protectrice, paternel qui lui plait tant. Comme s’il pouvait se jeter à corps perdu dans une guerre, un raz de marée et ce pour un simple sourire de l’être aimé … Une attention à laquelle elle ne prétend plus mais qu’elle envie encore … parfois … Et alors que la brune se perd dans sa contemplation et ses réflexions, Valentina abandonne le combat et se laisse plonger dans un sommeil bien mérité encore bercée par les bras sécurisant de Clarence qui vient déposer un baiser sur son front et se tourne pour placer le bébé dans son berceau. C’est à ce moment-là qu’il s’aperçoit de la présence de l’italienne, bien trop concentré, bien trop enfermé dans sa bulle d’intimité et de tendresse. Shaé se redresse et lui sourit tout en s’approchant d’eux. « Je viens d’arriver ». Déclara-t-elle à voix basse pour ne pas avouer les longues minutes qu’elle a passé et qu’elle aurait encore pu passer dans le plus grand silence à contempler le spectacle qu’ils lui offraient tous les deux. Sa fille encore dans les bras de son ami, elle passa sa main sur sa tête dans un geste enveloppant avant que ses doigts ne viennent s’échouer sur sa joue chaude et douce pour quelques caresses. « Mon bébé … ». Murmura-t-elle, le cœur au bord des lèvres, sans pour autant vouloir l’éveiller, contemplant dans le plus grand des silences son visage quelques instants avant de répondre à Clarence. « Non, dépose la, je ne veux pas la réveiller ». L’extirper à ses rêves qui rendent son visage si serein, quand bien même Shaé aurait voulu rester figée pour l’éternité avec sa fille au creux de ses bras. Clarence s’exécute et elle tire la petite couverture en laine sur son bébé qu’elle gratifie de nouvelles caresses, effectuant tous les deux ses gestes en parfaite alliance, en parfaite osmose. « Tu es doué. Habituellement elle ne s’endort pas si facilement … ». Si Aaron ou elle-même ne sont pas là pour le coucher. Shaé s’adresse à Clarence mais son regard reste ancré sur sa fille. « Tout c’est bien passé cet après-midi ? ». Ce dont elle ne doute pas une seule seconde, mais elle pose tout de même la question pour l’entendre parler de ses moments qu’elle n’a pas pu passer auprès de sa fille comme pour retrouver, courir derrière ce temps qu’elle n’a pas pu partager avec elle et qui lui arrache toujours ce sentiment de culpabilité qu’elle sait pourtant totalement irrationnel.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere I can close my eyes (clay)   somewhere I can close my eyes (clay) EmptyDim 10 Mai 2015 - 14:58

M. Clarence Burns
M. Clarence Burns
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 28
Date d'inscription : 11/03/2013
Prénom : Sonia
Célébrité : Chris Hemsworth
Crédit avatar : hepburns
Messages : 1106
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Leaven Campbell depuis deux ans.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé d'un Master en Zoologie
Job/Métier : Soigneur, responsable du secteur félin au zoo de L.A.
Adresse de résidence : Appartement 6859, Garland Avenue, Downtown
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Lysander E. Foster

somewhere I can close my eyes (clay) Empty





I've got thick skin
and an elastic heart

Le retour de Shaé signifiait la fin prochaine de son rôle de babysitter. A contrecœur, Clarence devrait bientôt délaisser le beau bébé qu’il tenait encore dans ses bras afin de revenir l’ami de la famille. Qu’était-il pour Valentina sinon un oncle par alliance ? La représentation d’une figure masculine qui n’était pas son paternel ? Officiellement, c’était sa relation avec Leaven qui le liait à l’existence de cette merveille. Officieusement, il savait qu’il partageait bien plus émotionnellement. Il se sentait à la fois déçu de devoir la laisser à ses jolis rêves de nouveau-né et heureux de pouvoir passer un peu de temps avec Shaé. Tout avait été si compliqué entre eux si bien que depuis son histoire d’amour avec Aaron, ils avaient passé peu de temps rien que tous les deux comme ils avaient pu le faire à une époque révolue. Seule la grossesse de Shaé avait permis de retrouver leur complicité, comme si c’était le symbole fort des sentiments sains qu’ils se portaient l’un l’autre. Clay la laissa s’approcher pour caresser le visage poupon de sa fille, toujours sereinement endormie. Lui qui était d’ordinaire si bavard, si enjoué, parfois turbulent dans ses réactions, il s’était réfugié dans un silence et un calme à toute épreuve sitôt qu’il avait vu la petite fille en proie à la fatigue. Il ne redoutait pas sa maladresse, il souhaitait tout simplement donner le meilleur de lui-même. Il esquissa un sourire attendri quand Shaé se résigna à la laisser retrouver son berceau confortable. Il la déposa délicatement puis il laissa la jeune mère s’occuper de la border. De toute sa hauteur, le trentenaire contemplait le spectacle, nourrissant sans scrupule ses besoins de moments paternels. Ca le travaillait, ça rongeait minutieusement des infimes parcelles de son bonheur qu’il avait pourtant enfin réussi à acquérir. Et c’était l’unique aspect de sa vie dont il discutait rarement. Comme si en parler allait briser un tabou, révéler l’inavouable : il était prêt alors que sa petite amie, elle, ne voulait pas en entendre parler pour l’heure. Pour l’heure se disait-il pour se convaincre qu’il finirait par la faire changer d’avis. Shaé lui confessa qu’il venait d’accomplir une tâche plutôt ardue et il répliqua avec un sourire victorieux : « Tu veux le secret ? Elle porte ce petit body rouge qui lui a été offert avec amour. » Il faisait évidemment référence au pyjama qu’il avait offert à une Shaé encore enceinte à ce moment-là. En changeant la petite, il n’avait pas résisté à revêtir le vêtement, pour satisfaire son orgueil.

Quand elle lui demanda si tout s’était bien passé, il s’accouda légèrement sur les rebords du lit. « Bien sûr. Sage comme une image. J’ai failli avoir droit au renvoi mais Valentina est restée polie. » Plaisanta-t-il dans un chuchotement tandis qu’il osait enfin lever son regard vers Shaé. La maternité lui allait parfaitement. C’était une vision étrange qui s’accordait parfaitement avec la vision irréaliste de Clarence mais elle incarnait joliment la femme méditerranéenne : celle qu’on devinait mère mais qu’on savait toujours femme avant tout. Shaé n’était pas prête à délaisser sa féminité ou son indépendance juste parce qu’elle était devenue mère et si ça déplaisait à certains, Clay trouvait ça terriblement courageux – et contemporain. Il y a quelques générations, les femmes ne pouvaient pas se permettre de pouvoir tout conjuguer. Pourquoi se limiter à un seul bonheur quand on pouvait profiter de plusieurs fronts ? Aaron, lui, demeurait un homme occupé mais à son tour, il semblait avoir trouvé un équilibre avec son rôle de père. C’était du moins ce qu’il lui racontait quotidiennement, serait-il capable de confesser ses faiblesses si toutefois elles étaient là ? Soudain, Clarence se trouva une faim de loup. Il avait été si absorbé par le rôle qu’on lui avait confié qu’il avait oublié qu’il était un véritable ventre sur pattes. Valentina elle aussi avait accompli un miracle, en quelque sorte. Il marcha alors lentement vers la sortie pour inviter Shaé à le suivre afin de pouvoir parler plus librement. Il était impatient d’entendre ses impressions suite à sa reprise d’activité. Le vivait-elle aussi bien qu’elle l’avait prévu ? Dès qu’elle eut franchi la porte de la chambre, il entoura ses épaules de son bras afin qu’elle se rapproche de lui. « Alors wondermaman, ça se passe comment pour toi ? » Les souvenirs d'un moment sur la plage lui revinrent. Ca lui avait manqué.


And all the helpless souls within her drowned. All save one. A lady. Whose soul is greater than the ocean, and her spirit stronger than the sea's embrace. Not for her a watery end, but a new life beginning on a stranger shore. It will be a love story. For she will be my heroine for all time.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere I can close my eyes (clay)   somewhere I can close my eyes (clay) Empty

Contenu sponsorisé

somewhere I can close my eyes (clay) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
somewhere I can close my eyes (clay)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser