Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Partagez
 

 another soul to meet my void (neil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) EmptyDim 8 Mar 2015 - 20:51

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

another soul to meet my void (neil) Empty



Another soul to meet my void

ft. Neil & Charlotte

L'eau est froide, si froide qu'elle me procure un frisson instantané, l'un de ces frissons qui devraient vous rebuter d'aller plus loin. Je ne suis pas une tête brûlée, je ne suis pas particulièrement courageuse et pourtant … Pourtant je continue d'avancer, plongeant mon second pied dans l'océan, qui ne semble pas vouloir de moi. Il encercle mes deux chevilles, m'arrache un petit cri spontané et me rappelle un souvenir datant d'il y a quelques années.

Nous étions en Bretagne en famille, chez la sœur de ma mère, tante Béatrice. Veuve depuis deux ans à cette époque, elle commençait à peine à refaire surface mais cela ne retirait pas cette ambiance lourde, pesante et morose qui régnait dans la maison. Alors avec ma sœur, nous avions décidé, un soir, par pure folie, d'aller sur la plage et de courir jusqu'à l'océan en retirant nos vêtements, comme deux simples demeurées. Les côtes du Morbihan ont beau être légèrement plus réchauffées que ces voisines plus haut, nous nous étions malgré tout gelées, une fois complètement entrées dans l'étendue d'eau. Nora a toujours été plus audacieuse que moi et cette nuit-là, j'avais d'autant plus aimé ce trait de personnalité chez elle. Un brin de folie ne fait pas toujours que du mal, j'en avais eu la preuve en sortant de l'océan, le corps revitalisé et le rire aux lèvres.

Il n'y a pas un bruit autour de moi, l'eau elle-même est étonnamment calme. Je suis le seul élément perturbateur dans cette nature silencieuse. Venir ici, sur cette crique déserte, et décider de me baigner ainsi n'a pas été innocent. A vivre toutes mes journées en colocation dans un appartement d'une quinzaine de mètres carrés à peine, il m'arrive régulièrement de ressentir ce sentiment d'étouffement, devenant parfois à la limite du supportable. Ce n'est pas la première fois que je viens me baigner aussi tardivement, mais à chaque fois la fraîcheur me surprend. Jetant un dernier coup d’œil derrière moi, là où ma robe traîne encore sur le sable, je finis par me retourner complètement afin d'avancer, sans plus faire machine arrière. Mes cuisses, le bas de mon ventre, je souffle, serre les poings, mon ventre, le bas de la poitrine, à nouveau un cri s'échappe. Et finalement je parviens à entrer entièrement. Ma tête et mes cheveux, tout y passe, je reste sous l'eau un moment, à subir la fraîcheur de l'eau piquante et quand je reviens à la surface, ce sont les étoiles plus haut qui attirent mon regard. Un contexte parfait, pour un moment parfait.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) EmptyMer 11 Mar 2015 - 21:30

avatar
Invité
Invité

another soul to meet my void (neil) Empty

L’air au bord de l’océan est frais mais mon pull suffit largement à me réchauffer des quelques bourrasques marines. Le climat ici n’a rien à voir avec celui de mon Angleterre natale, beaucoup plus gris, beaucoup plus froid. Je ne porte quasiment jamais de veste ou de manteau. J’ai même déjà presque oublié la sensation du vent glacé en hiver, lorsqu’il mord la peau, la sensation douloureuse des doigts gelés ou la forme des nuages d’eau que l’on créé à chaque souffle … Ici l’air est doux, même au beau milieu de la nuit. Et bien que piqué par une certaine nostalgie, j’apprécie cette balade improvisée sur une terre inconnue, une balade tard dans la soirée pour fuir l’écrasante solitude, pour fuir cette université dans laquelle je passe déjà le plus clair de mes journées. Et cette balade, je la fais accompagné de la fumée blanche de mon joint qui danse, danse et m’enveloppe un peu plus à chaque pas … A cette heure-ci, l’endroit est désert. Ce soir c’est moi et l’infini … Mais peut-être qu’un nouvel électron va s’additionner à notre équation puisque je tombe sur un morceau de tissu abandonné là sur le sable. Instinctivement, je me baisse pour ramasser le vêtement fluide, une robe légère qui doit bien appartenir à quelqu’un … Mes yeux scrutent les alentours, puis un remous dans l’eau, que je n’attribue pas aux va et vient des vagues, attire mon attention. Une tête blonde suivie d’épaules étroites se dessinent lentement dans l’obscurité et me laissent interdit. Sans quitter la silhouette des yeux, je m’accroupis doucement pour venir m’asseoir dans le sable. Seule la lumière blanche de la lune fait briller les contours de sa peau humide. Elle semble contempler le ciel qui lui offre son univers. Et moi, je la contemple elle. Respectant un silence d’or, intrigué et presque apaisé par ce spectacle qu’elle m’offre sans même le savoir, sans même le vouloir … Une scène rendue fantasmagorique par la substance que je fume et qui continue son chemin au creux de mes veines et dépose ce voile léger sur mes prunelles.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) EmptyVen 13 Mar 2015 - 1:52

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

another soul to meet my void (neil) Empty

Le silence est roi sur la surface de l'océan. Il ne se laisse qu'à peine importuner par ma présence et c'est cette atmosphère apaisée qui me tranquillise ; celle que je suis venue chercher. Ici, la nature semble imperturbable, pas même par l'activité humaine qui perdure, à quelques dizaines de mètres de ce bord de plage. Piquée par la fraîcheur de l'eau, ma peau réagit aussitôt avec cet effet de chair de poule irréversible. J'ai froid, oui, mais c'est ce froid qui fait du bien, celui qui revigore. Mes yeux quittent les quelques étoiles visibles de ce ciel nocturne et vont à la recherche d'une quelconque lumière sur l'horizon. N'importe quel signe qui pourrait présager la présence d'un bateau ou simplement d'êtres humains. Mais rien, absolument rien. Il n'y avait rien sur cette crique, et il n'y a rien au loin sur cet océan. Seule, je suis absolument seule. Ceux qui me connaissent bien savent que la solitude ne m'a jamais fait peur, que c'est même un sentiment qui aurait tendance à me rassurer. A l'effet de groupe, je lui préfère cent fois celui du cocon dans lequel il est bien plus simple de se sentir à l'aise et en confiance. Une évidence pour moi qui en a pourtant toujours intrigué plus d'un.

Passant mes deux mains sur ma tête pour rabattre mes cheveux mouillés en arrière, ce sont ensuite mes bras que je rabats sur ma poitrine dénudée, croyant naïvement que cela pourra me réchauffer un tant soit peu. Bien sûr, il y a un meilleur moyen pour compenser au froid dans l'eau. C'est dans cet optique-là que je me mets à nager la brasse, lentement, plongeant quelques fois complètement sous l'eau pour m'isoler davantage. Et quand un peu plus tard je repose pieds à terre en vue de retrouver le bord de plage, mon regard se pose au loin sur cette silhouette inconnue. Une qui n'était pas là il y a à peine quelques minutes, pour sûr. Je me fige entièrement quand je réalise en plus de cela que son regard est rivé sur moi et que cela ne semble aucunement le gêner. Le sentiment qui s'empare de moi ? L'embarras. Le plus total. La honte aussi, qui se manifeste soudainement tout autant que ma pudeur. Si nous n'avions pas été plongé dans l'obscurité, ce gars m'aurait certainement vue rougir au quart de tour.

Le fait est que je ne sais pas quoi faire. L'eau au niveau de mes épaules, je stagne, déloge finalement mes prunelles des siennes, intrigantes pour me retourner. Bon sang, ne comprend-il pas dans quelle situation je suis ? Faut-il que je lui crie que le seul vêtement que je porte n'est qu'une vulgaire pièce de tissu et qu'elle se trouve sur mes fesses, pour qu'il daigne partir ? Pourquoi se plante-t-il là, pile à l'endroit où je suis ? Franchement … Toutes ces questions me traversent l'esprit sans que je ne trouve le courage de me retourner pour lui demander de s'en aller. J'ose seulement tourner ma tête, une nouvelle fois pour vérifier par dessus mon épaule si ma robe n'a pas bougé de place. Il se trouve qu'elle est bien là-bas, juste à côté de lui. Levant les yeux en l'air, je retrouve l'horizon face à moi, fulminant silencieusement. Si dans cinq minutes il n'est pas parti, je prends mon courage à deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) EmptyDim 15 Mar 2015 - 22:58

avatar
Invité
Invité

another soul to meet my void (neil) Empty

Peut-être que je n’aurais pas dû m’arrêter, peut-être que je ne devrais pas la contempler ainsi. Peut-être que mes yeux rivés à sa silhouette, ma présence ici est déplacée … Peut-être, mais je ne me pose pas toutes ces questions. Je n’ai pas poussé de rideau, je n’ai pas cherché à voir à travers le trou d’une serrure, je n’ai pas cherché à l’observer, je n’ai pas voulu la voir, elle était là … Perdue à la frontière de l’eau et de l’horizon, un horizon qui elle le sait n’appartient à personne … Un horizon obscure qui ne me laisse distinguer que des formes, parfois plus évidentes grâce aux rayons blanc de la lune … Des formes qui disparaissent puis m’apparaissent en fonction des vagues, en fonction de ses envies … L’eau doit mordre sa peau, elle doit être gelée mais je crois comprendre ce qu’elle ressent à ce moment-là, seule au milieu des vagues, un pied dans l’océan, un pied dans l’infiniment grand … Ecrasée par le ciel et les étoiles, réconfortée par la solitude et l’eau qui l’enveloppe, qui la berce. J’aurais presque envie de la rejoindre si mon joint n’était pas aussi attrayant. Alors je fume, tire latte sur latte, sens mon cœur qui se calme dans ma poitrine, mes membres qui se font lourds et lents dans le sable et je profite du spectacle, rendue surréaliste par la substance illicite … Un moment qui dure quelques minutes jusqu’à ce que son regard perçant l’obscurité ne croise le miens et me sorte subitement de ma rêverie, de mon état second. Nous gardons tous les deux le silence, on se défie, s’apprivoise du regard l’espace d’un quart de seconde, mais elle retourne dans l’eau, étrangement figée par ce que je crois être de la honte, de l’embarras. Alors je lance à haute voix, dans un élan de provocation : « C’est le jeu ! ». Je souris, cet air effronté et idiot au visage et me lève difficilement, pour me rapprocher doucement du bord de l’eau en sa direction et justifier mes premiers mots. « Non ? ». Je la quitte du regard pour venir tirer une dernière latte sur ce joint qui me brûle les doigts et la gorge et que je viens écraser dans le sable pour m’assurer qu’il est bien éteint. Je reste énigmatique quand bien même le sens de mes mots m’apparait clairement. Elle savait qu’elle pouvait croiser quelqu’un. Lorsqu’elle avait fait glisser la fermeture de sa robe le long de son dos pour aller se plonger dénudée dans l’océan, elle savait qu’elle prenait un risque, ce risque. Bien que l’endroit fut désert la plupart du temps à cette heure-ci. Me redressant, je repose mon regard sur elle attendant une réaction, une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) EmptyLun 16 Mar 2015 - 17:40

Charlotte Henry
Charlotte Henry
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 27/11/2014
Célébrité : Esti Ginzburg
Messages : 477
Nationalité / origines : Française, originaire de Paris.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en langues étrangères (anglais, allemand et russe).
Job/Métier : Employée en librairie et stagiaire de Croesus Kingsley.
Adresse de résidence : Résidence Gamma Psi, dans une chambre avec Karen.
Dispo pour le rp : Non

another soul to meet my void (neil) Empty

Mais cinq minutes ne passent pas. Quelques secondes à peine ont le temps de s'écouler avant qu'une voix ne perce l'air. Une tonalité grave, bien qu'éloignée d'une vingtaine de mètres de moi, et qui m'invite à me retourner légèrement vers lui, tout du moins mon visage pour commencer. “C'est le jeu” … Sans parler de ce sourire qui orne ses lèvres de la plus espiègle façon possible. Je le vois très bien malgré l'obscurité, merci à la lune d'ailleurs, sans elle j'aurais raté la moitié du réalisme – de l'effronterie – de cette scène. Ce gars est en position de force, malheureusement pour moi, et semble s'amuser de la situation autant qu'il le peut. Quant à moi, je fronce les sourcils, fulminant un peu plus, certes par sa faute, mais surtout à cause de ma propre inconscience. L'individu se rapproche, m'enfonce dans ma galère par un nouveau mot plein de provocation et ça me suffit pour marmonner quelques mots qu'il n'entendra pas. « Je rêve … » Cela aurait été trop beau, évidemment. La réalité frappe et bien que je n'y sois pas véritablement habituée, je dois désormais payer pour une grotesque erreur de ma part. Mais, silencieusement et du coin de l’œil, je l'observe éteindre et se débarrasser de ce mégot avec une espèce de nonchalance, presque captivante. J'aurais préféré que cet instant dure éternellement plutôt que d'être à nouveau confrontée à une suite d'événements moins réjouissants. Quand ses yeux se posent à nouveau sur moi, je le fixe une seconde, ou deux peut-être, avant de décrocher. A ne plus bouger, je me retrouve davantage piégée par la froideur de l'eau qui me hérisse encore plus. C'est un fait, je ne peux pas rester ici bien longtemps encore, au risque d'attraper une crève. Et puis, ce gars, il ne semble pas du tout décidé à partir, attendant certainement le moment où je serai obligée de sortir pour premièrement jubiler et deuxièmement se rincer l’œil. C'est bas, vraiment bas, mais est-ce que ça me donne le choix ? Non. C'est pourquoi je me rapproche du bord de l'eau et donc de lui par la même occasion, sans pour autant dévoiler mon corps. Le niveau de l'eau stagne sur le haut de ma poitrine tandis que je m'agenouille dans l'océan, désormais à quelques mètres à peine de l'homme. « Ce jeu est loin d'être mon favori. » Murmuré-je d'une voix légèrement contrariée, quand mon regard noir lui s'ancre au sien. Et cela dure quelques secondes, le temps de frissonner, le temps de réfléchir à mes prochains mots, le temps de le maudire un peu aussi … « Est-ce que tu comptes attendre que je sorte de l'eau pour pouvoir en profiter ou … ? » Que je demande alors, en espérant que cela le pousse à faire le bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: another soul to meet my void (neil)   another soul to meet my void (neil) Empty

Contenu sponsorisé

another soul to meet my void (neil) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
another soul to meet my void (neil)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser