Partagez | 
 

 i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Mar 10 Mar 2015 - 0:23

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Aujourd'hui, Zoé va venir. Aujourd'hui, Zoé va me rendre visite. Cela fait deux jours que l'opération est terminée. Cela fait deux jours que je suis enfin sortie de cette anesthésie - mais les médecins ont préféré me garder un peu plus longtemps afin de vérifier que tout va bien. Il y avait eu des complications, lors des procédures, et ils ne veulent prendre aucun risque. Je les comprends : moi non plus, je ne voudrais pas prendre de risques en maniant un corps aussi parfait que le mien. Plus que parfait, d'ailleurs, maintenant que j'ai ce tout nouveau nez. Je ne veux pas voir de miroirs. Je n'ai pas de miroirs, et si j'ai déjà pris un ou deux selfies post-salle d'opération, ça n'ira pas plus loin. Tout simplement parce que ces épais bandages blancs qui recouvrent mon nez ne me plaisent pas tant que cela. Je ne suis pas réellement affectée, cela dit : je me dis que la cicatrice en dessous est probablement pire, de toutes manières ... Et puis, si tout va bien, d'ici une semaine, ils pourront me l'enlever.

Je soupire alors.

Hélas, je sais bien qu'une fois les bandages retirés, il faudra attendre un peu pour que la peau autour de mon nez dégonfle ... Mais bon. C'était le prix à payer, pour être belle, en plus des nombreux dollars que mon père a eu à dépenser pour cette chirurgie ... Et au moins, j'ai eu la chance d'être retravaillée par le même mec que Michael Jackson. On sait tous que c'est probablement lui qui avait le meilleur, après tout ! Assise sur mon lit, je feuillette à nouveau les pages de People. Cela doit faire six fois que je le lis, ce numéro, mais je n'ai pas grand chose d'autre à faire, de toutes façons. Mon dieu, qu'elle est moche, Kardashian, en blonde ... Je devrais lui recommander mon coiffeur, ma couleur est bien mieux réussie que la sienne.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Mer 11 Mar 2015 - 12:14

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur


« Excusez-moi, je cherche la chambre de mademoiselle Sachs s'il vous plait ? » Je parle à la femme de l'accueil avec un joyeux sourire aux lèvres. Cet endroit ne me met pas vraiment à l'aise à vrai dire mais j'essaie de faire bonne figure. On sait jamais qui je peux croiser, entre deux handicapés dans un couloir... La vieille peau en face de moi se retourne et me toise de bas en haut. Son visage s'effondre sur lui même tellement je suis sure qu'elle n'a pas souri une seule fois pendant des trente dernières années. A vrai dire, si elle n'avait pas ces énormes obus sous le cou, on aurait pu se demander s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Le manque d'esthétisme à l'état pur. Mettre cette personne à l'accueil d'un hôpital est certainement une faute de goût, et de stratégie. Elle risque de faire fuir du monde ! Son silence m'agace en plus, je repose ma question. « Quel est la chambre de Sapphire Sachs ? » Sans formule de politesse. Il ne faut pas pousser le bouchon trop loin non plus. Mon ton est plus froid et mon pied s'agite discrètement sur le sol. La lenteur de ses gestes et ses réactions m'exaspèrent. Je perds patience et la relance une nouvelle fois avec un ton plus froid et mauvais.  « Une blonde qui s'est faite refaire le nez, il n'y a pas cinquante ici, bon sang ! » Si j'avais pu, je serai passé de l'autre coté du comptoir pour lui faire bouffer les touches de son clavier par les narines. De toute évidence elle serait toujours plus jolie que maintenant.  « Chambre 162, premier étage. » J'ai presque peur en entendant le son de sa voix. Mes yeux s'écarquillent comme jamais sous le choc. Encore une qui respire la nicotine vingt quatre heures sur vingt quatre.  « Mais les visites se terminent dans trente minutes, vous... »  « Super Chewbacca ! » Je lui coupe la parole.  « Mais je m'en fous. » Et sans dire merci, me voilà rejoindre l’ascenseur qui est déjà en train de se fermer. Une main aimable le retient alors que j'accours doucement vers lui. Pas évident de faire dans l'efficacité et la rapidité avec toutes ces merdes que je tiens dans mes mains. C'est bien parce que c'est Sapphire. Jamais je n'aurai emmené tout ça à quelqu'un d'autre. Je remercie d'un signe de tête le médecin qui a retenu l’ascenseur, puis la porte métallique se ferme sur nous. Du coin de l’œil, j'essaie de le mater un peu plus, sans être trop voyante. Est-ce que c'est lui dont Sapphire m'a parlé ? Parce que je ne cracherai pas sur celui-là non plus.
Le dong du premier étage retentit et je sors enfin en saluant une nouvelle fois le charmant docteur. Et maintenant, je vais où ? Je regarde à droite, puis à gauche, et soupire. Bah voilà, je suis perdue. Pendant un instant, je reste ici à méditer dans le vide, avant de me décider et de m'aventurer vers le couloir de gauche.

156... 158... 160... Ah ! 162.

Doucement, je toque puis entre rapidement, sans vraiment attendre de réponse. Après tout, ça lui fera une surprise ! « Hey bitch ! » Je m'écrie en la découvrant enfin dans son lit, cachée derrière un magazine People. Au moins, maintenant je sais que c'est elle, et je suis ravie de voir qu'elle n'a pas changé ces habitudes. Je m'approche doucement pour m'asseoir à côté d'elle. Et quand elle abaisse le magazine, je découvre enfin son visage. Enfin, une parcelle. « Oh mon Dieu, qu'est-ce qu'ils t'on fait ? » Le choc. Un énorme pansement recouvre le centre de sa face et je ne peux m'empêcher d'imaginer un chantier monstrueux en dessous. Un peu comme dans Grey's Anatomy, quand Sexy Alex opère une défigurée. Au pied du lit, je laisse les sacs que j'ai amené pour elle, mais dépose le bouquet de fleurs sur les draps de son lit, pour qu'elle puisse les voir et les toucher. « Je t'ai apporté plein de trucs ! »




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Mer 11 Mar 2015 - 15:53

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Malgré moi, je sursaute d'étonnement. Les coups sur ma porte m'ont surprise. Puis, je la vois entrer. Zoé. Et là, je soupire de soulagement. Oh, Zoé ... Je m'ennuyais tellement, ici, sans la moindre compagnie !

- Quelle horreur ... Le département pour les vieilles, c'est au troisième étage, hein.

Je souris alors, imperceptiblement. Aïe ! Qu'est-ce que ça me fait mal ... Je devrais arrêter d'essayer de bouger les muscles de mon visage, je crois, parce que cela n'arrange en rien la situation de mon nez.

- T'en as mis du temps, je commençais à croire que tu avais trouvé mieux à faire que de venir rendre visite à ta meilleure amie, moi. J'insiste bien sur ces deux derniers mots, parce qu'à défaut d'avoir une meilleure amie, moi, j'ai Zoé, et elle, elle m'a moi. Ça va, c'est pas trop mal, on aurait pu faire pire, toutes les deux, je pense ... Non ? Bref. Voilà que j'abaisse rapidement mon magazine afin qu'elle puisse me contempler dans toute ma splendeur. Je me dis qu'il vaut mieux arracher le pansement - métaphorique, hein - rapidement, cela fera moins mal et au moins, ce sera fait. Et alors, sa réaction ne m'étonne pas. Mais alors pas du tout. Mon Dieu mais qu'elle est conne parfois, cette Zoé ... Ah, je l'aime d'amour, mais franchement, parfois, elle comprend rien et c'est lassant de tout devoir lui expliquer !

- Bah ... Ils m'ont refait le nez, idiote, ça ne se voit pas ? Non, c'est clair qu'après une opération des fesses, ça laisse des cicatrices au visage, après tout, hein. Je te l'avais dit, pourtant ... Ah la la, tu es sûre que tu n'as pas eu un accident, ma belle ? Ta mémoire n'est plus ce qu'elle était. Je lui assène alors un léger coup de coude dans le ... Coude, justement, hihihihi. Je l'aime, ma bitch. Et elle le sait. Puis, elle me dépose un bouquet de fleurs devant moi ... Et étonnée, voilà que je les ramasse et que je les tiens amoureusement.

- Pour ... Moi ?!

Je suis émue. Elles pourraient être pour elle, après tout. La connaissant, elle serait du genre à s'offrir des fleurs, après tout. Ce n'est pas de sa faute, la pauvre, si les hommes ne lui en offrent pas. On ne peut pas toutes êtres chanceuses comme moi, après tout, lalalala. Bon, c'est con, par contre, parce que ses fleurs, je ne peux pas vraiment les sentir, là ... Mais bon, c'est l'intention qui compte, ce n'est pas de sa faute si elle a oublié que je ne pouvais pas me servir de mon nez pendant quelques jours, après tout. Elle me dit alors qu'elle m'a emmené plein de choses. Je suis émue.

- Zoé, il ne fallait pas ! Mais si tu ne m'as pas emmené du KFC, tu peux repartir, j'en peux vraiment plus de ce bouillon de mes deux, là. C'est tout simplement in-fect. Un peu comme la nouvelle copine du dernier mec avec qui t'as eu un truc, là. Franchement, si son goût pouvait s'améliorer, au lieu de s'empirer, à celui-là ... Bon, tu comptes me les donner ces trucs ou on va se contenter d'en parler ? Je souris encore, impatiente, excitée. Aïeuh ... Il faut vraiment que j'arrête de sourire, en fait, parce que ça devient impossible, là.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Jeu 12 Mar 2015 - 17:22

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



«  T'en as mis du temps, je commençais à croire que tu avais trouvé mieux à faire que de venir rendre visite à ta meilleure amie, moi. »  C'est certain, c'est bien Sapphire que j'ai en face de moi. Elle et son caractère de chien. Quand je vois son visage, je marque un temps. Ca fait un petit choc dela voir avec ce pansement énorme sur le visage. Ca la rend plus... fragile, vulnérable. Des termes plutôt inadaptés à Sapphire habituellement. Lorsqu'elle voit mon expression étonnée, je la sens exaspérée. Qu'ai-je dit ? « Bah ... Ils m'ont refait le nez, idiote, ça ne se voit pas ? Je te l'avais dit, pourtant ... » LE NEZ ! Mais oui ! Je ris une fois le sujet remémoré. C'est assez drôle de l'entendre du coup. Parce qu'elle parle un peu du nez. J'en profite pour me foutre un peu d'elle en me bouchant le nez pour l'imiter. « Ta mémoire n'est plus ce qu'elle était. » Elle va m'envoyer bouler et c'est ça qui m'amuse. « J'espère qu'ils t'ont pas raté. Parce que pour l'instant, je sais qu'on voit rien mais c'est moche hein. »

Elle voit les paquets et semble surprise. Je dis bien "semble", parce qu'il s'agit de Sapphire. Et que si je n'avais rien amené, elle aurait râler comme jamais. « Zoé, il ne fallait pas ! Mais si tu ne m'as pas emmené du KFC, tu peux repartir, j'en peux vraiment plus de ce bouillon de mes deux, là. C'est tout simplement in-fect. Un peu comme la nouvelle copine du dernier mec avec qui t'as eu un truc, là. Franchement, si son goût pouvait s'améliorer, au lieu de s'empirer, à celui-là ... »  « Quoi ? Qui ça ? » Alala, mais même a font d'un lit d'hôpital son moulin à parole n'a pas de fin. Tellement qu'elle m'embrouille. Je ne sais même plus de qui elle parle. En plus madame s'impatiente.
« Tss. Arrête ta fausse modestie hein. Et non, je n'ai pas de KFC. Je fais attention à nos tailles de guêpes tu vois. » J'attrape le sac à côté de moi pour fouiller dedans. « Mais je t'ai pris des... sushis ! » Et je lui tends la boite colorée avant de la poser sur la tablette devant elle, avec les baguettes et des sauces qui vont avec. J'adore ces merdes, c'est dingue ! C'est une des bonnes choses que je ne recrache pas.  « Attends, j'ai d'autres trucs... » Mon bras s'aventure au fond du sac pour en sortir des magazines d'actualités, de mode, DONT celui qui m'affiche sur sa couverture. C'est ma petite fierté. J'ai hâte qu'elle le voit. Je fais exprès de le mettre sur le dessus de la pile avant de la lui mettre sur les genoux.  « TADAH ! »




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Dim 15 Mar 2015 - 2:54

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Lorsque Zoé se bouche le nez, je ramasse la première chose qui me vient sous la main avant de la lui balancer dessus. Merde, mon iPhone 6 Plus ... Croisant alors des bras, je me permets de bouder, légèrement.

- C'est toi qu'ils ont ratée, d'abord. À la naissance, en plus. Tiens, passe moi mon téléphone au lieu de dire des conneries. Ce pauvre téléphone gisant sur le sol comme le héros d'une tragédie grecque antique ... Ah lala ... S'il est rayé, il va falloir que je supplie à papa de m'en acheter un nouveau ... Qu'elle est difficile la vie ! Il faut travailler tellement dur pour obtenir ce qu'on veut ... C'est fou, non ? La dernière fois, j'ai dû faire les yeux du chat potté pendant au moins dix minutes ! Je sais, je sais, je mérite une médaille. Mais assez parlé de moi : parlons donc de MOI !

... Attends, quoi ?

Ah mais non, merde, on parle de Zoé, là ...

Bon ...

Alors assez parlé de moi : parlons donc de ... ZOÉ ! TUTUTUTUT TUT TUUUUUUUT ! (Pour une fois ! Elle le mérite bien, la pauvre). La pauvre me demande de quel "dernier mec" je parle comme si elle en avait tellement eu dans sa vie qu'elle avait du mal à se souvenir de chacun d'entre eux. Soit. Je lui fais le plaisir de lui rafraichir la mémoire, mais uniquement parce que je comprends à quel point c'est difficile de vouloir être aussi populaire que moi sans jamais réellement y arriver. Heureusement que je l'aime, moi, je ne sais pas comment elle survivrait, sinon !

- Mais tu sais, là, le gros biker chelou avec les tatouages partout et l'espèce d'anneau de taureau entre les narin ... Ah mais attends, non, merde, c'était le mien, d'ex, ça. Oops !

Hihihi. Je suis tellement étourdie. Qu'il était con ce mec, d'ailleurs. Je ne sais toujours pas pourquoi je suis sortie avec. Après, je ne sais même pas pourquoi je mange ce que je mange le matin donc ceci explique peut être cela ... Bref. Zoé me dit qu'elle n'a pas de KFC et moi, je ne peux pas m'empêcher de bouder, à nouveau.

- Maiseuh ... KFC ... !

Puis, Zoé prononce le mot magique. Mes yeux s'illuminent tandis que mes lèvres, tremblantes, murmurent avec émerveillement :

- Su ... Sushis ?!

Mon dieu, ma meilleure amie, c'est vraiment la meilleure. Je devrais peut être le lui dire, d'ailleurs.

- Zoé, t'es la meilleure !

Elle me dit avoir d'autres choses à me donner mais je ne l'écoute déjà plus, trop occupée à déballer les sushis pour réellement m'intéresser à ce qu'elle pourrait bien m'avoir apporté d'autre. Tiens, il a l'air bien dégueu, celui-ci, d'ailleurs ... Pourtant, lorsque Zoé me fait sa petite performance digne d'un numéro de cirque, je suis obligée de détourner mon regard de la sauce soja afin de contempler la pile de ...

- OH MON DIEU MAIS C'EST QUOI CETTE HORREUR ?!

La sauce s'échappe d'entre mes mains afin de s'écraser contre les magazines. Merde, merde, merde ... Ramassant un mouchoir que Zoé avait posé sur la table, comme si elle savait de base que j'en aurais besoin, voilà que j'essuie du mieux que je peux les tâches qui recouvrent le visage de ... Zoé ... ?

- Mais ... Mais ...

Mais elle fout quoi sur la couverture d'un magazine, celle là ? Et sans moi, en plus ? Ah merde, j'ai complètement saccagé la couverture, en plus ... Putain, qu'est-ce que je me sens conne, moi ...

Honteuse, je marmonne faiblement un simple :

- Voilà, c'est mieux comme ça ... Comme pour justifier ma propre maladresse, brandissant d'un sourire vacillant la couverture du magazine complètement recouverte de sauce marron. C'est pas ton angle le plus flatteur, Zo. Je ne peux pas m'empêcher de constater. Mais avec la sauce ça se voit moins ! Je souris alors, faiblement. Elle a tellement de la chance d'être sur un magazine ... Et moi, j'ai tellement de ... jalousie, face à ça.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Ven 20 Mar 2015 - 0:16

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



J'éclate de rire. Je me demande comment fonctionne le cerveau de Sapphire. Enfin... le fragment de cerveau. Aucune mémoire ! Parce qu'autant que je me souvienne, je ne crois pas être sortie avec un quelconque bikeur. Surtout s'il est question d'un anneau de taureau dans le nez. Next.

Et il suffit que je sorte les sushis pour que le sujet des hommes passe aux oubliettes en une fraction de seconde. Ses yeux s'écarquillent et pétillent. KFC n'a plus lieu d'être face à la bouffe des bridés. « Zoé t'es la meilleure ! » La seule phrase que j'ai reçu et retenu. A marquer d'une pierre blanche de sa part ! Immanquablement, je souris fièrement. « Je sais bien oui ! » Elle commence à les picorer pendant que je sors une pile de magazine people, prenant soin de mettre celui où j'apparais sur le dessus. Comment dire que sa réaction m’apparaît comme une bonne claque inattendue. Ou presque. Quelle horreur ? Elle parle de moi là ? Qui plus est, lorsqu'elle fait tomber de la sauce sur la couverture, où se trouve mon visage, je fronce les sourcils. « Putain mais t'es sérieuse Sapphire ? » Mon regard la fusille pendant qu'elle tente d'essuyer sa connerie. « Voilà, c'est mieux comme ça... C'est pas ton angle le plus flatteur Zo. » J'écarquille les yeux et reste presque bouche bée. Parce qu'en matière de physique flatteur, tous les angles me sont gratifiants. Je suis attristée qu'elle ne l'ait pas remarqué ! Vexée, je rétorque « Tu veux qu'on parle de ton angle flatteur à toi avec ton sparadrap de gitan sur la tronche ? » Bitch. Elle a osé. Moi qui a la base voulais lui annoncer un événement important, j'me sens piquée dans mon amour propre. « Tu le liras pas du coup je suppose ? » Le magazine, et surtout l'article me concernant. Non, elle préfère me dessiner une moustache ou un mono-sourcil avec sa sauce, bien sûr. Pourquoi ne suis-je qu'à moitié surprise ?

« J'voulais te dire un truc important mais d'un coup j'ai plus envie... » Je m'enfonce dans le fauteuil, les bras croisés, comme fermée à tout dialogue. « Un truc qui t'aurait fait plaisir en plus... » Histoire de lui donner envie de creuser un peu plus. Toujours boudeuse, je viens lui piquer un sushis au saumon pour me l'enfiler d'une traite. Putain c'que c'est bon ces merdes ! J'essaie de ne pas feindre un sourire de satisfaction, même si ce poisson me réjouit beaucoup trop, et que je meurs intérieurement d'envie de lui annoncer cette "surprise". Je sais très bien qu'elle sera euphorique, moi avec.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Lun 30 Mar 2015 - 0:50

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Visiblement, elle n'a pas très bien pris mon honnêteté. Ah la la, Zoé ... Tu es vraiment bien trop susceptible pour ton propre bien, pauvre petite poupée. Elle se met donc sur la défensive - bien évidemment - et c'est indignée que je lui réponds :

- Zoé ! Ce n'est pas juste ! Tu sais très bien que c'est temporaire. Accepte le : on ne peut pas toutes être belle sous tous les angles ... C'est bien pour cela qu'il me fallait un nouveau nez !

Je soupire alors avant de me laisser retomber sur mon oreiller, fatiguée par la visite de ma meilleure amie et par ce qu'elle vient de me dire. À sa question, je me contente de répondre : Je verrai, tu sais bien que lire m'abîme les yeux. Contrairement à envoyer des SMS, bien évidemment. Puis, voilà que je m'amuse à tracer des lignes sur la couverture, avec mon doigt, histoire de faire de jolies arabesques avec cette sauce à la couleur si infecte. Rapidement, ce jeu finit aussi par me lasser, cela dit et c'est donc distraitement que je pose les magazines de côté. Je ramasse alors mon miroir de poche, jusqu'alors posé sur la table de chevet, afin de m'observer et d'admirer mon maquillage - bien évidemment - impeccablement apposé à mon visage.

- Un truc important ? Parce que tu dis parfois des choses importantes ? Je m'admire dans la glace, sans la regarder, trop préoccupée par ma beauté pour pouvoir réellement lui accorder un peu de mon attention. Elle me déclare qu'il s'agit de quelque chose qui m'aurait fait plaisir. Moi, de mon côté, je fais un bisou au vent afin de pouvoir vérifier que mon rouge à lèvres est toujours parfaitement étalé. Finalement satisfaite de mon reflet, je repose le miroir de côté, me disant qu'il me faudra me regarder à nouveau dedans dans dix minutes. Afin de vérifier que rien n'a changé. C'est alors que je croise les bras sur ma poitrine avant de demander à Zoé :

- Alors, c'est quoi ce truc dont tu voulais me parler ? Mon regard indifférent la contemple tandis qu'elle se met à bouger et ... Eh, mais ... Eh, la salope ! Elle vient de me piquer un sushi ! Et au saumon en plus ! Faisant la moue, je me laisse couler davantage dans l'oreiller, les bras toujours croisés, les lèvres étirées.

- Je t'écoute. Ça a intérêt à être plus important que le nouveau selfie de Kim Kardashian, sinon, je lui dirai de s'en aller !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Lun 20 Avr 2015 - 19:07

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



« Je verrai, tu sais bien que lire m'abîme les yeux. » Répond-t-elle quand je lui demande si elle lira mon article. Immédiatement, mes lèvres trahissent un sourire en coin malgré ma déception. « Bah tu n'auras cas les refaire faire eux aussi du coup. Tu en profiteras pour les prendre en bleu, ça t'ira mieux. » Puis elle incarnera le cliché parfait de la blonde aux yeux bleus. Comme Taylor Swift, ou encore ce mannequin célèbre de chez Victoria Secret. Que demande le peuple ? Sapphire en serait ravie.
En attendant, je me blottis contre le fond de ma chaise ne faisant mine de bouder, et mâchant avec extase ce sushi sorti tout droit de chez le traiteur, m'ayant coûté la peau du cul au passage. Je titille son attention avec ce détail important à lui révéler, que j'embellis à l'annonce, bien évidemment. Elle fait la nana indifférente et continue son cinéma. Sapphire, ce spectacle naturellement incarné. Je le regarde un instant pendant qu'elle s'admire dans le miroir et s'embrasse le poignet, et me retiens de pouffer de rire. Elle est vraiment sérieuse ? ... Bah bien sûr ; c'est du Sapphire tout craché. « Alors, c'est quoi ce truc dont tu voulais me parler ? Je t'écoute. » Immédiatement, je laisse tomber ma moue boudeuse et tire un large sourire amusée. Je me ravance sur ma chaise et souris. « Bon, tu te souviens du film d'horreur dans lequel j'ai tourné récemment ? » Evidemment, je pose la question mais avec sa tête de poisson rouge, elle répondra non. Puisqu'elle n'est pas dedans, elle ne s'en souviendra pas. Je commence à la connaitre je crois. « Et bien bientôt il y aura l'avant première... A Hollywood... Avec PLEIN de Paparazzis ! ... Et tu es invitée ! » Je tape des mains en sautillant sur mon siège d'excitation. J'imagine déjà ce grand jour où je devrais marcher, non, défiler sur ce tapis rouge, vêtue d'une magnifique robe, sous les flashs incessants des paparazzis affamés de clichés. J'en ai toujours rêvé. Et je ne me lasse jamais de les voir s'écrier mon nom pendant que je leur adresse un simple signe de main. « Alors, t'en dis quoi ? » Je demande à Sapphire. « N'est-ce pas l'occasion rêvée pour afficher ton nouveau visage et ton corps de déesse dans une robe de luxe, sur tous les journaux et sites internet ? »  




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Dim 3 Mai 2015 - 20:13

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Je soupire, indignée.

- Enfin, Zoé, tu sais bien que les yeux ça ne se refait pas ! C'est comme le cerveau : tu les as ou tu ne les as pas. Et puis, je suis déjà tellement parfaite avec les yeux marrons ... Elle me déclare alors désirer me parler de quelque chose d'important mais elle m'avait à peine trouvée qu'elle m'avait déjà reperdue. Il faut dire que peu de personnes peuvent faire concurrence à mon meilleur ami de tous les temps : mon miroir de poche. Je veux dire : personne ne peut rivaliser avec mon miroir de poche. Une fois que je finis d'admirer ma beauté suprême, je me permets de m'intéresser à Zoé à nouveau. Je me demande ce qu'elle pourrait bien avoir eu envie de me dire. Puis, j'arrête d'y penser et je pense aux beaux abdos de Ben Affleck ... Ah ... Ben ! Zoé parle mais je ne l'écoute pas ; une journée ordinaire en somme. Alors je fais comme je fais à chaque fois : j'hoche machinalement de la tête toutes les trente secondes en priant que ça passe crème. Uh-huh. est le terme que j'utilise en guise de "oui, ok, d'accord, je comprends" tandis qu'elle peut continuer à me raconter ce qu'elle veut sans réelles interruptions - et moi je n'ai pas besoin de l'écouter, je peux simplement penser à Ben. Comme ça, tout le monde est content ! Sauf Ben Affleck, bien sûr. En même temps, c'est de sa faute, il avait qu'à m'épouser au lieu de passer la bague au doigt de Jennifer ! C'est alors que certains mots me tirent de ma rêverie. Soudainement. Brusquement. Violemment. Superbement.

Avant-première.

Hollywood.

Paparazzis.

Invitée.


- IIIIIIIIIIIIIIIIIH ! J'hurle d'excitation avant de rejoindre ma meilleure amie en tapant des mains moi aussi. OH MY GOD THAT'S AMAZING ! Oh mon dieu j'y crois pas je vais pleurer je crois je oh mon dieu de nom de dieu j'y crois pas omg omg omg O-M-G OHMAYGODE.

Elle me demande ce que j'en dis et c'est presque agressivement que je rétorque :

- Ce que j'en dis ? Évidemment que je veux y aller, t'as cru quoi ! Pour une fois que Zoé fait quelque chose qui m'est utile ! Je suis tellement fière d'elle ! Les caméras n'auront d'yeux que pour m ... Je veux dire, les caméras n'auront d'yeux que pour nous ! Je suis extatique. C'est quand exactement ? IIIIIIH ! Il me faut une nouvelle robe !




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Dim 10 Mai 2015 - 23:52

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



Le cri de joie de Sapphire me perce presque les tympans. Je ne sais pas si son nez a survécu à ces vibrations mais le bonheur de cette nana est à prendre avec des pincettes. « OH MY GOD THAT'S AMAZING ! » Et nous tappons en choeur dans nos mains, d'excitation. J'ai un flash des plus merveilleux. J'imagine déjà les robes rayonnantes. J'ose demander son avis et évidemment c'est l'euphorie. Ses yeux pétillent quand elle s'imagine sur le tapis rouge. Bien sûr. « Fin Juin, début Juillet. Je ne connais pas la date exacte. » Je reprends un de ses délicieux sushi qui me fait tant envie et continue sur ma lancée. « Mais ça nous laisse le temps d'aller se trouver une nouvelle robe... » Etre une princesse, une bombe, rayonnante. « ... et à ton nez pour ... » J'agite le doigt et le visage dans sa direction. Je ne sais pas vraiment quoi dire. Je ne préfère pas imaginer ce qu'il y a sous ce gros bout de coton et de sparadrap, ou je pourrais recracher ce poisson frais. « Se remettre de ses émotions. »  

Ça sera le buzz parfait. Je vois cette soirée comme une occasion parfaite pour faire décoller ma carrière, pour m'envoler de plus belle. Peut-être que je jouerai enfin dans un film avec Channing Tatum ou Brad Pitt. Au diable Angelina Mocheté et Jenna Boudin ! Elles risquent de connaitre l'infidélité quand ils m'auront rencontré. J'en souris d'avance. Et en parlant de mec ... « Oh et aussi, il faudra venir accompagné évidemment. Un Apollon ! Je t'interdis de te ramener à mon avant première avec un laideron. » Quoi qu'elle s'inquiète déjà tellement de sa réputation que je n'ai pas besoin de le faire à sa place....

Je m'en vais chercher un oreiller dans le placard d'en face pour le caler dans mon dos. Ainsi, je me mets à l'aise sur le vieux fauteuil. Il faut tout faire ici pour connaitre un minimum de confort. Je ne préfère pas penser à Sapphire sur ce lit d’hôpital... D'ailleurs... « J'ai une question bizarre, mais... T'as le cul à l'air sous ta couette là ? »




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Ven 12 Juin 2015 - 3:28

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Zoé m'annonce la date. Pensive, je réfléchis. Juin ... Juillet ... ? Oh, ça devrait aller. J'ai probablement un million de choses à faire pendant ces dates là, mais si le monde n'est pas capable de m'attendre moi, il ne doit pas être capable d'attendre quiconque. Et puis, tout le monde sait que la Terre tourne autour de moi, après tout ... Non ? Zoé précise alors que cela nous laissera assez de temps pour nous acheter une nouvelle robe chacune.

- Tu rigoles ou quoi ? C'est dans même pas ...

Je me mets à compter sur mes doigts avant de continuer, de plus belle.

- ... Trois mois ! Et il faut encore que j'essaie une centaine de tenues, que j'en achète une vingtaine, que j'en choisisse une pour ensuite changer d'avis trois fois et finalement toutes les ranger dans un placard pour ne plus jamais les porter à vie et m'en faire faire une extra chère sur mesure à la dernière minute ... ! Mon dieu, comment est-ce que je vais avoir assez de temps pour faire tout ça ?

Tellement paniquée et emportée par le nombre de choses qu'il me reste à faire avant cette fameuse soirée, je remarque à peine Zoé qui me vole un autre sushi. Heureusement pour elle, d'ailleurs, sinon elle l'aurait eue mauvaise. Non mais vraiment, ça sert à rien de me donner quelque chose si c'est pour tout manger elle-même hein ! C'est d'ailleurs pour ça que j'attrape l'un des deux derniers sushis au saumon et que je l'avale comme ça, presque sans le mâcher – dans quelques secondes, je prendrai le dernier, promis, juré, craché, avant qu'elle ne les mange tous. Je la connais bien, après tout, elle n'en ferait qu'une bouchée. Je ne peux pas vraiment la blâmer : c'est les meilleurs, et de loin qui plus est !

Zoé me dit alors qu'il faudrait que je vienne accompagné d'un Apollon et voilà que j'hausse des épaules, nonchalamment.

- Encore faudrait-il trouver quelqu'un qui soit au moins à la moitié de la hauteur de ma perfection ... Non, parce qu'entre nous, un type aussi parfait que moi, ça ne peut pas exister. Une fille non plus d'ailleurs. Mais ce serait déjà plus réaliste, parce que les femmes sont supérieures aux hommes, c'est scientifiquement prouvé. C'est difficile parce qu'à côté de moi, la plupart des gens passent pour des laiderons ... Tu ne crois pas ? Mon regard se relève, inquisiteur, vers elle. Ça, c'est le moment où tu es censée me rassurer en me déclarant que si, si, je suis en effet parfaite et incroyablement supérieure à tous les hommes que je pourrais bien rencontrer dans ma vie.

Un silence s'installe alors entre nous avant que Zoo n'aille se chercher un oreiller dans ... Tiens, merde, c'est vrai, elle l'a sorti d'où, son oreiller, là ? Putain, puissante la nana, elle trouve des trucs dans ma chambre dont j'ignorais l'existence et pourtant, je suis là depuis plus longtemps. Le silence ne dure qu'un instant, cependant, étant abruptement interrompu par la question de mon amie. Un sourire narquois se dessine sur mes lèvres.

- Est-ce que je m'appellerais Sapphire Sachs si je n'étais pas vêtue d'un peignoir en soie D&G avec mes initiales cousues dessus ? Le tout fait sur mesure, évidemment. Je ne sais pas si Domenico Dolce l'a faite lui même mais bon, j'ai payé plus cher que pour un peignoir basique et cela me suffit pour me permettre de prendre les gens de haut. Moi, mon papa il peut me financer un peignoir Dolce sur mesure et cela veut donc dire que je suis la reine du monde, capisce ?

Arborant alors un air légèrement plus sérieux, je lui demande :

- Bon, et sinon, c'est quoi le Gossip ? Je sais déjà certaines choses ... Je brandis alors mon téléphone pour lui montrer l'écran illuminé de notifications (pour la plupart inutiles bien qu'il y ait des perles dissimulées quelque part dans le tas, évidemment) ... mais je compte sur toi pour me remettre à jour. Seras-tu à la hauteur, au moins ? C'est ce qu'on va voir, ma jolie.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Mar 30 Juin 2015 - 1:51

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



Sapphire panique quand je lui annonce la date de l'avant première. Immanquablement je souris. Elle se connait tellement par coeur qu'elle prévoit un achat inutile et un changement de tenue de dernière minute. Je m'en fais pas pour elle ; je sais qu'elle serait prête à tout laisser tomber pour se consacrer à une séance shopping si c'est dans l'optique de défiler devant une foule de paparazzi.
« Encore faudrait-il trouver quelqu'un qui soit au moins à la moitié de la hauteur de ma perfection ... » J'avale mon sushi en lui servant un regard blasé. Ce narcissisme, c'est dingue ! Si Sapphire était parfaite, elle n'aurait pas besoin de se faire refaire le nez. Elle devrait prendre exemple sur moi ! Mais ça, je ne lui dirai pas ; je refuse de me reprendre de la sauce sur le visage comme elle l'a fait sur le magazine il y a quelques minutes. L'ignorance l'aveugle, j'espère juste qu'elle ouvrira les yeux un jour sur la véritable perfection. « C'est difficile parce qu'à côté de moi, la plupart des gens passent pour des laiderons ... Tu ne crois pas ?» « Ah si si ! » Je dis faussement. D'un côté elle n'a pas tord ! J'espère juste que son nez ne sera pas raté. Pour avoir pris le même chirurgien que Michael Jackson, je lui souhaite de ne pas sortir avec le même nez que lui. « Cela dit mieux vaut arriver avec un gars  partiellement beau, quitte à l'utiliser comme larbin, plutôt que de débarquer seule. » J'aimerai pas qu'on ait cette image solitaire de moi en tout cas.
Finalement, je me cale dans mon siège, un oreiller dans le dos, que j'ai pris soin d'aller chercher dans le placard de l'hopital. Je sens bien le regard perdue de Sapphire qui se demnde d'où je le sors. C'est vrai... Elle ne connait pas cette partie de moi, mes problèmes de santé. Enfin, problèmes... Parait-il que je ne mange pas assez. Le médecin me le répète sans cesse. Mais je préfère faire quelques aller-retour à l'hôpital de temps en temps, plutôt que d'aller prendre du poid dans un de ces fast food dégueulasses qui regorgent de calories et de graisses. Très peu pour moi. J'adore Nicki Minaj mais si un jour j'ai son cul, j'opte pour le suicide.

« Est-ce que je m'appellerais Sapphire Sachs si je n'étais pas vêtue d'un peignoir en soie D&G avec mes initiales cousues dessus ? » Mes yeux s'écarquillent d'un coup, puis je pars en fou rire. Je m'étonne moi-même d'être étonnée. En effet, c'est du Sapphire tout craché. « Pardon d'avoir douté. C'est tellement plus confortable. Tu m'en offriras un ? » dis-je en li servant des yeux de merlants fris. Même si je n'ai pas énormément d'espoir. On parle de Sapphire quand même...
Puis voilà qu'elle cherche à me tester sur les potins récents. Ah ! Elle voudrait m'avoir mais je suis toujours à la page. Alors dans un sourire je réponds. « Well well...Qu'est-ce que tu veux savoir ? Sur qui ? Chris Brown ? Paris Hilton ? » ... J'attrape mon smartphone à mon tour pour aller jeter un oeil à mes sites préférés. « Oh ! Je sais pas si tu sais, il y a Magic Mike 2 qui va bientôt sortir au cinéma. Il faudra vraiment qu'on aille le voir. » Histoire de mater quelques corps d'Apollon. Encore.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Dim 9 Aoû 2015 - 3:48

avatar
Sapphire C. Sachs
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 24/04/2013
Prénom : Ferdinand
Célébrité : Pixie Lott (anciennement Hilary Duff)
Crédit avatar : Moi, moi, moi, mwah ! <3
Messages : 388
Nationalité / origines : New Yorkaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : En relation monogame avec ma best bitch, j'ai nommé ma BFF, Zoé <3
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : 3ème année de photographie & musique
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Miranda, Yannick, Stephen, Oscar, Peter & Croesus.
Voir le profil de l'utilisateur


Lorsqu'elle me dit qu'il vaut mieux arriver avec un type "partiellement beau", comme elle le dit si bien, que de se présenter seule à une avant première, je me remue les méninges un peu avant de déclarer:

– Mouais. Ou alors, tu viens seule et tu piques le mec canon d'une autre nana qui est moins belle que toi. Ça peut le faire, ça aussi. Enfin, c'est ce que je faisais, à New York, parfois, moi.

Ah, New York, New York, NEW YOOOOOORK! Ma ville à moi, la ville de mon coeur, avec Central Park, Times Square et le Manhattan... Qu'est-ce que ça me manque! J'ai envie de pouvoir rentrer chez moi afin de profiter du gigantesque jacuzzi chez mes parents. J'aimerais bien pouvoir retourner aux magasins de la 5ème avenue afin de pouvoir m'acheter des bottes Gucci dernier cri, ou encore, pour pouvoir étudier les dernières gammes de parfums de chez Chanel. Oh, oui, New York... Il faut impérativement que j'y retourne, bientôt! Mais là bas, il n'y a pas la plage... Et je ne pourrai plus essayer de faire concurrence à la belle peau bronzée d'Angelina Jolie, moi, après... Ah, lala, c'est tellement dur d'être belle, riche et parfaite, on a tellement de choix impossibles à faire!

Zoé part alors se chercher un oreiller dans le placard de la chambre et si j'hausse d'un sourcil en la regardant faire, je ne lui pose pas la moindre question parce que honnêtement, sa vie ne m'intéresse pas tant que ça. Alors qu'elle prenne autant de coussins qu'elle le veut tant qu'elle ne me prend pas les miens, elle vit sa vie et c'est tant mieux. Lorsqu'elle me demande si je suis nue sous ma couette, c'est presque avec indignation que je lui rappelle qu'en tant que Sachs, je suis obligée d'être vêtue avec du goût absolument tout le temps. Lorsque Zoé commence à éclater de rire, je croise des bras, vexée, avant de faire la moue. T'es qu'une jalouse rageuse. Je marmonne entre mes dents, tandis qu'elle s'excuse d'avoir douté de moi. Ouais, ouais, tu fais bien de t'excuser. Tu m'as tellement insultée là que ça va être difficile de te pardonner, je te préviens. Lorsqu'elle avoue qu'ils sont plus confortables avant de me demander si je lui en offrirai un, ma grimace boudeuse cède place à un sourire taquin, parce que d'un coup, je sais que la main supérieure, c'est moi qui l'ai. Ah, mais c'est sûr que rien n'est aussi confortable que ça... Je t'en offrirai un. Peut être. Un jour. Si t'es sage. Je souris alors complètement, parce que je suis réellement heureuse d'être à la fois si riche et si géniale.

Vient alors le fameux quizz de culture générale. Zoé me demande ce que je veux savoir et c'est toute excitée que je commence directement à m'exclamer que: Je veux tout savoir! Sur tout le monde! Kim, Khloé, Kourtney, Kylie, Kendall et même Kris et Bruce et Rob, tiens, même s'il est devenu gros et pas beau! Et Calvin Harris aussi... Oh, et puis Nicki Minaj pendant qu'on y est. Parce que my anacondaaa dooooon't. ♫ Je me mets à chantonner, gaiement. Lorsqu'elle me dit qu'on devrait aller voir Magic Mike 2 au cinéma, je projette mes poings vers le plafond en m'exclamant que OUIIIII!!!!!! MAGIC MIIIIKE! Avant de commencer à me plaindre. Aïe, aïe, aïe, ça fait trop mallll!!! Je commence alors à toucher à mon pansement mais comme je me rends compte que ça fait encore plus mal je lâche tout et je commence à jurer. Bordel qu'est-ce que ça fait mal... Mes mots, je les marmonne comme un mantra personnel. Il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle... la douleur commence un peu à s'en aller, déjà.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   Lun 31 Aoû 2015 - 14:38

avatar
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur



New York, la ville de rêve, celle de ses rêves. Je regarde Sapphire avec un sourire en coin quand elle se remémore cette période de  sa vie avec des étoiles dans les yeux. Des fois, elle est débile, mais au fond elle est presque mignonne. Même avec son sparadrap sur la tronche. Piquer le mec d'une autre, pour ça, c'est une pro, il n'y a pas de doutes. Mais je ne suis pas certaine que déclencher un scandale pour un homme serait bien vu lors de l'Avant Première. "Mouais... J'espère juste que tu y seras hein. Je te tue sinon." Étouffée avec son coussin en soie, je boucherai sa bouche et ses deux nouvelles narines. J'aurai pu dire étranglement mais je n'ai absolument aucune force dans les bras alors...

Je m'en vais m'installer plus confortablement sur mon siège, en me saisissant d'un coussin bien douillet que je place dans mon dos. Quitte à rester à côté d'elle, autant me mettre à mon aise. Je me moque un peu d'elle en l'imaginant nue sous sa blouse d’hôpital. C'est tellement réducteur pour elle. La pauvre... Evidemment, elle fait une petit moue boudeuse en me traitant de jalouse. Au fond, elle a peut-être raison. Mais jusqu'ici, je ne suis pas celle qui est allongée dans un lit d'hôpital blanchâtre et puant, avec un gros coton sur le nez. "Ouais, ouais, tu fais bien de t'excuser. Tu m'as tellement insultée là que ça va être difficile de te pardonner, je te préviens." "Mmmh, oui mais je t'ai amené des sushis, et plein de magazines, oublie pas." J'essaie la contre attaque. Souvent, ces conneries fonctionnent... Même si on parle toujours de Sapphire là. " Ah, mais c'est sûr que rien n'est aussi confortable que ça... Je t'en offrirai un. Peut être. Un jour. Si t'es sage." Je tape dans mes mains d'excitation tellement je suis heureuse. Pour si peu. "Je ne suis jamais vraiment sage, tu le sais bien. Mais je peux peut-être faire un effort." Juste pour le peignoir.

Le sujet people arive enfin sur le tapis. Et c'est l'explosion d'émotion. Sapphire adopte de grands yeux frétillants, et fait de grands gestes expressifs quand elle parle, trop emportées par toutes ces nouvelles qu'elle meurt d'envie de découvrir. Moi, je ne suis plus. Je la regarde, spectatrice de ce personnage à part entière, amusée par son comportement presque excessif. Je rigole même quand elle ose chanter du Nicki Minaj. Elle n'a plus de limite quand on entre dans le vif de ce sujet, et oublie même son état, allant jusqu'à se faire mal qund elle s'écrit "OUIIIII!!!!!! MAGIC MIIIIKE!" Et je pouffe bêtement de rire entre mes dents quand elle se calme d'un seul coup, sujette aux douleurs. "Faut pas que Channing Tatum te fasse trop mal non plus. Quand il verra ta nouvelle tête, il sera obligé de faiblir." dis-je en lui accordant un clin d'oeil. "Il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle il faut souffrir pour être belle..." tente-t-elle de se convaincre, quand une infirmière, moche comme un poux entre dans la chambre sans frapper et annonce d'une voix maussade "Les visites sont terminées mademoiselle." La dévisageant des pieds à la tête, j'acquiesce, me lève et récupère mes affaires. "Bon, à plus tard poubelle." fis-je à Sapphire. J'embrasse ma main et lui souffle le bisou à la figure avant de passer la porte de la chambre, en donnant le vieil oreiller à l'infirmière. "Faut ranger ça." J'aime toujours pas cet endroit ; j'espère que Sapphire sortira bientôt, parce que je ne sais pas si j'aurai envie de lui rendre visite une prochaine fois.

END.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
i came, i saw, i conquered [/w. Zoé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: