-19%
Le deal à ne pas rater :
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
129.99 € 159.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Elyshua • One fine day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptyMer 1 Avr 2015 - 17:50

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty

—Joshua & Elysia—

One fine day

Elyshua • One fine day Tumblr_mxlxigKq751sey3eho1_500 Home Sweet Home comme on dit si bien n’est-ce pas ? Je suis tellement heureux d’être revenu à la maison, je ne pensais pas que L.A allait me manquer un jour comme ça à vrai dire. Quoi que, ce n’est pas vraiment la ville en elle-même mais plutôt les gens ici, mes amis, ma famille, la boutique, mon appartement, mon gros Rusty d’amour. Aaah… Oui, vraiment, ils m’ont tous manqué et après avoir fêté mon retour avec eux comme il se devait, je me rends compte qu’une nouvelle vie commence ici aussi. La boutique est bondée à chaque fois que j’y descends pour y donner un coup de main, si bien que j’ai l’impression de déranger tout le monde au final. J’ai vraiment du mal à croire, malgré le succès des concerts que j’ai une vraie célébrité maintenant. Une moue se dessine sur mon visage alors que je suis sur mon ordinateur au studio en train d’écouter la mélodie que je viens d’enregistrer sagement, seul et à l’abri des curieux lorsque mon téléphone se met à chanter. « Oh, Andy ! ça fait longtemps… genre... une heure ? » Je ris un peu en entendant la voix de mon cousin avant d’écouter attentivement ce qu’il a à me dire. « Jinjjaro ? Jeongmal jinjjaro ? (Vraiment ? Vraiment vrai ?) » Je secoue ma tête lorsque le coréen revient comme ça dans ma bouche avant de me masser les sinus doucement. Je hoche la tête comme un conduit avant de sourire. « Okay ! J’fais ça ! Merci Bro, à demain. » Je raccroche rapidement avant de courir à l’étage pour prendre une douche et trouver un costume pas encore vu en société. Ça tombe bien, j’en ai acheté un chez Armani récemment pour les interviews de Minneapolis qui ne se sont pas faits. Chemise blanche et classique légèrement transparente pour laisser deviner mon corps, veste noire à fines lignes avec le pantalon accordé, chaussures raccords, je m’observe dans la glace après une énième retouche coiffure. Une fois correctement vêtu et lunettes de soleil vissées sur le nez, mes pas me guident à la voiture qui elle-même me guide jusqu’au Braxas hôtel. C’est fou, maintenant, je suis demandé en VIP pour des soirées comme ça. La présentation d’un nouveau parfum ou je ne sais plus quelle connerie, je n’écoutais plus vraiment Andy après l’annonce à vrai dire. Arrivé à l’entrée, il y a beaucoup de monde présent, des paparazzis, c’est une soirée huppée, sans aucun doute. Je me dirige rapidement vers le buffet pour prendre une coupe de champagne avant d’envoyer une photo à Teru et Andy pour leur montrer le lieu et le verre dans ma main tout en indiquant que je pense à eux avant de rire doucement. Encore quelques photos et je me permets de faire le tour de la salle de réception, remarquant la scène pas loin. Une tête blonde passe non loin de moi et je l’arrête en attrapant son poignet, souriant. « Mademoiselle de Marchelier ! » Je souris face à elle, parlant français comme souvent lorsqu’on se rencontre. Avec le temps, elle sait que je suis polyglotte maintenant. « Ça fait longtemps, tu vas bien ? » Oui, le mademoiselle, c’était juste pour le côté séducteur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptyVen 3 Avr 2015 - 14:17

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty



One fine day
ft. joshua r. armstrong



You shout it out, But I can't hear a word you say. You're talking loud, not saying much. You criticize but all your bullets ricochet. You shoot me down, but I get up. I'm bulletproof, nothing to lose. Fire away, fire away. Ricochet, you take your aim. Fire away, fire away. You shoot me down but I won't fall. I am titanium. You shoot me down but I won't fall. I am titanium


Mozart; sonate n°16 en Do majeur, K. 545. C'était ainsi que je finissais ma journée après de longues heures d'études. Le piano était ma source de détente et d'évasion, ma coupure avec le monde réel qui m'était vitale. Cela faisait plusieurs jours que je n'y avais pas touché, faute de temps et également d'un problème technique, ce qui me mettait dans une profonde tristesse. Cet instrument me soignait de la solitude, me sortait de la routine et me procurait une sensation de bien-être qu'aucun autre ne pouvait m'offrir.
Je me souviens qu'autrefois, après des querelles familiales, il m'arrivait de venir me réfugier dans la chambre de musique qui se trouvait juste à côté de ma chambre, pour pianoter pendant de longues heures et décharger mes émotions. Mon piano m'accompagnait dans les moments de rage, de tristesse, de bonheur et de nostalgie. Il était et restera toujours mon compagnon dans tous les moments de ma vie.
Je me souviens du jour où je l'ai acheté, c'était il y a presque deux ans déjà. Je venais à peine de quitter le nid familial que l'achat d'un piano était la première chose à faire sur ma liste après avoir emménagé dans mon petit chez-moi. J'avais à peine déposé mes cartons dans mon nouvel appartement que je me suis empressée d'aller dans une boutique d'instruments de musique, dans l'espoir d'un coup de coeur immédiat. Il me fallait un piano.

Le magasin était magnifique. Grand, agréable, avec une multitude de choix: il y en avait pour tous les goûts! Je savais pertinemment ce que je voulais: un demi-queue Steinway&Sons noir, que de simplicité.
Je n'oublierai jamais la personne qui m'était venue en aide ce jour-là. Ce n'était autre que Joshua Armstrong, LE Joshua Armstrong. Comment ne pas le connaître ? Il était sûrement la célébrité du moment et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle j'étais tellement surprise que je n'avais pas pu m'exprimer tout de suite en le voyant. Non pas que j'étais embarassée ou mal à l'aise, loin de là, mais disons que ce n'était pas tous les jours que l'on croisait des célébrités en vogue à Los Angeles...et certainement pas en tant que vendeur.
Il m'avait donc fait le tour des pianos pendant un long moment, entre discussions musicales et personnelles. Je le trouvais très serviable et ouvert pour quelqu'un de si populaire.
C'est pendant qu'il me parlait de son dernier concert que mon coeur s'est arrêté. Devant moi se dressait le piano le plus magnifique que je n'avais jamais vu. Je suis restée là à l'admirer, à le toucher puis à enfin me décider de l'essayer. J'avais joué le début de ma sonate préférée et des frissons parcouraient l'entièreté de mon corps. J'avais trouvé mon piano.

J'étais tellement plongée dans mes souvenirs que j'avais totalement oublié la soirée au Braxas Hotel, à laquelle j'étais conviée. Il est vrai que je n'aime pas ces soirées remplies de personnes riches en tout genre, mais une soirée reste une soirée, et j'avoue qu'en ce moment, ça ne me ferait pas de mal.
J'avais déjà préparé ma robe la veille: de couleur turquoise, elle était courte et offrait un léger décolleté ainsi qu'un dos nu. J'associais cette tenue à de simples chaussures à talons argentées, sans oublier des bijoux du même ton. Je jugeais qu'il n'était pas nécessaire de faire quoi que ce soit à mes cheveux, je décidais de rester simpe et de les laisser au naturel, lachés et ondulés.

Vingt minutes plus tard, je me trouvais devant l'entrée du prestigieux hôtel. Il était évident que cet endroit ne convenait pas à n'importe qui. J'ai pris le temps de saluer mon chauffeur avant de me diriger vers les vestiaires afin d'y laisser mon manteau. Ensuite, j'ai pris la direction de la salle de réception. Celle-ci était déjà fort remplie: je voyais déjà de nombreuses personnes de renom que je connaissais d'ailleurs de vue, tous d'un milieu social (très) aisé. Je ne saurais dire si je me sentais dans mon élément, mais je ne me sentais pas comme à la maison non plus.
Je décidais alors d'aller prendre une coupe de champagne pour bien commencer la soirée, c'était déjà ça. Je n'aimais d'habitude pas être seule à une fête, mais j'imagine que cela pourrait être une bonne excuse pour agrandir mon cercle social.
Après avoir gentiment remercié le barman d'un léger sourire, je prenais une gorgée en me promenant un peu dans la salle et jetant des regards aux alentours. Je n'avais même pas le temps de prendre une deuxième gorgée que je sentais que l'on m'attrapait le poignet. Les yeux grand ouverts, je me retournais afin de voir l'identité de cette personne. Quel hasard! Ce n'était autre que Joshua.

« Mademoiselle de Marchelier ! » me lançait-il.  « Ça fait longtemps, tu vas bien ? »

J'esquissais un grand sourire en le voyant se tenir devant moi. Il est vrai que cela ne me dérangeait pas d'être seule, connaissant mon côté très sociable, mais c'était toujours mieux d'être en compagnie de quelqu'un que je connaissais, et surtout quelqu'un dont la présence était agréable. Depuis notre première rencontre, il nous arrivait de nous recroiser de temps en temps lors de ses concerts ou même dans sa boutique quand j'avais des problèmes avec mon piano. Avec le temps, nous avions pris l'habitude de parler en français, à mon plus grand bonheur.

« Josh!!! Je vais super, comme toujours, et toi? Ca fait une éternité, oui! A qui la faute, Monsieur superstar? »  lui répondais-je, en levant un sourcil.

Je ne pouvais me rappeler la dernière fois que nous nous étions vus. Avec ses concerts et mes cours, nos emplois du temps respectifs devenaient fort chargés.
J'ai ensuite pris soin de reculer d'un pas afin de le regarder de haut en bas.

« Magnifique tenue que tu as là, Monsieur. Boss ou Armani, je présume ? »  lui disais-je, en prenant une autre gorgée de champagne.  


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptyVen 3 Avr 2015 - 16:42

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty

 
—Joshua & Elysia—

One fine day

Elyshua • One fine day Tumblr_mxlxigKq751sey3eho1_500« Josh!!! » J’ai un beau sourire face à son air radieux. Elle irradie vraiment cette fille, à chaque fois que je le vois, c’est comme si elle n’avait aucun malheur sur les épaules et que son sourire est éternel. « Je vais super, comme toujours, et toi? » « Je vais bien. » « Ca fait une éternité, oui! A qui la faute, Monsieur superstar? » J’éclate à nouveau de rire en l’entendant dire ça avant de secouer ma tête doucement. « La tournée m’a entraînée loin de L.A j’avoue. » C’était un éloignement mais pour au final, avoir quelque chose de bien dans ma vie. Sans ça, j’en serai où maintenant ? Je sais que c’est ça qui a vraiment lancé ma carrière et même si c’était un peu difficile par moment, c’était vraiment la chose à faire pour que tout démarre concrètement. J’observe sa robe qui lui va à merveilles, il faut bien l’avouer. « Magnifique tenue que tu as là, Monsieur. Boss ou Armani, je présume ? » Je regarde mon costume avant de hocher la tête en riant doucement. « Armani ! Tu as le coup d’œil décidément ! » Je croise mes bras un moment lorsqu’un des responsables de l’hôtel nous aborde pour venir parler à mon oreille. Ecoutant attentivement ce qu’il me dit, je hoche la tête, grimaçant tout de même parce que je n’ai pas d’instruments sous la main jusqu’à ce qu’il me dise qu’ils vont faire déplacer le piano de l’autre salle sur la scène ici… Bien. Je lui offre un sourire courtois avant de regarder la belle blonde. « Ils veulent que je chante un peu pour amuser la galerie. » Et comment refuser, je dois au contraire, montrer ma disponibilité. « Ce qui serait fantastique, ça serait de te voir m’accompagner au piano ! » Après tout, nous n’avons jamais eu encore l’occasion là tous les deux. En discuter oui, en long, large et travers, mais la voir jouer pendant que je chante non… Je me rapproche d’elle, attrapant sa main dans la mienne pour y déposer un doux baiser chaud. « Damoiselle, m’accompagneriez-vous sur scène ? » J’ai cet air enjôleur, séducteur, lorsque je la regarde, elle le vaut bien après tout. « M’imaginer chanter « Love me tender » pendant que tes doigts de fées parcourent les touches du piano, ça a quelque chose de magiques et absolument…. Séduisant. » Je ris doucement avant de les voir amener l’énorme piano blanc par les coulisses. « En échange, je te promets de te kidnapper à la fin de cette soirée et de passer une nuit délicieuse avec toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptySam 4 Avr 2015 - 23:46

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty



One fine day
ft. joshua r. armstrong



You shout it out, But I can't hear a word you say. You're talking loud, not saying much. You criticize but all your bullets ricochet. You shoot me down, but I get up. I'm bulletproof, nothing to lose. Fire away, fire away. Ricochet, you take your aim. Fire away, fire away. You shoot me down but I won't fall. I am titanium. You shoot me down but I won't fall. I am titanium


Ce n'était pas la première fois que je croisais Joshua par hasard. En réalité, c'était même la énième fois. Chaque rencontre surprise me donnait le automatiquement le sourire car je l'appréciais beaucoup, de par sa gentillesse et le fait qu'on ne s'ennuyait jamais en sa présence.
Cependant, cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas croisé, ce qui amplifiait ma surprise en le trouvant devant moi aujourd'hui. Je savais qu'il était en tournée (merci les réseaux sociaux!), mais je ne savais pas quand il revenait, faute à ma distraction innée qui avait totalement effacé ce souvenir de ma mémoire. Il me disait justement que la tournée l'avait entrainé loin de L.A., chose à laquelle je répondais avec un hochement affirmatif de la tête. Je savais pertinement que c'était loin d'être une mauvaise chose, au final. Exercer sa passion au-delà des frontières ne peut que faire du bien, surtout en ce qui le concerne. J'étais contente pour lui.

Je n'avais pas le temps de lui répondre qu'un responsable nous interrompait pour lui glisser quelques mots à l'oreille. Je me demandais si c'était quelque chose de grave, mais au vu de son air enjoué , ça devait être quelque chose de positif.

« Ils veulent que je chante un peu pour amuser la galerie. » (Qu'est-ce que je disais ?) « Ce qui serait fantastique, ça serait de te voir m’accompagner au piano ! »

Occupée à boire une gorgée, je faillis la recracher dès que j'ai entendu cette phrase.
« Pardon ? » Je ne pouvais croire ce que j'entendais. Je n'avais jamais joué en public auparavant et je n'avais aucune idée de ce la sensation que cela pouvait procurer.  
« C'est que... » Sans me donner le temps de réagir, il me prenait la main pour y déposer un baiser, tout en me demandant avec le français le plus noble de l'accompagner. Comment refuser ? On ne pouvait que succomber à son regard angélique légèrement séducteur.

« M’imaginer chanter « Love me tender » pendant que tes doigts de fées parcourent les touches du piano, ça a quelque chose de magiques et absolument…. Séduisant.
En échange, je te promets de te kidnapper à la fin de cette soirée et de passer une nuit délicieuse avec toi ! »


Tentant, il fallait l'avouer. J'étais prête à prendre le risque, malgré le stress qui commençait à s'emparer de moi. Finissant ma dernière gorgée, je dépose ma coupe sur le comptoir avant de lui lancer:

« Fort bien. J'accepte l'invitation. » J'accompagnais ma réponse d'un clin d'oeil, en le tirant vers la scène. « Par contre, je n'ai jamais joué en public  et l'air de rien, je panique un peu intérieurement depuis quelques secondes »

Un léger rire nerveux s'échappait de ma bouche: je luttais tant bien que mal contre le stress qui montait de plus en plus, malgré que je connaissais bien cette chanson.
Mes pas devenaient lourds et j'avais l'impression de ne plus contrôler mes mouvements. Quelle était cette sensation qui me coupait progressivement du reste du monde ? Je n'en avais aucune idée, je ne savais même pas ce que je faisais là. Comme toujours, c'était mon côté challengeuse qui m'avait poussée là. Génial, tout simplement génial. Etait-ce l'envie d'une nouvelle expérience ou bien la pensée d'une nuit en bonne compagnie ? Les deux, sûrement. Après tout, je suis le genre de personne à prendre le bras quand on me donne la main...



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptyDim 5 Avr 2015 - 0:16

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty

 
—Joshua & Elysia—

One fine day

Elyshua • One fine day Tumblr_mxlxigKq751sey3eho1_500 J’aime son air surpris et je manque de rire doucement mais j’arrive à garder mon sérieux. C’est vrai, elle ne me connait pas encore assez pour savoir que je suis du genre à proposer des plans spontanés parce que j’aime les défis, autant pour moi que pour les autres à vrai dire et l’idée d’aller sur scène avec elle est terriblement attrayante. Pour calmer sa peur, sans doute, je prends sa main et dépose un baiser dessus, essayant de passer pour un parfait gentleman afin de la faire craquer un peu plus. J’avoue que ma dernière proposition vient assez spontanément et sur le coup, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas d’avoir lancé ce genre d’idée, sûrement un peu… érotique à ses oreilles (comme aux miennes). Il n’a encore jamais été question de ça entre nous et j’ai un peu dit ça en l’air, mais à voir son regard subjugué, je n’ai pas dit de conneries. C’est plutôt rassurant.

Elle me fait languir, elle sait comment jouer avec le cœur d’un pauvre homme (comme toutes les femmes). Des fois, je me dis que je dois réellement avoir une histoire d’amour avec les blondes. Il manque un peu de rousses à mon palmarès pour me dire que j’aurai eu presque tous les styles de filles dans mon lit. Aish, une baffe, je mérite une baffe. Secouant doucement ma tête, je la regarde déposer sa coupe, telle une princesse du temps de Louis XIV, qui se joue avec délectation de son prétendant. « Fort bien. J'accepte l'invitation. » « Oh ! » Oui, je suis heureux, cela ne se voit pas assez ? Mon grand sourire devrait en dire long sur mon état pourtant. « Par contre, je n'ai jamais joué en public et l'air de rien, je panique un peu intérieurement depuis quelques secondes » « Tu seras parfaite et puis, le stress, c’est bon pour la santé ! » Ou pas, j’ai été sous pression pendant deux mois et parfois, j’avais envie de hurler, mais pour ce genre de cas, c’est pas plus mal !

Lorsque l’on me dit signe, je pris sa main dans la mienne, avançant au milieu de l’allée qui se crée entre nous, tel un prince marchant sur son monde. « Nous allons être royaux ! » Je lui souris et l’aide à monter sur la scène pour l’installer au piano lorsqu’on me déniche une guitare tout en me demandant de la signer à la fin de la prestation. « Volontiers. » Je déteste jouer avec les instruments des autres, mais il faudra bien s’y faire. Après l’avoir accordé, je souris à l’assemblée présente. « Bonsoir tout le monde, merci beaucoup pour votre présence. Je suis honoré de pouvoir chanter devant vous, encore plus d’être accompagné par cette charmante demoiselle, Miss Elysia de Marchelier, faites-lui honneur, merci. » Je me tourne doucement vers elle pour lui sourire et l’applaudir. « Comme nous sommes un duo un peu inattendu, nous allons entamer une chanson connue de tous et non une des miennes. Merci beaucoup. » Un autre sourire et je commence les premières notes de Try to remember finalement, nous en avions parlé une fois avec Elysia, j’espère qu’elle arrivera suivre. La musique m’embarque rapidement dans une atmosphère tendre et guimauve durant laquelle je ne cesse de sourire aux gens présents ou à la belle blonde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptySam 11 Avr 2015 - 21:52

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty



One fine day
ft. joshua r. armstrong



You shout it out, But I can't hear a word you say. You're talking loud, not saying much. You criticize but all your bullets ricochet. You shoot me down, but I get up. I'm bulletproof, nothing to lose. Fire away, fire away. Ricochet, you take your aim. Fire away, fire away. You shoot me down but I won't fall. I am titanium. You shoot me down but I won't fall. I am titanium


La panique commençait à prendre de l'ampleur en moi. La scène ne m'était pas vraiment inconnue, ayant dansé dessus de nombreuses fois en soirée - sous l'emprise d'une certaine substance illicite -. Je ne sais même pas si j'en ai gardé un bon souvenir. En réalité, je n'en ai même gardé aucun souvenir.
Néanmoins, la présence et les étincelles dans les yeux de Joshua me rassuraient. Il me montrait que je n'étais pas seule et qu'il n'y avait aucune raison de stresser. Tout allait bien se passer. Je n'étais pas vraiment convaincue par son argument du "bon stress", mais la vie est faite pour être vécue sans regrets! Si cela se passe mal, au moins, je ne serai pas seule.

Suite à cette pensée, je tournais ma tête en direction du public. Malgré ma peur, je voulais quand même que l'attention de tout le monde soit porté sur notre prestation. Question de respect ou de considération, peut-être ? Je ne sais même pas ce que je souhaitais réellement. Tout dans ma tête était incroybalement confus, toutes mes pensées se mélangeaient les uns avec les autres. Je devenais d'ailleurs tellement distraite que j'avais foncé dans quelqu'un. Après m'être excusée, je contenais mon petit bout de chemin en compagnie de Josh, toujours main dans la main, en direction de cette fameuse scène.

De légers préparatifs étaient nécessaires: la guitare et le piano. Cela me donnait le temps de jeter encore un regard sur le public et de leur lancer un sourire, avant de me diriger vers le piano que l'on m'apportait. Dès que je me suis assise sur le tabouret, tout semblait disparaître. J'entendais Josh accorder sa guitare, me présenter. Je lui rendais son sourire radieux pour lui montrer que j'étais heureuse de performer avec lui. Je pense que ce sentiment était réciproque.
Dès que je posais mes doigts sur le piano, tout le stress partais. Je me sentais calme, sereine, dans ma bulle. Tout avait disparu: la scène, le public, le bruit. Il ne restait plus que Josh et moi, faisant ce que nous aimions le plus au monde: de la musique. Je me sentais dans mon monde, dans mon élément. Je me souvenais du jour où Josh et moi avions parlé de cette chanson, qui était magnifique en duo. Nous nous imaginions jouer ensemble sans vraiment avoir concrétisé cette idée. Aujourd'hui, cela se faisait, qui plus est à l'improviste !

La chanson se commençait sans vraiment que je m'en rende compte. Avais-je raté les premières notes ? Je pense que oui. Je tremblais malgré moi, mais je me ressaisissais vite afin de ne pas faire tomber toute l'atmosphère qui régnait dans la salle. Je lançais des regards furtifs vers Josh afin de le suivre car oui, c'est par le regard que les connexions se font. En retour, il me lançait des sourires qui me rassuraient et qui me permettaient de continuer. Je ne pensais plus à autre chose, je vivais le moment présent. Au fil des secondes, il ne restait plus que le piano et moi. Certes, ce n'était pas "mon" piano, mais cela restait ma musique, mon interprétation, qui était en symbiose avec celle de Josh. Cette performance plaisait-elle au public ? Je n'en avais aucune idée. En tout cas, je m'y plaisais et je prouvais mon épanouissement à travers un petit éclat de rire, en espérant qu'il soit passé inaperçu.
Les notes de Josh s'associaient avec perfection aux miennes, faisant balancer ma tête et mon corps. J'étais comme bercée par sa voix angélique, qui semblait porter l'entièreté du public, et moi avec.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day EmptyLun 11 Mai 2015 - 13:08

avatar
Invité
Invité

Elyshua • One fine day Empty

 
—Joshua & Elysia—

One fine day

Elyshua • One fine day Tumblr_mxlxigKq751sey3eho1_500Finalement, la chanson passe comme une crème et à en voir les gens satisfaits et parfois dansants au milieu de la petite piste libre, j’ai un sourire en coin. J’aime rendre les gens heureux et je suis content de voir qu’Ely ait su dominer un peu son trac pour pouvoir faire ça avec moi. La musique lui va bien. Elle est déjà belle naturellement, mais perdue derrière cet immense piano, elle a un côté féérique et angélique. Une vraie princesse et sa blondeur additionnée à sa belle gueule n’arrange rien à la donne. Je me concentre un peu sur ma guitare alors que la musique arrive à sa fin et que les notes s’évaporent avec volupté entre nous. C’était trop court à mon goût et en même temps, absolument magique. J’observe l’organisateur qui demande encore une chanson et je hoche la tête faiblement avant de réfléchir et de sortir mon téléphone pour montrer une vidéo à un des employés et demander à ce qu’on joue juste la musique d’ici deux petites minutes. « Merci beaucoup pour votre attention, je vais faire encore une chanson, seul cette fois, mais j’espère qu’elle vous plaira tout autant. Elle risque de vous réveiller. En attendant, merci d’applaudir chaleureusement la talentueuse Elysia présente à mes côtés pour ce duo fort agréable. » Je me lève et va la chercher en lui faisant un baisemain tendre sur sa peau délicate, puis de la libérer pour qu’elle puisse retrouver un peu ses esprits et surtout, recevoir des bons commentaires de la part du public présent. Je retire ma veste de costard afin d’avoir moins chaud et attrape la guitare pour la rendre à son propriétaire. « Une autre chanson, mais pas de moi, on s’en fiche des miennes ce soir non ? » J’ai un petit rire en tenant le micro. « Espérons que ça vous plaise. » Je regarde l’employé et lui fait signe de lancer la musique avant de me mettre en condition et commencer à prendre mon pied sur scène. Le rock, y’a que ça de vrai et surtout avec ce genre de musique. J’aime tellement ça. « Shot to the heart, and you’re to blame, you give love a bad name ! » J’ai l’impression que le temps defile encore plus vite que pour la première chanson mais voir que le public suit et chante avec moi, c’est vraiment bon. Je suis un showman, je le sais, ma place est sur scène et j’ai terriblement hâte d’y retourner. Finalement, la mélodie se termine et je suis un peu en nage à cause de ma danse de spaghetti épileptique, mais souriant au possible lorsque je m’incline devant eux. « Merci beaucoup… » Je souris et ramasse ma veste pour retourner dans le monde normal, non s’en faire quelques autographes et photos en passant avant de rejoindre la belle blonde. « Désolé… » Je ne pensais pas qu’on me demanderait de performer à vrai dire, mais ça fait du bien. « J’ai été sur les routes pendant 3 mois, je pensais que ça me ferait du bien de me poser un peu, mais même si LA m’a manqué, j’ai envie de repartir en concert rapidement. » Je passe une main dans mes cheveux en souriant. « J’ai attiré l’attention sur moi du coup, ça fait pas très gentleman tout ça. » Je l’observe en souriant. « Alors, raconte-moi, tu as des projets ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Elyshua • One fine day   Elyshua • One fine day Empty

Contenu sponsorisé

Elyshua • One fine day Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elyshua • One fine day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser