Le Deal du moment : -33%
Microsoft Manette Xbox One sans fil
Voir le deal
39.99 €

Partagez
 

 Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyMar 26 Mai 2015 - 0:22

avatar
Invité
Invité

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Assise, droite comme un i, le regard fixant un point sur le mur devant elle, elle ne bouge pas d'un cil. Seules ses paupières s'ouvrent et se ferment. Pas même un regard pour les gens qui arrivent petit à petit dans la pièce. Elle est bien trop concentrée pour savoir ce qu'elle va bien pouvoir dire ou ne pas dire aujourd'hui, jouant avec ses mains pour se déstresser. Elle n'est pas ici de sa propre volonté. Ses parents ont tenus à ce qu'elle essaye une thérapie de groupe. Depuis son retour, elle ne cesse d'être couvée, protégée de tout comme si elle était encore plus fragile qu'avant. C'est peut être le cas car elle ne sait pas trop où elle en est, et ne saurait poser des mots sur ses émotions. Elle n'a pas vraiment envie de parler et pourtant elle est venue pour faire plaisir à ses parents, pour les rassurer. Elle leur doit au moins ça pour tout ce qu'ils font même si c'est étouffant." Bonjour à tous. Alors avant de commencer aujourd'hui, nous allons laisser notre nouvelle camarade se présenter. Mademoiselle Avery, si vous voulez bien ? " A ces mots elle sort de sa léthargie. Avec les regards braqués sur elle, sa respiration devient plus difficile. Elle ne sait pas si elle doit se lever ou pas. Finalement elle ne le fait pas, guère certaine de pouvoir tenir debout très longtemps." Et bien bonjour. Je m’appelle Dallas Avery. J'ai 24 ans, j'ai toujours habité à Los Angeles, j'ai fait des études de langues scandinaves durant trois années avant de partir en mission humanitaire. Je suis revenue il y a presque un mois. " Elle se tut. Un long silence alors qu'elle avale difficilement sa salive." Pourquoi je suis là ? " Difficile à dire. Il y aurait tellement de raisons à donner pour expliquer sa présence ici. Mais elle va préférer en dire le moins possible, peu adepte d'exposer sa vie à des inconnus." J'étais au Népal, pendant le séisme... Tout s'est passé très vite. Je ne me souviens plus de tout sauf cette sensation d'étouffement sous les décombres. Le noir. J'ai peur du noir maintenant. Je crois que c'est le fait de revoir la lumière qui m'a sauvé. Et le pire c'était la tristesse des gens. J'aurais voulu les aider mais je ne pouvais pas avec ma jambe cassée. " Elle baisse la tête presque honteuse d'avouer ce moment de faiblesse." Voilà, c'est tout. C'était il y a un mois mais j'ai l'impression que c'était hier. " C'est suffisant, largement suffisant. Ils n'ont pas besoin de savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyVen 29 Mai 2015 - 0:02

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty

Oh… douce infamie que nous réserve la vie.

C’est avec lenteur que j’ai compris une partie de ma vie, une partie que je pensais toujours stable au fond de moi. Cette « histoire », cette attitude, tout prend un sens. Mais comment réagir ? La seule personne en qui je pouvais m’attacher sans peur, je m’y suis trop attaché.

C’est écœurant.

Vicieux.

Dégoutant.

J’ai besoin d’oublier. J’ai besoin de changer, d’être un homme normal. Le psychiatre le dit, il faut que je devienne sociable avec tout le monde. Que je m’ouvre et accepte les gens. Mais je n’y arrive pas malgré cette volonté énorme de le faire.

Une thérapie de groupe. Me voilà bien avancé.

L’angoisse monte au fur et à mesure que j’approche des locaux. Grimpe en flèche quand je suis dans la salle et j’ai l’impression que je vais m’évanouir quand je suis assis sur la chaise, attendant que tout le monde arrive. Mes oreilles bourdonnent.

Le psychiatre me tend un verre, m’offre un sourire. Il a compris, il l’a vu. Ce que les autres ne voient pas. Mon visage reste cependant impassible, même un simple « merci » n’a pas réussi à s’échapper de mes lèvres. C’est alors que ça commence.

Une fille commence. Mes yeux se lèvent vers elle, je suis tellement passif que je ne me rends pas vraiment compte qu’elle me semble familière.

Dallas.
Dallas Avery.

Je crois connaitre ce prénom. D’où ? De quand ? Récemment ? Est-ce loin ? Mon regard sombre laisse filtrer l’intérêt pour la petite blonde. Elle continue son récit et tout en l’écoutant, j’ai l’impression de savoir qui elle est.

Mais… elle est… si différente ? Changée ? Trop changée. Son visage… je la trouve belle mais elle ne colle pas à mon souvenir de cette « Dallas Avery ». Peut-être que ma mémoire me joue des tours. Je suis perdue. Je termine mon verre.

Quand elle termine son récit, le psychiatre se met à parler mais je ne l’écoute pas vraiment. Je regarde cette fille et je me pose des questions. La discussion s’effile, des voix remontent et descendent dans mon esprit sans que j’en saisisse le moindre mot.

Jusqu’à ce qu’un « Logan » réveille ma conscience…

Je lève les yeux et mon regard s’assombrit automatiquement. Les barrières entre la réalité et moi sont posées. Je n’ai pas envie de parler. Un soupir et on passe. Je ne cesse de regarder cette fille, je suis torturé à présent par cette impression… de « déjà vu ».

Je la connais… forcément !

« Fullerton Preschool ? » lançais-je à la fille, en me penchant vers elle quand nous eûmes la permission de faire une petite pause pour que chacun se remette un peu de ses émotions.

Psychopathe Attitude ? Un peu… beaucoup ?




smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyMar 2 Juin 2015 - 14:55

avatar
Invité
Invité

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Parler d'elle même était la plus grande et plus douloureuse des étapes qui soit. Elle refusait que les gens lisent en elle comme on pourrait le faire dans un livre ouvert. Ce refus n'était en aucun cas dû à la volonté de se vouloir mystérieuse. Elle ne souhaitait juste pas paraitre faible, encore plus qu'elle ne l'était déjà. Elle en avait dit le moins possible, donnant une unique raison à sa présence ici alors qu'elle aurait pu en donner des milliers. Ces gens elle ne les connaissait ni d'Eve ni d'Adam. On lui avait juste dit d'essayer, de tenter l'expérience d'une thérapie de groupe, alors c'est exactement ce qu'elle était en train de faire. Un essai. Une unique chance et rien d'autre. Quand elle avait fini parler d'elle, elle avait fixé ses pieds tout du long de cette séance où ses compagnons d'une journée partageaient leurs expériences. Jamais elle n'aurait ce courage de mettre des mots sur ses émotions, et encore moins de laisser parler les démons qui s'étaient immiscés en elle depuis bien des années. Bien que détruite, elle avait désormais l'habitude de concilier ses peurs avec sa vie de jeune femme. Plus aucunes raisons de se battre l'habitait. Elle se laissait vivre tout simplement sans vraiment chercher de but à son existence. Elle est là sans être là. Durant ces longues minutes qui paraissaient des heures, elle n'avait égrainé que quelques mots dénués de sens pour la plupart. Tout du long, elle avait retenue sa respiration en pleine apnée et ce n'est qu'à l'annonce d'une pause qu'elle était remontée à la surface. Une bouffée d'air frais qui ne dura pas. Le jeune homme à ses côtés l'interpella. Une parole qu'elle pris comme une agression. Elle ne comprenait pas pourquoi il venait de citer le nom de son ancienne école, synonyme d'un passé glorieux. Nerveuse, elle replaçait une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Un bref regard vers son interlocuteur mais elle ne s'attarda pas. Etait-elle censée le connaître ? Elle préfèrerait que la réponse à sa question soit négative." C'est exact. " En espérant qu'il ne cherche pas à creuser plus loin sinon elle finirait très vite désarçonnée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptySam 13 Juin 2015 - 11:25

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Aucun intérêt de suivre ce genre de réunion mais ça faisait plaisir à ma sœur, à ma mère… en fait, ça faisait plaisir à tout le monde. Ils pensaient que ça ramènerait l’ancien Logan. Je ne pense pas avoir tellement changé.

Aujourd’hui, j’y trouve pratiquement mon intérêt. Parce qu’il y a cette fille, cette fille dont je suis persuadé reconnaitre. Mais quand j’ai levé les yeux, le visage n’était pas celui auquel je m’attendais de voir. Peut-être que c’était le même prénom, le même nom ais pas forcément la même personne.

Je profite de cette pause, pour me pencher, pour lui poser la fameuse question qui attisait férocement ma curiosité. Chose qui était très rare de ma part, je laissais souvent ma curiosité se frustrer de ce « non-savoir ».

Il remarque l’expression de la jeune femme. Celle-ci semble à la fois surprise et un peu apeurée. C’est comme si elle répondait à la question quelques secondes avant que les mots ne sortent. Logan comprend alors qu’il ne s’était pas trompé.

« Je m’appelle Logan Pearson. On était dans la même école tous les deux. Et on était voisins… » expliquais-je. Histoire de ne pas paraitre plus psychopathe que je ne le suis vraiment.

Dire que je ne l’ai pas reconnu, je n’oserais pas. Dire qu’elle était devenue une très belle femme, je le pense mais je n’oserais pas lui dire.

Je n’ose jamais rien. Exprimer, c’est impossible pour moi. Mais ça ne m’empêche pas de parler, de temps en temps, je fais des efforts mais c’est tellement exceptionnel. Et puis… je suis surpris de revoir Dallas. Je me disais bien qu’elle était familière…

Je n’irais pas lui dire que je suis désolé pour ce qu’il lui est arrivé, je sais parfaitement que ça fait plus de mal qu’autre chose d’entendre ça.

Je n’ose même pas continuer la conversation. Tellement moi, à vrai dire. Je parle un coup puis plus personne…





smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyJeu 25 Juin 2015 - 18:46

avatar
Invité
Invité

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Elle est ailleurs. Dans ses pensées. Dans un autre monde. Son monde. Il n'y a que là qu'elle se sent bien, où elle n'a pas honte d'elle même et n'a pas à se préoccuper du regard des autres à son attention. Rester assise devant des dizaines d'inconnues était pour elle une épreuve quand bien même tout comme elle, ils avaient eux aussi une histoire loin de ressembler à un conte de fée. Elle n'est pas à l'aise, elle voudrait prendre ses jambes à son cou mais la volonté de faire plaisir à ses parents l'en empêcher. Peut être que si elle leur montrait qu'elle avait tenu à cette réunion, ils ne la forceront pas à venir ici à nouveau. Il fallait donc faire ce minuscule effort, souffrir en silence encore quelques temps et enfin respirer. Enfin si la jeune femme arrivait à trouver sa respiration après que le jeune homme qui la détaillait du regard lui pose une question des plus troublantes. Le connaissait-elle ? Peut être ? Elle ne souvenait pas de lui en tout cas et à vrai dire elle n'essayait pas trop. Elle reste pantoise quelques minutes avant qu'il ne lui décline son identité. Logan. Son regard se pose sur les traits de son visage. Logan. Maintenant qu'elle y a mis du sien, elle se souvient. Elle entrouvre la bouche signe de surprise avant de vite se pincer les lèvres. Il est un fantôme du passé et forcément l'angoisse prend le dessus. Elle détourne le regard, gênée, peinée, anxieuse. Il l'a reconnu mais à vrai dire, elle ne saurait dire si c'est bon signe ou non." Logan, oui, je me souviens, évidemment. Je ne te savais pas encore ici à Los Angeles. " Elle préfère tourner la conversation sur lui plutôt que sur elle. Moins elle pouvait parler d'elle, plus il lui serait facile d'aligner trois mots à la suite comme toute personne normale. Mais la normalité, Dallas ne sait plus ce que c'est depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyJeu 2 Juil 2015 - 15:44

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Ça remonte à tellement loin que j’ai vraiment eu du mal à la reconnaitre. Elle a tellement changé, j’ai l’impression de faire face à une personne différente qui a ses quelques traits et encore… Je sais que c’est elle mais je suis perturbé par la vision de la jeune femme. Ce n’est pas dans mes habitudes d’aller vers les gens, même ceux que je connais mais ma curiosité est plus forte…

Dallas semble surprise de me voir ici, même si ça me rassure qu’elle se rappelle de moi. Je ne suis pas si insignifiant que ça alors… C’est vrai que j’avais disparu à ma majorité pour aller chez les Marines, que je suis parti sans dire au revoir sauf à ma famille proche.

« Ouai… je… je suis revenue y’a 3 ans… mais… » Ce n’est pas de moi dont je veux parler et je comprends surtout que c’est aussi son cas. Je sais que ça ne durera pas longtemps comme conversation étant donné que c’est la pause.

« Tu… », je tente de parler mais c’est alors que la voix du thérapeute monte pour signaler que cela reprenait. Je regarde Dallas, un peu déçu même si je ne le montre pas expressément.

Je me rassois et comme à mon habitude, il passe à moi au bout de quelques temps. Je lève mon regard vers lui, puis les autres. Avant de reprendre la contemplation de la pliure de mon jean que je trouvais plus intéressante que devoir parler de moi.

Mon silence parle pour moi et comme à son habitude, il lâche l’affaire. Chaque fois, il espère que les nombreux témoignages me touchent et délient ma langue. Que je me libère de ce fardeau qui me brise de plus en plus chaque jour. Mais je suis incapable d’empathie pour les gens, je sais qu’ils ont souffert mais je ne souffre pas avec eux.

Du coup, j’ai honte d’essayer de parler à Dallas à la fin de la séance. Quand tout se termine, elle a pu voir le glacier que je suis devenu et je n’ose pas revenir vers elle. Pourtant, je la regarde avec l’envie d’y aller. Je ne peux pas… Elle sait maintenant que je suis détruit, différent… Je regarde mon thérapeute qui tient encore à me parler…

Parler, parler… s’ouvrir… Jamais ? Je secoue la tête positivement alors qu’il m’encourage à faire des efforts pour la séance de la semaine prochaine. Qu’il n’y compte pas. Je marche en direction de la sortie et malgré moi, je me prends dans quelqu’un, un malencontreux coup d’épaule. Je regarde cette personne : Dallas. « Pardon… j’ai pas regardé où j’allais. Je t’ai pas fait mal ? »





smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyVen 17 Juil 2015 - 18:39

avatar
Invité
Invité

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Dallas elle ne sait plus y faire avec les relations sociales. Cela fait bien longtemps qu'elle ne connaît plus la signification du mot ami pourtant elle en a eu des dizaines par le passé. Logan en faisait parti d'ailleurs, du moins elle, elle le considérait comme tel avant qu'elle ne se brise. Elle est surprise que le jeune homme ne lui ait pas fait remarquer qu'elle a changé depuis le temps et c'est tant mieux sinon elle aurait du parler et Dieu sait à quel point elle détestait parler de cet accident qui l'a transformé à tout jamais. Alors comme à son habitude, elle change de sujet. Il répond de façon évasive à sa question avant que le thérapeute annonce la reprise de la séance. Un dernier sourire au jeune homme et elle se rassoit. Durant les minutes restantes, elle reste stoïque, et quand on lui demande ce qu'elle ressent, ce n'est que de façon succincte qu'elle pose des mots sur ses émotions, sans jamais en dire trop. Un bref instant, elle observer Logan qui lui reste muet à chaque fois que le thérapeute l'interpelle. Elle remarque à sa façon de s'enfoncer dans son siège, de baisser les yeux qu'il est détruit tout comme elle. Enfin c'est évident qu'il l'est sinon il ne serait pas là mais sa ou ses blessures semblent plus vives que jamais. C'est la première personne plus triste qu'elle rencontre depuis le jour de son accident. Ca effraye la blonde qui se demande comment il fait pour endurer une telle peine alors que la sienne est déjà plus que difficile à supporter. La fin de la séance est sonnée. Un soulagement. Elle suit le flot et prend la direction de la sortie. On la bouscule, elle sursaute et tourne la tête. Logan de son regard triste s'excuse." Plus de peur que de mal, ne t'en fais pas. " Oh oui elle en a vu d'autres. Et puis ce n'est pas la douleur physique qui est la plus terrible mais la douleur mentale, celle-ci est dure à faire disparaître." Tu as le temps pour un café ? " ose t-elle demandé, pensant que ça lui ferait plus de bien que cette séance de soutien." Tu ne seras pas obligé de parler avec moi. " Elle ne le forcerait pas à s'ouvrir, elle se disait juste qu'être deux c'est toujours mieux que d'être seul.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyVen 31 Juil 2015 - 2:14

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Trop pressé… Comme à chaque fois, je suis souvent parmi les premiers à sortir de la salle de thérapie. Seulement aujourd’hui, je suis juste un peu plus maladroit qu’à mon habitude, mais d’un sens, je m’en félicite car je peux parler à Dallas, à nouveau. Je ne sais pas si je l’aurais fait en temps normal, les relations sociales et moi, ce n’est pas l’amour fou, on va dire. Je suis incapable d’en tenir longtemps. Même si j’ai eu de longues relations depuis mon retour d’Irak. Mais ça ne se passe pas toujours bien, la preuve avec Absolem… Mais je ne m’appesanti pas sur cette pensée.
Toute façon, Dallas sait comment me faire rester. Je ne peux pas refuser un simple café. Je n’ai aucun prétexte en tête pour ça. « D’accord. » dis-je simplement en guise de réponse. Je suis Dallas en dehors du bâtiment pour prendre le chemin en direction d’un café. A vrai dire, ce n’est pas la conversation qui vient animer notre discussion. Et pourtant, j’en ai des questions pour elle. Des questions déplacées, qui lui feraient certainement du mal.
Mais c’est bien pour ça que je ne veux pas le dire. Je risque de lui faire du mal. Pas que ça me dérange mais je vois déjà de là : Pyper me reproche de ne pas avoir fait d’efforts avec les gens, alors je peux le faire avec Dallas. Ma curiosité bien que timide, a envie d’être rassasiée. Et c’est dans ce petit café que nous nous posons. Je me mets sur la banquette et regarde un peu la carte. Je ne sais pas quoi dire… J’espère que Dallas est plus douée que moi…
Je me masse l’arrière de la tête, un peu embêté sans le montrer.






smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyVen 14 Aoû 2015 - 12:30

avatar
Invité
Invité

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Dallas n'était pas très douée avec les gens, du moins elle ne l'était plus depuis des années. Mais aujourd'hui ce n'était pas elle la moins doué, Logan était encore plus renfermé sur lui même. Il n'était plus ce jeune homme qu'elle avait connu à l'école, avec qui elle avait joué dans le jardin de ses parents. Cette époque semblait lointaine, tellement lointaine que Dallas avait du mal à croire qu'elle ait pu exister un jour vu le fantôme qu'elle était devenue. Mais aujourd'hui, elle avait fait un effort le premier depuis son retour à Los Angeles pour tisser des liens. Alors forcément quand la réponse de Logan fut positive, son visage s'illumina instantanément. A la hâte, la jeune femme sortait de la pièce qu'elle considérait plus comme une salle de torture que comme un lieu d'échange et de partage. Dans un silence de plomb, ils se rendirent dans un petit café que Dallas connaissait bien du temps où elle avait l'habitude de boire un verre avec des amis. Installés à une table dans un coin au calme, comme elle les aime, elle parcoure la carte des yeux tout comme Logan au regard perdu. Sa tristesse l'intrigue mais son bon fond lui interdit de s'immiscer dans son intimité en lui posant trop de questions. Il doit détester cela tout comme elle. Un serveur s'approche d'eux attendant qu'il passe leur commande." On prendra deux cappuccinos à la noisette. " Elle se permettait de commander pour lui." Fais moi confiance c'est leur spécialité. Je prenais toujours ça quand je venais ici. " Il fallait juste espérer que rien n'ait changé." J'y pense. Ta soeur ? Pyper ? Comment elle va ? " La famille est un sujet de discussion neutre. Elle ne risquait pas grand chose en posant des questions à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. EmptyVen 21 Aoû 2015 - 3:07

Logan Pearson
Logan Pearson
En marge, toujours
En marge, toujours
Age : 27
Date d'inscription : 05/04/2014
Célébrité : Julian Schratter
Crédit avatar : Sweet disaster ;; ALASKA (signature)
Messages : 1323
Nationalité / origines : Américain
Situation : C'est compliqué
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : A interrompu ses études à la fin de sa 3ième année de journalisme à UCLA.
Adresse de résidence : Âme vagabonde, Coeur enchainé
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gia & Madison & Jay & Heather

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty


Logan & Dallas
   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
mise en page par .Stay Away
   Le silence ne fait que grandir pour moi. Je me suis félicité mille fois d’avoir enfin fait quelque chose en dehors de la réunion. Enfin, un pas de fait envers quelqu’un. Je ne sais pas si je peux en parler à Pyper, c’est à la fois un grand pas à mes yeux mais pour les autres, ce serait naturel de venir à aller boire un verre ensemble pour discuter. Enfin « discuter » ce n’est pas vraiment ce que j’aime faire. Mais je peux essayer de trouver des sujets de conversation. Bien que je sois mal parti, c’est Dallas qui prend les choses en main. Elle commande une boisson, du cappuccino noisette. L’appellation semble étrange mais Dallas me rassure par le fait que c’est leur spécialité. « T’en fais pas, je bois de tout… » dis-je calmement. J’ai pu boire bien pire durant mes missions alors boire un cappuccino au noisette, ça ne me fait pas peur. Elle porte la discussion sur Pyper. Je secoue la tête positivement : « Oui… Pyper… Elle va bien. Elle termine son année de photographie. Je n’y connais pas grand-chose… Elle a une belle vie, elle n’a pas à s’en plaindre, je suppose… » Et ça serait l’inverse, je frapperais les personnes qui lui font du mal. Homme ou Fille, peu m’importe, on ne touchait pas à mon précieux. « Ce n’est pas le même discours avec Tacia. Elle est plus jeune, plus immature. Je suis obligé d’être ‘sage’ pour ne pas que ma mère finisse par se faire trop de cheveux blancs… » Nous ne sommes pas une famille facile et je pense que j’ai été le pire à m’éloigner d’eux en partant faire la guerre au lieu d’être là pour ma famille alors que nous avions plus de figure paternel. La serveuse nous apporte la commande et je me penche sur la tasse fumante pour en humer le parfum. Pas trop mal… Je ne la touche pas tout de suite par contre : « Et toi, la famille, comment ils vont ? » Simple façon de retourner la discussion sur elle…






smiling
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.   Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty

Contenu sponsorisé

Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre des alcooliques anonymes. Ah non des dépressifs anonymes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser