Le Deal du moment : -54%
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyMar 26 Mai 2015 - 15:52

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Joshua ∞ Debiorah
Parfois, un tout peut venir d'un rien
Je suis resté assis sur le sol de ma chambre toute l’après-midi. Rien ne me tente depuis cette entrevue de merde avec le gouvernement nord-coréen. Je les hais. Je les hais du plus profond de mon être et j’ai vraiment envie de… juste les…. ARGH ! Mon poing part tout seul contre le mur avec une certaine violence et malgré la douleur, je m’attrape les cheveux pour réfléchir. Si je poursuis ma carrière, ils me feront chier pour avoir un pourcentage sur ce que je touche et pas un petit. Dette de merde. En quoi je devrai la régler hein ? J’étais au courant de rien. Et ce fils de chacal qui travaille pour eux hein ? Ils le tiennent avec quoi ? Et pourquoi je m’en ferai pour lui hein ? Mon nez porte encore les séquelles de sa gifle. J’ai l’impression d’être au pied du mur sans pouvoir avancer ou faire marche arrière. Un aboiement et je sursaute en regardant Rusty qui tient sa laisse dans sa gueule. Il a peut-être pas tort mon ours, ça nous ferait peut-être du bien de sortir un peu. Je me redresse finalement, capuche sur la tête en plus de la casquette et lunettes de soleil sur le nez avec un masque de protection naso-buccale, comme quand on pensait tous avec la grippe A, histoire de cacher mon nez avant de partir rapidement pour aller me balader avec lui et revenir à l’appartement au bout d’une heure, mais je tourne encore comme un lion en cage. Et puis, une photo me rappelle à mes bons souvenirs et cette fois, je pars en voiture pour rejoindre le campus. L’avantage d’avoir été le président des Phi, c’est qu’on y a encore des passe-droits. Je me gare et rejoins la maison rapidement le temps d’échanger un moment avec les gars présents et de déguster une part de pizza ensemble, mais ils ont les examens qui arrivent et des révisions à faire. Je repars en tenant mon jus de fruits fermement avant de l’ouvrir pour en boire tout en passant par le parc pour en admirer le calme et la sérénité… et de percuter quelqu’un. Je retire rapidement mes écouteurs et ramasse mes lunettes tombées au sol avant de regarder la jeune femme. « Je suis désolé…. Je ne regardais pas où j’allais. » Et elle, je ne l’ai jamais vu encore ici. Je devrai rapidement partir, je n’ai pas vraiment envie que des fans me voient potentiellement avec la gueule abîmée, mais je n’ai pas envie de repartir de suite à l’appartement, alors j’attrape un mouchoir dans ma poche pour lui essuyer doucement le bras. « Vous en avez sur vous ? » Manquerait plus que je lui ai tâché ses vêtements.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyMer 27 Mai 2015 - 0:41

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

En me réveillant aujourd’hui, je n’avais strictement envie de rien faire. Mais j’avais cours et avec les exams qui approchaient, il était hors de question que je n’y assiste pas. Je m’étais donc préparé comme à mon habitude, et était parti, le moral légèrement en berne.
La journée c’était passée pour le moins normalement. Je n’avais croisé ni Rony, ni Charly sur le campus et ça c’était un très bon point.
Afin de respirer un peu j’avais pris la décision de sortir déjeuner, (petit plaisir que je ne m’octroyais que très rarement) afin d’attaquer, en forme, mon dernier cours de la journée.
Une fois celui-ci achevé, je décidai d’aller me poser au parc quelques heures : il était encore tôt et si je rentrais chez moi, je ne ferais absolument rien, alors autant rester sur le campus à bouquiner, cela ne pourrait n’être que plus bénéfique. Malheureusement, je m’étais assoupie (ce n’était peut-être pas si étonnant que cela, étant donné le peu d’heures de sommeil à mon actif ses temps-ci) et bien que pleinement reposé, je n’en étais que plus déroutée, et donc, de mauvaise humeur.
Ce que je n’aimais pas avec le fait de dormir, c’est qu’il y avait toujours énormément de questions qui se bousculait à mon esprit lorsque je me réveillais. Evidemment bébé XY faisait partie de ses questions. Sauf que j’en avais tellement marre de penser à lui, que ma nouvelle résolution consistait à une unique chose : zapper tous ce qui pourrait me faire penser à lui. Et étrangement, je m’en sortais plutôt bien pour le moment. Je ne savais pas vraiment quoi faire maintenant. Je n’appartenais pour l’instant à aucune confrérie, il me serait donc difficile d’aller retrouver un éventuelle ‘groupe’. Je rêvassai donc encore quelques minutes, puis pris la décision de me lever, ne serait que pour me dégourdir les jambes.
Alors que je marchais à travers le parc, plongée dans mes pensées, je percutai quelqu’un. Je ne réalisai pas tout de suite ce qui venait de se produire, mais lorsque l’information fut enfin monté jusqu’à mon cerveau, j’écarquillai les yeux en regardant le jeune homme debout devant moi.
Il me disait très vaguement quelque chose, j’avais donc dû le croiser sur le campus à quelques reprises.
La seconde information que je perçu fut le liquide qui coulait sur mon bras et qui devait probablement être du jus étant donné que le dit jeune homme en tenait une brique. « Ne t’inquiète pas, je dois t’avouer que j’étais plus près de la lune que de la terre. » Lui dis-je en riant doucement, ce qui eut le mérite de me faire rougir. Il sortit alors un mouchoir afin de m’en essuyer le bras, ce contact me fit frissonner. Il était inattendu, et le fait que je n’ai pas été en contact avec un autre membre de la gente masculine depuis longtemps y était peut-être pour quelque chose. « Non ça va, seul mon bras a été touché… Merci. » J’essayai de voir ses yeux. Lorsqu'il releva la tête vers moi, je pu établir le contact visuel. Son regard était vraiment très beau. Envoûtant ? C'était un peu le mot. Il dégageait quelque chose de fascinent, je ne pouvais, le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyMer 27 Mai 2015 - 10:30

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Joshua ∞ Debiorah
Parfois, un tout peut venir d'un rien
Je l'observe sagement. « Ne t’inquiète pas, je dois t’avouer que j’étais plus près de la lune que de la terre. » Elle me décroche un sourire. Le premier sincère depuis mon enlèvement à vrai dire. Je n’avais jamais entendu ce genre d’expression avant et je la trouve attendrissante. Etre plus proche de la lune que de la terre, après tout, j’étais aussi dans le cosmos non ? Doucement, je tiens son poignet d’une main pendant que l’autre s’évertue à éponger le jus sur sa peau douce et hâlée. Un coup d’œil à la demoiselle et il ne faut que quelques secondes à mon cerveau pour comprendre comme elle est belle. Simple, sans artifice mais vraiment jolie. Allons Josh, tu as oublié ce qu’elles t’ont fait jusqu’à présent ? Et pourquoi s’intéresser à quelqu’un à nouveau hein ? Juste pour la mettre en danger elle aussi ? Sois raisonnable. « Non ça va, seul mon bras a été touché… Merci. » Je redresse la tête vers elle pour l’observer longuement avant de voir qu’il n’y a plus vraiment besoin de la tenir ainsi. Je passe une main dans ma nuque pour la masser avant de me déporter de quelques pas pour jeter le mouchoir et le jus de fruits rapidement et venir vers elle. « On allait pas vraiment dans la même direction, mais je peux vous raccompagner si vous voulez. » Pourquoi je propose ça ? Je n’en sais rien et je ne devrai pas vraiment m’attarder ici, surtout si quelqu’un me repère rapidement. Quoi que, non, ça devrait aller n’est-ce pas ? « Joshua ?? » Je me tourne instinctivement vers les deux demoiselles. « Oh mon dieu !! Joshua Armstrong !! » Et merde, faut que j’arrête de penser moi. Je me crispe automatiquement et refile mes lunettes de soleil avant d’avoir un faux sourire. « Bonsoir. Désolé, je ne fais que passer. Il faut qu’on y aille. » C’est lâche, je sais, mais je n’y arrive pas ce soir. « On se verra à un prochain concert les filles, je prendrai soin de vous ! » Des photos, des autographes, ce qu’elles voudront, mais pas ce soir. Machinalement, j’attrape la main de Deborah pour partir avec elle dans la direction qu’elle s’apprêtait à suivre et m’éloigner des deux filles avant qu’elles n’en ameutent d’autres malgré les photos qu’elles prennent. Une fois dans un coin tranquille, je rends sa liberté à la jeune femme avant de soupirer. « Désolé, je ferai mieux de te laisser tranquille avant que tu n’aies des soucis par ma faute. » J’enlève à nouveau mes lunettes de soleil pour l’observer avant de lui tendre la main. « Je m’appelle Joshua. » Elle a dû le comprendre, mais je voulais surtout faire les présentations dans la règle. « Et toi ? » Histoire d’avoir un nom sur ce visage angélique.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyMer 27 Mai 2015 - 20:11

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Lorsqu’il me lâche, et rond notre seul contact physique je ressens presque du regret. Il porte sa main à sa nuque comme pour la masser, comme s’il, avait une montagne de problèmes, à porter sur ses épaules.
Tandis qu’il revient après avoir jeté le jus et le mouchoir, il me propose de me raccompagner, bien que nous n’allions pas dans la même direction. J’apprécie vraiment. Mais tandis que je m’apprêtais à lui répondre, une voix, aiguë et féminine s’élève « Joshua ?? ». Je penche alors la tête sur la côté, afin de voir qui se trouve derrière mon interlocuteur, et il fait de même. Devant nous se trouvent deux jeunes filles, apparemment très heureuses de voir le dénommé Joshua. Je n’ai pas le temps de comprendre ce qu’il se passe lorsqu’il m’attrape par la main et m’entraine un peu plus loin. Les deux demoiselles ne prennent pas la peine de nous suivre. Je suppose que c’était ce qu’il espérait ?
« Je dois t’avouer que je n’ai pas totalement compris ce qui vient de se passer. » lâchais-je dans un rire, « Je ne vois pas pourquoi j’ai des soucis par ta faute, ne t’inquiète pas. J’arrive à me les attirer toute seule ! »
Il ôta les lunettes de soleil qu’il avait reposé sur son nez et me temps une main que je m’empresse d’attraper « Ravis de faire ta connaissance Joshua, moi c’est Déborah. »
Il était poli et étrangement doux. Il n’était en rien semblable aux garçons que j’avais eu l’habitude de fréquenter et c’était très agréable. « Maintenant que nous nous connaissons un peu plus, qui sont les deux jeunes filles que tu t’es empressé de fuir ? Pourquoi prenait-elle des photos de toi ? Ça t’arrive souvent ce genre de chose ? » J’étais curieuse de comprendre. Je n’avais jamais fréquenté de célébrité, -et bien que nous ne nous fréquentions pas- c’était assez drôle pour moi. Risquais-je de voir ma tête en première page des tabloïdes demain ? Ses fans penseraient-elles que j’étais sa petite amie ? Recevrais-je, tout comme Selena lorsqu’elle sortait avec Justin, des menaces de mort ? Je le regardais avec de grands yeux enfantins. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie si euphorique.
Etais-ce lui qui me faisait cet effet, ou simplement la scène qui venait de se passer et le film que je me faisais ? Recouvrant peu à peu mes esprits, je me concentrai à nouveau sur Joshua et le contemplai de la tête au pied.
Il n’était pas désagréable à regarder. Mais je n’arrivais pas à savoir s’il était… Japonais ? Chinois ? Coréen ?
La dernière possibilité était surement la plus probable. J’avais toujours trouvé que les coréens était le mélange parfait –physiquement- entre les chinois et les japonais. Et c’était son cas selon moi. Evidemment, j’aurais la décence de ne pas le questionner immédiatement sur ses origines.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyVen 29 Mai 2015 - 10:51

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Joshua ∞ Debiorah
Parfois, un tout peut venir d'un rien
Je soupire doucement en la regardant. « Je dois t’avouer que je n’ai pas totalement compris ce qui vient de se passer. » « Bienvenue dans mon monde…. » Je lui souris un peu en me demandant ce que je vais bien pouvoir raconter maintenant. Hey, je suis un jeune chanteur populaire mais tu sembles pas me connaître, c’est à la foi cool et déprimant. « Je ne vois pas pourquoi j’ai des soucis par ta faute, ne t’inquiète pas. J’arrive à me les attirer toute seule ! » Oh bah, ça nous fait un point en commun je dirais. Mais je sais ce que ma popularité peut faire sur mon entourage, encore plus maintenant. Je me présente pour essayer de détendre l’atmosphère surtout même si elle a déjà entendu mon nom. J’ai surtout envie de savoir le sien, et c’est vraiment mignon. « Ravis de faire ta connaissance Joshua, moi c’est Déborah. » Je ne peux m’empêcher de le prononcer en français dans ma tête à cause d’une amie à ma mère qui vit à Nice. Elle était gentille d’ailleurs, je me demande ce qu’elle devient. « Maintenant que nous nous connaissons un peu plus, qui sont les deux jeunes filles que tu t’es empressé de fuir ? Pourquoi prenait-elle des photos de toi ? Ça t’arrive souvent ce genre de chose ? » « Ah ça…. » Je masse ma nuque en reprenant ma route à ses côtés et en réfléchissant à comment aborder la chose pour qu’elle comprenne, mais qu’elle ne pense pas que je sois vexé du fait qu’elle ne me connaisse pas. « Je suis… une sorte de célébrité ici… Et ailleurs aussi aux USA. » Une sorte de célébrité… Bravo Josh, vraiment. Je pousse un bref soupir. « A vrai dire, j’étais content que tu ne me reconnaisses pas au début, parce que ça ne faisait pas l’effet fan hystérique comme avec elle mais maintenant, j’me sens un peu couillon à vrai dire. » Je ne sais pas comment expliquer ça. Je ne lui en veux pas de ne pas savoir, tout le monde ne me connait pas et tant mieux, mais du coup, c’est compliqué à expliquer après sans passer pour un gros vantard de base. « Enfin bref, je te raccompagne et… » Et quoi ? « Et ça sera une jolie rencontre. » C’est ça, rattrape-toi andouille. « Au moins, y’a pas vraiment de paparazzi à l’université comme je n’y suis plus depuis presque un an. » Non parce que les rumeurs vont vite maintenant dès que je parle avec une demoiselle…
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyVen 29 Mai 2015 - 14:56

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Bienvenue dans son monde ? Tu ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait dire par là, mais tu supposais que des explications plus approfondies suivraient ?
Oui ça. Tu le regardais, attendant qu’il t’en dise plus, lorsque ce fut fait tu compris. C’était des fans. Lui était célèbre. C’était surement pour ça que tu avais eu l’impression de le connaitre ! En y repensant il y avait effectivement des photos de lui sur les réseaux sociaux. Tout était désormais plus clair. « J’espère ne pas t’avoir vexé… Moi et la musique, voilà. Je préfère lire par exemple. »
J’aimerais bien que nous nous revoyons, je n’avais pas vraiment envie que ça s’arrête comme ça. Il était vraiment sympa, et tu avais le sentiment qu’il pouvait y avoir plus. « Oui je veux bien que tu me raccompagne, mais par contre tu ne pars pas comme un voleur. Rentre au moins boire un verre. Je ne sais pas si mes parents sont là. Mais ils sont cool ne t’inquiète pas. » Dis-je en riant, « Je crois qu’il y a de la bière au réfrigérateur si ça te dit ? »
Effectivement ça devait être un réel avantage pour lui qu’il n’y ait pas de paparazzi sur le campus, « Tu as fait des études de quoi ? Tu as arrêté parce que tu avais eu ton diplôme ou pour te consacrer à ta carrière ?»
Ça m’intéressait vraiment, j’avais envie d’en savoir plus à son sujet. Il y avait longtemps que je n’avais rencontré personne de nouveau depuis longtemps et je devais l’avouer, je me sentais souvent très seule… Mis-à-part Charly qui lui mettait un malin plaisir à me faire chanter et ma famille, je ne parlais à quasiment personne.
Mais peut-être était-ce risqué pour lui d’être vu en compagnie d’une fille ? Et s’il avait une petite amie jalouse qui surveillait toutes ses apparitions dans les tabloïdes pour voir qu’il fréquentait et qu’elle venait m’agresser pour savoir ce que je faisais avec son petit-ami ? Qu’est-ce-que ça pouvait être con une fille !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyDim 31 Mai 2015 - 8:12

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Joshua ∞ Debiorah
Parfois, un tout peut venir d'un rien
J’affiche un sourire simple, mais sincère sur ma gueule de souris. « J’espère ne pas t’avoir vexé… Moi et la musique, voilà. Je préfère lire par exemple. » Et lentement, ma tête se secoue à sa question. Non, bien entendu que je ne suis pas vexé. Je ne sais juste plus comment réagir. C’est un peu comme deux extrêmes. Lorsqu’on me reconnaît, c’est étrange, mais quand on ne me reconnaît pas, ça l’est tout autant. Je ne sais pas. Je dois fonctionner bizarrement, à moins que la célébrité ne rende comme ça. Ne pas perdre pieds, savoir qui sont mes vrais amis, ne pas prendre le melon. Je leurs ai promis en démarrant. J’espère pouvoir conserver les valeurs là. « Oui je veux bien que tu me raccompagne, mais par contre tu ne pars pas comme un voleur. Rentre au moins boire un verre. Je ne sais pas si mes parents sont là. Mais ils sont cool ne t’inquiète pas. » Ses parents ? Je souris, grimaçant à la fois tout en hochant la tête. J’ai l’impression d’être un homme normal, accompagnant une jeune femme simplement chez elle. Comme on pourrait le faire n’importe quand dans une vie. « D’accord. » « Je crois qu’il y a de la bière au réfrigérateur si ça te dit ? » Et je ris doucement, à cause du sien. « Pourquoi pas. » Finalement, on reprend le chemin côte à côte. « Tu as fait des études de quoi ? Tu as arrêté parce que tu avais eu ton diplôme ou pour te consacrer à ta carrière ? » Elle s’intéresse vraiment à ça ? Je crois que la dernière fois que quelqu’un m’a demandé ça, c’était un journaliste pendant la tournée. « J’ai eu mon diplôme, un master en double cursus. » Je masse l’arrière de ma tête lentement. « En sécurité informatique et langues étrangères. » Je souris légèrement. « Mais j’avais un groupe à côté depuis un moment et on a eu un vrai moment en pouvant jouer au Coachella cet été. De là, j’ai été repéré par un producteur et tout s’est enchaîné. » Je l’observe du coin de l’œil. « Et toi, tu étudies quoi ? » C’est agréable de discuter, d’apprendre vraiment à connaître quelqu’un. C’est sans doute prétentieux, mais j’ai l’impression que ça fait des mois que personne n’a cherché à m’apprendre autrement qu’à travers ce que la presse raconte.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyMar 2 Juin 2015 - 1:56

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Alors que vous marchiez en direction de ta maison, tu l’écoutas attentivement, « Et tu comptais faire quoi comme boulot avec ce diplôme du coup ? » Se faire connaitre au Coachella, rien que ça. Tu n’avais pas réellement suivi l’évènement, mais tu en avais évidemment entendu parler. En même temps le contraire aurait été tellement difficile. L’évènement avait été énormément médiatisé. Presque trop à ton gout. Ce n’était pas, enfin plus ton truc à cette époque. Et ce genre de fête te rappelait de trop mauvais souvenir pour que tu oses t’y intéresser réellement. Tu avais donc fait en sorte de ne rien croiser en rapport avec ça durant les vacances. Donc forcément, tu avais raté tous les articles parlant de Joshua « Ca va peut-être te sembler bizarre, mais je n’ai pas du tout suivie l’actualité de cet évènement, du coup ç’aurait été plutôt difficile pour moi d’entendre parler de toi ! Mais j’aimerais bien t’entendre. Mais en vrai par contre. » Pour toi un bon chanteur c’est celui qui te donne des frissons quand tu es en studio avec lui, pas grâce à un CD.
« J’étudie l’ingénierie et l’architecture, dans le but de devenir ingénieur en biochimie, et pouvoir bosser dans la cosmétique. » Tu aimais êtres précise dans ce que tu faisais car souvent les gens pensaient que tu souhaitais devenir architecte. Sauf que ce n’étais vraiment pas ta tasse de thé l’architecture.
Pendant que vous marchiez, sans que tu ne t’en rendes compte vous étiez arrivé près de ta voiture. Tu habitais assez loin du campus. Sauf que tu pouvais très bien t’y rendre à pied. Tu avais envie de continuer à parler avec lui comme ça, et tu savais que si vous montiez en voiture cela couperait la conversation. Alors sans rien dire, tu continuas à marcher dans la direction de Northeast, tout en l’écoutant.
« Mais sinon, la vie de star n’est pas trop dure ? Comment on sait qui sont nos vrais amis à partir de ça ? Surtout qu’il doit y en avoir pas mal qui nous tourne le dos… Non ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua EmptyJeu 4 Juin 2015 - 14:09

avatar
Invité
Invité

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Joshua ∞ Debiorah
Parfois, un tout peut venir d'un rien
Je l'observe en souriant faiblement. « Et tu comptais faire quoi comme boulot avec ce diplôme du coup ? » « J’avais été débauché par le gouvernement pour travailler au renforcement de leurs systèmes informatiques et à la création de nouveaux codes, mais j’ai dit non. Faut dire qu’ils ont été pas mal choqués je crois. » Je ris un peu en massant ma nuque avant de continuer à marcher avec elle. « Ca va peut-être te sembler bizarre, mais je n’ai pas du tout suivie l’actualité de cet évènement, du coup ç’aurait été plutôt difficile pour moi d’entendre parler de toi ! Mais j’aimerais bien t’entendre. Mais en vrai par contre. » Je penche légèrement la tête sur le côté en y pensant. M’entendre en vrai. Je croise les bras dans un sourire en ayant envie de lui dire qu’elle n’a qu’à venir au prochain concert ou alors d’aller regarder sur youtube ! Et en même temps, je me rends compte que c’est une attitude de diva totale… et que c’est parfaitement nul comme réaction. « J’ai mon studio personnel, tu pourrais venir une fois. » Pourquoi elle hein ? J’aime pas quand les gens y foutent les pieds normalement. C’est mon antre, mon coin, là où je crée à n’en plus finir. « J’étudie l’ingénierie et l’architecture, dans le but de devenir ingénieur en biochimie, et pouvoir bosser dans la cosmétique. » Oh ? Une tête en plus d’être belle ? J’aime beaucoup les personnes comme ça et je suis content quand on ne s’arrête pas à n’être qu’un physique en réalité. C’est appréciable de voir quand une femme peut avoir des multiples cordes à son arc. Mains dans les poches, j’avance sans vraiment me rendre compte de où on va, où même de ma voiture qui se trouve bien loin maintenant. Mais ça fait du bien de marcher comme ça dans la rue, comme si tout était normal. J’enfile à nouveau mes lunettes de soleil avant de déposer la capuche de mon sweat sur ma tête. « Mais sinon, la vie de star n’est pas trop dure ? Comment on sait qui sont nos vrais amis à partir de ça ? Surtout qu’il doit y en avoir pas mal qui nous tourne le dos… Non ? » Je ne peux m’empêcher de sourire à sa demande. C’est une bonne question à vrai dire. « Y’a les amis qui viennent te sauver d’une soirée ennuyeuse, t’emmène au Karaoké, te font boire et mourir de rire… manger pizza et panecakes alors que le lendemain, t’as un concert le soir. T’as ceux qui passent chaque matin t’apporter un café et demander comment la nuit c’est passé… Et t’as ceux qui t’envoient un sms en te disant : tu te souviens de moi ? tu crois que tu pourrais… » Je hausse les épaules. « J’ai peu de vrais amis, mais je les ai gardé même avec la célébrité. » J’avance sagement avec elle, la laissant nous guider jusqu’à sa maison ou son appartement. « Si tu veux entendre un jour, viens au Jody’s music store… C’est ma boutique. »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua   Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Contenu sponsorisé

Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Parfois, un tout peut venir d'un rien • Deboshua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser