Partagez | 
 

 onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Jeu 4 Juin 2015 - 14:38

Bad Teacher
Pour pimenter le jeu
Pour pimenter le jeu
Age : 91
Date d'inscription : 02/07/2012
Prénom : Dieu.
Célébrité : Personne.
Crédit avatar : #FRAT7YL.
Messages : 1025
Nationalité / origines : Aucune et tout à la fois.
Adresse de résidence : Derrière chez toi.
Dispo pour le rp : Non
Voir le profil de l'utilisateur


L'INTRIGUE


EN PRATIQUE


FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER

Avec une enchère de 10 000$ c'est Kai Norton qui remporte une soirée en compagnie de la jolie Adélaïde Sullivan.

Le taxi est passé vous prendre et vous conduit en direction du Westwood. Vous recevez un bon pour un dîner gastronomique au Château Impérial. Excellente nouvelle, au vu de la réputation de l'établissement ! Mais au moment d'entrer dans le restaurant... mince ! vous avez oublié votre costume. Votre tenue n'est pas suffisamment élégante, l'entrée vous est interdite. A vous de voir, scandale ou changement de plan ?

CE CONTENU EST LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DE
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER. TOUTE REPRODUCTION
NON-AUTORISÉE, PARTIELLE OU TOTALE, EST PROSCRITE.

TEXTE (C) ADMIN
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Ven 5 Juin 2015 - 19:55

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



J'ai craqué. J'ai craqué 10 000 $. Comme ça. En cinq minutes. Je me suis fais avoir par la frénésie des enchères. J'ai vu les autres miser. Alors j'ai misais encore davantage. Et puis, j'ai balancé. Comme ça. L'air de rien. J'ai gueulé 10 000$. Comme si ma vie en dépendait. Alors que la réalité, c'est que je ne connais même pas mon lot. Non, mais sérieusement. Qui est cette Adélaïde Sullivan !? Une belle inconnue. Oui, inconnue. Totale ! Belle, oh ça oui, belle ! Vaux mieux que ce soit agréable, par la même occasion voyons. C'est d'ailleurs bien pour ça que j'ai craqué. Enfin, je pense. Peut-être que ma situation actuelle avec Théa m'a totalement détraqué et que du coup je n'arrive plus à rationaliser de manière correcte ce qui est bien de ce qui est mal.  Considérons qu'il y a quelque chose de mal dans tout cela. Finalement, ce n'est pas le cas. Allez, autant en profiter. J'ai quand même fais un don d'une petite fortune et remporté une journée avec une bombasse, ce n'est pas si mal.

Un taxi m'emmène dans un lieu extraordinaire. Le Château impérial. Je n'y vais jamais. Un lieu trop bourgeois pour moi. Rien que le coût d'un repas, il suffit de vous enlever un bras, c'est quasiment pareil. Okay, c'est assez mal placé pour un mec qui vient de claquer 10 000$ pour une seule journée avec une inconnue. Elle est là, à mes côtés, je ne regrette absolument pas mon choix à ce que je voie. Quelle vue ! D'ailleurs nous arrivons enfin sur les lieux de notre belle soirée. Je descends du taxi, remercie bien chaleureusement le chauffeur, prêt à passer une très bonne soirée [...]

" Excusez-moi, vous ne pouvez pas entrer. " Un des deux vigiles se posent juste en face de moi et m'empêche d'aller plus loin. Je lève les yeux vers le super mec baraqué, incrédule. Pourquoi il ne veux pas lui ? Il me regarde, de haut en bas, jugeant mon aspect. J'en suis certain. Pourquoi me relooke-t-il ainsi ? Adélaïde arrive au même moment. Prête à entrer dans le restaurant avec moi, mais le vigile ne bouge toujours pas. Mais il veux quoi lui ? " Je suis désolé. " Je tourne la tête vers Adélaïde puis vers le vigile, à tour de rôle. Non mais c'est quoi son problème ? Je mets un instant à comprendre. Et enfin, tilt ! J'ai compris. Sa robe ? Il est sérieux le gars ? Non, mais ça va, ce n'est qu'une robe ! Je fais quoi ? Je pète un scandale ou je me casse ? Je regarde Adélaïde, totalement désolé. " Qu'est-ce que tu veux faire ? On mange ailleurs ? " Puis tournant mon regard vers le vigile, je lui lance, sans aucune pitié. " Vous jugez bien rapidement Monsieur, surtout quand on sait combien je viens de dépenser pour cette charmante demoiselle. " Ni une, ni deux, je passe mon bras autour de la taille d'Adélaïde et l'emmène plus loin que l'entrée du restaurant. On va manger ailleurs, là où nous serons acceptés, voilà tout !


FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Sam 6 Juin 2015 - 18:17

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


Laisser la peur s'envoler, ne plus s'en soucier, ne plus être effrayée. Simplement profiter. C'était son objectif, ne serait-ce qu'aujourd'hui. Elle ne voulait plus se prendre la tête avec des hypothèses, avec ses fameux et si qui la freinaient depuis quelques mois déjà. Bien évidemment elle avait cette appréhension, cette sensation qu'elle ne serait peut-être pas à l'aise, qu'elle n'allait pas réussir à se détendre mais elle était déterminée à combattre ça, après tout c'était en partie pour cela qu'elle avait accepté d'être vendue. Kai Norton. Un nom masculin mais surtout un nom qui ne lui dit rien, une personne qui ne la connaissait pas et ne connaissait donc pas non plus son ancien elle, la fameuse Jane dont le passé n'est pas aussi glorieux que ce qu'on pourrait croire. Lui, au moins, ne serait pas influencé par l'idée qu'on pouvait avoir d'elle, par cette croqueuse d'hommes en rémission, par cette femme anciennement malade qui ne cherche qu'à rattraper ses erreurs et contrôler ses peurs. Il allait avoir la chance, si on pouvait dire cela, de connaitre Adélaïde, blessée, écorchée vive mais authentique. Là était l'important: passer une bonne journée et soirée sans faux semblant. Alors comme elle aurait pu le faire en passant, par exemple, une journée avec son meilleur ami, elle s'était pomponnée sans trop en faire, elle avait revêtue une robe brillante à sequins, colorées et qui respirait surtout l'été et la simplicité ainsi que des talons blancs, ouverts. Le genre de robe capable de la mettre en valeur sans la rendre trop tape à l’œil.

Mais surtout le genre de robe visiblement pas faite pour leur lieu de soirée, pour ce restaurant dont leurs repas avaient été offerts lors des enchères. Si Adélaïde avait l'habitude de ce genre de lieu lorsqu'elle habitait encore avec son père, elle n'aurait pourtant jamais cru qu'elle serait refusée pour ces fringues... comme quoi. Hochement simplement la tête, elle rajoutait une couche aux dires de Kai. « Oui, je préfère aller manger ailleurs et m'habiller comme je veux plutôt que de venir ici et d'avoir l'impression d'aller à un enterrement. » Parce qu'il s'agissait clairement de cela. Sa robe était trop clinquante, trop voyante et il était préférable de venir ici avec des vêtements neutres, du noir, du blanc, du bleu foncé, au mieux. S'éloignant de l'entrée avec son compagnon de soirée, elle gardait pourtant le sourire. « Désolée, je pensais pas que ça nous éviterait de manger un repas qui coûte les yeux de la tête. » Riant doucement, elle ne pouvait s'empêcher d'ajouter en roulant des yeux. « Cela dit, je te rassure, tu loupes pas grand chose, c'est tellement gastronomique que t'as pas grand chose dans l'assiette. Quand tu sors, t'as faim, aucun intérêt. Je préfère un bon McDo, un Kebab ou même juste un sandwich, ça nourrit plus. » Si Adélaïde pouvait être féminine, parfois même délicate, elle gardait ce côté très naturel, bonne copine, à la bonne franquette comme on dit. Riche, certainement, qui pète plus haut qu'elle a le cul, jamais, ou plus maintenant en tout cas considérant à présent qu'on devait l'accepter telle qu'elle était et non pas l'image qu'elle avait pu donner par le passé. « Je crois qu'il y a un restaurant italien pas loin, à quelques rues, si tu veux... Sauf si t'aimes pas l'italien ou si tu veux aller manger ailleurs. » Son regard perplexe laissait savoir qu'il avait le choix et que la balle était dans son camp.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Dim 14 Juin 2015 - 23:10

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



Non, mais on aura tout vu ! Se faire refuser l’accès à un restaurant chic à cause d’une robe trop brillante !  Alors là, c’est le comble total ! Je n’y croie pas mes yeux. Ni mes oreilles du coup. Ce qui me rassure, c’est que la belle inconnue à mes côtés est tout à fait d’accord avec moi, on va manger ailleurs ! Hors de question d’aller dîner avec des gens qui ne font que juger par l’apparence et qui t’envoie chier dès qu’ils arrivent à saisir une minuscule chance, pathétique ! Oh ça m’énerve ces comportements si puérils ! Adélaïde s’excuse et je ne peux m’empêcher de sourire. « T’as pas à t’excuser. » Surtout quand on voie comment cette robe te va à ravir ! Okay, je ne l’ai pas dis à voix haute, mais j’aurais pût car elle est sacrément bien faite cette nana ! J’ai de quoi regarder ce soir et cela me va très bien, aucuns regrets sur cette vente aux enchères. Et en plus, naturelle, elle répond au tac au tac, mais cette femme est parfaite ! Okay, ma beauté, ce soir c’est notre soir. « Oh ben on aurait pût prendre McDo à emporter et aller manger chez eux alors, on aurait pût rire un peu tiens ! » Riant à moitié, j’imagine la scène. Quelle idée à la con j’ai eu encore. Heureusement qu’Adélaïde est plus censée que moi, elle arrive à centrer un peu davantage la conversation. « Si si, Italien c’est parfait, emmènes moi donc à ce restaurant. » Je retire ma main de la taille de la belle femme, à contre cœur. Si on pouvait être refusés d’un autre resto pour que je puisse en profiter une nouvelle fois, je ne dirais pas non. Mais réaliste, je sais bien que cela n’arrivera pas une seconde fois dans la soirée.

Je recule la chaise de la table du restaurant pour qu’Adélaïde puisse s’asseoir. Je tente de me comporter en parfait gentleman. Le plus irréprochable possible. Je prends place ensuite et la regarde, ou la mate, au choix. « Alors Mademoiselle Sullivan, dis-moi, pourquoi t’es tu inscrite à cette vente aux enchères ? Il y a-t-il une raison que je dois connaître ? » Okay, je l’avoues, la véritable question est plutôt : Comment une bombe atomique dans ton genre a bien pût avoir l’idée de faire un tel geste alors qu’avec un corps pareil il est probablement facile d’avoir le mec qu’on veut et le mettre dans son lit en un simple claquement de doigt ? J’ai préféré poser la question plus subtilement. Par respect quand même. Le serveur arrive. Merde. Avec tout ça, enfin, surtout avec cette beauté devant moi je n’ai même pas eu le temps de regarder la carte. Je préfère laisser la parole à Adélaïde pour qu’elle puisse commander en première, le temps que je jette un coup d’œil à ce qu’ils proposent dans ce petit restaurant italien. « C’est moi qui paye, pas le choix. » Lançais-je à la magnifique jeune femme. Histoire que ce soit clair. Car cette soirée s’annonce plutôt bien. Bon, et sinon, qu’est-ce que je mange moi ?



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Mer 17 Juin 2015 - 1:31

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


« Je crois qu'on serait encore moins rentrer avec un McDo dans les mains qu'avec une robe trop bling bling. » Se lâcher un peu, être naturelle, sans aucune retenue, cela lui faisait le plus grand bien. Là était l'avantage d'être avec un inconnu, elle n'avait pas à faire semblant et il ne connaissait pas celle qu'elle était avant. Résultat: elle était probablement moins jugée qu'à l'accoutumée, et même s'il la jugeait, ce qui était humain et parfaitement naturel, il la jugeait pour qui elle était vraiment. Elle n'avait donc aucune crainte à avoir, pas avec lui, pas ce soir. Elle n'avait qu'à passer une bonne soirée, point final. De plus, et elle l'avouerait facilement si on lui demandait, Kai n'avait rien de désagréable, bien au contraire. Il était gentil, drôle et soyons franc, beau, très beau. Trop beau peut-être? Bizarrement, cela avait tendance à attiser la curiosité d'Adélaïde. Ne dit-on pas "trop beau pour être vrai?" Évidemment, elle ne doutait pas de sa réelle existence et de son charme naturel, elle portait plutôt la beauté vis-à-vis de son caractère. Elle en était à se demander s'il avait un défaut, au moins un. Il cumulait les qualités, aucune faute pour le moment. Peut-être était-il seulement un gentil garçon et peut-être même qu'avec un peu de chance il était l'exception à l'adage "beau mais con." Elle espérait le découvrir ce soir ou dans les jours qui suivront s'ils étaient amenés à garder contact, une idée qui ne lui déplaisait pas.

D'un sourire, elle le remerciait de son geste gentleman tandis que ses mains saisissaient la carte et que ses yeux se posaient dessus. Clairement, elle avait la dalle. Adieu la fille mince qui faisait attention à sa ligne, qui ne mangeait que de la salade, des crudités et des légumes. Elle était épicurienne et elle n'allait pas se priver pour se donner un genre parce qu'elle était accompagnée. C'est d'ailleurs pour cette raison que ses yeux voguaient sur les plats en sauce et les viandes proposées avant que Kai ne lui pose une question légitime... seulement voilà, lui-même fut coupé par l'arrivée rapide d'un serveur. Tant mieux dans un sens, ça lui évitait ainsi d'être trop hésitante sur son plat et cela lui donnait l'occasion de réfléchir à la question de son compagnon de soirée. « Une piccata romana avec des pâtes, s'il vous plait. » Un sourire de remerciement, la commande de Kai passée quelques secondes après la sienne, et voilà qu'ils se retrouvaient plus que tous les deux à attendre leurs plats. Un moment dont elle profitait pour répondre à sa question. « A vrai dire, en toute sincérité et même si ça a pas l'air de se remarquer au premier abord, c'était surtout pour prendre confiance en moi. » Prendre confiance en cette nouvelle personne qu'elle était, se prouver à elle-même qu'elle n'avait pas besoin d'être Jane la croqueuse d'homme pour plaire. « Je pourrais te retourner la question tu sais. Qu'est-ce qui t'a poussé à être acheteur et vendu d'ailleurs? » Vendu oui, elle le savait parce qu'elle avait misé sur lui. Comme quoi, les grands esprits se rencontrent mais ça, il n'était pas obligé de le savoir... « Et pourquoi moi surtout, ça m'intéresse. » Disait-elle avec un sourire malicieux sur le visage. Pourquoi... cette question devait être sur toutes les lèvres des vendus aux enchères. « Faire exploser le compteur à 10 000$ sur ma trogne ça t'as pas suffit ou t'es plus à un resto près? » Disait-elle en riant un peu. Peut-être que dans un sens elle était encore plus gênée qu'il paye le restaurant plutôt qu'il l'achète. Étrange paradoxe.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Dim 5 Juil 2015 - 19:39

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



Que puis-je commander ? Très bonne question. Bon, Adélaïde a vite choisie, mais alors moi, aucune idée ! Je vais prendre ça, ça a l’air pas trop mal, ou ça. Finalement, je préfère rester sur des valeurs sûres et commande gentiment des pâtes carbonara. Ben quoi ? Faut bien savoir ce qu’on mange. La plupart de la carte était en chinois pour moi, enfin en Italien pour le coup. J’aurai toujours de quoi manger, c’est tout ce qu’il m’intéresse. Crevard ? Ouais, j’ai faim moi ! Et puis, je suis un peu gourmand on va dire. Le serveur s’en va et nous nous retrouvons de nouveau en tête à tête. Pour mon plus grand bonheur. Je sourie, bien heureux de la situation. J’ai eu peur avec cette vente aux enchères, mais je ne regrette rien, tout cela dépasse toutes mes espérances.

J’hausse un sourcil de surprise. Prendre confiance en elle ? Non mais avec un corps pareil on doit obligatoirement avoir confiance en soi. Je ne fais aucune remarque, mais bon sang, ce serait du gâchis de ne pas avoir confiance en soi même quand on est aussi sexy. Si je pouvais, je serais même déjà en train de baver tellement cette femme est splendide. Okay, ce n’est pas mon cœur qui parle. Un truc plus bas. Non, plus bas encore. Oui, c’est ça, le cinquième membre. Bon sang, j’ai bien misé moi. Le retour de la question me fait sortir de ma contemplation et je mis une seconde avant de comprendre que c’était à moi de répondre, triturant ma serviette d’une main pour focaliser mes pensées sur autre chose. « Bonne question. » Commençais-je avant que la belle femme enchérisse de nouveau en demandant pourquoi ELLE. Je baisse la tête en riant doucement. Si je le savais moi-même. Je relève la tête pour plonger mon regard dans le sien. Et non dans sa poitrine, bande de pervers. « Disons que j’ai suivi mon instinct. Et puis, parmi toutes les personnes à vendre, tu es seule qui m’es tapée dans l’œil, tout simplement. » Comment ne pas payer pour une bombe atomique hein ? Pardon, je m’emporte, pardon. Je me re concentre pour ajouter sur le même ton. Sourire charmeur et voix posée. « Et si j’étais à vendre, c’est tout simplement pour aider la ville, faire une bonne action. Si ma simple présence peut aider alors autant le faire. » Un dernier sourire avant de rire avec Adélaïde. Finalement, elle me plait beaucoup cette rencontre. « Pour un resto en plus, on s’en fou des 10 000 $ ! » Je marque un temps de pause, curieux que je suis. « Tu pensais être vendue à combien, franchement ? » Je ne sais pas, juste un brin de curiosité en moi.

Je me fais interrompre par l’arrivée de quelques apéritifs à déguster, une bonne de vin et un cocktail chacun en guise d’un apéro réussi. Je saisi mon verre et le lève pour trinquer avec la belle en face de moi. « Aux enchères ! » Je boie une gorgée du frais breuvage avant de le reposer et de décider à en savoir davantage sur l’inconnue. « Alors Mademoiselle Sullivan, que faites-vous dans la vie ? »



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Mer 8 Juil 2015 - 4:30

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


« Dois-je conclure que tu n'es pas un aventurier? » Lui demandait-elle naturellement après qu'il ait commandé de simples pâtes carbonara. Dans un sens, elle comprenait son choix, même avec les descriptions sous les plats, il n'est jamais simple de se diriger vers quelque chose qu'on ne connait pas. Adélaïde avait eu la chance tout au long de sa vie, ou presque, de voyager avec son père et d'être habituée à goûter beaucoup de choses et surtout des choses bien différentes de ce qu'ils connaissent ici. Elle n'avait donc pas peur de se diriger vers l'inconnu, un peu comme cette soirée avec Kai dont elle ignorait la conclusion. Elle sentait juste que ça allait bien se finir sans vraiment savoir pourquoi. Son regard peut-être, ce sourire qui restait sur ses lèvres étirées ou encore les rires qui n'avaient aucun mal à résonner. Ils allaient bien s'entendre, elle n'en doutait pas une seconde, malgré la tête suspicieuse qu'il venait de faire. « Me regarde pas comme ça, je l'ai dit que ça voyait pas au premier abord que je manquais de confiance en moi. » Parce que ça n'avait rien à voir avec son physique, tout simplement. S'ouvrir, ôter sa carapace, ne pas être Jane mais bien Adélaïde. Là était toute la difficulté pour elle mais elle ne comptait pas dire un mot là-dessus. Ils ne se connaissaient pas assez pour ça et elle n'avait pas spécialement envie de gâcher la soirée avec son histoire bien plus compliquée qu'on ne pourrait le croire.

C'est alors que la conversation se tournait vers cette fameuse question du "pourquoi" et sous toutes ses formes s'il vous plaît. Pourquoi acheteur et vendu, pourquoi elle. Des questions dont elle attendait impatiemment les réponses qui ne se firent pas attendre d'ailleurs. « La seule? Et beh, j'ai affaire à un homme difficile je crois. » En matière de fille en tout cas et dans un sens, c'était un beau compliment. « J'espère que je t'ai pas fait trop mal... en te tapant dans l'oeil. » Disait-elle avec un regard malicieux et un sourire pour le moins amusé. Putain, ce qu'elle pouvait être conne parfois! Se redressant sur sa chaise, elle ne le lâchait pas du regard. En l'ayant en face d'elle et ayant participé à la montée de l'enchère sur lui, elle confirmait qu'il avait très bien aidé sa ville par ce geste. Les filles - et quelques hommes aussi, il fallait le noter qu'il plaisait à la gente masculine également - avaient eu raison. Damn it! Il est où le défaut? Il y en a forcément un en principe, non? Elle avait beau chercher, il restait physiquement parfait! « Et généreux de sa personne en plus. J'espère que la personne qui t'a achetée était cool quand même, ou qu'elle le saura. » Parce qu'elle ignorait si il avait déjà eu sa soirée ou si celle-ci se passerait plus tard. Cela dit, c'est sa prochaine question qui accaparée toute son attention. Combien elle pensait être vendue? Sincèrement elle n'y avait pas réfléchis et sur le coup elle n'en avait aucune idée. « Pas autant ça c'est sûr. » 10 000 dollars est loin d'être une somme négligeable pour la plupart des gens, même si elle n'en faisait pas partie, elle en avait bien conscience. « Peut-être 5000 ou quelque chose comme ça. En imaginant que l'enchère serait encore montée, c'était quoi ta limite? » Une curiosité mal placée, encore, mais elle était ainsi, cash, directe, elle ne passait jamais par quatre chemins. Aurait-il envisagé d'aller au delà de 10 000 ou cela aurait-il été sa dernière offre?

Un questionnement interrompu par l'arrivée de leur apéritif et des boissons. Les verres tintèrent entre eux en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. « A cette soirée qui s'annonce super. » Un sourire aux lèvres, elle buvait un peu et tout en gardant son verre dans les mains, elle répondait sans attendre à sa question. « Mademoiselle Sullivan fait des études de dessin à UCLA. Je suis arrivée un peu tard dans l'année, quasiment à la fin en fait, mais j'ai réussi à passer à la classe supérieure quand même. » Parce qu'elle n'était pas arrivée les mains dans les poches non plus, ayant suivi des cours privés à domicile jusque-là. « Et Monsieur Norton alors? Etudiant? Travailleur? Sportif? Geek? Des passions? Avec une demoiselle? Un autre monsieur peut-être ou célibataire tu me diras mais ça serait étonnant. » Physiquement parfait vous dis-je! En fait elle voulait tout savoir, tout simplement.




- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Sam 11 Juil 2015 - 18:55

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



Je sourie à l’entendre parler. Serait-elle en train de me mettre au défi ? Je sais comment me défiler avec grâce quand il le faut. « Oh si je suis aventurier, mais mon estomac par contre, pas tellement. Il vaut mieux choisir ce qu’on connait parfois. » Hop là ! Ce qui est bien quand on tente de se défiler, c’est quand on utilise des excuses basées sur des faits véridiques, on ne vous harcèle pas de questions vu que vous semblez croire dur comme fer dans vos paroles. Et présentement, c’est bel et bien le cas. Je me rappelle le jour où j’ai fais une intoxication alimentaire en voulant faire le malin avec je ne sais plus quel plat épicé … Bonjour le voyage aux urgences. Je me suis senti si mal ! Hors de question de retenter l’expérience et encore moins lors d’une soirée comme celle-ci, je ne veux pas tout faire rater. La discussion se porte sur le manque de confiance en Adélaïde, de quoi passer sur mon manque d’aventure et d’attiser ma curiosité. « Normalement on le remarque quand quelqu’un manque de confiance en soi, je peine à y croire pour être franc. » Lui dis-je en me pinçant les lèvres. C’est vrai, je dis ça pour le physique si sexy que cette femme possède, mais pas que, elle parle sans vraiment de difficulté. J’ai vraiment du mal à y croire. Mais je lâche l’affaire. Adélaïde m’en parlera si elle le souhaite. Tôt ou tard.

Je sourie et rie par la suite. Cette façon de parler directement, sans filtre. Ça me plaît. Pas de chichis. Et après ça me dis qu’elle n’a pas confiance en elle. Je ne la croie pas. Sûrement pas quand Adélaïde parle ainsi, sans peur de se faire juger sur quoi que ce soit. Totalement à l’aise. J’aime ce genre de femmes. « Difficile ? Je ne sais pas, mais sûr de son choix c’est certain. » Dis-je fièrement. Surtout maintenant que je suis face à ma récompense. Et oui, quand on fait une vente aux enchères, ce pour quoi on a payé, on appelle ça une récompense, parce qu’il s’agit avant tout d’une victoire. Donc, concrètement, si on fait les choses comme il le faut, Adélaïde m’appartient totalement pour ce soir. Si j’avais les idées mal placées, je pourrai utiliser cela à mon avantage, mais je n’en ai aucune envie. « Oh si tu m’as fais très mal, j’ai dû laisser une rétine dans la salle aux enchères. » Répondis-je en riant avec Adélaïde, encore une belle preuve qu’elle sait rire. « Et j’ai encore mal maintenant. » Surtout maintenant qu’elle est d’autant plus sexy dans cette robe, face à moi, et réservée pour la soirée. Soyez jaloux les gars, elle est pour moi ce soir. Je baisse la tête un instant en souriant quand j’entends Adélaïde parler de la personne qui m’a acheté. Car je sais de qui il s’agit, même si notre soirée n’est que le lendemain. J’hésite un instant avant de lui répondre. « Je connais déjà la personne qui m’a acheté, disons, que c’est quelqu’un de bien oui. » Je préfère ne pas donner de détails, c’est un peu bizarre si je devais sortir un truc du genre. « Oh ben c’est mon ex qui m’a acheté pour qu’on partage une bouteille de vodka. » Rien de plus … Anormal. Parlons fric, c’est bien fric aussi, ça permet de changer de sujet. « 5 000, tu es bien loin ma pauvre de tes espérances. » Je sourie, bien content de l’argent investi. Car finalement, ça impressionne d’être capable de claquer 10 000$ comme ça, d’un claquement de doigt sur un simple coup de tête. Une vraie folie ! Bonne question qu’elle me pose. Quelle limite avais-je ? Je réfléchis une seconde. « Je ne me suis pas fixé de limite. » Sauf celle de me changer les idées et de passer une bonne soirée. Même si je me voyais mal claquer 50 000$ pour rien, j’ai les moyens, donc si je l’avais vu, j’aurai eu toutes les capacités de le faire. Qui sait, peut-être que je l’aurais fais pour cette si belle jeune femme ?

Les apéros arrivent et j’ai le droit à une pause dans cet interrogatoire de flic. C’est qu’elle est curieuse cette femme ! Alors Mademoiselle Sullivan est à l’université, elle aussi. Et je n’ai jamais croisé cette bombe ? Comment est-ce possible ? Je l’aurai remarqué, ça, c’est sûr ! Je me reproche presque de ne pas avoir assez ouvert les yeux. Raté une telle beauté, c’est quand même dommage. Heureusement que les enchères sont là pour rattraper cette horrible faute de ma part. « Du dessin, et que dessines-tu ? » Du nudiste ? Je suis partant ! Je serai ton modèle dès que tu le souhaiteras ! Okay, j’abuse peut-être un peu. Ce serait l’occasion de se connaître un peu mieux dirons-nous. « Ohoh, du calme ! » Je rie. Bon sang, c’est pire qu’un interrogatoire ça ! Trente six mille questions en même temps. « Alors, Monsieur Norton se demande s’il va répondre ... » Je fais mine de réfléchir pour laisser attendre Adélaïde un petit moment. Le suspens, c’est toujours bon pour les surprises qui vont suivre. Finalement, je lui réponds, trop coupable de la faire attendre. « Je suis aussi à UCLA, management et sport, en basket précisément. » je soupire. «  Et pour ta curiosité suprême, célibataire est Monsieur Norton. » Depuis peu, mais vaux mieux pas le signaler ce détail. « Libre comme l’air. » Ajoutais-je souriant. Sait-on jamais. J’ai peut-être une chance de terminer la soirée convenablement. Je me fais des films, mais avec un tel corps face à moi, c’est quand même assez tentant. J’y croie moi. J’en ai envie aussi. « Et toi ? Je veux tout savoir ! » C’est bien beau de poser toutes les questions, mais il faut aussi y répondre ! « En couple ? Avec qui ? Ou célibataire ? Tu fais quoi en dehors des cours ? » Je bois une gorgée de mon cocktail. « Répondez tout de suite à l’agent Norton. » Dis-je en replaçant le col de ma chemise avec une fausse fierté. Ça sonnerait presque bien dis donc.


FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Lun 13 Juil 2015 - 23:57

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


Elle ne rajoutait rien de plus, parce qu'il n'y avait rien à rajouter. Si son manque de confiance en elle ne se voyait pas au premier coup d’œil ni même dans la discussion, peut-être que ai aurait l'occasion de le remarquer plus tard, au cours de la soirée ou dans une situation particulière, elle n'en savait rien. Peut-être même qu'il n'aurait tout simplement pas l'occasion de le remarquer, qu'il allait peut-être la prendre pour une menteuse ou une rusée d'avoir dérivé sa question. Elle n'en savait rien, elle ne voulait pas savoir, alors elle se taisait sur cela et préférait se concentrer sur la discussion qui venait juste après. Pourtant, et jamais elle n'aurait cru cela aussi rapide, c'est bien les dires de son compagnon de dîner qui remettait en doute cette confiance en elle, bien que cela ne se voyait toujours pas. Il était sûr de son choix. C'est ce qu'il disait. Elle prenait cela comme un compliment, probablement que c'est ainsi qu'il fallait le prendre, et pourtant elle doutait. Si seulement il savait quelle fille elle était avant, peut-être qu'il ne dirait pas ça. Et pourtant c'est bien pour la Adélaïde d'aujourd'hui, de ce soir, qu'il venait de prononcer ces mots mais la Jane d'avant contribuait à ce qu'elle était maintenant et pour le coup, ses dires en devenaient gênants. Elle doutait quant à son droit d'accepter un tel compliment, alors elle souriait tout simplement. Et le pire là-dedans, si c'est ainsi qu'on pouvait le dire, c'est qu'il surenchérissait encore derrière. Il avait flashé sur elle, elle espérait ne pas lui avoir fait trop mal à l’œil. Une blague qui se retournait contre elle et qui laissait enfin le manque de confiance qu'elle avait en étant Adélaïde se manifester. C'était simple, discret et c'est pourtant des pommettes légèrement rosées qui apparaissaient sous la lumière du restaurant. « Si je fini aussi rouge qu'un poivron par ta faute, je te promet que tu vas vraiment perdre un œil. » disait-elle pour plaisanter bien qu'au fond d'elle, elle détestait par dessus tout ces moments de faiblesse, ces moments où l'on pouvait l'atteindre facilement. Si elle était elle-même ce soir, ce n'est pas pour autant qu'elle assumait tout de sa personnalité parfois sensible et fragilisée.

Et puis finalement la conversation se tournait vers Kai et cette personne qui l'avait achetée. Avec un peu de chance, c'est vers lui que la conversation allait se tourner définitivement. A vrai dire, elle n'était pas ce genre de fille a aimer parler beaucoup d'elle parce que parler brassait un passé douloureux et pas toujours assumé. Alors forcément, elle s'intéressait de suite à ce que le jeune homme voulait révéler... pas grand chose en fait. Seulement qu'il connaissait déjà la personne qui l'avait acheté et que c'était une bonne personne. « Je dois t'avouer que je comprend pas trop la démarche d'acheter quelqu'un qu'on connait déjà. » Haussant les épaules, elle s'octroyait quelques apéritifs, comme faire une petite pause dans ses paroles. « Je trouve ça dommage de louper une belle occasion de faire connaissance avec quelqu'un. Bon pour le coup je peux comprendre que ce soit pas cool de tomber sur une personne aigrie ou quelque chose comme ça mais bon, en général les personnes qui se mettent en vente ont déjà une part d'humour. » Parce qu'ils se mettaient en vente justement et ceci n'était pas négligeable. Et oui, c'était une façon de lui faire un compliment également comme il venait indirectement de le faire, encore une fois, en lui disant qu'elle était loin de s'estimer correctement. « Ou c'est peut-être toi qui a investi plus haut que tu n'aurais du. » Les valait-elle vraiment ses dix milles dollars? A vrai dire, elle en doutait mais elle appréciait tout de même le geste. Peu importe le prix qu'elle valait avant qu'il ne fasse exploser le compteur, c'est le fait d'exploser le dit compteur qu'elle prenait en compte, c'est donc son geste à lui sur elle qui lui plaisait.

« Je dessine surtout des choses réalistes. Des portraits, des paysages, des visages, parfois des parties du corps bien spécifiques. » Comme les fesses d'Aaron qu'elle avait dessiné de mémoire à son retour de New York ou encore cet œil d'un vieil homme dans la rue qu'elle avait trouvé fascinant et très expressif. Elle était comme ça. Elle pouvait très bien prendre en compte un paysage prenant la totalité de sa vue, un dessin qu'elle mettrait des heures et des heures, voire des semaines à faire, comme elle pouvait simplement se focaliser sur un détail. Tout ou rien. Deux extrêmes qui la qualifiaient très bien. Et d'ailleurs en parlant d'extrême, Kai y faisait bientôt face. Une ribambelle de questions venaient de lui tomber sur le coin de la tête, tout droit sortie des lèvres d'Adélaïde. Sa réaction ne se fit pas attendre et fit naturellement rire la jeune femme qui ajoutait quelques mots avant qu'il ne réponde. « T'es pas obligé de répondre à tout, je suis pas aussi curieuse que cela. » Disons qu'elle l'était, curieuse, mais que si une question ne trouvait pas sa réponse, ça n'allait pas la perturber pour autant et encore moins la gêner pour le reste de la soirée. Curiosité oui, mais modérée et loin d'être malsaine. Pourtant elle se montrait attentive à ses réponses, intéressée. Elle voulait en connaitre plus sur lui, sur cet homme physiquement parfait. « Je sais pas pourquoi, pour le sport je m'en doutais. » En fait si, elle savait pourquoi, elle l'avait assez mater pour savoir que sa carrure était celle d'un sportif, tout simplement. Il était loin d'être fait comme un étudiant qui reste assis sur sa chaise à étudier, tout simplement. Quant au fait qu'il était célibataire, les yeux de la jeune femme parlaient pour elle. Elle était étonnée, agréablement, mais étonnée. Et pourtant c'est sur les questions retour qu'elle se concentrait, souriant malicieusement. « je vois tes préférences toi par contre. Là où je te demande tes études en premier, toi tu te demandes si je suis célibataire ou non. » Evidemment, elle disait cela pour rire, elle se doutait qu'il ne s'intéressait pas qu'à cela non plus, du moins elle l'espérait. « Célibataire aussi et en dehors des cours je danse beaucoup. » Et c'était loin d'être un euphémisme puisqu'elle dansait depuis qu'elle avait six ans. Son corps devait probablement en témoigner également. C'est à cet instant que leurs plats arrivaient. Remerciant le serveur d'un sourire poli et d'un merci calme et posé, elle ne jetait pourtant pas sur son assiette. Dès l'instant où l'employé repartait, elle reprenait son assiette de picata romana et la rendait vers Kai. « Tiens. Fais l'aventurier et goûte, je veux une preuve. » Même si clairement, la picata romana était loin d'être forte mais pour ceux qui ne connaissait pas ce plat, c'est surtout la variété de savoir qui pouvait être surprenante.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Lun 17 Aoû 2015 - 22:14

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



La réplique d’Adélaïde me paraît fondée. Et étrangement, je suis d’accord avec elle sur le fait que cela n’est pas logique. Mais parallèlement, le geste de Zoé m’a fait énormément plaisir. Et puis, on a toujours cette bouteille de vodka à boire, chose qu’elle ignore toujours la Sullivan. Et que je ne compte pas lui dire en fait. Cela amènerait le sujet de comment je la connais, que c’est-il passé entre nous et toute autre question que je souhaite à tout prix éviter. Pas forcément pour Adélaïde, mais parce qu’il s’agit de mon passé et que le passé, ben c’est de l’histoire ancienne,  on tourne la page et hop, on oublie. Ou presque. On essaye dans tous les  cas. Je bois une gorgée de mon cocktail avant de reposer le verre sur la table et de regarder Adélaïde pour prendre la parole. « C’est vrai, tu as raison, c’est plus intéressant quand on ne connait pas, même si je dois avouer que ce n’est pas rassurant, mais il y a toujours une possibilité d’être agréablement surpris. » Comme ce soir. Je ne rajoute pas ces mots, mais le pense très fort. Trop fort peut-être. « En tout cas, je ne peux pas lui en vouloir, c’est le jeu comme on dit. » Elle m’a acheté, je suis vendu. Que ce soit quelqu’un que je connais, ou pas. Je n’appréhende absolument pas, je sais que ce sera un bon moment. Peut importe l’endroit. En tout cas, je l’espère. Je préfère penser à autre chose et écoute les nouvelles paroles de mon invitée, ou de mon achat, que préférez-vous ? Ma propriété, ah oui, ce n’est pas mal du tout ça comme petit nom ! « Ou peut-être pas. » Dis-je simplement quand elle sous-entend que j’ai payé  trop cher pour elle.

Je fais une moue impressionnée. « Et bé, impressionnant … Je serai curieux de voir tes œuvres. » Le dessin, c’est vraiment un truc que je ne maîtrise absolument pas ! Ah non, mais vraiment. Genre pour dessiner un rond, si on ne me donne pas un compas ou on me laisse pas essayer vingt cinq fois avant, vous pouvez toujours courir pour avoir un truc qui ressemble à un rond. Un ovale, à la limite ! Et encore, si on évite de regarder dans les coins, mais sinon, pas doué le garçon ! Alors les gens qui arrivent à dessiner des paysages entier, ils m’impressionnent, je ne sais pas comment ils font. C’est fou. « Pourtant je ne suis pas ultra baraqué, je préfère quand les muscles sont dessiner, être une armoire à glace ça m’intéresse pas … » Et voilà que je parle de sport et de musculature avec Adélaïde, non, pas bien, nulle la technique de drague. Alors finalement je passe à  autre chose bien vite faisant comme si de rien n’était. C’est mieux. Ce sujet risque d’être gênant bien trop vite. Plus pour moi que pour elle je pense. Alors je préfère rire doucement quand elle répond à mes questions. Ouf, sauvé. « Non, pas du tout, je t’ai demandé pour les dessins avant. » Je marque une pause. Okay, je l’admets, c’est à peu près le sujet principal à mes yeux. Surtout quand ces mêmes yeux ont le loisir d’avoir une telle beauté en face d’eux. Non, mais franchement, je n’ai décidemment aucune excuse, c’est bien ce qui m’intéresse le plus. Alors je souris et fais la tête la plus innocente possible, du genre. « Je ne voie pas du tout de quoi tu parles » Ce serait presque crédible si j’arrêtais de la manger des yeux comme je le fais. « Intéressant… » Dis je doucement avant de comprendre ce que je venais de dire. « Pour la danse je veux dire, c’est intéressant de voir que … Enfin … Tu dessines et tu danses, c’est intéressant. » Je m’enfonce. Je m’enfonce. Tais-toi Kai ! Les plats arrivent et je peux souffler enfin. Ouf ! Le serveur vient de me sauver.

« Euh… » Je suis beaucoup moins rassuré là d’un coup. Non mais j’étais bien moi avec mes petites carbonara toutes innocentes. Je sourie. Ne bouge pas. Mais sourie toujours. « Tu m’as pris pour Indiana Jones hein ? » Je rigole légèrement avant de baisser les épaules et de me jeter dans la gueule du loup. Je croie que je n’ai aucun pouvoir de négociation pour ce soir. J’avale ma salive et regarde l’assiette, je vais mourir, bon dieu, je vais mourir c’est sûr ! C’est quoi ce truc d’abord ? Je prends ma fourchette et prends une bouchée dans son assiette, non sans flipper un max. « T’es sûr que je ne vais pas mourir ? » Demandais-je un peu inquiet. Légèrement … Beaucoup ! Ça ne se dit pas, je sais ! La peur me fait dire des choses sans aucun sens. Finalement je porte la fourchette à mes lèvres et goûte à pleine bouche. Et ben, je suis toujours en vie et je peux vous dire que ce n’est pas mauvais du tout !  « C’est bon ta connerie ! » Dis-je en piquant une seconde bouchée dans l’assiette d’Adélaïde. Finalement je me résigne à laisser son assiette en paix pour m’attaquer à la mienne qui semble aussi chaude que mon envie de … Non rien, oubliez. Je lève mon visage et annonce. « Bon appétit. » Avant de prendre une première bouchée. Faut faire la discussion dans ce genre de dîners, alors de quoi va-t-on pouvoir parler ? « Je t’ai prouvé que j’étais Indiana Jones, j’ai le droit à quoi maintenant ? » On sait jamais, je peux peut-être bénéficier d’un petit quelque chose.



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Dim 23 Aoû 2015 - 1:38

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur



« Je t'accorderais peut-être ce droit, si t'es gentil. » Disait-elle avec un sourire malicieux lorsqu'il évoquait ses dessins et sa curiosité de les voir. Enfin... œuvres qu'il disait. Elle n'avait pas la prétention de dessiner des œuvres, elle ne se considérait pas encore assez douée pour cela et c'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle était dorénavant à U.C.L.A. pour poursuivre ses études. Elle voulait se perfectionner, en apprendre davantage, aller plus loin encore que ce qu'elle savait faire, ouvrir son esprit à autre chose. Comme ce soir d'ailleurs. Kai était une rencontre, un nouvel horizon dans sa vie. Elle ignorait si leur duo irait plus loin que ce soir, plus loin que ses enchères qui les avait menés à avoir ce tête à tête au restaurant mais elle s'en fichait. Elle voyait là une occasion de connaitre quelqu'un, une personne qui s'avérait en plus être intéressante, quand on a de la chance, on a de la chance, point! Toute son attention se portait alors sur les réponses qu'il donnait naturellement à ses questions, sans aucune gêne d'ailleurs et c'était tant mieux. Des questions qui alimentaient la conversation, s'arrêtant sur des points précis tel que le dessin pour elle et le sport pour lui. « De toute façon, trop, c'est pas beau. T'es très bien comme ça et pour certains sports, mieux vaut pas être une armoire à glaces comme tu dis si bien. » Et pour d'autres, mieux valait l'être, donnant donnant. Une remarque dont elle profitait pour clairement lui dire qu'il lui plaisait mais ça, ça passait au second plan. Des questions qu'il lui avait posées à son tour et qui avait fini par se retourner contre le pauvre Norton. Adélaïde était silencieuse, tellement silencieuse que le pauvre sportif s'enfonçait tout seul, sans qu'elle ne dise rien, se contentant de le regarder et de sourire, à la limite de se mettre à rire alors que les plats arrivaient enfin.

Une occasion rêvée pour lui demander de faire l'aventurier, après tout, c'était ainsi qu'il se considérait et elle en voulait simplement la preuve. Elle savait d'avance que la picata romana n'avait absolument rien de fort en soit, le pire serait peut-être le chorizo et les poivrons et encore, même les plus forts n'avaient rien de très épicés au final, mais tout ça, Kai l'ignorait, ne sachant tout simplement pas de quoi était fait ce plat. Elle lui laissait la surprise et à vrai dire, elle s'en amusait même tellement il semblait stressé. Un éclat de rire passait alors le seuil de ses lèvres dès l'instant où il lui demandait s'il n'allait pas mourir. « Si je ne meurs pas, tu meurs pas, promis. Ni toi, ni ton estomac. » Elle le laissait alors goûter, attentive à sa réaction qui ne se fit clairement pas attendre. Un sourire aux lèvres, c'était presque avec fierté qu'elle était l'initiatrice d'une nouvelle découverte pour lui, ne lui refusant pas la seconde fourchette qu'il lui piquait. « Evidemment que c'est bon, j'ai du palet, qu'est-ce que tu crois? » Disait-elle en riant un peu. « Merci toi aussi. » Bon appétit. Sans attendre une seconde de plus, elle commençait à manger son assiette, amen, son estomac allait certainement arrêter de crier famine bien que cela dit, elle se fichait bien de son estomac, c'était Kai et sa réflexion qui accaparaient toute son intention. Il était comme ça, lui? « Le droit de manger tes simples pâtes qui ne feront rien à ton pauvre estomac sensible. » Disait-elle avec un sourire malicieux, se moquant un peu de lui, c'est vrai. « En réalité j'en sais rien. Tu pourrais me mettre au défi à ton tour ou me dire ce que tu voudrais comme récompense, ça irait bien plus vite. » Des mots en apparence innocents. Au fond, ils l'étaient, certes mais peut-être qu'elle n'aurait pas du les prononcer. Elle s'engageait à faire ce qu'il voulait, c'était dangereux, elle le savait, parce qu'elle se doutait d'avance qu'il serait capable de tout et n'importe quoi. C'était un delta après tout.

Spoiler:
 



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Lun 9 Nov 2015 - 15:53

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur




Je ne vais pas mourir qu’elle me dit. Euh, quand on ne sait pas ce qui nous attend, ben on flippe. On imagine les pires scénarios. Malgré tous les dires de la belle demoiselle, je me conserve le droit d’avoir peur et d’être réticent un minimum.  Okay, j’ai eu peur pour rien. Finalement. Ce n’est pas affreux. Ce n’est pas piquant. C’est jute … Délicieux ! « J’ai cru que tu pouvais aimer des choses étranges, qui sait ! » Je me montre faussement déçu, riant avec elle. Il est possible de tout imaginer. Même si je dois bien avouer que cette charmante femme connait les bonnes choses. Ce plat en est le parfait exemple. Alors que je commence mon propre plat, je cherche à obtenir une récompense pour mon acte de bravoure et de courage. Histoire d’avoir un petit quelque chose. D’avoir la satisfaction de l’exploit. Mais Adélaïde me plonge au plus bas de mon estime et me balance en pleine face le simple droit de manger mon assiette. Okay … « Mon estomac n’est pas sensible … Il est juste … Soucieux de connaître de doux plats. » Je fais l’innocent. Tout en picorant dans mon plat. Une fourchette par-ci, une fourchette par-là. Les carbonara, la seule et l’unique source fiable pour un bon repas. Le plat indémodable et certain de ne pas mourir d’une épice étrangère. Pas comme … Son truc inconnu au bataillon qui a failli me tuer d’une overdose de peur mal gérée. Okay, je reconnais. Je ne risquais rien en réalité. Mais. J’ai eu peur, voilà tout. Je me cache, c’est bon.

Oh, mais attendez ! Les choses deviennent bien plus intéressantes ! Je finis ma fourchette, essuie ma bouche à l’aide de la serviette et m’enfonce dans mon fauteuil en jetant un regard intéressé à Adélaïde en face de moi. Etait-elle consciente de ce qu’elle vient de dire ? Pas sûr. Tant pis, autant en profiter. « Te mettre au défi ? Ça me plaît bien comme idée. » Je croise les bras, fis une moue rieuse en jetant un regard autour de nous dans la salle. Rien ne m’inspire réellement, mais j’ai déjà mon idée de défi pour elle. Je me redresse, croise les mots et sourie avant de prendre la parole sur cet air si sûr de moi. « Le défi est simple. Serais-tu capable d’accepter un autre rendez-vous en ma compagnie après celui-ci ? » Autant jouer la carte dragounette jusqu’au bout maintenant que j’y suis hein. Je reprends une fourchette de mon plat en gardant ce sourire aux coins des lèvres et en observant la réaction de la jeune femme, curieux de voir la façon dont elle va prendre la chose.


C'est ça trancher dans le lard What a Face


FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Ven 27 Nov 2015 - 18:40

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


Il avait osé prendre une fourchette après tant d'hésitation. Pour cet acte de courage, il avait demandé une récompense et comme à son habitude, c'est l'humour qui avait pris le dessus en se moquant un peu de lui à coup de récompense ridicule. Le droit de manger son assiette, c'était pas mal non? Mais Adélaïde n'était pas le genre de femme à se contenter de ce genre de chose et c'est d'ailleurs dans l'objectif de jouer qu'elle lui proposait finalement de la défier sur absolument tout ce qu'il voulait. Elle ignorait si c'était une bonne idée ou non, tout ce qu'elle voyait là-dedans c'était le défi, le plaisir de jouer. Elle n'avait pas envie d'une soirée banale, où ils s'ennuient plus qu'autre chose. Forcément, de la part d'un Delta elle s'attendait absolument à tout, d'autant plus lorsqu'il balayait la salle du regard, probablement à la recherche d'une connerie à lui faire faire. « Ton regard et ton petit sourire ne me disent rien qui vaillent. » Et pourtant elle-même souriait, ne serait-ce qu'à l'idée qu'il la mette au défi sur un truc totalement fucked-up tandis qu'elle finissait sa délicieuse bouchée.

Finalement le couperet ne mettait pas de temps à tomber. Un second rendez-vous avec lui. Surprise. C'est la première réaction qu'elle avait eu. A vrai dire, elle s'attendait à tout sauf à ça. Pourtant, elle gardait son regard dans le sien, le soutenait sans aucune difficulté tandis qu'un sourire malicieux pointait au bout de ses lèvres. « C'est pas à moi que ça risquerait de poser le plus de problèmes, tu sais. » Le rire au bord des lèvres, elle n'attendait pas pour lui balancer sa connerie. « Tu comprends, j'ai peur que ta résistance soit bien faible face à mon charme irrésistible et que tu tombes vite éperduement amoureux de moi. » Disait-elle en balançant ses cheveux en arrière telle une diva, à fond dans son imitation et nourrissant indéniablement son estime d'elle-même par une autodérision bien menée. « Cela dit, si tu n'as peur de rien, je suis d'accord. » Une façon de lui faire comprendre qu'elle relevait le défi sans une once de peur ou d'appréhension alors qu'elle se remettait à picorer dans son assiette, non sans être fière de sa petite mise en scène.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Mar 5 Jan 2016 - 12:13

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur




Madame Sullivan accepte, non sans un jet de cheveux magistral et une once de défi dans la voix. Comme si c’était moi qui devait avoir peur avec un second rendez-vous. Je ne peux quitter ce sourire aux coins des lèvres, amusé de voir sa réaction et sa mise en scène bien orchestrée. Remarquant doucement pour lui répondre. « Je ne sais pas qui de nous deux tombera amoureux de l’autre. » Comme pour sous-entendre qu’une possibilité est probable dans le sens inverse, hé oh, moi aussi j’ai du charme quand je veux. Pas tout le temps, soit, mais un petit peu, un minimum. Je conçois que je n’ai pas deux gros pare chocs qui me donnent l’avantage, soit. Cela peut jouer dans la balance du charme, je l’accepte très volontiers. Mais je peux avoir autre chose, enfin, laissez-moi y croire un minimum pour que je puisse penser être intéressant pour la gente féminine, question de confiance en soi. Laissant ma fourchette sur le bord de l’assiette, je ne retiens qu’une chose, son accord. Elle ne recule pas et je sourie soudainement et malicieusement quand je l’entends dicter ces quelques mots. « Bien, je n’ai plus qu’à organiser un joli rendez-vous pour nous alors. » Je n’ai aucune idée à l’heure d’aujourd’hui, mais je suis prêt à faire les choses en grand, oui oui oui !

Finissant mon assiette je suis presque trop fier de moi pour ce rendez-vous. Débuter dans un restaurant hyper chic, se faire recaler faute d’une tenue adéquate, détail au passage qui se veut totalement stupide pour atterrir dans un tout petit restaurant convivial et sur la promesse d’un autre rendez-vous. Je commence à bien apprécier cette fameuse vente aux enchères. Et moi qui ne voulais pas y participer au début. J’ai vite changé d’avis lorsque j’ai vu ce spécimen rare de femme fatale. Je bois une gorgée de mon verre de vin avant de demander l’avis expert que j’ai face à moi. « Alors madame la critique culinaire, que me conseilles-tu en dessert maintenant ? »  Ce regard envouté, intéressé et subjugué par la beauté d’Adélaïde j’observe son visage et attend avec impatience qu’elle me délivre son conseil.



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Lun 18 Jan 2016 - 18:39

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


« Tu risques de galérer, t'es prévenu. Cela dit, je note, je méfierais de ton charme et de tes tours de séduction dorénavant. » Elle ne pouvait qu'en sourire. Sullivan tomber amoureuse. Moi je vous le dis, ça serait une grande première. Si elle s'était attachée à certains hommes et à certaines femmes de sa vie, ça n'avait jamais été plus loin que de l'amitié pure et dure. L'amour, le vrai, elle ne connaissait pas vraiment sa composition. Elle ignorait ce que ça pouvait faire de se sentir toute chose comme on dit dès que l'être aimé entre dans votre vision, elle n'avait jamais eu le cœur brisé non plus, seulement de grosses déceptions - d'autant plus lorsque l'on sait que la Jane passée était plutôt à partir la première après avoir bien trompé son conjoint ou sa conjointe au bout de quelques jours seulement. - L'amour, c'était le grand saut vers l'inconnu qu'elle ne se sentait pas capable de franchir de toute façon. « Je compte sur toi et attention, je suis très exigeante comme fille comme tu vois. » Disait-elle en plaisantant, le lieu choisi pour manger témoignant à lui seul le peu d’exigence qu'elle avait. Elle avait beau venir d'une famille riche, elle savait se contenter des choses simples malgré tout et évidemment, les apprécier à leur juste valoir. Parfois, il fallait mieux faire les choses proprement et simplement, au moins, on était sûr de ne pas être déçu.

Les assiettes des gourmands relativement vite terminées et débarrassées, c'est la carte des desserts qui captait à présent leur attention. Pour Adélaïde, le choix était plus simple, la chaleur de l'été, même en soirée, choisissait à sa place pour une bonne glace rafraîchissante. De son côté, en revanche, Norton demandait l'avis de la pseudo-experte des saveurs. Visiblement, il ne voulait pas se contenter d'un dessert simple. Loin d'avoir oublié leur petit jeu de séduction, c'est avec un sourire rempli de malice et de défi qu'elle levait les fesses de sa chaise pour mieux aller s'asseoir sur lui, se foutant royalement de ce que les autres clients pourraient penser, comme si elle ne pouvait pas choisir à partir de sa propre carte. Adélaïde était comme ça, joueuse, imprévisible et capable de tout pour lui prouver qu'il serait certainement le premier à craquer quand bien même elle connaissait la possibilité qu'aucun d'eux ne craque. « L'un des trois, selon ce que tu préfères en terme de goût. » Un rocky road cake dont le chocolat à haute dose pouvait être appétissant pour les amateurs, le lemon pie pour son acidité ou bien un cheese cake gourmand aux fruits rouges ou caramel. Sincèrement, de quoi la mettre en appétit elle-même bien qu'elle ne changerait pas son choix de base. Tournant son regard espiègle vers lui, elle rajoutait quelques mots. « Ca te va ou je dois rester encore un peu pour choisir autre chose? » Cette petite saloperie qu'elle faisait parfois!



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Ven 22 Avr 2016 - 22:52

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur




Un conseil pour un dessert. Une simple question. Une simple demande. N’importe qui pourrait regarder sur sa propre carte et indiquer les desserts recommandés … N’importe qui. Mais pas Adélaïde. Non, bien sûr que non. Elle se lève, avec son petit mouvement habituel qui rendrait tout homme vulnérable face à elle. Elle a vraiment ce truc qui te charme sur le coup. Encore plus maintenant que je la voie agir ainsi. Je me pince la lèvre inférieure, curieux de voir ce qu’elle va faire ou dire. Et la laisse prendre place sur mes genoux, bien heureux de ce geste. Une main sur sa hanche, le regard posé sur la carte qu’elle me montre, les choix qu’elle me présente. Même si je pense à autre chose dans l’immédiat que ce fameux gâteau au chocolat qui me fait de l’œil. Oh ! Un regard qui se glisse dans le décolleté, oups. On se reconcentre, oui le gâteau au chocolat. Le dessert. Il faut choisir. Cheese cake … Ouais ouais si tu le dis, je ne suis plus du tout concentré sur la carte là d’un coup. J’ai chaud. Je fais mine de réfléchir pour faire mon choix. Mais qu’est-ce que je m’en fou de ce dessert en réalité.

« Je ne sais pas. » Glissais-je malicieusement au creux de l’oreille d’Adélaïde en me redressant doucement, comme si de rien n’était. « J’hésite, je pense que j’ai besoin de plus de détails ou d’un conseil d’une femme. » Je me mords l’intérieur de la joue pour me retenir d’ajouter d’une belle femme, ou d’une belle gazelle dans ton genre beauté. Je resserre un peu plus ma main autour de sa hanche, appréciant notre proximité. Rapide. Mais chaleureuse.

Et là, soudain. Ça vibre. Non, pas mon godmichet, tout de suite ! Je l’ai planqué dans ma table de nuit je croie hier soir. Mais non sérieusement, bande de pervers ! Je n’en ai pas voyons, je suis déjà équipé. Pas vrai les filles ? Mon téléphone, plutôt bien placé, sous le joli petit fessier d’Adélaïde. Et bien, il faut aller le chercher voyons. « Oh, attends, ne bouges pas. » Surtout pas ! Restes bien où tu es s’il te plait ! Je glisse ma main dans la poche droite pour récupérer mon téléphone et en profiter une seconde du mouvement pour … Ouais ouais, le popotin, vous avez tout compris. Malin hein ? Je trouve enfin mon téléphone, y jette un œil. « Oh non, ce n’est pas important. » Et hop je le reglisse dans la poche, non sans jeter un petit mot amusé. « Tu pensais que c’était autre chose, avoue coquine. »




FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Sam 23 Avr 2016 - 20:55

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


Un vrai jeu s'était installé entre eux et même si Adélaïde n'était pas spécialement à l'aise ces temps-ci à l'idée d'avoir des envies, elle n'était pas réticente à jouer. Et puis bon, après tout, Kai avait quand même claqué 10 000 dollars sur sa pomme. Certes, de base dans un but lucratif - la ville ne faisant pas encore dans le trafic humain sans raison - mais il fallait bien lui donner un peu de spectacle, il lui en fallait pour son argent et il semblait enclin à aller dans cette direction. Adélaïde ne faisait que marcher dans ses pas, jouant avec une tension devenue palpable sans être oppressante pour autant. Installée sur lui, elle le conseillait sur les desserts, bien consciente qu'il devait probablement en avoir rien à faire sur le coup, sa main légèrement pressante contre sa hanche sans être désagréable, au contraire. Profitant de leur promiscuité, elle tournait son regard vers lui, captant son regard et craquant un sourire. « Si tu veux garder tes dents blanches et pas être trop ridicule, je te déconseille le chocolat. Après à toi de voir si tu préfères l'acidité du citron ou la douceur du coulis de fruits rouges. » Elle aurait pu jouer avec ses lèvres, elle aurait pu si seulement son téléphone vibrait pas sous son cul et dérangeait leur pseudo-conversation.

Le laissant regarder le message qu'il avait reçu - non sans sentir quelques doigts coquins frôler son fessier qu'il lui avait ordonné de ne pas bouger - elle ne pouvait s'empêcher de rire de sa dernière réflexion. Non mais ce mec, il promettait de bonnes tranches de rire, elle le sentait bien ce coup-là! « A vrai dire, si tu vibrais à ce niveau, ça m'inquiéterais pour toi plus qu'autre chose. » Bah quoi? Il fallait pas se leurrer, vibrer de cette façon au niveau de l'entrejambe, ça serait louche quand même. Néanmoins amusée, elle ne pouvait s'empêcher de rajouter quelques mots. « Cela dit, je vais peut-être te conseiller une glace ou un sorbet finalement. » Se penchant un peu vers lui, elle ajoutait quelques mots à son oreille, glissant sa main le long de sa nuque avec une sensualité pour le moins maîtrisée, histoire de le rendre un peu plus dingue. « Histoire de calmer tes ardeurs parce qu'entre nous, je suis pas sûre d'être la plus coquine. » Un sourire malicieux sur le visage, leurs lèvres se touchaient presque quand elle concluait sa réflexion. « Le choix final reste le tien. » lui lançait-elle, prête à se lever et retrouver sa place initiale.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Dim 15 Mai 2016 - 18:35

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur




Je rie doucement, passant une main dans mes cheveux et souriant. Inquiétant pour moi, qu’elle est mignonne ! Comme si mon entrejambe ne pouvait pas vibrer si je le souhaitais, ah ces femmes. Oh, oh, je pense trop fort et préfère répondre autre chose. Ce repas devient vraiment n’importe quoi. La présence d’une bombe sexuelle certainement. Sans aucun doute je dirais même. « Donc tu t’inquiètes pour moi, trop chou de ta part. » Le regard moqueur, les yeux pétillants doucement. Ce jeu m’amuse. Et elle le sait. Elle se joue de moi, de nous, de cette tension entre nous. Ah quelle est sadique ! Finalement, je ne sais pas qui s’amuse ici, elle, moi, nous, ou tout simplement la situation qui fait de nous ces marionnettes que nous sommes. Cette tension qui nous rapproche. Aucun de nous résiste. Ça en crève les yeux. Et encore davantage lorsqu’elle vient glisser ses quelques mots dans mon oreille, se baissant un peu trop, et hop, un nouveau regard bien placé. Attends, baisses toi juste un centimètre supplémentaire. Parfait ! Je dispose maintenant d’une très belle vue, que demander de plus. « Peut-être … » Répondis-je vaguement en tentant de retirer mon regard avec discrétion. Peut-être que je suis coquin. Peut-être que mes ardeurs sont trop poussées. Comment voulez-vous rester de marbre dans une telle situation lorsqu’on se trouve être un homme tel que moi ? Je ne résiste pas. Surtout avec cette proximité. Oh la vilaine. Elle sait comment s’y prendre.

Parlant de choix. « Et si je ne choisis pas ? » Relevant la tête, plongeant mes yeux dans les siens, tentant d’oublier ses lèvres si proches et qui ont percées un moment mon esprit si faible. « Je n’ai plus très faim là tout de suite maintenant. » Oh si, mais d’autre chose. Chut. Je laisse tomber ma main sur sa hanche dans un mouvement l’invitant à pouvoir se retirer, à montrer que ce n’est pas moi qui la retient et que finalement, si elle est toujours là, je ne suis pas le seul responsable. Je soupire doucement, pour reprendre ma respiration que j’avais retenu sans m’en rendre compte. Cette femme est beaucoup trop sexy, cela devrait être interdit de laisser ce type de personnes participer à une vente aux enchères. Et puis après tout, je peux profiter encore un peu de sa présence, qu’est ce qui m’en empêche ? « Allez, tu m’as eu, vas pour un sorbet au citron, ça a l’air rafraichissant et … » Je m’arrête une seconde pour sourire à Adélaïde. « J’ai un peu chaud. » Innocemment bien entendu. On s’en doute tous n’est-ce pas ? Le serveur du restaurant semble ne pas comprendre qu’il gêne et interrompt un moment opportun, il se pointe à notre table pour nous demander notre choix. On fait genre de rien. « Tu as choisi du coup ? » Je ne sais plus si oui, si non. J’ai été perturbé. Alors je donne la parole pour donner bonne impression, passe une main maniaque sur ma chemise et tente de ne pas du tout avoir l’air chamboulé par cette manie d’Adélaïde d’être aussi sexy. De ne pas me laisser indifférent.



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Jeu 9 Juin 2016 - 19:04

Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello
Voir le profil de l'utilisateur


« Ca m'arrive des fois. » d'être chou... bien que la seconde d'après, elle revenait à son naturel de gentille chieuse avec sa répartie à la con. C'était tout le paradoxe d'Adélaïde. Elle pouvait être gentille pendant un instant mais l'absence d'habitude à l'être faisait qu'elle ne le restait pas bien longtemps. Elle n'en devenait pas méchante pour autant mais disons plutôt qu'elle finissait toujours par détourner le sujet pour la simple et seule raison que ça la mettait mal à l'aise d'être gentille. A croire que la gentillesse était une faiblesse qu'elle ne voulait pas trop montré pour éviter de se faire écraser par une personne mal attentionnée qui en profiterait alors pour exploiter cette faiblesse et la faire craquer. Elle fonctionnait ainsi depuis des années, autant dire que ça mettrait beaucoup de temps avant de changer.

Un sourire au bout des lèvres, fin, rapide, elle ne lâchait pas son regard, pas une seule seconde. Haussant un peu les épaules, elle répondait à sa question, bien qu'elle savait que ça n'en était pas vraiment une finalement, juste une belle façon de dire qu'il voulait profiter encore un peu vraisemblablement. « Si tu ne choisis pas, il va falloir expliquer au serveur pourquoi je serais la seule à me régaler. » Parlait-elle vraiment du dessert dans le sens de savourer une glace ou parlait-elle d'un aspect plus sexuel dans le sens d'être la seule à profiter d'une présence prolongée de Kai? Elle savait très bien ce qu'elle voulait dire par là mais le plus drôle restait tout de même de le laisser mariner tout seul et de se faire des idées sur le sens de ses mots toujours bien posés et scrupuleusement choisis pour mettre le doute.

Finalement, elle retournait à sa place juste avant que le serveur n'arrive. Hochant doucement la tête, elle feintait, comme si la soirée était parfaitement normale, comme si elle n'avait jamais posé ses fesses sur lui et fait des sous-entendus tous plus à double sens les uns que les autres. « Je vais prendre la coupe vanille, ça sera très bien. » Son regard insistant sur Norton lui criait presque qu'il savait aussi pourquoi elle prenait une glace. Si elle n'était pas spécialement à l'aise pour remettre le pied à l'étrier sur le plan sexuel, ça n'empêchait pas son corps de réagir à tout cela et forcément, c'était indépendant de sa volonté. Dès que Kai faisait son choix, le serveur repartait et Adélaïde reportait toute son attention sur le jeune homme qui lui faisait de nouveau face. « Pour en revenir à un sujet plus sérieux, c'est quoi ton plan d'avenir? J'imagine que c'est pour rien que tu as choisi de faire des études en management et sport. »



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   Lun 13 Juin 2016 - 20:03

Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 23
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur





« La même chose » C’est tout ce que j’arrive à dire à l’instant même. Encore bien trop perturbé par la proximité précédente dont j’ai eu le droit. Elle aurait pu rester, suis-je un si mauvais siège que ça ? J’ai chaud. Encore. Même si elle est en face de moi. Elle me donne chaud. Ses yeux. Non je rigole. Ce ne sont pas ses yeux qui me donnent chaud, bien au contraire. Vous voyez ce que je veux dire n’est-ce pas. Plus bas, voilà plus bas que ses yeux. Son corps. Non pas la globalité, enfin si, enfin non. Oh, je suis tout perturbé ! Et pas que le troisième membre cette fois. Comment c’est possible d’être aussi sexy ? Cela ne devrait pas être autorisé. Vous avez vu dans quel état sont les hommes après ça ? Ses yeux Kai, regarde ses yeux. Voilà, c’est mieux, tu te sentiras beaucoup mieux. Ou au moins tu auras peut-être moins chaud, qui sait. J’ai de l’espoir je croie. Je regarde ses yeux et … Je ne peux m’empêcher de déboutonner un bouton de ma chemise. De l’air, j’ai besoin d’air !

Changement de sujet. Bonne idée. Cela pourrait aider effectivement. Ah merci Adélaïde ! Mes plans d’avenir. Soudain ce sont des images de nous qui agissent, qui surgissent. Oups alors. Non, on ne parle pas de ces plans d’avenir là, pourquoi est-ce que je me mets à penser à ça alors ? Reprenant le plus de sérieux possible. Enfin, de ce que j’y arrive. Je tente une réponse. Clair. Précise. « J’ai plusieurs idées dirons-nous. » Un peu de mystère. Et pourquoi ce serait à moi de tout dévoiler. Oh et puis. Je ne suis plus à ça près. Elle ne me connait pas. Je ne la connais pas. Finalement, qu’ais je à perdre ? « Pour tout te dire, je me prédestinais à être joueur de basket pro, mais bon, blessure, rêve envolé. » Une note de tristesse. Ah ça rafraichit. J’ai moins chaud. Ce changement de sujet est donc bien opportun. « Alors aujourd’hui, c’est plus management que sport. On verra la suite. » Oulala, j’en dis trop à mon propos et bien trop vite à mon goût. « A ton tour maintenant, je veux tout savoir de toi maintenant. » Célibataire ? Libre ? Je peux avoir ma chance ? En recherche d’un simple coup d’un soir. Je suis ton homme. Euh non, pardon. On parle d’avenir professionnel. Oui bien sûr. Je me calme. J’attends ma glace, ou celle d’Adélaïde. Je ne sais plus, j’ai commandé un truc moi ? Ah oui la même chose, c’est vrai. J’ai vraiment besoin de quelque chose qui me fasse revenir sur terre.



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
onzième intrigue ◊ Adélaïde & Kai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Le Château Impérial-
Sauter vers: