Partagez | 
 

 onzième intrigue ◊ Alice & RJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Alice & RJ   Lun 14 Sep 2015 - 16:27

avatar
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/


Mes doigts se sont accrochés à l’écorce derrière moi et je m’entends encore crier, tout résonne en moi, de la haine à l’amour, toute cette palette de sentiments si extraordinairement vaste qui lui sont dédiés. Qu’il a gâchés, fut un temps. Qu’aujourd’hui il semble vouloir provoquer, attiser et enflammer.

Je le connais aussi bien qu’il me connait.

Est-ce de bonne ou de mauvaise augure ? Je ne saurais même pas répondre à cette question ; je suis perdue.

Entre ses silences et mon extravagance, quelle pénible danse et quelle médiocre performance sommes-nous en train d’exécuter. Je me sens perdre mon souffle, heurtée et blessée par ces mots que j’ai moi-même prononcés.  

Le fait est, que je l’ai connu romantique et qu’avec lui, je l’étais aussi.
Le fait est, que j’étais heureuse avec lui comme avec aucun autre.
Le fait est, que c’est avec lui que j’ai été la plus affreuse, parce qu’une telle osmose amoureuse ne pouvait pas être réelle.
Le fait est, que malgré toutes nos différences et malgré toutes nos disputes, c’est avec lui que je me suis sentie la plus entière, la plus complète.

A quel point sommes-nous fichus, RJ ? Vois-tu comme c’est voué à l’échec ? Devrions-nous oublier la fin misérable qui nous attend fatalement pour ne profiter que des bonnes choses ?

Je ne me serais jamais posé la question, avant. Et puis je l’ai rencontré. Et puis j’ai goûté à l’amour avec lui. Depuis, tout est différent, et pour ça je lui en veux. Avant j’étais libre, j’allais où bon me semblait sans ressentir ce poids insupportable en moi qui désormais ne me quitte plus.


Enfin, sauf quand tu es là, pas loin.
Tu sais, quand tu me regardes.
Quand j’existe à travers tes yeux.

Tes yeux si beaux, si tristes, si meurtris, ce soir.
Tes yeux qui me disent tout ce que tu n’arrives plus à me dire.



Pourquoi faut-il que ce soit lui, encore lui, et toujours lui, qui me fasse vibrer de cette façon ? Comme aucun autre n’a jamais réussi à le faire ? Oui pourquoi lui et uniquement lui ? Comment deux êtres humains peuvent être à ce point liés l’un à l’autre, quitte à se déchirer, quitte à se haïr ?

Mes lèvres accusent le nouvel élan passionné des siennes sans chercher une seule seconde à le rejeter. Il me procure de si belles choses, si fortes et si complexes à la fois, qu’il me serait absolument impossible de les renier. Alors je savoure cet instant avant que le silence ne revienne, pour quelques secondes seulement.

Tu…

Et je frémis.

Je… sais.

Peut-être, ou peut-être pas.
Peut-être que je me trompe.
Mais si c’est ça, peut-être que je l’ai toujours su. Bien malgré moi.


« Je déteste quand tu es loin de moi. »


Le dire enfin, à voix haute, les yeux clos. Ne plus se cacher derrière tout un tas de mensonges plus ignobles les uns que les autres.

T’avouer que tu me manques chaque jour un peu plus.

Mes mains reviennent se poser sur son torse, glissent doucement jusqu’à ses épaules, son cou puis sa nuque. Je réfléchis – tente, tout du moins, de réfléchir – à ce qu’il faudrait dire, faire de plus. Ma raison ne semble pas vouloir répondre.

« Je n’ai jamais arrêté de penser à toi. »

Contrairement à ce que j'ai adoré te laisser croire.


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: onzième intrigue ◊ Alice & RJ   Jeu 5 Nov 2015 - 12:38

Invité
Invité


Un coup au coeur.
Myocarde en perdition.
Confusion mentale qui m'offre en pature à chacune de tes volontés.

Alice.
Il n'avait que ce mot à la bouche.
Alice.
Doucereuse mélodie qui saura guider ses gestes.
Alice.
L'espoir de retour.

L'espoir, quelle chose si petite et pourtant si perfide.

Fébrile. Angoissé. A fleur de peau.
Vois-tu ce qu'un seul de tes regards produit chez moi ? Te rendras-tu aveugle à ce que tu me fais ressentir ?

Emotion au bord des lèvres, ses mots se cognèrent violemment à ses lèvres scellées. Il y avait tant de choses à dire, tant d'aveux à faire mais il n'avait jamais su s'y faire en confession. Il perdait pied à chaque tentative.

Pourtant...

Pourtant... il en ressentait le besoin. Sa raison ne ferait long feu, assaillie de toute part par ce qu'il désrait lui déclamait sans en trouver le courage, peut-être.

La peur.
La peur de mal faire.
La peur d'être emporté.
La peur d'être submergé.

Béatitude.
Ses yeux se levèrent vers la belle brune tandis que ses chuchotements venaient caresser ses oreilles.
Félicité ultime.
Il avait peur de se fourvoyer. Un autre rêve, plus réel que tous ceux qu'il avait pu faire. Ses prunelles vinrent supplier celles de son idéal, closes pour son plus grand dam.

Il...
Je...
Eux..
Nous...

Une chose étrange se produisit, un fait dont le commun des mortels auraient douté le concernant. Des larmes dégringolèrent lentement avant de choir sur le buste de la jeune femme. L'embarras le conduisit à se rapprocher un peu plus d'Alice, dissimulant son visage contre sa poitrine, ses mains accrochées à elle dans un désespoir profond.

Viens on s'aime à nouveau.
Comme avant.
Non. Mieux.
Mieux qu'avant.

Il avait compris. Il avait enfin compris ce qui importait réellement. Il lui avait fallu du temps. Il lui avait fallu se perdre, voguer en eaux troubles . Ce n'était lorsque l'on avait tout perdu que l'on prenait conscience de ce qui comptait vraiment.

Au diable les formulations toutes faites.
Au diable les inutiles fioritures.
Au diable...
Au diable...

J'ai besoin de toi...si tu savais...
Revenir en haut Aller en bas
 
onzième intrigue ◊ Alice & RJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: