Partagez
 

 don't you worry (joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyDim 7 Juin 2015 - 14:00

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty






DON'T YOU WORRY

Plusieurs jours que Joshua ne descend plus au Jody’s, me laissant ainsi seul avec les deux étudiants que nous avons embauchés. Autant dire que sa présence se fait désirer, et pas qu’un peu. Après tout, si je suis un atout vente, lui est un précieux atout en musique, un qui nous manqué cruellement ces derniers temps. J’ai essayé de le contacter plusieurs fois mais il reste vague, très vague, comme s’il avait besoin de calme et d’être en retrait. Alors je ne me suis pas posé de questions au début, j’ai pris ma distance et je l’ai laissé respirer. Après tout, cette tournée l’a sans doute un peu tué, j’en suis même sûr que ça l’a partiellement achevé, je pensais néanmoins que ce n’était que de la bonne fatigue … J’ai dû me tromper, à l’évidence.

Si je me rends jusque chez lui ce soir, ce n’est pas seulement pour qu’il me rende des comptes, c’est aussi parce que je m’inquiète pour lui. Ce genre de relation à distance, sans petits messages réguliers destinés à faire rire l’autre, ce n’est pas ce à quoi on est habitués, lui et moi. Non au contraire, on a toujours eu tendance à être proches avec Josh, plus que je ne le serai jamais avec aucun autre mec. Alors en plus d’aller réclamer sa présence à la boutique, je vais aussi tenter de voir ce qui ne va pas pour qu’il se bouge un peu.

Une fois arrivé face au magasin, je passe par la porte sur le côté et grimpe les escaliers jusqu’à son appartement. Aucune réponse. Mon regard se relève encore plus haut, tout en haut des escaliers que je viens d’emprunter et je vois que la porte menant sur le toit est ouverte. Ni une ni deux, je grimpe les dernières marches. Et quand je balaye l’endroit du regard, je ne tarde pas à voir, au loin, la silhouette de mon cousin, allongée sur un banc. Le regard froncé, je me précipite vers lui, ralentissant seulement au moment où je vois qu’il a ses écouteurs dans ses oreilles. Okay, il écoute sa musique, il n’est pas encore mort. Mais moi, j’en ai marre de son silence. Je lui retire donc l’un de ses écouteurs au passage et lui donne une petite tape sur la joue, rien de bien méchant, histoire de le réveiller et d’attirer son attention. « Salut gros. J’savais que tu m’attendrais sur le toit, t’es vraiment un romantico non-assumé. » Je souris, avant de voir cette marque sur son visage. Là je m’assis à côté, sur le vieux fauteuil détérioré, puis je soupire. « Alors c’est quoi ton mot d’excuse pour cette absence, Armstrong ? J’espère que ta mère t’a bien défendu. »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyDim 7 Juin 2015 - 15:08

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

Plusieurs jours que je me suis éloigné de tout et tout le monde. Je me rappelle encore de la photo de Riley qu’ils ont pointé sous mon nez et des autres qu’ils avaient aussi plus loin au cas où. Andy, mes parents, Teru…. Je les hais si fort d’avoir fait ça. Et toi hein ? Pourquoi tu continues d’agir pour eux hein ? Je secoue faiblement ma tête avant de sursauter quand mon ours vient me lécher la main en me regardant avec des yeux de chiens battus… C’est vrai qu’à part tôt le matin et tard le soir, je ne le sors plus et ça doit relativement lui manquer. « Mianhae… (pardon) » Je caresse sa grosse tête avant de repartir dans mes songes et de sursauter à nouveau lorsqu’il aboie. Mon regard sévère se pose alors sur lui, jusqu’à comprendre qu’il a vraiment besoin de sortir un peu. Finalement, je hoche la tête et pars enfiler des baskets pour me retrouver sur le toit. Les gens comprennent mon silence ? Je ne sais pas. Ça ne me ressemble pas et pourtant, personne n’est encore venu frapper à la porte pour savoir ce qui se passe. Je me sens seul à vrai dire. Même Teru ou Andy, ils n’ont pas encore débarqués. Teru… Je secoue ma tête vivement pour le chasser de mon esprit. Il va être papa, Héloise est parfaite pour lui, c’est tout ce qui compte. Je me traîne jusqu’au toit et laisse le gros s’amuser avec sa balle tandis que je m’allonge sur un des bancs, bras croisés, lunettes de soleil sur le nez, mp3 en route avec les écouteurs dans les oreilles. C’est bon pour se couper du reste du monde. Somnolant, je finis même pas m’endormir. J’ai sommeil. Les nuits sont trop souvent ponctuées de cauchemars en ce moment.

Je sursaute finalement en sentant qu’on me retire l’écouteur, prêt à frapper avant de reconnaître Andy, puis de soupirer intérieurement de soulagement. « Salut gros. J’savais que tu m’attendrais sur le toit, t’es vraiment un romantico non-assumé. » J’esquisse un sourire avant de voir son regard sur mon visage et de me foutre assis rapidement pour retirer mes lunettes et mettre la capuche de mon sweat sur ma tête à la place, priant pour que ça l’empêche de trop regarder mon visage. Je ne dois pas en parler, à personne hein ? Et je dois lui dire quoi ? « Alors c’est quoi ton mot d’excuse pour cette absence, Armstrong ? J’espère que ta mère t’a bien défendu. » « Elle est trop occupée à s’envoyer en l’air pour ça. » Réponse sanglante et agressive. Je soupire face à mon attitude avant de me masser doucement le visage en grimaçant. Une excuse, j’en ai pas… J’ai honte de l’avoir fui, c’est stupide. Je voulais les protéger, mais pour faire quoi hein ? A moins de couper les ponts avec tout le monde, ça ne changera rien. « Je suis désolé. » ça ne changera rien, je sais. « J’aurai dû venir travailler. J’avais besoin d’une pause dans tout. » Vraiment tout. Je me suis enfermé au studio aussi souvent que possible, mais rien, je n’ai rien produit de bon dans tout ça. « Je me demandais si c’était vraiment utile de continuer. » Je sais qu’ils me feront toujours chier, mais la célébrité augmente les risques… et l’argent et ils voudront toujours plus. « Demain, je viendrai travailler. » Maintenant, les traces de coup peuvent se cacher avec un bon fond de teint.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMar 9 Juin 2015 - 14:11

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Elle est trop occupée à s’envoyer en l’air pour ça. » La vie passionnante de nos très chères daronnes, chapitre 38 … Non, je déconne, plutôt le chapitre 380, en réalité. « A-t-elle tort … » Que je dis en soupirant, sur un ton aussi faux que désespéré. Joshua ne doutera sûrement pas de ma loyauté envers lui, il saura que je plaisante, comme souvent à propos de nos mères. Il faut dire qu’elles ne nous laissent pas tant le choix que ça ; soit on en rit, soit on en déprime. A titre personnel, la décision est vite prise. « Je suis désolé. J’aurai dû venir travailler. J’avais besoin d’une pause dans tout. » Mes yeux voyagent de mes pieds à lui, intrigués, tout autant que je le suis. Avoir besoin d’une pause, en soit, c’est compréhensible, mais disparaître du jour au lendemain sans vraiment donner de justification ni de nouvelles suffisantes, il y a une légère nuance. Une qui me reste un peu travers de la gorge, avec ce goût amer qu’elle possède. Enfin, au moins, il est désolé. Le minimum syndical pour m’avoir laissé plus ou moins dans la galère durant ces derniers jours, dirons-nous. « Je me demandais si c’était vraiment utile de continuer. » Suis-je censé comprendre ce qu’il est en train de me dire, là ? Et cette mine sur son visage ? Malgré l’obscurité, je discerne bien chaque signe de fatigue, chaque signe de démotivation. Cela aurait pu passer inaperçu pour d’autres, ou d’autres auraient pu s’en foutre, mais ma relation avec lui et notre statut de propriétaires ne peut décemment pas le laisser indifférent. « Demain, je viendrai travailler. » Un soulagement, pas intégral néanmoins. « Qu’est-ce qui t’arrive mec ? T’as l’air au bout du rouleau, ça ne te ressemble pas. » Fallait-il le préciser ? Mon pied vient pousser son genoux pour le secouer un tant soit peu. « La boutique marche bien, ton absence s’est faite ressentir mais je m’en suis sorti comme un chef tu sais. » Je lui dis ça pour me vanter un peu, mais c’est uniquement sur le ton de la plaisanterie. J’aimerais voir son visage s’éclairer un peu, rien que ça, mais ça peine à venir. « C’est la tournée qui t’a achevé ? Allez dis-moi, je déteste me la jouer psy, même avec toi. » Ajouté-je en ronchonnant à moitié.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMar 9 Juin 2015 - 14:48

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« Qu’est-ce qui t’arrive mec ? T’as l’air au bout du rouleau, ça ne te ressemble pas. » Et bim. En même temps, c’était presque impossible d’échapper à l’œil de lynx d’Andy. Je mords l’intérieur de ma joue en réfléchissant longuement. Ne rien dire. C’était l’ordre donné par les hommes. Fondamentalement, Andreas n’allait rien pouvoir faire contre eux, c’était un fait, mais je ne voulais pas l’impliquer quand même. « La boutique marche bien, ton absence s’est faite ressentir mais je m’en suis sorti comme un chef tu sais. » J’ai un faux sourire. Je suis content de lui, c’est vrai, mais je m’en veux de l’avoir abandonné comme ça à vrai dire. Il est génial en marketing mais il n’a pas toutes mes connaissances en musique. C’est pour ça, à la base qu’on se complète. « C’est la tournée qui t’a achevé ? Allez dis-moi, je déteste me la jouer psy, même avec toi. » Je me lève finalement avant qu’il n’ait le temps de vraiment remarquer ma gueule abîmée. Heureusement, c’est le bon profil qui était de son côté. A moins qu’il n’ait remarqué et qu’il ne dise rien. C’est possible aussi avec lui. « Non, la tournée était géniale, j’ai hâte de repartir à vrai dire. » Pas que je déteste ma vie ici, non, pas du tout. J’aime LA, la boutique, mes amis, ma famille. C’est juste que je me sens pleinement vivant sur scène. Je fais ce pour quoi je suis né. C’est juste… entre Teru et les autres en tête, tout ça est… compliqué. « C’est rien tu sais ? Je crois que c’est comme ça quand tu as tout qui arrive dans ta vie, le virage est tellement violent que tu perds un peu pied. J’ai toujours été raisonnable et mature, mais même pour moi, c’est un peu trop tout ça. » La ville est belle. Je ne me souviens même pas de Busan, je ne me souviens pas du visage de ma mère et pourtant, ça me pourrit la vie maintenant. « Tu sais, Teru, il va être papa. » Je me rends compte du ton froid que j’emploie alors que c’est une bonne nouvelle et je me redresse vivement avant de sourire. « J’veux dire, c’est cool ! Un garçon apparemment. Ils vont le garder et emménager ensemble avec sa copine. » C’est une super nouvelle, je devrais juste me réjouir et pourtant, au fond, ça fait mal. J’enfonce mes mains dans mes poches avant de me tourner vers lui, laissant ma capuche sur ma tête. « Et toi avec Grace ça va ? Tu peux prendre un peu de congés pour la boutique, je vais assurer, t’en fais pas. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptySam 13 Juin 2015 - 21:29

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Non, la tournée était géniale, j’ai hâte de repartir à vrai dire. » Voilà qui me plait mieux, mon cousin qui a encore de l’énergie à revendre et l’artiste en lui qui est pressé de repartir en tournée. Je ne cache d’ailleurs pas le fait que je suis rassuré. « C’est rien tu sais ? Je crois que c’est comme ça quand tu as tout qui arrive dans ta vie, le virage est tellement violent que tu perds un peu pied. J’ai toujours été raisonnable et mature, mais même pour moi, c’est un peu trop tout ça. » Et raisonnable, il l’est encore et toujours, là, face à moi. Avec ses propos qui réussissent à me clouer le bec alors que je le connais, pourtant, Joshua. Il a toujours eu ce recul en plus par rapport à moi, qui ai plus tendance à vouloir dévorer la vie sans trop réfléchir dessus. « Ouais, je suppose … » Enfin, s’il le dit, je veux bien le croire. Qui suis-je pour le juger sur tout ça, après tout ? Je hausse vaguement les épaules, accrochant mon regard sur le sol, puis sur lui quand il s’apprête de nouveau à parler. « Tu sais, Teru, il va être papa. » Je ne connais que très vaguement ce Teru, plus de nom que de vue, d’ailleurs. Mais je les sais bons amis tous les deux, alors je me dis que c’est une bonne nouvelle pour Josh … Sauf que sa réaction n’a rien de la satisfaction, loin de là, on dirait qu’il broie du nori. « J’veux dire, c’est cool ! Un garçon apparemment. Ils vont le garder et emménager ensemble avec sa copine. » Paye ta joie ! Je ne peux m’empêcher de le regarder avec les sourcils froncés et de répliquer. « T’as l’air tellement content pour lui mec. Ca fait peur. » Sur ces mots je me permets de rire, me moquant évidemment de sa réaction qui devrait être bien meilleure, en toute logique. Bon certes, un gamin à surveiller ça doit ralentir la cadence des soirées, mais quand même, je ne me serais pas attendu à ça de la part de Josh. Sortant de ma poche mon paquet de cigarettes, j’en attrape une et l’allume, faisant malgré tout attention à ne pas diriger la fumée vers lui. Simple habitude qui restera toujours. « Et toi avec Grace ça va ? Tu peux prendre un peu de congés pour la boutique, je vais assurer, t’en fais pas. » Je hausse les sourcils aussitôt. « Oh non t’en fais pas pour ça. Si j’arrête de bosser je vais tourner en rond. » Sérieusement, ouais. C’est pas pour moi l’inactivité. Expirant un peu de fumée sur le côté, je fixe ensuite un point au loin. « Ça va, ça roule. » … « Pas encore de bébé prévu pour nous, rassure-toi je ne t’abandonnerai pas, moi. » Et pour la forme, un petit clin d’oeil malicieux.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptySam 13 Juin 2015 - 22:36

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« T’as l’air tellement content pour lui mec. Ca fait peur. » Et merde, sérieux, qu’est-ce qu’il m’arrive hein ? J’ai envie de me donner des baffes sur le coup tellement je passe pour un con. Je sais pas ce qui me prend depuis que je sais qu’il va être papa, vivre avec Helo, c’est comme si y’avait cette bulle qui venait de se former autour de lui avec un panneau : intouchable clignotant au-dessus de sa tronche. Mais pourquoi ça me dérange ? Je suis hétéro non ? Oui, alors faut vraiment que j’arrête d’y penser. Autant changer de sujet à vrai dire, autant parler de lui et oublier ce que je viens de dire comme un abruti parce qu’il a bien saisi la nuance du truc. Finalement, j’enchaîne sur Grace, sur la boutique. « Oh non t’en fais pas pour ça. Si j’arrête de bosser je vais tourner en rond. » Hyperactif, comme moi, sur ce principe-là, on se rejoint grandement, c’est bien pour ça que la boutique marche si bien et puis… ça me manque de bosser, vraiment, demain je m’y remets. « Faudra engager un étudiant en musique pour vous aider quand je serai en tournée. » ça ne sera pas vraiment négligeable comme aide à vrai dire. « Ça va, ça roule. » Et mon cul, c’est du poulet et tu en veux une aile ? Il me prend pour un con ou quoi ? « Pas encore de bébé prévu pour nous, rassure-toi je ne t’abandonnerai pas, moi. » Je ris un peu. « On devrait s’épousailler, on s’aime tellement mon lapin ! » Je souris avant de venir à ses côtés. « Allez, crache le morceau. Tu me disais : ça va, ça roule, quand tu vivais encore chez tes parents et que tu en pouvais plus de ton beau-père. Tu crois que je te connais pas ? » Je me lève encore et ouvre un coffre contenant un petit congélateur. J’attrape deux bières et des trucs à manger avant de revenir vers lui et de tout foutre entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 17 Juin 2015 - 21:40

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Faudra engager un étudiant en musique pour vous aider quand je serai en tournée. » C’est ce qui est prévu, à vrai dire je n’aurai pas vraiment le choix. Nous avons déjà embauché deux étudiants passionnés en musique mais peut-être pas suffisamment au point de pouvoir remplacer un tant soit peu la présence de Josh. Alors je déposerai une annonce encore une fois pour trouver l’étudiant en musique recherché ; cela ne devrait pas être trop trop difficile. « J’irai faire un tour à la faculté de musique d’UCLA à ce moment-là. Il y a sûrement ce que nous recherchons là-bas. » Ou alors, ce serait le monde à l’envers. Manquerait plus que je doive aller en fac de droit pour trouver le remplaçant de Josh …

Quand je dis à mon cousin que tout va bien pour moi, il semble décider à ne pas vouloir me croire. Je le vois sur sa tronche suspicieuse. Heureusement, il rit pour le bébé et la déclaration d’amour improvisée. C’est déjà ça. « On devrait s’épousailler, on s’aime tellement mon lapin ! » Je roule des yeux en me marrant, complètement dépassé par ce genre de réponse que je commence à connaître. « Je sais que t’en rêves. La robe blanche t’irait bien enfoiré. » Et j’ai à peine le temps de croiser son regard qu’il se lève pour venir se planter à côté de moi, enfin à côté tout un tas de trucs à manger qu’il me sort d’un congélateur magique. Ce mec est un estomac sur pattes, heureusement qu’il bouge sans arrêt hein. « Allez, crache le morceau. Tu me disais : ça va, ça roule, quand tu vivais encore chez tes parents et que tu en pouvais plus de ton beau-père. Tu crois que je te connais pas ? » Je viens coincer ma cigarette entre mes lèvres et ouvre nos deux bières avec le tire bouchon que Josh m’a filé. Puis je me mets bien, là, entre le tabac et l’alcool, relevant mon regard sur le côté, vers lui. « T’es chiant, putain. » A toujours tenter de deviner ce qu’il y a dans ma tête, des trucs dont j’ignore moi-même l’existence parfois. « Elle m’a demandé de l’accompagner au mariage de son frère. D’être le petit-ami parfait. » Je laisse un moment de silence s’installer et puis, quand je retrouve le regard de Josh, je m’esclaffe avec lui. « J’te jure. Mais c’est pour ça que je l’aime je crois. Elle a de l’espoir pour nous deux, ça me fait toujours un truc en moins à porter. » Sur ces mots, je me détends un peu, esquissant malgré tout un furtif sourire en coin. J’ai beau plaisanter là-dessus, mes sentiments n’en sont poutant pas amoindris. Je redeviens d’ailleurs presque trop sérieux, tout à coup. « Enfin j’ai accepté. Pas juste pour lui faire plaisir. Elle n’a plus ses parents, et même si elle vomit ce mariage à l’avance, son frère a l’air de beaucoup compter pour elle. Normal, j’imagine … » Songeur, je deviens.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyJeu 18 Juin 2015 - 20:15

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« J’irai faire un tour à la faculté de musique d’UCLA à ce moment-là. Il y a sûrement ce que nous recherchons là-bas. » Ou pas, je suis bien un génie musical et j’étais en sécurité informatique… Mais je vais éviter de le dire à voix haute pour ne pas le déprimer d’avance. Si Teru aurait besoin d’un travail, il serait vraiment un bon élément dans la boutique, mais j’me dis qu’avec l’aide qu’il a de ses parents, ça ne doit pas l’intéresser, je ne sais pas, j’en parlerai avec lui une fois.

« Je sais que t’en rêves. La robe blanche t’irait bien enfoiré. » « Grand con va ! » Je ris un peu en ayant la scène en tête. Argh, j’aime pas quand il me fait imaginer des trucs pareils le con. C’est vraiment pas idéal pour mon karma. Une robe blanche tsss. Il est plus fin que moi et c’est lui qui dit ça ! TROLL !  Je grogne un peu avant de croiser les bras et d’enchaîner sur sa relation avec Grace. Les deux-là. Je sais pas, j’aime bien les voir et savoir ensemble et en même temps, j’me demande s’ils sont vraiment faits pour aller ensembles parfois. M’enfin, je n’ai rien à dire sur ça, c’est sa vie après tout, il fait les expériences qu’il veut. Il ne m’a jamais rien dit sur mes choix amoureux, je ne vais pas commencer à critiquer les siens.

Quand il commence à parler du mariage, je le regarde avec ma célèbre gueule du : tu te fous de ma tronche là ? Mais visiblement non, et ça le fait rire le con. « Si elle voulait le petit-ami parfait, elle aurait dû me prendre. Toi t’es plus un Christian Grey qu’un Edward ! » Je fais exprès de prendre de bons gros clichés puants et vexants. « Alors toi t’as pas d’espoir ? ça sert à quoi alors ? » J’sais pas, elle est bizarre sa phrase. Je demande pour savoir, pas pour l’enfoncer. « Enfin j’ai accepté. Pas juste pour lui faire plaisir. Elle n’a plus ses parents, et même si elle vomit ce mariage à l’avance, son frère a l’air de beaucoup compter pour elle. Normal, j’imagine … » « Ouais. » Je sais pas. Oui, ça doit compter pour elle, mais au fond, il y va pas de bonnes grâces. C’est vraiment une bonne idée ? « T’as l’air heureux, c’est fou ! » Je tape sa cuisse avant de trinquer pour la bière et de commencer à boire et manger. « J’vais mettre du faux gazon ici je pense. Ça sera cool en été, et un jacuzzi dans le coin. »  J’ai essayé de nous changer les idées, mais j’en reviens quand même à nos « soucis. » Finalement, je me pose dans le fond du banc. « C’est dingue, on a tout ce qu’on souhaite. La boutique marche, ma carrière décolle, tu vas être diplômée, t’as un couple solide quand même, moi je fais ce que je veux de ma vie… mais, j’sais pas j’ai l’impression qu’il manque un truc à l’équation pour qu’on soit vraiment heureux. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 24 Juin 2015 - 16:03

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Si elle voulait le petit-ami parfait, elle aurait dû me prendre. Toi t’es plus un Christian Grey qu’un Edward ! » Je lui balance un regard suspicieux avant d’éclater de rire, bien conscient autant que lui que ces clichés sont mauvais pour nous. Enfin … « Edward te va pas mal c’est vrai mais pour le reste … » Murmuré-je d’une petite voix amusée, en laissant mes derniers mots en suspens. Disons que je ne suis pas un adepte des coups de fouets et que Grace préfère le romantisme, par chance. Bon, je n’irai jamais crier sur les toits que j’aime être romantique avec elle mais entre nous, je ne me vois pas avec une nana complètement folle sous les draps. Enfin je dis ça, je me voyais bien avec une blonde toute douce et finalement je me retrouve avec une redoutable brune, donc tout reste possible. « Alors toi t’as pas d’espoir ? ça sert à quoi alors ? » Je réplique aussitôt, les sourcils froncés. « Mais si j’en ai, idiot. J’disais ça par rapport au “petit-ami parfait” … ne me dis quand même pas que t’y crois. » Un rire s’échappe de ma gorge, tout simplement parce que l’image d’un moi parfait, ça me semble fort surréaliste. Et puis j’évoque la situation de Grace, l’absence de ses parents, tout ce qui me motive d’autant plus à vouloir lui faire plaisir pour ce mariage familial. Joshua semble de son côté sceptique. « T’as l’air heureux, c’est fou ! » Comment pourrais-je être heureux en mentionnant la famille perdue de ma petite-amie ? Je suis heureux de l’accompagner, mais sa demande et cet événement me font prendre conscience d’un certain nombre de choses auxquelles je n’avais pas encore vraiment pensé avant. Alors je hausse les épaules, le regard toujours droit devant moi. « Je suis le premier à me plaindre de ma famille mais elle, elle n’a plus aucune figure parentale sur laquelle se reposer et pour couronner le tout, son frère de qui elle est proche est loin d’elle. Ça n’a rien de particulièrement joyeux. » Non, vraiment rien. Cela dit, si j’ai accepté de l’accompagner, ce n’est pas pour lui faire broyer du noir, ni à moi. Je bois une nouvelle gorgée de ma bière avant de rajouter, avec plus d’assurance. « Crois-le ou non mais je suis content d’y aller. J’ai eu peur pendant quelques secondes quand elle me l’a dit mais c’est vite parti. De toute façon, avec qui veux-tu qu’elle y aille, si ce n’est moi ? » Eh ouais, il n’y a que moi qui doive l’accompagner, et ça c’est ma fierté. Joshua se met à son aise à côté de moi et parle de faux gazon, de jacuzzi pour l’été … Je le regarde bizarrement et ricane à moitié de sa nouvelle vie de riche assumée. Qu’il fasse ce qu’il veut, moi je ne me gênerai pas pour venir profiter une ou deux fois de son jacuzzi ! « C’est dingue, on a tout ce qu’on souhaite. La boutique marche, ma carrière décolle, tu vas être diplômée, t’as un couple solide quand même, moi je fais ce que je veux de ma vie… mais, j’sais pas j’ai l’impression qu’il manque un truc à l’équation pour qu’on soit vraiment heureux. » Encore une fois, mon cousin me laisse perplexe avec ses mots. Peut-être parce que je suis moi heureux de ma vie, quand bien même elle soit un brin différente de ce que je m’étais imaginé il y a quelques années, voire même quelques mois. Mais je suis heureux, à n’en pas douter. Lui par contre … à l’évidence, ce n’est pas complètement ça. « Pourquoi tu dis ça ? Mon équation est bonne, j’te remercie. » Que je dis en souriant, d’une façon complice, avant de laisser mon regard sur lui un moment, silencieusement. Entre sa dernière absence et ce qu’il me dit là, c’est plutôt à moi de douter quant à son bonheur, en fin de compte. Est-ce justifié ? « Allez vide ta bouteille, t’en as besoin pour te confier au frérot Klein. T’es encore trop sobre là mec, ça ne te réussit pas. »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 24 Juin 2015 - 23:43

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« Je suis le premier à me plaindre de ma famille mais elle, elle n’a plus aucune figure parentale sur laquelle se reposer et pour couronner le tout, son frère de qui elle est proche est loin d’elle. Ça n’a rien de particulièrement joyeux. Crois-le ou non mais je suis content d’y aller. J’ai eu peur pendant quelques secondes quand elle me l’a dit mais c’est vite parti. De toute façon, avec qui veux-tu qu’elle y aille, si ce n’est moi ? » J’aime lancer des pics pour le voir défendre son couple. C’est plaisant de le voir argumenter en leur faveur, au moins ça prouve qu’il tient vraiment à elle et qu’il est sans doute bien plus amoureux qu’il ne veut l’avouer. L’amour et les sentiments, un beau merdier. Oh oui, un vrai merdier. Je fixe le vide un moment en soupirant faiblement avant de lui sourire un peu. « Personne d’autre j’imagine. » Ils vont trop bien ensembles malgré tout. Parfois, je m’inquiète pour lui, mais je le connais, s’il s’est accroché à elle, c’est pour une bonne raison, alors autant respecter ça.

« Pourquoi tu dis ça ? Mon équation est bonne, j’te remercie. » Je le regarde un peu avant de regarder ailleurs, gêné. J’avais besoin de l’associer dedans pour ne pas voir mon propre problème et il a tout démonté. Merci bro. Lui et sa capacité à ne pas savoir regarder plus loin que le bout de son nez, c’est parfait, vraiment. Il est déprimant. Là où je réfléchis trop, lui, réfléchit peu. « Allez vide ta bouteille, t’en as besoin pour te confier au frérot Klein. T’es encore trop sobre là mec, ça ne te réussit pas. » « Va te faire foutre ! » J’avale quand même la moitié de ma bière, mais non, je resterai sobre. Je n’ai pas envie de lui cracher pour les nords-coréens pas mégarde. C’est ce qui m’angoisse le plus en ce moment. Sagement, je me pose contre le dossier du banc et au lieu de parler, on boit et on mange. Trois bières plus loin, je n’ai plus les idées très fraîches, mais je sais de quoi je ne dois absolument pas parler, cependant, un truc m’obsède. « Comment tu as su… » Je dois changer de sujet, je suis stupide, j’ai pas à dire ça, je ne le suis pas. Je dois changer de sujet.

Ma phrase reste en suspens un moment, je retire ma capuche, laissant ma gueule amochée apparaître malgré tout, de toute façon, il a dû la voir, je dirai que je me suis battu, c’est vrai de toute façon, ou que j’ai pris un mauvais coup à la salle de sport. « Comment t’as su… que tu aimais aussi les hommes ? » Les hommes. Je ne les aime pas. Non, sincèrement, pas comme ça. Je n’en ai jamais voulu. C’est un homme… un seul qui pourrit mon monde, ma vie et tout ce que je croyais savoir de moi. « Comment tu fais… Quand t’es attiré par la mauvaise personne… ? » Je ne le regarde pas, j’ai honte de mes sentiments, pas entièrement parce que Teru est un homme, mais parce qu’il est en couple, bientôt papa… Je n’ai pas le droit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 1 Juil 2015 - 18:27

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Va te faire foutre ! » Fraternellement, je suppose ? Du coup j’en ris un peu, comme à chaque fois qu’il me dit ça. « Ok, pourquoi pas. » Que je réponds sur un ton d’abord sérieux, puis très vite amusé.  A vrai dire, je le regarde surtout vider sa bière en espérant que ça fasse effet, au moins un peu. Je le connais le morceau, il n’est pas le genre à adorer se prendre des cuites mais s’il y a bien un moyen pour l’aider à se libérer outre la musique, c’est bien ça. A défaut de vouloir l’entendre chanter ou gratter, je me dis que la bière peut être une solution…

Et puis, un peu plus tard… « Comment tu as su… » Après plusieurs bières vidées, quelques sucreries avalées, et un silence planant dans l’obscurité, il finit par reprendre la parole avant que je ne le fasse. Forcément, ça ne pouvait qu’être lui, sur ce coup, mais je ne m’attendais pas du tout à ce genre de question. « Comment t’as su… que tu aimais aussi les hommes ? » Un sourcil froncé, je décolle le goulot de la bouteille de mes lèvres et dirige mon regard vers lui. Il me faut deux secondes pour bien comprendre le sens de sa question et être sûr que je n’ai pas halluciné. Mais c’est pas avec de la bière que je vais halluciner quand même. Quand je le regarde, je vois au passage la marque sur son visage, celle que j’ai déjà devinée mais que je peux enfin voir intégralement malgré le manque de lumière. Je redeviens d’abord sérieux face à cette trace de violence dont j’aimerais connaître l’origine, et puis très vite, c’est lui qui reprend, en m’autorisant pas vraiment le changement de sujet. « Comment tu fais… Quand t’es attiré par la mauvaise personne… ? » Je n’ai plus peur de parler de ça avec lui et il le sait. Il est bien le seul qui ne rigolera jamais ni ne me jugera jamais là-dessus, j’en suis sûr à cent pour cent et c’est pour cette raison que je considère sa question à sa juste valeur. Néanmoins, je n’ai jamais été fort pour m’exprimer sur le sujet, et cela ne changera pas aujourd’hui. « Bah… » J’affiche une petite grimace pour signifier l’ignorance, encore pris de court par cette curiosité. Et quand la réponse me vient, finalement de façon naturelle, je me sens à moitié rougir, ou en tout cas être mal à l’aise, non sans un petit ricanement. « Je crois que ça a été assez clair dans ma tête quand j’ai commencé à fantasmer sur un mec de ma classe, au lycée. » Ça a été aussi simple que cela, même s’il m’a fallu quelques mois pour me l’admettre… Non parce qu’il y avait aussi la belle Lucy pas loin qui m’faisait du charme, quand même… Alors, comment sait-on qu’on aime les filles ? Parce qu’elles nous font bander. Eh bien c’est pareil pour les mecs, aussi misérable cela soit-il, mais faut-il vraiment que je fasse un schéma à Joshua ?

Quelque peu embarrassé par mes propres mots, je repose mes yeux sur lui et attend un instant avant de reprendre sur un ton incrédule. « Pourquoi tu me demandes ça ? » Et parce que je ne comprends vraiment rien et que ça me perturbe, je lui donne un bon coup de genou afin de le forcer à sortir de son silence. « T’es vraiment louche en ce moment, et cette question n’arrange rien à ton cas si tu veux savoir. »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 1 Juil 2015 - 21:13

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« Je crois que ça a été assez clair dans ma tête quand j’ai commencé à fantasmer sur un mec de ma classe, au lycée. » Fantasmer sur un homme, rêver de lui, bander et plus encore. J’ai tout ça… du moins, j’ai vécu tout ça avec Teru. Rah, fait chier. Je savais que j’allais avoir une réponse comme ça mais l’entendre, c’est rendre tout réel. Les rêves, les envies, les troubles, les manques. Ça m’énerve, ça m’épuise. Sincèrement. J’aimerai que cette phase s’arrête vite, elle me rend amer et triste, je déteste cet état, vraiment. « Pourquoi tu me demandes ça ? T’es vraiment louche en ce moment, et cette question n’arrange rien à ton cas si tu veux savoir. » Je baisse les yeux sur ma bière vide que je finis par poser avant de me poser un peu mieux contre le dossier. Je n’ai pas l’alcool facile et ça ne m’a pas rendu pompette, mais j’ai un coup de barre. A force de dormir 4h par nuit, c’est sûr que ça n’aide pas. Un soupir et je masse mon visage encore douloureux avant de regarder le ciel et le peu d’étoiles qui l’illuminent. « Faut vraiment tout t’expliquer hein ? » C’est dingue qu’il n’ait jamais l’envie de comprendre entre les lignes, de chercher plus loin que le bout de son nez. Il faut tout lui dire sans détour. Mais je ne sais pas faire ça, sinon, je ne serai pas musicien. Cette fois, je soupire de désespoir avant de me pencher en avant pour me lever. Je n’arrive pas rester en place. Pas pour un sujet comme ça. « J’suis attiré par un gars. » Je me mets contre le muret avant de bouger encore pour finalement marcher comme un lion en cage devant lui. « Ça a commencé par des rêves, des envies… et maintenant, c’est de la jalousie… » Pure jalousie. « Et avant que tu demandes, oui, je fantasme dessus au point de bander. » Et ça m’écorche la gueule de le dire. « C’est juste lui, je sais pas pourquoi, j’ai jamais eu ça. J’ai été proche de mecs pourtant… » J’en peux plus. Je retire ma capuche en pensant que l’obscurité suffira à laisser ma trace aux oubliettes. « Et j’ai beau me raisonner encore et encore, me dire qu’il a une copine et que je saurai jamais assumer. » Andy me comprendra pour ça, il est aussi en litige avec lui-même sur cette partie de sa vie. « J’ai pas le courage pour ça, pas avec la célébrité qui commence et même… J’suis pas gay ou même bi, c’est juste lui. » Une main passe nerveusement dans ma chevelure sombre et je lâche un gros soupir. J’ai l’impression d’être au bord de l’implosion entre lui, le gouvernement nord-coréen, Gia, l’album, la boutique, Riley qui déserte, Ren qui m’a complètement achevé et laissé sur une colère monstre envers elle…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMar 7 Juil 2015 - 3:22

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

« Faut vraiment tout t’expliquer hein ? » Parce que c'est clair comme de l'eau de roche, son truc, là ? Ouais il faut tout m'expliquer, et il a de la chance d'être lui, parce que sinon ça ne m'aurait pas autant préoccupé. Là je tends mes oreilles et me prédispose à ma manière - en terminant ma bière - à écouter sa révélation. « J’suis attiré par un gars. » ... Bon, je veux bien être con ou aveugle, mais Josh attiré par un mec, j'étais supposé deviner ça comment, moi ? D'ailleurs, j'vais pas m'emballer tout de suite quand même, ça pue la blague à plein nez cette histoire. « Ah ouais, ça te prend comme une envie de pisser, t'en as marre des meufs ? » Et je rigole, parce que c'est tout ce que ça m'inspire, à moi qui ai toujours connu Josh comme un mec à femmes. Je ne m'attendais certainement pas à voir une mine dépitée sur le visage de mon cousin. Ah merde... « Ça a commencé par des rêves, des envies… et maintenant, c’est de la jalousie… » Il marche comme un lion en cage et finit par s'immobiliser, visiblement inquiet ou... stressé. Quant à moi, je le fixe sans savoir quoi dire, complètement éberlué, attendant qu'il continue peut-être... « Et avant que tu demandes, oui, je fantasme dessus au point de bander. » Il dit ça avec difficulté et ça me rappelle des mauvais souvenirs. Les premières fois où j'avais osé en parler, mettre des mots dessus, sur ces choses que je ne considérais pas encore normales. Enfin, allez savoir si aujourd'hui je trouve ça normal... Bref, les mots qu'il emploie ne me choquent pas, il m'en faudrait bien plus, mais si je garde mes yeux grands ouverts par l'incompréhension, c'est bien à cause de cette image là, Josh avec un mec. Ca ne veut pas. Mon cerveau refuse. « C’est juste lui, je sais pas pourquoi, j’ai jamais eu ça. J’ai été proche de mecs pourtant… » Je discerne davantage la trace de coup sur son visage, une qui atténue ma grimace de choc, mais certainement pas celle liée à mon incompréhension. « Et j’ai beau me raisonner encore et encore, me dire qu’il a une copine et que je saurai jamais assumer. » Petit à petit, j'accuse le coup. En silence, ma clope à la main, qui se consume à petit feu et que j'amène entre mes lèvres. Reprendre conscience, comprendre que ce n'est pas une blague, accepter l'idée, réaliser que son cas est tout de même moins préoccupant que le mien... Enfin, je crois. Mais au final, ça reste une galère. Une grosse galère qui m'a foutu des sueurs froides plus d'une fois. « J’ai pas le courage pour ça, pas avec la célébrité qui commence et même… J’suis pas gay ou même bi, c’est juste lui. » Et je laisse un silence s'installer, encore, le temps d'ancrer mon regard à sa silhouette qui ne cesse pourtant de bouger. Il tourne en rond, nerveux rien qu'à y penser, et je comprends alors que ça, plus le coup sur son visage, plus sa carrière, ça doit avoir joué dans son absence. « Tu veux pas te calmer un peu ? T'es stressant avec tes allers et retours là. » Que je lui dis avec une pointe d'épuisement, mais sans aucune méchanceté. Puis j'écrase mon mégot dans un cendrier qui se trouve juste à côté, tout en réfléchissant. « Pour un mec qui n'aime pas les étiquettes, on dirait que tu cherches à tout prix à t'en coller une sur le front. Comme quoi... c'est toujours plus facile à dire qu'à faire, hein. » Je connais Josh, il est ouvert d'esprit, a toujours été en faveur de l'égalité entre personnes de différentes orientations, mais là il bloque. Forcément, quand ça nous arrive... Ramenant mon regard sur lui, je finis par afficher un air plus cool. « T'es attiré par un mec, et alors ? Faut que tu relativises mec... c'est pas ça le malheur, le malheur c'est qu'il soit casé. Et hétéro peut-être, accessoirement. » Je craque un sourire en cherchant son regard. Un peu de pragmatisme de temps en temps, ça remet les idées en place, et je crois qu'il en a besoin. « C'est qui ce mec d'ailleurs, j'le connais ? » Et au moment même où je pose la question, je le réentends, quelques minutes auparavant, en train de me parler de son pote Teru, de sa copine enceint... Je fronce alors les sourcils. « Non, c'est pas... ? »



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMar 7 Juil 2015 - 12:24

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« Tu veux pas te calmer un peu ? T'es stressant avec tes allers et retours là. » Je me stoppe brutalement avant de me mettre contre le muret du toit et de bouger la jambe nerveusement sans pour autant oser le regarder. Il peut comprendre ce foutu malaise lui non ? Oui, j’en suis sûr qu’il me comprend, mais bizarrement, je le trouve assez sévère, quoi que, il n’a pas encore ouvert la bouche. J’ai juste la trouille de ce qu’il va dire hein ? Quoi que, la trouille, la trouille de quoi hein ? Je fais rien de mal et de toute façon, c’est une situation impossible, j’avais peut-être juste besoin d’en parler. Je sais pas. « Pour un mec qui n'aime pas les étiquettes, on dirait que tu cherches à tout prix à t'en coller une sur le front. Comme quoi... c'est toujours plus facile à dire qu'à faire, hein. » Je grimace un peu à sa remarque bien trop acerbe et en même temps, bien trop vraie. Oui, oui, je cherche à m’en coller une ou du moins, à ne pas m’en mettre une. Pourquoi ça me dérange autant sur moi ? Je sais pas. Parce que je me suis jamais vu comme ça peut-être, j’ai jamais été attiré par ça, même les pornos ou deux mecs se tapent une fille me font grimacer et ne pas apprécier le truc contrairement à beaucoup de mecs. Alors pourquoi ? Pourquoi là ? Pourquoi lui ? Pourquoi ? Oui, j’essaie de me coller une étiquette, mais c’est parce que je n’ai aucune réponse à tout ce que je ressens… « T'es attiré par un mec, et alors ? Faut que tu relativises mec... c'est pas ça le malheur, le malheur c'est qu'il soit casé. Et hétéro peut-être, accessoirement. » Il sourit, mais moi, je culpabilise d’autant plus parce que j’ai cru comprendre que Teru appréciait les deux sexes, comme Andy et qu’avec un peu de séduction, peut-être que… Mais non. Non. Heloise et le bébé ne méritent pas ça. « C'est qui ce mec d'ailleurs, j'le connais ? » Je lui tourne le dos cette fois, incapable de vraiment savoir l’affronter. Lui dire qui. Non, j’peux pas. « Non, c'est pas... ? » Et là, je fronce les sourcils, fait chier, pourquoi il est perspicace sur le coup-là… ? J’me tourne vers lui lentement en grimaçant avec une bonne gueule de coupable, puis de soupirer. « Lui dis pas… » C’est une requête, un cri du cœur. J’me doute qu’ils entreront jamais en contact, mais on sait jamais. « J’peux pas gâcher sa vie pour un truc que j’assumerai pas…. » Leur vie en réalité. Oh damn it. « Je suis fatigué d’y penser. Je fais tout pour me sortir ça de la tête, pour LE sortir de ma tête… Mais j’y arrive pas. » Je crois que je vais redoubler mon intention sur les demoiselles histoires de juste… le mettre de côté pour notre bien à tous. « C’est une histoire sans issue, je le sais parfaitement, je crois que j’avais juste besoin d’en parler une fois à quelqu’un qui comprend ce que c’est que d’avoir le cul entre deux chaises à ce niveau-là et qui comprend pourquoi j’me remets autant en question. » Je hausse les épaules doucement. « C’est rien.. » Je baisse la tête. « C’est pas grave, ça passera, je vais gérer… » Comme le reste.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 15 Juil 2015 - 0:26

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 27
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
Voir le profil de l'utilisateur http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

don't you worry (joshua) Empty

La tronche qu’il m’affiche quand je suppose à faible voix l’identité du mec en question m’indique que je ne me trompe pas, que je viens de taper en plein dans le mille. Et pour le coup, j’aimerais m’applaudir tellement c’est rare que je comprenne aussi vite. Si je ne le fais pas, c’est bien à cause de sa grimace et de l’abattement qui se lit sur son visage. « Lui dis pas… » C’est pas comme si je m’ennuyais et que j’avais que ça à faire, quand même. Heureusement pour lui que j’ai le Jody’s à gérer en ce moment, sinon ouais, j’aurais peut-être pu aller enquêter par pur amour du jeu et de la provocation… Mais je ne le ferai pas, oh non. Et puis ce Teru, il me prendrait accessoirement pour un fou si je l’approchais d’un seul coup sans raison évidente. « J’peux pas gâcher sa vie pour un truc que j’assumerai pas…. » Je me remémore ce qu’il m’a dit, comme quoi le mec est en couple avec une fille, comme quoi il va être père dans quelques mois. C’est clair qu’il n’a pas eu visé le plus simple sur ce coup. « Je ne le connais pas tant que ça ton pote, que veux-tu que j’aille lui dire ? “Hey salut, t’as songé mettre une croix sur ta meuf enceinte ? Parce que mon cousin au pieu il est génial !” Non franchement… Et puis qu’est-ce que j’en sais si t’assures vraiment au pieu ou non, en plus. » Bah ouais, la célébrité ne fait pas tout, et j’avais envie de le taquiner là-dessus comme on le fait tout le temps entre mecs, rien de bien méchant.

« Je suis fatigué d’y penser. Je fais tout pour me sortir ça de la tête, pour LE sortir de ma tête… Mais j’y arrive pas. » C’est la merde, ouais, je sais. Mais la différence entre Josh et moi, c’est que moi j’ai eu le temps de mijoter bien plus que lui sur ce point. Et à sa place, Teru, je le testerais. Rien à foutre de sa meuf. Comme on dit, qui ne tente rien n’a rien. A être un peu fou on se prend parfois des claques mais dans le pire des cas, ça replace. Le regard rivé soit sur lui, soit sur mes doigts qui tapotent la bouteille de bière, je reste silencieux et le laisse libérer ce qu’il a en tête, parce que c’est plus simple pour moi. « C’est une histoire sans issue, je le sais parfaitement, je crois que j’avais juste besoin d’en parler une fois à quelqu’un qui comprend ce que c’est que d’avoir le cul entre deux chaises à ce niveau-là et qui comprend pourquoi j’me remets autant en question. » Penser à son image, je connais bien ça. Mais sa situation n’est pas si catastrophique que ça, quand j’y pense… « C’est rien.. C’est pas grave, ça passera, je vais gérer… » Il parait qu’Armstrong gère toujours tout. Il paraît, et moi je soupire. « Je me disais ça aussi, au lycée, que ça passerait. Sauf que quand tu t’accroches à quelqu’un, c’est difficile de faire marche arrière. » Je me gratte un coin de la tête avant de relever la tête vers lui, un sourire vain sur les lèvres. C’est à Samuel que je pense, lui qui m’a permis de comprendre beaucoup de choses. Lui qui m’a aussi permis d’avancer et de ne plus avoir le même raisonnement que Joshua, quand bien même je ne veux toujours pas m’assumer devant tout le monde par choix personnel. « Je ne sais pas quoi te dire, je n’ai jamais su donner des conseils dans ce domaine mais crois-en mon expérience, ça ne passera pas en claquant des doigts. » Non, non. Il n’y a rien de plus humain que le magnétisme entre deux personnes, et personne ne peut contrôler ça. Une belle saloperie, en soit.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) EmptyMer 15 Juil 2015 - 1:06

avatar
Invité
Invité

don't you worry (joshua) Empty

« Je ne le connais pas tant que ça ton pote, que veux-tu que j’aille lui dire ? “Hey salut, t’as songé mettre une croix sur ta meuf enceinte ? Parce que mon cousin au pieu il est génial !” Non franchement… Et puis qu’est-ce que j’en sais si t’assures vraiment au pieu ou non, en plus. » Comment ça il sait pas ? Il a pas eu des échos ce trou du cul ? Aish, saekki-ya… Comme si je pouvais être mauvais. Je le regarde en grognant avec une tête de : tu veux mourir, avant de sourire, je sais que c’est bon enfant entre nous, je pense qu’Andy pourrait me lancer autant de pics qu’il veut, venant de lui, je ne prendrai rien mal ou méchamment, pas après tout ce temps et les épreuves qu’on a traversé ensemble à vrai dire.

Je me confie un peu plus pour lui expliquer que c’est compliqué, mais que malheureusement, c’est comme ça. Je peux rien faire surtout à cause de Leo. Je crois que s’il n’y avait que son couple, j’aurai eu moins de remords. Après tout, j’me suis fait tromper aussi. Mais ça fait mal, ça fait vraiment mal, j’suis prêt à l’imposer à quelqu’un ? A devenir comme les enfoirés que je hais aussi ? J’en sais rien à vrai dire. « Je me disais ça aussi, au lycée, que ça passerait. Sauf que quand tu t’accroches à quelqu’un, c’est difficile de faire marche arrière. » Aaiiiiiiiiiiiiiiiiish, il m’aide VRAIMENT PAS quand il s’y met, sérieusement !! Il se passe quoi dans sa tête ? Je me frotte le front dans un soupir. Il s’est sorti Sam de la tête lui ? Ou il y pense encore malgré Grace ? Je fais une petite moue en y pensant avant de regarder l’horizon devenu bien noir devant nous, éclairé par les lumières de la ville. « Je ne sais pas quoi te dire, je n’ai jamais su donner des conseils dans ce domaine mais crois-en mon expérience, ça ne passera pas en claquant des doigts. » « Tu sers à rien parfois, mais je t’aime quand même trou du cul. » Je ris un peu avant de lui chopper la nuque amicalement pour le secouer doucement. « Allez viens, on va en bas se mater un bon film avec à bouffer et à manger. » Quoi, c’était qu’un encas ce qu’on a grignoté là. « Je sais que ça passera pas comme ça, mais j’vais être parrain de son gamin, j’peux pas faire le con… » Nan, j’peux pas. Et je sais qu’il aime Heloise et qu’elle lui donne ce qu’il faut. On se lève et part vers l’appartement pour terminer la soirée, et la nuit avec à vrai dire. On a l’habitude de pioncer ensemble par moment, et puis, si ça lui va pas, j’irai dans les draps de soie de Riley et je lui laisserai ma chambre, on s’en fout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: don't you worry (joshua)   don't you worry (joshua) Empty

Contenu sponsorisé

don't you worry (joshua) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
don't you worry (joshua)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» (M) Joshua Jackson - Nolan Bishop - Futur Love pour Anna Torv.
» Josh Bailey à MTL
» A bord de l'Onirique | Joshua

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: