Partagez
 

 what lies beneath | ft. danny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyVen 19 Juin 2015 - 16:04

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty


 

 

what lies beneath
Aurore était de mauvaise humeur. Ce n'était pas tous les jours que ça lui arrivait, mais elle n'en était pas moins de mauvaise humeur. Ce jour-là, elle avait eu rendez-vous avec son marshal au centre-ville pour l'un de ses débriefings qu'elle détestait. Non, personne n'avait essayé de se jeter sur elle et de l'assassiner. Non, personne n'avait posé de bombe dans son casier à UCLA. Non, personne n'avait empoisonné son gel douche. Ce que le marshal savait pertinemment, puisqu'il n'était jamais très loin d'elle. Elle avait constamment un baby-sitter armé sur le dos, et il continuait à l'interroger régulièrement sur sa situation.

Elle, comprenait, évidemment. Son propre père les avait tous mis dans les problèmes jusqu'au cou, et le gouvernement s'efforcait de les garder en vie. Pour ça, elle n'avait plus le droit d'être Isabel. Elle avait tiré un trait sur Isabel, l'avait assassinée sans états d'âme. Elle était Aurore, désormais. C'était pour son bien, pour sa sécurité. Mais parfois, elle avait envie de faire exploser cette couverture, cette identité qui l'étouffait. Ce que son marshal savait pertinemment. Du coup, il ne faisait que s'assurer qu'elle n'avait pas révélé à tous qui elle était. Le rêve.

En plus, elle n'avait pas eu de café.

Du coup, Aurore n'avait pas tardé à s'énerver, et partir sans attendre l'accord de quiconque. Résultat, elle avait fini par se perdre en plein milieu de LA. Elle détestait cette ville, dans laquelle elle n'avait jamais réussi à se retrouver.

Si au début, la marche avait réussi à l'apaiser, désormais, elle commençait à s'inquiéter. La journée touchait à sa fin, ses pieds étaient douloureux, et elle aurait été incapable de voir une bouche de métro si on la lui mettait sous le nez. Et, même si elle y parvenait, elle doutait d'emprunter la bonne rame; et elle préférait éviter de se trouver par accident dans les quartiers les plus mal famés en pleine nuit. Hors de question aussi d'appeler son agent; elle avait trop de fierté pour ça.

Sa colère était retombée, et elle n'était plus que fatiguée. Un visage accrocha alors son regard. Un visage qu'elle était sûre d'avoir déjà vu. A UCLA, probablement. Entre étudiants, ils pourraient bien s'entraider, non? Alors elle s'approcha du garçon, lui effleura l'épaule pour obtenir son attention et lui offrit un sourire embarrassé.

Excuse-moi, tu étudies à UCLA? Je me suis perdue.

Elle doutait qu'elle soit un dangereux serial killer, et, même si elle s'était trompée, il n'y avait que peu de chances qu'il lui en veuille. Aurore accordait bien ce point aux Californiens: ils étaient serviables.

 
© charney

 


invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyVen 19 Juin 2015 - 20:35

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
J e vais les TUER ! Oreiller sur la tête, rien ni fait, avec les deux gros qui hurlent à la mort comme si on les battait. Non mais franchement ! Je me redresse et attrape mon téléphone. Rien de Alex, comme toujours. Je sais que la technologie est notre pire ennemi, mais j’ai l’impression d’être l’amant d’un homme marié et de n’avoir le droit à rien et honnêtement, par moment, c’est frustrant. Un long soupir et je me lève pour aller à la douche puis prendre le temps de manger mon petit-déjeuner malgré les gros qui sont infernaux et à raison… « Les croquettes... » Aish, fait chier, j’ai vraiment zappé ça des courses ? Bon… Un grognement plus loin et je hoche la tête en attrapant les laisses pour aller les balader et rentrer en leur laissant par dépit tout un paquet de bacon. « J’vais aller vous acheter à manger, en attendant, c’est la fête du slip ! » Ils sont contents, moi je baille. Encore une soirée qui s’est fini trop tard et un réveil arrivé trop tôt. J’attrape mon bloc note et écrit un mot à Alex avant de le glisser à sa porte, puis de partir rapidement en voiture. La boutique spécialisée n’est pas loin, j’en profiterai pour flâner un peu aussi, histoire de me détendre. Les 20 kilos de croquettes sont achetées, je les dépose dans le coffre avant de commencer à marcher dans les rues, mains dans les poches, observant les vitrines sans grande envie. Alex… Tu vas me détruire. Un autre soupir et je me stoppe devant une bijouterie, admirant une chaîne en argent, assez longue. Il n’a aucun bijou. Non vraiment… Pourquoi j’irai lui acheter un bijou hein ? M’enfin, je ne suis pas obligé de lui offrir maintenant et si jamais, ça ne va pas plus loin, je la garderai pour moi, c’est tout. J’entre et achète le bijou avant de ressortir, content. J’achète rarement pour quelqu’un d’autre ça, me rend content. J’me sens stupide. « Excuse-moi, tu étudies à UCLA? Je me suis perdue. » Je me tourne légèrement pour observer le petit bout de femme avant de sourire doucement, puis de hocher la tête. « Oui, ça fait longtemps que j’y étudie à vrai dire. » Je l’observe avant de lui tendre ma main de libre. « Danny Chang, je suis assistant professeur et étudiant en neuropsychologie. » Dire son titre, souvent, ça rassure l’autre. « L’ucla, c’est un peu loin d’ici, j’ai ma voiture s’il faut. Après, je peux t’expliquer comment rentrer seule, mais tu risques de te perdre un peu plus. »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMar 30 Juin 2015 - 11:39

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty


 

 

what lies beneath
Le jeune homme n'avait pas l'air d'un serial killer, alleluia. Ou alors, un serial killer particulièrement aimable. Qui venait d'acheter quelque chose dans une bijouterie, d'après le petit sac qu'il tenait. Ce qui faisait douter à Aurore d'avoir besoin de dégainer son couteau suisse. Enfin, on ne savait jamais. Mais il avait le sourire communicatif, et il était à UCLA. Tout bon. Elle inclina alors la tête avec soulagement, et lui serra la main de manière énergique, comme on lui avait appris à le faire - après tout, "tout est dans la poignée de main", pas vrai?

Enchantée. Aurore Carstairs. J'étudie l'histoire ancienne et l'archéologie.

Tout de suite moins classe que la neuropsychologie; et, bêtement, savoir qu'il étudiait cette matière contribuait à la rassurer. Surtout s'il enseignait. En revanche, elle se sentait toujours aussi coupable de dégainer son faux nom aussi rapidement, même si elle butait encore un peu dessus; et ce, surtout lorsque c'était face à des personnes aussi serviables.

La proposition du jeune homme - Danny - ne fit que confirmer l'image positive qu'elle s'était déjà formée de lui. Elle n'était ni naïve, ni stupide. Elle était parfaitement consciente que monter dans la voiture d'un inconnu, c'était mal. Mais il lui inspirait confiance, et elle avait mal aux pieds. "Je peux t’expliquer comment rentrer seule, mais tu risques de te perdre un peu plus", avait-il dit. Haha. Il avait lui-même déjà dû comprendre qu'elle n'avait aucun GPS intégré - voire même plutôt un anti-GPS qui lui faisait prendre toutes les mauvaises directions. Mais Danny avait raison. Si elle essayait encore de s'y retrouver par elle-même, elle ne finirait que par se retrouver à l'autre bout de Los Angeles. Ce qu'elle ne souhaitait pas du tout.

Alors elle hocha la tête avec un sourire reconnaissant, en sentant ses épaules se relâcher.

Ce serait... Ce serait vraiment gentil. Mais je ne veux surtout pas déranger.

C'était toujours son inquiétude. Trop bien élevée... Puis elle tira son téléphone de sa poche, l'agita une seconde avec un sourire piteux et le rangea, avant de hausser les épaules.

J'aurais bien appelé un ami pour me dépanner, mais ma batterie est morte.

 
© charney

 


invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMar 30 Juin 2015 - 15:00

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Tout est dans la poignée de main comme on dit et elle m’en serre une bien… bien énergique, peut-être un peu trop, mais ça me fait sourire à vrai dire de la voir avec ce côté faussement sûr d’elle. Oui, faussement, parce qu’il y a un truc qui casse tout ça, mais quoi, je ne sais pas encore. « Enchantée. Aurore Carstairs. J'étudie l'histoire ancienne et l'archéologie. » « Sympa les études. » Vraiment, je trouve ça cool de s’intéresser à l’histoire et puis, qui n’a jamais rêvé d’être un archéologue de la trempe d’Indiana Jones et d’aller découvrir des merveilles un peu partout dans le monde hein ? Non sincèrement, je trouve ça assez passionnant. J’ai le sentiment d’être un peu un archéologue du cerveau quand je travaille sur des sujets déments ou alzheimeriques. Je suis l’Indiana Jones de la neuropsychologie ! Cette idée me donne envie de rire, mais je me retiens pour ne pas l’effrayer avec mes idées à la con. A la place, je lui propose de la raccompagner, parce que bon, l’UCLA, c’est pas vraiment la porte à côté et je n’ai pas grand-chose à faire. « Ce serait... Ce serait vraiment gentil. Mais je ne veux surtout pas déranger. » « Je le propose, donc ça ne me dérange pas ! » J’avance à ses côté, bras croisés en faisant attention au cadeau que je viens d’acheter. Le jour où il me dira son prénom, je lui offrirai. Ça sera une façon de se promettre d’être ensemble tout en le cachant au monde entier. « J'aurais bien appelé un ami pour me dépanner, mais ma batterie est morte. » Oh, elle a vraiment pas de bol elle. « Tu pourras le recharger dans ma voiture, j’ai un câble qui se connecte au tableau de bord. » Parce que moi, sans ma technologie… Je déverrouille la voiture et lui ouvre la portière avant d’aller du côté conducteur pour la mettre en route et démarrer. « Alors Aurore, qu’est-ce que tu es venue faire ici hein ? Un rancard raté ? Si c’est le cas, l’autre est un parfait abruti. » Je souris en coin tout en me concentrant pour entrer dans la circulation dense de la ville. « Tu sembles nouvelle ici non ? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMar 30 Juin 2015 - 23:13

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
Sympa les études, oui. Aurore aimait l'histoire plus que tout - surtout ce qui avait trait à l'Antiquité. Elle aurait tout donné pour se rendre à Rome, Athènes, ou au Caire. Et elle avait toujours su que c'était là le plus grand regret de ses parents de n'avoir jamais pu l'y envoyer. Elle avait fait avec. Sa bourse pour Princeton lui avait offert de nouveaux horizons: la possibilité d'étudier l'archéologie à un niveau bien supérieur, la possibilité d'en faire sa vie. Mais ça, c'était avant que son père ne fasse l'idiot et qu'on soit obligé d'effacer son identité pour l'envoyer à l'autre bout du continent. Le rêve.

Mais elle se contenta de sourire, comme elle le faisait toujours. Elle était passée experte dans l'art de dissimuler ses émotions - sauf quand on lui assénait un choc trop fort et trop vite. Ses propres talents d'actrice parvenaient encore à la surprendre. Un de ces jours, elle allait finir par se lancer à Hollywood et décrocher des dizaines d'Oscars. Pensée totalement stupide qui manqua de la faire rire de manière totalement stupide.

En attendant, Danny était l'une des personnes les plus aimables qu'elle ait croisées depuis longtemps. En offrant spontanément de la reconduire jusqu'à UCLA, il lui retirait une grosse épine du pied (un tronc d'arbre, même, à ce stade). Probablement de la simple bonté d'esprit d'un étudiant de UCLA à un autre, mais il n'empêchait que c'était agréable. Et il en était de même pour l'offre de recharger Sheldon, son imbécile de portable à la batterie qui lâchait quand on en avait le plus besoin.

Merci. Merci beaucoup.

Et encore, merci était loin d'être suffisant, comme mot. Il allait vraiment falloir qu'elle mette au point un nouveau mot, capable d'exprimer la reconnaissance suprême. Il lui arrivait de donner dans la poésie, aussi, mais elle préférait éviter d'avoir l'air complètement dingue avant d'avoir posé un pied sur le campus.

Alors qu'elle pensait que Danny était déjà au sommet de son estime, il parvint encore à grimper d'un palier. Ouvrir la portière de voiture, c'était de la galanterie, et la galanterie, c'est le bien. Enfin, restait à savoir s'il conduisait comme un psychopathe, mais, à ce stade, Aurore s'en moquait totalement. Elle réussit à mettre la main sur ledit câble et brancha Sheldon, qui émit une petite lumière clignotante en réponse.

Elle releva alors les yeux sur la route, juste à temps pour entendre la question du conducteur, qui lui arracha un léger rire. Si on lui avait posé un lapin? Pas exactement, non. Mais ç'aurait été drôle. Et elle appréciait que son rendez-vous imaginaire se fasse traiter d'abruti. Ca aussi, c'était drôle.

On peut dire ça comme ça. Un rencard totalement raté. Il était un peu trop envahissant, alors je suis partie. Et je me suis perdue.

Sachant que le "il" n'était que son agent fédéral, et que le rendez-vous n'était que purement professionnel. Minuscule détail.

Quant à la seconde question, elle lui fit se replonger un instant dans ses pensées, le temps de se remémorer l'année écoulée. Tout ce qui s'était passé. Le fait qu'elle ait commencé à prendre ses marques à Los Angeles. A quel point elle avait été perdue.

Plus ou moins. Je suis arrivée à LA en septembre. C'était ma première année à UCLA.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMer 1 Juil 2015 - 14:19

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Elle est amusante dans sa façon de parler et d’agir, elle est un petit bout de femme bien plaisant à vrai dire. J’ouvre sa portière, elle s’arrête un peu sous mon geste et j’ai un sourire en coin. Je sais que ça fait toujours de l’effet avec les filles. Malgré le fait que je n’ai pas besoin de la séduire, je suis toujours dans ce jeu parce que ça me plait de faire tourner les têtes. Que je sois amoureux ni change rien. Je n’ai pas d’intérêt propre là-dedans à part celui de flatter mon égo en décrochant un frisson à quelqu’un, qu’il soit dans ses chairs ou dans son être. J’aime juste cette sensation d’être un peu irrésistible. Ça n’a pas besoin de m’apporter autre chose, j’ai ce qu’il faut avec Alexander. « On peut dire ça comme ça. Un rencard totalement raté. Il était un peu trop envahissant, alors je suis partie. Et je me suis perdue. » « Les hommes, j’vous jure. » Je ris doucement, laissant une main sur le volant, posant mon autre bras sur le rebord de la vitre afin d’appuyer mon visage sur mon poing d’un air pensif alors que je suis parfaitement concentré sur la route. Mais avoir un air détaché, ça fait toujours son effet.

« Plus ou moins. Je suis arrivée à LA en septembre. C'était ma première année à UCLA. » « Ah je vois. » Je lui souris tendrement cette fois. « J’ai mis deux ans à me faire à LA. » Sincèrement, je trouvais toujours des nouveaux endroits qui m’éloignaient de ceux que je voulais vraiment atteindre. « Mais après deux bonnes années, j’ai compris les choses et c’est allé. Il faut dire qu’on a pas vraiment de GPS intégré dans nos cerveaux alors le temps de prendre des repères, ce n’est pas simple. Encore, quand tu viens à la base d’une grande ville, c’est moins effrayant, mais quand tu viens de la cambrousse, c’est pas le plus évident. Tu viens d’où toi ? » J’allume la radio et entend une des chansons de Joshua Armstrong avant qu’elle ne s’arrête pour laisser place à du Kayne West. Des fois, je me demande vraiment quelle est la logique des animateurs radios pour passer de rock à rap en moins de temps qu’il n’en faut pour dire citron. « Il faut se balader régulièrement aussi, sinon, c’est difficile pour s’y faire. » On entre dans les bouchons habituels de la journée et j’allume la clim pour nous rafraîchir un peu avant de la regarder. « Une fois qu’on sera sortis de ce gros axe, on prendra des petites routes, ça sera plus simple. » Je masse un peu ma nuque en souriant. « Tu vis à l’UCLA alors ? » Je suis bien content d’avoir déserté les dortoirs pour avoir mon petit chez-moi à vrai dire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyJeu 2 Juil 2015 - 14:09

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
Une impression étrange ne lâchait pas Aurore, quelque chose de désagréable, de dérangeant, comme un insecte qui viendrait vous déranger alors que vous vous trouvez en plein paradis. Le truc, c'était qu'elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Ce ne fut que lorsqu'elle détourna les yeux de Danny qu'elle put enfin le saisir, et ce, uniquement parce qu'elle y avait été habituée, pour avoir longuement agi de la sorte.

Chacun des mouvements de Danny était calculé, soigneusement étudié - dans quel but, Aurore n'en avait aucune idée. La mettre en confiance, probablement. Elle savait ce que c'était que de faire attention à chacun de ses gestes; depuis sa nouvelle identité, elle avait surveillé le moindre geste, le moindre mot qui aurait pu la trahir. Elle avait appris à modifier son langage corporel lorsque c'était nécessaire. Mais visiblement, elle n'était pas la seule dans ce cas.

Visiblement, elle était aussi trop méfiante, trop parano. Voir le mal de partout ne lui apporterait absolument rien. Simplement la perte de sa tranquillité. Alors elle se renfonça dans son siège et afficha son sourire n°5, dissimulant sa méfiance sous un visage agréable. Ce n'était probablement rien.

Comme pour confirmer cette idée, Danny sourit d'une manière totalement sincère lorsqu'il lui dit qu'il lui avait fallut deux ans pour se faire à UCLA. Deux ans. Elle était mal partie. Sans compter son manque total de sens de l'orientation, qui la transformait en handicapée de l'adaptation en grande ville inconnue. Heureusement qu'il y avait Charlotte pour l'aider à s'y retrouver. Ce n'était pas aussi difficile, à Princeton. La ville était plus petite que Los Angeles - trois fois moins étendue. Et universitaire, en bonus. C'était totalement différent. De même pour la ville dans laquelle elle avait passé son enfance, et qui était l'une de ces petites bourgades que l'on croisait tant, aux Etats-Unis. Alors à la question de Danny, elle répondit de manière simple et évasive, comme elle avait appris à le faire, en haussant simplement les épaules.

New Jersey. Et toi?

Il aurait été inutile de mentir sur son origine - son accent de la Côte Est la trahissait toujours. Elle glissa alors un regard en biais à Danny, avant de les reporter vers l'autoradio en reconnaissant une chanson de Joshua. Puis les tourna de nouveau vers le conducteur en entendant son conseil, avant de lâcher un petit rire.

Ouais, j'ai essayé, mais je n'ai réussi qu'à me perdre. Je n'ai même pas réussi à trouver Rodeo Drive.

Aurore accompagna l'aveu d'une moue piteuse, en se souvenant de l'après-midi pendant lequel elle avait voulu se prendre pour Pretty Woman. Un vrai désastre. Et pourtant, c'était bien indiqué. Leo se serait bien fichu d'elle. Son petit frère pouvait être lâché en plein milieu de New York et retrouver son chemin. Elle, non. C'était son LPS - Leo Positioning System - qu'elle renommait parfois CSPS - Casse Pieds Positioning System.

Danny, lui, ne semblait pas avoir de problème pour s'orienter. Il lui présentait leur itinéraire sans même hésiter, et elle se contenta de hocher le menton avec approbation. Il la ramenait à l'université, alors elle n'allait pas en plus discuter sur le trajet. Quant à savoir si elle vivait à UCLA...

Nope. Dans le Nord-Est de la ville. Mais je dois récupérer quelques affaires là-bas.

Autrement dit, tout son matériel de peinture et de dessin, qu'elle avait laissé dans une salle d'art, et qu'elle voulait absolument - histoire de pouvoir travailler sur son projet ce soir-là. Les fédéraux avaient préféré l'installer un peu à l'écart, dans un immeuble où plusieurs agents pouvaient vivre. Elle releva alors les yeux vers son conducteur et haussa un sourcil.

Et toi? Ca fait longtemps que tu es sur LA?

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyVen 3 Juil 2015 - 14:25

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Oh, une fille du New-Jersey ? Je hoche la tête dans un petit sourire pour répondre avec autant d’assurance qu’elle. « Washington, ce qui n’est pas faut en soit, c’est un peu ma terre d’asile à la base. « Même si bon, j’ai une bonne gueule de sud-coréen, mes parents ont désertés Incheon rapidement. » Je ris un peu, convaincu de ce que je dis tout en écoutant la musique alors que le trafic avance lentement, mais sûrement. D’ici une quinzaine de minutes, on sera libérés, je n’en doute pas vraiment. Sa confession me surprend totalement et je hausse un sourcil avant de la fixer avec un intérêt incroyable. « Non sérieusement ? » J’éclate de rire, pas pour me moquer d’elle, quoi que un peu, si quand même, mais surtout parce que c’était vraiment inattendu comme aveu. « On pourra y aller un jour même si je n’y trouve rien de particulier. Je crois que je préfère Chinatown et la plage malgré tout même si les chinois sont incroyablement racistes. » Si t’es pas chinois, bridé ou pas, tu vaux rien. Je me souviens de la gueule de mon propriétaire qui me disait que je serai sans doute un bon parti pour sa fille avant d’apprendre que j’étais sud-coréen. Il m’a même interdit de l’approcher après ça à vrai dire. « Nope. Dans le Nord-Est de la ville. Mais je dois récupérer quelques affaires là-bas. » Je hoche la tête simplement. « Je t’attendrai alors et on repartira ensemble, je dois aller à Northeast de toute façon. » Enfin, ça se dégage et plus rapidement que je ne le pensais. « Et toi? Ca fait longtemps que tu es sur LA? » « Huit ans ! » Je ris doucement. « Gosh, je suis toujours aussi surpris de voir que ça fait aussi longtemps à vrai dire. » Je masse ma nuque avant de mettre la clim en route, puis de l’observer. « C’est pour ça que j’y arrive aussi bien ici. » Et puis, c’est ma ville maintenant. « Alors, Aurore, tu aimes faire quoi de ton temps libre à part te perdre ? » Je souris, avant de bifurquer dans une autre rue, puis commencer à naviguer dans la ville avec une aisance naturelle, connaissant les bons coins à voir, profitant pour lui faire faire un peu de tourisme en même temps.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyDim 5 Juil 2015 - 23:09

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
S'il y avait une chose qu'Aurore pouvait comprendre, c'était bien de quitter son pays d'origine. Enfin, elle n'avait jamais expérimenté cette situation elle-même, mais elle savait ce que représentait l'exil d'Argentine qu'avait connu sa mère dans son enfance. L'Argentine, c'était ses racines - celles de sa fille, aussi, mais elle n'y avait mis les pieds que de rares fois. Alors elle comprenait ce que Danny voulait dire.

Même s'il se paya sa tête peu de temps après. Très drôle. D'accord, elle était complètement nulle, et d'accord, ne pas trouver Rodeo Drive, c'était la honte. Mais quand même. Alors elle lui jeta un regard exagérément noir, avant de ne pas réussir à se retenir de rire aussi. Quant à la remarque de Danny, elle lui arracha un sourire largement amusé.

J'ai toujours aimé les quartiers ethniques. Les Chinatowns en particulier, ils ont... une ambiance. On mange plutôt bien, à Little Italy. Et chez moi... Disons que je mange plus souvent chez mes voisins que chez moi.

Sa voisine de palier, une mère de famille envahissante (mais juste un peu) et très chaleureuse l'avait prise sous son aile et l'invitait régulièrement pour le dîner - surtout quand elle avait découvert qu'Aurore ne pouvait pas cuisiner sans mettre le feu partout. Une histoire d'origines sud-américaines. Elle aimait son quartier, à Northeast. Il lui rappelait son quartier d'origine, où tout le monde connaissait tout le monde et où l'espagnol se mêlait librement à l'anglais. Les Wayland n'avaient jamais été particulièrement riches, mais ils y avaient été heureux. Avant.

Elle avait été élevée dans une optique de partage - et pourtant, si elle n'avait aucun mal à donner tout ce qu'elle avait, elle avait toujours du mal à accepter qu'on lui fasse des cadeaux. Comme si elle dérangeait, et elle se sentait redevable. De la même manière qu'elle l'était lorsque Danny offrit de l'attendre à UCLA pour la ramener chez elle ensuite. Reconnaissante, mais embarrassée. Elle n'aimait pas déranger. Mais s'il allait à Northeast...

Ce serait super. Merci beaucoup.

Elle esquissa un autre sourire reconnaissant - à croire qu'elle ne faisait que ça de ses journées. Puis elle lâcha un léger sifflement impressionné lorsque Danny lui révéla qu'il habitait à Los Angeles depuis huit ans. Huit ans, et elle n'en était qu'à sa première année. Pas étonnant qu'il s'en sorte aussi bien. Elle-même espérait pouvoir quitter la Californie dans un délai bien plus court que ça. Dès que les fédéraux auraient attrapé tout le monde, que le périmètre aurait été sécurisé et le procès passé. Facile.

Elle appuya sa tête contre la vitre en regardant défiler les rues, que Danny empruntait avec aisance, et lâcha un petit rire à sa question.

Me perdre, c'est toute ma vie. Ca me prend beaucoup de temps. Sinon, j'aime bien mettre le feu à ma cuisine, pour rigoler.

Ses lèvres s'étirèrent alors en un sourire en coin, alors qu'elle prenait un peu de temps pour réfléchir à la question, tout en frottant inconsciemment le bout de ses doigts - un geste qui lui était automatique depuis le temps où ils étaient un peu calleux; merci la harpe.

Plus sérieusement... De la musique. L'écouter, jouer aussi. Tout ce qui est peinture et dessin, lire, traîner dans des expos, faire un peu de sport de temps en temps. Aller au cinéma. Ce genre de trucs.

Puis elle lui glissa un regard, sans se départir de son sourire.

Et toi? Qu'est-ce qui passionne Danny Chang, assistant professeur, étudiant en neuropsychologie et sauveur de filles qui passent leur temps à se perdre à ses heures perdues?

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMar 7 Juil 2015 - 0:25

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Je hoche la tête lorsqu’elle parle des quartiers ethniques. « J’me sens presque à ma place là-bas. » Presque, parce que les chinois ne seront jamais les coréens, ça ne sera jamais mon chez-moi mais malgré tout, j’me sens un peu comme à la maison, plus que dans le quartier espagnol ou afro en tout cas ! Quoi que, c’est cool aussi de passer par-là, sauf quand j’me fais traiter de pédé avec une belle gueule. Au moins, j’ai la belle gueule, ça compense. Sauf le jour où j’ai été pris pour une pute alors que je marchais juste sur le trottoir. M’enfin, ça, ce sont les aléas de la vie comme dirait l’autre.

Elle accepte quand je propose de l’accompagner à l’UCLA, puis chez elle et je hoche simplement la tête, content qu’elle ne me refoule pas. J’y vais de toute façon, alors autant faire le gentleman jusqu’au bout. Quelque chose me dit que je fais bien d’être sympa avec elle et j’ai toujours eu tendance à suivre mon instinct plus que n’importe quelle autre chose au monde. Elle siffle quand je parle de mes 8 ans ici et je ris de bon cœur. Ça aurait été quoi si j’étais né là hein ?

« Ah, donc en gros, tu es un boulet ? » Je la regarde en souriant en coin. « Ravissant boulet. » Je ne dis pas ça pour être méchant, c’est juste le mot que les gens utilisent en général pour désiger les gens peu doués. J’aime la charrier, mais ça reste assez mignon, elle n’a pas le droit au Danny mordant, elle n’a rien fait pour mériter ça à vrai dire. « Plus sérieusement... De la musique. L'écouter, jouer aussi. Tout ce qui est peinture et dessin, lire, traîner dans des expos, faire un peu de sport de temps en temps. Aller au cinéma. Ce genre de trucs. » « Oh vraiment ? » On pourrait aller au cinéma ensemble, moi qui aime y aller mais qui finit souvent seul comme Alex ne viendra jamais… et elle me ferait une couverture pour les deltas sans le savoir… « J’aime ça aussi, mais j’y vais souvent seul. J’veux dire, pour le cinéma, on pourrait y aller ensemble une fois ! » Y’a des films sympas qui vont arriver cet été en plus. J’ai hâte de voir le dernier chef d’œuvre de Robin Williams.

« Et toi ? Qu'est-ce qui passionne Danny Chang, assistant professeur, étudiant en neuropsychologie et sauveur de filles qui passent leur temps à se perdre à ses heures perdues ? » « Hm ! » Je souris en coin en l’entendant me demander ça. J’aime sa façon de parler. « Mes études ! » Parce que oui, ça me passionne. « Le sport ! » Je penche la tête sur le côté sans quitter la route des yeux. « J’aime sortir, faire la fête, m’amuser, profiter de la vie, cuisiner, ne rien faire aussi et traîner dans les musées. J’ai des chiens à la maison, de vrais aliens. » Je ris un peu. « Je sais pas, je suis comme beaucoup de jeunes à vrai dire. » Et j’aime passer du temps avec Alex, mais ça… On arrive rapidement devant l’UCLA. « Je t’attends Darling. »
 
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyVen 10 Juil 2015 - 0:12

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
Presque à sa place là-bas... Oui, elle aussi. Certainement pas à son arrivée l'année précédente, mais désormais, si. Il ne manquait plus que sa famille - qu'elle allait dans tous les cas revoir pendant les congés d'été. Ce qui tombait bien, puisqu'ils lui manquaient atrocement. Mais elle savait que ce ne serait que pour quelques jours. C'était le contrat. Un instant, elle se demanda si la famille de Danny qui vivait en Corée du Sud (parce qu'il y en avait forcément encore là-bas, non?) lui manquait. Et dire qu'elle se plaignait. Au moins, elle était sur le même continent que ses parents et son frère.

Mais elle ne s'attarda pas sur cette pensée, et fut saisie d'un fou rire lorsque Danny lui demanda si elle était un boulet. Boulet, c'était le mot. En effet, elle ne voyait pas comment mieux se décrire, et essuya une larme d'hilarité qui perlait à ses yeux. Mais au moins, elle était un "ravissant boulet". Ca, c'était la classe. Elle jeta un regard en coin à Danny, et esquissa un demi-sourire amusé.

Je suis l'impératrice des boulets. Je règne sans partage sur mon peuple.

Cependant, elle apprécia l'enthousiasme de Danny lorsqu'il lui confia aimer le cinéma, même s'il y allait seul - ce qui était aussi son lot. Elle y allait parfois avec Enzo, ou Charlotte, mais elle ne parvenait que rarement à les traîner là-bas; du moins, pas aussi souvent qu'elle l'aurait souhaité. Et se retrouvait la plupart du temps seule, à ne pas pouvoir profiter pleinement du film, parce qu'il y avait toujours un gros lourd pour lui pourrir la séance. L'offre de Danny avait le mérite de pouvoir lui épargner ça. Alors elle hocha la tête avec approbation et sourit, enthousiaste.

Hé, c'est vraiment une excellente idée!

Un sourire vaguement attendri se fraya sur ses lèvres lorsqu'il lui déclara être passionné par ses études. Parce qu'elle était identique, sur ce point-là. Et qu'elle avait toujours aimé les gens passionnés par ce qu'ils faisaient. C'étaient toujours les personnes les plus intéressantes, à ses yeux. Leur enthousiasme était toujours contagieux, et c'était comme ça qu'elle avait attrapé le virus de l'archéologie. Pour le sport, pareil. Même si c'était un peu moins son truc (mais surtout par flemme, parce que se bouger les fesses, ça demandait de la volonté).  

Sans avoir vu le temps passer, elle put bientôt contempler le campus de UCLA. Et entendre Danny lui lancer un "Je t’attends Darling." qui lui fit rouler des yeux avec amusement, et arborer un sourire en coin - qui trahissaient tous les deux qu'elle ne le prenait pas mal. Elle se retint même de lui tirer la langue - une vraie gamine - et partit en courant vers le bâtiment qui l'intéressait.

Il ne lui fallut pas longtemps pour mettre la main sur ses affaires de dessin et pour revenir jusqu'à la voiture. Du moins, elle espérait que Danny n'avait pas trop attendu. Alors elle se réinstalla sur le siège passager, claque la portière, et haussa un sourcil en direction de son chauffeur auto-attitré.

Je crois que je n'ai jamais traversé le campus aussi vite. Estime-toi honoré.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyJeu 23 Juil 2015 - 17:01

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Je souris quelque peu, fixant la route, mais tout en étant concentré sur elle. « Je suis l'impératrice des boulets. Je règne sans partage sur mon peuple. » Okay, cette fille serait presque bonne à épouser. Elle a de l’humour, elle se prend pas la tête, sportive, artiste et intelligente, en plus d’être belle et sexy. Il est où le défaut percutant qui fait qu’elle est encore célibataire ? Il faut que je découvre ça. Elle a mis ma curiosité naturelle et mon mode : neuropsy en action, c’est uniquement sa faute. Quoi de mieux pour se rapprocher que d’avoir une passion en commun ? Et pour le coup, celle du cinéma allait être parfaitement utile. Surtout pour rendre Alex un peu jaloux. Je le connais, même si on y va ensemble, il sera à un bout de la pièce ou fera comme si on se rend compte qu’on est là en même temps, sans pour autant être proche de moi et même si j’accepte notre situation, je pense que je n’ai pas à courber le dos pour tout. « Hé, c'est vraiment une excellente idée! » Vraiment ? Elle est facile à convaincre. Je crois que j’ai tiré le bon lot avec elle.

Finalement, l’UCLA se dresse devant nous, fière et droit et j’observe l’endroit en grimaçant un peu. Je suis bien content que les vacances soient enfin là même si j’ai dû travail à faire quand même pour la rentrée. Ce n’est pas rien de passer le doctorat et je compte bien le décrocher avec une belle mention ! Meilleur de ma promotion serait vraiment LE TRUC kiffant ! Et puis, ça fait bien sur un CV de sortir Major ! Je hausse une épaule en y pensant avant de la regarder sortir et filer rapidement. Elle est vraiment mignonne, mais je crois que je tombe vraiment amoureux d’Alex… Elle ne m’attire pas comme ça. Par contre, si j’arrive me la mettre dans la poche, elle me sera utile pour la rentrée avec les deltas. Je me perds dans mes songes lorsque la porte s’ouvre finalement, me décrochant un sourire. « Je crois que je n'ai jamais traversé le campus aussi vite. Estime-toi honoré. » Je fais une pseudo-révérence. Derrière un volant, c’est difficile. « Ma dame me flatte ! » Et Je ris légèrement avant de mettre le véhicule en route. « On va au cinéma la semaine prochaine ? » Ouais, autant mettre en pratique ce qu’on vient d’apprendre sur nous. « ça pourrait faire une soirée sympa et y’a pleins de films à voir en ce moment ! »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyVen 24 Juil 2015 - 23:03

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
Les gens avaient souvent tendance à croire que, parce qu'elle était spontanée et se liait facilement, elle était aussi naïve. Ce n'était pas le cas. Peut-être avant. Elle avait toujours eu un esprit critique et scientifique, un esprit d'analyse qui décodait tout ce qui lui passait sous la main. Et elle était issue d'un milieu plutôt difficile - bien qu'en ayant été relativement protégée de tout par ses parents. Même si son père avait essayé de lui apprendre à tirer avec une arme à feu (comme tout bon Américain qui se respecte), ce qui lui avait valu de manquer causer un triple homicide. Mais elle n'en avait pas moins appris à détecter lorsque quelque chose n'était pas net chez quelqu'un. Et, si tout chez Danny avait des accents de spontanéité, elle ne pouvait s'empêcher d'être perturbée par le petit quelque chose flou sur lequel elle ne parvenait pas à mettre le doigt.

Ce qui ne l'empêcha pas de rire face à la révérence absolument ridicule de Danny - un petit son joyeux. Qui s'éteignit doucement lorsqu'il lui offrit directement une séance de cinéma la semaine suivante. En discuter comme d'un projet lointain, une bonne idée partagée, c'était une chose. Le planifier aussi rapidement, c'en était une autre. Et Dieu savait qu'elle avait appris à se méfier des personnes un peu trop empressées. Elle jeta un rapide regard inquisiteur à Danny, cherchant à savoir ce qu'il voulait, au juste. Quelles étaient ses intentions. Mais elle était un peu trop parano, probablement. Alors elle esquissa un mince sourire, comme si de rien n'était. Elle devenait un peu trop douée, à ce jeu-là.

Pourquoi pas? Je suis disponible le soir, normalement. Et puis ça me changera les idées du boulot.

Comme si son emploi était éprouvant. La seule difficulté, c'était de ne pas renverser le thé bouillant sur les clients, mais elle en sortait encore honorablement. Non, ce qui l'intéressait, dans ces rendez-vous, c'était plus de réussir à cerner Danny. Comprendre ce qui la déroutait chez lui. Et passer une bonne soirée, accessoirement, en compagnie d'une personne intelligente et facile à vivre, qui saurait apprécier le film autant qu'elle.

Quel film te tenterait?

Signe qu'elle avait accepté. Elle était assez libre de ses vacances, de toute manière. Quant à ses propres goûts en matière de cinéma, ils étaient assez éclectiques. Elle aimait toutes sortes de films - sauf ceux d'horreur, en général - et s'accommodait plutôt bien des choix de ceux qui l'accompagnaient. C'était plus un test qu'elle posait à Danny. Histoire de comprendre comment il fonctionnait, au juste. Un début de son analyse. Dont elle ne tirait aucune conclusion - si ce n'était qu'il lui était particulièrement sympathique.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyMar 4 Aoû 2015 - 13:29

avatar
Invité
Invité

what lies beneath | ft. danny Empty

Danny ∞ Aurore
what lies beneath
Je me lance, je tente, je n’ai peur de rien en vrai. Et puis entre nous, je n’ai rien à perdre à lui demander de sortir un soir pour aller au cinéma. Si elle me dit non, j’y vais seul et c’est tout ! « Pourquoi pas? Je suis disponible le soir, normalement. Et puis ça me changera les idées du boulot. » Un sourire s’affiche sur ma belle gueule, parce que malgré tout, l’idée de partager ça avec quelqu’un me plait. Je crois qu’à part le jogging du matin en « bons voisins », je n’aurai pas grand-chose avec Alex durant le jour et à la vue de tous. Je le sais, je le comprends, mais ça ne devrait pas m’empêcher de pouvoir passer du temps avec d’autres personnes en contrepartie. Quoi que… s’il le faisait, je serai jaloux, je le sais. Mais lui, est-ce qu’il éprouve de la jalousie ? Non, sans doute pas…

« Quel film te tenterait? » Elle me sort de mes songes et je secoue négligemment la tête. « Peu importe. » Elle doit être perplexe, mais je souris encore. « Sincèrement, je suis cinéphile, souvent, je ne regarde même pas les bandes annonces et je me lance simplement dans l’idée de passer un bon moment et ça me permet de faire ma critique sur ce que je vois. Je dois avoir plus de 1000 DVD à la maison, et y’a vraiment de tout dedans. » Et avec le home cinéma, c’est juste trop bon. Ça lui plairait à Alex une soirée comme ça ? Je lui proposerai une fois. Après tout, on peut faire des choses entre voisins non ?

Une moue plus loin et j’aperçois son quartier avant de bifurquer vers une résidence dans un état secondaire, mais avec son petit charme. Un sourire et je la regarde. « Voilà, tu es à bon port. » Je fouille alors dans la boite à gants en tendant mon bras devant elle pour attraper une carte de visite et lui donner. « Tu as mon numéro dessus, contacte-moi la semaine prochaine quand tu voudras sortir. Avec les vacances, je suis plutôt libre. » Une main tendue vers elle, un sourire pro et bien blanc. « Ravi d’avoir fait ta connaissance Aurore. » Parce que malgré tout, c’était un bon moment.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny EmptyJeu 13 Aoû 2015 - 19:51

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

what lies beneath | ft. danny Empty




what lies beneath
Même si elle se refusait à l'avouer, elle était agacée de voir que Danny avait esquivé son test avec aisance. "Peu importe." Peu importe. Elle n'arrivait pas à le cerner, même s'il n'y avait probablement rien à cerner, et ça l'énervait. D'autant plus que, premièrement, il ne lui avait donné aucune indication sur sa façon de penser et ce qu'il voulait, au juste, et deuxièmement, elle allait devoir assumer la responsabilité du choix du film. Pour une personne dont elle ne connaissait pas les goûts. Et, même en essayant de toutes ses forces de maintenir sa façade enthousiaste, elle ne put réfréner une légère grimace. Même si, d'un autre côté, si elle voulait en savoir plus, il allait bien falloir qu'elle se mouille et qu'elle le fréquente. Pourquoi elle se donnait cette mission de cerner quelqu'un qu'elle ne connaissait pas une heure plus tôt? Elle n'en avait pas la moindre idée. Mais elle avait toujours détesté les puzzles incomplets. "Sincèrement, je suis cinéphile, souvent, je ne regarde même pas les bandes annonces et je me lance simplement dans l’idée de passer un bon moment et ça me permet de faire ma critique sur ce que je vois. Je dois avoir plus de 1000 DVD à la maison, et y’a vraiment de tout dedans." Elle se contenta alors de hocher la tête, en réfléchissant déjà aux films qui étaient à l'affiche. Sans vraiment encore émettre de choix. Après tout, elle approuvait assez la philosophie de Danny. Et puis elle avait bien besoin de se changer les idées. Tout échappait à son contrôle, et elle n'appréciait pas spécialement. Alors elle avait bien le droit à quelques heures sans se prendre la tête, non?

Bientôt, elle vit apparaître son quartier et son immeuble, et grimaça une fois de plus devant sa surface décrépie. Enfin, elle ne pouvait pas s'offrir mieux, pour le coup. Son véritable chez-elle lui manquait. La minuscule pelouse dans laquelle elle avait fait ses premiers pas, le trou dans lequel elle avait coincé son frère, la frise sur le mur qui avait indiqué sa croissance... Tous les petits détails qui l'avaient toujours entourée. "Voilà, tu es à bon port." La voix de Danny la tira de ses réflexions, et elle hocha la tête, avec un sourire amusé, qui n'était qu'à moitié feint. "Mon palace. Merci encore de m'avoir ramenée. Vraiment. Je te revaudrai ça." Elle débrancha alors son téléphone, qui émit un léger clignotement, signe qu'il avait assez de batterie pour fonctionner pendant une ou deux heures, avant de prendre la carte de visite que Danny lui offrait. "Tu as mon numéro dessus, contacte-moi la semaine prochaine quand tu voudras sortir. Avec les vacances, je suis plutôt libre." Elle inclina la tête en signe de compréhension, puis déchira un bout de page de cahier avant de griffonner son propre numéro dessus. Et fronça le nez avec amusement. "Au cas où je perdrais la carte. Ca m'arrive régulièrement." Impératrice des boulets, hein? Il fallait bien qu'elle soit à la hauteur du titre.

Mais elle accepta la main que lui tendait Danny, et la serra avec autant d'énergie qu'à leur rencontre. Tout est dans la poignée de main. "Ravi d’avoir fait ta connaissance Aurore." Et répondit à son sourire éclatant et indéchiffrable par un sourire du même acabit. Ce qui lui donnait le sentiment de jouer au poker. Jeu auquel elle était désastreuse, au passage. "Moi de même. Et merci encore." Elle lui adressa un dernier sourire, et sortit de la voiture en empilant tous ses cartons à dessin sous son bras, avant de se diriger vers l'entrée de son immeuble, d'où elle adressa un signe de main à Danny. Et, lorsqu'elle fut rentrée chez elle, ce ne fut que pour laisser tomber toutes ses affaires d'art sur son lit, épingler la carte de visite sur son mémo et consulter la liste des films à voir. Puis elle jeta un coup d'oeil à son chat, qui se prenait pour un tapis par terre, et haussa un sourcil. "Alors, tu en dis quoi? Quel film?" Question à laquelle son chat ne répondit que par un miaulement outragé. "Nope. T'as aucun goût. Enfin, on verra ça plus tard. Ce soir, on se regarde Malavita."

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: what lies beneath | ft. danny   what lies beneath | ft. danny Empty

Contenu sponsorisé

what lies beneath | ft. danny Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
what lies beneath | ft. danny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lies Dajan
» Les gueules cassées [Danny & Pilli]
» [Match de Quidditch ]Serpentard/Poufsouffle Rp (Darren - Nora - Danny + Public)
» We said no lies, I guess. ft. Loris
» Quel perso choisir ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: