Partagez
 

 Cherry blossom romance • Aushua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyVen 19 Juin 2015 - 17:38

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
Je ne sais pas vraiment pourquoi je fais ça. J’ai déjà assez d’emmerdes tout seul pour en rajouter une couche en aidant quelqu’un, mais il faut avouer que ça m’a intrigué d’en trouver si peu à son sujet, comme si elle n’est qu’un fantôme. Je vais lui balancer ça comment hein ? Je sais même pas si je dois aborder le sujet, si elle fuira si… Je sais pas, j’ai envie de l’aider à sa place, je serai content qu’on me tende la main. J’aimerai que quelqu’un s’en rende compte aussi et ne plus être seul, mais même Hyun-Ae ne peut rien contre ce qui nous tombe dessus. C’est comme ça, c’est tout.

Un coup d’œil dans la glace et je passe ma main dans mes cheveux lentement avant d’observer ma tenue. Un jean, une chemise à carreaux, des lunettes de soleil. Rien d’extravagant, mais de quoi être élégant et pas forcément un point de vue très reconnaissable dans la rue. J’ai envie d’être tranquille ce soir. Une balade avec Rusty et je lui laisse l’accès au toit pour le reste de la soirée, il fait beau, autant un profiter.

Un dernier coup d’œil autour de moi et je pars à pieds, ça fait du bien. Gino n’est qu’à une quinzaine de minutes de la boutique, et ce soir, les gens ne sont pas décidés à être de sortie visiblement. Tant mieux pour moi, je suis content. Un bâillement et je file dans le restaurant, souriant au propriétaire des lieux. Des années que je viens ici, à force, il me connait et maintenant, il me laisse une table bien à l’abri des regards dans un petit coin. La chose de bien ici, c’est que des paravents s’interposent entre chaque tablée, créant de l’intimité. C’est cosy et la délicieuse odeur qui s’échappe de la cuisine me fait saliver. Je lui dis que j’attends une demoiselle, lui montre la photo, il comprend et répond qu’il l’amènera à la table, en attendant, j’ai le droit à un verre de vin blanc et quelques toasts garnis de compotée de tomates aux épices. Un paradis.

Après plusieurs bouchées, des silhouettes arrivent et je me lève en voyant Aurore, lui attrapant la main pour y déposer mes lèvres avant de l’aider à s’installer, puis de reprendre ma place face à elle. Gino lui sert à son tour un verre de vin, d’autres amuse-bouches ainsi que les menus. « Je suis content que tu aies pu te libérer. Tu vas bien ? »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMar 23 Juin 2015 - 19:10

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Il n'arrivait pas tous les jours à Aurore d'être invitée au restaurant par quelqu'un qui lui était quasiment inconnu - seulement connu de vue, et encore. Encore que Joshua n'était pas complètement un étranger à ses yeux; elle le connaissait pour le Jody's, elle le connaissait à travers d'autres personnes. Il aurait été un parfait inconnu qui l'invitait au restaurant sans prévenir, Aurore n'aurait jamais accepté le rendez-vous; elle avait suffisamment d'estime et de respect envers elle-même pour cela. Mais Joshua n'était pas un parfait inconnu. Et elle était touchée qu'il ait fait l'effort de mettre la main sur son numéro de téléphone pour la remercier.

Et ce, même si elle considérait qu'il n'y avait pas lieu de la remercier. Ce n'était vraiment rien. Quoiqu'avec le recul et les remerciements, elle commençait à regretter un peu son geste. Elle avait été ridicule - pas que ça la gênait véritablement, elle avait déjà fait bien pire pour des paris, mais elle ne voulait pas donner une première impression de fille superficielle et vaguement groupie qui jetait des roses à la figure de personnes célèbres et sans défense. Si elle avait accepté l'invitation, c'était en partie pour ça. Pour s'excuser et qu'il soit clair aux yeux de Joshua qu'elle n'allait pas se jeter sur lui comme une hystérique.

Pour ces mêmes raisons, si elle avait une tenue soignée, en revanche, elle n'avait pas cherché à déployer tout ce que sa garde robe avait de mieux à offrir. Elle portait simplement une robe fleurie pour pallier la chaleur californienne - l'une de ces robes qu'elle portait tout le temps, avant - avec une paire de Converse rouges basses et un blouson en cuir clair. Elle appréciait le choix du restaurant - après tout, qui n'aimait pas manger italien? - mais n'avait aucune idée de l'endroit où il se situait. Son sens de l'orientation était bien trop nul pour ça. Il lui fallut de nombreux détours et retours sur ses pas pour trouver la bonne rue.

L'endroit était charmant, de son point de vue. Petit, tranquille, chaleureux, et l'odeur était l'incarnation de tout ce qu'Aurore aimait sur Terre. Les effluves qui s'échappaient des cuisines lui évoquaient les plats que cuisinait sa mère, et sa gorge se serra douloureusement. Sa famille lui manquait. Elle n'eut cependant pas le temps de s'attarder sur ses souvenirs et fut abordée plus que rapidement par le propriétaire du restaurant, qui semblait visiblement l'attendre, et la guida vers une table en retrait et au calme.

Elle inclina alors la tête avec un sourire pour remercier l'homme et releva les yeux vers Joshua, qui, entre temps, s'était levé pour l'accueillir. Elle resta stupéfaite en le voyant lui embrasser la main et ne réussit pas à masquer sa surprise. Encore personne ne lui avait fait ce coup-là. S'il s'agissait de bonne éducation, alors elle était flattée. S'il s'agissait d'une plaisanterie, alors c'était de bonne guerre; après tout, elle était celle qui avait commencé avec ses roses et ses poèmes. Il lui fallut quelques instants, le temps de s'asseoir, pour que ses joues arrêtent de chauffer, et elle fut reconnaissante au patron de lui apporter un verre de vin blanc, qu'elle fit tourner brièvement pour en apprécier la couleur dorée.

Puis elle reposa le verre et regarda de nouveau Joshua, avant de sourire.

Je me porte à merveille, merci. C'est plutôt à toi qu'il faudrait poser la question. Comment vas-tu?

Après tout, elle n'oubliait pas que c'était aux urgences qu'elle l'avait vu. Mais elle ne tenait pas à insister sur ce point - par tact, et par délicatesse; elle avait été bien élevée, après tout. Alors elle parcourut le restaurant du regard, appréciant le décor et les conversations assourdies qui l'entouraient, ainsi que la tranquillité apportée par les paravents. Elle ne connaissait que peu Los Angeles, mais elle ajoutait sans hésiter ce restaurant-là à ceux qu'elle avait l'intention de garder en mémoire. Elle se renfonça alors confortablement sans sa chaise et adressa un sourire malicieux à Joshua.

Merci pour l'invitation. L'endroit est absolument charmant.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMer 24 Juin 2015 - 11:01

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
LLe rouge lui monte aux joues, c’est agréable à voir, ça la rend encore plus jolie qu’avant à vrai dire. Ça lui donne un petit côté fleur fragile même si je me doute qu’elle est loin d’en être une à vrai dire. Je remercie Gino d’un signe de main et d’un sourire lorsqu’il lui apporte un verre de vin blanc et de quoi nous nourrir en attendant de choisir les plats et de commander. J’aime tellement venir ici, c’était trop rare dernièrement et je sais qu’on ne va pas me trouver ici. Je me hasarde enfin à ouvrir la bouche et entamer la conversation, il faut bien briser ce petit silence un peu gênant non ? Enfin, gênant, tout est relatif, bien entendu, mais je n’aime pas quand on ne discute pas. Quoi que, ça dépend avec qui mais dans la plupart des cas, je suis un vrai moulin à paroles, j’ai dû noyer Andy plus d’une fois. « Je me porte à merveille, merci. C'est plutôt à toi qu'il faudrait poser la question. Comment vas-tu ? » demande-t-elle alors, me décrochant automatiquement un sourire. « Merveilleusement bien. » C’est faux, bien entendu, ma vie est un bordel atomique en ce moment avec la célébrité qui commence, le gouvernement nord-coréen qui me tombe sur le dos et Hyun-Ae que j’ai retrouvé par pur hasard… et dont je ne sais pas quoi faire. Je suis heureux d’avoir enfin ma sœur, mais si on la découvre, elle aura aussi des emmerdes sur le dos. Cependant, je garde mon beau sourire de circonstance et mes yeux pétillants. Pour être bien sur scène, j’ai dû prendre des cours avec un prof particulier pendant la tournée, ça aide à jouer le jeu même dans la vraie vie. « J’ai juste voulu jouer à musclor le jour-là et je me suis lamentablement gamellé dans les escaliers comme un abruti, rien de très glorieux à vrai dire. » Je hausse les épaules dans un petit rire avant de reprendre un toast. « Merci pour l'invitation. L'endroit est absolument charmant. » Je hoche la tête pour appuyer ses dires tout en regardant le restaurant avec un vrai sourire doux et chaleureux cette fois. « Hn, c’est le premier restaurant où je suis venu manger en arrivant à L.A. » Papa aime tellement venir ici. « Et la nourriture est juste…. » J’en salive d’avance. « C’est Maria, la femme de Gino, qui fait tout et c’est un cordon bleu, tu m’en diras des nouvelles. » Les menus arrivent, on commande rapidement et une fois tranquille, je la regarde longuement, me demandant si je dois attaquer le sujet, mais à la place, la conversation se décline sur un peu tout et rien avant de revenir à elle quand nos plats sont presque finis. « Le gouvernement américain a bien des lacunes, mais honnêtement, ils ne pensent pas aux gens sous leur protection… » Je fixe mon assiette, puis elle. « Pour te trouver, j’ai fouillé longuement le net et j’ai eu énormément de mal à trouver des choses sur toi… En sachant que j’ai de très bonnes capacités en informatique, ça m’a surpris… Avant que je ne comprenne. » Je croise doucement mes bras en finissant ma dernière bouchée. « Vous avez été mis sous la protection des témoins non ? Mais honnêtement, si quelqu’un fouille sur toi ou ta famille et trouve si peu de choses, c’est risqué. » Mon côté surdoué me perdra un jour. « Je ne vais rien dire à personne, je n’ai pas d’intérêt à faire ça, et je ne veux pas savoir ton histoire non plus. On a parfois des situations qui nous tombent sur la gueule et qu’on ne peut pas gérer. » Je hausse les épaules. « C’est pas de notre faute et il faut juste aller de l’avant… Mais ce manque de ressources peut vous portez préjudice si quelqu’un vous cherche… »
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyLun 29 Juin 2015 - 23:17

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Aurore parvenait enfin à se détendre. L'ambiance chaleureuse, la présence agréable de Joshua et le vin étaient le mélange le plus parfait qui soit pour lui permettre de se relaxer, de relâcher enfin, ne serait-ce qu'un peu, la pression qui pesait constamment sur ses épaules. Elle cessait de se surveiller, d'épier chaque personne, à l'affut de quiconque qui pourrait l'avoir connue avant, lorsqu'elle était encore Isabel. Dans cet endroit, elle parvenait enfin à se détendre.

Et pourtant, une silhouette obscure dans le restaurant lui rappelait qu'elle devait continuer à surveiller chacun de ses gestes et mots pour ne passe trahir. Son agent fédéral ne la suivait pas constamment, mais, lorsqu'il avait appris qu'elle allait passer la soirée avec une célébrité, il avait décidé de s'offrir un repas dans le même restaurant italien. Au cas où les choses dégénèreraient. Au cas où des journalistes mettraient la main sur eux, jusqu'à interpréter leur soirée comme un rendez-vous et afficher son visage sur tous les magazines du coin. Enfin, ça, c'était le pire scénario. Celui dans lequel son ancienne identité et sa nouvelle seraient exposées; celui dans lequel elle ne pourrait plus avoir de nouvelle identité.

C'était la pensée, l'inquiétude qui ne la quittaient pas. Et pourtant, Joshua lui changeait les idées, lui arrachant même un rire.

Très mauvaise idée que de se prendre pour Musclor. Très très mauvaise idée. Les escaliers sont la kryptonite de tous les apprentis Musclor du monde.

Elle lui adressa un sourire mi-amusé, mi-moqueur, avant de prendre une gorgée de vin et de lâcher un vague soupir de contentement. Elle se sentait bien. Tellement bien qu'elle n'aurait jamais pu se sentir aussi bien en présence d'une personne qui lui était quasiment inconnue. Avant, ç'aurait été possible. Elle ne pensait pas qu'en tant qu'Aurore, ça pouvait encore l'être. Et pourtant... Elle s'entendait rire, et se sentait sourire sans même le vouloir. Ses doigts couraient sur la table, tapotant inconsciemment une mélodie qui lui passait par la tête. C'était le genre d'endroits qu'elle aimait; petit, familial, chaleureux. Et elle était reconnaissante à Joshua de le lui avoir fait découvrir. Même si elle n'oubliait pas qu'elle était là dans le but de lui faire comprendre qu'elle était désolée de l'avoir dérangé ainsi, et qu'elle n'était pas l'une de ses groupies.

Cependant, elle ne mit jamais le sujet sur le tapis. La conversation déviait d'elle-même, rebondissant sur de multiples sujets, uniquement interrompue par les bouchées délicieuses qu'ils avalaient.  Aurore comprenait sans peine ce que son interlocuteur voulait dire, alors qu'il ne trouvait pas les mots pour décrire les plats.

Tu avais raison. C'est vraiment...

Super. Elle non plus ne trouvait pas de mot, se contentant de secouer la tête avec une vague incrédulité et une admiration grandissante, alors que son assiette se vidait. Puis elle tendit la main et s'empara de son verre de vin, au moment même où Joshua faisait exploser la petite bulle de perfection en des dizaines d'éclats. En voyant le regard soudainement grave qu'il avait posé sur elle, couplé à sa première phrase, Aurore avait su. Qu'il était au courant. Alors ses doigts se mirent à trembler sur le verre, et elle pâlit, au fur et à mesure que le musicien poursuivait son discours. Chacun des mots prononcés lui donnait un peu plus la nausée, la rendait un peu plus pâle - et verdâtre, pour ne rien arranger - et la faisait serrer ses doigts sur le verre, au point même qu'elle craignit qu'il ne casse. Alors elle le reposa devant elle, un peu trop brusquement, faisant gicler du vin autour de son assiette et sur la nappe. Le goût âcre de son plat, pourtant délicieux, lui remontait dans la bouche, et elle serra ses doigts sur sa robe.

Avant de relever les yeux vers Joshua, et là, Aurore n'était plus ni ouverte, ni amicale. Elle était terrifiée, et acculée. Sa mâchoire se contractait sans qu'elle ne puisse contrôler son mouvement. Elle avait parfaitement entendu tout ce qu'il avait dit. En effet, ce manque d'informations à leur sujet - articles tout bêtes dans le journal, récompenses sportives et musicales, et tout le reste - devait lui porter préjudice à un moment ou à un autre. Elle l'avait toujours su. Mais elle ne voulait pas croire qu'il pourrait garder ça pour lui. Après tout, il ne la connaissait pas, elle ne le connaissait pas, et elle n'avait plus spécialement confiance en l'humanité.

Qu'est-ce que tu as à y gagner, hein? Où est le piège?

Elle se redressa alors sur sa chaise, commençant à se relever, autant pour fuir Joshua que les problèmes qui venaient de lui tomber dessus, et se pencha par-dessus la table. "Il faut juste aller de l’avant..." Facile à dire, quand vos démons ne vous tiraient pas en arrière.

S'ils apprennent que tu es au courant, ils vont m'effacer. Encore une fois.

C'était ce qui la terrifiait. Qu'Aurore Iphigénia Carstairs soit supprimée aussi vite qu'Isabel l'avait été, pour être remplacée par une autre identité, pour fuir ailleurs, alors même qu'elle commençait à prendre ses marques à LA. Elle ne voulait pas y renoncer simplement parce qu'un repas avait tourné au désastre.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMar 30 Juin 2015 - 0:16

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
E lle semble terrifiée, comment ne pas l’être à vrai dire ? Je ne peux pas imaginer ce qu’elle vit. Non, pas du tout, mais je peux savoir ce que ça fait que d’avoir une histoire familiale compliquée qui nous bouffe la vie. J’aimerai bien m’effacer pour que le gouvernement nord-coréen me fiche la paix et pouvoir apprécier ma vie sereinement. On a chacun notre boulet à la cheville je crois. « Qu'est-ce que tu as à y gagner, hein ? Où est le piège ? » Le piège ? Sa réaction est normale, je la comprends et je souris doucement en secouant la tête. « Il n’y en a aucun. » Non, vraiment, je ne suis pas ce genre de bonhomme, mais elle m’aurait inquiété en ayant une réaction trop naïve, elle est sur ses gardes, c’est une bonne chose, mais sa pâleur m’inquiète et je pousse le pain vers elle.

Je la regarde alors qu’elle commence à se lever avant de la retenir et de lui faire signe de se remettre à sa place pour ne pas trop attirer l’attention des gens autour de nous. Je préfère passer pour un petit couple se chamaillant plutôt qu’autre chose. « S'ils apprennent que tu es au courant, ils vont m'effacer. Encore une fois. » « Alors agis comme si je ne suis pas au courant. » Je reste souriant et la regarde avec tendresse, minaudant pour qu’elle s’installe à nouveau alors que Gino arrive en courant, s’inquiétant du plat. « Non Gino, c’est parfait, c’est ma faute, j’ai dit une maladresse. » « Maaah ! Je vais t’apprendre à être oune véritabilé gentleman ! » Il tapote mon épaule, sourit et ramène une rose à Aurore dans un sourire de son cru avant de nous laisser à nouveau et je la regarde intensément. « Je te l’ai dit, je ne gagne rien là-dedans, j’aurai pu ignorer le truc et te laisser avec ça, mais je sais ce que ça fait… » D’une certaine façon, nos vies sont un peu similaires et quand je vois le calvaire que je vis actuellement, j’ai envie de l’éviter à quelqu’un et j’ai envie d’être un superhéros, de faire quelque chose de bien et de ne plus penser à ce qui m’arrive. « Je ne joue pas, tu peux me faire confiance ou pas, accepter l’aide que je te propose ou non. » Un regard dans la salle, puis vers elle. « Je sais pénétrer leurs systèmes sans me faire prendre, j’ai étudié là-dedans, ils devaient me recruter pour que je travaille à la sécurité informatique du territoire, mais j’ai refusé l’offre pour faire de la musique. Et puis c’est bien plus drôle de les hacker. » Je souris un peu avant de boire, puis de continuer à manger. « On peut passer une soirée normale aux yeux des gens, repartir bras dessus-dessous comme des jeunes s’étant séduits et plus, aller chez moi et travailler sur ça. Ou tu peux finir de manger et t’en aller sans te retourner en m’ignorant royalement. Je n’ai pas à prendre une décision pour toi, je veux juste que tu comprennes que je tiens ce que je dis quand je le dis. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMar 30 Juin 2015 - 15:44

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Aucun piège. C'était ce que Joshua prétendait. Et Aurore n'y croyait pas une seule seconde. Et pourtant, elle voulait y croire. Plus que tout au monde. Elle souhaitait tellement y croire que c'en était douloureux. Chacun des sourires rassurants de son interlocuteur l'invitaient à la confiance, et elle voulait par-dessus tout pouvoir la lui accorder. Mais elle n'était pas sûre de pouvoir. Même si le fait qu'il lui offre du pain soulignait qu'il se préoccupait ne serait-ce qu'un minimum de comment elle prenait la nouvelle. Mais, refusant d'accepter quoique ce soit de sa part pour le moment, elle se contenta d'écarter la corbeille d'un geste de la main.

Puis elle se figea lorsqu'il la retint et lui fit signe de se rasseoir. D'abord, parce qu'elle était surprise qu'il ait le culot de lui dire quoi faire. Ensuite, parce qu'elle devait bien reconnaître qu'il avait raison. Elle commençait à attirer l'attention sur eux - l'attention des clients, et pire, de son agent fédéral. Ce qui serait la pire chose qui soit. "Alors agis comme si je ne suis pas au courant." Le conseil n'était pas idiot. Si Joshua prétendait ne rien savoir, s'il agissait comme s'il ne savait rien, et si elle en faisait de même, alors personne ne saurait jamais rien de l'incident. Tout resterait entre eux, et elle n'aurait pas à repartir de zéro. Une fois de plus. Et Joshua lui adressait maints et maints sourires et expression attendrissantes, qui firent fondre sa résistance. Alors, avec mauvaise volonté, elle se rassit.

Tout ça pour voir débouler Gino, le patron du restaurant, qui avait l'air de s'inquiéter. Pas étonnant, vu la scène qu'elle venait de faire. Au point qu'Aurore s'en voulut. Elle détestait causer du tort aux autres, et sentit sa colère et sa peur s'évanouir peu à peu. Au point de parvenir à rire lorsque l'italien annonça à Joshua qu'il allait lui apprendre à être un vrai gentleman. Et à sourire lorsqu'il revint avec une rose spécialement pour elle. Elle remercia alors Gino, fit tourner lafleur entre ses doigts, puis regarda Joshua.

A croire que ça va être notre truc. Les roses.

Une façon dissimulée de lui dire qu'elle ne lui en voulait pas d'avoir mis le sujet sur le tapis. Il fallait bien que ça vienne à un moment. Joshua, ou un autre. Elle avait réussi à tenir presque une année entière sans se faire repérer; il n'était que justice que quelqu'un la démasque, après tout. Alors autant que ce soit quelqu'un qui ne soit pas carrément hostile.

"Je sais ce que ça fait." Elle n'avait encore jamais croisé quelqu'un qui avait la moindre idée de ce qu'on pouvait ressentir en étant à sa place. Dans un sens, elle n'était qu'un fantôme. Mais, bêtement, croiser quelqu'un qui comprenait ce que c'était la soulageait d'un poids. Et, bêtement, elle espéra que ce qui arrivait à Joshua n'avait rien de grave, que ça pouvait s'arranger.

Parce qu'il lui laissait le choix de le croire ou non, de lui faire confiance. Il ne la poussait pas à le faire, et c'était justement ce qui permettait à la jeune femme d'envisager de lui donner ladite confiance. Surtout s'il lui révélait ouvertement qu'il était un hacker qui s'amusait à s'infiltrer dans les bases de données du gouvernement. Aurore doutait sérieusement que la presse ait cette information en main. Ce qui n'avait aucune importance, puisqu'elle n'était pas du genre à balancer les gens. Elle appréciait que Joshua lui ai révélé sa part d'activités illicites - comme si la balance était rééquilibrée.

Ce furent les derniers mots du jeune homme qui achevèrent de la convaincre. "On peut passer une soirée normale aux yeux des gens, repartir bras dessus-dessous comme des jeunes s’étant séduits et plus, aller chez moi et travailler sur ça. Ou tu peux finir de manger et t’en aller sans te retourner en m’ignorant royalement. Je n’ai pas à prendre une décision pour toi, je veux juste que tu comprennes que je tiens ce que je dis quand je le dis." Elle avait appris à sentir lorsque les gens lui mentaient. Là, ce n'était pas le cas, et elle le savait. Il lui offrait une chance de remplir les trous qui mettaient toute sa famille en danger, qui la maintenaient à l'état de fantôme.

Très bien. Je te crois.

Tranquillement, elle essuya de sa serviette tout le vin qui avait giclé, puis croisa les bras et se renfonça dans sa chaise. Elle jouait un pari risqué. Mais n'importe qui la connaissant savait qu'elle n'avait jamais refusé un défi. Ce n'en était qu'un de plus. Elle ne faisait toujours pas confiance à Joshua - il lui faudrait encore un peu de temps pour ça - mais elle le croyait. C'était déjà un pas. Puis elle secoua la tête avec incrédulité.

Tout ça juste pour avoir mon numéro de téléphone...

Sans ça, après tout, il n'aurait probablement jamais effectué de recherches à son sujet. Aurore ne pouvait qu'admirer le comique de la situation. Et se commander un dessert, avant d'aller rajouter en ligne plein d'informations fausses sur sa vie complètement fausse. Parce que si les plats de Maria étaient aussi parfaits, alors elle ne pouvait pas repartir sans un dessert.

Juste un détail... Je ne quitterai pas ce restaurant après une soirée normale bras dessus- bras dessous comme des jeunes s’étant séduits et plus sans un dessert.

Elle donnait probablement l'impression de changer d'avis comme une girouette, ce qui était faux. Elle avait simplement décidé que peu importait désormais la suite des évènements, ce n'était plus de son ressort. Elle en avait assez d'avoir peur et de surveiller tout ce qui se passait dans son dos. Si Isabel était bel et bien morte, alors il était temps qu'Aurore s'amuse un peu.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMar 30 Juin 2015 - 17:18

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
C’est vrai que les roses sont à noter dans notre relation. C’est assez mignon en fait, je devrai en prévoir une à chaque fois que l’on se rencontre ? Pourquoi pas ! Ça serait plutôt mignon, même si je doute qu’elle veuille me revoir après ce soir. Une fois la « besogne » de finie, je pense qu’elle voudra couper les ponts pour ne plus avoir à endurer ça et je ne peux pas vraiment lui en vouloir même si j’aimerai qu’elle me prenne mieux en considération. Je ne suis pas qu’un hacker de l’ombre, qu’une célébrité en devenir. Je suis un être humain avant tout. Je n’ai pas envie de la pousser à accepter l’offre, je veux que ça vienne d’elle, comme je l’ai dit, je n’ai rien à y gagner, ma vie est déjà bien remplie comme ça et ça va me faire du boulot en plus, mais j’ai été dégoûté par ce que j’ai vécu et oui, j’me dis que si ça peut l’éviter à quelqu’un, ça ne sera pas si mal. « Très bien. Je te crois » dit-elle avec une nonchalance déconcertante. Elle a été bien entraînée en tout cas malgré tout et j’imagine que sa vie quotidienne ne doit pas être facile du tout. J’imagine seulement, je ne la vis pas et ce n’est pas comparable à la mienne alors bon.

« Tout ça juste pour avoir mon numéro de téléphone... » « Une belle femme mérite le meilleur des traitements. » Je sors mon côté séducteur, je suis aussi curieux et fouineur, et voir que je ne trouvais rien m’a poussé au vice, c’est en parti ma faute à vrai dire. Je suis trop joueur, ça me posera des soucis par moment, j’aime les défis, j’aime l’adrénaline, j’en ai fait des conneries à cause de cette envie d’euphorie dans le corps et l’esprit. Heureusement que ça n’a jamais atteint la drogue ou ce genre de crasses, mais bon, si tout mon passé ressort un jour ou l’autre, adieu la carrière. Adieu beaucoup de choses à vrai dire. Je suis fou de m’exposer autant avec tout ce que j’ai dans les tiroirs, mais tant pis, on ne vit qu’une fois non ? Alors, YOLO ! Ouh, j’me sens jeune à penser comme ça.

« Juste un détail... Je ne quitterai pas ce restaurant après une soirée normale bras dessus- bras dessous comme des jeunes s’étant séduits et plus sans un dessert » affirme-t-elle alors dans un air à la fois royale et hautain. Aurore est parfaitement le genre de femme qui me plait et que j’aime séduire. Mais j’en ai tellement bavé avec les deux dernières à vrai dire que c’est… complexe et je n’ose pas vraiment l’approcher comme ça même si je ne dirai pas non à une nuit. Juste une nuit. Ren aussi, je pensais à une seule nuit et voilà où ça nous a mené. Je garde mon sourire de circonstance malgré mon regard dans le vide. « Et c’est une chose excellente. » J’appelle Gino qui arrive rapidement. « Est-ce que Maria serait d’accord pour nous offrir plusieurs mignardises ? J’aimerai que mon amie puisse se délecter de plusieurs saveurs ! » « Mah ! Tou parlés comme oune prince ! » Il tape mon dos dans un rire et hoche la tête avant de sourire. « Je vais vous apporter le spécial Ginaria ! » Il se trémousse et file vers les cuisines. J’ai une tendresse particulière pour cet homme de presque 70 ans, je le trouve fascinant et Mama Maria, 63 ans au compteur est encore vraiment très active pour s’occuper de la cuisine d’un restaurant tous les soirs. Avec leur clientèle fidèle, ils ont pu souffler un peu et fermer un midi sur deux pour récupérer. Je suis content pour eux.

Il ramène deux assiettes remplies de six petites desserts chacune : crème brûlée au caramel beurre salé, panacotta à la framboise, fondant au chocolat, tiramisu au speculoos, une boule de glace stracciatella pour elle, café pour moi et une petite salade de fruits de saison. Il veut définitivement nous engraisser. Je sais que le tiramisu et la glace ne sont pas dans le menu normalement. Je salive et attaque le tout demain, j’aurai deux fois plus de muscu à faire, tant pis. Une fois avalé avec un minimum de difficulté, je l’abandonne le temps d’aller régler la note, puis de remercier vivement Gino et Maria pour le repas en promettant de revenir avant la tournée. Un sourire et je vais vers Aurore avant de lui tendre ma main pour savoir si elle rentre avec moi, ou seule.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMar 30 Juin 2015 - 23:45

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Ce qui passait dans la tête de Joshua en cet instant restait totalement obscur aux yeux d'Aurore. D'habitude, elle parvenait plutôt bien à cerner les gens. Lui, non. Elle ne comprenait pas quel intérêt il avait dans cette histoire. Ce qu'il avait à y gagner. C'était ses problèmes à elle, et elle ne voyait pas pourquoi il aurait pu vouloir l'en dépêtrer sans rien demander en retour. Mais c'était une question qu'elle se devrait de régler plus tard. Tout ce qu'elle avait à faire, en cet instant précis, c'était enfouir sa sourde panique, et afficher un visage parfaitement serein. Et elle était douée, à cet exercice.

En revanche, le sourire qui lui étira les lèvres lorsque Joshua la qualifia de belle femme était sincère, et elle leva les yeux au ciel avec amusement.

Dit le chanteur déjà célèbre. Flatteur, va.

Elle ne savait pas à quoi il jouait, exactement, mais ça avait le mérite d'être agréable. Il y avait longtemps qu'elle ne s'était pas détendue de la sorte. Le fait d'être montée en pression juste avant y avait probablement contribué. Mais elle ne s'inquiétait plus vraiment outre mesure. Elle était jeune, après tout, et, comme la majorité des jeunes, elle envisageait l'avenir sous un soleil radieux.

Malgré son assentiment évident sur la question des desserts - magnifique, ils avaient deux points communs; la musique, et la nourriture - Aurore ne put que remarquer la distraction soudaine de Joshua. A quel point il paraissait dans ses pensées. Et il lui semblait évident qu'il avait enfin compris que ce dans quoi il s'embarquait avec elle était un vrai désastre.

Mais ce fut le retour de Gino et la promesse d'un Ginaria à venir - autrement dire, plein de desserts différents sur lesquels elle avait hâte de mettre la main. Même si elle n'avait plus vraiment faim. Le choc qui avait précédé lui avait totalement coupé l'appétit.

Cependant, ellene douta pas une seule seconde qu'elle allait parvenir à avaler toutes les petites merveilles qu'on lui apportait. Même si elle ne pouvait s'empêcher de poser sur Joshua un regard inquet - parce qu'il lui avait laissé entendre qu'il avait des problèmes, qu'il s'embarquait dans les siens, et qu'elle aurait voulu l'aider. Parce que c'était dans sa nature, comme elle avait bêtement voulu l'aider avec son poème et sa fleur ce jour-là, à l'hôpital. Souvenir qui lui arracha un sourire mi-figue, mi-raisin et lui donna envie de disparaître sous la table.

Trop rapidement, son assiette de dessert se vida, et Aurore a regarda longuement, avec l'espoir qu'elle se remplisse encore - un peu façon Harry Potter. Mais le repas était déjà terminé, et Joshua se leva pour aller régler avant même qu'elle ait eu le temps d'esquisser un geste. Alors elle se renfrogna - parce qu'elle connaissait assez la valeur de l'argent pour détester qu'on lui offre quoique ce soit.

Elle finit par se résigner à l'idée - en se promettant de lui rendre la monnaie de la pièce en l'invitant dans un restaurant qu'elle appréciait, une fois que toute cette histoire serait réglée. Puis elle renfila son blouson et se dirigea vers Gino, qu'elle embrassa sur les deux joues, comme elle le fit avec Maria par la suite. Tous les deux lui rappelaient tellement ses grands-parents argentins...

Aurore fit alors demi-tour pour se trouver face à Joshua, souriant, la main tendue dans sa direction. Main qu'elle prit, après une infime hésitation. Elle surprit alors le regard de son agent, et entrelaça ses doigts à ceux du chanteur, juste pour l'énerver. Ce soir-là, il n'allait pas la surveiller, et mieux valait qu'il s'imagine qu'elle sortait avec Joshua plutôt que de connaître la vérité. Et sur cette pensée, elle salua une dernière fois Gino et Maria, avant de quitter le restaurant.

Encore merci pour le repas. C'était vraiment parfait.

Sauf la scène où il lui annonçait qu'il savait que sa vie n'était qu'un mensonge, mais Aurore choisissait de passer l'éponge. Il faisait de son mieux. Même, tout au fond d'elle, un brin de méfiance subsistait.


© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMer 1 Juil 2015 - 0:29

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
Elle est charmante, délicate, une véritable rose dans un monde d’épines. Gino et sa femme semblent sous le charme, acceptant ses baisers, me faisant sourire et j’entends bien la remarque du restaurateur qui m’insinue de ne pas la laisser filer celle-ci. Il est drôle, si seulement il savait. Malgré tout, je tends ma main à Aurore en me demandant si elle va la prendre, mais voilà qu’elle entrelace nos doigts. C’est assez inattendu à vrai dire, mais j’apprécie ce contact, bien qu’il ne doit être là que pour le jeu et la parade. C’est comme ça n’est-ce pas ? On ne doit pas s’attendre à plus l’un de l’autre non ? Ce serait un véritable suicide de toute façon. J’ai assez d’emmerdes. Je dois l’aider et retourner à mes préoccupations, c’est tout, ça sera déjà bien. On sort du restaurant, elle me remercie et j’ai un simple sourire aux lèvres en me dirigeant vers ma range rover pour nous mettre à l’abri de tout ça et des oreilles qui traînent parfois dans la rue. « De rien. » J’ouvre sa portière et la referme lorsqu’elle monte avant d’aller de mon côté et de démarrer rapidement en mettant de la musique pour qu’elle puisse envahir l’habitacle.

Je suis curieux, j’ai envie de savoir, de comprendre ce qui a bien pu lui arriver mais c’est mal non ? Surtout dans un cas comme ça, remuer le passé n’aurait rien de bien comme conséquence et j’en ai déjà assez sur le dos pour me rajouter un secret en plus. Pourtant, cette petite part de curiosité en moi meurt d’envie de savoir et de comprendre et je suis sûr qu’en piratant le système du FBI, j’arriverai connaître leur histoire, mais si je me fais prendre, c’est mon propre avenir que je risque. Allons Josh, ne fais pas l’idiot, c’est trop risqué pour ce coup-ci.

La route est assez silencieuse, à vrai dire, le restaurant n’est pas si loin de mon appartement et de la boutique et l’on se retrouve rapidement au Jody’s. J’entre le digicode rapidement avant de grimper à l’étage avec elle pour aller à l’appartement, faisant signe à mon ours de chien de ne pas être trop brute avec elle, il est imposant, mais absolument gentil et une fois quelques reniflements de faits, il s’en va pour aller s’allonger sous une fenêtre entrouverte à la fraîcheur de la nuit. Entre sa taille et son pelage, il doit avoir chaud. On ira se baigner à la crique demain. J’attrape mon ordinateur et le pose sur la table de la salle à manger avant de lui indiquer de faire comme chez elle. « Tu veux un milkshake ou autre chose ? » J’attends sa réponse pour me mettre en route, ça va être long et fastidieux de créer sa nouvelle identité, il faut que je fasse tout de mon côté pour ensuite les implanter sur le net l’air de rien. Un massage de front plus loin et je reviens avec nos grands verres. « Raconte-moi ce qu’Aurore faisait enfant, si elle avait un loisir, ce qu’elle aurait gagné comme prix, les écoles qu’elle aurait fréquenté, les villes, et pareil pour chaque membre de ta famille. » J’ouvre le bloc-note avant de la regarder longuement.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMer 1 Juil 2015 - 19:44

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
A l'extérieur du restaurant, Aurore se sentit brutalement exposée. Comme si la petite bulle intemporelle dans laquelle elle s'était trouvée pendant tout le repas avait disparu. Toute son angoisse, toute son anxiété avaient reparu. Comme au tout début.

Mais cette sensation d'instabilité ne dura pas, et disparut aussitôt qu'elle put s'asseoir dans la voiture de Joshua. Qui avait de la chance d'avoir une voiture. Elle-même n'en possédait pas, et n'avait obtenu le permis que récemment (après une dizaine d'essais infructueux). Elle devait se contenter des transports en commun et de ses pieds, tout comme elle allait le faire pour rentrer chez elle ce soir-là. Elle appréciait le confort de la voiture, et elle appréciait de ne pas avoir besoin de parler. La musique suffisait largement. La présence de Joshua avait aussi quelque chose de réconfortant. Elle se sentait libre de l'observer pendant qu'il conduisait.

Il n'était pas comme elle se l'était imaginé au début. Bien sûr, elle le connaissait vaguement de vue par le Jody's. Bien sûr, elle lui avait déjà parlé lorsqu'elle cherchait de la musique au magasin. Mais jamais elle ne se le serait représenté comme quelqu'un qui avait autant les pieds sur terre - il était célèbre, après tout. Et elle n'aurait carrément jamais imaginé qu'il puisse être un hacker à ses heures perdues. Malgré tout, elle appréciait qu'il ait le tact de ne pas poser de questions.

Aurore s'attachait trop vite aux gens, et elle le savait. En arrivant à Los Angeles, elle s'était pourtant juré de ne s'attacher réellement à personne. Ainsi, lorsqu'elle devrait repartir, la séparation n'allait pas être trop difficile. Facile à dire. Elle était si liée à Lorenzo, à Charlotte, à tant de personnes qu'elle ne pourrait jamais partir sans se retourner. Elle perdait peu à peu Isabel, et le réaliser lui serrait la gorge.

Mais elle ne put se perdre dans cette réflexion très longtemps; déjà, ils arrivaient, et déjà, la devanture du Jody's se dessinait devant eux. Ce qui arracha un sourire à la jeune femme. Elle aimait ce magasin plus que n'importe quel magasin à Los Angeles. Elle avait réussi à y passer plus de 4h sans voir le temps passer, une fois. Sans parler du fait qu'il y avait Jules, et Andreas, ce qui en avait toujours fait, à ses yeux, l'un des endroits les plus agréables de la ville.

Le magasin était un peu différent, de nuit, mais elle ne l'en appréciait que plus. Elle aimait l'odeur des vieilles partitions, la courbe d'un piano ou l'éclat des cuivres. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas joué... Elle se souvenait de ses leçons de piano, et de la corne qu'elle avait aux doigts après avoir joué de la harpe. Doigts qui étaient redevenus complètement souples, et totalement dénués de corne. Si elle réessayait la harpe, elle allait souffrir.

Elle suivit néanmoins Joshua jusqu'à l'étage, où était situé son appartement. Et vit l'énorme boule de poils qui les y attendait. Alors un immense sourire étira les lèvres d'Aurore, qui se souvint de son propre chien, et d'à quel point elle avait dû torturer cette pauvre bête quand elle était petite. Ce cher Cerbère avait été alternativement une licorne, un renne de Noël et un affreux loup-garou, au fil de ses jeux et de son imagination. Elle ébouriffa alors les poils de l'animal qui lui faisait face avec affection. Sans oublier qu'elle devait porter sur elle l'odeur du chat qui squattait son appartement. Et qu'elle avait appelé Chat. Parce que c'était cool.

Puis elle se redressa, et observa l'appartement de Joshua, qui était clair et lumineux. Probablement là qu'il ramenait ses conquêtes, ou les personnes à qui il devait créer de fausses identités. Au choix. A la proposition d'un milkshake, elle esquissa un sourire léger.

Un milkshake, ce serait parfait. Merci.

Et en plus, il cuisinait. Si elle s'y essayait, tout ce qu'elle parviendrait à faire serait de mettre le feu à l'immeuble. Ou empoisonner la pauvre victime qui aurait goûté sa préparation. Une vraie catastrophe. Cependant, l'air sérieux et concentré de Joshua interrompit ses divagations. L'heure n'était plus à la plaisanterie, et elle le savait bien.

La question du jeune homme la fit réfléchir un instant, et elle appuya son menton dans sa paume, sans le quitter des yeux. Et ce fut en le regardant droit dans les yeux qu'elle lui adressa en retour la question qui la taraudait depuis le début.

Je tiens juste à savoir si tu t'exposes, en faisant ça. Si toute cette histoire peut t'attirer des problèmes d'une quelconque façon, alors oublie.

C'était une question de principes; c'étaient ses problèmes à elle, et elle n'allait pas attirer Joshua dedans. Il lui avait laissé entendre qu'il avait lui aussi des ennuis, et il n'était pas question qu'elle lui refile les siens en bonus.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyMer 1 Juil 2015 - 22:08

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
Elle prend la même chose que moi et ça me décroche un petit sourire. La glace, je crois que je m’en passerai jamais dans la vie, même si ça me conduit à un diabète de vieillesse. Il n’y a qu’à voir mon congélateur pour se rendre compte, il en est rempli (sans compter les multiples glaçons pour faire de la glace pillée ou simplement les croquer comme ça en cas de fortes chaleurs). Je me concentre, sérieux comme toujours à mettre la bonne dose de glace et de lait, ajouter un peu de caramel pour donner un petit goût en plus, de la chantilly sur le haut avec du chocolat rappé et me voilà de retour vers elle pour y déposer les deux verres. Avec ce qu’on a mangé au restaurant, on pourrait se demander s’il nous reste de la place quelque part, mais je crois que la question ne se pose même pas lorsqu’il s’agit d’un milkshake et de chantilly.

« Je tiens juste à savoir si tu t'exposes, en faisant ça. Si toute cette histoire peut t'attirer des problèmes d'une quelconque façon, alors oublie. » Je lève alors mon regard sur elle. Si je risque quelque chose ? Oui et non. C’est pour la bonne cause après tout, ce n’est rien de mal, mais le fait de pénétrer des systèmes en lui-même est un fait punissable, sauf que j’ai mon sourire de conquérant sur la face. « Ils ne remonteront jamais jusqu’à moi. » Combien de hackers ne font jamais prendre. Il n’y a qu’à voir chez lez anonymous à vrai dire. Je fais craquer mes doigts plusieurs fois avant de me mettre dans la même position qu’elle. Elle est belle, vraiment belle, j’ai presque envie de mettre ça de côté pour simplement essayer de passer la nuit avec elle et panser nos plaies béantes avec quelque chose de doux, de tendre… C’est impossible ? Je n’en sais rien à vrai dire, j’ai l’impression que malgré ça, elle a un certain intérêt pour moi.

Lentement, je prends appui sur mes deux coudes avant de me pencher vers elle pour m’arrêter à quelques centimètres de son visage. Regardant d’abord ses lèvres, puis ses yeux, j’arbore un air charmeur sans aucun doute. Je suis comme ça, que je le veuille ou non. « Si tu ne veux pas avoir confiance en moi, crois au moins en mes capacités. » Le fait que je sois toujours ici prouve bien que je suis quelqu’un de bon dans ce qu’il fait même si je n’ai pas vraiment hacké quelqu’un depuis que Teru m’a demandé de l’aide, c’est comme le vélo, rien ne s’oublie. Maintenant, c’est simplement pour aider les autres. J’en viens à même à détester le fait de télécharger un film ou un CD maintenant que je suis dans l’industrie musicale. Je me rends compte de ce que ça peut faire à vrai dire. Je me remets à ma place avant de la regarder. « Tu sais, on peut soit bosser ce soir dessus, ou du moins, prendre en note et trouver des choses logiques à écrire, je ferai le reste seul plus tard… Soit tu restes avec moi, on passe du bon temps ensemble, et tu me donnes ça plus tard, mais j’ai le sentiment que si je ne le fais pas avec toi, tu ne le feras pas par toi-même pour ne pas m’attirer de soucis. » J’affiche une petite moue, mi-songeuse, mi-boudeuse.

« N’aies pas peur pour moi. Je sais comment faire pour ne pas avoir d’ennuis. » J’attrape mon verre pour boire en ronronnant à moitié, rien de telle que de la glace pour casser les mauvaises humeurs à vrai dire. C’est si bon, si délectable.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyJeu 2 Juil 2015 - 12:01

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Aurore aimait bien défier toutes les lois de la physique. Comme en faisant entrer un dessert supplémentaire dans son estomac déjà trop plein. Mais il n'y avait pas besoin d'avoir faim pour de la glace, n'est-ce pas? Ca se mangeait tout seul. D'autant plus que le milk-shake préparé par Joshua lui semblait tout à fait respectable. En attendant, elle allait être obligée de se dépenser le lendemain - probablement un combiné footing-natation-tir à l'arc. La peinture sur laquelle elle travaillait allait devoir attendre.

Tout comme un certain nombre d'autre choses. Elle surprit alors le sourire vainqueur de Joshua et secoua légèrement la tête. Pas question qu'elle l'entraîne dans cette histoire. Ils ne remonteront jamais jusqu'à lui? Elle ne doutait pas que le gouvernement n'échoue à cette tâche, en effet. Mais si un hacker plus doué passait dans le coin...

Puis cette pensée lui échappa, aussi vite qu'elle avait surgi dans son esprit, chassée par le mouvement de Joshua, son changement de position, et leur proximité soudaine. Elle vit alors comment il l'observait, le regard qu'il posait sur ses lèvres. Et se mordit la langue de surprise, avant de sentir le goût métallique du sang se répandre dans sa bouche. Même si elle n'aurait jamais jamais envisagé cette éventualité, Aurore aurait pu jurer qu'elle lui plaisait. Puis le regard du chanteur quitta ses lèvres pour ses yeux. Alors elle esquissa un sourire malicieux, le mettant silencieusement au défi d'essayer. Ose seulement.

La dernière personne à l'avoir ouvertement regardée de la sorte était sortie avec elle pendant plusieurs mois - avant de se révéler membre d'un gang et de vouloir l'assassiner, elle et toute sa famille, par vengeance. Visiblement, Aurore avait un don pour attirer les personnes avec qui elle n'avait aucune chance - le mauvais garçon, puis le chanteur célèbre.

"Si tu ne veux pas avoir confiance en moi, crois au moins en mes capacités", disait-il. Une façon de penser qui avait toujours été complètement opposée à sa philosophie. Elle avait toujours jugé les gens pour ce qu'ils étaient avant de les juger pour ce qu'ils pouvaient faire. Désormais, c'était différent, et elle n'accordait plus sa confiance aussi facilement. Question de survie, peut-être. De déception, aussi.

Joshua reprit sa place, et elle serra les doigts sur son verre gelé pour se rafraîchir les idées. Tout ça, c'était dans sa tête. Du moins, c'était ce dont elle parvint à se convaincre avant qu'il ne reprenne la parole. "Tu sais, on peut soit bosser ce soir dessus, ou du moins, prendre en note et trouver des choses logiques à écrire, je ferai le reste seul plus tard… Soit tu restes avec moi, on passe du bon temps ensemble, et tu me donnes ça plus tard, mais j’ai le sentiment que si je ne le fais pas avec toi, tu ne le feras pas par toi-même pour ne pas m’attirer de soucis." Déjà, il l'avait grillée. Si bien cernée qu'elle n'aurait pas réussi à se décrire avec plus de précision. Puis elle percuta sur quelques mots, et haussa un sourcil mi-interrogateur, mi-moqueur.

Du bon temps ensemble?

Une fois de plus, elle le mettait silencieusement au défi d'essayer, alors qu'un demi-sourire lui chatouillait les lèvres. Elle se connaissait bien, et, même si elle ne pouvait nier qu'il se passait quelque chose entre eux deux en cet instant, ni qu'il pouvait potentiellement l'attirer, elle savait qu'elle n'allait pas finir dans son lit ce soir-là. Parce qu'elle ne se jetait pas dans le lit de personnes célèbres, de un, et qu'elle n'avait jamais été la fille d'une seule nuit. Même s'il lui était déjà arrivé de franchir la ligne.

Mais elle se faisait probablement des idées, et par "bon temps", entendait quelque chose de radicalement différent. Comme cette histoire du "Amuse-toi" au sein d'un couple. Cherchant à savoir ce qu'il pensait, exactement, elle détailla chacun des traits de Joshua; la courbe de sa mâchoire, la ligne de ses yeux, chaque angle de son visage. Puis elle but un peu de milkshake (qui était excellent), et se pencha vers lui, comme si elle cherchait à lui confier un secret.

Très bien, je n'ai pas peur. Et je te dirai tout ce que tu veux savoir.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyJeu 2 Juil 2015 - 19:32

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
Ah, elle a tiqué sur la phrase la plus pêchue de toute ma tirade. Une bonne chose, quoi que, j’ai l’intime conviction que ça ne se finira pas dans un lit ce soir. Je ne sais pas si j’en ai réellement envie parce que ce qu’elle dégage, c’est tout sauf le fait d’être une fille d’une nuit. Du moins, je le sens comme ça et entre nous, j’aurai préféré être un joueur pour une nuit, là, si je joue, je risque de la briser avec tout ce que je vis. De toute façon, avoir quelqu’un dans ma vie en ce moment serait un pur suicide. Je tends le bras pour mettre le ventilateur en route, ça nous fera pas de mal, surtout à Rusty, avec le temps, il souffre de la chaleur. Il se fait vieux, je vais être de moins en moins présent, je me demande encore si je ne dois pas le laisser à mon père vraiment. Ça serait mieux pour lui. Il m’accompagne partout quand je reste dans l’immeuble durant la journée, mais je crois qu’il aurait besoin de tranquillité, du jardin avec le bassin pour patauger malgré les carpes.

Malgré ce que je pense, elle joue à son tour. Je la vois cette pointe de défi dans ses yeux. J’ai bien envie de passer à l’action, mais je ne sais pas si c’est vraiment une bonne chose. Aish, elle me fout mes pensées sans dessus-dessous. J’arbore un sourire à sa dernière remarque avant d’attraper mon ordinateur tout en continuant de scruter son visage pour lancer un bloc-notes. « Raconte-moi la vie que tu t’es inventée. » C’est tout ce qu’il me faut pour le moment. J’ai un petit sourire en coin et lorsqu’elle s’y hasarde enfin, je commence à tout prendre en notes pour pouvoir ensuite créer un peu plus d’information en me basant sur ce qu’on peut trouver facilement dans le net. Ça va être un travail de longue haleine, mais l’album est quasiment terminé, il ne me reste que la dernière musique, le shooting et le lancement avant la tournée. Ça va me laisser un peu souffler, et du temps pour terminer tout ça d’ici septembre. Un soupir interne me prend malgré tout en pensant à tout ça. J’ai hâte de repartir sur scène. Ça me fera un bien fou.

Après au moins deux heures à écrire tout ce qui lui passait, je referme le pc avant de me masser le visage et de voir nos deux verres vides. Sagement, je me lève pour revenir avec des verres de limonade au citron vert bien fraîche, ça fait toujours du bien par où ça passe, mais au lieu de les mettre sur la table de la salle à manger, je les dépose sur la table basse et m’installe sur le canapé en lui faisant signe de venir. « Je crois qu’on a bien travaillé. Un regard vers l’horloge, minuit trente déjà. Enfin, pour moi, c’est relativement tôt vu que je vais rarement dormir avant 3h du matin. Après un étirement et un micro bâillement, je la regarde en souriant. « Tu n’es pas une femme d’une nuit n’est-ce pas ? » Je l’observe longuement, détaillant son visage mince, sa bouche fine mais désirable, ses yeux rieurs et inquiets à la fois, sa chevelure, pour finalement lui replacer une mèche derrière l’oreille et venir l’embrasser au coin des lèvres. « J’avais envie. » Pour qu’elle comprenne que ce n’est pas une requête que je demande en contrepartie d’un service. Je vais l’aider pour ma propre volonté, pas pour coucher avec elle ou espérer des baisers. « Juste envie. » Je caresse sa joue du bout des doigts, puis son menton avant de sourire.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyJeu 2 Juil 2015 - 23:22

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
L'ambiance ne cessait de changer, entre eux, à souffler le chaud et le froid. Elle fut presque rassurée - et déçue - lorsqu'il s'installa pour l'interroger sur la vie qu'elle s'était composée. Et, étonnamment, l'exercice lui fut plus douloureux qu'elle l'avait imaginé. Tirer un trait sur tous les souvenirs d'Isabel, sur toutes ses expériences, ses erreurs, ses bêtises, ses jeux, ses moments en famille, ses réussites, ses amis, sa vie lui portait un coup au coeur. Elle avait le sentiment d'effacer Isabel, d'effacer tout ce qu'elle avait été pour la remplacer par des mensonges. Et pourtant, elle était lancée, et se s'interrompait pas dans son histoire. Elle lui parla de ses parents, prétendument américains; elle lui parla de son petit frère et buta sur son faux prénom; elle lui donna sa fausse date de naissance, et réalisa que son véritable anniversaire approchait, et que personne n'était au courant; elle lui révéla les activités d'Aurore, le piano, la peinture, les concours scolaires et les défis scientifiques. Elle mêlait si étroitement sa vérité à ses mensonges qu'elle ne savait plus où commençaient les uns et ou s'arrêtait l'autre. Et elle parlait, parlait, sans s'arrêter, laissant son imagination prendre le dessus, tout comme quand elle racontait des histoires à Leo pour l'endormir. Les boucles brunes de son frère lui manquaient, sa démarche sautillante aussi, et sa petite bouille pleine de supériorité, comme si le monde lui appartenait. Alors sa gorge se serra si douloureusement qu'elle dut faire une pause pour respirer et chasser ses larmes. Juste un instant. Avant de reprendre son histoire, encore et encore.

Elle en oublia presque la présence de Joshua, qui, dans un sens, était réconfortante et l'empêchait de se noyer dans ses souvenirs. Un bref instant, elle se demanda où il trouvait le temps de faire tout ça, avec les différentes activités entre lesquelles ils jonglait - le magasin, sa carrière... - et surtout, surtout, pourquoi il prenait le temps de faire tout ça. Il ignorait tout d'elle et de sa vie. Il ne connaissait même pas son prénom.

A tellement parler, elle ne vit pas le temps s'écouler. Ne remarqua qu'elle n'avait plus rien à dire uniquement lorsque le flux de mots sortant de sa bouche se tarit de lui-même. Elle se sentait étonnamment fatiguée, alors qu'elle n'avait absolument rien fait, si ce n'était parler. Son verre de glace était fini depuis longtemps, et elle remercia Joshua lorsqu'il lui apporta de la limonade - ce qui apaisa sa soif d'avoir parlé de manière ininterrompue. Et s'installa à ses côtés sur le canapé, où elle s'enfonça confortablement.

Ce fut la question de Joshua - une constatation, plutôt - qui la fit se redresser et ouvrir les yeux,en le détaillant un instant en silence. Ils avaient dépassé le jeu, désormais. Alors un infime sourire étira lentement ses lèvres.

Non. Je suis rarement la fille d'une seule nuit.

Parce qu'elle avait toujours recherché de la stabilité - malgré quelques dérapages, parfois. Même si sa propre vie n'avait rien de stable, en cet instant précis. Tout n'était que mensonges autour d'elle, et elle se raccrochait à sa stabilité émotionnelle. Ce qui ne l'empêcha pas de ne plus bouger lorsque Joshua remit l'une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, avant de l'embrasser sur le coin des lèvres. Ce qui n'était pas l'embrasser à proprement parler, mais qui n'était pas rien non plus.

Puis ces simples mots, et ce contact sur sa joue et son menton, comme les lignes de feu ou de glace, elle ne savait pas trop. "J’avais envie. Juste envie." Envie de? Passer la nuit avec elle? L'embrasser? Les deux? Elle avait du mal à formuler une pensée cohérente. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle avait envisagé de déraper, de déroger au "Pas la fille de juste une nuit". Plusieurs fois, alors qu'elle parlait et qu'elle avait tout le loisir de l'observer. Elle l'avait envisagé, et elle en avait eu envie, même. Puis elle en était à chaque fois parvenue à la même conclusion. Elle ne le pouvait pas, pas ce soir-là. Par tous, par lui, par elle-même, ç'aurait été vu comme une compensation de ce qu'il avait fait pour elle. Et elle n'était pas comme ça. Ce ne serait pas un paiement.

Puis elle cessa de réfléchir et l'attrapa par le col de sa chemise pour l'attirer à elle et l'embrasser. Sans se préoccuper des conséquences. Pour le remercier de ce qu'il faisait pour elle, de s'exposer, d'être garant de son secret, pour la soirée, pour tout. Et ses derniers mots s'échappèrent dans un souffle.

Moi aussi, j'avais envie.

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptyVen 3 Juil 2015 - 10:34

avatar
Invité
Invité

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Joshua ∞ Aurore
Cherry blossom romance
Je ne m’attendais pas vraiment à ce qu’elle m’attrape de la sorte par la chemise pour m’embrasser avec un impulsion nouvelle et je frissonne faiblement contre elle en participant à l’échange avec plaisir avant de venir lui caresser la joue, puis de lui tenir la nuque. Lorsqu’elle se décroche de mes lèvres, je la regarde longuement en détaillant à nouveau son visage mais en m’attardant sur ses lèvres un peu plus longtemps qu’ailleurs. Elle a activé mon envie avec ce baiser alors, j’en profite pour lui en revoler un long et affamé, une main tenant sa nuque, l’autre caressant sa cuisse alors que mon corps large se penche sur le sien. Ça fait un moment que je n’avais pas goûté à une douceur féminine comme ça. Contrairement à ce qu’on pense, j’essaie de ne pas faire d’excès en tournée, je suis tellement fatigué par les concerts, les répètes, les voyages de toute façon, mais je n’ai surtout pas envie de me donner une sale image. Alors, être contre elle ce soir, ça me donne vraiment, vraiment envie d’aller plus loin, pourtant, je me souviens de ses paroles et même pour moi, je me dis le faire maintenant reviendrait à avoir une compensation pour ce que je fais. Alors j’arrête notre baiser dans un soupir à la fois content et grognant avant de lui sourire en caressant sa joue pour me reculer lentement et me remettre assis avant de regarder le vide, puis d’attraper ma boisson pour me rafraîchir les idées. Finalement, après quelques minutes de silence, je ris faiblement. « Je ne pensais pas que ça se passerait comme ça. » Vraiment pas, mais après tout, c’est agréable comme moment, c’est toujours quand on ne d’y attend pas que les choses sont les plus intéressantes, enfin, à mon sens. Mais est-ce qu’elle acceptera qu’on se revoit ? J’aimerai bien je crois et en même temps... ça serait du suicide émotionnel avec tout ce qui se passe déjà. Aish, je réfléchis vraiment trop. J’aimerai bien être comme Andy parfois et simplement me laisser porter par les choses sans chercher le pourquoi du comment constamment. Je frotte faiblement mon genou en me rendant compte que c’est une phase un peu étrange. Se retenir pour du sexe, mais ne pas savoir quoi dire. J’aimerai bien lui demander son vrai prénom, mais je crois qu’elle ne me le dira jamais. « Il se fait tard, je fais te raccompagner. Ça nous fera faire une balade. » Je regarde mon ours qui sort de sa torpeur. On a pris l’habitude d’aller se promener la nuit maintenant, c’est plus simple. Elle est d’accord et on termine nos verres avant d’y aller. Rusty monte à l’arrière et je lui ouvre le toit pour lui laisser de l’air avant de démarrer vers le lieu de vie de la jolie brune. Le chemin se fait au rythme de la musique qui passe à la radio et nous arrivons rapidement. « Merci pour la soirée. Malgré tout, j’ai passé vraiment un bon moment. » Je me penche pour l’embrasser encore. « J’espère qu’on se reverra. »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua EmptySam 4 Juil 2015 - 17:43

Leonor I. Wayland
Leonor I. Wayland
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 23
Date d'inscription : 01/03/2015
Prénom : sarah
Célébrité : sophie cookson
Crédit avatar : eugénie la plus parfaite ♥
Messages : 277
Nationalité / origines : mi américaine, mi danoise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : son ego. relation exclusive.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : doctorat en littérature française et mineure en grec et latin, huitième année
Adresse de résidence : campus
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : ex aurore i. carstairs
Voir le profil de l'utilisateur

Cherry blossom romance • Aushua Empty




cherry blossom romance
Bon d'accord, elle avait vraiment tout foiré, sur ce coup-là. Elle n'avait accepté l'invitation que pour faire comprendre à Joshua qu'elle n'était pas du tout intéressée. Et elle l'embrassait? On ne pouvait pas dire que c'était une réussite. Pas du tout, même. Toute la soirée, ils avaient été comme une allumette au-dessus d'un bidon d'essence. Et boum.

Elle l'avait embrassé, avec une fièvre qu'elle ne se connaissait pas, et il avait répondu, avec plus de fièvre encore. Et elle s'était complètement moquée du fait que, à peine quelques heures plus tôt, elle ne le connaissait presque pas. Elle s'était moquée du fait qu'ils n'avaient aucune chance ensemble. Elle s'était moquée du fait qu'elle ne lui faisait pas entièrement confiance. Elle avait tout balayé, sans regret.

Certes, elle ne pouvait pas prétendre que ça n'avait pas été monstrueusement agréable. Pas sans mentir. Chacun de leurs contacts lui faisait un peu plus oublier toutes ses intentions initiales, toute sa raison. Heureusement que Joshua en possédait suffisamment pour deux. Ce ne fut que lorsqu'il mit fin à l'étreinte qu'elle réalisa la stupidité de son geste - et qu'elle se souvint de comment respirer. Son coeur battait bien trop vite, et elle avait chaud; alors elle imita automatiquement Joshua et vida son verre glacé d'un trait. Ce qui lui valut un banal brain freeze, qui avait le mérite de lui embrouiller encore plus les idées. Elle se massa les tempes, alors que le visage d'Enzo s'imposait à son esprit - ce visage qui n'avait aucune raison de s'imposer à son esprit à ce moment-là, même si c'était carrément étrange, entre eux, parfois. Mais pas autant que ça l'était en cet instant-là avec Joshua.

Le sol d'un appartement ne lui avait jamais paru si fascinant (et en bonus, il lui permettait de se fixer le temps de réorganiser légèrement ses idées). Alors qu'elle ouvrait la bouche pour s'excuser - d'ailleurs, elle ne savait pas trop pourquoi; ça lui semblait juste... normal - ce fut Joshua qui prit la parole. Et lui arracha un premier sourire amusé, quoiqu'un peu hésitant.

Moi non plus. Ce n'était pas prévu. Désolée.

Mais le dernier mot sonnait faux. Un autre silence s'installa, jusqu'à ce que Joshua le brise et lui offre de la ramener - ce qui était sans conteste la meilleure chose à faire. Même si elle aurait bien mérité une longue marche dans le noir et la fraîcheur de l'air nocturne pour lui faire considérer toute la portée de son geste. Ce qui aurait été bien pire si elle avait dérapé jusqu'au bout - et ç'aurait été le cas si Joshua n'avait pas tout interrompu. Et elle lui en était profondément reconnaissante pour ça. Alors elle accepta l'offre.

Rapidement, trop peut-être, elle reconnut le porche de son immeuble un peu décrépi à Northeast. C'était loin de l'université, mais c'était mieux. Et puis ses fédéraux lui servaient de taxi en même temps que de baby-sitters. D'ailleurs, ils devaient probablement être occupés à blâmer sa conduite irresponsable, et mettre tout ça sur le dos de ses parents.

Puis Joshua brisa le silence, une fois de plus. "Merci pour la soirée. Malgré tout, j’ai passé vraiment un bon moment." Malgré tout. Elle avait tout gâché. Et regretta une fois de plus de s'être laissée emporter de la sorte. Il lui en voulait, et ça lui paraissait tellement évident. Elle s'était jetée sur lui comme une groupie. Idiote. Au point qu'elle fut surprise qu'il l'embrasse encore. Ce qui la fit reconsidérer sa position, et penser que peut-être qu'au fond, non, il ne lui en voulait pas. Et la toute dernière phrase du jeune homme lui confirma cette dernière idée. Et lui arracha un sourire. "J’espère qu’on se reverra."

Moi aussi. Bonne soirée.

Elle aussi, elle espérait le revoir. Elle aussi, elle avait passé un bon moment. Alors elle lui adressa un dernier sourire et entra dans son immeuble, avant de mettre un bon moment à faire rentrer la clé de son appartement dans la serrure. Tout ça pour recevoir le regard accusateur de Chat, qui feula en la jugeant ouvertement. Alors elle lui jeta un regard noir et se laissa tomber sur son lit.

Toi, la ferme. Ne me juge pas, ou tu pourras aller chercher tes repas ailleurs. Ingrat.

THE END

© charney



invictus
beyond this place of wrath and tears, looms but the horror of the shade, and yet the menace of the years finds, and shall find, me unafraid. it matters not how strait the gate, how charged with punishments the scroll. i am the master of my fate: i am the captain of my soul. ©️ pathos
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cherry blossom romance • Aushua   Cherry blossom romance • Aushua Empty

Contenu sponsorisé

Cherry blossom romance • Aushua Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cherry blossom romance • Aushua
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et jor 'fin... ouais on s'comprend ! →Cherry←
» ■ cherry lips, crystal skies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: