Partagez
 

 Teshua • Lovekiller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyMer 24 Juin 2015 - 23:10

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843cUne invitation. Je l’attends depuis le jour de l’enlèvement. Je voulais qu’il me dise de venir depuis que ça ne va pas et pourtant, ça a pris un temps infini. Furieux, je balance mon téléphone sur le lit avant de partir m’enfermer dans ma salle de musique à côté de la chambre et de commencer à pianoter quelques accords. Connard. Enfoiré… 새끼-야. Pourquoi ça fait mal hein ? Pourquoi j’attendais autant ça ? Je me sens complètement stupide et incroyablement con à vrai dire. Pourquoi est-ce que je suis en colère ? Comment aurait-il pu voir ou comprendre ? Il est à des années lumières de tout ça avec sa parfaite femme et leur bébé à naître. Je devrai être jaloux de Teru, j’espérai tellement vivre ça avec Riley. Mais c’est l’inverse, je suis jaloux d’Heloise et je me trouve horrible et monstrueux. C’est pas moi, ça n’a jamais été moi. Je n’ai jamais eu ça pour un homme et là, il brise tout ce que j’ai pu concevoir ou croire de moi. Allez Josh. Ignorer ça ne sert à rien, l’affronter, c’est une bonne chose. Il n’est qu’un ami, il ne sera toujours qu’un ami. Une main dans mes cheveux, encore quelques accords sur le piano et je rejoins la chambre en vitesse pour dire que je serai là et que j’apporte le dessert. Il n’est pas à moi, il n’est pas pour moi et je n’ai rien à faire avec un autre homme même si je ne dénigre pas ceux qui aiment ça. C’est juste pas moi hein ? Oui, c’est ça. J’aime les femmes. Il n’est qu’une… qu’un tourment momentané. Ce n’est rien. Tout ira bien. Je pars à la cuisine pour regarder ce que j’ai dans le frigo pour faire un dessert, j’ai le temps… finalement, ça sera un vacherin, je le transporterai dans une glacière. J’ai envie de glace, comme  chaque fois que le moral ne suit pas, mais aussi quand je suis content. Je lui dirai que je suis content de le voir. C’est vrai de toute façon. Il est si spécial. Une fois le tout de fait, j’enfile un short blanc et une chemise en jean simple, ma besace et la glacière, entraînant Rusty avec moi. Je sais que ça ne gênera pas là-bas et j’ai pas envie qu’il passe encore une soirée seul mon pauvre gros. Le temps passe vite aussi pour lui et il a déjà 11 ans. Une fois en voiture, j’ai la tête ailleurs même si mes yeux sont rivés sur la route. On arrive en un seul morceau, l’ascenseur est à nous, je suis feignant ce soir. Je toque et attends de pouvoir entrer avant de lui sourire et de regarder les cartons un peu partout. « Tu me diras quand tu as besoin d’aide pour le déménagement ? » Je lui souris avant de lui donner la glacière. « Mets vite ça au froid ! Fais maison ! » Je souris avant de le regarder, puis de vite détourner le regard pour observer l’appartement. Il vit bien son coloc. M’enfin, moi aussi. « Alors, ça se concrétise, tu es heureux ? » J’essaie de l’être pour lui… pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 0:13

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty

Ouf, il va venir, tant mieux. Je soupirais de soulagement avant de me passer une main dans la nuque. Joshua n'allait pas bien en ce moment, c'était clair comme de l'eau de roche et pour le coup, je devais avouer que j'aurais du réagir plus vite. Cependant, on ne se connaissait pas depuis si longtemps que ça, lui et moi, alors même si j'avais bien remarqué que ce gars qui souriait pourtant non-stop me semblait un peu distant dernièrement, je n'avais pas non plus osé trop prendre les devants. Je n'étais pas son meilleur ami, je crois... enfin, je sais pas... mais on était en phase de le devenir, en tout cas, je crois... alors voila, malgré tout le reste à faire, malgré le fait que j'avais attendu pour laisser ses proches s'occuper de lui, les choses n'avaient pas trop changé, alors il fallait bien que je réagisse à mon tour. Un sms, et puis je repris les rangements. Ah... emménager avec Helo. J'étais content et en même temps, ça me faisait peur. Peur de vraiment me poser, peur de finir enfermé dans une routine qui me bloquerait dans mes ambitions et dans ma joie de vivre sur le long terme... peur de devenir un mauvais père. Des peurs de connard, quoi. Tout ça allait beaucoup trop vite, on n'avait pas eu le temps de se préparer et le petit arriverait pourtant d'ici le début de l'automne. Mon garçon, si tu savais comme je stresse de faire des erreurs avec toi... et ce n'est pas tes grands-parents qui étaient là pour rassurer ton père. Quand à Heloise, j'avais bien compris que de son côté, elle avait quasiment perdu tout soutien familial, ce qui m'énervait profondément. Est-ce qu'eux aussi la blâmaient pour l'accident du paternel ? Elle comptait vraiment sur Toma et moi, sur bien des plans, hein ? Tout ça alors que je n'avais même pas encore de job stable, ni rien. Le gamin, faudrait qu'il s'accroche... je sais qu'on fera tout pour lui, pour qu'il aille bien, mais n'empêche que voila... s'il débarquait avec 15 maladies infantiles et je ne sais trop quoi, ça risquait d'être chaud. Un petit coeur de lion, ça serait cool. Hm. Je lançais un coup d'oeil a Hawaï en penchant la tête sur le côté, puis partis prendre mon téléphone pour contacter ma petite amie immédiatement, afin de lui laisser un whatsapp : Leo ?

Je reposais doucement l'appareil, puis pris une grande inspiration avant de sourire et de me reposer derrière mon synthé en attendant que le chien me prévienne de l'arrivée de Josh à coup d'aboiements... ce qui arriva plus vite que je le pensais. Sans trainer, je lâchais donc tout ce que j'étais en train de faire, puis trottinais jusqu'à la porte pour ouvrir à mon ami avec un grand sourire. Oh, il a pris son ours avec lui ! « Tu me diras quand tu as besoin d’aide pour le déménagement ? Mets vite ça au froid ! Fais maison ! » Ah, ben de la bouffe, c'était le meilleur 'bonjour' qu'on puisse faire dans cette maison. « Oh ? C'quoi ? De la glace ? Venez ! T'en fais pas, ça ira, on a engagé des déménageurs pour pas s'embêter... » Je pris le carton sagement en laissant les deux entrer dans l'appartement, puis hochais brièvement la tête avant de la pencher un peu sur le côté face au regard fuyant du jeune homme. Ouais... il a plein de trucs à dire pour combler le vide et il évite de tourner la conversation sur lui... je connaissais cette tactique, heureusement que Toma avait appris à la déjouer pour me faire parler. Quoi qu'il en soit... jouons un peu le jeu. Je me dirigeais sagement jusqu'à la cuisine pour poser le vacherin (OUAH) au congélateur, puis nous servis de la limonade faite ce matin, ainsi que de l'eau pour son chien. « Oh, ouais ! Enfin c'est stressant, je crois que je ne me suis jamais autant remis en question de toute ma vie... j'imagine que c'est normal ? » Je haussais les épaules avant de m'assoir en tailleurs à côté de lui, puis souris à nouveau en lui lançant un regard attentif en coin. « T'as encore pris du volume depuis la dernière fois, la vache... » Vu qu'il possédait une ossature assez forte de nature, sa musculature lui allait bien, mais ça n'aurait pas fait le même effet sur un autre. Il passait son temps à la salle de sport pour se vider l'esprit ? Curieux, je pokais son bras gauche du bout de l'index, puis étouffais un rire. « Ca va, toi ? »


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 0:37

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843c « Oh ? C'quoi ? De la glace ? Venez ! T'en fais pas, ça ira, on a engagé des déménageurs pour pas s'embêter... » « Un vacherin, glaces et meringue, combo unique et parfait ! C’est un truc français ! » Ma mère adore ça et elle m’a contaminé. Chocolat café et chantilly, j’espère que Teru appréciera autant que moi ce truc. J’aime tellement la glace. Le sport comble tout ce que je peux bouffer de négatif en ce moment. Si un jour, je deviens vieux, j’aurai du diabète et je serai un patient infernal. Des déménageurs ? Avec une femme enceinte, j’imagine que c’est mieux et Toma ne doit pas encore avoir le droit de porter trop de choses. Dommage. J’aurai pu me rendre utile, montrer que je veux le bonheur de son couple même si au fond, j’aimerai qu’il se brise. Aussi horrible que ça puisse paraître.

« Oh, ouais ! Enfin c'est stressant, je crois que je ne me suis jamais autant remis en question de toute ma vie... j'imagine que c'est normal ? » « Sans doute. » Quand Holly est tombée enceinte, je crois que tout ce que j’y voyais était négatif au possible. Je l’ai poussé à l’avortement et je sais qu’elle m’en veut encore pour ça mais étrangement… j’en suis incroyablement soulagé. Je n’ai pas de doute sur les capacités de Teru en tant que Père ou sur le côté maternel d’Helo, mais personnellement, non, je ne suis pas prêt à ça et je sais que je serai un père laxiste. Ce qui n’est pas du meilleur effet pour la santé mentale des gosses. Autant rester un oncle ou un parrain, genre, vraiment. Enfin, pour le moment, c’mieux comme ça.

« T'as encore pris du volume depuis la dernière fois, la vache... » Je le regarde en papillonnant des yeux. Du volume ? Avant de regarder mon corps en souriant faiblement. « Ah ça… » Il faut dire que je passe quatre heures par jour en salle de sport maintenant, après, je suis à la boutique et le soir je compose jusqu’à des heures indécentes, me laissant quatre heures, parfois moins pour me reposer. J’ai toujours été insomniaque de toute façon. Ça me va ce rythme de vie, même si parfois, j’me dis que je ne ferai pas de vieux os à agir comme ça. Au moins, je vis vraiment. « J’ai une meilleure condition physique, j’aurai moins mal au dos et ça entraîne mes poumons, je suis content. » Et fier ? Oui un peu. Maintenant, je suis fier de mon corps.

« Ca va, toi ? » demande-t-il alors en touchant mon bras. Je regarde sa main un moment en déglutissant lourdement avant de sourire à nouveau tout en le regardant. « Je vais bien. » Non, c’est faux, ma vie est un bordel monstre et tu es l’une des causes mais je peux rien dire n’est-ce pas ? « L’album avance bien ! » Même si ce n’est pas assez rapide pour le producteur qui voudrait que je quitte la boutique mais non, hors de question. « Par contre, on rame au Jody’s… Andreas est remarquable, vraiment, mais il lui manque des bases en musique et dans la connaissance des instruments pour vraiment être efficace, c’est là que j’interviens, mais avec ma carrière, ça devient compliqué et on a pris des étudiants en musique, mais ils sont souvent perdus quand même… J’aimerai bien pouvoir placer quelqu’un en qui on aurait une totale confiance pour ça…. » Lui par exemple. Mais j’me demande s’il a vraiment besoin d’un travail avec l’aide de ses parents. « M’enfin… » Je ne peux pas lui demander ? Si ? S’il a envie, il rebondira dessus… J’espère.

« J’imagine que tu dois être chamboulé avec le bébé qui arrive soudainement, mais je trouve que vous vous en sortez bien ! Sincèrement. T’as pris les devants, tu te remets en question, t’as sûrement la trouille. Y’a que les bons pères qui sont capables de ce genre de sentiments. Les gars sûr d’eux ou qui s’en foutent, là, c’est inquiétant. Et puis, Heloise a l’air d’avoir la tête sur les épaules. Si tu as une bonne maman en exemple, tu pourras être un bon papa. » Je lui tapote doucement l’épaule avant de regarder les chiens qui jouent ensemble sur la terrasse. « Pardon, j’ai même pas pensé à te demander si je pouvais le prendre. Mais il se fait vieux, j’avais pas le cœur à le laisser encore seul… »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 13:36

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty

Je hochais doucement la tête lorsqu'il me parla de sa condition physique, gardant mon sourire de circonstance, y compris au moment de remarquer sa réaction de... gêne ? À mon geste. Hé ? Josh, y'a vraiment un truc qui ne tourne pas rond, hein ? Quoi qu'il en soit, je poursuivis tout de même la conversation en restant attentif à tous les signaux qu'il pouvait m'envoyer au sujet de son état émotionnel général, mais à part un « Je vais bien », il ne m'accorda rien. Il va bien, ou plutôt, son album va bien. Aisch ! Saekki yah... « Par contre, on rame au Jody’s… Andreas est remarquable, vraiment, mais il lui manque des bases en musique et dans la connaissance des instruments pour vraiment être efficace, c’est là que j’interviens, mais avec ma carrière, ça devient compliqué et on a pris des étudiants en musique, mais ils sont souvent perdus quand même… J’aimerai bien pouvoir placer quelqu’un en qui on aurait une totale confiance pour ça… » Je clignais un peu des yeux avant de boire une gorgée de limonade, me pinçant les lèvres à la fin pour les humidifier avec ma langue, tout en réfléchissant à son problème. « Oh ? Ben je peux dépanner le temps que tu trouves quelqu'un de qualifié, si tu veux ? » Ben ouais... j'y voyais pas d'inconvénients et de toute manière, je ne faisais pas grand chose de ma semaine, à part bosser sur mes compositions et mon audition d'août. C'est pas de la vantardise, mais je suis quand même bien calé en musique, pour beaucoup de raisons. Mon père est un fan incontesté de hardrock et ma mère joue encore du violoncelle, parfois, pour des petits concerts privés avec quelques proches, alors sans compter le nombre d'amis qu'ils ont dans le milieu... ça m'a donné de bonnes bases. Si on rajoute à ça mon oreille absolue qui m'a poussé à fouiller le domaine a fond parce que c'était facile et intéressant pour moi, du jazz au metal, qu'on y additionne ma formation théorique en conservatoire et à l'université, ainsi que quelques autres petits détails... je pense pouvoir répondre avec plus ou moins d'assurance à une question technique si on me la pose dans son magasin, oui. Quoi qu'il en soit, je me mis à taper un peu dans mes mains, joyeusement, à l'idée de pouvoir aider. « J’imagine que tu dois être chamboulé avec le bébé qui arrive soudainement, mais je trouve que vous vous en sortez bien ! Sincèrement. T’as pris les devants, tu te remets en question, t’as sûrement la trouille. Y’a que les bons pères qui sont capables de ce genre de sentiments. Les gars sûr d’eux ou qui s’en foutent, là, c’est inquiétant. Et puis, Heloise a l’air d’avoir la tête sur les épaules. Si tu as une bonne maman en exemple, tu pourras être un bon papa. » Et comment que je suis chamboulé... j'arrête pas de saouler Toma avec des questions parfois absurdes, d'ailleurs... mais ça me fait plaisir que Josh pense que je pourrais m'en sortir. J'étouffais donc un petit rire un peu nerveux, puis lui fis un signe avec les doigts d'une main pour lui montrer que j'avais carrément les boules. « Merci, mec... je m'attendais à tout sauf à ça cette année... mais ça nous obligera à nous focaliser sur quelque chose de positif, au moins. » Entre Helo et Blake et moi et mon... traumatisme de cet hiver qui revenait régulièrement me hanter la nuit, je pense que ce sera bien d'avoir l'esprit occupé. « Ah, t'inquiète pas, c'est cool ! Hawaï aime presque tous les chien, de toute manière ! » Enfin... surtout les chiennes, mais bon, j'imagine qu'on pouvait pas en attendre moins de mon toutou. Quoi qu'il en soit, monsieur Armstrong était parvenu à faire dévier le sujet sur moi encore une fois, tout discrètement, alors que je voulais qu'on se concentre sur sa personne... mais ça prend pas avec tonton Teru. « Bon ! On va goûter ce vacherin ! C'est super, ça fait un siècle que je n'en ai pas mangé... on en avait souvent à la maison, quand je vivais à Genève. » Et après avoir tapoté son genou, je me levais pour aller préparer deux portions, puis revenir en lui tendant sa coupe, attaquant ensuite la mienne lentement, suçotant la cuillère sans me presser pour bien profiter du goût en bouche, au point d'en avoir un soupir de bien-être alors que je fermais les paupières un instant. « Hnn... tu devrais ouvrir un resto...»


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 14:10

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843c « Merci, mec... je m'attendais à tout sauf à ça cette année... mais ça nous obligera à nous focaliser sur quelque chose de positif, au moins. » « En même temps, je crois qu’à nos âges, on s’attend jamais vraiment à ça. » Surtout qu’ils ont une relation relativement nouvelle, alors bon, ça doit rajouter un poids au truc, mais je sais qu’il aime, ça se voit à la façon dont il en parle et le fait qu’ils soient un jeune couple ne devrait pas trop leur porter préjudice, enfin j’espère. C’est pour ça aussi que je dois me ravaler mes sentiments intensément. J’ai rien à voir dans l’équation. Je dois être un bon acteur, je ne dois pas montrer que ça me perturbe, qu’il me perturbe. Il faut que je me foute un bon gros coup de pied au cul pour paraître à nouveau normal. Les nord-coréens n’auront pas ma peau ni la leur et si je continue d’agir trop bizarrement, ils vont poser des questions et à force, je n’arriverai plus cacher la situation. Autrement dit, je vais bien, tout va bien. « Ah, t'inquiète pas, c'est cool ! Hawaï aime presque tous les chiens, de toute manière ! » J’observe les deux gros qui semblent être bien amis. C’est étrange, ils me font penser à nous. Rusty avec sa carrure et son côté ours bourru, Hawai avec sa finesse et son intelligence. J’ai un sourire au coin des lèvres. « Rusty s’entend mal avec les autres mâles normalement… Il est pas castré, c’est un alpha dominant qui se bat la plupart du temps. » Non vraiment, on dirait moi… C’est flippant. « Bon ! On va goûter ce vacherin ! C'est super, ça fait un siècle que je n'en ai pas mangé... on en avait souvent à la maison, quand je vivais à Genève. » Dieu merci, il me sort de mes songes et je le regarde se lever en souriant toujours. « C’est beau Genève ? Je suis allé en France, mais jamais en Suisse. » Un jour peut-être, comme pour la Corée, un jour, j’y retournerai, mais quand, c’est une autre question. J’attrape l’assiette en souriant avant de le laisser commencer à déguster, puis d’y planter ma cuillère pour apprécier. La glace, il n’y a rien de meilleur, vraiment. « Un resto ? » Je le regarde en riant. « J’aime cuisiner, mais si j’ouvre un restaurant, je pense que j’aurai plus de temps pour dormir. » Je secoue la tête en gloussant doucement avant de soupirer comme lui et de me mettre un peu plus contre le dossier du siège, observant la ville par la vue que nous offre la terrasse et la baie vitrée. J’adore cet appartement, si un jour Toma le vend, je lui rachète. « Cuisiner pour les gens qui sont importants, ça me suffit. » Je suçote ma cuillère négligemment en arrivant presque au bout de ma part avant de l’observer quelques instants, puis de détourner le regard. « Alors sinon, tu vas refaire quand un concert ? J’espère pouvoir y assister cette fois. » Parce qu’il est vraiment un excellent compositeur… Et musicien. « D’ailleurs ! » Je me tourne vers lui. « J’ai pas rebondi dessus parce que je réfléchissais, mais si tu veux aider au Jody’s, ça sera super, Andy te fera le contrat, c’est lui qui gère ça ! Et puis, j’me demande… J’aimerai bien faire une musique spéciale sur l’album, juste de la musique, le producteur est d’accord parce que ça ne serait qu’une piste bonus. Du coup, j’me demandais si ça t’intéresserait de la faire avec moi, ça te donnerait un peu plus de notoriété en même temps. » Personne n’y verra rien de louche. Je l’ai fait pour Lysander, je peux le faire avec lui. Surtout lui…

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 19:52

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty

« Rusty s’entend mal avec les autres mâles normalement… Il est pas castré, c’est un alpha dominant qui se bat la plupart du temps. » Et tu l'as ramené ici quand même ? u_u ... bon, heureusement que mon petit est soumis... et que t'as la tête ailleurs. Je suis pas difficile, mais quand on parle de mon bébé, je me comporte plus facilement comme un papa protecteur. « C’est beau Genève ? Je suis allé en France, mais jamais en Suisse. » Ah, la Suisse... ça me manquait, parfois... c'était différent et j'étais assez content d'être né là-bas pour des questions d'accent. Il faudrait que j'y emmène ma petite famille, une fois, tiens... et Josh, peut-être, une autre fois. « C'est pas le plus bel endroit du pays, mais c'est déjà bien ! Je te ferais visiter, un jour ! ! » Je lui offris mon plus beau sourire, puis me concentrais sur la bouffe à partir de là, jusqu'à l'entendre me parler de son planning. C'pas faux... il est déjà overbooké, le pauvre. Mais il a vraiment trouvé sa vocation, faut le reconnaître. Peut-être que le jour où il sera plein aux as, il ouvrira un resto quand même... enfin, j'espère. C'est juste trop bon, ce qu'il fait... et beau à voir. J'en ronronnais intérieurement ! « Cuisiner pour les gens qui sont importants, ça me suffit. » Oh Josh, t'es vraiment trop mignon. J'écoutais donc attentivement son intervention suivante en me redressant légèrement, la tête penchée sur le côté. Il... voulait que je sois sur son album ? Pour le coup, je me contentais de cligner des yeux, un peu gêné, bien que flatté, puis me mordis la lèvre inférieure en empruntant son tique comportemental à ma petite amie. « Tu... tu veux qu'on bosse ensemble ? » J'attendis d'avoir un contact visuel sérieux avec lui pour le fixer pendant plusieurs secondes, considérant l'importance qu'il m'accordait en me proposant ça... et encore une fois, je souris, doucement. « Ce serait un honneur. » Je me passais la main dans les cheveux, puis terminais rapidement ma part de glace. « Normalement, je devrais avoir quelque chose de prêt pour le printemps prochain et en attendant, on est ré-invités pour jouer ma pièce en Novembre à LA et San Francisco... je suis un peu fou, mais j'espère vraiment pouvoir me faire une place comme chef d'orchestre dans la région... fin bref. Josh. » Je secouais la tête, puis lui attrapais rapidement la main gauche pour avoir son attention. « Regarde-moi. » Un temps. « Je sais pas trop ce qui se passe dans ta vie en ce moment et je vais pas t'obliger a en parler, mais faut que tu saches que je suis là, si tu as besoin de quoi que ce soit, okay ? Et si t'as besoin de quelqu'un d'autre, va le ou la voir, garde pas tout en-dedans. » Je scrutais ses yeux un instant, puis hochais la tête. « T'es une trop bonne personne pour finir isolé du reste du monde et rongé par ton mal. Je sais pas ce que c'est que la célébrité... pas celle à ton niveau, en tout cas, mais te laisse pas bouffer par les menaces, qu'elles soient visibles ou que ça se passe dans ta tête... du peu que je te connais, t'es trop courageux pour te laisser avoir. »


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 20:19

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843c« Tu... tu veux qu'on bosse ensemble ? » « Hn. » Je tourne la tête, mais même si je le regarde, je me concentre sur un détail de sa peau. Son nez, son menton, parfois ses lèvres que j’évite rapidement malgré tout et ses yeux, mais j’ai cette parade depuis longtemps, celle de regarder les gens sans les voir. De m’évader dans mon monde et de ne pas réellement apprécier ce que j’ai en face. Je ne peux pas. Vraiment pas. « Ce serait un honneur. » Un sourire et je retourne à ma glace. Je sais que c’est un vrai suicide émotionnel pour moi, mais tant pis. « Pour moi aussi. » Vraiment… Il est excellent dans son domaine et ça apporterait quelque chose de nouveau à mes créations. Je le sais, ce n’est que du bien. « Normalement, je devrais avoir quelque chose de prêt pour le printemps prochain et en attendant, on est ré-invités pour jouer ma pièce en Novembre à LA et San Francisco... je suis un peu fou, mais j'espère vraiment pouvoir me faire une place comme chef d'orchestre dans la région... fin bref. Josh. » « Oh, c’est b…. » Je me bloque lorsqu’il attrape ma main et regarde ses doigts qui me tiennent en ayant le cœur qui bat fort. Trop fort. Trop vite. Trop douloureusement. Lâche-moi, je t’en prie. Arrête. J’arrive avoir encore de la retenue mais si tu… « Regarde-moi. » Non. Non, je ne te regarderai pas. Je ne veux pas. Je n’arriverai même pas à faire semblant. Je n’arrive même pas refermer ma bouche qui s’est ouverte sous la surprise et les émotions. Comment te regarder. Je tourne à peine la tête pour fixer son nez à nouveau et essayer de l’oublier pour n’écouter que ses paroles. « Je sais pas trop ce qui se passe dans ta vie en ce moment et je vais pas t'obliger a en parler, mais faut que tu saches que je suis là, si tu as besoin de quoi que ce soit, okay ? Et si t'as besoin de quelqu'un d'autre, va le ou la voir, garde pas tout en-dedans. T'es une trop bonne personne pour finir isolé du reste du monde et rongé par ton mal. Je sais pas ce que c'est que la célébrité... pas celle à ton niveau, en tout cas, mais te laisse pas bouffer par les menaces, qu'elles soient visibles ou que ça se passe dans ta tête... du peu que je te connais, t'es trop courageux pour te laisser avoir. » Tais-toi, arrête. Tu me connais déjà trop. On devrait mettre de la distance. Ne s’apprécier que pour la musique. Tu vas me rendre fou. Je me sens dépassé, impuissant. Je déteste ce sentiment. « 괜차나... 찐자로. (Je vais bien… Vraiment.) » Le coréen me revient en bouche, l’anglais est loin, comme lui. Je retire ma main brutalement avant de fixer la table, puis les chiens qui se sont couchés plus loin. « C’est juste un virage trop brutal. Trop de changement, trop de choses nouvelles. J’ai du mal à m’adapter. » Je lui tiens le même discours qu’à Andy. C’est efficace et d’un côté, c’est sincère. « C’est juste… un moment dur à passer. » ça aussi c’est vrai. Il n’est qu’un instant, un soupçon. Il ne doit pas devenir quelque chose de trop important. « Je reviens… » Je me lève mécaniquement et monte les escaliers pour aller à la salle de bain et fermer la porte avant de me mettre contre cette dernière le cœur au bord des lèvres, les mains moites. Pourquoi tu me fais tout ça… Arrête. J’en ai marre d’avoir mal et ça n’est que le début. Je ne veux pas t’aimer. J’ai pas à t’aimer, ni à te désirer ou à te vouloir. Arrête, prends tes distances, laisse-moi avoir les miennes. « 새끼-야… » Je le murmure en mordant ma lèvre avant d’aller me passer de l’eau sur le visage. Etre un acteur, faire croire que tout va bien. J’en suis capable. J’y arriverai.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 22:04

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty

Mais enfin, QU'EST-CE QUI LUI ARRIVE ? Il refuse de me regarder dans les yeux, il évite tout ce qui me semblait normal entre nous, niveau contact syndical entre deux amis et finalement, voila qu'il se lève pour partir à l'étage, me laissant seul dans le salon, avec un frisson remontant le long de la colonne vertébrale au moment où j'entendis la porte se fermer. Ca m'inquiète, sérieusement. Si son problème n'était que superficiel, alors il m'aurait sorti son habituel sourire de circonstance avant de passer à autre chose aussitôt... mais il n'aurait pas fui physiquement, ça non. C'était pas son genre. Y'a un truc... seulement, j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Baissant les yeux sur mon verre, je fixais mon reflet facial dans la vitre de la table basse, puis soupirais. Second soupir. Je fais quoi ? Je lui dis quoi ? Il garde ses distances. Pourquoi ? Hein ? Je suis son pote, on n'a jamais eu de soucis l'un avec l'autre... c'est sa célébrité qui pose problème ? Il va devoir partir loin d'ici et n'ose pas le dire ? Quelles étaient les raisons pour lesquelles on évitait quelqu'un ? Par colère. Mais il avait répondu à mon invitation. Par obligation, mais là encore, il s'était tout de même déplacé. On peut aussi le faire parce qu'on cache quelque chose et qu'on n'ose pas en parler.

Fronçant les sourcils, je levais mon regard sur le haut des escaliers. Il s'était arraché plutôt brusquement à mon contact, le Josh...

Je fais quoi ? J'ignore ça ? Je m'adapte pour ne pas accentuer le problème ? Après quelques secondes passées à fixer le vide, j'eus un nouveau frisson, puis secouais la tête avant de me lever et de m'approcher du piano à queue posé dans le grand salon (on avait décidé qu'il resterait là, parce que voila), pour l'ouvrir machinalement, complètement, y compris le couvercle, puis jouer le premier truc improvisé qui me passait par la tête, le regard toujours fixé sur le vide. Je n'aime pas... faire ce genre de théories sur les gens... mais là, pour le coup, j'ai le coeur qui bat un peu trop vite quand même. C'trop bizarre. Nah. C'pas possible... je me fais des idées. Oh, c'est tordu de ma part, mon dieu !


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 25 Juin 2015 - 23:05

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843cJe redresse la tête faiblement avant de renifler, puis de me passer à nouveau de l’eau sur le visage, évitant d’avoir les yeux rouges ou bouffis. Ma vie sentimental est un véritable merdier, mais eh… on peut pas aller bien partout n’est-ce pas ? Un soupir s’échappe. Qu’est-ce que je fous là hein ? J’avais décidé d’être un guerrier, un acteur. De l’empêcher de me voir, de ressentir mon mal-être. De se rendre compte de la lutte avec laquelle je vis depuis quelques temps, mais j’ai complètement foiré ce que je voulais faire.

Des notes arrivent. Je frissonne faiblement en me tenant au lavabo avant d’avoir un sourire tendre malgré moi. Il est génial. Il ne doit même pas se rendre compte. J’essuie mon visage, je n’ai aucune trace et ça fait du bien de voir que j’arrive me reprendre aussi vite. Finalement, j’ouvre la porte et avance dans la maison d’un pas discret mais lourd. J’ai l’impression de chercher à m’ancrer dans le sol pour  rester dans la réalité, mais mes yeux se ferment et je suis la mélodie enchanteresse en imaginant ses mains se balader sur les touches noires et blanches. Il le fait avec une légèreté et une facilité déconcertante là où parfois, je suis encore trop brute. J’aime sa douceur. Il s’en aperçoit ?

Quelques notes sur un piano, des frissons dans ma peau. J’ai le cœur qui résonne, j’ai les sentiments qui se cloisonnent. Quelques notes sur un piano, il est encore bien tôt. Pourtant, c’est un chavirement, dans ma vie, un gros changement. Quelques notes sur un piano, rien de plus beau.

J’avance pour arriver prêt de lui et me poser à ses côtés avant de laisser mes doigts effleurer les touches. Tout est une improvisation, mais j’ai l’impression d’être connecté avec lui, comme réunis et ce qui ne devait être qu’une mélodie à deux mains finit en un duo unique qui n’arrivera sans doute plus jamais. Plus de cette façon du moins. J’ai l’impression de savoir où il veut aller, ce qu’il veut faire. Mes yeux restent rivés sur nos mains qui se baladent dans une aisance affolante. Qui s’accordent sans aucune fausse note, comme si elles étaient faites pour ça, pour jouer ce morceau qui vient d’un autre temps, d’une autre vie, d’un autre instant.

Quelques notes sur un piano, j’ai l’impression d’être dans un chaos. Il ne se rend pas compte, j’ai ce sentiment de honte. Quelques mots sur un piano, c’est comme se noyer dans l’eau. Lent, suffocant, l’amour semble alarmant. Quelques notes sur un piano, une illusion de trop.

C’est déjà la fin, nos doigts s’effleurent, j’ai mal de lui comme je ne devrais pas. Un regard sur nos mains et je frôle sa peau du bout de l’index, frissonnant à son contact alors que ma respiration se fait aussi lourde que silencieuse. Mon cœur s’affole, mes sens avec. J’ai la chair de poule, juste pour une stupide caresse.

Quelques notes sur un piano et je suis en lambeaux.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyVen 26 Juin 2015 - 0:14

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty










Je savais... je savais que ça le ferait revenir. À lui, à moi. Nous étions faits du même bois, après tout. Je pouvais ainsi comprendre certains de ses besoins, surtout dans les moments où tout s'entrechoquait dans sa tête et où il lui fallait quelque chose à quoi se raccrocher. Quelques notes pour chasser les maux, d'autres pour remuer les plaies... dans tous les cas, il s'agissait d'un bon catalyseur émotionnel... même si je ne comprenais pas tout à ce qu'il vivait actuellement. Il y a des choses qui se disaient avec des mots et d'autres qui nécessitaient une forme d'expression plus spécifique... mais la musique, c'était universel et avec ça, il n'y avait rien de vraiment oppressant. Je voulais juste l'aider... juste un peu. Est-ce qu'il savait ? J'eus ma réponse lorsque mon aîné redescendit après quelques instants d'isolement, ce qui me décrocha un léger sourire, du bout des lèvres, tandis que je posais mes yeux sur mes mains en tâchant de me concentrer sur ce que j'étais en train de faire et non sur les questions qui me traversaient la tête. Je crois... que je me contenterais de ne rien dire. Ne rien soulever. Ce serait plus simple, n'est-ce pas ? Tout ce que je fis, ce fut donc de me déplacer un peu sur la gauche pour lui laisser de la place, lorsqu'il s'approcha pour jouer également. C'était facile, ça venait tout seul... j'avais presque la sensation que ses mains étaient les extensions des miennes et que son esprit comprenait instinctivement où je voulais en venir lorsque je me déposais sur les touches. Que se passait-il ? C'était... la première fois que l'on jouait ensemble et je ne pensais pas du tout que ça se passerait de la sorte. Non... je ne pensais pas qu'il y aurait... « ça », qui se produirait. Un nouveau frisson, voila que la dernière note sonnait déjà. Lentement, je rétractais l'une de mes mains sur ma jambe, puis l'autre, lorsque je me rendis compte qu'elle touchait celle de Josh.

Qu'est-ce qui venait de se passer ? Lentement, je croisais mes doigts, silencieux, puis finis par m'éclaircir la gorge en me levant finalement, sourire recomposé aux lèvres. « Je vois que ça va mieux ! » Je n'allais pas nous mettre mal à l'aise maintenant, même si mon regard dévia sur ses mains malgré moi, avec un intérêt nouveau que je dissimulais rapidement. Par miracle, mon téléphone vibra à ce moment-là, me permettant de quitter mon état second et d'aller voir qui m'envoyait un message... et aussi, peut-être de tourner le dos au musicien en présence, juste pour recalibrer les choses entre nous. « Leo... » Et je souris, tant bien que mal, retrouvant la contenance nécessaire pour faire face à mon interlocuteur avec une nouvelle qui reposerait le contexte à sa place. « On a le prénom. » C'était juste quelques minutes. Tu comprends, ça ne peut pas être plus.



+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyVen 26 Juin 2015 - 0:31

avatar
Invité
Invité

Teshua • Lovekiller  Empty

 
—Teru & Josh—

LOVEKILLER

Teshua • Lovekiller  28a74aa735f988a403ac49aeefd2843cOn a le droit ? Ce n’est rien n’est-ce pas ? Pourquoi j’ai ce nœud intense dans le ventre alors ? Teru, pourquoi je ressens ça en étant à tes côtés ? C’est une illusion n’est-ce pas ? Une fois que je serai parti, tout sera fini hein ? Ça serait mieux pour nous. Pour ta copine, votre bébé, moi… nous. Je l’observe se lever sans bouger, vérifiant juste qu’il me tourne bien le dos pour relâcher un peu mes épaules qui étaient dans une pression infinie. Pourquoi est-ce que les choses doivent se passer ainsi ? J’ai encore la mélodie en tête et mon poing se referme lentement pour trembler. « 바보랐어 (je suis un idiot). » Je le murmure dans un soupir. Je suis vraiment un imbécile. « Leo… » Je tourne légèrement ma tête vers lui, le cœur abandonné à un tumulte que je hais au plus profond de mes entrailles. « On a le prénom. » Je suis un abruti. Je suis un vrai con. J’avale difficilement et lourdement ma salive avant de me redresser dans un petit sourire de circonstance. « Un vrai petit coeur de lion. » Il a dû se battre pour s’accrocher à la vie cet enfant avec tout ce que sa mère a pu vivre ces derniers temps. Ne rajoutons pas de malheur en plus… Je me lève à mon tour pour me placer dans son dos le cœur terriblement plombé mais un sourire joyeux aux lèvres. Malgré tout, c’est une bonne nouvelle. Ce bébé mérite d’avoir le droit à des jolies choses. Lentement, mes bras arrivent autour de lui et je l’enlace en me collant à son corps. Juste une étreinte. Une seule. Rien de plus. Je hume son odeur, je ferme les yeux, et dans un soupir, mon front se dépose contre son épaule. Rien qu’une étreinte, rien de plus. « Je suis content pour toi… » C’est vrai, je ne mens pas. Je suis malheureux pour moi, heureux pour lui. Je me détache avant de faire signe à Rusty de venir pour me suivre. « Tu devrais passer la soirée avec elle. Ça doit être un cap important de trouver le prénom dans ce nouveau tournant. Ce n’est pas avec moi que tu dois être. » Et pourtant, j’aimerai. Mains dans les poches, j’attrape mes clés de voiture avant de me diriger vers la porte sans savoir quoi dire. C’est sûrement juste plus facile de partir comme ça. Je dois partir de toute façon. Je ne suis pas à ma place. Alors pourquoi… pourquoi j’ai envie qu’il me rattrape ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  EmptyJeu 2 Juil 2015 - 9:54

Teru Natsugawa
Teru Natsugawa
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Date d'inscription : 26/10/2014
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Lee Seunghyub
Crédit avatar : Saku
Messages : 1048
Nationalité / origines : Japonaise et Coréenne
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Mon fils *sigh*
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiant en musique, 1ère année de master
Job/Métier : Compositeur & Musicien / Vendeur-conseiller au magasin de musique "Jody's" a mi-temps
Adresse de résidence : Northeast
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Alexander Moon
Voir le profil de l'utilisateur

Teshua • Lovekiller  Empty









Oh... bon sang. Je m'étais à peine levé pour marcher un peu que je le sentais déjà arriver dans mon dos, bloquant aussitôt ma respiration et chacun de mes muscles. Lentement, je ne pus alors que baisser le regard sur les mains posées devant mon ventre. Il... quoi... ? Pinçant mes lèvres, j'eus un énorme frisson lorsque son souffle se glissa dans ma nuque, les yeux grands ouverts... jusqu'à finalement déglutir en fermant les paupières. Je ne savais pas tellement pourquoi je le laissais faire, mais son contact m'était agréable et quelque part réconfortant, même si tout ça... c'était mal. Vraiment, vraiment mal. Ca n'avait pas lieu d'être. Pas ici, pas maintenant... pas dans cette ligne de vie, je crois. Déglutissant lentement, je contins le rouge à mes joues, jusqu'à ce qu'une vague de soulagement mitigé m'envahisse en l'entendant reprendre la parole pour imposer une distance entre nous. Non, c'est pas avec lui que je dois être, même s'il venait de me court-circuiter le cerveau en quelques minutes. Désormais, j'avais des questions en tête, mais j'étais pourtant pas certain de vouloir leur trouver une réponse. « Fais attention à toi... » Je ne le retiendrait pas, je n'étais pas ce genre de personne... même si actuellement, il me troublait. Penser a Helo et au petit... c'est tout ce qu'il fallait que je fasse. Et peut-être qu'il ne s'agissait que d'une passade chez lui, hein ? Un bref coup d'oeil timide dans sa direction, puis je serrais en poing la main qu'il avait frôlée tout à l'heure, avec les souvenirs sensoriels encore gravés dans la peau. Comment est-ce qu'on allait pouvoir se regarder en face, désormais...?

La port se referma finalement et je m'écroulais alors sur le canapé dans un soupir, le coeur battant la chamade. Il fallait... oublier ça. C'était mieux... juste oublier ça.





FIN


+ If I can go back again, if I can go back +

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Teshua • Lovekiller    Teshua • Lovekiller  Empty

Contenu sponsorisé

Teshua • Lovekiller  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Teshua • Lovekiller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: