Partagez
 

 Show me the devil in your eyes || Lisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptySam 16 Fév 2013 - 18:14

avatar
Invité
Invité

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

Le réveil venait de se mettre à sonner et Liam pencha la tête sur le coté gauche… cela faisait exactement 219 secondes qu’il était réveillé et il avait l’impression que le temps allait au ralentit quand on contemplait l’heure tourner… Un petit sourire étira ses lèvres alors qu’il se levait pour aller se laver les dents. Dans une moue, brosse à dents en bouche, il revint pour appuyer sur le petit bouton qui coupait l’alarme qui raisonnait dans la chambre de sa villa. Un soupire de lassitude jaillit de ses lèvres alors qu’il pensait à la journée qui l’attendait… Une journée longue ou il allait passer son temps à étudier des choses qu’il connaissait déjà par cœur… Mais c’était sans doute mieux que de se tourner les pouces sur un canapé après tout. Observant son reflet dans le miroir, il tenta de coiffer ses cheveux grâce à un peu de gel qu’il venait d’étaler entre ses doigts. Que c’était barbant… La moyenne des américains vivaient jusqu’à 78 ans… Si on en croyait les statistiques, avec le sport qu’il pratiquait et le peu d’extras qu’il faisait, Liam ferait partit des jeunes qui prolongeraient leur espérance de vie d’au moins 6 ans et trois mois. Seulement voilà, se lever toute sa vie à heure fixe pour répéter constamment les mêmes gestes et tout… c’était ennuyant au possible. Sa seule chance d’éviter un tel cataclysme serait que la faille de San Andréa sur laquelle se trouvait Los Angeles ne se mette à trembler et que ce soit ce que tous les américains appelaient le « Big One ». L’apocalypse de la Californie. Une autre échapatoire serait sa consommation abusive d’alcool qui pourrait entraîner un cancer du foie ou une cirrhose… Enfin bref, il ne voulait même pas penser aux conséquences de ces maladies. La probabilité que le Big One se fasse cette année était de 178 chances sur 1 900 000… Mais cette probabilité augmentait par deux chaque année et ils y auraient droit tôt ou tard. Il sortit de ses songes une fois habillé de manière élégante… un jean, une chemise ouverte au col et une veste de costard… Il observa le reflet amusé en mettant une paire de lunette de soleil sur son nez. Sortant de sa chambre il partit se préparer un sandwich au nutella… Bon okay, pas très gastronomique mais tellement bon ! Il finit par sortir de chez lui très précisément 1 355 secondes après s’être levé soit 22 minutes et 35 secondes. Il monta dans son Audi R8 Spyder et il démarra en trombe, ouvrant la capote de sa voiture pour prendre un bain de soleil. Il fut à l’université très exactement sept minutes plus tard. Il vivait à Westwood alors forcément, ce n’était pas très loin. Il referma la capote et partit en cours. Six heures plus tard, il sortit des cours et vint sur le parking, s’appuyant contre sa voiture, commençant à patienter. Peu de temps après, les premiers clients arrivaient. Une poignée de main, rien de plus… Il calait un sachet contenant cinq gramme de cet alcaloïde extrait de la coca… Bon retenez cocaïne ou coke. C’était une drogue psychotrope qui stimulait le système nerveux central ce qui causait un bon nombre de troubles mais aussi une sensation de bien-être. La cocaïne était utilisée longtemps, notamment dans les premières versions de la fameuse boisson Coca-Cola. Bah oui, d’où vient le terme coca selon vous ? Enfin bref ! La cocaïne fut reconnue comme une substance narcotique en raison de l’addiction qu’elle entraînait mais surtout à cause du besoin d’en consommer qui naissait chez ceux qui en prenaient. En à peine vingt minutes, il n’écoula pas moins de cent cinq gramme de drogue pour un gain net de 220 dollars… soit vingt dollars la dose de cinq grammes. Mais la plupart des clients du campus n’étaient pas de gros consommateurs… Les plus gros clients de Liam se trouvaient dans le centre de Los Angeles ou dans les quartiers voisins du campus. Les grammes grimpaient vite… les dollars aussi… Ce fut à ce moment qu’il eut un petit sourire amusé. Le hasard avait voulu qu’il se soit garé juste à côté de la voiture de Lisa… Un sourire étira donc ses lèvres quand elle arriva.

Tiens, tiens… La sainte de UCLA… T'en veux une petite dose? Je suppose que non...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptyDim 17 Fév 2013 - 20:26

Lisa T. M. Renfield
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

The devil in your eyes ...
featuring Liam L. Cruz
Munie de mes amies, mes lunettes de soleil noir, je marchai sur le campus. Direction ? La bibliothèque. Évidemment, il fallait, à tous les coups, que je passe par le parking ... Et malgré l'heure relativement calme dans laquelle l'on se situait, mon coeur se serra d'appréhension face à cette idée. Le parking, c'était le coin cigarettes. Et je ne les aimais guère, ces vilaines. Je n'avais pas pris le temps de me coiffer soigneusement, ce matin, mes boucles blondes relevées dans un chignon qui cachait fort heureusement les noeuds qui s'y étaient sans nul doute dissimulés pendant la nuit. Inspirant profondément, je me demandais si c'était également le quart d'heures drogues ... Et puis, je me rappelai que j'étais "Lisa" Miranda Renfield. Et qu'avec ma chance, ce serait probablement le cas. Super. M'avançant silencieusement, les yeux rivés vers mes pieds, je me faisais un passage entre deux allées de voitures. La route que je suivais moi semblait déserte, et je priais les cieux que cela resterait le cas. Mais non. Issue de nulle part, une voix. Malgré la semblance qu'elle avait, à mes oreilles, à celle d'une personne qui m'enchantai guère, je m'arrêtai, subitement. Puis, me tournant doucement en sa direction, je le regardai, un air de défi dans les yeux :

- Cruz. À quoi te sert ta bouche si tu ne fais que poser des questions évidentes, avec ?

Le vent s'était arrêter de souffler. J'avais l'impression que si je le scrutais aussi longtemps que possible, il fondrait sous mon regard. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne supportais pas Liam. Depuis notre première rencontre, il ne fait qu'essayer de m'avoir dans ses affaires sordides ... Et cela m'intéresse guère. J'avais touché aux cigarettes, aux soirées arrosées, et même à la Marijuana, plus jeune ... À une époque où j'étais en deuil et où la dépravation remplaçait toute forme de thérapie. Mais plus maintenant. Liam n'était qu'un rappel d'un mauvais souvenir ... Une ouverture sur une route dans laquelle je m'étais déjà aventurée, et qui ne me plaisait pas assez pour que je daigne y remettre les pieds.

- Je t'ai déjà dit que tu perdais ton temps avec moi. Allez, va vendre tes poisons ailleurs.

M'apprêtant déjà à partir, je fis tomber, dans mon élan, mon sac à main. Génial. Il aurait très certainement le temps de réagir à ce que je venais de dire entre le moment où je me penchais et celui où je me relevais ... Et sa réponse ne m'intéressait guère.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptyJeu 28 Fév 2013 - 14:59

avatar
Invité
Invité

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

Lisa était une jeune femme vraiment à part dans cette université… Il y avait toujours les petits étudiants qui se croyaient plus malins que la moyenne et qui essayaient de se la péter sous prétexte qu’ils achetaient de la drogue et tout… Il y avait les consommateurs réguliers de drogue, les clients fidèles qu’il connaissait très bien… Et il y avait les fervents partisans de la non-consommation de substances illégales. Il savait que la jeune femme voyait cette drogue et son vendeur comme un fléau et même si les relations entre eux étaient tendues, jamais elle n’était allée le balancer ou cafter à son sujet et il ne comprenait pas très bien les raisons qui la poussaient à garder le silence alors qu’elle désapprouvait. Il faisait ça car c’était de l’argent facile, pour sa part il ne se droguait pas. Il savait les tords que cela causait et il avait perdu de très nombreux clients à cause d’overdoses… Il serait facile pour elle de sauver une ou deux vies en l’envoyant en prison mais non, visiblement cela ne semblait pas l’intéresser, elle préférait se chamailler avec lui et cela l’amusait d’ailleurs beaucoup. Une moue sur le visage, il l’observa tranquillement alors qu’elle prenait la parole et il eut un soupire… Il détestait le fait qu’elle l’appelle par son nom de famille… En principe un nom de famille indiquait l’identité d’une personne, ses origines… Mais pour un enfant abandonné c’était une infamie, le souvenir douloureux de cette vie de solitude. Enfin bref, il la regarda doucement et il eut une moue alors qu’elle lui demandait pourquoi il n’allait pas vendre ça ailleurs. Il tentait de saisir la jeune femme mais elle restait un mystère… une gosse de riche qui semblait très hautaine mais il était persuadé qu’il y avait autre chose derrière… quelque chose de plus complexe, de plus insondable… Mais ils ne s’appréciaient pas assez pour qu’il puisse creuser et nourrir sa curiosité incroyable. Il l’observait avec un mélange terrible de mépris et d’incompréhension alors qu’une moue s’affichait sur son visage. Il n’allait pas prendre la peine de répondre car un client venait lui prendre une dose mais la jeune femme fit tomber son sac qui se déversa sur le bitume… Allez savoir pourquoi, mais il se baissa pour l’aider et sa main se posa sur celle de la jeune femme alors qu’il la retirait rapidement.

Pourquoi t’es comme ça ? Je veux dire tu méprise mon business et pourtant tu ne fais rien pour m’empêcher de le continuer… Je pensais que les saintes-nitouches dans ton genre étaient du genre à brûler sur un bûcher les scélérats comme moi…

Sa voix était ironique et très sarcastique mais il était sérieux dans sa question toujours… La fixant droit dans les yeux, il eut un petit sourire amusé en se relevant, lui tendant son sac à main sans la quitter du regard.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptyLun 18 Mar 2013 - 18:30

Lisa T. M. Renfield
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

The devil in your eyes ...
featuring Liam L. Cruz
Je n'étais pas "une balance", comme certains pourraient le crois. La seconde élémentaire m'avait appris à faire attention à ce que je disais, et, déjà bien jeune, j'avais compris que je risquais de m'attirer les foudres de plus d'un si je me mettais à jouer les Saintes Nitouches. J'étais en mon droit de ne pas approuver de certaines méthodes douteuses d'autres étudiants. Mais qu'en était-il de mon devoir ? La constitution me demanderait de dénoncer tout crime et délit allant à l'encontre aux législations, je vous le concède. Mais si je n'étais pas la seule à m'abstenir de toute dénonciation, étais-je réellement en tort ? Je ne pouvais que me contenter de lui lancer des piques. De lui "chercher des noises", comme l'on dirait. Je n'étais pas très fière de moi, sur ce coup ci, mais je devais avouer que le coup du nom de famille était un classique inévitable et infaillible. Anthony détestait ça. Harlow détestait ça. Liam détestait ça. Ça réduisait toute familiarité ; ça créait une distance artificiellement impersonnelle et froide qui nous poussait à deux pôles opposés ;lui vers le mal, moi, vers le bien.

Mon sac tomba au sol. Surprise, choquée, gênée ... Appelez cela comme vous le souhaitez, je m'étais accroupie afin de rassembler, plus rapidement, mes affaires. Une main douce se posa alors au dessus de la mienne lorsque je ramassais mon porte-feuille, dernier objet n'ayant pas encore été remis à sa place correcte. Me retournant alors afin de remercier "l'inconnu" pour son aide, mon sourire se transforma rapidement en une grimace amère lorsque je vis son visage apeurant.

- Qu'est-ce que tu me veux, Cruz ? autant être franche et directe, n'est-ce pas ?

Roulant des yeux vers le ciel face à sa question à la fois puérile et manquant de logique cruelle, je me mis à soupirer avant de lui répondre, éventuellement, par les mots suivants :

- Qui te dit que je ne te maudis pas tous les soirs, en allant me coucher ? Que veux-tu que je fasse pour t'arrêter de faire tes conneries ? Si je parvenais à débarrasser l'UCLA de toi, un autre arrivera, ça, je le sais. C'est les lois de la vie estudiantine qui veulent ça.

Il me tendit alors mon sac que je saisis rapidement au vol, le toisant d'un regard fier qui se voulait défiant.

- Merci. lâchais-je sèchement. C'est bon ? Ou tu as d'autres questions à me poser avant que je m'en aille ?


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptyMer 24 Avr 2013 - 13:23

avatar
Invité
Invité

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

La situation était terriblement comique aux yeux du jeune homme mais ce n’était pas vraiment le moment de le montrer à la belle Lisa qui lui faisait face. Et pour cause, elle risquait de n’apprécier que très moyennement une moquerie de mauvais gout émanant de lui. D’autant que la belle blonde s’enfonçait encore un peu plus dans la honte en faisant tomber son sac mais avec un petit sourire amusé cette fois, il se baissa doucement pour l’aider à ramasser ses affaires, sa main se posant sur celle de la jeune femme alors qu’ils allaient en même temps ramasser le portefeuille… Il eut une petite moue en le prenant avant de se relever, écoutant les paroles assassines de la jeune femme tout en retenant le rire qui menaçait de quitter ses lèvres. Il eut un petit soupire finalement en la regardant doucement alors que ses yeux bleus se plongeaient dans les prunelles de la jeune femme. Dommage qu’elle soit si terre à terre, il était sûr qu’ils auraient pu très bien s’entendre tous les deux… Mais dans un sens, cela l’arrangeait car il n’aimait pas avoir trop d’amis… c’était mauvais pour lui car il était sur au moins de ne jamais décevoir personne… Plus simple comme ça, il avait trop perdu jusque-là… Au moins, personne ne s’attache à un dealer car il vend de la drogue et que c’est purement mal… Il serait sans doute condamné à l’Enfer mais lui et son intellect ne croyaient pas à une vie après la mort car c’était totalement irrationnel et illogique étant donné que chaque homme avait du bon et du moins bon et que le pardon était accessible à tous dans la logique des religions… Enfin bref, il n’allait pas partir sur une réflexion purement théologique alors que cette blondinette l’incendiait tel un volcan. Si tant est qu’un volcan pouvait être aussi sexy. Il eut un petit sourire donc et son regard se porta sur les lèvres de la jeune femme.

Donc si je te comprends bien, une femme qui se fait violer ne devrait pas dénoncer son violeur car au fond, il y a toujours eut et aura toujours des violeurs sur cette planète… C’est terriblement illogique comme façon de penser. J’en déduis donc que je suis le dealer qui te répugne le moins…

Un petit sourire moqueur s’afficha sur son visage avant qu’il ne reprenne tout son sérieux our la regarder avec le plus grand calme. Une moue déforma ses lèvres alors qu’il écartait les bras.

Tu veux bien aller boire un verre avec moi ? J’invite…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa EmptySam 13 Juil 2013 - 23:39

Lisa T. M. Renfield
Lisa T. M. Renfield
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 16/11/2012
Prénom : Ferdi.
Célébrité : Amanda Seyfried.
Crédit avatar : FA
Messages : 6890
Nationalité / origines : Américaine.
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Neuvième année d'études, dernière année de Doctorat dans le domaine de l'Oncologie. Possède un Bachelor de Médecine, un Master d'Oncologie et un Master de Radiologie.
Job/Métier : Travaille à temps-partiel à l'hôpital de Los Angeles en tant que médecin généraliste.
Adresse de résidence : Northeast (colocation en appartement proche de l'hôpital).
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Yannick B. Hobbs, Sapphire C. Sachs, B. Stephen Smith, Oscar Luccheti, Peter L. Michaels & Croesus O. Kingsley.
Voir le profil de l'utilisateur

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

The devil in your eyes ...
featuring Duncan L. Cruz
J'espère qu'il sait que je ne l'apprécie guère. Pourquoi ? Parce que je suis une femme. Une femme digne de ce nom, non comme ces gamines trop fières de s'être faites percer le nombril. Je suis une femme fière, une femme ayant survécu aux épreuves du temps et aux effets de modes vulgaires et contemporains. Une Renfield, une vraie. Eh oui, messieurs-dames : on ne rigole pas, ici. Il me regarde, dans les yeux, et si le constat du jour est que ce dealer de pacotille a de belles pupilles, je me force à lui rendre ce regard ; à nourrir cet échange de moeurs, malgré l'envie en moi de rompre le contact. Je suis fière, je l'ai déjà dit, et je ne refuse jamais un affront ; je ne me plie jamais face à l'autorité. Il en va de ma dignité, et j'y tiens énormément. Plus que ma vie, sans doute. Je reprends donc possession de mes affaires avant de me relever et de m'emporter envers lui. Je m'arrête cependant éventuellement, parce que je sens bien que plus que toute autre chose, je l'amuse, ce grand idiot. Moi qui souhaitait l'intimider, je crois bien que je me suis loupée ... Assassin. C'est le nom du regard que je lui envoie. Comment ose-t-il ? Il me parle alors d'une femme qui se fait violer ... D'une pauvre femme, perdue à la merci de cruels destructeurs d'âmes sans vergognes ni scrupules.

- Ne mettons pas tout dans le même sac ... Je ne suis, après tout, pas victime de ses délits. J'ai le choix, moi. Une femme violentée, quant à elle, n'en a que trop peu, malheureusement ... La simple pensée de ce concept me donne des frissons dans le dos. Je suis une fille empathique, malgré tout ; je ne peux que trop facilement me voir à sa place, chose que je n'aimerais jamais, Ô grand jamais, voir arriver ... Je reprends cependant de l'assurance afin de faire face à ce dealer trop sûr de lui, avec ses belles dents blanches. Déduis-en ce que tu veux. J'ai autre chose à faire que de débattre de ce genre de choses avec toi, en ce qui me concerne.

Je suis alors sur le point de partir. Je fais un mouvement dans la direction opposée. Et pourtant ... Et pourtant, je le cherche encore. Je lui demande s'il a autre chose à me demander, et, évidemment, oui, il a encore une de ses phrases toutes faites à essayer sur moi. Je roule alors des yeux vers le ciel une énième fois avant de lui dire, calmement, d'un ton un brin sarcastique :

- Bien sûr ! Pour la fin du monde. Tu m'en verrais ravie. Je lui décroche un regard noir avant de me mettre à partir, sans me soucier de ce que mes tripes me disent ... Sans faire attention au sentiment de chaleur qui naît en moi. Je me sens flattée, un peu ... Mais ça, ce n'est que passager. Vite, je l'oublie, et je suis déjà passée à autre chose.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Show me the devil in your eyes || Lisa   Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

Contenu sponsorisé

Show me the devil in your eyes || Lisa Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Show me the devil in your eyes || Lisa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Fc Barcelone (Show Time !)
» [Cinéma] Eyes wide shut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: