Partagez
 

 julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you EmptySam 16 Fév 2013 - 19:39

avatar
Invité
Invité

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

I hate you, we break up, you call me, I love you
Nous étions en fin d'après-midi, un vendredi plus particulièrement, j'avais passé ma journée à prendre des mannequins en photo pour la prochaine édition d'un magazine féminin, j'étais épuisé tout cela à cause des caprices des mannequins qui avaient durés pour certaines des heures et des heures et puis j'avais je ne sais combien de prises à prendre pour que le magazine ai le choix pour la couverture mais aussi pour les pages modes à l'intérieur du magazine. Enfin bref, pour résumé j'avais eu une journée vraiment épuisante et j'avais besoin de me détendre un peu. Prenant mon portable en main, je regardais l'écran d'accueil espérant voir le petit signe d'un nouveau message, mais rien du tout, rien de rien alors que nous étions un vendredi, soupirant je reposais mon portable sur la table basse de mon salon pour pouvoir me diriger vers ma cuisine, je devais bien me débrouiller pour passer une bonne soirée détente seule, sauf qu'en arrivant dans la cuisine, je vis les placards assez vide, j'avais complètement zappé de faire les cours, quelle cruche ! Je passais ma main dans mes cheveux en réfléchissant à ce que je pouvais bien faire ce soir... LE BAR ! Avec ou sans accompagnement je pense que cela me ferais du bien d'aller boire quelques verres, c'est pourquoi je pris mon portable en main tout en mettant ma veste avant de sortir de mon appartement. J'avais prêté ma voiture à ma soeur donc je n'étais pas véhiculé, j'allais donc attendre tranquillement un taxi dans le froid, ce qui ne mit finalement pas beaucoup de temps, j'arrivais donc assez rapidement au bar. Pénétrant dans l'établissement, je regardais, par habitude, autour de moi avant d'apercevoir LA personne que je souhaitais tant ne plus jamais revoir, Noam, je l'aimais certes mais depuis qu'il avait découvert mon deuxième "emploi", nous ne nous reparlions plus et puis il m'avais humilier en se pointant à une soirée une autre fille à ses côtés... Mais d'un côté je le méritais... Enfin tout de même ! Il aurait comme même pu trouver autre chose pour se venger de ce que je lui avais fait. J'avais tant tenu ma langue dans ma poche avec lui, mais là c'était l'occasion de lui dire mes 4 vérités, il allait m'entendre, de plus il était seul ce qui tombait très bien. M'approchant de la table où il était assis, je m'installais sans même demander avant de lui parler d'un ton énervé. « C'est super cool de m'humilier devant tout le monde en te pointant à la soirée de Kate avec cette bimbo blonde toute refaite hein?! T'aurais pu trouver autre chose comme même parce que ça je trouve que c'était vraiment petit de ta part ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you EmptyDim 17 Fév 2013 - 0:05

avatar
Invité
Invité

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

I hate you, we break up, you call me, I love you
Que faire ce soir ? Aucune soirée à l'horizon car demain j'avais l'immense joie d'assister à un examen. Je devrais travailler toute la nuit pour être certain de réussir mon coup mais, ma mémoire connaissait déjà absolument tout depuis des semaines. Rester dans l'appartement seul ? Alors là jamais ! Je détestais passer mes soirées dans cet espace vide. Sac sur l'épaule, c'est parti pour réviser dans un lieu public. J'hésitais sur l'endroit. L'envie de ne pas trop s'éloigner du campus car sinon le retour allait être compliqué suite aux transports en commun trop fréquentés et les bouchons. Le bar du coin ? Pourquoi pas ! Boire un verre en révisant était un programme qui me bottait parfaitement suite à cette longue journée à la bibliothèque. Les vendredi après-midi avaient pour synonyme les livres et le dur travail pour revoir tous les cours de la semaine. Aucun plaisir extérieur accepté à part le midi où avec les camarades on déjeunait ensemble avant de se terrer sur une table de nouveau. Dans le bâtiment de droit, je riais toujours dans mon coin quand j'observais les premières années qui pensaient recevoir leur diplôme facilement grâce à maman et papa. Et après ? Avoir un bout de papier c'est bien mais, la connaissance ne sortira pas ainsi.

J'entrai dans le bar et je fus ravi de remarquer qu'il n'y avait pas tellement de monde que cela. Certes, les jeunes sortaient plus facilement vers le centre ville le week end. Je me demandais bien pourquoi ils appréciaient ces lieux. Toujours rempli de fêtards sans aucune retenue et tout était plus cher. Se donner un genre sûrement.. Pauvre génération. Non pas que je détestais ces fêtes mais, une de temps en temps c'est tout. Une table de libre, je commandai un Jack avant d'étaler ma paperasse. Une gorgée de mon verre fraîchement arrivé, c'est alors que je me suis mis à penser à Jules. L'habitude hebdomadaire à présent, début du week end alors, se trouvait-elle dans ces lieux immondes où j'avais découvert son secret ? Ces images devaient s'évader de mon esprit ! Son corps ne m'était pas dédié exclusivement depuis le début de notre relation.. M'obligeant à me concentrer sur les décisions de justice qu'à ces.. infâmes pensées, c'est alors qu'une présence s'assit à ma table. Même pas le temps de soulever la tête que la voix de Jules me balançait des âneries. Je la regardais alors d'un air tout à fait neutre, tête s'appuyant sur mon bras posé sur la table. Brune. Je bus une gorgée de mon Jack avant de reprendre. Elle était brune et aucune chirurgie dans les parages. Et puis.. Si tu souhaites me faire la leçon vis à vis de mes soirées avec le sexe opposé, je peux te retourner le compliment... Je fis signe à une serveuse passant par là de donner un nouveau verre. Mon regard n'avait aucune envie de croiser celui de Jules, surtout pour m'enquiquiner là dessus. J'observais alors une décision avant de la regarder quelques secondes. Non tu ne trouves pas ?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you EmptyDim 17 Fév 2013 - 17:53

avatar
Invité
Invité

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

I hate you, we break up, you call me, I love you
J'avais pensée passer une soirée tranquille à me détendre, seule, au bar à boire quelques verres histoire d'oublier tout ce que j'avais fait récemment et tout ce que j'avais perdu... Enfin pour ce que j'avais perdu, j'ai nommé Noam, je ne pouvais m'en prendre qu'à moi, enfin je veux dire j'aurais du lui dire dès le début de notre relation que j'étais quelque fois stripteaseuse la nuit au club fangtasia, quoi que j'avais eu peur de sa réaction à vrai dire... Nous avions une relation tellement complice, tellement fusionnelle que j'avais eu peur que si j'avais été sincère avec lui par rapport à mon deuxième emploi, il prenne peur et me laisse en plan... Enfin j'aurais très bien pu demander de l'argent à mes parents mais je ne voulais pas, je voulais être indépendante et gérer tout toute seule, sauf qu'avant de sortir du nid familial je n'avais pas du tout pensé que la vie active serait aussi dure surtout que je n'étais que l'assistante d'un photographe de presse qui allait prochainement me laisser sa place, mais pour le moment je n'était qu'une simple assistante ! Et j'avais été habitué à mon petit confort luxueux, je n'étais pas le genre de personne a acheter du premier choix, c'était une question d'habitude et non de matérialisme ou toute autre chose que certaines personnes pourraient penser. Enfin bref, lorsque j'étais arrivée au bar, j'avais directement aperçu Noam, et sans même demander je m'étais installé à sa table en face de lui en lui disant directement le pourquoi du comment je voulais lui parler. « Brune ou blonde ou rousse ou naturelle ou rempli de chirurgie esthétique on s'en fout Noam, ça reste une fille ! » Ce qu'il me dit ensuite me laissait sans mot, je ne savais plus quoi dire, il avait raison, malgré le fait que je l'aimais, je lui avais caché quelque chose d'assez grave enfin je lui avais caché le fait que j'étais stripteaseuse mais le bon côté des choses étaient que je ne l'avais jamais trompé, bon il était vraiment que des hommes me dévoraient des yeux mais rien de plus, j'étais peut-être stripteaseuse mais je n'étais tout de même pas une de ces traînées installaient sur les trottoirs. Soupirant, je demandais un verre de shooter vodka alors que la serveuse apportait le deuxième verre de Jack à Noam. « C'est vrai que j'aurais du te dire pour tout ça... Mais à part le fait que je sois st... BREF ! Je ne t'ai jamais trompé et je veux que tu le saches, parce qu'apparemment ce n'est pas le cas... Tu peux pas m'en vouloir indéfiniment Noam ! Et c'est pas en t'affichant avec d'autres filles, BRUNES ou blondes ou même multicolore on s'en fout, que les choses s'arrangeront entre nous ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you EmptyDim 17 Fév 2013 - 18:49

avatar
Invité
Invité

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

I hate you, we break up, you call me, I love you
Je ne pus que rire en fixant mon verre. C'est une fille.. Certes et le nombre d'hommes qui pouvaient l'observer faire je ne sais quels geste en bavant devant elle ? Une honte quand elle a appris que je suis allé accompagné avec une autre personne pendant une soirée ? Et cette nuit où mes amis ont pu la contempler à moitié nue, une petit honte peut-être de ma part ? Elle savait très bien que pour moi ce genre d'activité n'était pas tolérable. S'exposer devant des mecs en manque demeurait comme vendre son corps. Et puis Sutton n'était qu'une amie, une camarade de Droit point. Certes.. Cette nuit avait terminé chez moi mais, sûrement une chose à ne pas dire.

Jules m'expliquait alors qu'elle ne m'avait jamais trompé et oui je veux bien le croire mais ce mensonge était trop lourd. Aussi, je lui avais demandé de trouver une autre solution pour arrondir ses fin de mois et à ce moment là, je voudrais bien avancer dans ma réflexion. Le problème n'est pas s'il y a eu infidélité ou pas Jules ! C'est ce.. ce truc. Une gorgée de Jack tellement cette activité m'irritait. Il y a toujours des solutions et je t'en avais annoncé une. Celle de venir habiter chez moi. Absente ou pas, le loyer est au même prix ! Serveuse ? Trouver un travail dans le tourisme surtout à LA on était servi ou encore aider dans l'université.. je ne sais pas mais, il y a toujours des emplois plus légitime ! Je ne peux pas accepter cette occupation Jules, désolé. Oui je l'aimais c'était évidemment mais je ne peux pas fermer les yeux là dessus. Mes croyances ne devaient pas être niées. Ma copine travaillant dans ces lieux infâmes ? Impossible de l'imaginer. En attendant une réponse de sa part, je rangeais mes cours car je savais très bien que je pourrais plus travailler pour la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you EmptyDim 17 Fév 2013 - 20:47

avatar
Invité
Invité

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

I hate you, we break up, you call me, I love you
Bon, j'étais en tord et je devais m'y faire, enfin je m'y étais déjà faite à part le fait que pour lui, ce qu'il avait fait n'était rien par rapport à ce que j'ai fait, mais pour moi nous étions à des niveaux presque égaux, peut-être que je m'étais dénudée devant un public d'hommes en manque mais personne ne m'avait reconnu, j'étais uniquement Saphier au Club Fangtasia et rien d'autre personne ne connaissait Innocence Jules-Velvet Woods, on ne connaissait que Saphir -la plus belle des stripteaseuses- . Alors que lui s'était affiché à une soirée où un grand nombre de personnes qui me connaissaient étés présents avec à ses côtés une fille inconnu dont je connaissais le nom de bouche à oreille, Sutton Rhodes, il m'avait comme humilier devant un grand nombre de personnes qui pensaient que nous étions encore ensemble, comment vont-ils me regarder à présent? Pour la cruche qui a totalement confiance à son copain qui la trompe, sûrement... Cependant ce n'était pas du tout le genre de personne que j'étais donc je ne pouvais pas supporter cela. « Noam comment veux-tu que je vienne vivre chez toi si tu ne me considères même plus comme une fille bien? J'ai presque l'impression d'être une traînée à tes yeux à présent ! Ce que je ne suis pas et tu le sais très bien ! » Je l'avais sûrement interrompu dans ses révisions, en le voyant ranger ses affaires, je bus par la suite une gorgée de ma boisson avant de reprendre. « Et si je quittais ce métier tu me pardonnerais pour le mensonge? Enfin je veux dire qu'il ne me reste plus que deux mois à attendre avant d'enfin prendre la place de photographe de presse et non d'assistante, donc je pourrais éventuellement trouver autre chose en attendant... Mais avant j'ai besoin de savoir ce que tu veux réellement ! Je n'ai pas envie de tout lâcher si c'est pour foncer dans un mur ! »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you   julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

Contenu sponsorisé

julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
julam ✜ I hate you, we break up, you call me, I love you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I hate you, we break up, you call me, i love you ▬ Nick.
» Break It Down [Swann Neige]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» Protéger le Cirque
» Insanity Break 0x06

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: