Partagez | 
 

 GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Mer 8 Juil 2015 - 21:03

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur



I am a Gamma ! I am a Gamma ! Chantonnant et dansant sur un air plus qu’entraînant, j’ai l’impression d’être une star ! Je monte les marches de la grande maison des Gamma. Gamma ! Gamma ! Sur cet air si entraînant : https://www.youtube.com/watch?v=o1fv7AcsI94 j’exécute un pas de danse en toute grâce, et hop un tour sur moi-même en tapant dans les mains. Oh yeah ! Je suis presque une star sur le campus, faire partie d’une confrérie c’est à peu près pareil. Et hop, on refrappe dans les mains et on bouge sur le côté en arrivant sur le palier le plus élevé. Un petit pas de danse en chantonnant. Et tap, I am a Gamma ! I am a Gamma ! J’ouvre la porte et … « Ah ! » Je sursaute de surprise et manque même de me ratamer sur le cul. Oh la frayeur! Il faut prévenir avant d’ouvrir la porte quand je suis presque en train de le faire. Je retire mes écouteurs dans un geste rapide par peur de me faire surprendre de nouveau. « Talya ? » M’exclamais-je en voyant la bouille de la Gamme dans l’ouverture de la porte. « Bon sang, ce que tu m’as fais peur. » Je pose ma main sur mon cœur comme pour illustrer mes propos. J’ai faillis faire une crise cardiaque moi, vous ne vous en rendez pas compte !

Je me reprends en une seconde et arbore de nouveau mon sourire si habituel. Vous savez celui qui est ravi de voir la personne qui est face à vous, celui qui semble charmeur tout en étant lui-même sous le charme. Incroyable ce sourire. Toujours quand je suis en présence de Talya. Elle est tellement timide, je trouve ça si craquant. Oui, je craque un peu pour cette femme. « Tu es ravissante aujourd’hui. » La complimentais-je tout en poussant la porte pour entrer dans la demeure et prendre place à sa hauteur, me reprochant intentionnellement dans un mouvement, la frôlant et sentant ce petit frisson d’excitation qui me parcoure pour me faire décrocher un sourire toujours plus étiré. J’enroule le fil de mes écouteurs autour de mes épaules pour ne pas être gênée et referme la porte derrière en moi en gardant ma main dessus, par réflexe et pour faire comprendre à la jeune Adams qu’elle n’a plus le choix que rester avec moi. Maintenant. Toutes les deux. Dans cette si grande demeure. Je la regarde dans les yeux. « Alors que faisais-tu seule ici ? » Demandais-je innocemment alors que mes pensées sont toutes autres.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Ven 14 Aoû 2015 - 0:20

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Hier était un jour marquant un tournant dans la vie d'une poignée de jeunes filles triées sur le volet, elles avaient toutes reçu la bonne nouvelle dans la même joie que certains ont en recevant leur diplôme, elles étaient admises dans la confrérie des Gamma Psi. J'ai été une de ces filles là un jour. Une de ces filles qui rêve de devenir quelqu'un. J'avais passé la journée à accueillir quelques unes de nos nouvelles recrues, leur énoncer les principes de notre confrérie, leur montrer leurs chambres dans la bâtisse. Bref, je leur avais remis le kit complet d'entrée chez les Gamma. Du code de conduite à tenir à la longueur de jupe minimale. La journée avait été longue et chaude. Il faisait une température vraiment californienne aujourd'hui. Mes obligations en tant que Gamma terminées, je m'apprêtais à sortir quand .. « AH ! » , j'avale brutalement l'air ambiant dans un sursaut. « Talya ? Bon sang, ce que tu m’as fais peur. » je passe une main dans mes cheveux, gênée. « Desolée je.. je m'attendais pas à ce qu'il y ait quelqu'un derrière la porte.. » je croise son regard angélique et je sens mes joues s'échauffer sous ma timidité. Quand elle me complimente, je sens mes jambes devenir en coton. Une effluve de parfum caresse mon nez lorsqu'elle s'avance pour se mettre à mes côtés. Cette fille.. Cette fille était incroyablement séduisante. « Ah euh.. Merci... » Ma langue aurait voulu te dire que toi aussi tu étais belle, que tu étais probablement une des plus belles filles que j'avais rencontré depuis ma naissance, mais rien ne sortait. C'est tellement plus dur de dire les choses quand on les pense Eden. Ca. Et il y a ce type. Ce type avec qui tu traines toujours, et qui est ton petit copain. Si seulement il n'était pas là. Si seulement ce gars n'avais pas mis le grappin sur toi... Enfin.. On refait pas le monde avec des "si". Malheureusement.


Je mords ma lèvre inférieure avant de reculer distraitement pour ménager un espace un peu plus important entre nous. « J'ai passé la journée à accueillir les nouvelles Gamma ici, d'ailleurs j'imagine que c'est pour ça que tu viens, j'ai vu ton nom sur les listes, félicitations, j'imagine que les épreuves n'ont pas été de tout repos à passer .. » je n'arrive à parler que parce que je regarde ailleurs, ou parce que ce que je dis est d'une atroce banalité. Je le sais. « J'avais fini mais si tu veux je te fais visiter.. Enfin.. Je ... Comme tu veux...» je passe une main dans ma nuque nerveusement. Je me sens si bête. Je me claque mentalement et je lui fais signe d'entrer plus significativement dans la pièce. « Tu veux.. Boire quelque chose ? On a un peu de tout ici.. » dis-je en l'accompagnant à un petit bar à l'intérieur du salon. « Tu as bien 21 ans hein ? »




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 15 Aoû 2015 - 13:19

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur



La surprise passée, je respire enfin. Mon cœur a perdu un ou eux battements, c’est certain. La surprise a vraiment été de trop, j’aurai pu mourir sur ce perron. Ah Talya … C’est sa beauté qui m’a fait louper des battements de cœur.  Elle est toujours si belle. Je me mords la lèvre à cette pensée et la regarde d’un air désireux, sa timidité ressort et je craque davantage. Il faut vraiment que je me calme avant de lui sauter dessus. Alors j’avale ma salive et détourne le regard. Je me suis promis de ne pas faire le premier pas, des avances oui, mais je m’arête là. Je ne sais pas, avec Talya, je me mets des barrières au contraire des autres filles comme Madison par exemple. Non, avec la belle brune je ne veux rien forcer, oui je la veux, je la désire, certes, mais je ne suis pas certaine du retour, sa timidité est peut être un facteur qui signifierait que je ne l’intéresse pas et je ne suis pas le genre de filles à forcer les autres. Alors je lui envoie des signes, ou en tout cas, j’essaye. La réponse se fait attendre je vous le dis, surtout quand elle passe une main dans ses cheveux de cette façon, son visage ne fait que ressortir. Je me mords l’intérieur de la joue dans l’espoir de calmer les soubresauts de mon cœur.

Je l’écoute, elle me raconte sa journée comme si de rien n’était, je ne capte pas son regard et je me dis que pour l’instant, c’est peut être mieux, cela me donne une minute à ne pas vouloir l’attraper de force. Un regard autour de moi, je reconnais les lieux. Je suis déjà venue ici, une fois, mais personne ne le sait, à part une personne. Alors je fais l’étonnée. Comme si je ne connaissais pas les lieux. C’est à moitié vraie tout de même, quand je suis venue, on ne peut pas dire que j’ai vraiment fait attention à la décoration des lieux, bien au contraire, j’étais occupée à bien autre chose. « Merci. » Dis-je simplement quand elle m’adresse ses félicitations. Me faisant alors détourner les yeux pour mieux les reporter sur elle. « Bonne idée, je croie que c’est Madison qui est censée me présenter la confrérie, mais je préférerais que ce soit toi. » Lui dis-je avec un sourire évocateur. C’est vrai. Mais j’aurai probablement dit la même chose à la chef des Gamma, pourtant, je l’assure qu’à ce moment précis, j’aime être en la présence de Mademoiselle Adams, mon cœur vous le jure. Elle m’invite à entrer dans la pièce, je la suis doucement, réfléchissant à quoi boire avant qu’elle me demande mon âge, je ne pu m’empêcher de sourire et de rire en même temps. « Pourquoi tu me demandes ça ? Tu veux me faire boire et abuser de moi après ? » J’essaye de tourner à l’humour, mais cela ne me dérangerais pas plus que ça en réalité. Pas du tout en fait. Je me tais pour laisser le temps à Talya d’assumer mes paroles avant d’annoncer mon souhait. « Sers moi juste un Coca bien frais s’il te plaît, ça suffira. » Enfin, si tu veux rajouter du whisky pour exaucer mon vœu, ne te gêne surtout pas ! Je soupire, m’exaspérant moi-même. Le salon est tout mignon, alors je prends place sur le canapé histoire d’être plus à l’aise. Le fauteuil ? Il n’y a qu’une place ! Je fais comment après pour me rapprocher de la belle ? Le canapé, c’est bien mieux. Je croise mes jambes et regarde, intéressée, la brune se diriger vers le bar.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 15 Aoû 2015 - 20:58

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Elle me passe du baume au coeur en disant qu'elle aurait préféré que ce soit moi qui lui fasse faire le tour du propriétaire, mais une partie de moi se dit qu'Eden est ni plus ni moins en train de me faire de la lèche. Du coup ça m'énerve. Du coup je suis perdue. Je crois que je vois des signes là où ils n'y en a pas, tout simplement parce que j'ai envie de lui plaire, mais je ne crois pas que ce soit effectivement le cas. Je m'avance vers le bar dans mon optique hospitalière et j'extrais de derrière le bar deux verre. Machinalement je relève un peu mon haut pour essuyer avec quelques poussières sur l'un deux. Dans l'attente de sa réponse je commence à me servir un verre de Canada Dry, concentrée.  « Pourquoi tu me demandes ça ? Tu veux me faire boire et abuser de moi après ? »  « Hein ... ? »  et là mon cerveau passe en mode débogage. Je comprends ce qu'elle dit et je manque de renverser le verre sur le bar.  « QUOI? Mais non pas du tout ! Je... Enfin c'est juste que tu vois je ... enfin. EUH. Mais si tu es pas majeure j'ai pas le droit de te servir et ... Je voudrais pas te violer NON.. surtout pas ! » . Mon problème quand j'ai un crush ? Ma sensibilité à l'humour devient très très faible.  « Tu sais c'est pas parce que je m'assume gay que je ne peux pas rester seule avec une fille dans une pièce sans lui sauter dessus hein?  »  et mon besoin de me justifier devient légèrement exacerbé. Ces hétéros ils ne comprennent pas qu'on a pas forcément une sexualité de bête sauvage. Ou bien.. Ou bien c'était une simple plaisanterie. Et je venais de lui faire un coming out superflu, parce que peut-être qu'elle ne savait pas. Peut être que je venais de rendre les choses bizarres.

Eden s'était installée sur le canapé. J'amène les verres et je les pose sur la table basse. J'ai l'impression d'avoir les mains moites. Comme si c'était la première fois que je parlais à une fille qui me plaisais de ma vie. Je m'assois près d'elle, pas trop près non plus pour ne pas avoir l'air d'envahir son territoire. Soudain je me rends compte que ça fait drôlement longtemps que je n'ai pas parlé. Ou pire. Dit quelque chose d'intelligent. « Coca bien frais, à votre humble service, Madame. »   oui bon pour un truc intelligent on repassera... « Alors dis-moi Eden, tu étudies quelle matière à l'université? Je ne crois pas t'avoir déjà vue à un des cours auxquels j'assiste.»  je me planque derrière les études, c'est bien moins effrayant que de parler de vie privée. Et un peu moins bizarre maintenant j'imagine. « T'as bien profité des vacances pour te reposer? »  je me permets d'observer ses traits d'un peu plus près. Elle a des traits très fins. Un regard piquant. Des lèvres qui ont l'air délicieusement douces. Son corps.. Brrr... Et je m'arrête de la détailler pour m'éviter une torture. Elle est très belle. Et prise. On oublie Talya.  




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Mar 25 Aoû 2015 - 21:55

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur



Une simple dose d’humour. Je pensais d’étendre l’atmosphère, comment dire que c’est complètement raté. Talya le prend de toute les manières que vous voulez, mais sûrement pas de la façon dont je l’aurai souhaité et j’ai le droit à une révélation tellement envenimée et  directe que je me demande un instant si ce qu’elle dit reflète ce qu’elle pense. J’en reste bouche bée. M’écrase légèrement dans le canapé comme si j’avais un espoir que ce dernier m’avale et me cache pour éviter les foudres de la belle femme. Mais ce n’est pas le cas et je reste sur le canapé, à la vue et à la merci de la Gamma. Je me demande un instant comment lui répondre et finalement, mon envie d’en savoir plus vient me tiquer une nouvelle fois. « Alors comme ça tu es gay ? » Soulevais-je d’un sourcil arqué, beaucoup plus intéressée encore que je ne l’étais déjà. Chose fortement compliquée je l’admets quand je perçois mon envie de l’avoir rien que pour moi. A cette pensée je me mords la lèvre inférieure pour me faire retomber sur terre et ajoute en détournant le regard. «  Je rigolais tu sais, mais … » Je marque un temps de pause, je ne sais plus comment m’y prendre avec Talya sans griller une chance que je pourrais avoir avec elle. « Je ne voulais pas t’énerver. » Finis-je sur un ton déçu. J’ai hésité un moment donné à lui dire, lui annoncer qu’elle m’intéresse, pourtant, un instinct de dernière seconde m’a poussé à me taire. Pour ne pas l’effrayer. Pour ne pas me faire espérer quelque chose d’impossible.

Elle revient vers moi, s’assois tout près, sur le canapé. Mais pas encore assez près à mon goût, je ne relève pourtant pas ce point. « Merci. » Pour le Coca sur la table basse que j’attrape d’une main douce. Je bois une gorgée et repose le verre au même droit avant de m’enfoncer dans le canapé et d’écouter avec forte attention les paroles de la brune. De la belle brune. De la magnifique brune. Okay, respires Eden. Quelques questions banales, au moins, ça a le mérite de calmer mes hormones en ébullition. Je passe une main dans mes cheveux et sourie doucement pour répondre à la belle demoiselle Adams. « C’est vrai qu’on n’est pas dans les même cours, mais je t’ai déjà vu. » Je te cherche tous les jours du regard. Je cherche ce visage dans la cour avec l’immense espoir que tu puisses ensoleiller ma journée, chaque jour. « J’étudie la zoologie, ce n’est pas très commun on va dire. » Et qu’est-ce que je subies à cause de ce choix ! Je suis pratiquement la seule représentante de la gente féminine dans ma promotion, en plus d’être lesbienne, je ne vous raconte pas la difficulté pour assurer au quotidien. Mais mon caractère bien trempé est plutôt un atout dans ce genre de situations. « Et toi ? T’es en quel cursus ? » Bien entendu que je le sais. Master 2 en droit pénal, toujours assise sur la gauche de la salle et écoute attentivement ses cours. J’ai fais mes recherches, discrètement. Je me renseigne toujours sur les plus belles femmes de l’université qui m’intéressent. « Oui, je suis allée en France avec mon frère, ça permet de changer d’air et de se reposer, pour de vrai. Et puis, c’était génial ! » Dis-je avec un sourire le plus large possible. « T’es parti quelque part pendant tes vacances ? » Simple retour de question, pour ne pas paraître impoli. Je lève la tête, observe le plafond, puis le mur et les quelques décorations qui y trônent avant de reporter mon attention sur la femme à mes côtés. Une question me brûle les lèvres et je ne peux m’empêcher de la poser. « Dis moi Talya, tu es célibataire ? » Ma curiosité est vraiment trop grande, je devais absolument poser cette question. Connaître la vérité. Savoir si par le plus grand des hasards mon cœur n’est pas en train de bondir dans tous les sens sans aucunes  raisons.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 5 Sep 2015 - 21:41

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Son regard sur ma peau me fait frissonner. Je sens que ma réaction l'a un peu refroidie. En même temps, elle avait essayé d'être drôle, et j'étais totalement passée à côté. Je crois voir passer une lueur dans son regard quand elle comprend à travers mes paroles que je suis homosexuelle. Mais je crois que je vois surtout ce que j'ai envie de voir. C'est peut–être un brin de curiosité qui la pousse à poser la question. Je baisse les yeux timidement et bredouillant un petit : « euh.. oui.. oui.. » lorsque je relève les yeux pour les poser sur elle, elle est en train de mordre sa lèvre. Et ce geste si anodin effectué par un quidam. Devenait... Diablement sexy. Parce que c'était elle qui était en train de le faire. Je la regardais médusée, mi-fascinée, mi-chamboulée. Sa bouche était comme le reste de son corps, sublime. Et l'idée traversa mon esprit que j'aurais aimé que ce soit ma lèvre que sa bouche vienne mordiller. Brr. Eden me faisait un effet fou. Elle semble s'excuser. Mais je l'interromps promptement. « Haha.. Il n'y a pas de quoi ma belle. C'est juste que je suis un peu à cran en ce moment avec la rentrée. Beaucoup de choses à faire. Autant dire que j'ai fracassé mon détecteur de sarcasmes. » un sourire étire doucement mes lèvres. « Désolée ! » mon expression se fait plus tendre et je prends mes aises sur le canapé en m'étirant légèrement.

Elle étudie la zoophilie?
Mon esprit plante encore. Non. Ca ne doit pas être ça. Personne ne suit de cours de zoophilie. « Aaah non pas très commun la zoo..logie.. » je ris intérieurement en pensant à ma bêtise. « Ca ne doit pas être très.. féminin comme cursus non ? Enfin j'en sais rien après tout. Moi je passe en Master 2 en Droit Pénal. » je me rends soudain compte que c'est monstrueusement austère. « Tout un programme hihi. En fait j'ai toujours été persuadée que la robe d'avocat m'irait à ravir. T'en penses quoi? »

Je l'écoute ensuite rêveuse, me raconter ses vacances en France. « Oh pas grand chose. Je suis allée faire de l'humanitaire en Haiti. J'ai .. en quelque sorte aidé un peu à reconstruire des maisons... Ce genre de trucs.. » se dorer la pilule, très peu pour moi. Même si me balader main dans la main avec Eden dans les rues de Paris me donnait tout de suite beaucoup plus envie de passer des vacances "relax".. Elle me tire brutalement de ma rêverie en posant une question un peu directe. Et qui pour ne pas mentir me surprend un peu.. « Célibataire? Euh.. Oui. » Et j'aurais du me mordre la langue mais.. « Et toi.. non il me semble? Je te vois souvent traîner avec un gars à UCLA, ton copain j'imagine .. » j'essaie de sourire, mais je crois que ca ressemble plus à une grimace. Oui, Eden hétéro serait du gâchis. Un franc gâchis. « Enfin.. J'imagine.. »

 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Mar 27 Oct 2015 - 19:58

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur



Je préfère ne pas répondre à propos de l’interrogation de Talya sur mes études. Si je commence à entrer dans le détail de ce que je fais, on est foutues ! Toutes les deux. Bonjour la discussion sexy et attirante, non merci. La remarque de la belle brune arrive au moment opportun pour moi afin de détourner le sujet, je me vois mal lui raconter où je peux glisser mon bras quelque fois, si vous voyez ce que je veux dire avec les animaux, on doit être prêt à tout. Je sourie, rie légèrement en faisant ressortir mes dents blanches tout en me levant dans un moment de grâce. J’imagine alors la Gamma vêtue de cette fameuse robe d’avocat, l’observe un moment, de haut en bas et de long en large. Intéressant. D’un air sérieux, presque digne d’une Cristina Cordula américaine. « J’en pense que ça pourrait te rendre terriblement sexy si tu arrives à en trouver une moulante, du genre à te mettre en valeur. Oh oui ma chewie, il faut t’approprier cette robe ! » Une bonne mimique et voilà le moment comique de la situation. Je suis grave, je me ridiculise. Cette fille me rend parfaitement idiote.

J’hausse un sourcil de surprise. Je ne m’attendais pas à ce que Talya soit une femme aussi courageuse, mais ça me plaît encore davantage. Ouh je fonds et me rassois dans le canapé à ses côtés en me sentant beaucoup mieux ainsi rapprochée de ce corps qui m’appelle. Calmes-toi Eden, calmes toi. Ah je ne vous raconte pas l’effort que je fais pour ne pas succomber à cet instant précis. Ma question la perturbe, j’en suis ravi. J’ai l’impression de posséder un semblant de pouvoir, enfin, il s’agit probablement davantage d’un fantasme qu’autre chose, mais l’espoir fait vivre n’est-ce pas ? Et l’espoir de la mettre dans mon lit, ce n’est pas si mal !

Sa réponse me fit si plaisir ! Non. Un seul mot. Une seule intonation. Une seule sensation. Je ne bouge pas du canapé, mais dans ma tête, c’est un vrai feu d’artifice. Digne d’un 4 Juillet en plein New York ! Cette conversation devint forte intéressante. Très, très intéressante ! Je resterai bien ici pour encore un long moment. Et puis … Elle me retourne la question, émet un doute. Je ne peux m’empêcher de rire. Nerveusement. Mais de rire une bonne minute sans pouvoir la regarder, sans pouvoir m’arrêter. Je reprends mon souffle avec une grande difficulté pour enfin poser mes yeux sur elle et cacher mes lèvres de mes mains comme pour me calmer. Instinct débile, une foutue manie que j’ai. « Non pas du tout. » Je me tiens les abdominaux et reprend mon souffle pour pouvoir continuer. « Si ce gars c’est bien celui que je pense, ce n’est pas mon copain. » Je sors mon smartphone du petit sac à main que j’avais avec moi et prend une seconde pour le déverrouiller et montrer mon fond d’écran à la brune à côté de moi où on peut m’apercevoir déposer un baiser sur la joue d’Adriel. Je le montre alors du doigt, un sourire en coin. « Lui, c’est Adriel. » Je ne balance pas la bombe tout de suite, tentant d’analyser la réaction qu’elle a. Mais je suis sacrément nulle pour ce genre d’analyses et je laisse tomber bien vite. « C’est mon frère. » Je lui laisse mon smartphone dans la main et ajoute avec malice. « Je suis loin d’être intéressée par ce type de personnes. » Sous-entendu fait. Compréhensible, peut-être pas. J’ai un bon argument prêt à surgir, prêt à attraper les lèvres de la Gamma. J’en ai tellement envie.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 19 Déc 2015 - 15:17

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




La blonde laisse ses yeux se balader sur mes courbes en prenant un air de styliste. Une partie de moi s'en voit flattée, si elle me conseille une robe moulante, c'est sûrement qu'elle trouve joli ce qu'elle voit. Une autre partie meurt de timidité. Mes joues, heureusement, profitent du léger hâle de ma peau pour camoufler leur rougeur. Elle est en train de me regarder. Elle. Le simple fait de me regarder me semble être un honneur qu'elle me fait. Je me sens si minuscule à côté de la belle Eden. Je ne sais pas si c'est une impression mais il me semble qu'elle s'est rapprochée. Je dois rêver. En bonne lesbienne, je cherche le moindre signe d'intérêt pour le transformer en hétérocuriosité. Ca se sent non, qu'elle est hétéro. J'en sais rien en fait. Peut-être que c'est juste une technique fourbe de mon esprit pour éviter que je lui saute dessus. Je la regarde, la détaille, comme si je prenais une photographie mentale de ses traits dans mon esprit. Elle est magnifique. Je ne saurais trop dire pourquoi, j'étais ailleurs, dans mes pensées mais d'un coup elle a commencé à rire. Fort. Longtemps.

Ses yeux brillent, son rire cristallin charme mes sens.  La vue, l'ouie. J'aurais tellement envie de goûter sa peau, glisser mes doigts dans ses cheveux et sentir son doux parfum. Cette fille me rend débile. Cette fille me rend dingue. La voir rire, me donne envie de rire. Même si je ne sais pas pourquoi. Je commence à avoir peur. Je suis encore en train de tomber amoureuse d'une fille qui ne voudra clairement jamais de moi. Elle rit de bon coeur. J'ai envie de rire avec elle. Mais je ne sais pas. Je ne sais pourquoi elle rit. Ca doit être drôle. Ou alors elle rit vraiment beaucoup pour rien et je crois que ça m'attire encore plus.

« Si ce gars c’est bien celui que je pense, ce n’est pas mon copain. » Et là toutes les idées me traversent l'esprit. C'est son mari, son proxénète, son père, son grand-père, son ex, je ne vois pas je.. « Lui, c’est Adriel. » bon ok, c'était sûrement pas un proxénète, parce déjà elle n'avait rien d'une prostituée et de deux, Adriel c'était pas un prénom assez effrayant pour un proxénète. Tu imagines : « Non Jack, je ne peux m'enfuir avec toi, mon proxènete me tuerait ! Adriel va nous retrouver et nous tuer.» non, non, ça sonnait vraiment comme une merde. C'était pas ça. Tout bien réfléchi il ne ressemblait pas non plus à son papi. C'est d'ailleurs à ce moment là que je remarque une légère ressemblance entre les deux jeunes gens sur la photo et que : « C’est mon frère. » . Bon dieu.

Je ris. Nerveusement. Soulagement. Ou.. Je ne sais pas. Je ris. J'ai envie de danser. De sauter en l'air. De sauter sur elle aussi. Ce n'est pas son copain. Hallelujah mes frères. Ils me semblaient si proches. Je n'avais pourtant jamais envisagé cette éventualité. Soudain, Eden lâcha la phrase la plus ambigue de la planète Terre. « Je suis loin d’être intéressée par ce type de personnes. » « Tu veux dire que..» je me stoppe. Je plante. Je bugue sur sa bouche. Elle me semble si proche. Ca me tue. Ca me tue de me dire que je pourrais tout bêtement m'approcher, les goûter et de me dire que je dois rester là à simplement les regarder. Je réfléchis tout d'un coup. Est-ce qu'elle est en train de me dire qu'elle est lesbienne. Ou qu'elle ne s'intéresse pas aux gars des confréries, ultra populaires et adulés de tous. Je ne sais plus. J'ai l'impression d'être stupide, de ne même pas voir les énormes signaux qu'elle me lance. Je crois que même si un panneaux lumineux tournoyant indiquait : cette fille est lesbienne, je ne le verrais même pas. Je ne sais pas quoi faire.

Alors que n'importe quelle personne sensée aurait peut-être tenté de lui dire : Hey, tu es gay, je suis gay, on fait des bébés? Et bien moi non. Je me lève. Je me lève, oui, idiote que je suis. Je vais au bar. Je passe mes doigts dans mes cheveux. J'attrape une flasque. Je reviens à ma place. Quoi qu'il arrive j'en aurais besoin. Si par hasard elle tentait un truc, ça me donnerait confiance. Si par hasard elle tentait rien, je pourrais toujours me saoûler pour oublier la chance magnifique que j'ai laissé passer par ma bêtise.
J'ouvre la flasque et verse un peu d'alcool dans mon coca. « T'en veux ? ». Mon bras touche le sien. Sa peau est excessivement douce. J'adore ça. Je crois que je suis complètement en train de craquer. Et finalement, je crois que je devrais arrêter d'être idiote, et peut-être lui faire part de ça. « En fait. Tu m'intimides beaucoup. C'est bête hein. Je sais pas pourquoi. Tu m'intimides. » je plisse les yeux et remue mon poignet pour mélanger un peu le contenu de mon verre. Je porte le mélange à mes lèvres, lentement, je tente d'analyser son regard. Je laisse le liquide pétillant et alcoolisé glisser dans ma gorge. Je ne détache pas mon regard du sien. « Est-ce que tu voulais dire que tu t'intéresses pas aux mecs comme Adriel, ou est-ce que tu t'intéresse pas aux mecs en général ? » est-ce qu'à part le fait qu'elle m'intéresse, il y avait une bonne raison de lui poser cette question? Mh. Non. Trop tard. « Tu vas habiter ici du coup ? » tu veux dire que ta chambre se trouvera à proximité immédiate de la mienne? Je meurs. Je meurs encore une fois si c'est vrai. « Faudra que je te fasse vraiment visiter au fait, sinon je suis vraiment la pire des hôtes. » et si tu veux visiter ma chambre, je dis pas non...



 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Mar 5 Jan 2016 - 17:41

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur




Je lâche l’information comme une bombe, curieuse de connaître la réaction de Talya, curieuse de savoir à quoi elle pensait en me voyant avec Adriel. Mon frère, oui, rien d’autre. Elle se met à rire et l‘éventualité qu’elle puisse croire que cet homme soit autre chose que mon frère me fait sourire, doucement. Si elle savait, ce que je souhaite, ce que j’aimerai à ce moment précis. Elle penserait à tout sauf à Adriel, le frère qu’elle pensait être quelqu’un d’autre. J’ai l’impression de l’avoir rassurée en à peine une seconde. Juste quelques mots suffisent pour la faire rire. J’en suis bien heureuse. Mon dernier sous-entendu la stoppe et je m’aperçois bien vite que c’est peut-être trop d’un coup comme informations à avaler. Elle ne rit plus. Je m’en veux. J’ai peut-être été trop vite. Trop maladroite. J’ai l’impression de ne pas savoir comment faire avec elle. C’est étrange. Je joue. Mais quand son rire disparait, j’ai l’estomac qui me dit que j’ai mal joué. Je m’en veux. A moi-même. Manque de tact, probablement.  

J’aurai dû être plus directe. Dire les choses comme elles sont. Un truc du genre « C’est toi qui m’intéresses » il n’y aurait pas eu besoin de tout ce brouhaha, de se poser trente mille questions inutiles. Elle se lève, s’éloigne de moi. Le fait que je ne sente plus la chaleur de son corps près du mien me donne un frisson. Je me sens mal, comme si je venais de mal agir. Je me désespère, sans aucuns doutes. Mon regard posé sur elle. Mes pensées suppliantes de la faire revenir sur le canapé. Je l’observe. Se Servir. S’emparer de la flasque. Je soupire doucement, comme pour expirer l’air qui bloquait mes poumons, qui bloquait ma façon de voir la situation du bon œil. Je la regarde toujours. Passant sa main dans ses cheveux. Avec ses mouvements lents. La distance qu’il y a entre nous. Elle revient. Avec la flasque. Comme si elle s’attendait à une mauvaise nouvelle. Comme si elle était prête à la boire d’une traite pour tenter d’oublier ce que je m’apprête à lui dire, à lui révéler. Alors. Je lui souris. De ce sourire rassurant. Comme pour lui dire sans un mot qu’elle n’aura pas besoin de cette flasque. De cet alcool. De cette pensée qu’elle a à ce moment précis.

Elle revient près de moi. Et je me sens mieux. Comme si ma proie venait de se rapprocher de son chasseur. Comme si enfin, je pouvais jouer de nouveau. Elle se sert de  cet alcool et m’en propose. « Pourquoi pas. » Répondis-je avec ce sourire à l’identique. Pas de oui. Pas de non. Je lui laisse le choix. Je lui laisse la main. Elle prend la parole. Et je trouve une Talya curieuse. Elle semble enfin reprendre le dessus sur la surprise précédente. Elle semble vouloir poser les bonnes questions. Connaître les réponses à mes sous-entendus. Et je sens au fond de moi que mon jeu se resserre autour d’elle. Mais autour de moi par la même occasion. Comme si je me faisais avoir par moi-même. Elle me regarde. Son regard dans le mien. Elle ne me lâche plus. Alors j’en fais de même. Prouvant toute l’honnêteté dont je peux faire preuve à cet instant précis. Voulant lui demander en quoi je l’intimide mais prise de vitesse par les mots qui suivirent. Les questions. Je suis prise aussi de cette subjugation que j’ai pour elle. Même son regard, je ne peux plus le lâcher. Croisant les bras. Me redressant doucement. Rapprochant mon corps du sien. Ma proximité de la sienne je décide de répondre à ses questions, à mon rythme. « En général … » Je commence simplement. Jouant avec le mystère. Plissant doucement les yeux pour me plonger encore davantage dans son regard. Entre ouvrant la bouche de quelques millimètres. J’ai une envie de l’embrasser, mais je reste à ma place, luttant contre ma pulsion. « Les mecs, tout ça, ce n’est pas pour moi. » Je chuchote presque. Comme si je délivrais un secret à la belle brune.  Je détourne les yeux une seconde, prends mon verre du bout des doigts et le porte à mes lèvres pour gouter à la boisson avant de le reposer sur la table et de reprendre là où je venais de m’arrêter. De replonger mon regard dans celui de la Gamma, dans celui qui ne me lâche dorénavant plus. « Oui » Je réponds simplement, sans aucune argumentation. Devant prendre une seconde pour moi. Pour avaler avec difficulté ma salive et détourner les yeux un instant. Reprenant mes esprits. Sortant de ma contemplation. « Je pense prendre une chambre ici oui, ce sera plus pratique et je me sentirai comme une vraie Gamma. » J’ai fait tout mon possible pour argumenter comme je le pouvais, pour ne pas répondre froidement. Tout en évitant de lui répondre trop langoureusement. Car ma seule pensée est de voir mes lèvres sur les siennes. Mon corps avec son corps. Je regarde son visage. Sa bouche. Encore une fois. « On peut visiter maintenant si tu veux. » Après tout, c’est pour ça que je suis là. Être une gamma.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Ven 15 Jan 2016 - 19:50

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




La flasque en main, j'hésite. Est-ce qu'elle ne croira pas que j'essaie de la saoûler pour coucher avec elle si je lui en met et si je décide de ne pas en mettre, est-ce qu'elle ne va pas croire qu'elle ne m'attire pas. J'hésite. Je décide finalement de laisser la flasque entrouverte près de son verre et de la laisser décider pour moi. Pas de raison que je me fasse des noeuds au cerveau en plus de ceux que j'ai déjà à cause de son orientation sexuelle toujours en suspens dans mon crâne. Elle n'a qu'à décider à ma place. Après tout, elle peut comprendre que je sois intéressée davantage sur le secret qu'elle peine à me révéler, plutôt qu'à son désir ou non de finir la journée un peu émechée. Mes yeux se perdent sur sa gorge délicate. J'ai envie d'y laisser aller mes lèvres, de l'embrasser délicatement, de venir mordiller le lobe de son oreille et de lui susurrer tout un tas de choses pas très dicibles. Je plisse les yeux pour l'imiter, pour êttre mise dans la confidence. J'ai envie. J'ai hâte, je veux savoir. Mais elle, elle me torture. Elle lâche les mots au compte goutte. Je tente de toutes mes forces de lire dans ses yeux la réponse que je cherche, celle que toutes les filles homos dans ce monde se sont posé un jour dans leur vie, en tombant sous le charme d'une autre fille: est-ce qu'elle aime les femmes? Je crois que je vais défaillir tant la question me taraude à ce moment. Je laisse mes yeux quitter les siens pour regarder sa bouche. Ses lèvres si parfaites sont entrouvertes. J'ai envie de les capturer. De les faire miennes. Elles sont rosées, semblent si douces et si sucrées. J'ai soudainement perdu la raison. Je m'approche. Non. Stop. Talya. J'aimerais tant, tant poser mes lèvres sur les siennes et goûter enfin ce sésame qui me paraît inaccessible. Je suis tellement concentrée sur leur beauté que je manque de rater la réponse à la question fatidique. Le sol s'ouvre sous mes pieds. Je tombe. Je tombe. Dis-le. Dis-le que tu es hétéro et que j'ai aucune chance. Dis-le que tu es lesbienne et que tu le sais depuis que tu as deux ans. Dis-le que tu as eu le coeur brisé et que tu ne veux plus laisser personne y toucher. Dis-le, dis ce que tu veux mais libère-moi.

Ma chute se stoppe net. Net. Je soupire. Sans réfléchir. Je soupire même assez fort sans m'en rendre compte. Je suis soulagée. Je suis heureuse. J'ai ce sentiment bizarre que la vie est plus belle, plus simple, plus légère. Plus douce. J'ai ce sentiment que tout sera plus simple. Que tout sera mieux. Que je n'aurais pas à convaincre cette femme qui me plait qu'aimer les filles ce n'est pas grave, que ce n'est pas mal. Je baisse la tête pour fermer les yeux et rire doucement. Un rire de satisfaction. Un vrai plaisir. Je relève la tête et efface un peu mon sourire pour ne pas lui donner trop d'importance, alors qu'au fond de moi c'était Samba de Janeiro.
Je hôche la tête avec approbation, comme pour passer à autre chose, je ne veux pas faire de commentaire sur son coming-out. Ca se voyait déjà assez sur mon visage que j'étais absolument ravie. Malgré mes piètres tentatives pour le cacher. « Oui, tu as raison c'est le seul moyen de se sentir vraiment 100% Gamma. Il y a souvent des soirées ici, c'est vraiment cool!! » je suis excitée, pour ne pas dire carrément ultra enthousiaste à l'idée que la belle Eden dorme dans un lit non loin du mien.. Sans forcément y prêter attention mes doigts s'étaient posés sur son poignet. Mes pupilles se dilatent. Ok, fuir, maintenant. « Euh.. OUI ! Allons visiter ! Tu es là pour ça en fait !» je me lève dynamiquement et tend ma main à Eden pour l'aider à se lever, libre à elle de la prendre ou non. Telle une guide touristique je commente alors que nous avançons. « Donc là c'est l'entrée tu as déjà vu, ici il y a une salle commune où en géneral ont lieu les soirées, ici y'a les toilettes, là en général c'est là où est gardé l'alcool des Gammas mais t'auras sans doute pas la clef car en général ce sont les organisatrices des soirées ou les présidentes qui les ont. Euh.. Sinon voilà, t'as une petite cuisine où c'est pas mal le bordel parce que personne n'aime faire la vaisselle mais heureusement parfois des gens un peu maniaque comme moi passent par là pour ranger. Donc sinon je crois que c'est tout pour en bas.. Voilà voilà. En haut tu as les chambres. Viens... Donc, ce coin là c'est les anciennes Gammas, donc ce sont les chambres que vous allez récupérer quand elles auront fini de remballer leurs affaires, ça ce sont les chambres des Gammas plus récentes et là-bas c'est la chambre royale de son altesse la chef de confrérie. » Je souris doucement, loin de me douter que la chambre de la chef de confrérie, Eden la connait déjà. « Je peux regarder mais je pense que ta chambre sera une de ces trois là. C'est cool on sera pas très loin.. » je m'approche d'une autre porte et farfouille dans mon sac pour trouver ma clef. « Donc ça c'est ma chambre, euh, je vais te montrer un peu comment c'est dedans, toutes les chambres sont plus ou moins construites pareil. » je la fais entrer en premier. Ma chambre était toujours bien rangée. Un peu comme moi. Je fais faire un petit tour à Eden. « Donc là tu as un petit frigo, pratique au cas où tu as un petit creux au milieu de la nuit ou besoin de picoler encore un peu pour oublier... Là tu as une fenêtre qui donne sur les jardins de la maison Gamma. Je pense que de l'autre côté ça donne sur l'artère principale de UCLA. Jamais vérifié mais tu me diras. Là tu as un bureau pour travailler ou pour faire des ch.. choses comme des devoirs par exemple. Et là tu as les toilettes, la salle de bain, certaines sont avec douches d'autre ave bain, si tu as une préférence je verrais ce qu'on peut t'attribuer. Et là tu as bien sur le lit le truc le plus logique. Les matelas sont assez confortables, on dort bien dessus... » pourquoi je me sens obligée de donner des détails, aucune idée. Aucune idée non plus de pourquoi je m'assois sur le lit en regardant Eden faire le tour de ma chambre. Puis finalement je lâche. « Quand je pense que je croyais que ton frère était ton mec.. Waou. J'étais à côté de a plaque... J'aurais jamais pensé que tu étais.. Enfin.. Que .. tu aimais.. les filles.. Quoi.. »
 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Lun 16 Mai 2016 - 0:27

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur




Son sourire revient. Son rire par la même occasion. Et mon cœur se remet à battre doucement, aussi tendrement que pourrait être le visage de cette si belle Talya. De cette brune qui m’envoute autant que j’aime jouer avec elle. De ses traits fins qui m’attirent sans cesse, faisant replier mon propre jeu autour de moi. Je ne lâche plus mon regard, le gardant fixé sur elle, conservant toute mon attention pour elle, et personne d’autre, même rien d’autre. Un tremblement de terre pourrait survenir s’il le voulait, je resterai là, à la regarder, à me perdre dans ma contemplation. C’est elle qui ne fait pas plus de commentaires. C’est elle qui rompt ce moment de confidence. Je ne lui en veux pas. Non. Loin de là. Car je sais très bien au fond de moi que je n’ai pas fini de jouer. Oh que non ! Que cette proie est la mienne et de personne d’autre. Que je la veux. Pour moi.

Ses doigts autour de mon poignet me font perdre toute notion et tout sens que pourraient avoir ses paroles. Soirées, Gamma. Oui, si tu le dis. Je te croie. Ma tête est ailleurs. Sur ses doigts. Sur ce contact. Sur son emprise sur moi. Sur cette partie d’elle qui s’est emparée de ce bout de peau. Ce n’est rien. C’est infime. Mais juste assez pour que ma tête ne suive plus le défilé des événements et que mon cœur comprenne que je me fais avoir, réellement. Mais ce contact se rompt. Elle se lève d’un bond. Trop vite à mon gout. Elle ne me laisse même pas le temps de savourer notre léger contact. Sa main qui se tend vers moi ne me laisse pas en paix et je ne me fais pas prier pour m’en emparer pour me lever avec grâce. Ainsi qu’une sensualité que je tente de révéler au maximum. Et c’est partit pour une visite guidée. Allons-y ma belle, je te suis, où tu voudras, quand tu voudras. Je ne le dis pas. J’ai gardé le silence jusqu’ici, préférant la laisser parler, la laisser faire. Prendre les rênes de cette entrevue.

Et qu’est-ce qu’elle parle ! Ce n’est plus une visite guidée, mais quasiment un monologue qu’elle me fait. Je la suis. L’écoute. Même si en réalité, je connais déjà tout cet endroit. Je la regarde. L’observe. Apprécie la vue qu’une si belle femme me présente les lieux. Le rez-de-chaussée. L’étage. Les chambres. Le fonctionnement de la confrérie. Tout ça. Toute cette organisation que je vais rejoindre. Dont je fais partie dorénavant. « Ah d’accord. » Glissais-je simplement. Doucement. Lorsqu’elle m’annonce où pourrait se situer ma chambre. Davantage intéressée par le fait que nos deux chambres se trouveront non loin l’une de l’autre. Pratique. Très bonne information. Que je note dans un coin de mon esprit comme une note importante qu’on ne voudrait absolument pas perdre. Et elle ouvre une porte tandis que j’étais concentrée sur elle. Sur sa silhouette. Sur ses gestes. Sur sa façon de faire, d’être. Je croie que c’est un tout qui me plait chez elle. J’entre dans sa chambre, toujours aussi silencieuse. Préférant observer. Comme si tout ce qui comptait était que mes yeux puissent enregistrer chaque millimètre du corps de la brune, chaque trait de son visage pour ne jamais l’oublier.

La visite de la chambre se fait dans le moindre détail. Rien n’est oublié. Je n’ai même pas besoin de poser la moindre question, tout est dit. Talya fait ça bien. J’ai envie de glisser quelques mots, mais je n’ose même pas l’interrompre. Elle a l’air d’être si concentrée. Pourquoi l’arrêter maintenant ? Alors je fais le tour de la chambre. Tente d’imaginer ce que va être ma vie dans un futur proche. Dans ces lieux. Dans un endroit quasi similaire à celui-ci. Si proche de cet endroit. De la proximité de sa chambre à la mienne. Elle s’assoit sur son lit pendant que je fais un dernier tour, seule. Observant la salle de bains une minute supplémentaire, c’est une pièce importante, il me faut la vérifier. Je reviens dans la chambre quand j’entends la voix de Talya. Comme un serpent à sonnette attiré par le son d’une flûte. J’arrive. J’accours.

Je penche la tête de côté, mon regard interrogateur. « Que pensais-tu ? » C’est une question rhétorique, qui n’attend pas forcément de réponse. Je sais ce qu’elle pensait. Qu’Adriel et moi étions des petits amis et non de la même famille. Que j’aime les hommes. Raté. A côté de la plaque. Je voie là une occasion d’accélérer les choses. De mettre du piment dans ce jeu. « Tu pensais que je ne pourrais pas être attirée par toi, belle Talya … » Je glisse doucement ces derniers mots tout en me rapprochant délicatement du lit. La frôlant. M’asseyant juste à côté d’elle. Posant ma main sur la sienne et rapprochant mes lèvres dangereusement de sa nuque pour se hisser près de son oreille et murmurer tout bas. Comme si je ne voulais pas que les murs puissent entendre mes paroles. « Tu t’es trompée on dirait. » Et comme pour illustrer mes derniers mots mes lèvres se posent sur son épaule. Une seconde. Pas plus. Je me redresse. Retire ma main de la sienne et laisse mes yeux se plonger dans les siens. Souhaitant voir sa réaction et ne rien rater de ce spectacle. Mes lèvres s’étirer dans un sourire ravi.

[HRPG : J'ai honte de te répondre si tard, pardooooooooooon !!!]


Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 21 Mai 2016 - 18:46

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Je l'observe silencieusement pendant qu'elle fait le tour de ma chambre. Je ne peux m'empêcher de la regarder. Elle agit sur mes yeux tel un aimant. Je détaille ses courbes, la chute de ses reins, le mouvement de ses cheveux sur son délicieux corps, son regard joueur, sa bouche attirante. Je me mords la lèvre tant qu'elle ne me regarde pas en regardant ses jambes, puis lorsqu'elle tourne la tête vers moi, je fais mine de regarder mes pieds avec un sourire en coin. Son délicieux visage me fixe. Elle me demande ce que je pensais. Je n'ai pas vraiment le temps de formuler quelque chose qui soit satisfaisant que déjà mon jardin d'Eden renchérissait. Je crois comprendre que je lui plais, mais je me chasse vite cette idée de la tête. Je secoue la tête pour dire non. Je ne crois pas pouvoir lui plaire. Par contre, elle, elle me plaît. Et c'est même peu de le dire. J'ai l'impression de quasi loucher sur elle, tellement elle séduit mon être. Mais je n'ai pas plus de temps pour réfléchir, cette femme, cette bombe s'approche à pas légers de moi. Ou pour être exact, de mon lit. Je la regarde s'approcher, cherchant son regard du mien pour comprendre ses intentions.

Sa peau de velours vient trouver ma main. Je crois que ce contact soudain me fait totalement perdre les pédales. Je la regarde avec des yeux ronds comme des billes. Je sens qu'elle se jette dans la gueule du loup et qu'elle s'apprête à agir. Ses lèvres s'approchent de moi. Elles ont l'air si douces, si rebondies, si gouteuses. Je crève d'envie de les toucher, de les embrasser, mais ce n'est pas le moment, non. Sa bouche s'articule, pour chuchoter quelque mots à mon oreille. Je frémis. Je peux sentir sa chaleur, sa peau, son corps à une proximité immédiate de moi. Sa sensualité me tue. Ses mots me font plaisir, même si j'ai du mal à y croire... comme si elle était trop bien pour moi. Trop belle pour moi. Je crois confondre rêves et réalité lorsque ses lèvres de satin se posent sur mon épaule. Je crois que mon corps entier frissonne à ce contact, même des endroits insoupçonnés, des endroits que je ne connaissais même pas. Ma bouche s'entrouvre mais aucun son n'en sort. Je la regarde, interdite. J'ai le sentiment d'avoir oublié tout ce que je savais avant, y compris parler. Je la dévisage. Je regarde chacun de ses traits, c'est limite si je ne compte pas ses cils. Elle est si belle. Mais sur ce coup là, elle m'a traumatisée. « Toi... ? » Phrase, sujet, complément. On se lance, on y va Talya. « Toi, je t'intéresse? » je prononce cette phrase comme si j'étais en train de demander si la terre était plate. Sans conviction et surtout sans aucune certitude que ce soit vrai.

J'avais l'impression que c'était trop beau pour être vrai. La fille sur laquelle j'avais flashé, était canon, lesbienne et en plus intéressée par moi. Non. Est-ce que quelqu'un peut m'emmener au bar PMU jouer au loto? Je répète incrédule. « Je me suis trompée... » . Je baisse la tête pour prononcer son nom. Ce qu'il lui va bien, d'ailleurs... « Eden.. » Je relève la tête pour trouver son regard. « Est-ce que c'est la vérité? » . Sans m'en rendre compte je me mords la lèvre. Je glisse mes doigts dans ses longs cheveux blonds, et je laisse le rêve devenir réalité. Je m'autorise le bonheur. « Tu sais quoi, je m'en fiche.. Si c'est vrai ou non. Si c'est un rêve, alors je compte bien en profiter jusqu'à me réveiller... » . Mes doigts chutent en silence dans ses mèches de cheveux « Et si ce n'est pas un rêve alors... Je crois que j'ai mes chances pour l'élection de miss chance de l'année. » . Mes doigts arrivent jusqu'à sa joue et je la caresse doucement du bout des doigts. « Et là je crois que je vais reculer... parce que je crève d'envie de t'embrasser, j'ai peur de me réveiller.. » .
 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Dim 22 Mai 2016 - 10:00

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur





Je la sens frissonner. Comme si elle avait froid, comme si nous étions en France, en plein hiver, sous une couche de neige par exemple. Non. Nous sommes ici. A Los Angeles. Là où il fait beau et chaud, le froid n'est pas l'explication de ce frisson. Ce qui est loin de me déplaire. Je sourie. En tentant de le masquer tant bien que mal. Ne pas avoir l'air trop ravie ou trop fière de l'effet donné. Mais qu'est-ce que j'aime ça ! Avoir cette emprise sur une femme. Sur cette femme. Cette brune au regard si envoutant. A voir sa réaction médusée, ses yeux ébahis et son absence de réaction immédiate je me doute qu'elle ne s'attendait pas à ça, pas à mon envie d'aller vers elle. De prendre les devants. De vouloir m'amuser, encore et toujours. Je joue avec le feu. Et je le sais. Autant que je sais pertinemment que tôt ou tard je vais me brûler. Mais, ne serait-ce pas ce que je souhaite au fond de moi ? Est-ce que je ne désire pas me faire avoir par ma propre bêtise ? Est-ce que je ne désire pas tout bonnement tomber dans les filets de la belle Gamma ? Je n'ose pas y répondre, par peur de paraître faible. Même à moi-même.

Mon regard dans le sien. Je cherche un signe. Une réponse. Quelque chose qui puisse me dire ce qu'elle vient de comprendre, de mes gestes, de mes attentions, de mes désirs. Un seul mot sort de sa bouche. Réussit à écarter ses lèvres. Toi. Je fais mine de ne pas comprendre avec ce regard calme et étonné. Qu'ais je fais ? Voyons. Je ne sais pas de quoi on m'accuse. (Mensonge quand tu nous tiens) Puis, Talya reprend la parole. Pour mon grand bonheur. Et je reste là, fixée à ses mots. A ses lèvres. Je sourie. Car ce jeu fonctionne à merveille. Ma proie est tellement déroutée que j'apprécie grandement ce moment. Entre ouvrant les lèvres. Jouant avec ma langue sur mes dents, juste un instant. De quoi donner un suspens à cette scène avant de prononcer sur une voix si lente. " Peut-être ... " N'ajoutant rien d'autre. A quoi bon ? N'ai-je pas été assez clair avec elle jusque-là ? Je referme les lèvres, me pinçant tendrement la lèvre inférieure avec ce qu'il me reste de sensualité. Oui tu m'intéresses Talya. Plus encore que ce que tu pourrais penser. Plus encore que ce que j'arrive moi-même à croire. Penses-tu cela possible ? Penses-tu que nos corps pourraient s'allier avec cette merveille dans laquelle je croie ?

J'essaye de me reprendre, de quitter son regard des yeux. En regardant autour de moi. Mais cela ne dure qu'une seconde avant qu'elle ne reprenne la parole et m'hypnose une nouvelle fois. Oui. Oui tu t'es trompée. Oui je suis intéressée par toi. Oui, oui et oui Talya. Pourtant je ne le dis pas. Je n'acquiesce pas. Je devrais. Mais c'est ce jeu qui se replie soudainement sur moi. Je me fais avoir. Alors je me tais. Comme si le silence pourrait m'aider à m'en sortir. Est-ce la vérité ? Oui. Encore une fois. Me traiterais-tu de menteuse ? Je voulu répondre mais sa main qui vient glisser dans mes cheveux me fait bien vite garder les lèvres fermées. Elle possède encore plus d'emprise sur moi que ce que je pensais. Que ce que je veux bien admettre. Serais-je devenue la proie ? Non impossible. Pas moi. Pas maintenant. Je tente une nouvelle fois de me persuader ... D'un mensonge.

Ses doigts dans mes cheveux. Ses caresses sur ma joue. Je perds toute notion une seconde. Je suis faible face à elle et je le sais. " Non ... " Je le murmure si bas qu'elle pourrait ne pas l'avoir entendue. Ne recule pas. Embrasses moi. C'est mon corps qui le veut. Ma raison me crie dans un coin de mes pensées que je ne devrais pas. Que cette fille est censée être un jeu et rien d'autre. Je me suis trompée. Je me suis fait envoûter. " Si tu ne le fais pas ... " Et je ne termine pas ma phrase. Laissant mon corps se redresser, s'approcher d'elle pour que mes lèvres s'emparent des siennes avec plaisir. Cela faisait bien longtemps que je le voulais. Ce baiser me donne chaud en une fraction de seconde et je dû le rompre à contre cœur. Me séparer d'elle en soupirant. Sans la repousser cependant. Juste en m'écartant doucement. Fière de moi, je lui demande doucement. " Réveilles toi, je suis toujours là. " Posant ma main sur la sienne. Le regard plein de désir.


Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Lun 23 Mai 2016 - 17:34

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Cette sensation était vraiment étrange. Cette sensation que l'on a alors même qu'on est au régime... On décide, parce qu'on en a foutrement marre d'être à la diète de s'enfiler un énorme pot de glace. Vous savez, ce genre de pot de glace à la vanille, avec des noix de pécan, une tonne de caramel au beurre salé. Un massacre calorique gigantesque pour tout nutritioniste qui se respecte. Vous ne comprenez rien, un peu de patience. Voyez-vous, mon régime, c'était le célibat et bien pour tout conseiller conjugal qui se respecte, Eden était un pot de Macadamia Nut Brittle. Une bombe. On ne devrait pas y toucher. Mais putain c'que c'est bon. Je croyais maitriser le jeu en caressant délicatement ses cheveux, mais à ce moment précis, j'ai bien compris qui menait la danse. Bien compris qui était le loup et qui était l'agneau. Quand elle approche ses lèvres des miennes je suis à ses pieds. Et si une partie de moi me crie de ne pas manger cette glace, une partie se dit qu'on va se régaler.

Elles me percutent. Elles m'envoutent. Ces lèvres sont un poison. Un poison aussi délicieux que dangereux. Il n'y a pas d''antidote. Si vous êtes infecté, c'est trop tard. C'est ce sentiment qui me traverse l'esprit à la seconde où ses lèvres touchent les miennes. J'ai l'impression d'avoir sauté sur une mine. Je traversais le champ de bataille qu'est la vie quand soudain, une mine. Je ne sens plus mon corps, je ne sais plus où sont mes jambes. Elles sont de coton. Un son bourdonne dans mes oreilles. Je ferme les yeux. Une chaleur envahit chaque centimètre carré de ma peau, de mon corps. Mon coeur s'accèlere, il tappe contre ma poitrine avec une vigueur qui m'était inconnue depuis lors. Je flotte. Je crois que j'ai des ailes. Je suis dans mon corps, mais en fait plus vraiment.

Soudain je reviens sur Terre. Frappée par la réalité. Mes jambes sont toujours là, mon coeur se calme, mes oreilles peuvent entendre.

« Réveilles toi, je suis toujours là ... » .

Est-ce un piège ? Oserait-elle? Est-ce un rêve? Je prends une grande inspiration puis j'ouvre un oeil. Puis l'autre. Je cligne plusieurs fois des yeux comme pour vérifier que ce qui vient de se passer n'était pas que le fruit de mon imagination. Je vérifie mes jambes. Elles bougent. Merde alors. C'était bien vrai.

« Wow... »

Sa main s'est posée sur la mienne. Elle m'offre un doux contact qui me satisfait pleinement. Le temps de me remettre de mes émotions et je souffle.

« Je dois admettre que... Ça fait longtemps qu'un baiser ne m'a pas fait cet effet là... »

L'effet d'une mine. Ah bon ? J'ai envie de lui demander, j'ai envie de la questionner, de poser un mot sur ce que nous sommes, mais je crois être trop vieux jeu. Je crois que si je lui demande elle fuira. Comme elles font toutes. Mais je ne veux pas gâcher ce moment. Je ne veux pas qu'elle reste la fille de mes fantasmes, que je regardais passer dans les jardins de UCLA, mon bouquin de droit sur le genoux, assise dans l'herbe. Cette fille que je regardais marcher et qui un jour m'a embrassée mais que j'ai embarrassée. Cette fille qui a fui. Alors je me mure dans le silence et je caresse le dessus de sa main du bout des doigts. Nous nous sommes rien. Nous sommes indéfinissables.
Je change de sujet malgré moi, mais je ne veux pas qu'elle finisse par être mal à l'aise.

« Tu portes bien ton nom.. »

Je souris doucement. C'est vrai qu'elle m'a transportée au paradis.

« Le mien il est naze.. Il veut dire abondante. Je sais pas en quoi je suis abondante mais je suis abondante il paraît... »

Je le regarde.

« On s'en fout, pas vrai..? Quand quelqu'un me plait vraiment j'ai tendance .. A parler trop .. Et à essayer de noyer le poisson avec des sujets nuls tels que .. Ce que je viens de dire ..»

Je lui souris doucement et timidement ...Parlons plutôt des merveilleux enfants qu'on pourrait faire toi et moi .. Euh... Enfin parlons de choses plus intéressantes ..
 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Ven 10 Juin 2016 - 23:20

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur





Les mots qu’elles délivrent. Qui glissent jusqu’à moi. Font étendre un sourire sur mes lèvres. Quand une de vos proies vous parle ainsi, vous pouvez ressentir ce nœud au creux de votre estomac, ce nœud de la peur de mal faire, ce nœud d’excitation, ce nœud de fierté au moment où vous vous rendez compte que vous savez toujours plaire. Que vous savez comment jouer avec les gens. Les sentiments. Les envies. Que vous savez plaire et faire plaisir. Votre nœud se défait aussitôt et votre orgueil se gonfle immédiatement. Je ne lui réponds pas, préférant simplement savourer ce moment de victoire. Je suis toujours le chasseur et elle est toujours ma proie. Pour le moment. Je ne dois juste pas me faire avoir par mes propres envies. Le silence est donc de rigueur pour ne pas gâcher ce moment. Cette seconde où il faut apprécier les gestes, les regards et les émotions qui ressortent d’un baiser.

Je garde les lèvres serrées. Pas de crispation. Pas de mal à l’aise. Pas de colère. Non je les garde fermées pour ne pas parler, juste pour écouter et voir comment réagit Talya. Je ne suis pas déçue. Elle parle. De choses et d’autres. Plus d’autres que de choses d’ailleurs. De prénom. D’abondante. Okay ma belle, si tu veux. Et même en parlant ainsi. Aussi inutilement soit-il. Je reste subjuguée. Je la contemple. De mes yeux plein d’admiration. Admirant son visage. Regardant avec attention chacun des détails. Ses gestes. Je sens ses doigts qui caresse doucement ma main. Je savoure. Faisant mine de ne pas m’en rendre compte tandis que ce simple geste pourrait me faire perdre la tête. Il ne faut pas que j’en tienne trop d’importance si je souhaite rester forte et ne pas lui succomber. Pourtant, je me décide enfin à prendre la parole. Pour la sauver. Pour qu’elle arrête de s’enfoncer d’elle-même dans un discours qu’elle ne pourrait plus arrêter. « Alors je te plais … » Oui, c’est tout ce que j’ai retenu. Enfin non, mais c’est la seule chose que je souhaite relever. Mes yeux plongent dans les siens. Et je reprends, sur un léger ton de défi, d’envie, de désir, de plusieurs sentiments mélangés. « Je croie que la visite est terminée, je devrais y aller … » Entre devoir, pouvoir et vouloir, il y a une différence. « Enfin, peut-être. » Ajoutais-je en me levant doucement et jetant un regard autour de moi dans la chambre, sans vraiment regarder, plutôt pour ne pas à affronter Talya en face. Jouant avec le mystère. Elle devrait m’en empêcher. Je veux qu’elle m’en empêche. Je me retourne et regarde la porte. Faisant un pas vers elle et souhaitant mille fois que la belle brune m’arrête avant. Même si je sais que je la reverrais, tôt ou tard. Ici ou ailleurs. Je la reverrai et je fera en sorte que ce moment puisse rester gravé dans la mémoire de la belle Gamma. Qu'elle ne m'oublie jamais.



Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Sam 2 Juil 2016 - 17:46

avatar
Talya S. Adams
Sage comme une image
Sage comme une image
Age : 20
Date d'inscription : 30/06/2014
Prénom : gatgat.
Célébrité : Shay Mitchell
Crédit avatar : Ferdi jotem.
Messages : 418
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Master 2 en Droit Pénal
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur




Je crois que je suis victime d'une véritable logorrhée verbale. Je ne peux plus m'arrêter de parler. Je crois que mon cerveau a fondu comme neige au soleil. Si Eden ne m'avait pas coupé dans mes circonvolutions, je pense que si on avait écrit chacun de mes mots sur un bout de papier, on aurait pu remplir tranquillement une piscine olympique avec. Mais par chance, elle ne m'avait pas laissé m'enfoncer... Du moins pas trop longtemps. Lorsqu'elle soulève le seul fait intéressant de mon discours, je ne peux pas parler. Comme si on avait collé ma bouche au sans clou ni vis de Pattex. (Ceci n'est pas un placement de produit). Je la regarde. Bêtement. Enfin, normalement pour moi, mais surement bêtement pour elle. Je dois avoir l'air tellement idiote à ses yeux. Evidemment que tu me plais. Tu penses vraiment que je serais dans cet état là sinon? Je hoche la tête de haut en bas quand elle me pose cette question. Je me tais. Je compense mes minutes de surchauffe verbale précédentes. Je la regarde. Non. Je la dévore des yeux. Un peu trop surement. Elle doit avoir l'impression d'être un banana split pour une diabétique. A moins que ça ne se voit pas tant que ça. Peut-être que j'abuse.

Mais elle disparait de mon champ de vision. Trop longtemps à mon goût et surtout pour des raisons qui ne m'avaient pas effleuré, et à vrai dire, qui me contrariaient un peu.
J'aurais préféré qu'elle parte, mais pour aller dans la salle de bain, retirer ses vêtements et m'offrir une vue spectaculaire sur la 8ème merveille du monde... Mais non... Elle veut partir. Je ne peux vraiment cacher ma déception. Je me nourris de la beauté et l'harmonie de sa silhouette pour mieux avaler la pilule. Je ne sais pas si elle a vraiment envie de partir. Pourquoi traîne-t-elle? Peut-être par politesse... Ou peut-être qu'elle n'a pas envie d'écourter la visite. Aucune certitude.
J'ai l'impression désagréable qu'elle a l'ascendant sur moi. C'est vrai que j'ai surement un caractère moins fort que le sien. Mais j'ai le sentiment étrange d'être beaucoup plus sous son charme qu'elle est sous le mien. Alors je décide de perturber un peu le jeu facile d'Eden.

« Oui, peut-être... »


Pendant qu'elle me tourne le dos, je me lève et m'approche silencieusement. Je pose mes mains sur ses hanches et je fais pivoter son corps pour lui faire face.
J'appuie doucement sur ses hanches pour la faire reculer, jusqu'au moment où son dos touche la porte de ma chambre. Sûrement pas de quoi la perturber assez. Je la plaque contre la porte, offrant peu d'espace entre nos deux corps. J'approche mon visage du sien avec douceur. J'ai une soudaine envie de l'embrasser mais je n'en laisse rien apercevoir. Je la dévisage en silence, puis j'approche mes lèvres des siennes. Doucement. Elles s'effleurent. Elles sont si proches. Je peux sentir son souffle chaud. Un millimètre. Je les frôle. Puis je décide finalement de ne pas lui donner ce qu'elle attend sans doute. Je déporte ma bouche près de son oreille. Je souffle avec délicatesse sur ses quelques cheveux qui me barrent le passage vers son oreille. Sa peau a l'air si douce... Je me décide à agir... L'une de mes mains remonte sous son haut jusqu'à se poser sur ses côtes, juste sous sa  poitrine... Je ressens une vague de chaleur en moi. Ce contact me plait. Il est aussi inhabituel qu'inapproprié. Je n'ai pas tellement l'habitude d'initier ce type de rapprochement... Mais après tout... Il n'est jamais trop tard..

« Ou...Peut-être que c'est moi qui te met dehors ... »

Je décide enfin de lui retourner un peu le cerveau, en susurrant d'une voix suave ces quelques mots dans l'oreille. Maintenant pas sûr qu'elle ait l'impression d'avoir le dessus. Pour finir, je dépose un baiser fugace juste sous son oreille, là où la chair est si tendre, avant de plonger mes yeux ébènes dans son délicieux yeux d'émeraude, essayant de perturber un peu son chemin bien tranquille. 

Apologies:
 




did it mean anything ?
« Although it hurts I'll be the first to say that I was wrong »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   Dim 17 Juil 2016 - 18:06

avatar
Eden H. Snow
Sage comme une image
Sage comme une image
Date d'inscription : 21/02/2015
Prénom : Anaïs
Célébrité : Erin Heatherton
Crédit avatar : Sweet Disaster
Messages : 330
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : 3e année en Zoologie
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Kai Norton
Voir le profil de l'utilisateur





La situation se bouleverse. En une seconde. Je pensais avoir tout le contrôle en ma possession. Je me trompais. Il faut croire. Talya serait-elle capable de me faire mentir ? Serait-elle capable de m’étonner ? Chose que je souhaite tellement. Qu’elle me retienne. Qu’elle me garde avec elle. Qu’elle me fasse jouer une nouvelle fois à cet amusement que nous avons. Si cela est encore un jeu à ce stade de la compétition. Elle me retourne le cœur quand elle me fait pivoter sur moi-même sans que je m’y attende. Je me retrouve face à elle, ses mains sur mes hanches. Le bois de la porte qui stoppe mon avancée. Ah parce que je reculais ? Je ne m’en suis pas rendue compte. Trop absorbée par cette façon de me dérouter. Trop occupée à analyser son visage. A admirer son regard. A la regarder, tout simplement. Je n’ai rien remarqué d’autre. Et sûrement pas l’effort qu’elle fait pour me surprendre. Mon estomac qui se tord de satisfaction me rappelle ô combien j’espérais qu’elle agisse. Qu’elle ne me laisse pas partir. Qu’elle me retienne d’une façon qui pourrai me faire revenir. As-tu lu dans mes pensées, belle brune ? Si tel est le cas, continues donc.

La proximité se fait sentir. Presque douloureusement quand ses lèvres ne viennent pas chercher les miennes. Je ne sais plus du tout qui joue avec qui au final. Est-ce toujours moi le chasseur ? Je n’ai plus cette certitude. La Gamma agit avec tellement de spontanéité et de confiance dans ses gestes que j’en suis toute déroutée. Au point de ne pas lutter et d’en vouloir davantage. Et dire que j’étais le maître du jeu si peu de temps avant. Me voilà prisonnière de mes propres initiatives. Sans aucune volonté de départ. Comme si mes derniers mots étaient un regret intérieur. Elle est si proche de moi. Toutes mes pensées souhaitant plus. Davantage. Encore. Mon souffle s’arrête une seconde de trop qui prouve que je suis loin d’être insensible à ses gestes. Et je ne pourrai m’amuser à dire le contraire. Surtout lorsque sa main vient s’aventurer sous mes vêtements, rien de tel pour me faire comprendre que je suis devenue une proie, à mon tour. Depuis quand sais-tu faire cela Talya ? Depuis quand sais-tu me faire tourner la tête comme tu le fais à ce moment précis ? Depuis combien de temps te caches tu sous cette carapace qui ne souhaiterai qu’une chose, éclater ? Je me mords la lèvre inférieure pour ne pas céder à l’envie de parler. De poser trente-six mille questions et de le regretter après. De perdre du temps à parler au lieu de le consacrer à des activités beaucoup moins tranquilles et plus enrichissantes.

Je manque un nouveau souffle. Je soupire pour le rattraper. Avant de finir par sourire quand j’entends ses mots. Sentant toujours son contact physique près de mes côtes. Son regard posé sur moi. Pendant que je cherche le sien. « Mets-moi dehors … » Commençais-je avec ce sourire en coin. « Et je reviendrai avec plus de volonté. » De toi. De moi. De nous. Je ne sais plus si je dois partir ou rester. Je ne sais plus ce que je souhaite non plus. Il n’a fallu qu’une minute à Talya pour pouvoir retourner tout ce qu’il me reste de cœur et de cerveau. Car aucune de mes pensées ne se fait rationnelle et aucun raisonnement ne me paraît logique à ce moment ci. Plus rien ne fonctionne correctement. Tout disjoncte. Je cherche la facilité. Je ne veux pas choisir. Je ne détiens pas cette obligation après tout. « Tu me vires alors ? » Avec l’air le plus innocent possible. Je me redresse pour récupérer la proximité que nous avions. Pour pouvoir effleurer ses lèvres une nouvelle fois, sans pour autant m’en emparer. Préférant déposer un baiser sur sa joue avec légèreté. Et laisser ma main droite s’aventurer dans sa chevelure pour garder son visage proche du mien. Mon regard dans le sien. Oh et puis quoi ? Je suis venue pour m’amuser non ? Une seconde d’inattention et je n’étais pas loin de faillir. Je l’embrasse. Sans aucune gêne. Comme si elle m’appartenait depuis longtemps. Savourant le gout de ses lèvres. Avant de la relâcher et de séparer ce lien que je venais de créer. C’est ainsi que je lui glisse malicieusement. « Dois-je toujours partir ? »


No necessitar apologies:
 


Soyons un Eden

« Sois la terre promise que je recherche, sois le pardon que je souhaite, sois le tout que mérite et l'atout qui me déchiffre. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
GAMMA ! WE ARE GAMMA ! [PV. Talya]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [S10-Gamma] D6 Unifiées
» Gamma World RPG 2010 :: 20$
» [S2-Gamma] D3D
» Gamma - The loyal lightning guardian.
» [S1-Gamma] D4G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Il était une fois-
Sauter vers: