Partagez | 
 

 Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Mar 21 Juil 2015 - 14:15

avatar
Chloé Beauchamps
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2015
Messages : 145
Nationalité / origines : Franco-Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Littérature Anglaise
Job/Métier : Agence de Mannequin / Comédienne
Adresse de résidence : Coloc avec Adélaïde & Andreas
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur



Dragon de Jade.
Restaurant Tornade.

Il y avait cette minuscule enfant chinoise, qui tourbillonnait, au creux d'une ruelle pavée de la ville côtière, elle tournait sur elle-même, sans cesse, refusant de s'arrêter, et les regards attendris des passants se posaient sur elle pour ne plus s’en décrocher, quelques-uns d'entre eux s'étaient même arrêtés sur le côté, observant ses faits et gestes, ses tours qui n'en finissaient pas, fragile petit être qui luttait contre les frontières de son esprit engourdi par la vitesse. Elle défiait l’apesanteur en milliers de mouvements circulaires. Elle n'était que la digne représentante de son pays, de par son teint porcelaine, sa longue chevelure brune, qui s'écoulait en cascades dans son dos, ses yeux bruns qui vous captivaient, emplis des divers sentiments qui la traversaient, et son large sourire. Elle vous inspirait, du haut de son seul mètre, la liberté, la passion, la force de caractère, la spontanéité, et cette joie de vivre qui vous consumait ; elle vous emportait littéralement, s'emparait de votre main avec un naturel désarmant, vous entraînait dans sa danse, et vous ne vous en détachiez pas. Déjà elle savait faire rêver, elle fascinait.

Je l’observe de la minuscule terrasse où je me suis échouée.
Son insolence me plaît.
Magnétique.

Alors, je tourne avec elle, je virevolte, je me façonne des ailes.
Des ailes légères d’innocences.
Aériennes.

Je ris aussi, à gorge déployé. Je sens l’air devenir compact et je le fends à travers mes pas de danse effrénés. J’entraine et je me laisse entraîner. La fillette s’esclaffe comme seul un enfant est capable de le faire. De cette façon touchante et fidèle. Trop authentique pour être réel. Je tends ma main en l’air et je l’agite. Je savoure cette complicité éphémère qui déjà s’évapore. Je salue son départ et rejoins ma table délaissée. Je détaille mon plat qui se décline en milliers de couleurs des prés. Orange, jaune, rouge, orangé… Les saveurs déferlent sur l’assiette immaculée. J’ai toujours aimé les ruptures de reliefs et de matières. J’ai toujours aimé le détail qui bouleverse le reste.

Au milieu de cette exotique Asie,
Mes yeux dérivent alors sur l’étudiante proscrite.

Sur les bords duvetés de ses mèches tordues,
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues,
De l'huile de coco, de l’alcool, du lilas et du goudron.

Mes yeux se heurtent à cette étudiante solitaire, ils s’agrippent à cette saisissante silhouette. Ils détaillent, ils traversent...

Des Cieux Spirituels elle serait l’inaccessible azur,
La douceur qui s’effile de l'aube blanche et vermeille.

Lola, il me semble que c’est cela ? Son nom à lui-même est si délicat. Je ne la connais que trop peu et pourtant je me sens concernée par ses traits fatigués et son visage abaissé.

De sa tendresse, elle pourrait, dominer la nuée et le cri des démons.
De sa tristesse, elle pourrait, humidifier la cendre et l’élever en son nom.

Je délaisse les pigments de mon plat savoureux et je m’en vais rejoindre l’étrange étudiante mélancolique. Dans quel but ? Dans quel objectif ? Dans quel soupons de finalité ? La réponse je l’ignore, je laisse mes articulations s’activer en sa direction. Je laisse mon instinct me guider mon dessein. J’avance, doucement, pour ne pas l’effrayer. J’avance, avec cet œil bienveillant et léger. Et lorsque j’arrive à sa table, je déplace la chaise se situant en face d’elle afin de m’y assoir. Je prends place, je m’assois sur cette chaise de bois face à ses yeux de cires. Je désigne la carte qu’elle tient entre ses mains et ma voix brise ce silence qui devenait trop incertain.

« Le riz au trois trésors est délicieux. Sinon, il y a le canard laqué, classique mais avéré. Remarques, tu ne manges peut être pas de viande… »

J’observe ses cheveux roux qui s’emmêlent sur ses épaules. J’ai envie de les dénouer, de voir à quel point ils peuvent scintiller au soleil de l’été.  Je croise mes jambes, je ne sais pas vraiment où je vais. Je l’ai sentis déprimée, j’ai voulu aider. J’ai eu envie de la prendre par la main et de l’emmener danser, tourbillonner. Et me voilà à parler de bouffe grillée.

« Lola c’est ça ? Je suis à l’UCLA aussi, je peux me joindre à toi ? »

Lola oui, elle m’a toujours semblé distraite et lointaine. L’année dernière, j’ai vu ses créations, j’ai vu les étoffes ravissantes qu’elle avait imaginées comme l’étoile glacée surplombant le ciel. J’ai voulu lui parler, j'y ai songé. J'y songe toujours.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Jeu 23 Juil 2015 - 22:47

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Ce n’est pas toi que j’attendais.

Je sursaute, je lève les yeux et je te reconnais… Non, ce n’est pas toi. Et je t’écoute… Un peu, du bout des oreilles, d’un fragment de mes pensées. Je voudrais ne plus attendre : et c’est cette idée-là qui me hante et m’empêche de vraiment te comprendre. Elle déshabille les mots de leur sens, ne leur laisse que leurs sons. La part de moi qui t’écoute te répond. Non, je ne suis pas végétarienne.

Je te détaille des yeux. Un regard clair, un regard de glace souriante. Du miel et des feuilles mortes dans les cheveux. Un sourire posé sur des lèvres ourlées. Des vêtements griffés. Chloé Beauchamps, si souvent étalée sur les pages des tabloïdes, à présent en chair et en os, devant moi.

Je crois que je ne te reconnais pas.
Pas vraiment.
Je reconnais le nom que tu portes.
Je reconnais le visage que tu as.
Je reconnais… ma déception.
Je reconnais que j’attends, toujours.
Malgré moi.


« Lola c’est ça ? Je suis à l’UCLA aussi, je peux me joindre à toi ? »

Je hoche la tête, lentement, surprise, silencieuse, je retire le coude impoli posé sur la table, comme une enfant prise en faute. Elle connait mon nom? Elle sait que je suis étudiante? Elle… Moi je ne connais que sa présence sur le papier des feuilles de chou. Je me redresse un peu, repousse mes cheveux sur une épaule, me mords l’intérieur de la joue. La douleur comme ancre. Et son regard.

J’étais perdue. Loin, si loin.
De toi, de moi, de ce lieu.
De ce repas que je m’offrais pour me changer les idées.
Et revenir… Réintégrer ta réalité est un effort.


« Bonjour. »

C’est un mot idiot, bonjour. Le seul qui me vient, alors que mille pensées se disputent mon attention. Les lambeaux de cet univers où j’étais plongée, mais aussi la longueur de tes cils, la couleur du tissu sur ta peau, ta clavicule, et les questions. Pourquoi ? Comment ? Toi et moi...Dans quel univers?

« Oui, c’est juste, je m’appelle Lola. Et tu es… Chloé Beauchamps, non ? »

Je t’ai vue dans des magazines.

« Désolée, j’étais en train de rêvasser… » et mes rêves étaient gluants et tristes, ils me collent encore à la peau… « Installe-toi, si tu veux. »

As-tu une raison d’être là ?

« Je n’attends personne. »

Menteuse…
Tu attends un fantôme, Lola.
Et tu le sais…

« Je… Excuse-moi, mais… je suis un peu étonnée que tu… sois venue vers moi. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Ven 24 Juil 2015 - 16:54

avatar
Chloé Beauchamps
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2015
Messages : 145
Nationalité / origines : Franco-Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Littérature Anglaise
Job/Métier : Agence de Mannequin / Comédienne
Adresse de résidence : Coloc avec Adélaïde & Andreas
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur



Sur ton visage d’ambre, la pierre s’effrite.

La déception se lit entre ses pupilles amères. Elle se devine à travers les contours de ses lèvres, se dérobe sur la courbe de son nez aquilin et trouve repos dans le plissement presque sévère de son front. Elle semble distraite, comme la feuille qui palpite lorsque le vent se lève. Virevoltante mais lointaine. Si lointaine… Même son regard semble abstrait. Elle m’observe et dans le reflet de ses yeux, le verre est creux.

La roche se liquéfie. Il s’écoule, se tend, se fend.
Il s’échappe de mes doigts qui veulent le retenir.
Il faut que tu redeviennes matière pour que je puisse te toucher.
T’atteindre.

Elle s’enveloppe d’une réserve polie et d’un manteau de suspicion. Je trouble ses pensées comme le caillou qui offusque la tranquillité sereine de l’eau du lac. Elle ne s’y attendait pas, ni à moi, ni aux fracas de spontanéité que je soulève dans mes bras. Elle reste silencieuse un instant puis elle brise la glace, peut-être pour ne pas me vexer, peut-être pour mieux s’enfuir à la dérobée…

Le minéral de ton émoi, offre le moi.

Pourquoi me suis-je approchée ? Pourquoi me suis-je assise ? Juste là, face à cette chevelure rousse qui semble si triste. Est-ce vraiment par pur altruisme ou serait-ce davantage une envie teintée de mystère ? Je connais Lola, je l’ai toujours connu. Elle est l’ombre distraite à laquelle mon regard s’accroche lorsqu’elle déambule dans les avenues de l’université. Elle est semblable à la brise éthérée qui s’infiltre dans les cheveux, ce vent soyeux qui est toujours tellement là. Tellement présente. Sans le faire exprès, sans même le savoir. J’admire ses créations, j’admire sa façon remarquable d’exister. La grâce qui accompagne ses gestes, la folie tendre qui s’empare parfois de ses fossettes et il y a cette noirceur au zeste de tragédie dans laquelle elle se baigne parfois. Lola est tout cela à la fois, une multitude de couleurs qui se déclinent en saveurs et tissus doux et légers… Mais je reste à l’écart. On est préservé tant qu’on reste le voyeur discret.

Tu connais mon nom.
Il est si familier, si dépourvu d’humanité, si commun.
Tu connais mon nom,
Et tu le tords dans le gravier.

Indifférence glacée. Je sens encore ton embarras, cette contrainte feutrée que je t’impose.

« L’université est si grande et nous nous connaissons tous si peu. »

Essayer de se justifier, pour ne pas s’inhaler. Elle respire fort, je vois sa poitrine se soulever au rythme d’un colibri qui s’affole. Tendre, délicate... Et pourtant, elle semble si calme.

« En fait pour tout t’avouer, j’y songe depuis un moment déjà. »

Pour des raisons qui s'altèrent, qui changent au gré du vent et du temps. Pour des raisons que je te dévoilerais là ou d'autres resteront terrées.

« J’ai vu tes créations l’année dernière et je voulais te proposer un Job, tu as des choses prévues cet été ? »

Au travers de la soie,
J’ai cru te voir.
Toi.

Pourquoi je ne parviens plus à détourner mon regard de l'alezane ?




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Mer 29 Juil 2015 - 18:53

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


« C’est vrai »

C’est vrai, nous sommes tant, nous nous connaissons si mal…

Il n’y avait sans doute aucun autre sujet qui puisse me tirer de mon bourbier, de cette mare de douleur où je contemplais mon reflet et mon passé, fascinée. Il n’y a que le tissu, la couture, le stylisme pour me sauver de cet immobilisme triste. Mes créations, l’an dernier… Je revois le fluide des viscoses et des cotons léger, le raide des matières synthétiques, épaisses… les formes et les couleurs qui discutaient ensemble.

Je la regarde, soudain. Bien plus qu’avant. Elle est… présente, elle transperce le brouillard, déchire les voiles, la distance, en quelques mots. Des mots qui hurlent et combattent, sous le costume de velours dont elle les vêt. Créations. Job. Je me redresse, je cherche dans son regard une réponse.

Un job… lié à mes créations ?

« Un job ? »

J’ai la gorge sèche, soudain.

« Non, rien... Je n’ai rien de spécifique de prévu. Mon travail habituel d’étudiante… et c’est tout. Je peux même me libérer, au besoin…»

Ne plus faire le ménage des Von Bodman et de monsieur Charly, qui pense être né de la cuisse de Jupiter. N eplus le laisser s’amuser à mes dépens, ne plus être la cible de ses humeurs, ne plus être à la merci de la bonne volonté de son père, ne plus, sans cesse, devoir utiliser l’un pour dompter l’autre. M’éloigner de ce travail-là, des planchers à laver, des tableaux à épousseter…

Dis-moi… Mon travail t’a-t-il plu à ce point-là ? Assez pour que tu viennes me trouver ? Assez pour que tu retiennes mon visage, mon nom…

Quelques bouts de tissu…
Quelques fils entremêlés…
Des fermetures éclairs et des boutons.
Des nœuds et des fleurs…
Des roses, des crèmes et des violets.

« A quoi penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Jeu 30 Juil 2015 - 16:27

avatar
Chloé Beauchamps
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 19/07/2015
Messages : 145
Nationalité / origines : Franco-Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Littérature Anglaise
Job/Métier : Agence de Mannequin / Comédienne
Adresse de résidence : Coloc avec Adélaïde & Andreas
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur



Son regard possède des nuances de sucre et d'orange.

Elle ôte le voile épais de son amertume. Peau de panthère dans les prunelles. Peau de nacre entre les lèvres. Bruissement d’aile au creux de l’abdomen. Elle m’observe, surprise, curieuse. C’est si étrange la façon dont se manifeste l’intérêt. Les yeux s’affolent, la gorge se contracte, les phalanges tremblent. Elle se réveille, elle se déploie. Elle devient impatiente de mes paroles. Je regrette un instant que cela ne soit que pour le travail que j’évoque. Au fond, le reste, elle s’en moque. Je pose mes mains sur la table. Les ongles rouges sur le bois ébène. Les jambes qu’on décroisent et déplient sous la table. Cette langueur qui tangue vers l’infini afin de s'approprier l'esquisse même d'un sourire.

« Le prochain film produit par mon père n’a pas encore de Chef Costumière. Je sais que c’est une grosse responsabilité, beaucoup de temps aussi. »

Mes mains suivent le débit des lettres qui caressent l'air.

« Alors oui généralement sur les tournages, on préfère engager quelqu'un qui possède davantage d'expériences. Mais j'ai eu un véritable coup de foudre pour, pour tes créations. Tu as du talent, c'est tout ce qui compte. »

Je sors mon téléphone portable, je fais en sorte qu'elle l'aperçoive. Me suivras-tu ? Oseras-tu franchir cette frontière ? Les limites ne sont-elles pas faîtes pour être brisées ?

« Tu n'es pas obligée de me donner une réponse maintenant. Je peux t'envoyer le scenario par E-mail... Comme ça tu visualises les décors, tu te familiarises avec les personnages et si ça te tente, tu reviens vers moi... »

Ma voix est veloutée et tendre. Pourquoi ? Pourquoi j'utilise un ton aussi doux que la mousse sauvage des forêts d'Allemagne ? J'ai cette envie de la protéger, de la guider, de la bercer. J'ai envie de la voir créer.

S'émerveiller.

Et l'écorce se dessine sous le zeste de l'été.




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   Mer 14 Oct 2015 - 17:30

avatar
Lola C. Sandstrøm
À votre service
À votre service
Age : 31
Date d'inscription : 20/11/2013
Prénom : Marie
Célébrité : Ebba Zingmark
Crédit avatar : Feu ardent
Messages : 2535
Nationalité / origines : Finlandaise
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec ma solitude
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Stylisme
Job/Métier : fait le ménage chez Charly / travaille dans une boutique de marque
Adresse de résidence : Downtown - En coloc avec Alice et Grace
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur


Je dois avoir l'air stupide, l'air incrédule,malade, brisé.L'air qui nous trahit,ma stupéfaction et moi. L'air des enfants que l'on jette dans la cour des grands, comme ça, sans prévenir, sans un mot ni un regard.

Je me sens immobile, exsangue, pâle, je me sens bête, à hésiter à la croire, je me sens... Je me sens mille choses. Effrayée, excitée. Et les mots fuient lorsque ma langue veut les saisir. Ils s'échappent, vilains, cruels, moqueurs.

« ... Je.. enfin... Moi? »

Et très vite, ensuite, pour ne pas paraître refuser :

« Tu peux choisir ? Et... Et m'envoyer un scénario ? Comme ça ? Sans souci ? »


C'est une occasion rêvée, une offre d'or, que l'on ne rencontre pas deux fois, sans doute, pas si elle est sincère, pas si elle a réellement la capacité de m'offrir cette place qu'elle fait miroiter.

« Ca... Ca serait magique. Sincèrement. »


J'ai du mal à détacher le regard de ses yeux pâles, j'ai du mal à y croire réellement, à ne pas trembler d'impatience. Elle n'est pas si souvent star des tabloïds pour sa méchanceté, et s'il y a ça et là quelques rumeurs sur son caractère... Je ne veux pas les croire, pas vraiment, je veux imaginer qu'elle a raison. Qu'elle dit vrai, qu'elle a le pouvoir de cette décision qu'elle prétend pouvoir prendre.

Penchée sur mon sac à main, j'en extirpe un stylo à bille et arrache à mon agenda une page lignée, que je lui tends, après y avoir griffonné mon adresse mail et mon numéro de téléphone.

Un toussotement poli me fait lever les yeux vers le regard noir, insondable, et un sourire constipé. Le serveur nous demande si nous avons choisi, s'il peut prendre notre commande. C'est une interruption brutale, malgré toute sa politesse, et je hoche la tête, après un regard hésitant vers Chloé.

« Tu mangeras avec moi. »

Non, ce n'est pas une question, pas vraiment. Une affirmation. Teintée de supplique, voilée d'émerveillement,peut-être... Mais une affirmation . Je choisis une boisson et un plat au hasard : seule résonne en moi sa proposition à elle, il n'y a place pour rien d'autre, pas même la faim, pas même les souvenirs d'épices et de saveurs.

Je la laisse choisir.Ses mots à elles n’évoquent pas plus que les miens des envies de nourriture,non. Je suis toute emplie de tissus, de films et de rêves, déjà, et c'est elle qui m'a fait cela... Je voudrais tout savoir. Ce dont parlera le film. Ce dont elle peut me parler. Ce qui lui a plus dans mes vêtements aussi, si elle voudrait en porter, si...

Mille choses. Aucun mot.

Juste cette incertitude.

« Tu... Tu es sûre ? Même...seconde... même n'être qu'une des petites mains... ça serait déjà tellement...»

Mais pouvoir créer, dessiner et créer... pour un film. Un vrai film.Pas une pièce de théâtre par une obscure compagnie d'amateurs...

Parfois la beauté peut éblouir. La sienne est indéniable, mas ce n'est pas elle qui m'aveugle, non, c’est les possibles avenirs qu'elle offre, en quelques mots, sans réaliser, vraiment, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Les cheveux qui s'envolent comme des ailes [Lola]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Chinatown :: Le Bamboo Plaza :: L'Empress Pavilion-
Sauter vers: