Partagez | 
 

 oziki // act1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 14:47

Invité
Invité


Allez, c’est l’heure. Oz écrase le filtre de sa clope contre le mur, et embarque dans le bus. Elle a rendez-vous avec un certain Hiroki Gray pour du boulot et qui dit rendez-vous pro, dit organisation comme se lever tôt, farfouiller dans ses placards pour trouver une tenue qui fera l’affaire, pas de quoi casser trois pattes à un canard non plus, elle va être femme de ménage pas cadre du coup pas besoin de sortir le grand jeu, pas dit qu’elle ait de quoi le faire d’ailleurs. A bien y réfléchir, elle sait même pas en quoi consiste le job, elle dit femme de ménage au hasard parce qu’elle se fait d’illusions, Oz, elle sait comment ça marche dans ce pays, y a rien à espérer pour des gens comme elle, pas grave, ça fait un bail qu’elle a plus d’ambition. Le rêve américain, quelle connerie et elle se sent doublement plus conne d’y avoir cru toutes ces années. Le gars derrière elle se colle un peu trop à elle, innocemment mon cul, elle commence à les connaître ces pervers qui se dissimulent derrière leur costards qui leur donnent un air sérieux et se soulagent en se frottant contre des culs attirants, sûr qu’il peut pas baiser sa femme ou n’en a même pas. Oz dit rien, pas par honte non, ni par faiblesse même s’il parait qu’elle a une tronche de victime, simplement parce qu’elle a besoin de personne pour le gérer et aussi innocemment que lui, elle parvient à lui mettre un coup de sac dans les parties. Puis elle descend comme si de rien n’était à son arrêt. C’est maintenant que les choses se compliquent ; elle sort le téléphone qu’elle a pris à un de ses pots, fout l’adresse sur le gps et le suit en espérant que ce soit pas trop le trou du cul du monde. Après une vingtaine de minutes à se perdre dans quelques mauvaises rues, elle débarque enfin devant la galerie. Ça lui prend deux ou trois minutes pour s’offrir une expression potable et elle entre. « Bonjour, j’ai rendez-vous avec monsieur Gray » elle demande à la première personne qu’elle croise, sûrement la seule, polie au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 15:07

Invité
Invité


Eh ben, on ne peut pas dire que l’annonce ait fait des miracles. Les gens n’ont vraiment pas envie d’un boulot tranquille ? Je grogne quand la troisième personne repart avant de la rayer de la liste, puis de m’asseoir au tout petit bureau mis dans un coin. J’observe la pièce que j’ai mis plusieurs semaines à aménager, peindre et organiser. Les photos qui sont bien alignées. Est-ce que ça va plaire ? J’ai la naïveté de me dire que oui et de croire que ça ira mieux encore lorsque j’aurai fait mes voyages au Cambodge, Vietnam et Thaïlande. J’ai envie de montrer une vraie humanité, la vie qu’on ignore, la vie qu’on pense horrible, mais qui au fond, est belle, la vie qui est cultivée, mais qui manque d’accès à la culture. J’ai envie de vivre aussi. Poing contre ma joue pour soutenir ma tête, je soupire longuement en fermant mes yeux. Encore une personne aujourd’hui, et je rappellerai d’autres volontaire demain si elle ne m’a pas convenue, on verra bien. Un bâillement m’échappe et au lieu de m’endormir je me lève pour passer le plumeau sur les cadres neufs qui emballent mes clichés alors que la sonnette retentie. Je me tourne pour observer la jeune fille qui semble tout droit sortie d’une prison. Elle est comme une hirondelle, fragile et belle. Ma tête se penche sur le côté et je la regarde longuement avant de lui tendre la main. « Hiroki Gtay, ravi de vous rencontrer. » Je souris et observe la boutique. « Hm…. Autant ne pas y aller par quatre chemins. Je cherche quelqu’un qui fera le ménage sans rien casser, qui ouvrira la boutique à 15h tous les jours et s’en ira à 20h quand je reviens. Vous ne travaillerez pas le weekend… Si des gens arrivent et qu’ils sont intéressés par des photos, il faut prendre leurs identités, coordonnées, le numéro de la photo qui est noté sur un petit papier au dos du cadre et tout noter dans… » Je bouge au bureau et sors un carnet à la reliure en faux cuir noir. « Ce carnet… » Je crois que c’est tout. « Et m’appeler en cas de besoin. » Je souris. « Si vous pensez convenir, on essaie un mois, au bout d’un mois, si tout va bien, on fait un contrat à durée indéterminée. » Je suis nerveux, c’est affolant, j’espère qu’elle ne le voit pas… C’est la première fois que j’me retrouve dans le rôle du patron… « Je… Je me doute que ça semble assez ennuyeux comme travaille et je peux payer que le minimum et ce n’est que 25h de travail par semaine…. » Allez, arrête de dévaloriser ton affaire. « Mais j’pense que ça peut-être sympa… » Je hoche la tête en essayant d’être convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 16:12

Invité
Invité


Elle regarde un peu autour d’elle, et ça l’air cool comme truc, l’art c’est pas sa tasse de thé donc faut pas s’attendre à ce qu’elle y accorde plus d’attention que nécessaire, pas qu’elle s’y connaisse pas, il a pris le temps de lui inculquer quelques trucs pour qu’elle s’élève un peu, comme il disait. Il a tellement insisté qu’elle semble être devenue allergique à tous ces trucs de gens bien-pensants et bien sur eux, c’est ironique quand t’y penses, qu’elle finisse ici. M’enfin, tant pis, elle a besoin de fric et elle a aucun droit de faire la fine bouche, sans doute pour ça qu’elle a moins de mal aujourd’hui à récurer les chiottes des autres, elle a compris où était sa place. « Ozge Melsen, mais tout le monde m’appelle Oz » elle tend aussi sa main, ne le quittant pas des yeux, étudiant celui qui va apparemment être son patron. Elle capture le plus d’infos possible, persuadée que ça lui servira plus tard, on sait jamais, elle a vécu tant de situations merdiques qu’elle se prépare désormais, alors elle sort son sourire plus aimable. Elle l’écoute, enregistre ses mots, fait mine de regarder autour pour comprendre un peu son travail mais son attention est rivée sur lui exclusivement, on en apprend un max avec les gestes des gens. Elle capte de la nervosité qu’elle associe à un manque de confiance en lui, peut-être, il a pas l’air d’être le genre à diriger, ni autoritaire, ça devrait pas être trop pénible. « ça l’air fairplay comme proposition mais je me demandais, mes tatouages ne vont pas poser trop de problèmes ? J’en ai plus qu’on en voit, faudra-t-il que je les dissimule ? » Elle a essayé d’en cacher autant que possible aujourd’hui, mais pas tout car ça faisait partir de sa personnalité et puis elle se disait que pour ça risquait pas de gêner les chiottes, mais cette proposition change tout. « Sinon je me demandais si vous aviez des conditions spéciales, comme des diplômes spéciaux ou autre » être un genre d’assistante est autre chose que laver le sol et faire la poussière et Oz espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 16:28

Invité
Invité


« Ça l’air fairplay comme proposition mais je me demandais, mes tatouages ne vont pas poser trop de problèmes ? J’en ai plus qu’on en voit, faudra-t-il que je les dissimule ? » Je penche la tête en l’observant avant de regarder les tatouages visibles. « Ils sont beaux, ce sont des œuvres d’art, pourquoi vouloir les dissimuler ? » Je lui souris tendrement, gardant une voix douce, même si elle semble mal assurée. « Les gens vont venir, normalement, pour les photographies, et s’ils repartent parce qu’ils n’aiment pas vos tatouages, alors ils n’aiment pas l’art. » Je croise les bras pour regarder autour de nous, cherchant quelque chose à rajouter. Elle me plait bien, je crois qu’elle est la première avec qui le feeling passe bien. C’est un bon signe. Ecouter son intuition, Yosuke me le répète constamment. Enfin, il me le répétait constamment. « Sinon je me demandais si vous aviez des conditions spéciales, comme des diplômes spéciaux ou autre ? » Je glisse machinalement mes mains dans mes poches en la regardant avant de sourire en coin un peu gêné. « Ano… » Je ris faiblement, c’est nerveux. « Je n’ai pas de diplôme… » C’est un fait et je ne peux pas vraiment le dissimuler. « Mais je suis de ceux qui croient que pour avoir de l’expérience, il faut expérimenter et non étaler des papiers devant les yeux des gens. » Je hausse les épaules. « J’serai assez salaud d’en demander alors que j’en ai pas moi-même. Donc non. » Je souris en la regardant. « Demo… » Je m’arrête en soupirant. « Pardon, je passe très souvent de l’anglais au japonais, il ne faut pas hésiter à me reprendre. » Je secoue doucement la tête. « Ça vous va tout ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 16:52

Invité
Invité


Elle a pas pu s’empêcher de sourire à ses remarques sur ses tatouages, sincèrement, sans que ce soit étudié, fait rare, surtout dans ce genre de contexte. De l’art… elle s’est pas attendue à ça, surtout en pensant à ce qui l’a poussé à recouvrir son corps de tous ces dessins parfois absurdes. Elle a réussi à faire quelque chose de beau avec tout ce qu’elle a vécu et merde, ça lui donne plus d’émotions qu’elle l’aurait pensé. « vous avez l’air d’être un sacré passionné » juste une remarque comme ça, gentille, curieuse peut-être, gentiment amusée c’est certain. Oz se dit qu’à son contact elle finira peut-être par aimer tout ça, ou ne serait-ce qu’à le tolérer et puis faut qu’elle reconnaisse que ses photos sont vraiment pas mal, faudra qu’elle fasse un tour plus attentif sur tout ça.  « Ça me convient parfaitement » Elle prend pas la peine de s’interroger sur le salaire, elle pense qu’il est assez honnête pour pas l’entuber, au pire, elle prendra les mesures nécessaires s’il lui fait un coup de pute. Ceci ça l’étonnerait qu’il fasse ça vu ce qu’il dégage, ses hésitations, sa nervosité, en plus il a l’air plus jeune qu’elle, enfin peut-être pas, c’est dur avec les asiatiques, ils font toujours moins que leur âge. « Du coup, vous voulez que je commence quand ? » Le plus vite possible qu’elle se dit, elle a besoin de fric et puis elle tourne trop en rond en ce moment, ça commence à faire long.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Dim 6 Sep 2015 - 17:50

Invité
Invité


« Vous avez l’air d’être un sacré passionné. » C’est le moins que l’on puisse dire je crois. Peut-être qu’un jour, j’exposerai aussi mes dessins, pour le moment, je n’ai pas cette confiance-là. Je souris simplement et hoche la tête à sa remarque pour lui donner raison. Je ne peux pas le nier. J’appréhende un peu, c’est la seule qui m’a réellement fait une bonne impression, qui ne semble pas s’en foutre totalement, ou qui ne me rit pas au nez carrément face à mon jeune âge. C’était comme ça avec le premier qui a pointé son nez ici et qui s’attendait clairement à voir quelqu’un de vieux et non moi. « Du coup, vous voulez que je commence quand ? » Je m’arrête de respirer durant une seconde face à sa question avant de mordiller ma lèvre. « J’ouvre officiellement dimanche, donc eux… lundi ? » Je hausse les épaules. « Si ça vous va. » Parce que bon, sachant qu’on est déjà vendredi, elle doit peut être s’organiser non ? J’sais pas comment on fait dans les cas-là, je n’ai pas le charisme d’Aaron, je veux juste vivre pleinement de ma passion et de mon art.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Lun 7 Sep 2015 - 0:36

Invité
Invité


Soit ce mec a pas l'habitude de prendre les choses en main, soit c'est un bon comédien qui a pris Oz comme spectatrice, pourquoi ? Elle sait pas, juste elle se méfie de tous ces gens qu'on juge vite inoffensif, elle est bien placée pour savoir ce qu'il en est. Lundi, je suis libre donc aucun problème elle sourit gaiement. En tout cas, elle est bien contente d'avoir trouvé un job, si vite même si elle sait que la paie sera pas énorme mais tant qu'elle peut s'offrir à bouffer et des clopes ça fera l'affaire, pour l'alcool et le reste, elle peut toujours taxer à ses potes, heureusement ils sont pas trop casse-couilles avec ça, ils savent la mettre bien, pour ça qu'elle les aime tant. Ceci dit pour l'appart faudra qu'elle attende encore, qu'elle prenne un second job histoire d'avoir son petit chez elle et de trainer son cul de canapé en canapé, on sait jamais ce qui s'est passé avant...elle dit ça mais au fond elle s'en tape. L'essentiel c'est qu'elle crèche pas trop dans la rue, elle connait pas encore les sdf du coin pour pas se sentir trop seule. Je pense que nous sommes bons, à moins que vous ayez encore d'autres informations à me fournir ? ça lui trouait le cul de s'entendre causer comme ça, sûr que Félia se foutrait de sa gueule, parler comme une précieuse ça lui va tellement bizarrement. cela vous dérange si je fais un petit tour avant de partir ? elle veut voir de plus près sur quoi il bosse et puis ça fait toujours bonne impression de s'intéresser au boulot de son boss.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Lun 7 Sep 2015 - 10:10

Invité
Invité


Des informations complémentaires ? Hm… Je me gratte l’arrière de la tête en réfléchissant. « C’est 10 euros pour l’heure de travail, en semaine, ça fait 200 et par mois, environ 800, ça vous ira ? » J’peux me le permettre uniquement parce que Gia me permet de vivre gratuitement au ryokan, sinon, c’était mort tout ça. Quand je vendrai assez de photos, je lui donnerai un % sur les ventes si elle est encore là. Je souris un peu avant de me mettre assis sur le bureau, comme un sans gêne, après tout, c’est chez moi et de juste hocher la tête lorsqu’elle demande à faire un tour de la boutique. Souriant, je l’observe encore un peu. « Ne vous cachez pas ici. Pour les tatouages… » Ou autre chose. « Je fais des photos pour montrer la vraie beauté du monde, alors, n’hésitez pas à être naturelle ici. » Je souris un peu et regarde l’heure avant de me frotter le visage doucement. Ça va me faire deux fois plus de travail tout ça, mais ça en vaut la peine je crois.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   Lun 7 Sep 2015 - 10:22

Invité
Invité


FIN.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: oziki // act1.   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
oziki // act1.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: