Partagez | 
 

 Exploration du soir (Lysander)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Exploration du soir (Lysander)   Lun 14 Sep 2015 - 18:40

avatar
Reese Wayland
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 27
Date d'inscription : 11/02/2014
Prénom : Anaïs/Madness
Célébrité : ANCIENNEMENT PHOEBE TONKIN
Crédit avatar : twisted lips
Messages : 581
Nationalité / origines : Australienne/Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : 8ème année en Gynécologie
Job/Métier : Assistante de Paul Bitemignon au L.A Hospital.
Adresse de résidence : Résidence universitaire pour le moment.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Non
Voir le profil de l'utilisateur




Voilà maintenant dix minutes que je l’attends, à l’entrée de cette usine désaffectée. Parfois, je me demande pourquoi je lui ai proposé cette exploration stupide. Surtout en pleine nuit. Je ne suis pas une trouillarde mais disons que je ne veux pas croiser des personnes bizarres au cœur de cette usine. Pour me donner du courage, je prends une amphétamine. Je sais, c’est mal de se droguer. Mais depuis mon crash d’avion qui me hante toujours, la drogue est le seul moyen pour moi d’oublier pendant quelques heures à quel point la mort m’a frôlée. Une fois le cachet avalé, je me sens plus sereine. Il ne me manque plus qu’une cigarette à allumer.

Plongeant les mains dans mes poches pour chercher mon paquet de Marlboro, je reçois un sms de Lysander m’indiquant qu’il était à deux minutes d’arriver. Bon, ça me laisse le temps de fumer ma cigarette tranquillement avant d’avoir ma première euphorie. Lysander et moi, c’est une relation indescriptible. On peut nous prendre pour un couple tellement nous sommes tactiles. Mais non, c’est juste un coup de foudre amical indescriptible. Et surtout le seul à vouloir m’accompagner dans mes conneries du soir.

Tirant plusieurs bouffées sur ma cigarette, je sens un courant d’air froid venant de l’usine désaffectée. Finalement, je me demande si je n’ai pas fais une connerie en lui demandant d’aller explorer ce bâtiment abandonné. Le cachet commence déjà à faire son effet, je m’apaise. Oui, je vais le faire. Je vais aller regarder qui traine dans ce bâtiment pourri avec Lysander. Et puis si un zombie nous attaque, je me casse en courant. Au loin, je vois une voiture se garer. Enfin, il était là. Je commence à trépigner. Cela fait plusieurs jours que je n’ai pas vu après tout.




Hear the sirens in the air. All the warning signs were there. When I feel your touch it burns my skin, echoing sublime it spreads within and I should cut all the ties. Let it burn and walk away from you. This predator I let in knows my heart. There's nothing I can do.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Exploration du soir (Lysander)   Mer 23 Sep 2015 - 22:32

avatar
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur






cause this is thriller

Son pouce appuya sur 'Envoyer' pour la prévenir de son arrivée. Pourquoi Reese avait-elle eu cette idée stupide de faire une sortie entre meilleurs amis dans une foutue usine désaffectée ? N’aurait-elle pas pu faire comme tout le monde et l’inviter à boire un verre, à aller faire la fête, peut-être au cinéma si elle souhaitait un peu de calme ? Mais visiblement, la jeune femme avait besoin de sensations fortes et Lysander n’allait pas être celui qui allait se refuser un peu d’adrénaline. Il était tout bonnement épuisé. Il n’aurait pas cru que la vie active serait aussi folle après un double cursus à l’université de Los Angeles. L’ouverture de son studio et le lancement de son label de musique suscitaient quelques curiosités et aux horaires de dur labeur s’ajoutaient quelques interviews qui n’étaient pas sans flatter son égo. Peut-être qu’il manquait de sommeil mais pour une fois, Lys était à peu près satisfait. C’était rare qu’il soit de bonne humeur, que rien ne vienne s’assombrir sa journée. Il y avait même quelques groupes locaux qui avaient demandé un entretien avec lui pour discuter d’une éventuelle signature de contrat. A côté, ils continuaient de se battre avec des investisseurs et des sponsors parce qu’il ne roulait pas plus sur l’or que lorsqu’il avait débarqué aux Etats-Unis, et la question financière était le pilier de son projet désormais établi. En conduisant vers cette usine déserte sur laquelle se développaient pas mal de rumeurs sur ses habitants – des plus basiques aux plus farfelues, le jeune homme se surprit à se sentir détendu. Il avait toujours du mal à conduire sur les routes américaines : entre le volant et la voie de conduite, il ne savait plus où donner de la tête. Parfois il songeait à investir dans un scooter, mais il entendait déjà la voix fantôme de son jumeau absent lui rappeler qu’il n’était pas assez prudent pour conduire un tel engin. Qu’importe, après tout, Lukah n’était plus là.

Il faisait déjà nuit quand les phares de la voiture apparurent sur le parking vide. Seule la voiture de Reese y était garée, ce qui laissait présager qu’ils ne rencontreraient pas des crétins comme eux ce soir. Puis il aperçut la silhouette de la jolie brune, éclairée par la lumière blafarde du véhicule. Il coupa le contact puis descendit juste la vitre avant de s’accouder à celle-ci. Il sentit une brise nocturne lui frapper le visage et si ça ne motiva pas son courage, elle titilla sa curiosité malsaine. « Alors mademoiselle, besoin d’un sauveur ? J’ai apporté mon gun. » Rien qu’à la voir fumer, il mourait déjà d’envie de lui piquer une taffe. Lys descendit puis s’approcha de la jeune femme. Naturellement, il glissa son bras autour de sa taille avant de déposer un baiser sur le bas de sa joue. Il en profita pour lui piquer sa cigarette pour se prendre une longue et lénifiante taffe. En soufflant sa fumée, quelques boucles de ses cheveux se soulevèrent avant de retomber sur son front alors qu’il lui rendait son dû. « Alors pourquoi tu m’as amené là ? Tu veux qu’on meurt ? Tu peux pas faire comme tout le monde ? » Sa verve légendaire était toujours remplie de sarcasme mais quand il s’adressait à Reese, il n’y avait jamais aucune méchanceté derrière ses paroles. Il l’adorait trop pour ça.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 
Exploration du soir (Lysander)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» UFC 124, ce soir... j'y serai devant ma TV
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Au ciné ce soir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: