Partagez
 

 « Wherever you will go. » grace et andreas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 7 Oct 2015 - 21:08

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
Je n’ai pas encore défais mes valises, comme si je m’accrochais encore à l’idée de partir, à défaut de cela, je m’enlise. Chez Kai, dans cette chambre, je tourne en rond, j’étouffe et dans le décor, je me fonds. Et mes doigts jonglent avec mon téléphone qui ne sonne plus, mes yeux avaient même pris l’habitude de ne plus le regarder, sachant son réseau coupé. C’est étrange de se dire que ce n’est plus le cas, que j’ai remis les pieds dans la réalité, que je ne suis plus déconnectée.

Et je pose à côté de moi l’objet technologique, pour reposer mes prunelles sur mes sacs, d’un mouvement presque mécanique. Il y a cette chose en moi, qui me hurle de les prendre pour retourner explorer les coins du monde que je n’ai pas encore arpenté. Mais au lieu de cela, mon besoin de liberté se traduit dans ses baskets que je me presse d’enfiler à la suite d’un des shorts que j’accepte d’extirper de ce qu’avec moi j’avais amené. Je pourrai courir partout, si je le voulais, Santa monica m’apporte des tonnes de possibilités. Mais lorsque je monte dans ma voiture je suis bourrée de ce sentiment que depuis des semaines je n’avais pas ressenti, ce qu’on appelle plus communément, la nostalgie.

Alors je roule, à toute allure, parce que je me hais, à l’usure. Parce que j’ai envie, j’ai besoin, de retrouver ce pourquoi je me suis dit il n’y a pas si longtemps « Je reviens. » Me dire que ce n’était pas seulement, la faute de l’argent. Me persuader qu’en moi se trouvait quelque chose de plus grand. Et quand mes phares allument l’entrée de ce parc que je connais, la plénitude, je ne vais pas la nier. Je descends, n’écoute que le vent. Le silence d’une nuit un peu trop entamée, d’un parc désert, et ma respiration presque trop incontrôlée. Je damne Los angeles quelques instants, quand je lève les yeux au ciel et que je cherche ses étoiles que j’ai aperçu dans cet ailleurs où fleurissent tant de cœur, dans ses peintures obscures des nuits que l’on peut passer, en Inde, au paradis.

Rien ne s’offre à mes yeux, si ce n’est quelque chose de rougeâtre un brin vaporeux. Et ça m’arrache un sourire, parce que je ne pourrais mentir, c’est tout de même aussi plaisant que dans mes souvenirs. Se dirigeants de leur propre chef, mes pieds, mes jambes, s’activent, et doucement, dans l’euphorie de la course, je dérive. Peu importe le temps que je suis partie, peu importe le monde et ses couleurs, je suis ici à la maison, se rassure mon cœur. Et je le hais, parce qu’il attise mes peurs.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyLun 12 Oct 2015 - 17:54

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty


finally, maybe your fault was just not to run faster enough that day



Un chanteur de rap mondialement connu dont les musiques m’invitent toujours à aller au-delà de mes limites. Une voix grave, volontaire, et un tempo cadencé à la perfection dans le creux de mes oreilles, pour m’aider à ne pas perdre le rythme. Il n’est pas question d’accélérer mon allure pour cette course de fin de journée. Plutôt de conserver le même débit du début à la fin ; un débit qui je l’espère, sera meilleur que celui de mon dernier footing. Mais j’ai un feeling, là. Je sens que je vais faire un meilleur temps et en général, mes intuitions sont bonnes pour ça.

Il y a des soirs plus étoilés que d’autres, à Los Angeles. Ce soir, je ne vois que le noir surplombant la ville. Pas de quoi s’émerveiller, pas de quoi se laisser déconcentrer.

D’ailleurs, il n’y a pas un chat, ici. Combien de personnes ai-je croisé ? Trois, quatre ? Les gens ont autre chose à foutre que d’aller courir un soir de semaine, faut croire. Putain, ils auraient presque raison, sauf que moi ça m’démange, de rester chez moi à rien faire d’intéressant. C’est que j’ai pas envie de devenir fou, dans cet appart qui n’est plus complètement le mien, et avec ces filles qui n’ont pas la discrétion et le calme en qualités principales. Alors voilà, voilà où je me retrouve, comme toujours. Dans ce parc qui n’a rien de particulièrement beau, qui ne pourrait même pas ravir les passionnés de flore. Il n’y a rien ici, si ce n’est beaucoup d’herbe, beaucoup d’arbres et quelques sentiers au milieu de toute cette verdure. Mais ça tombe bien, parce que je ne demande pas plus.

Vraiment, rien de plus. J’vous assure et j’vous en conjure, même. Alors pourquoi, pourquoi vous me l’avez mise sur mon chemin ?

J’ai cru rêver, d’abord. Être victime d’un mirage et donc, de quelque chose d’irréel. J’ai senti mon coeur s’exciter ensuite, et c’est comme s’il avait voulu me faire mal volontairement. M’inciter à ralentir ma course pour vérifier, quand même, que je n’avais pas rêvé. C’est ce que j’ai fait.

Pour elle, j’aurais tout fait.

Et c’est bien elle, au loin, face à moi, sur une trajectoire perpendiculaire à la mienne. C’est bien elle, et cette réalité me stoppe violemment dans mon effort. Les yeux braqués sur elle, je reste immobile un moment, tout du moins presque immobile. Essayant tant bien que mal de garder une respiration régulière. J’accuse le coup, celui qu’elle me fait sans le savoir, en étant ici, à Los Angeles. Et évidemment, je n’ai pas été prévenu. Ni par elle, ni par personne d’autre, pourtant des gens doivent être au courant, dans cette putain de ville. Ce qui fait d’eux des putain d’égoïstes. Tous, autant qu’ils sont.

Quand je reprends ma course, j’oublie tout ce qui m’a été appris jusque là, j’accélère pour rattraper le sentier sur lequel elle est avec, comme idée dans la tête, de la surprendre en arrivant derrière elle. Privé d’empathie et plein de cet esprit de vengeance qui m’a contrôlé durant ces derniers mois, je cours vite, vite, jusqu’à enfin l’apercevoir de nouveau. Mes foulées se font plus volontaires, tout autant que moi, et bientôt j’arrive à côté d’elle, la bouscule sèchement en passant à côté d’elle au point de la déstabiliser. La déstabiliser, la heurter, lui faire mal. Et je continue de courir, je ne m’arrête pas.

J’ai la haine. Je la déteste.
Mais j’attends plus que tout sa réaction, car je sais qu’il y en aura une.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 14 Oct 2015 - 0:00

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
Mes pensées s’étiolent, j’oublie mon bout du monde, j’omets ce que j’ai voulu mettre de côté, j’essaie, et arrive grâce à la course, au fur et à mesure à ne plus penser à rien. Je vide ma tête, bien trop pleine depuis des semaines, et des semaines encore. Et je cours, je cours à en perdre ma respiration, à en taire mon propre prénom. Je retrouve mes repères dans ce parc que mes pieds ont déjà foulé, dans ces parcours, ces sentiers. Je me délecte de chacune des secondes, instant qui m’arrache un sourire, quand soudain, sans me rendre compte que je ne l’avais pas fait depuis des jours, je respire. Découvrir la terre entière m’a galvanisé, m’a redonné fois en une certaine humanité, et pourtant, c’est ici que les choses semblent bien aller. Et malgré cela, j’ai cette sensation qui ne s’efface pas. Ce brin d’amertume qui stagne sur ma langue, me susurre, que je n’ai pas fini de rêver, que de notre planète je dois encore en chercher les secrets. C’est d’ailleurs  ce qu’Adélaïde m’a soufflé aujourd’hui, partir d’ici.

Je secoue alors le visage réalisant, que je suis à nouveau en train de remplir mon crâne de problèmes électrisants. Alors je contrôle mon souffle, et reprends de plus belle ma course. C’est sans poser comme éventualité que je ne sois plus la seule à emprunter ce chemin, de plein fouet, ou presque, mon corps se retrouve heurter. Pour peu j’en perds l’équilibre, et se glisse entre mes lèvres, un brin perfides, un simple mot craché en l’encontre d’une silhouette masculine que sans mes lunettes j’ai du mal à distinguer. « Enfoiré. » Et face à son allure qui s’accroit, je reprends mes esprits pour faire de même, et le rattraper. Je m’en sais capable, puisque quelques fois championne durant mes plus jeunes années. A sa hauteur, ou presque, ma main se pose sur son épaule accompagnée d’un « Hey ! » On ne t’a jamais appris à regarder ? Foncer dans les … Choqué. S’en trouve mon cœur. Muette. S’en trouve mon âme. Et dans tout mon intérieur je sens des lames. Je ferme mes paupières – plusieurs fois – voulant qu’il disparaisse de devant moi. De toutes les personnes de L.A, il était la dernière que je souhaitais croiser. Parce qu’il est celui que j’ai le plus aimé. Que dans chacun des boums de mon cœur, je me hais, je me hais, je me hais, je me hais




Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 14 Oct 2015 - 19:21

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

La bousculer et tracer ma route, me re-concentrant sur la musique agressive qui atteint mes oreilles, essayant de narguer mon coeur qui s’emporte un peu plus, à chaque seconde qui passe.

Je crève d’envie de m’arrêter et de lui faire face, front même. J’en crève à moitié mais je me retiens, je reste fort. Je ne l’entends pas, ni ne l’attends. A vrai dire, je crois que mon allure a sensiblement augmenté, comme si c’était vital pour moi de détaler et de m’éloigner d’elle, le plus possible.

Parce qu’elle et moi, c’était aussi bon que toxique. Pour elle, pour moi. Je n’ai jamais réussi à savoir qui était le plus à plaindre, mais le duel était là, interminable, violent, égoïste. A son image. Peut-être aussi à la mienne. Toujours est-il que ça me bouffait de l’intérieur, et qu’elle m’a laissé comme une merde à la fin. Quand elle l’a décidé, en belle garce. Et moi, j’serais censé être gentil ?

T’as toujours aimé les connards impétueux, ceux qui provoquent, ceux qui n’ennuient pas.
Aussi incompréhensible cela soit-il, j’étais fait pour toi, tu vois.
Et tu m’as brisé.
T’as osé.


Alors j’attaque, à mon tour, comme je le peux. A la façon d’un homme désespéré, qui n’a trouvé d’autres moyens que de faire mal physiquement. Peut-être que j’suis désespéré…

De ne pas retrouver une fille comme elle. Une fille avec son tempérament, une fille avec son humour, une fille avec sa sensualité. Une fille avec toutes ses négations, tous ses non-sens. Une fille qui dit non souvent, et oui de temps en temps. Une fille intéressante, une fille qui ne mesure rien, qui oublie de se contrôler. Une fille avec qui on apprend à profiter de tout. Une fille… comme elle.

Et sa main qui s’accroche à mon épaule, qui me rappelle à elle. Je m’associe à mes contradictions pour la remercier de s’être agrippée, parce que j’aurais été tellement blessé, ou rabaissé de devoir le faire moi-même.. Sûrement un peu des deux.

Quand je plante mon regard dans le sien, je prends une grande inspiration et serre la mâchoire. Un air dur, rancunier, sévère, sans me forcer bien sûr. C’est tout ce qu’elle mérite, c’est tout ce que j’arrive à lui offrir. Tiens, voilà, cadeau. Pour ton attitude de merde. Je retire mes écouteurs, les laisse retomber sur mon torse et la toise du regard.

─ T’as un problème ?

Réponds. Frappe. Agis, contre mon dédain.

─ Ah non, laisse-moi deviner… T’es à la recherche d’un mec avec qui faire la course et qui voudra bien te sauter après ?

Avant que je ne le fasse moi-même…
Trop tard.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 14 Oct 2015 - 21:02

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
Comme électrisée ma main s’éloigne de son épaule, le contact dure une fraction de seconde, et je jure, que c’en est une de trop, qu’elle a déjà eu ma peau. Je crève, c’est soudain. Je meurs, ça revient. J’ai dans la tête des images, imposées à mon cerveau, je coule, je prends l’eau. Cette nuit où je lui ai dit je t’aime pour la première fois, quand j’ai eu froid, même au creux de ses bras. Je jongle entre ses prunelles, des miennes, et je me heurte à sa haine, la même qui coule dans mes veines. Ma langue s’en trouve liée, et pour le connaitre comme si c’était le cas depuis des années, je devine que ce n’est certainement pas un problème, qu’il va se charger, de me les faire oublier, nos « je t’aime ». « T’as un problème ? » Comme elle crache, sa voix, comme elle est étrange de cette façon-là. Je l’avais mise de côté, m’en souvenais presque comme d’une mélodie, gorgée de non-dits. J’avais tort, ça mord. Ca dévore chaque partie, les plus infimes de moi, ça m’arrache à la vie. Et je souffre, donc je suis. « Ah non, laisse-moi deviner… T’es à la recherche d’un mec avec qui faire la course et qui voudra bien te sauter après ? » A faire pâlir les dieux, je promets que c’est douloureux.

Et évidemment que j’pourrai lui dire que je suis désolée, que oui, c’est vrai, il m’a manqué, bien sûr que je saurai lui expliquer, si je le voulais, qu’avec lui, je ne savais plus comment parler. Je ne savais plus comment faire pour respirer. Que j’étais bloquée. Que dans mon œsophage, en permanence, ça brûlait. M’obstruait un je ne sais quoi, et j’en étais malade d’être comme ça. J’étais suicidaire, de t’aimer, alors qu’à l’inverse, j’aurai pu vivre toute une éternité à tes côtés.

Tu vois, comme c’est moche d’être moi ?
Maintenant, oui, tu sais, n’est-ce pas ?

Le plus moche, c’est que bien que je pourrai lui donner une explication, le fait qu’il me lance au visage tout ce qu’il me déteste me donne des envies de faire de même, parce que c’est sa faute, si j’en suis ici. Sa faute si je n’ai pas validé mon année. Sa faute si je suis ruinée. On avait dit qu’on ne s’aimerait pas. Je lui ai dit à répétition de se tirer de chez moi. Alors je choisis la défensive, autant que l’attaque, je choisis de lui donner ce qu’il attend, puisque c’est ce que j’ai toujours fait à la fin. Je me suis écrasée pour satisfaire la moindre de ses volontés. Comme une conne qu’il a réussi à changer.

Moi, je voulais pas. Je m’aimais bien, avant.
Avant toi. Juste nous, à défaut de moi.

« Rectification, je préfère le terme baiser. » , et j'appuie sur ce dernier. J’abdique toute censure, diffère nos tortures. Si tu veux des excuses, qu’on se le dise. « Mais ça va, j’ai déjà ce qu’il faut pour la soirée. » Plutôt crever. Mentir. Et fuir. Détourner le regard et emprunter un autre chemin, parce qu’il est censé ne plus importer dans mes demains.

Y a un truc qui hurle, juste là.
Boum, boum.
« Retiens-moi. »




Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 21 Oct 2015 - 17:17

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

J’ai un jour entendu un “tu sautes, je saute” sortir de la bouche de l’une des filles les plus niaises du cinéma américain. Peut-être que ça existe vraiment les gens tarés au point de se sacrifier par amour. Moi, avant Grace, je connaissais “tu sautes, je te laisse”, et maintenant que je la connais, c’est un tout nouveau concept.

Le “tu craches, je te crache dessus et plus si affinités”. Parce le romantisme, nous, on s’en est toujours branlé. Parce que nous, on avait notre langage propre. C’était celui qui nous plaisait, celui qui nous faisait hurler, celui qui nous rendait amoureux.

J’ai craché, alors elle va cracher. Action réaction classique. Je la vois presque jubiler, déjà, alors qu’aucun son n’est encore sorti de sa bouche.

Et puis quand ça sort, oh… eh bien là, c’est encore mieux que ce à quoi je m’attendais. Un véritable festin. Le choix du roi, même. D’ailleurs le roi, puisqu’on parle de lui, il sourit. Avec toute l’insolence qui lui est propre, parce qu’il est de ces gens qui demandent toujours plus, et qui sont à la recherche perpétuelle de divertissement…  Il faut dire que les répliques de Grace en sont toujours un bon. Toujours.

Elle a craché. Elle a jubilé. Pour cet instant de gloire que je lui ai volontiers accordé.


La menteuse… Elle ment, je le sens.
Comme elle a toujours si bien su le faire.

Détestable…

La misérable… Tellement misérable.
Mais même la misère peut être amère et douloureuse.


La voici qui se retourne et me laisse croire qu’elle s’en va.
Mais où ? Où peut-elle bien partir, après ça ?
N’est-elle pas affamée, elle aussi ?
Affamée de joutes verbales, de haine et de folie ?

Je serre mes poings, ma mâchoire. Je la regarde s’en aller, pas après pas. Mon coeur résonne, encore et encore.

Boom, boom, boom.
Boom boom, boom.
Boom boom boom.

─ Tu n’es plus à un coup de pute près, hein.

Il fallait ruser. D’une façon ou d’une autre. Trouver le truc qui la retiendrait.
Faiblement. Lâchement. Désespérément.

Peut-être que je m’en veux. Peut-être que je n’ai pas assez réfléchi. Encore. Putain de merde. Et le pire dans tout ça, c’est que je dois assurer par derrière. En rajouter une couche, quoi.

─ Il n’y a que les putes qui se barrent après un bon coup et qui ont un planning spécial baise.

T’es pas comme ça, pourtant. T’es une fille bien, enfin j'croyais… Peut-être un peu méchante, parfois, et aussi trop maligne. La fille que j’ai toujours vantée au monde…

Alors, je sais ce que je mérite, mais je m’en fous. J’ai répondu. J’ai attiré son attention, et c’était la seule chose qui comptait.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyMer 21 Oct 2015 - 20:54

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
J’ai des envies de m’arracher la peau, de quitter mon propre corps pour oublier ses maux. Je me demande de quoi est faite notre nouvelle danse, je ne l’aime pas, et tout ce qu’elle représente, j’ai un besoin soudain de silence. Par avance, je refuse la réponse à ma provocation, je le jure, je n’en veux pas, tout ce que je pense, je ne le fais que pour ma propre défense. J’ai mal au cœur, la nausée me prend, et je me vois partir, je le promets, je m’en vais, comme je l’ai fait lorsque je t’ai quitté.

Mais t’as toujours voulu me pousser plus loin.
T’as jamais accepté que je puisse refuser.
Mais t’as pas compris que ça me faisait plus de mal que de bien.
T’as forcé ma vie à s’écrouler.

« Tu n’es plus à un coup de pute près, hein. » Dos à lui, le poids pesant sur mes épaules semblent s’alourdir, et de ses mots, il ne m’en reste qu’un faible soupir. Je le savais en colère, j’aurai pu supporter sa haine, de loin, et force est de constater que je n’étais pas prête à son venin. Et … ça fait mal, putain. « Il n’y a que les putes qui se barrent après un bon coup et qui ont un planning spécial baise. » Mes ongles attaquent mes paumes, lorsque dans un acte manqué je ne réalise pas que mes poings sur eux-mêmes ce sont refermés. Mon cœur heurte ma poitrine, vivant, saignant, comblant petit à petit son trou béant.

Tu vois …
Me battre avec toi.
C’est comme t’aimer.
C’est vivre et crever.
Les deux à la fois.
Et encore, c’est trop pour moi.
Je ne suis pas prévue pour ressentir ça.
Je ne suis ni princesse, et tu n’es pas roi.
On est deux cons, Andreas.

Pourtant, malgré toute la volonté que je voudrai mettre pour dicter à mes pieds de me faire fuir d’ici, au plus vite, de recommencer à courir, à défaut de rester avec lui et de souffrir. Je me retourne, plus en colère que je n’aurai pensé l’être. Plus en colère que ça ne devrait. Parce que c’est injustifié, c’est la sienne, qui l’est, c’est sa réaction que les gens comprennent. C’est tout ce qu’il voit, que je ne suis que celle qui l’a laissé. Que je suis la pute de l’histoire, celle qui l’a abimé. Pauvre petit Andy qu’ils s’évertuent à défendre sans rien comprendre. Je l’ai quitté pour moi, mais pour lui.

« C’est tout ce que t’as dans le ventre ? » Je ne saurai même pas expliquer ce qui me prend, et quand l’envie de le frapper devient presque vitale, je m’approche de lui, alors que je voudrai être ailleurs, où personne n’influe sur mon cœur. « Oh allez Andreas, je suis certaine que tu peux mieux faire que ça. » Mes mains sur son torse vont se plaquer, le bousculent et m’électrocutent, me font mal quand ma poitrine tambourine encore. « Même Adélaïde a su mieux faire que toi. » Et je sais ce que je cherche à faire, lui cracher à la gueule que sa meilleure amie était au courant, mais que lui non, j’attends même sa réaction. Je veux lui faire mal. Je veux qu’il souffre. Creuse mon propre gouffre.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyLun 26 Oct 2015 - 14:40

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

Un point sensible a été touché, on dirait. Il faut dire que c’est rare, les filles qui aiment être comparées à des putes, voire traitées comme telles. Grace ne déroge pas. Ça la rend un peu folle, je le sens et je le vois. Pire encore, j’en jubile. Elle et “pute” dans la même phrase, putain, j’y ai été fort. J’ai fait fort.

Chacun son tour, après tout… C’est un jeu qu’on adore. Des règles qu’on durcit chaque fois un peu plus. Et ce soir, c’est l’apothéose. Ce soir, je veux frapper et faire mal. Ce soir, je veux tuer cette partie d’elle qui m’a blessé, et peut-être plus encore…


Pardonnez-moi, mais parfois j’ai du mal à me maîtriser.
Surtout avec les garces… Que je me suis tapées. Que j’ai eu l’idée folle d’aimer.


Oui c’est tout ce que j’ai dans le ventre, cette haine qui s’abat sur toi dès que je te regarde. Mais ce n’est pas tout, ce que je serai capable de te faire subir, Grace. Ce n’est qu’une petite partie. L’introduction. La mise en bouche verbale, tu sais.


Allez frappe. Vas-y. Vas-y !

Rejette-moi. Encore. Encore !



Elle ne me fait pas mal. Elle ne me fait plus mal. Le pire est passé, tout n’est désormais que cendres brassés dans les airs. Vulgaire et insignifiante saleté, à côté de ce qu'elle m’a déjà fait.


Grace. Garce. Grace. Garce. Garce.


Fatigué. Je suis fatigué de me demander, chaque jour encore, comment elle a pu faire ça… Ça, nous faire aussi mal, nous séparer quand j’étais à ce point déterminé et résolu à assumer. Tout, elle, moi, nous.


D’un week-end en blanc, tu as finalement réussi à noircir ma vie. Black-out total. Et dans l’obscurité, je n’ai même plus envie de tatillonner ; juste d’attendre et de prendre ce qui me vient à la bouche. Ça aurait pu être comme ça l’était avant toi, c’est d’ailleurs tous ce qu’ils disent, tu sais…  Mais ça ne sera plus jamais comme avant.


Elle a tout changé. En meilleur, en pire. Ouais, voilà. Elle est la meilleure et la pire chose qui me soit arrivée.


Et il m’est impossible de rester calme, face à toi.


Encore moins, quand elle prononce ce prénom. Ces huit lettres qui résument une si grande partie de ma vie. Adélaïde ; mon ancre, mon âme sœur, mon foyer. Elle ose prétendre qu’elle savait ? qu’elle n’a rien dit ?



Alors, j’oublie de combattre. J’oublie que je la hais. Je respire plutôt le parfum amer de la trahison.

─ Quoi ?

Qu’a-t-elle fait de mieux que moi ? Je ne suis pas sûr de comprendre.
Ou de vouloir comprendre…

Le regard dur, puis décontenancé, j’interroge.

─ C’est quoi ces conneries…

Je crois que la dernière chose dont j’ai besoin à l’heure actuelle, c’est de devoir maudire ma meilleure amie.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyLun 2 Nov 2015 - 20:54

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
Fort. J’ai frappé fort. Je le sais, mais si je pourrai m’en vouloir, la vérité est que pour l’instant je ne vois que noir. Il le voulait. Il attendait que je le heurte, nos joutes verbales incessantes, et nos crèves cœurs. Je lui donne ce que j’ai toujours su lui faire parvenir, un brin d’amour sur fond de douleur. Tu le vois, là, comme on est pas doués toi et moi ? Tu le vois, comme je peux être pute et ange à la fois ? Comme le premier côté gagne toujours, parce que je ne pense qu’à moi. Elle est trop grande, ma fierté, Andreas, elle est partout sur ma peau, elle dégueule à travers moi.

« Quoi ? » Et cette part malsaine jubile, de lui avoir fait mal encore. Parce qu’il n’a pas du comprendre. Je ne sais même plus pourquoi je lui en veux. D’avoir trop voulu être deux. De ne pas avoir su me retenir, de mes couleurs qui n’ont pas fini de se ternir. « C’est quoi ces conneries… » Mais je comprends que je suis allée trop loin, face à son regard incertain. Et je m’en veux putain. Je ne voulais pas … Excuse-moi. Une bonne fois pour toute, pardonne-moi. J’ai la nausée, bon dieu, pourquoi on est si mauvais, à deux ? « Laisse tomber. » Je prononce ou crache finalement, à quoi ça sert de lui faire mal encore maintenant ? Rien, non, c’est certain que je n’en tirerai rien de bien.

Mais je sais qu’il ne lâchera pas l’affaire, je le connais, pour cette année à ses côtés. Alors je mords mes lèvres, ma langue aussi, laisse quelques secondes, pour réfléchir, pour l’épargner, et si je repartais ? En courant, de l’autre côté. Loin, très loin, pour ne revenir que jamais. « Je l’ai croisé. » Et elle m’a menacé de me péter les dents si je te parlais. Un sourire narquois vient se poser sur mes lèvres à ce moment là. « T’auras qu’à lui demandé. » Quand je parlais de fierté, je ne mentais pas. « C’est bon, c’est fini, je peux aller me faire baiser ? » Je veux juste partir, être partout sauf ici, ailleurs où je n’aurai plus l’impression de ne pas vivre la bonne vie.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptySam 7 Nov 2015 - 13:33

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

Elle a toujours adoré jouer avec le feu. Alors, j’ai supposé que cela lui plairait de me voir hésiter, douter, craindre ses mots dans l’espoir qu’Adélaïde n’ait pas fait quelque chose que je pourrais lui reprocher. Ça n’a jamais été l’amour fou entre elles. Ça n’a même jamais été la grande entente, et peut-être que j’y suis pour quelque chose. Avec du recul. Peut-être qu’il faut faire les choses différemment, quand on se dit en couple avec une fille. Peut-être que…

Oui, mais il y a des choses auxquelles je n’ai pas envie de dire adieu, malgré tout ce que je pourrais ressentir pour Grace. Et c’est pour cette exacte raison que j’ai peur de ce qu’elle pourrait avoir à me dire, à m’apprendre.

Ça aurait été son genre, d’enfoncer le couteau dans la plaie, ou tout du moins de la rendre plus évidente. Mais contre toute attente, ça n’arrive pas. Elle freine, s’en veut et me surprend.

Je vais prétendre que j’accepte de laisser tomber.
Je vais me taire, la regarder silencieusement et lui laisser comprendre, encore une fois, combien je la maudis.

… Mais mon coeur se tord encore sous l’effet de la trahison. Si Adélaïde m’a vraiment tu le retour de Grace, je sais d’ores et déjà que je serai rancunier, impitoyable, parce qu’on ne se cache jamais rien. Rien.

Et tandis que je me sens légèrement vaciller, mal à l’aise à cause de mes pensées, j’entends à nouveau la voix de Grace. Je vois son sourire bourré d’un petit quelque chose d’assez répugnant, mais qui ne m’étonne pas. Je crois que je lui réponds par un sourire du même genre, quand elle me conseille d’aller voir Adélaïde pour discuter de tout ça, d’elle. Voilà qui la ravira, elle et son ego, elle et son meilleur ami. Ils auraient pu s’arrêter là mais le diable au corps de Grace reprend vie soudainement. Ses derniers mots m’achèvent un peu plus ; ils sont acides, puis écoeurants.

Qu’attend-elle de moi ?
Quelle serait la réponse parfaite à ça, Grace ?

─ Tu me demandes la permission ? Mon sourire est à la hauteur de mes sentiments. Amer. Je n’ai jamais attendu la tienne pour aller baiser, alors je t’en prie, va. Va te faire foutre.

En espérant que ce soit suffisamment clair.

En espérant que seule ma haine lui crève le cœur. Au silence, ma jalousie et ma rancœur.

Alors, que fais-tu maintenant, Grace ?



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptySam 21 Nov 2015 - 17:39

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty



Wherever you will go ...
 
Grace et Andreas / Octobre 2015
Aimer quelqu’un, cela ne s’explique pas, ça vient, comme ça, ça vous prend les tripes, un matin, ça vous prend le cœur, en soirée, ça s’insinue dans chaque parties de votre corps. Ca vous rend malade, comme jamais vous ne l’avez été. Je m’accroche à ses prunelles que je viens de meurtrir, comme la dernière fois que nous nous sommes parler, et j’en viens presque à regretter. Putain, il me l’a volée, ma fierté. Il m’a tout pris, en une année. Chaque morceau de moi, chaque partie, de mon âme, de ma peau. Et j’en crève encore, et je saigne … J’oublie la haine. Elle a été remplacée, par la douleur qui ne cesse de poindre au fond de mon cœur. J’aurai du essayer de dire que j’étais désolée, j’aurai du m’expliquer.

Mais je ne l’ai pas fait.
Et intérieurement, c’est en train de s’effondrer.
Je n’y arriverai pas.
Je ne pourrai pas.
Au jeu de l’amour, j’ai échoué.


Je me brise sur des murs invisible quand de toute ma candeur je lui demande si je peux aller me faire tirer. Comme la pute qui l’a décrit. Comme celle que je suis dans son esprit. Et ce surement à vie. Et moi je voulais le blesser encore plus, et moi je n’ai jamais su quand m’arrêter, pourtant, je jure que j’essaie. Mais les limites, je n’arrive qu’à les faire exploser. J’aurai du me taire, j’aurai du étouffer, et faire les choses à sa manière.

« Tu me demandes la permission ? » J’exècre son sourire, autant que ses prochains dires. « Je n’ai jamais attendu la tienne pour aller baiser, alors je t’en prie, va. Va te faire foutre. » Là le temps s’arrête, se suspend, lorsque je prends en plein visage son attaque, sa révélation qui me fout les nerfs, comme les jetons. Comme si j’avais pu croire qu’il aller choisir la chasteté, c’est juste que je ne voulais pas le savoir tout de suite, le nombre de filles qui après moi sont passées. Je le sais, que c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

En pinçant mes lèvres, je hoche la tête, à répétition, sans même avoir peur de passer pour une con, de toutes les façons, je ne vois pas ce que j’ai à perdre ici. Il n’y a plus rien, plus rien entre nous, plus rien qui nous lie. « T’en fais pas. » Je crache à moitié, et m’apprête à me retourner, cependant je me permets de rajouter. « La prochaine fois qu’on se croise, on s’épargnera une scène du genre. » Parce que je ne supporterai pas que ce soit la guerre à chaque fois. « Ouais, on a qu’à faire comme si l’autre n’existait pas. » Et je me retourne, forcée de constater que je n’ai plus envie de courir, juste de rentrer, de me terrer dans la chambre que j’emprunte chez Kay.

Je t’ai trop aimé.
C’est là que j’ai tout foiré.






Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. EmptyJeu 26 Nov 2015 - 2:17

Andreas Klein
Andreas Klein
À votre service
À votre service
Age : 28
Date d'inscription : 26/10/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Marcus Hedbrandh
Crédit avatar : Eléa
Messages : 4979
Nationalité / origines : Naturalisé Américain. Originaire d'Angleterre. Père allemand.
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Toutes celles qui le veulent...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Diplômé en marketing à l'UCLA.
Job/Métier : Chef de publicité à Millenium Advertising.
Adresse de résidence : Appartement dans le Downtown, avec Adelaïde et Chloé. Ne soyez pas dég les mecs.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Alice
http://fyeahmarcushedbrandh.tumblr.com/

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

Tout ça, tout ce qu’il reste de nous deux… Ça n’a plus de sens. Ça n’en avait déjà pas énormément avant, mais désormais c’est complètement fucked-up. Plus que jamais. Je ne sais pas à quoi je joue avec elle. Distinguer ce que je suis en train de faire de mes envies est une mission impossible ; tout ce que je sais, c’est que je ne peux rien contrôler. Il y a cette part de moi, tout au fond, qui hurle au manque. Mais la plus grande part, la plus sensible tout du moins, remporte la compétition haut la main. Me quitter du jour au lendemain, de cette façon, a décidément heurté ma fierté bien plus que je ne voudrai jamais l’admettre. Difficile d’effacer ça, encore plus difficile de panser les plaies.

Il y a cet instant, étrange, presque trop, quand je lui dis d’aller se faire foutre. Ou peut-être est-ce le fait de savoir que je ne me suis pas retenu d’aller voir d’autres filles depuis sa rupture, je ne saurais dire. Mais je vois dans ses yeux que c’est douloureux, qu’elle aurait préféré être n’importe où tant que cela aurait été ailleurs. Je ne lui fais pas du bien, je suis coriace et toxique, je me sais capable de remporter cette partie et elle-même doit le savoir, mais est-ce ça, ce que je désire réellement ?

Remporter la partie. Lui renvoyer sa médiocrité sur la gueule. Je ne crois pas…
Parce que quand elle a mal, j’arrive encore à avoir mal, moi aussi.
Et peu importe la signification que ça peut avoir, je n’ai plus envie de souffrir. C’est fini tout ça. Ce truc qu’on a eu, qui a été trop fort…

Tu voulais que ça se termine. Pas moi. Mais j’ai vu la réalité en face, finalement.



J’ai à peine le temps de réfléchir, après ses mots. Je me demande s’il reste une corde à laquelle me raccrocher… Et la vérité, c’est que la concernant, même un fil sur le point de craquer pourrait me faire de l’oeil, tant qu’il est susceptible de me mener à elle.

Triste réalité, hein.

─ Tu vas vraiment y arriver ?

J’ose. Je craque. Je chute. Avec le peu de sarcasme qu'il me reste.

─ Faire comme si je n’existais pas.

Je lui en veux. Encore et toujours.
Mes yeux sur elle cherchent la vérité, la plus pure qui soit.
J’essaye d’avoir l’air sûr de moi, mais je ne l’ai jamais été aussi peu.

Elle se retourne. Son dos est aussi rassurant que l’est le père, quand il dit au revoir et à bientôt, dans la salle d’embarquement. A bientôt, oui, mais quand...

─ A ta place, je serais fatigué de fuir.

A vrai dire, je le suis pour elle.



Je serais juste l'attrape-cœurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. Salinger
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Wherever you will go. » grace et andreas.   « Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

Contenu sponsorisé

« Wherever you will go. » grace et andreas. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
« Wherever you will go. » grace et andreas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» Mountain Trail - Grace W. Nolan & John D. Collins
» 04. In the Grace of your love
» ▬ madness ▬ grace et jersey.
» Evénement #2 : Zoo complètement Zozo [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: