Partagez | 
 

 Hold back the river | feat alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Hold back the river | feat alice   Dim 6 Déc 2015 - 16:56

avatar
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 22
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


S’habituer à une nouvelle vie, à un nouvel environnement, c’est un phénomène assez étrange. Rapidement, les petits gestes du quotidien, ceux que l’on connaît depuis notre enfance, disparaissent pour laisser la place à de nouveaux. Il y a quelques années seulement, j’aimais rythmer mes journées par deux choses essentielles : le surf et la pêche. Rien de ce que je vivais à ce moment-là n’était synonyme de prise de tête. Mais comme souvent, les vies doivent prendre un tournant inattendu et comme beaucoup de personnes, je n’ai pas échappé à la règle.
Même si le surf prend toujours une place importante dans mon quotidien, c’est avant tout vers les études que je me suis tourné. L’histoire, pour être précis. Et afin de subvenir à mes besoins, j’ai décidé, pendant la plupart de mes temps libres, d’offrir mes services en tant que surveillant de baignade. Un moyen pour moi d’être proche de mes racines, car l’océan pacifique, personne dans cette ville ne le connaît aussi bien que moi.
Souvent, je me surprends à observer ceux qui utilisent ma plage comme simple endroit de détente ou fête. Si je me sens différent ? Evidemment. Est-ce que cela me dérange ? Pas le moins du monde, surtout lorsque je me comparer à des étudiants immatures qui n’ont de respect pour personne excepté leur petite personne.

Souvent, je croise des personnes différentes des autres. Des personnes dont le regard trahit chez eux un intérêt pour ce qu’ils vivent sur le moment. Ils sont souvent seuls ou bien simplement accompagnés d’un bouquin. Mais la plupart du temps, ils laissent leur regard se perdre dans cette vaste étendue bleutée qu’on appelle l’océan. Ils sont alors pensifs, imaginatifs et ils ont une toute autre approche du monde qui les entoure. Eux ne sont pas simples consommateurs des choses, de la vie. Eux, ils protègent ce qu’ils connaissent, ce qu’ils ont de plus cher. Souvent, j’aime m’asseoir et discuter avec ces personnes.

- L’horizon est plutôt beau quand on prend le temps de l’admirer pour de vrai, n’est-ce pas ? dis-je à cette jeune femme échouée sur un rocher.  

Son visage m’est familier mais elle ne me semble pas être une habituée des lieux.
En cette fin de journée, lorsque le soleil embrasse l’océan, l’heure est propice aux nouvelles aux plus belles rencontres, aux plus beaux moments. Je le sais, car que ce soit ici ou à Hawaï, il n’y a rien de meilleur que de finir sa journée les pieds dans le sable.


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hold back the river | feat alice   Mer 9 Déc 2015 - 0:57

avatar
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/


“Elle était comme le vent. Mais elle aurait pu être comme la pluie, comme le soleil, comme le feu, comme l’océan et comme tant d’autres choses. La danse, ce n’est pas qu’une histoire de détente, de distraction ou de séduction. C’est bien plus, et vous le savez, vous qui êtes en dernière année. Vous le savez et vous allez devoir expérimenter tout ça. De la tête au pieds, vous serez le vent, la pluie, le soleil, le feu. Vous serez un grain de sable, un brin d’herbe, une goutte d’eau, une poussière…”

“Alice, tu seras le bord d’océan, une soirée de décembre à Los Angeles. Tu es agitée ces derniers temps, ce sera un réel exercice pour toi.”



Je regarde l’océan. Longuement. Et c’est dans cet étalement du temps que je réalise le véritable exercice ; il ne s’agira pas seulement de me mouvoir au rythme de l’eau, il s’agit d’ores et déjà d’apprivoiser l’élément. L’accalmie de l’étendue d’eau n’a rien de rassurant à mes yeux. Peut-être que le feu m’aurait mieux convenu. Le feu ou… tout ce qui aurait pu être chahuté par un peu de vent. Mais l’eau… L’eau est si immense, et si paisible. Chaque jour, c’est la même étendue placide que je retrouve. Et c’est cette quiétude que mon corps va devoir reproduire sur scène.

J’entends encore les rires venant de derrière moi, quand le professeur m’a donné l'océan… A vrai dire, j’étais la première à rire.

Là, je rigole un peu moins. J’essaye de tout enregistrer, dans le moindre détail. J’observe les balancements, j’entends les bruissements, je ressens la cadence… De doux va et vient qui parviennent, au bout de quelques minutes d’observation sur mon rocher, à enfin m’apaiser.

Et puis il y a cette ombre, qui me prive des derniers rayons de soleil. Cette voix suave et chaleureuse qui s’élève, pour compenser.

Déconnexion totale.

Je relève mon regard vers lui, vers son regard de loup. Pas que le regard… Je crois le reconnaître, pense l’avoir croisé quelques fois dans les couloirs de l’université… Enfin, plus les secondes passent et moins j’en suis certaine. Qu’importe, l’homme a parlé.

─ Tu es de ceux qui pourraient le regarder pendant des heures sans t’en lasser, n’est-ce pas ? Demandé-je alors, sans quitter son regard, avec un vague sourire accroché au coin de mes lèvres.

Comment ai-je pu douter de son identité ? Des yeux comme les siens, ça ne s’oublie pas. J’ignore quel est son prénom, ce qu’il fait dans la vie, mais je sais que cet homme, je l’ai déjà vu plusieurs fois. M’écartant légèrement, j’en profite pour le regarder de haut en bas, terminant mon inspection par ces tatouages qui ornent esthétiquement son torse. Il y a quelque chose en lui de particulier. Que l’on aime ou pas ces types à l’apparence sauvage, l’on ne peut nier leur charme.

─ Tu t’es égaré ou bien c’était l’une de tes techniques de drague favorites ?

Eh bien non, je ne perds jamais totalement le nord...


Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hold back the river | feat alice   Mer 23 Déc 2015 - 15:46

avatar
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 22
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


Le vent est comme une caresse, une caresse perpétuelle qui va et vient mais qui nous est toujours familière. Le soleil, véritable boule de feu qui se laisse disparaître derrière l’océan, offre ses derniers rayons de soleil à quelques privilégiés et réchauffe notre côté de la planète bientôt à la merci de la lune.

Malgré l’obscurité qui gagne petit à petit du terrain, je discerne encore les traits de cette jeune femme qui semble pensive et perplexe et dont le regard s’est finalement posé sur moi. Elle s’écarte alors, non pas pour me laisser de la place et m’inviter à m’asseoir non, elle s’écarte pour m’observer et je décide alors de m’asseoir à ses côtés.

D’après mon expérience, les gens sont plus sociables en fin de soirée, lorsqu’ils errent sans but précis à la recherche d’une certaine sérénité ainsi que de je ne sais quelles réponses. Ces personnes-ci sont les plus intéressantes à observer voire à écouter lorsque la situation le permet. Et vous auriez probablement tort de croire qu’une personne cherchant la solitude se doit de rester seule avec ses pensées. Le hasard, la coïncidence d’une rencontre, je n’y crois pas. Je ne crois pas non plus au destin faisant bien ou mal les choses. Je crois simplement que tout est programmé à l’avance, qu’une catastrophe, qu’un moment de joie, tout est écrit depuis notre naissance et nous suivant juste un chemin qui a nous a été établi personnellement. Ce soir, il était écrit que je rencontre cette fille et que je prenne du temps pour qu’elle me raconte son histoire.

- Je suis presque né dans l’océan, il fait partie de moi en quelque sorte, lui dis-je en fixant l’horizon, mes pieds s’enfonçant dans le sable. Et pour répondre à ta dernière question, je ne suis le genre de gars à draguer ouvertement tout ce qui bouge. Je laisse cette activité aux gars que tu dois probablement côtoyer au quotidien.

S’il y a bien une chose dont je suis sûr à propos de cette fille, c’est que son physique est bien trop impeccable pour qu’elle ne soit qu’une étudiante banale suivant gentiment ses cours à l’université. Et le peu de fois où j’ai pu l’observer sur le campus, elle était souvent généreusement accompagnée par une horde de filles au physique aussi lisse qu’elle. Au physique digne des Alpha.

- Alors, qu’est-ce qu’une fille dans ton genre fait sur ma plage ?


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hold back the river | feat alice   Mar 5 Jan 2016 - 16:25

avatar
Alice Collins
À votre service
À votre service
Date d'inscription : 23/05/2013
Prénom : Eugénie
Célébrité : Emily Didonato
Crédit avatar : .cranberry
Messages : 6421
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : Sa bonne humeur ;)
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Danse & théâtre (8ème année).
Job/Métier : Professeur de danse pour les adultes débutants le mercredi soir.
Adresse de résidence : Colocation avec Lola dans le Downtown.
Dispo pour le rp : Non
Autres comptes : Aaron et Andreas
Voir le profil de l'utilisateur http://anothercastlebuilder.tumblr.com/


C’est vrai, il n’est pas comme ces gars que je côtoie au quotidien. Qu’il s’agisse ou non des phénomènes de la fraternité Delta Thêta, ces hommes dont j’apprécie la compagnie n’usent en général pas trop du mystère. Cela ne fait pas partie de leur façon d’être, car ils sont plus directs, plus bavards. Lui, je le vois dans son regard et dans son attitude, qu’il préfère le retrait et la solitude aux avances et à la cohue. Bien qu’il m’adresse la parole, il semble faire partie de ces gars plus posés, plus discrets. Ceux qui appartiendraient à la fraternité opposée et que je trouve souvent ennuyeux… Bon. Je ne dis jamais non aux surprises. Surtout si elles viennent de beaux spécimens, et ceux-là ils viennent d’un peu partout, il faut le concéder.

─ A la bonne heure ! Lui réponde-je avec un semblant d’indifférence, quand il m’indique n’être pas ici pour draguer. C’est que je ne suis pas venue ici pour ça.

Et je hausse l’épaule, comme pour lui signifier que vraiment, ça ne m’aurait pas intéressée de me faire draguer ce soir. Mensonge. Il n’y a pas de moment pour ça, ça fait toujours plaisir. Sauf qu’avec lui, je ne crois pas que ça m’aurait été d’une quelconque utilité de dire ça et moi, je sais m’adapter quand je veux. Le regard en coin toujours fixé sur lui qui est assis à côté de moi, je me redresse en prenant conscience que je ne me tiens plus droite, et déloge enfin mes yeux de lui. Il dégage quelque chose de vraiment, vraiment intrigant et ce serait mentir d’affirmer que cela me laisse complètement indifférente, contrairement à ce que je laisse croire.

Sa question s’échappe de ses lèvres pour aller caresser l’océan qui nous fait face et m’arrache, à moi, un sourire en coin.

─ J’observe l’eau.

M’arrêtant d’abord à ces propos pour lui en boucher un coin, je me retiens de le regarder et laisse quelques secondes s’écouler.

─ Enfin, si tu me le permets. Mais que tu me le permettes ou pas, à vrai dire…

Je m’en fiche, exact. Je n’attends jamais l’autorisation pour m’exécuter. Néanmoins j’admets que s’approprier cette plage était mignon de sa part.

─ Je ne sais pas pour les filles dans mon genre, mais moi j’ai une chorégraphie à imaginer. Je dois être le bord de l’océan… avoué-je, en penchant légèrement la tête, le regard rivé droit devant moi. Et il est affreusement… calme.



Avec une insupportable vanité, elle s'était imaginé pouvoir sonder le cœur de tout le monde. Les évènements avaient montré qu'elle s'était complètement trompée. Austen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hold back the river | feat alice   Dim 17 Jan 2016 - 16:22

avatar
Mana'arii Baldwin
À votre service
À votre service
Age : 22
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


Les pieds enfouis dans le sable, j’écoute ses paroles et profite de la mélodie de sa voix. Elle est douce, monotone et en harmonie avec la nature qui s’éteint petit à petit sous nos yeux. La brise est comme une caresse saisissante annonçant le coucher du soleil, la tombée de la nuit et le lever de la lune. Bientôt, devant nous s’étendront de vastes eaux sombres et ténébreuses où seuls le reflet des étoiles et de la lune pourront se refléter avec faiblesse. Car ici, la pollution est trop grande pour assister à ce spectacle offert par la nature. Je pense alors à Hawaï, à Maui et la pureté de son air, une pureté temporaire j’en suis sûr, car tout ce que touche l’homme finit par disparaître et se faire oublier. Même lorsqu’il s’agit des étoiles.

Lorsque la jeune femme me fait part de son thème de danse, un sourire vient étirer mes lèvres. Le regard toujours perdu dans l’horizon qui s’assombrit de plus en plus, je ne réponds pas tout de suite, la laissant ainsi pensive et frustrée.

- Je vais t’aider, dis-je finalement en me relevant puis en positionnant face à elle.

Les derniers rayons du soleil viennent réchauffer mon dos et m’arrachent un frisson. D’un signe de tête, je demande à cette étudiante de me suivre près du bord de l’océan, de façon à ce que l’eau vienne nous grignoter le bout des pieds.

- Tu ne te contentes que de ce que tu vois, que de ce que l’océan veut te montrer. Mais moi je vois un bord d’océan apaisé, en harmonie avec la nature qui l’entoure. Aucun élément ne le met en colère, pas même l’homme avec ses désirs les plus invraisemblables.

J’avance avec lenteur, jusqu’à ce que l’eau atteigne mes hanches, jusqu’à ce que l’océan engloutisse une partie de mon corps.

- Imagine la pire des tempêtes, le plus gros des orages, des vagues de plusieurs mètres de haut s’écrasant contre les falaises et balayant tout ce qui se trouve sur une plage. Le bord de mer peut se montrer destructeur et sans pitié si les divinités l’ont décidées. Maintenant imagine la vie. Imagine de jeunes tortues rejoignant le bord de l’océan et goûtant à l’eau salée pour la première fois mais imagine aussi la plus belle des créatures marines échouée sur une plage. Le bord de l’eau a le pouvoir de vie et de mort comme il a le pouvoir de t’éblouir sa beauté, là maintenant.

Les bras croisés contre mon torse, je la regarde observer autour de nous. A cet instant le silence est d’or alors que seul le clapotis des vagues se fait entendre, aucun son extérieur ne vient nous déranger, excepté ma propre voix.

- Le bord de l’eau c’est le début de mystères non résolus. Le fond des océans est le seul espace sur cette planète qui est inconnu de l’homme. Le bord de l’eau est aussi capricieux et lunatique. Il évolue, sans que le commun des mortels s’en rendent compte. Pourtant cela se passe sous nos yeux, constamment. Et il évolue au gré de l’homme et de ses caprices. L’homme croit pouvoir le contrôler mais il a tort car il n’y a rien de plus libre qu’une mer ou qu’un océan venu s’accoupler à une plage.

Je suis loin d’ignorer que ma façon de ressentir les choses est souvent étonnante voire même bizarre pour la plupart des gens d’ici. Mais au fond de moi, j’espère que cette fois-ci, avec cette jeune femme qui m’a tout de suite semblée plus ouverte, la situation sera différente.  


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hold back the river | feat alice   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Hold back the river | feat alice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hold back the river, let me look in your eyes (stan)
» BACK IN WONDERLAND
» alcool + menotte = euh... je sais pas. feat. Alice
» All the things we should have said... ▬ Feat Alice O'Connel
» Go back to hell | Feat Jordan ou le Toutou de l'enfer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: La plage-
Sauter vers: