Partagez | 
 

 a bas delta ∞ KAIYETTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: a bas delta ∞ KAIYETTE   Dim 13 Déc 2015 - 21:26

avatar
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur






trouble found me

« Alors vous avez saisi ? » Lysander était méconnaissable. Il était tout de noir vêtu, de la tête aux pieds jusqu’à un col roulé qui lui donnait l’impression de s’étrangler. Comme le plus avisé des voleurs, il avait également rabattu ses boucles en arrière de son crâne, faiblement tenu par un élastique qui menaçait de lâcher à chaque seconde. Il était accompagné de quatre anciens compagnons de la fac, parmi lesquels deux anciens Phis, et tous s’étaient réfugiés derrière un buisson gigantesque afin de mettre en place leur plan. « Mais on va pas avoir des ennuis si on se fait chopper ? » Pendant ce temps, le chef de confrérie sortait de son sac à dos une bombe de peinture ainsi que des tonnes de vieux livres poussiéreux qu’il avait recueillis ça et là dans les greniers abandonnés. « C’est là tout l’intérêt de vous avoir appelé bande de crétins. Nous ne sommes plus étudiants ici, vous craignez quoi, le conseil de discipline ? » Lys n’allait pas abandonner ça sous prétexte qu’ils craignaient les représailles. De toute manière, ils allaient être partis bien avant que les Delta ne découvrent la supercherie puisque l’Anglais avait tout manigancé. « On restera pas dehors, il ne faut pas toucher à la façade de la villa. Je m’occupe de la déco, vous vous occupez des bouquins et du reste. Puis il n’y aura pas d’effraction, c’est là l’avantage d’avoir pour meilleur ami l’ancien tête des Delta. » Il illustra ses propos en exhibant sous les yeux de ses compères une petite clef, celle de la porte de derrière dont seul le chef de la fraternité avait la clef. Autrement dit, Charly à l’époque de son règne. Le plan était infaillible. Il était plus de quatre heures du matin et tout le monde avait pu entendre que les Delta avaient fait une fois de plus la fête chez les Alpha. Ainsi, la moitié d’entre eux seraient restés dormir là-bas, ivres morts, les autres seraient rentrés dans leur chambre aux étages supérieurs et n’entendraient rien sinon leurs ronflements d’ivrognes. Au bout de quelques minutes, Lys fit enfin signe à tout le monde de bouger en direction de la ville des Delta. « Dix minutes et on déguerpit. » Il enfonça son bonnet noir sur ses cheveux pour que rien ne dépasse puis emboita le pas à ses partenaires de crime.

A pas de loups, ils coururent. A pas de loups, ils envahirent la pelouse entretenue de leur confrérie rivale. La villa était silencieuse et heureusement, aucune lumière n’était allumée. Certains ne purent retenir des rires tandis que Lys faisait une galipette théâtrale pour contourner la bâtisse pour atteindre la porte de derrière. Kai n’avait pas eu la présence d’esprit de changer les verrous – en même temps la succession avait été si soudaine. La porte s’entrouvrit sans aucun bruit et le chef des Phi prit soin d’écouter ce qui se passait à l’intérieur. Rien. Alors il se retourna vers ses potes en faisant le signe zéro de ses doigts pour signaler que la voie était libre. Les ricanements se turent et les malfrats pénétrèrent dans la pénombre de l’énorme salle commune. Tout sens dessus dessous, le désordre allait régner.


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a bas delta ∞ KAIYETTE   Lun 4 Jan 2016 - 12:32

avatar
Kai Norton
Dieu du stade
Dieu du stade
Age : 24
Date d'inscription : 16/04/2014
Prénom : Anaïs alias Nana
Célébrité : Adam Gallagher
Crédit avatar : Poetically Pathetic
Messages : 5264
Nationalité / origines : Américain
Situation : En couple
Avec qui ? : Gia Leonetti
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Sport-études basket ball + 6e année en Management
Job/Métier : Vendeur chez Foot Locker (Walmart) durant son temps libre
Adresse de résidence : Loft à Santa Monica, avec grace
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Eden
Voir le profil de l'utilisateur



Encore une soirée de malades, la moitié des Delta jonchant correctement le sol de la villa des Alpha, à moitié morts, trop alcoolisés et trop épuisés de cette soirée. Ils ne rentreront pas dans notre demeure ce soir, je leur ai bien stipulé la consigne de rester sur place s’ils ne se sentaient pas en état de rentrer, sage décision. Et étrangement –ironiquement- il y a comme une impression que la plupart des Delta ne bougeront pas, 80% peut être. Un sol de cadavres, pas les bouteilles, mais simplement les corps ronflants et sans force des mâles. Les derniers pourcentages dans les chambres supérieures à s’amuser avec quelques belles Alphas. Après m’être assuré que tous les Delta sont soit endormis, soit entre de bonnes mains, je décide de m’éclipser. Pas assez alcoolisé pour rester sur place et désireux de retrouver mon lit, le sol est devenu trop dur pour mon dos. Être Président nous ramollit un peu. Un regard circulaire sur la salle commune des roses, cela semble assez sécuriser pour les laisser ici quelques heures, je reviendrai avant qu’ils ne puissent se réveiller. Ou du moins, je vais essayer. Un soupir. Un sourire. Je prends mon téléphone, rédige un message à ma douce et tourne le dos à la villa pour aller rejoindre la mienne. Il ne faut que quelques instants de marche, juste assez pour profiter de la fraîcheur de la nuit.

Personne sur le campus. Ou du moins dans les rues. Dans la nuit. Rien de bien étonnant, la soirée a accueillie pas mal de monde, mis à part des Gammas et des Phis, juste histoire de les emmerder un peu. Il m’a fallu peu de temps pour arriver jusqu’à la villa des Delta, passant une clé dans la porte d’entrée et l’ouvrant sans mal. « Du calme, enfin … » Soufflais-je comme à moi-même quand je referme la porte derrière moi. Pas de musique. Pas de cri. Juste du calme. Cela fait des heures que je le souhaitais. Je me sers un verre de jus de fruit dans la cuisine avant de monter les escaliers pour rejoindre ma chambre, tout en haut, au dernier étage. Celle du président. J’ai eu du mal à me faire à cette idée tout de même, mais aujourd’hui, rien n’est plus présent dans mon esprit que cette responsabilité sur mes épaules. Manquerait plus le retour de Von Bodman pour tout gâcher. A la lumière de mon téléphone, j’illumine mes pas, esquivant avec une facilité les objets à terre … Que je ne citerai pas, les mecs sont tellement bordéliques ! J’ouvre enfin la porte de ma chambre, pose le verre sur ma table basse et me jette sur mon matelas. La porte toujours ouverte, le portable jeté dans un même temps et gisant sur mon torse. Je garde les yeux ouverts, sur le plafond pour ne pas m’endormir maintenant, je croie que j’ai besoin d’une douche avant de fermer les yeux. « Ouais ... » Comme pour acquiescer ma pensée, pour me motiver à me bouger, pour ne pas m’endormir dans l’instant. Un bruit de porte m’éveille. Quel Delta n’a pas respecté ce que j’ai dit ? Je me redresse sur le bord de mon lit, me frotte les yeux et me lève en reprenant mon portable dans la main. Aucun de ces mecs n’est capable de m’écouter j’ai l’impression.



FRAT LOVE:
 



CLIQUES SUR LE COW BOY
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a bas delta ∞ KAIYETTE   Dim 24 Jan 2016 - 22:53

avatar
Lysander E. Foster
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Ambitieux(se) mais sérieux(se)
Date d'inscription : 25/01/2014
Prénom : Sonia
Célébrité : Aaron Johnson
Crédit avatar : l'homme de Lys.
Messages : 708
Nationalité / origines : Anglaise
Situation : En couple
Avec qui ? : Avec Peter Michaels, une relation qu'il garde cachée pour l'instant.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Tout juste diplômé en Musique et en Management
Job/Métier : Grâce à son label de musique T△LENT, il produit et enregistre des artistes indépendants
Adresse de résidence : Dans la résidence des Phi Epsilon
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : M. Clarence Burns
Voir le profil de l'utilisateur






trouble found me

Lysander s’octroya quelques poignées de secondes pour observer ses sbires d’un soir retourner littéralement le salon. Ils renversèrent les canapés, brisèrent quelques bibelots qu’ils savaient sans valeur. Ils taguèrent sur des vêtements et ils parsemèrent ça et là des petites surprises qui auraient rapidement fait de dégager une odeur nauséabonde après quelques journées d’oubli. Il n’y avait rien de réellement illégal, ils ne mettaient pas en danger la vie d’autrui, ils ne compromettaient aucune réputation, aucun nom. De toute manière, le chef des Phi avait été clair là-dessus : il voulait emmerder profondément les Delta et non se retrouver avec un procès aux fesses. Il savait que Charly n’était pas du genre à régler ses comptes avec l’administration de UCLA et les autorités mais le tempérament de Kai était encore trop méconnue pour tenter quoi que ce soit. Ils voulaient que les Delta tombent des nues, ce lendemain de soirée. Ils allaient un peu aider à ce que la gueule de bois soit difficile à évacuer mais Lys ne souhaitait en aucun cas mettre sa fraternité dans de mauvais draps. Ce ne serait pas digne d’une succession qui n’allait pas tarder à arriver. Rien qu’à y repenser, Lys frissonnait de jalousie. Sans doute aurait-il été capable d’être étudiant toute sa vie, rien que pour être élu et réélu à la tête de ses frères de cœur. Et encore cette nuit-là, il ne faillirait pas à son rôle. Il était la tête de file, le clou de la soirée, la cerise sur le gâteau. D’ailleurs, en parlant de surprise ultime, une très bonne idée avait fini par germer dans sa petite tête de mauvais garçon et comme il n’y avait plus de jumeau pour le raisonner, il était déterminé à aller jusqu’au bout. Laissant ses comparses faire leur boulot, Lys s’égara quelques instants dans l’immense cuisine américaine de la villa. C’est fou ce que les confréries étaient pourries gâtées, subventionnées, sponsorisées jusqu’à la moelle. L’université était prête à investir des milliers pour que leurs fraternités représentent l’élite. Il n’y avait pas de place pour les redoublants, les feignasses et les délinquants. A leur échelle, les membres de confréries n’étaient que de grands enfants qu’on laissait faire des bêtises du moment qu’ils ressortaient diplômés et réputés. Le règne de l’apparence matérialisé en quatre immenses bâtisses, toujours plus luxueusement fournies.

D’un geste désinvolte, le jeune homme ouvrit la porte du frigo avant de s’emparer d’un reste de gâteau succulent et cuisinée à la crème et au sucre, de façon typiquement américaine. Il en croqua un énorme morceau, laissant tomber ça et là quelques gouttes de crème, avant de se diriger vers l’escalier marbré qui menait probablement aux chambres. Il ne monta pas à l’étage – il risquait trop de tomber sur un malade ou un dégonflé qui avait préféré passer la nuit confortablement chez lui. Néanmoins, il traînait sur les marches, en montant une, puis deux, puis quatre avant de laisser tomber son sac à dos sur le sol. Engloutissant le reste du gâteau, il s’essuya les mains sur la rambarde avant de fouiller son sac à la recherche de sa bombe de peinture. Une bleue, c’était parfaite pour représenter les si prestigieux Delta, non ? Avec un sourire machiavélique, il secoua la bombe avant de commencer son œuvre. Appliqué, pour que l’inscription soit parfaitement lisible malgré son écriture succincte, Lys se mit alors en tête d’immortaliser la vérité du monde sur les murs de la villa Delta. En lettres capitales, se lisaient désormais : VON BODMAN FUCK THE WORLD. Satisfait de son méfait, Lys occulta tout ce qui pouvait se passer autour de lui pour admirer l'hommage qu'il venait de rendre à son meilleur ami, persuadé que celui-ci serait honoré. Le roi était absent, mais les sujets demeuraient fidèles au poste !


TWIN.       PETER.

if you can just stop loving him then you never really loved him at all; love doesn't work that way. if you ever truly love someone, then it never goes aways. there are all different sorts of love. it can even become hate and, really, hate is just another kind of caring. hate is only a form a love that hasn't found a way to express itself logically. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: a bas delta ∞ KAIYETTE   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
a bas delta ∞ KAIYETTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Maisons de l'Élite :: Maison Delta Thêta-
Sauter vers: