Partagez | 
 

 We can be heroes, just for one day | Aristide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: We can be heroes, just for one day | Aristide    Dim 17 Jan 2016 - 17:54

avatar
Mana'arii Baldwin
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Age : 21
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


Comme à son habitude, Mana’arii longeait cette immense plage de Santa Monica qui était très vite devenue son lieu préféré à Los Angeles. Certes bien différentes de celle qu’il avait pour habitude de côtoyer à Hawaï, cette vaste étendue de sable sur les côtes californiennes avait son lot de beauté et d’exclusivités que seul un amoureux de l’eau pouvait remarquer.
Le sable était plus grossier et moins doux, le jeune homme l’avait remarqué dès son premier jour. L’eau quant à elle, lui a toujours semblée plus opaque et sale qu’à Hawaï. Mais Mana’arii n’en attendait pas moins d’une plage installée sur les bords d’une des plus grandes villes des Etats-Unis où la pollution règne sur tous les fronts.

Surveillant de baignade à mi-temps après les cours, l’Hawaïen aurait bien des anecdotes à raconter sur le comportement des habitués du coin, comme sur celui des touristes qui parfois frôlent le ridicule.
Vêtu d’un short de bain rouge flamboyant afin de mettre en évidence son statut sur cette plage, le jeune homme, torse nu, observait attentivement le comportement de chacun, prêt à intervenir si la situation le demande. Mais c’est l’attitude d’un jeune homme, une attitude loin d’être suspecte, qui attira l’attention du surfeur.

- L’eau n’est pas froide aujourd’hui, tu devrais te laisser aller ! lui-dit afin de l’inciter à faire le grand saut.

Il observait ce garçon au visage fermé regarder l’océan. Et loin d’imaginer que ce dernier puisse être en conflit avec les eaux mystérieuses du Pacifique, Mana’arii, surenchérit.

- Tu devrais profiter de l’absence des touristes pour barboter un peu. Etre en tête à tête avec l’océan ç’a quelque chose de magique, fais-moi confiance !


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We can be heroes, just for one day | Aristide    Lun 18 Jan 2016 - 0:32

avatar
Aristide Kendricks
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 27
Date d'inscription : 04/01/2016
Prénom : Jean-Bernard
Célébrité : Mads Wurms Kristoffersen
Crédit avatar : Ferdi
Messages : 80
Nationalité / origines : Franco-americaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Droit des entreprises
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gabriel Hartt
Voir le profil de l'utilisateur


    « Je crois que je vais vous laisser continuer. Mieux vaut partir sur une victoire plutôt… » Dis-je à mes coéquipiers avant de m’éclipser. C’était un rituel. La partie de beach-volley. J’adorais ça. Au soleil, sur la plage, torse nu. Plaisir des yeux. Je ne souhaitais pas rejoindre ma demeure, mais profiter encore du soleil, de sa douche chaleur. Je longeais le bord de mer, mon regard s’attarda sur une silhouette au loin. Un homme. Torse nu. Tatoué. Il portait un ravissant maillot rouge. Sauveteur. Agréable. Je le fixai quelques secondes, avant de détourner mon regard, son image toujours inscrite dans le fond de ma rétine. Je continuai d’avancer, foulant d’un pas décidé le sable chaud perdu dans mes pensées.

    Je restai un instant immobile, je regardai le sable, ses millions et millions de petits grains qui s’offraient à moi. Mon regard se perdit dans l’écume des vagues. Je n’osais m’approcher, guettant l’eau à la fois avec une envie non dissimulée, une certaine excitation mais également une crainte maladive. Je n’osais franchir le pas et aller tremper le bout de mes doigts par peur. Cette peur lancinante de me faire happer, attiré dans les profondeurs. Mon cœur s’emballa lorsque je fis un pas vers l’étendu d’eau. J’eus des frissons qui m’envahirent. Je ne pouvais plus bouger.

    C’est alors que j’entendis sa voix. Cette voix qui m’encouragea à me jeter à l’eau. C’était si facile à dire. Pourtant je restai figer, sans pouvoir avancer, paralyser par la peur de cet élément. Lorsque je tournai la tête, je le reconnus. Le bel Apollon à la peau hâlée, à la carrure sportive, se trouvait à quelques mètres de moi. Mes yeux brillèrent d’excitation. Pour autant je n’étais pas enclin à dire un seul mot. Finalement d’un air povocatreur je lui rétorquai : « Je vais plutôt profiter de l’absence des touristes pour tomber dans tes bras ! C’est peut-être tout aussi magique ! » Je pris une grande respiration et fit un pas en avant. Ma jambe tremblait. Je crois que je ne pourrais aller plus loin, pour l’instant, à moins que l’éphèbe me serre fort contre lui, pour me donner du courage.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We can be heroes, just for one day | Aristide    Mar 19 Jan 2016 - 14:59

avatar
Mana'arii Baldwin
Rêveur et non bagarreur
Rêveur et non bagarreur
Age : 21
Date d'inscription : 21/04/2014
Prénom : Razowski
Célébrité : The Great Woolston
Crédit avatar : Feu Ardent (a) endlesslove (s)
Messages : 3244
Nationalité / origines : Américain. Il est né à Honolulu mais il a passé toute son enfance et son adolescence sur Maui, une île de l'archipel d'Hawaï
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Il est en deuxième année d'histoire. Il voudrait se spécialiser dans l'étude des peuples d'Océanie.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur


Mana’arii fronça les sourcils, immobile, face à cet étranger qui venait de tenter une vaine ouverture. L’Hawaïen essaya alors de juger la situation après que ce garçon l’ait presque invité à le réceptionner dans ses bras. Les petits rigolos dans son genre avaient l’art et la manière de le fatiguer et ce n’était certainement pas avec ce pseudo joueur de beach volley que cela allait changer.

- Au risque de te décevoir, je ne suis pas formé pour réaliser le fantasme des gens.

Les bras croisés contre son torse, Mana’arii ne quittait pas ce garçon du regard. Quelque chose dans son comportement l’intriguait, quelque chose qui à ses yeux paraissait tout sauf naturel. Rapidement, il jeta un coup d’œil aux différents énergumènes venus profiter de la plage et des vagues. La plupart d’entre eux se trouvant sur le sable, occupés à lézarder au soleil ou s’employant à différentes activités, l’Hawaïen se dit alors qu’il pouvait consacrer une bonne partie de son temps à déceler les mystères du jeune homme qui était à deux doigts de lui faire la cour.

- Pourquoi tu te tiens d’une façon aussi ridicule ? L’océan ne va pas t’avaler, sauf si tu le contrains à le faire.

S’il y a bien une chose que Mana’arii ne comprenait pas et qu’il ne comprendrait jamais, c’est la crainte de l’eau chez certaines personnes. Lorsque l’on s’appelle Baldwin et que l’on a grandi sur Maui, une île de l’archipel d’Hawaï, nager dans l’océan à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit est comme une seconde nature. La pêche et autres loisirs aquatiques ont toujours rythmé la vie du jeune homme et même encore aujourd’hui, même dans cet environnement où le temps vous rattrape sans cesse et que l’on nomme plus communément Los Angeles, l’océan occupe toujours une place primordiale dans le cœur de cet ex-sauvageon.

- Laisse-toi bercer par le clapotis des vagues. Il suffit que tu avances sur le sable sans t’éloigner de là où tu as pieds. Et puis, il n’y a presque aucun courant aujourd’hui donc tu ne risques pas d’être déporté. Fais-moi confiance.

Son discours lui paraissait ridicule. Mana’arii cherchait ses mots pour tenter de rassurer cet étranger qui semblait pétrifié à l’idée de mettre dans l’eau ne serait-ce que son orteil. Mais s’il pouvait réussir à chasser les peurs qui hantaient ce garçon alors cela serait une grande victoire pour eux deux.


    Ka Pua Maila I Ka Mauna

    There is pleasure in the pathless woods, there is rapture on the lonely shore, there is society where none intrudes. By the deep sea and the music in its roar. I love not man the less, but Nature more.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We can be heroes, just for one day | Aristide    Mer 20 Jan 2016 - 13:36

avatar
Aristide Kendricks
Le destin entre les mains
Le destin entre les mains
Age : 27
Date d'inscription : 04/01/2016
Prénom : Jean-Bernard
Célébrité : Mads Wurms Kristoffersen
Crédit avatar : Ferdi
Messages : 80
Nationalité / origines : Franco-americaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Droit des entreprises
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Gabriel Hartt
Voir le profil de l'utilisateur


    Il n’était pas formé. Ce n’était qu’un point de détail. Une broutille. S’il ne s’agit que de cela, je me dévoue, corps et âme, pour combler ses lacunes en la matière. Je peux être extrêmement pédagogue, quand le jeu en vaut la chandelle. Et là ? C’est le cas. Avec légèreté et un air badin je répondis : « Dommage » avant de rire un instant. Puis, plus sérieusement, j’ajoutai « Je veux simplement m’assurer que tu ne me laisseras pas tomber comme une belle merde et me noyer dans cette immensité ! ». Si je finis par me ‘jeter à l’eau’ ce qui, pour l’heure n’est absolument pas garanti. Je faisais des va-et-vient entre le jeune homme et la mer, toujours tremblant à l’idée d’approcher un peu plus du rivage. Mon attitude particulière, loin d’être naturel éveilla la curiosité de celui-ci qui releva mon air ridicule. Il ne mâchait pas ses mots. Je n’étais pas ridicule. Juste horrifié par l’océan, hanté par ses remous. Je craignais de me faire happer, dévoré tout cru, et ce malgré les paroles réconfortantes de l’homme. « Permets-moi d’être dubitatif… L’eau reste dangereuse ! ».

    Je demeurai silencieux et m’approchai encore un peu des vagues. Puis, je restai figé, un instant, avant de m’asseoir sur le sable, les pieds en tailleur. Je me revoyais tomber dans la piscine, complètement désemparé, à deux doigts de mourir. Je fermai les yeux pour faire disparaître cette image horrible de mon esprit. Je respirai de manière mesurée pour contrôler mon stress. La voix apaisante du tatoué. Me laisser bercer par le clapotis des vagues… Bla bla bla… S’il le souhaitait, il pourrait me bercer, je me laisserais volontiers faire, pauvre âme que je suis. Je doute qu’il soit réceptif. D’un air un tantinet provocateur, je lui demandai « Tu n’es pas un peu gourou ? Une voix apaisante… ». Dieu qu’elle me donnait des frissons, la chair de poule. Les mains jointes, les yeux clos, je me laissai berçait… par son timbre de voix, si salvateur. J’avais l’impression de ne plus être à la plage, face au danger. Je me sentais protéger par une forteresse, une muraille… Un homme. Je connaissais un moment de grâce indescriptible. Léger, je me sentais aussi léger qu’une plume. Pourtant, la réalité n'était pas bien loin, à quelques pas, à me narguer, se gausser de moi, se nourrir de ma peur. Je rouvris les yeux et défiai l'océan du regard.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: We can be heroes, just for one day | Aristide    

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
We can be heroes, just for one day | Aristide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» City of Heroes Freedom
» Coup de Coeur : Star City Heroes - [Rpg Super Héros]
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» Super Smash Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Il était une fois-
Sauter vers: