-82%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
19.90 € 110 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Partagez
 

 Muy caliente + Grace [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyMar 28 Jan 2014 - 21:18

avatar
Invité
Invité

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Je regarde l’heure. Et merde. J’suis à la bourre. Bon techniquement j’suis chez moi là, donc j’suis à en avance. Arrête de me reprendre Sid, merde. Laisse-moi avoir conscience tranquille, okay ? Et puis c’est ta faute là, tu pouvais pas me prévenir avant que je perdais du temps ? Jeu stupide ? Bordel, j’tai déjà dit de pas insulter pokémon eukay ? Pokémon c’est trop la vie, la base putain. Tu sers vraiment à rien des fois. Comment ça j’te vexe, m’en branle, t’vois. J’tai déjà dit qu’on critiquait pas pokéchou sinon je sors les griffes mais tu m’écoutes jamais donc assume. Et puis, c’est pas faux que tu sers à rien, juste me prévenir quoi, c’est pas comme si ça allait te tuer, merde. J’étais trop concentré. Concentré à quoi ? Bah m’fallait ce pokémon rare pour pouvoir gagner en niveau dans le jeu et en chopper plein d’autre. Putain, pourquoi je m’casse le cul à t’expliquer ça alors que t’en as franchement rien à carrer. Faut que j’essaie de faire dans l’sociale en t’apportant un peu de culture dans ton monde de ténèbres d’inculte. Bref, fais pas chier et dis-moi plutôt ce que j’ai à faire. Ranger, faire la vaisselle, faire le lit, me doucher…en vingt minutes fastoche. Les doigts dans le nez. Putain, ta gueule, m’démoralise pas comme ça. Bon déjà ranger…foutre toutes les fringues dans le placard, c’est pas mal. Voilà, en espérant juste que le placard tienne et s’écroule pas…oui, oui, je vais penser à faire ma lessive mais bordel, comprends que c’est chiant d’aller attendre au pressing comme un clampin, dans les films tu peux y draguer mais dans la vie, que dalle. T’y vois que des gens craignosses et j’suis trop beau pour me faire violer. Bon la vaisselle…heureuse pour moi je mange le plus souvent des trucs emportés…enfin heureusement à cause de ça et de ma collection de carte pokémon j’ai déjà plus de fric. Quelle merde. Je range le reste du désordre, change les draps et tout ça, heureusement que je vis dans un studio, c’est facile à mettre le bordel et à ranger aussi. Je jette un autre coup d’œil, tout a l’air plutôt cool et puis c’est Grace qui vient, elle va pas râler en ramassant un de mes boxers, le nombre de fois où j’ai vu ses strings. Ok, j’allais un peu fouiller dans ses placards mais même. Bon maintenant, douche. J’ai à peine l’temps de finir de me rincer que ça sonne. Oh lalalala , bon je sors vite de la cabine, manquant de me casser la gueule, attrape une serviette que j’fous autour des reins et direction la porte en mode beau-gosse mouillé et à moitié à poil. Ecoute, j’suis sexy, j’suis sexy. Oh, ta gueule, tu fais chier. « Bonsoir mademoiselle, bienvenue au Nirvana » que je lui lance d’une voix charmeuse avec un grand sourire avant de la laisser entrer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyMar 28 Jan 2014 - 22:23

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Je m’attache les cheveux, puis les détache, m’énerve un peu devant le miroir, étant carrément conscience du fait que dans les deux cas on s’en moque en vérité, le truc c’est que ce serait plus pratique de les attacher puisque j’ai prévu de le rejoindre chez lui en courant, sauf que j’aime bien avoir les cheveux qui tombent sur mes épaules, je me donne la gerbe à être tellement une fille quand je me prends la tête pour des tailles dans le genre. C’est tellement bête qu’au lieu de me coiffer, je vais dans ma chambre pour m’allumer une cigarette. Tout en fumant, j’enfile un short plutôt court, certes nous sommes encore en hiver, mais c’est l’hiver à LA puis ce n’est que le début de soirée, alors mon côté frileuse ne va pas encore ressortir. Je tire une longue bouffée de tabac avant de mettre mes chaussures, mes baskets, parce que ouais, même si je compte laisser mes cheveux lâchés, je vais aller chez lui en courant, ça c’est le plan. Sans finir ma clope, je me décide à partir, je l’écrase dans le cendrier que j’ai sur le rebord de ma fenêtre et je sors de ma chambre en trottinant déjà. J’ai l’impression de ne plus avoir pris le temps de courir depuis quelques jours et j’avoue que j’en ai les jambes en action avancée. Je passe devant la chambre d’Alice, à laquelle je précise que je sors dans un sourire. Un salut de la main, mon sac sur mon épaule, je regarde que je n’ai rien oublié et finalement je sors de l’appartement, je descends les escaliers rapidement et esquisse un sourire encore plus grand lorsque l’air de l’extérieur me fait un effet de liberté. Ce soir, je laisse tout tomber, je ne pense plus à mon frère et à son prochain mariage, ni même à mes prises de tête à répétition qui commencent sérieusement à me rendre dingue, ouais, ce soir je passe la soirée avec mon meilleur ami et c’est tout ce qui compte, là est la vérité. En train de courir, je profite de l’instant, je ne regarde même pas le chemin que j’emprunte, me disant que je le connais par cœur et que mes pieds finiront bien par me mener à l’endroit où je dois être quoi, tellement habitués à m’y guider. Les minutes passent, les kilomètres aussi, mais je ne fatigue pas, non au contraire, je revis à chaque nouvelle foulée. Putain c’est bon d’exister. Après un petit moment de cours, je me retrouve finalement devant son bâtiment, mon cœur battant la chamade l’avoir mis à l’épreuve durant ma course infernale, je remercie son voisin ou je-ne-sais-qui de me faire entrer dans un hochement de tête tout en reprenant mon souffle doucement. Je monte les étages et enfin, j’atteins son chez lui, j’appuie mon doigt sur la sonnette plusieurs fois, pour l’emmerder et lui donner envie de se presser. Et voilà qu’il m’ouvre en grand apparat. Je me mords la lèvre, malgré moi, cependant je n’ai jamais nié de ce que je pense de son physique alors je ne me gêne pas. « Bonsoir mademoiselle, bienvenue au Nirvana » Je réponds à son sourire d’un des miens, tout en levant les yeux au ciel devant ses airs faussement charmeurs. J’entre dans l’appartement non sans jeter un dernier regard au monsieur. J’ai enfin retrouvé mon souffle et puis je réalise vraiment de comment il est habillé là. Du coup je me retourne rapidement vers lui, soupire et lui dis, maligne « Si tu comptes rester dans cette tenue toute la soirée, faudra pas te plaindre d’être violé avant la fin. » Par ces mots d’amour je lui fais comprendre qu’il faut qu’il aille s’habiller maintenant, parce que je doute qu’il porte quelque chose dessous cette serviette, et même si l’idée ne me dérange pas du tout, je n’ai jamais réellement prévu de faire quoi que ce soit d’autre avec lui que le genre de baiser qu’on utilise pour se sauver de certains mecs, nous les filles. Et de le voir comme ça, ça me donne pleins d’idées à moi, alors ouais, c’est mauvais. Bien évidemment que je pourrai jouer, que je me demande ce que ça pourrait faire de le connaitre bibliquement parlant, et que cette tenue m’aide clairement à me poser toutes ces questions qu’habituellement j’oublie, mais non, non, je ne voudrai pas risque notre amitié, parce que bon on ne sait jamais. Alors je souris, secoue le visage pour nettoyer mon esprit, je dois avoir trop couru pour penser à tout cela. Du coup je lui montre une pile de vêtement pour qu’il aille s’en mettre sur le dos, et vite. « Allez ! » je me permets de lui ordonner.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyJeu 30 Jan 2014 - 19:24

avatar
Invité
Invité

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Elle entre, je referme. Ce serait con que le voisin me voie dans cette tenue, déjà qu’il me drague un peu, là, il viendrait faire le guet devant ma porte ou pire, il abuserait de ce magnifique corps. T’imagines l’horreur, mon trou de balle en mode xxl. Oublions pas que c’est un black si c’est vrai ce qu’on raconte sur eux, je peux dire adieu à mon cul. Marche de canard pendant un mois et demi au moins, sur qu’il me loupera. Ouais, moi aussi j’ai une petite pensée pour ses partenaires, les pauvres, comment ils font quoi, c’est pas supportable, sans doute le stock de lubrifiant le plus immense de la ville. Bref, on s’en fout, ce sont pas nos affaires mais ça intrigue quand même. Ouais mais non, j’suis pas aussi curieux que ça au point d’aller m’offrir à lui comme un poulet en broche. La voix de Grace me ramène sur terre et avec mon sourire habituel, je me tourne vers elle. « Qui sait, peut-être que j’attends que ça… » allez jouons un peu le jeu…jeu dangereux j’sais bien. Elle est pas moche la Grace, même plus, très ou trop bonne pour le bien de notre amitié. J’crois que cette pensée est partagée parce que j’sais que je la laisse pas indifférent, réciprocité est vraie d’ailleurs. Mais bon, tu m’connais, j’suis con, faut toujours je m’aventure sur ce terrain là, que je foute un peu de l’huile sur l’feu et puis pas ma faute si c’est drôle. J’aime la taquiner, on changera pas ce fait en plus j’suis un peu flatté quand même d’être à son goût, bon j’suis pas moche, je le sais mais bon, ça fait du bien à l’égo. Je mourrai certes célibataire mais pas puceau…laisse-moi faire mon effet, j’sais que ça fait un bail que je le suis plus. T’imagines quand même, la honte de l’être à vingt-cinq ans. Ca craindrait un max, il me resterait plus qu’à faire des économies et à aller me payer une pute, mais nous savons tous deux que j’aurais dépensé tout mon fric en cartes Pokémons. Ouais…j’avoue que dit comme ça, j’fais pitié. Juste un peu. « Tu ne veux pas venir m’habiller plutôt, c’est dur de le faire seul » que je dis en souriant de toutes mes dents, prenant une expression faussement triste. « Et puis, j’peux pas m’habiller maintenant, j’avais pas fini de m’doucher » que j’ajoute finalement avec une mine beaucoup plus résolue, bien que blagueur, toujours. « Comme t’as l’air d’être venue en courant, je propose qu’on y aille ensemble ! » ou peut-être à moitié sérieux. Okay, t’as pas tort à soixante-dix pourcent. Quatre-vingt dix même. Bon j’crois tout de même qu’il est temps de calmer un peu le jeu. « Fais pas cette tête, j’plaisante ! » Ou pas. Oui, ta gueule Sid. J’récupère quelques fringues dans le placard, un jean et un t-shirt, décontraction est de mise, de toute on a pas prévu de sortir, enfin pas que j’sache. Ce serait une mauvaise idée, j’sais Sid, pas besoin de le répéter. Le repos a dit le médecin, j’ai pas oublié, j’étais là aussi t’sais ? « Allez, j’serai pas long, l’temps de me laver les cheveux, en profite pas pour fouiller partout » que j’déclare avec un air amusé avant de disparaitre dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyJeu 30 Jan 2014 - 22:40

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Tandis que j’attends que le monsieur se mette à bouger pour qu’il me laisse le temps de reprendre à respirer, ouais parce que j’avoue que j’n’y arrive plus vraiment depuis que j’ai annoncé ce futur viol. Plus il hésite plus je me dis que c’est une bonne idée, alors que non, bordel, non ce n’en est pas une du coup il ne faut pas qu’elle se fasse plus de chemin dans mon petit esprit. « Qui sait, peut-être que j’attends que ça… » Je le regarde faussement choquée, mon expression le traitant de petit salaud pour moi. Je suis certaine qu’au-delà de ses délires personnels Jamahl sait clairement l’effet qu’il peut créer sur les filles –sur moi- n’est-ce pas ? En fait j’en doute, je crois, je tente un sourire finalement et lui montre ses vêtements pour lui signifier que c’est le moment pour lui d’arrêter de jouer et d’aller enfiler quelque chose de plus « normal » pour qu’on puisse passer la soirée aussi calmement que c’est possible entre nous, quoi. « Tu ne veux pas venir m’habiller plutôt, c’est dur de le faire seul » Je fronce les sourcils pour lui montrer qu’il nous faut pas prendre ce virage-là, le souci c’est que lui en profite pour me sourire bien grand, alors je lève les yeux au ciel sans répondre, ça n’en vaut pas la peine, il est déjà parti dans son délire et puis … Mine de rien, je l’aime bien ce délire-là.  « Et puis, j’peux pas m’habiller maintenant, j’avais pas fini de m’doucher » Je hausse  les épaules, agacée par le fait qu’il soit toujours en retard et dans un regard furtif mes yeux vont se poser sur les cartes pokémons qui trainent ici et là. Jamahl, on ne le changera pas et pendant que je m’énerve de moitié sur lui il continue à me taquiner. « Comme t’as l’air d’être venue en courant, je propose qu’on y aille ensemble ! » Le fait est que même si je le sentais taquin je ne m’y attendais pas à celle-là. Merde, je reste sans voix. « Fais pas cette tête, j’plaisante ! » J’espère, enfin je crois. Je le regarde s’animer à nouveau pour enfin prendre les vêtements que j’y avais précédemment conseillés, je frotte mes mains sur mes jambes pour prouver que ce mouvement me rassure un peu, c’est vrai. « Allez, j’serai pas long, l’temps de me laver les cheveux, en profite pas pour fouiller partout » Il s’éclipse dans la salle de bain et me laisse seule avec les idées carrément en bordel, et par sa faute en plus. J’ai un souci avec les hommes, je le sais bien, je veux toujours ceux qui ne veulent pas de moi, ils présentent surement un défi plus intéressant que ceux qui se jettent littéralement sur moi. C’est peut-être pour cela que je ne m’étais jamais imaginé réellement en train de coucher avec Jamahl, bon j’y ai pensé, je ne vais pas mentir, mais c’est tout … On s’est embrassé, quelques fois, c’est vrai que c’était drôle et ça me laissait un gout étrange dans la bouche, comme quelque chose d’inachevé, un truc qu’un jour je devrai tester. Je me prends la tête entre les mains quand j’entends l’eau qui se remet à couler. Je ne peux pas avoir Jamahl, on est trop amis pour ça, pas vrai ? Quand j’arrête de me tirer je m’aperçois que si, en fait, je peux. Ça me donne envie de rire de me dire ça. Sérieusement, je suis en train d’envisager ça ? Je suis folle, je crois. Je veux me prouver quelque chose, surement que j’ai toujours le contrôle sur ce que je fais de ma vie et que ce n’est pas Andreas qui va en décider autrement, lui et sa foutue colocataire. Ouais, j’en suis encore bloquée là. Je me mords la lèvre et je me rends compte que je marche vers la salle de bain sans même y penser. Il va me remballer c’est obligé. Il ne peut que faire ça, et on va tirer un trait sur notre amitié ou bien on va en rire aux éclats, je préfère la seconde option, hein, au choix. Je distingue son corps dans la douche au moment où je pousse la porte, je me vois bien reculer maintenant sauf que je m’entends prononcer « T’as vraiment envie d’essayer ? » Ça ne coute rien de demander.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyVen 31 Jan 2014 - 1:56

avatar
Invité
Invité

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Merde, j’sais pas pourquoi j’ai dit tout ça. Je balance mes habits sur le sol et m’regarde un instant le miroire. « Pourquoi t’as dit ça ? » que j’demande à mon reflet d’une voix basse histoire que Grace m’entende pas de l’autre côté. Bordel, pourquoi j’peux jamais arrêter le taux de conneries qui sort de ma bouche ? Ok, je plaisantais pas d’quoi s’prendre la tête n’est-ce pas ? Ouais, t’as raison Syd, à d’autre ; on sait tous les deux que j’étais à moitié sérieux. Et puis c’est sa faute, m’dire ça et être aussi bonne. La faute à toutes ces nanas qui veulent pas visiter mon pieu. La faute à ma main droite qui devient de moins en moins efficace. La faute à mon compte en banque vide qui m’empêche de m’acheter une poupée gonflable ou bien encore une prostituée, tant qu’on y est. Ouais, j’suis désespéré. Enfin, pas exactement. Draguer, c’est pas mon truc, on l’sait tous les deux, j’contrôle déjà pas le débit de merde qui s’échappe de mes lèvres c’est pas une inconnue que ça changera un truc. Bien au contraire, à cause du stress j’vais me mettre à déblatérer n’importe quoi, pas vraiment d’quoi faire rêver les nanas et leur donner envie d’approfondir le rendez-vous. Bref, on s’en fout. La serviette va rejoindre les habits et direction la douche. L’eau me remettra les idées en place va, comme ça on pourra revenir à une soirée normale, en tout amitié par d’conneries d’ambiguïté d’mes deux. C’est plutôt cool non ? A peine quelques secondes après, la voix de Grace résonne dans la pièce. Bon ok, je m’attendais pas à ça Syd. Elle a toujours mis les barrières, a toujours été la plus raisonnable, enfin je comptais sur elle pour ça et puis à l’origine j’étais pas vraiment sérieux, enfin, c’était un moyen la taquiner et voilà que la blague prenait une toute autre tournure. Fallait y couper court. Arrête d’me traiter de nana, c’est mon amie, t’vois, ma meilleure amie et les conneries du sexe risquent de bousiller tout ça. « ouais, on a rien à perdre » que je m’entends dire. Enfin rien mise à part une amitié de plusieurs années, c’est tout. Rien d’important face à une partie de jambes en l’air. Putain, la voir se mordre la lèvre inférieure comme ça a fini de m’foutre dans tous mes états, sûr qu’elle s’en rend même pas compte mais j’ai toujours trouvé ça très sexy chez une femme, chez elle en particulier. « viens » que je murmure afin de l’inviter à me rejoindre sous le jet de l’eau. Bordel, Syd ca va vraiment se faire, Grace et moi, si on s’y attendait. Ok, toi tu l’avais compris depuis le début, je te félicite, bravo, j’vais t’offrir des bonbecs en guise de récompense. J’prends la main qu’elle m’tend et sans attendre je l’attire dans la douche avec moi et une demi seconde plus tard, mes lèvres se retrouvent contre les siennes, elle plaquée contre une des parois de la cabine de douche, mon corps faisant pression sur le sien. A poil que j’suis, elle aura aucun mal à sentir que j’la veux vraiment, Jajo est déjà éveillé le p’tit coquin. Une de mes mains va s’loger dans sa nuque tandis que l’autres s’infiltre lentement sous t-shirt mouillé, pressé de faire ami-ami avec sa peau douce et ce qu’elle à m’offrir. Mes lèvres abandonnent finalement sa bouche pour descendre sur sa joue, dans son cou jusqu’à la naissance de sa poitrine. Oh merde, là on a vraiment atteint le point de non retour. Boarf, tant pis, on en rediscutera plus tard. Prochaine étape, enlever le t-shirt qui m’gêne et je balance aussi dans un coin avant d’envoyer ma bouche se perdre sur cette poitrine qui ne cesse de m’faire du gringue. Oh merde, j’ai vraiment envie d’elle là Syd, tu peux pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptySam 1 Fév 2014 - 0:25

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Je devrai regretter ma phrase, vraiment, rougir ou je ne sais quoi, faire en sorte de rire pour qu’il ne me pense pas sérieuse. Le problème c’est que je le suis, et extrêmement en plus de cela. S’il me vire de toute façon je pourrai dire qu’au moins j’ai essayé, que je n’ai pas perdu ma soirée et que j’assume totalement tout ce que je fais. Il sort la tête de la douche et moi je me contente d’attendre sans rien dire de plus parce que bordel, il n’y a rien à dire d’autre, je viens de proposer à mon meilleure ami de coucher avec moi juste pour voir ce que ça fait, ouais, c’est vrai. Enfin je viens plutôt de lui demander s’il était sérieux lorsque lui me l’a proposé, y a une nuance, non ? Bon sang qui a parlé de viol en premier ? « Ouais, on a rien à perdre » Ok. Je souris de façon minime sans pouvoir m’empêcher de mordiller ma lèvre inférieure, non pas de gêne, ou bien de réflexion, non en fait le fait par pure envie et à ce moment précis cet envie se traduit par lui. Lui et seulement lui. J’hésite à avancer, je me demande où je suis en train de mettre les pieds, j’en ai vraiment aucune idée, mais bordel, je suis excitée, enfin vous comprenez. « Viens » Un simple murmure qui pourtant fait frissonner tout mon corps. Il m’invite clairement à partager cette douche avec lui, j’essaie de me retenir pour ne pas y aller en courant presque, ouais faudrait pas qu’il croit que j’attends ça depuis le début de notre amitié quoi. Alors je lui tends la main, et il la prend, me mène dans la cabine de douche dans laquelle franchement je ne me fais pas prier pour y entrer. Sans attendre son corps se fait pressant sur le mien, sa bouche trouve la mienne et docilement je me laisse faire, j’apprécie l’instant. Mon t-shirt colle à ma peau tandis que je me dis qu’il est de trop et je crois bien deviner que la main qu’il se permet de glisser en dessous confirme mes pensées, j’ai chaud, vraiment et je n’en reviens pas que c’est à cause de Jamahl. Je tente du mieux que je le peux de retrouver mes esprits de ne pas me laisser trop vite emporter pour cette passion nouvelle, le problème c’est sa virilité contre moi, c’est son corps que je me permets enfin de toucher, de parcourir, de redessiner de mes doigts. Et sa bouche sur ma joue, sa bouche dans mon cou, mon cœur qui bat plus vite, mes mains qui se font plus aventureuses, à la découverte du corps de mon meilleur ami, c’est étrange, ça devrait me déranger, mais quand il fait en sorte que je me retrouve en soutien-gorge devant lui, je ne peux pas m’arrêter de sourire en me disant que si, putain, c’est une bonne idée. Une foutue bonne idée et maintenant mon envie de lui me ronge un peu, j’en viens à lui en vouloir d’être nu quand mes vêtements m’empêchent encore de ne faire qu’un avec lui. Alors je me décide à accélérer un peu plus les choses, je lâche son corps pour venir dégrafer ce qui lui cachait encore la vue de ma poitrine correctement dénudée, je fais de même pour mon short que je retire avant de revenir me coller à lui. Je crois bien que pour notre amitié on s’est carrément foutu dedans, mais peu importe, autant lui que moi on se fiche de demain on préfère nettement profiter de l’instant. Je lui lance un regard coquin, sans même le contrôler, juste parce qu’il signifie clairement ce que je suis dans l’instant. Oui, je me veux coquine quand je descends, quand ma langue caresse son corps pour finalement aller trouver le point le plus sensible de son anatomie, point que je dévore quelques secondes, minutes, pour attiser cette envie, cette pulsion, je vais et je viens sur sa volonté tendu, appréciant les prémices de notre nuit en faisant cela, avant de remonter mon visage au même niveau que le sien, j’attrape son regard avec le mien, ne le lâche pas, on ne peut plus reculer maintenant et de toute façon, je ne le veux pas.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyDim 9 Fév 2014 - 13:19

avatar
Invité
Invité

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Pause. Arrêt sur image. Silence. Plus de respiration. Ta gueule Sid. Laisse-moi profiter de ce qui se passe là. Même si j’comprends pas. Merde, il se passe quoi là ? J’sais même plus comment en est arrivé là. Le pourquoi du comment ou le comment du pourquoi. J’me souviens juste qu’emballé, j’lui avais enlevé son t-shirt à défaut de pouvoir le déchire, eh ouais, j’suis le genre sauvage au pieu. Bref, c’est pas le moment. Puis, elle s’est chargée du reste, short et soutif, ne gardant que son boxer. Avant que j’ai l’temps de m’occuper de celui-ci, elle a commencé à descendre. Lentement. son regard dans le mien. Mon cœur au bord de l’implosion. Et le feu à l’entrejambe. J’ai pas tout de suite compris ce qu’elle voulait faire, mais ses prunelles me disaient que j’allais aimer. Et bordel, ouais, elles avaient raison quoi. Sa bouche sur Kimiky –ouais j’ai changé de nom l’autre me plaisait plus- me tue. Elle veut m’tuer de plaisir, j’pense. Je ferme les yeux un instant et me mord l’intérieur de la bouche pour taire un râle, sans grand succès. « Bordel ! » que j’lâche finalement. C’est pas ma première fellation, c’est sur mais les sensations d’une première fois sont toujours là, les docs avaient raison quand ils disaient que les mecs pouvaient rapidement accro à ce truc. C’est tellement…bon. Le mot est pas assez fort mais faudra t’en contenter, mes pensées s’embrouillent trop pour que j’aille chercher des mots savants que j’ai appris un jour dans ma vie. Dans ma tête y a juste les lèvres et la langue allant et venant sur ma virilité si tendue qu’elle donnait l’impression de devoir exploser dans les prochaines secondes. A devenir fou, je te dis, complètement fou. Machinalement ma main droite va tenir la chevelure de Grace pour l’encourager à continuer comme ça, lui dire qu’elle est sur la bonne voie et que bordel de merde elle va avoir ma peau. Mais ça me plait, ça fait vibrer chaque petite parcelle de mon corps. Jusqu’à des parties dont je ne soupçonnais pas l’existence. Le paradis Syd, je te jure, le paradis.

Elle finit par se relever, ce serait con que je vienne dans sa bouche en mode éjaculo-précoce quand même. Son regard prend le mien en otage, ses lèvres se dessinent en un petit sourire, sur les miennes aussi. Chaud comme la braise, quoique beaucoup plus, je me jette sur son corps avec avidité, recouvrant son cou de baisers, descendant encore et toujours plus, m’aventurant sur ses seins où je fais un séjour un peu plus long que nécessaire. J’avais toujours aimé sa poitrine, enfin j’aime les nanas qui en ont dans le soutif et quel plaisir que de pouvoir m’y noyer. Ouais, me noyer carrément. Mes mains sont pas efficaces puisqu’elles se donnent à font pour lui débarrasser de son sous-vêtement avant de se lancer dans une exploration à la fois fébrile et avide de la zone. Elles seront rejoints par ma bouche, elle aussi pressée de partager le bien-être de ma dextre. Je me baisse pour être à la bonne hauteur, tu vois et laisse ma langue se démerder comme elle peut. Et une fois qu’elle a retrouvé ses marques, elle se donne à fond en y mettant du cœur. La petite a toujours aimé ce genre d’exercice et ça fait tellement longtemps qu’elle n’y était pas passée qu’elle a décidé de faire étalage de tous ses talents, genre pour prouver qu’elle est dans toujours dans le coup tu vois ? Les lèvres ne voulant pas être en reste et passer pour moins efficaces donnent aussi de leur personne, suçotant ci et là dès qu’elles en ont l’occasion. Malheureusement pour elles, le majeur s’est montré le plus rapide, en parvenant à se frayer un chemin pour une visite en intérieur. Les autres n’avaient plus qu’à abandonner le combat et à aller se consoler avec les succulentes beautés orientales, pour finalement les abandonner au profit de la gorge laissée à leur tentation. « J’ai envie d’te prendre là maintenant, contre la paroi de la douche » que je lui murmure à l’oreille d’une voix devenue grave « Tellement fort…qu’elle finira par céder » Comme pour me donner raison, mon majeur s’enfonce un peu plus profondément en elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyDim 16 Fév 2014 - 23:59

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Muy caliente + Grace [hot] Empty

De ma langue, de ma bouche, j’apprivoise sa virilité, l’affectionne comme je ne l’avais jamais fait auparavant, comme je n’aurai jamais pensé réellement le faire. Mais c’est comme ça, c’est commencé, je ne peux plus reculer, ne le veut pas et à sa main qui se pose sur ma tête pour m’inciter à continuer mes mouvements de va-et-vient buccal je devine qu’il ne veut pas reculer non plus. J’ai le temps de penser quelques secondes que notre amitié est foutue mais j’oublie cette dite pensée en entendant son  « Bordel ! » qu’il lâche sans le contrôler. Parfait. Je n’ai pas envie d’arrêter, cependant je le fais parce que je veux plus que ça, plus qu’une simple fellation, qu’un simple don de plaisir par une gâterie faite à moitié dénudée. Je me redresse vers lui, mes yeux parlant surement pour moi. Je lui souris pour lui signifier que c’est maintenant ou jamais, qu’on se doit de tout faire à présent, que je ne sais plus ce qui nous a mené jusqu’ici mais que bordel j’ai rarement apprécier un moment autant que ce que j’aime celui-là. Ses lèvres ne mettent pas longtemps à revenir me gouter, me tester, me provoquer par ses baisers qui mettent le fau dans mon corps et qui font que dans quelques secondes je vais devenir dingue à cause de tout ce qu’il me fait. Il recouvre ma poitrine de baiser envieux, presque fiévreux, et je trésaille, tremble un peu d’impatience pour ce qui va surement suivre. Ses mains quant à elles défont mon corps de son dernier vêtement, me caresse sans que je n’ai la force de l’arrêter puis de toutes les façons je n’ai pas envie qu’il se stoppe, j’en suis au point où je ne peux plus reculer et durant lequel ma tête ne peut qu’être remplie par lui et sa langue qui me fait comprendre que s’il le pouvait il me dévorerait. Je soupire d’un plaisir nouveau, inavoué, impensé, impossible à concevoir aussi et je n’en reviens pas du fait que je sois en train de faire cela, du fait qu’il soit en train de me faire ça, mon Jamahl. Mon ami, mon meilleur ami … Je doute un peu, pas longtemps, et je m’accroche au robinet de sa douche mon m’empêcher de trop flancher par envie. Et je le remercie un peu lorsqu’il s’arrête pour se remettre à mon niveau, je perds toujours mon souffle cependant à cause de sa main qui reste sur moi, je pose la mienne sur son épaule pour m’y accrocher, me délectant de chacun de ses baisers. Et quand il murmure je ne saurai dire ce qui me fait le plus d’effet …  « J’ai envie d’te prendre là maintenant, contre la paroi de la douche » Je hoche le visage doucement, positivement, cédant un peu plus à la tentation de sa phrase à mesure qu’il s’infiltre en moi. « Tellement fort…qu’elle finira par céder. » J’aime l’idée, je ne vais pas le nier. Je ploie devant lui, face à ce qu’il provoque juste avec ses doigts, je me reprends juste assez pour pouvoir déposer plusieurs baisers sur son torse avant de retrouver ses lèvres, j’agrippe sa peau, m’imagine soupirer au moment où il va me pénétrer. J’oublie tout le reste, ne garde en tête que ce qu’il vient de prononcer, ou tout du moins j’essaie, mais je me rends à l’évidence, malgré la chaleur qui consume mon corps, je reste lucide, parce qu’on ne sait jamais, parce que même si je prends la pilule je ne veux pas prendre le risque, j’hésite un peu avant de m’exécuter, je ne sais pas, j’ai en moi l’appréhension de couper l’instant, mais peu importe et quand je veux lui dire de me prendre dans l’instant comme il a envie de le faire, je m’échappe de ses bras, en souriant tout de même pour ne pas le décevoir, lui montrer qu’on va reprendre que je ne m’éloigne pas pour longtemps. Je sors de la douche, cherche dans la salle de bain, certaine qu’il doit bien en avoir quelque part caché par ici. Et quand j’en trouve un enfin, je le sors de son emballage sans trop le calculer, puis je retourne dans la douche, je m’attèle à caresser sa virilité pour ensuite la recouvrir du préservatif que je viens d’aller chercher. Retrouvant sa bouche, recollant mon corps au sien, me mouvant sensuellement contre lui pour le rendre fou et lui montrer que je le veux au plus haut point qu’il soit. Juste après avoir mordillé sa lèvre, je remonte une de mes jambes le long de la sienne, attendant qu’il m’attrape pour entreprendre ce qu’il semble avoir envie de faire. Je lui dis malicieusement « Fais-le. » Me prendre tellement fort que la paroi de la douche finira par céder, oui, c’est ce que je veux.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyLun 21 Juil 2014 - 13:00

avatar
Invité
Invité

Muy caliente + Grace [hot] Empty

P’tain, Syd j’crois que j’suis perdu. T’fous pas de ma gueule, j’suis paumé là. ‘fin j’sais où j’suis, dans mon appart, dans ma ptite douche avec une sacré créature mais merde, j’suis paumé mentalement quoi. Arrête d’rire, t’veux, c’pas drôle. C’perturbant. Pourquoi ? Bah parce que c’est Grace, c’pas n’importe qui, c’pas une nana que tu ramasses en boîte ou que tu saoules pendant des heures et que tu finis par supplier parce qu’elle est pas intéressée puis que tu ramènes à la maison en deux-deux vous faites votre affaires, bam, chacun rentre chez lui et on s’verra plus. T’vois la différence ? Grace, c’est ma meilleure amie, comme on dit, j’la connais d’puis un bail et d’main, on va encore s’voir, après-demain, le jour d’après ainsi d’suite, c’pas rien. Ouais, t’as pas tort, j’devrais peut-être pas y penser maintenant, ‘fin, j’me suis promis d’pas m’pencher sur l’sujet maintenant, surtout que c’est une perte d’temps, nous sommes deux adultes consentants qui en ont envie, oauis, c’bon, j’sais que dans mon cas, on s’demande si j’suis vraiment un adulte. Bref, ça devrait rien changé quoi, au pire on avisera, l’impro ça toujours été mon truc et j’suis encore en vie, c’pas mal nan ? ‘fin ça m’a plutôt réussi jusqu’ici ? Ca m’a…p’tain, son odeur m’rend dingue, m’fait perdre les pédales. L’douceur de sa peau encore plus. Soudain, elle s’échappe, j’comprends pas immédiatement. J’me demande ce qui s’est passé. P’tain que j’ai tellement fumé que j’suis monté si haut que j’suis resté perché, p’tain c’la merde. Ca veut dire que j’fantasme sur ma meilleure amie, bon c’vrai que c’pas la première fois mais mec, c’était tellement réel, ça devient grave si mes illusions sont si vraies. Un jour, j’vais halluciner que j’vais braquer une banque et que comme j’suis pas doué, les flics m’tirent dessus, ce sera tellement vrai que j’vais crever dans mon lit –où j’sois en fait. J’ouvre enfin les yeux et tombe sur Grace…euh, j’pige pas tout d’suite et j’cherche pas non plus à piger. Elle m’habille du préservatif qu’elle a dans les mains et naturellement, ma bouche et mains retrouvent leur place de choix sur son corps. Mais elle a l’air d’avoir envie d’plus, comme moi en fait, j’me fais pas prier et j’prends cette jambe qu’elle m’offre et j’plaque son corps contre la paroi d’la douche, m’collant encore plus contre elle et c’parti. Doucement, j’débute cette visite, prenant tout mon temps pour prendre mes marques, t’sais, histoire qu’elle s’habitue aussi à son invité complètement affamé et c’parti. Tu m’connais, j’ai jamais été d’genre patient, donc la vitesse a vite fait d’augmenter pendant que mes lèvres vont encore se perdre dans son cou jusqu’à son oreille. Mon corps s’fait plus pesant contre l’sien alors que ma main libre va se placer au niveau de sa taille avant d’entreprendre une p’tite promenade sur son ventre et d’remonter jusqu’à sa poitrine, convoitant ces tétons durcis par l’excitation. Mon bassin va à la rencontre de ses fesses à un rythme soutenu, pendant que d’gémissements m’échappent, p’tain, j’arrive pas à les contrôler. J’peux pas tout contrôler, j’suis trop paumé pour ça, comme on dit une chose à la fois et là faut que j’sois concentré au max, d’ailleurs arrête d’parler, tu m’déconcentres. P’tain, j’vais d’venir fou, à cette allure, ouais complètement fou d’ce corps qu’elle m’offre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] EmptyMar 22 Juil 2014 - 18:28

Grace W. Nolan
Grace W. Nolan
Héros(ïne) d'antan
Héros(ïne) d'antan
Age : 28
Date d'inscription : 25/05/2013
Prénom : Lilou
Célébrité : Alexis Knapp
Crédit avatar : Eléa ♥
Messages : 2073
Nationalité / origines : Américaine
Situation : En couple
Avec qui ? : Ses regrets
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Etudes/études passées : Architecture, athlétisme.
Job/Métier : A la recherche d'un emploi
Adresse de résidence : Chez Kai, pour l'instant.
Dispo pour le rp : Oui

Muy caliente + Grace [hot] Empty

De mes lèvres je ne le lâche pas, mes mains parcourant encore et toujours son corps. Jamahl m’a toujours plu, intérieurement, extérieurement, ce n’est pas pour rien qu’on s’est trouvé en tant qu’amis lui et moi, et je ne doute pas du fait qu’en tant qu’amant aussi ça marchera. Et son air surpris me conforte dans cette idée lorsqu’il me voit revenir dans la douche à ses côtés, quand je lui souris parce qu’une nouvelle fois, il m’attendrit, quand je l’allume encore plus afin qu’il me prenne comme il en a envie, comme j’en ai envie. Comme j’en crève d’envie en réalité. Et ses caresses me prouvent que rien de tout cela n’est factice, quand il m’embrasse encore ça me fait me dire que je le veux plus fort. Puis … Il prend possession de moi, et j’en étouffe un gémissement dans son cou, que je mords sans pouvoir me contrôler. Sans perdre de temps il accélère, et je m’accroche à lui comme jamais je n’aurai pensé le faire. Tandis qu’il continue ses vas et vient, ses mains ne perdent pas une miette de moi, me rendent folle, et j’oublie tout. J’oublie que c’est mon meilleur ami, j’oublie que c’était peut-être une mauvaise idée, parce que c’est tellement bon que ça ne peut tout simplement pas être une mauvaise idée. Et quand son souffle se mélange au mien, je perds la tête, putain. Pour avoir connu plusieurs hommes dans ma vie, je comprends à ses gémissements que je suis en train de lui faire perdre pieds, et cette idée me plait autant qu’elle a le loisir de me charmer. Je me laisse guider par mes envies quand de ma bouche je retrouve ses lèvres, quand ma langue cherche une nouvelle fois la sienne afin d’intensifier la passion de l’instant, la tentation à laquelle on cède tous les deux. Et le rythme qu’il nous impose fait encore plus grimper le désir en moi, le plaisir aussi, même dans mes pensées, il y avait moins de sensualité, d’érotisme dans lequel nous nous enfermons petit à petit, et encore une fois, je gémis. « T’arrêtes pas … » Je murmure comme s’il avait le choix de le faire. A l’évidence il ne pourrait pas me laisser comme ça, maintenant, dans cet état. Ce moment où je ne veux que lui et que je n’ai que lui en tête comme je ne l’ai jamais eu avant. Les secondes, les minutes, je ne sais pas, défile et je me perds un peu plus à chaque. Tous les deux sur le même tempo. Mes frissons deviennent de plus en plus incontrôlés, alors que mon corps lui semble fiévreux, autant que les baisers dont je lui fais par sur toutes les parts de lui que je peux atteindre. Mes ongles le griffent un peu alors que je m’agrippe plus à lui, alors que mon bas ventre s’enflamme de la meilleure façon qui soit. C’est peut-être une connerie, ça va peut-être changer les choses entre lui et moi, mais perdue dans le creux de ses bras, imbriqués comme ça, je ne peux pas me dire que je vais le regretter, bien au contraire, parce que c’est aussi clair que l’eau qui coule sur nous à cet instant, nous deux ensemble, ça fonctionne bien plus que je n’aurai plus le penser, parce qu’il me connait, me devine comme personne, me ressemble aussi, et je ne mentirai pas, j’adore cela.



Tu vois ce moment entre le sommeil et le réveil,
ce moment où on se souvient d'avoir rêvé ?
C'est là que je t'aimerai toujours,
c'est là que je t'attendrai.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Muy caliente + Grace [hot]   Muy caliente + Grace [hot] Empty

Contenu sponsorisé

Muy caliente + Grace [hot] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Muy caliente + Grace [hot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser