Partagez
 

 Soirée étudiante chez les bobos [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptySam 5 Juil 2014 - 19:58

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty



Party Rock
Ne cours pas après les autres. Une personne qui t’apprécie marchera avec toi.
Nous étions finalement en vacance d'été ! L'année avait été assez éprouvante que ce soit pour les étudiants ou pour les profs. On pouvait enfin profiter d'un repos bien mérité, avec toute cette fatigue accumulée il devenait de plus en plus compliqué de récupérer, à la fin de l'année avec les derniers examens on avait l'impression d'être fatigué h24 pour la plupart d'entre nous. Pour ma part, la fin des examens signifiait à la fois la fin des cours, mais aussi du sport. En soit, faire un break était une bonne chose pour le corps et l'esprit, même si ce n'était pas conseillé. Autant dire que ces vacances allaient vraiment être reposante. Et par la même occasion, j'allais en profiter comme il le fallait.  Ce soir, il y avait une soirée étudiante chez un type de l'université, une sorte de bobo qui vivait près de côtés de los angeles dans une grosse villa. C'était un chic type dans le fond et je comptais bien m'y rendre ce soir pour m'amuser un peu. Et puis, c'était une soirée étudiante, une bonne partie des étudiants de la fac allaient s'y rendre. La journée s'était écoulée assez rapidement et comme à mon habitude j'avais profité de la journée pour faire quelques courses et bien sûr un peu de sport. Sans tarder, je m'étais préparé pour la soirée après avoir pris une bonne douche froide. Pour la soirée je m'étais dit qu'une chemise noire allait pouvoir faire l'affaire, surtout que nous étions en plein été, il faisait sacrément chaud à los angeles. Il n y avait aucune utilité à se couvrir, même le soir on crevait de chaud. Le climat n'avait rien de commun avec celui de mon ancienne civilisation, à Chicago je n'aurais jamais osé sortir avec une simple chemise et cela même en allant à une soirée ! Non là-as il faisait beaucoup trop froid le climat est quasi semblable à celui du Canada.

Je dois dire que je me sens un peu mieux ici, à Los Angeles, j'ai un peu la sensation d'être en vacance toute l'année avec ce temps. Bon, pourquoi je parlais de ça exactement ? Oh ! J'en sais rien.  Revenons plutôt à nos moutons, je terminais de me préparer pour partir à la fameuse soirée étudiante. Je passais un coup de cire dans ma tignasse, un coup de parfum hop hop hop hop ! J'enfilais mes baskets et c'était parti. Malheureusement en chemin, je me rendis compte que j'avais malencontreusement oublié mes clefs, quel idiot, demi-tour !
Comment je comptais me rendre à la soirée qui se trouvait à l'autre bout de la ville  sans voiture ? Vraiment ! Parfois je me demandais à quoi je pouvais bien penser.
Une fois mes clefs de voiture dans ma poche je retourna dans ma voiture pour prendre la route en direction de la soirée. J'allais devoir traverser toute la ville pour remonter dans les côtés de la ville, le genre d'endroit que je ne fréquentais pas vraiment, c'était surtout dans ce genre d'occasion que je me permettais d'aller là-bas. Le soleil commençait déjà se coucher lorsque j'arrivais dans la villa. La musique grondait, les étudiants arrivaient en masse  et très rapidement j'allais m'apercevoir que l'alcool coulait à flot. La villa me paraissait géante ! Avec des grandes vitres en façade, un sol impeccable avec une belle vue sur la ville. Le rêve  américain quoi !

Il y avait une bonne ambiance, les gens s'amusaient, dansaient, fricotaient, buvaient. Bref, une soirée étudiante !

Je m'intégra très rapidement à la soirée, je commença par boire un verre de tequila tout en retrouvant plusieurs de mes camarades et autres connaissances de la fac. Puis, une fois mon verre achevé , je m'amusa à danser du moins comme je le pouvais dans la foule d'étudiant avant de terminer au milieu des canapés à papoter. Plus tard dans la soirée, je décida de m'isoler en sortant de la villa pour passer un coup de fil à un ami, en chemin un type me proposa une cigarette que je refusa très brièvement étant donné que mon téléphone sonna.

_Allô !...allô ?

Décidément, je ne devais pas capter dans cet endroit, malgré les allées et retours que je faisais dans la cour.


.
(C) fiche by gyspy water
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyMer 9 Juil 2014 - 0:41

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

soirée étudiante chez les bobos

C’était terminé, l’année scolaire venait de s’achever avec des résultats peu flatteurs de mon côté. Il n’y avait pas de quoi être surpris, j’allais devoir repasser mon premier semestre l’année prochaine pour valider mon master et définitivement en finir avec l’université. Avec la production plus intensive de mon premier album je m’étais peu à peu éloigné de mes études de criminologie, je m’étais donc pointé le jour des partiels sans savoir de quoi pouvait potentiellement parler l’examen, je m’en étais mordu les doigts mais ça ne m’avait pas pour autant affecté. A vrai dire, je me voyais de moins en moins devenir agent du F.B.I., pas dans l’immédiat en tout cas, être sur scène me procurait tellement d’émotions, partager avec le public mes sentiments sous la forme de la musique était une très bonne thérapie qui me permettait de comprendre pourquoi ma mère s’était lancée très jeune et n’avait plus jamais arrêté. Être le fils d’une popstar mondialement reconnue depuis plus de vingt ans et être sur le point de lancer son premier single en radio ce n’était pas simple tous les jours, j’étais attendu au tournant et même si j’avais confiance en mon travail, en ma voix, je dois admettre qu’il m’arrivait de douter. Qu’arriverait-il si je me plantais ? Si mon album ne se vendait pas ? Si mon premier single ne permettait pas de lancer l’intérêt du public sur mon travail ? L’année dernière lorsque j’assurais la première partie de la tournée mondiale de ma mère l’accueil avait été formidable mais un an après était-ce toujours le cas ? Beaucoup de questions qui ne trouveraient pas la moindre réponse avant les premiers résultats du Billboard 200 et le lancement d’un marathon de promo un peu partout. Mon été allait être chargé et putain ce que j’avais hâte !

En attendant, je m’étais mis en tête de faire un peu la fête et l’invitation d’un ami de fac à sa soirée afin d’arroser la fin d’une année et le début d’un été de folie était tombée à pic. Je n’étais jamais déçu à ses soirées, c’est donc tout naturellement que j’avais accepté. Je m’étais longuement préparé, monopolisant l’une des cinq salles de bain de ma villa, hélas bien trop vide à mon goût lorsque j’étais tout seul comme 99% de l’année, n’invitant pas en permanence des gens à venir à la maison même si ça me démangeait souvent. C’est sur une tenue très simple et décontractée que je m’étais porté, de quoi être à l’aise avec cette chaleur sans pour autant me pointer en jogging. Quelques gouttes de parfum, une pointe de gel dans les cheveux, un brossage de dents intensif puis j’étais parti pour rejoindre le bord de mer et la superbe villa de mon pote. Ce soir, je comptais profiter de deux personnes, du fameux mec qui organisait la soirée et qui était un bon pote avec qui j’allais courir une à deux fois par semaine, et également Adam. Lui, c’était une autre histoire, une autre rencontre et un autre type d’amitié, nous étions bien plus complémentaires tous les deux et c’était fort agréable. Assez inédit, je n’étais pas vraiment habitué à vivre des instants aussi tendres sans la moindre arrière-pensée avouée à vrai dire, c’était assez étrange et inexplicable. En arrivant à la villa, mon premier réflexe fut de composer son numéro, histoire de savoir où il se trouvait. « Allô !...allô ? » Pile au moment où il décrocha enfin je le repérais, arrivant discrètement derrière lui je brisais le silence, le surprenant. « Oui beau gosse, c’était juste pour te prévenir que j’étais arrivé ! » Mon sourire s’élargissait, attendant qu’il se retourne pour le saluer à l’aide d’un gros câlin.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyDim 13 Juil 2014 - 19:00

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

It's showtime!

La nuit venait de tomber sur los angeles, je me trouvais dans cette gigantesque villa d'un ami qui avait organisé cette soirée. Le plus beau et le plus étonnant à mes yeux, c'était les étoiles ! De ce côté de la ville on pouvait voir les étoiles briller au dessus de nous, c'était un beau spectacle à regarder. Du côté centre ville on n'avait pas la même chance  à cause de la forte concentration de lumière émise par la ville, quoiqu'il en soit je m'étais rendu compte de ce beau spectacle lorsque j'étais au téléphone en sortant de la villa. Je me trouvais sur le perron, je venais de recevoir un coup de fil. Cependant, avec le bruit et la musique j'avais à peine eu le temps de voir qui essayait de m'appeler. Je m'étais dépêché de sortir de la villa afin de pouvoir répondre à l'appel, la quatrième sonnerie venait de retentir et j'avais à peine remarqué le nom du correspondant qui s'affichait sur mon iphone. Je glissa donc mon pouce sur l'écran de façon horizontale afin de pouvoir répondre à l'appel. En mettant le combiné sur mon oreille, je répondis de façon spontané  « Allô ! Allô ! ». Je m'attendais à une réponse, mais à la place c'était un long silence en signe de réponse, alors que je m’apprêtais à raccrocher mon iphone une voix masculine venait de briser le silence. Cette voix , m'était familière, en me retournant j'étais totalement surpris. Cette personne, c'était Lewis ! Lewis Graham. Je l'avais rencontré au cours d'un tournoi de sport improvisé en fin d'année scolaire,  c'était  histoire de fêter la fin de l'année. Nous étions dans la même équipe de foot et à force de jouer ensemble on a rapidement accroché, je me souviens surtout de la semaine de vacance qu'il nous avait offert. C'était sans aucun doute les meilleures vacances de toute ma vie, fallait dire que les vacances avec les amis valaient largement celle avec la famille. Enfin ! Pour moi, Lewis n'était pas
qu'un simple ami, il était un peu plus, à vrai dire j'avais du mal à qualifier notre relation encore. Nous étions amis depuis peu donc on pouvait difficilement dire que nous étions de grands amis. Par contre, on s'entendait vraiment bien, c'était parfois ambigu entre nous, mais dans le fond c'était une bonne chose. En l'apercevant j'étais content, je ne pouvais cacher ma joie, je lui faisais un grand sourire avant de lui faire une accolade pour le saluer. Je devais l'avouer c'était une sensation agréable de le tenir entre mes bras, mais je n'étais pas naïf, je ne devais surtout pas me faire  de fausse idée sur notre relation. *oh ! ! Ne pensons plus à ça* me disais-je. En regardant Lewis, il avait l'air content d'être là, pour l'occasion il s'était habillé de façon très classe. Et comme à son habitude, il avait toujours les mots pour le faire sourire.

« haha oh tu es venu ! Ça me fait plaisir de te voir, j'espère que t'es prêt à t'amuser ce soir »

J'attrapa deux bières bien fraîche dans un seau près de l'entrée, autant dire qu'il y avait de l'alcool à volonté un peu partout dans la maison. Je les décapsula et je tendis l'une d'entre elle à Lewis.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyLun 14 Juil 2014 - 23:10

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

soirée étudiante chez les bobos

Je voulais surprendre Adam et je m’y étais bien pris, enfin je crois, il ne devait plus s’attendre à me voir arriver à cette heure-là et pourtant, here I am. C’était tout moi, toujours obligé de faire des petites farces qui mettent de bonne humeur et puis bon, il fallait savoir soigner son entrée non ? Plus sérieusement, j’étais en retard mais au moins je pouvais me servir de l’alcool sans être dévisagé par tout le monde, d’autant plus qu’à cette heure-là la moitié des invités étaient complètement bourrés alors très peu s’apercevaient que Lewis, le chanteur qui avait sorti son premier single la semaine dernière et qui était le fils d’Alecia Graham, était présent. Ce que je pouvais haïr la notoriété que j’étais en train de gagner parfois, c’était pourtant moi qui l’avais voulu, personne n’était venu me chercher pour produire un album, si ce n’est ma mère mais elle l’avait fait parce que je lui avais parlé de mes compositions. Passons, je m’étais retrouvé face à une jeune fille, sans le moindre gramme d’alcool dans le sang, qui m’avait demandé en toute discrétion, avec beaucoup de respect, si j’étais d’accord pour prendre une photo avec elle, je ne pouvais rien refuser à mes fans, je m’étais donc approché pour pouvoir prendre la pause.

Après avoir traversé le parcours du combattant je m’étais enfin retrouvé derrière Adam que j’avais donc surpris, il avait relégué son téléphone qu’il avait déposé dans l’une de ses poches pour pouvoir me prendre dans ses bras. Notre manière à nous de nous dire bonjour, bon et puis, soyons honnêtes, son parfum me vendait du rêve alors autant en profiter non ? « haha oh tu es venu ! Ça me fait plaisir de te voir, j'espère que t'es prêt à t'amuser ce soir » Si j’étais prêt à m’amuser ? Si je m’étais pointé c’était justement pour faire la fête, en faisant attention à ne pas trop boire d’alcool histoire de ne pas retrouver le lendemain des photos qui pourraient faire scandale dans la presse, surtout au moment où les paparazzis allaient chercher à me coincer le plus, débarquant avec mes gros sabots et un héritage vocal digne de la voix de ma mère. « Je n’allais tout de même pas t’abandonner ! On va faire la fête jusqu’au lever du soleil et… D’ailleurs, si tu veux venir à la maison pour qu’on se fasse un petit after avant d’aller au lit, tu es le bienvenue ! » Je profite du moment pour l’inviter, comme ça si j’oublie plus tard, je sais qu’il sera au courant. Il s’empare de deux bières, il m’en passe une que je décapsule d’un simple geste de la main. « A la tienne ! » Je tends ma bière pour que nous puissions trinquer, savourant mes premières gorgées. « Tu comptes faire quoi cet été, dis-moi ? »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyDim 20 Juil 2014 - 22:56

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty



Party Rock
Ne cours pas après les autres. Une personne qui t’apprécie marchera avec toi.
Los Angeles était incontestablement une ville magique, après tout on ne la surnommée pas la citée des anges pour rien. Le climat était chaud quasi toute l'année, l'ambiance y était géniale et les gens hors du commun. Ici, il y avait de tout ! À vrai dire côtoyer des personnalités plus ou moins célèbres était assez courant par ici et il n y avait rien de très choquant à cela. En plus c'était assez facile de se faire une notoriété à Los Angeles. Vous savez, le genre de ville qui vit à cent à l'heure , les choses vont et viennent par ici et le plus dur à mon avis est de « rester » sous le feu des projecteurs je pense. Faire un buzz est une chance, on est rapidement mis sous le feu des projecteurs, mais après il y a le "devenir" de ce « buzz ». Sportif, chanteur, danseur, entrepreneur, on est tous soumis à la même règle, de façon différente, mais au final le résultat doit être à la hauteur des espérances. Le sportif va devoir rester à son meilleur niveau pour pouvoir poursuivre sa carrière et rester sous les projecteurs, le chanteur va devoir faire preuve d'inspiration et de créativité pour pouvoir se renouveler et savoir surprendre le public avec son art, le danseur lui va devoir entretenir sa condition et s'entraîner jour après jour comme un sportif et comme le chanteur, il va devoir se faire sa propre place dans ce monde rude et impitoyable en allant chercher ce qui va lui permettre de vivre de sa passion. Et enfin l'entrepreneur, lui va devoir trouver des idées régulièrement pour attirer sa clientèle et faire en sorte de la fidéliser afin de rester pérenne dans le temps. Autant dire la route allait être longue et semer d'embûche pour la plupart d'entre nous. D'une certaine façon, Lewis et moi même étions liés enfin nous avions plutôt un point commun, celui de vivre de notre passion. Malgré le fait que je ne connaisse pas tout le parcours de Lewis, je l'aime bien dans le fond et puis faut dire que notre relation a commencé depuis peu.

Je connaissais sa mère d'ailleurs ? Oui enfin je connaissais la star, quant à la mère ? Je n'avais pas fait le rapprochement avec Lewis pour le coup. Autant j'avais une bonne détente au saut de cheval, autant ma détente pour assimiler ce genre de détail était semblable à celle d'un poisson rouge. Bah quoi! Je me fais assez engueuler par mes proches pour le savoir. Heureusement pour moi je trouvais toujours le moyen de me souvenir des choses les plus importantes comme s'amuser *haha *.Alors que je saluais Lewis tout en lui proposant une bière, il me proposa de continuer la soirée chez lui après la fête, du moins si mes forces me le permettait encore. Avant de lui répondre, je l'observai, il me sembla un peu préoccupé, il regarda autour de lui comme-ci ..quelqu'un allait débarquer d'une minute à l'autre pour l'emmerder. C'était sûrement lié au fait qu'il était plus ou moins célèbre en tant qu'artiste. Je m'empressai de lui répondre afin de le sortir de ses pensées. « Je suis ton homme! avec plaisir enfin, j'espère qu'on ne sera pas trop déchirés d'ici la fin de la soirée ». Et oui, faut bien dire la vérité, dans ce genre de soirée si tu es un gros fêtard ne t'attend pas à en ressortir sur tes deux jambes. Attendez une seconde...j'ai déjà été chez Lewis ? Possible je ne sais plus, je me souviens avoir été à l'une de ses soirées, mais je ne me suis jamais posé la question. Je vais certainement passer pour un incorrigible ivrogne aux yeux de Lewis, mais tant pis, il n'était pas du genre à être rancunier. « Dis-moi, la dernière soirée que t'avais organisé..c'était bien chez toi ? Nop ? ». Une fois nos bières décapsulés, je tendis ma bière vers celle de Lewis pour trinquer avec lui. « A là tienne, que l'avenir puisse nous être favorable ! ». Après tout, il ne me restait qu'une année de cours contrairement à Lewis qui s'apprêtait à rentrer dans le marcher du travail. Après avoir bu quelques gorgées de bière, j'enroulai mon bras autour de la nuque de Lewis et je l'attirai à l'intérieur de la villa pour profiter de la soirée.

En chemin, il me demanda ce que j'allais faire pendant les vacances, bonne question, pour le moment je n'avais rien préparé pour le moment et ma famille non plus pour le coup. On venait d'arriver à L.A ça faisait maintenant un an et des poussières. Pour le moment on ne bougeait pas vraiment, histoire de faire des économies avec le déménagement et puis il y avait déjà beaucoup d'endroit à visiter en californie donc bon, on s'estimait déjà en vacances dans cet Etat. « Et bien pour le moment on n'a encore rien prévu tu sais, je vais sûrement en profiter pour continuer à m'entrainer, tu sais pour préparer les compétitions et peut-être j'irais chez de la famille. Mais sinon rien de spécial cette année. Et toi ? Avec ta carrière qui commence à s'envoler tu risques d'avoir du boulot, des tournées ? »
La musique tournait à fond dans la villa, il était de plus en plus difficile de s'entendre parler. Afin de continuer notre conversation je décidai de l’emmener dans une salle avec un billard. Il y avait quelques fêtards, mais au moins on pouvait se parler tranquillement. « Au fait, maintenant que j'ai mit les pieds dans le plat, comment se passe ta carrière et avec tes études, tu vas faire quoi au final ? ». Lewis faisait parti de mes nouveaux amis, je devais rattraper le temps perdu, surtout qu'avec les exams et le sport j'ai pas trop eu le temps de le voir et de parler. Il était vraiment temps que l'on parle.  



.
(C) fiche by gyspy water
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyJeu 24 Juil 2014 - 17:44

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

soirée étudiante chez les bobos

Ce soir je compte bien m’amuser, je ne vais rien faire de plus, j’ai prévenu mon ami, lorsqu’il m’a invité il m’a proposé de faire un petit live, de l’improviser en mode acoustique mais je ne préfère pas. Je n’ai pas envie d’être celui que l’on inviterait uniquement pour chanter et ramener du monde par sa simple présence. Je suis un étudiant comme les autres lorsque je ne suis pas sur scène, ma mère a peut-être déjà écoulé une petite centaine de millions d’albums mais ça ne change rien. Je suis comme les autres et j’ai tendance à en surprendre plus d’un lorsqu’ils apprennent à me connaitre. Qui ne s’attendrait pas à faire face à un gosse de riches stéréotypé, une diva ? Personne, moi-même j’ai toujours ce mouvement de recul au moment de parler à une star, un enfant de star comme je suis souvent amené à le faire lorsque j’accompagne ma mère et comme j’allais devoir le faire en solitaire bientôt. Malgré tout, je ne perdais pas de vue qu’il ne fallait pas que je fasse trop de bêtises en public si je ne voulais pas faire la une de toute la presse people américaine, ce n’était pas mon truc, j’en avais déjà été victime et je ne tiens pas forcément à renouveler l’expérience, surtout à la veille de la sortie de mon album. Nous étions presque, en août, dans un peu plus d’un mois de là nous aurions tous la possibilité d’écouter le fruit de mon travail, c’était le moment que j’attendais depuis des années et je le redoutais autant que je m’impatientais. Il y a un risque après tout, je peux faire un flop, ne pas séduire le public mais je ne veux pas y penser, j’ai mis mes tripes dans ma musique, ça ne peut que plaire à ceux qui tendront l’oreille non ? « Je suis ton homme! avec plaisir enfin, j'espère qu'on ne sera pas trop déchirés d'ici la fin de la soirée » J’esquisse un petit sourire, je ne sais pas encore comment je vais terminer la soirée mais je parviens toujours à me débrouiller pour rentrer chez moi, on devrait pouvoir s’en sortir. « T’es mon homme hein, je m’en souviendrais en fin de soirée quand tu voudras rentrer chez toi pioncer quand moi je voudrais faire la fête encore un peu. » Je souris amusé, lui mettant un petit coup de poing sur l’épaule. « Dis-moi, la dernière soirée que t'avais organisé..c'était bien chez toi ? Nop ? » Je le regarde, réfléchissant. Quelle était la dernière soirée que j’avais organisé chez moi, putain ça remontait à loin… Ah non, il y en avait bien une datant du mois dernier. « Ouaip, tu étais défoncé d’ailleurs, je ne sais même pas si tu te souviens de la fin de soirée, nous avons organisé un jeu de la bouteille géant puis, avec ceux qui restaient, nous avons improvisé un strip fifa… Tu as terminé la partie en caleçon et moi complètement nu. » Je m’en souviens parce que je n’étais pas ivre, pour une fois, à cette soirée et que nous avions tous plus ou moins fini à poil, filles comme garçons. « A là tienne, que l'avenir puisse nous être favorable ! » J’en ai terminé avec mes études, à la rentrée je n’aurais plus à me concentrer sur toutes ces conneries, j’ai obtenu mon master, je suis certifié et j’ai l’autorisation de me rendre au F.B.I pour proposer mes services mais je ne le ferais pas. Je suis déjà bien trop occupé par la musique, le breakdance, le sport et les quelques shootings qui vont probablement s’intensifier en nombre avec la sortie de mon album. « A la tienne, à ta dernière année à la fac et à nous ! » Nous, les amis que nous sommes pour le moment. Je trinque et avale une bonne gorgée du liquide gazeux, jetant un petit coup d’œil à un couple qui se déchirait à côté de nous, une histoire de tromperie, encore et toujours la même rengaine.

Adam entoure mes épaules de son bras, je me rapproche, souriant, pour que nous puissions rejoindre l’intérieur, là où la fête bat son plein actuellement. Je profite du moment pour le questionner sur ce qu’il a de prévu pour cet été. « Et bien pour le moment on n'a encore rien prévu tu sais, je vais sûrement en profiter pour continuer à m'entrainer, tu sais pour préparer les compétitions et peut-être j'irais chez de la famille. Mais sinon rien de spécial cette année. Et toi ? Avec ta carrière qui commence à s'envoler tu risques d'avoir du boulot, des tournées ? » Je l’écoute attentivement, il ne va donc pas trop bouger, c’est dommage, j’aurais bien aimé le voir à Coachella mais je n’en dis rien. « Mon album sort le 11 août, je vais présenter l’album en attendant courant juillet à Coachella pendant trois ou quatre dates et après je pense faire le tour des talkshows pour présenter mon single et me livrer à deux ou trois lives histoire de lancer l’exploitation de l’album. » Je marque une petite pause, nous avons énormément de mal à nous entendre, c’est l’enfer ici avec la musique qui sonne, qui nous explose les tympans, si nous voulons papoter il va falloir opter pour l’une des autres pièces de la maison. C’est d’ailleurs l’idée qui traverse l’esprit d’Adam puisqu’il m’emmène dans la salle juste à côté, près du billard où jouent deux mecs. « Au fait, maintenant que j'ai mit les pieds dans le plat, comment se passe ta carrière et avec tes études, tu vas faire quoi au final ? » Je m’installe à califourchon sur une chaise, le tirant avec moi pour qu’il s’installe sur celle juste à côté. « J’ai terminé mes études à présent, je suis donc libéré d’un poids, d’une obligation mais je pense rester dans le coin, Los Angeles c’est ma ville, je m’y sens vraiment chez moi. Je vais probablement devoir m’éloigner un peu, faire le tour du monde pour présenter mon album mais je ne prévois pas de faire une tournée pour le moment. On avisera suivant les performances dans les charts courant septembre, voir si le succès est tel que je dois prévoir une tournée mondiale ou juste dans certains pays. » Je suis passionné, ça ne peut que se voir, je connais ce monde, j’ai grandi au milieu des affaires de ma mère dans le show-biz, je sais comment cela fonctionne et je ne serais donc pas tenté par la drogue et toutes les conneries du genre. « J’y pense, pourquoi ne viendrais-tu pas me voir à Coachella, je peux t’avoir un pass VIP pour tous les concerts et puis… On pourra passer du temps ensemble ! » J’ai envie de lui faire vivre cette aventure avec moi, au moins le lancement, ses conseils me seront utiles, il est sportif, il recherche la perfection, tout comme moi et puis… Je n’ai pas envie d’être tout seul pour vivre cela.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyMar 26 Aoû 2014 - 0:02

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty



Party Rock
Ne cours pas après les autres. Une personne qui t’apprécie marchera avec toi.
la soirée avait déjà bien commencé, la musique tournait à fond, les étudiants buvaient, rigolaient entre eux, dansaient et très bientôt comme la plupart des soirées étudiantes, pour certains la soirée allait se terminer en bagarre et en sang tandis que d'autres allaient coucher à droite et à gauche à l'abri des regards indiscrets ou pas d'ailleurs, autant dire que le lendemain de soirée allait être compliqué à assumer pour certains. J'espérais dans le fond, que je n'allais pas faire partie de ces étudiants-là. Techniquement cela ne devait pas être le cas étant donné que je comptais faire une after chez Lewis après cette soirée, au pire si cela devait se produire je serais en sécurité chez mon petit Lewis..enfin..si et seulement si, il ne comptait pas me faire une mauvaise blague comme la plupart des étudiants. Concernant Lewis, bien qu'il avait une certaine renommé et un certain prestige lié à son patrimoine, son talent d'artiste et le passif de sa mère. Je me faisais à l'idée qu'il soit un enfant de star et une célébrité, certes ,j'avais une certaine fierté d'être son ami et j'étais content du succès qu'il rencontrait. Bizarrement, on pourrait penser que je suis jaloux, mais ce n'était pas du tout le cas. Beaucoup d'amitiés de ce genre finissent mal car il y a toujours un qui est mis à l'écart par rapport à l'autre. Me concernant, ce n'était pas la même chose; Il était artiste chanteur, j'étais sportif artistique; nous n'avions point les même objectifs en commun. Lewis cherchait à conquérir un public et rependre sa musique, pour ma part je cherchais le record, le succès, la médaille. D'une certaine façon ont cherchent à conquérir tous les deux un public de façon différente pour au final partager notre passion et notre savoir faire pour donner l'envie de faire la même chose. Je dois dire que Lewis s'approchait plus du succès que moi, il avait un bon parcours. Mais le plus important à mes yeux, c'est qu'il garde la tête sur les épaules. Malgré son succès naissant, sa richesse et la notoriété, il semblait garder une image humble de lui-même, il restait assez modeste et surtout il contrôlait d'une main de fer son image. D'une certaine façon, il y avait un avantage à être sportif, comme celui de ne pas prêter attention à la plupart des choses de la vie quotidienne pour protéger son image des médias, bon mise à part lorsque  tu termines complétement ivre dans la rue ou si tu cognes quelqu'un dans la rue, là c'est sûr l'image médiatique en prend un sacré coup. Tout ça pour dire que j'appréciais  ce cher Lewis et qu'il ne se prenait pas la tête, il était "cool", c'était pas le genre de type qui va portait un jugement sur tous les choix que l'on peut prendre dans la vie courante.
Bon après, on a tous des défauts heureusement d'ailleurs, comme faire la fête et boire comme des trous. Une image peu flatteuse pour des étudiants à la réputation quasi irréprochable.

Nous nous étions infiltrés à l'intérieur de la villa avec Lewis au milieu des jeunes fêtards pour se diriger vers la salle contenant un billard, c'était une salle plutôt isolée et insonorisée dans la mesure où la porte était fermée. Il y avait déjà quelques jeunes dans la salle, des hommes et des femmes, parmi eux des jeunes qui jouaient au billard quant aux autres ils se prélassaient  sur les canapés pour parler. C'était d'ailleurs notre intention commune pour converser un peu. Bière à la main je m'installa sur la chaise voisine de Lewis pour rattraper le temps perdu. "Tu parles ouais! je vais finir par croire que je suis un ange comparait à toi! pour les soirées t'es toujours le premier et toujours le dernier à partir aussi! haha, désolé je préfère prendre une bonne cuite et me coucher, je te l'accorde sur ce point là tu me surpasses pour les after." Je faisais référence à l'after prévu chez Lewis après la soirée. Bien sûr, c'était de bonne guerre entre lui et moi.Pour ça, je n'étais pas doué! en plus d'être un gros dormeur, alors avec un coup dans le nez, ça n'arrangeait en rien ma situation, à tel point que je me souvenais à peine d'avoir été chez lui le temps d'une soirée. Mais d'un côté c'était pas si mal que ça, à entendre les paroles de Lewis. Sur le coup je ne pouvais me retenir de sourire à l'annonce de cette nouvelle. "Des animaux sauvages! on a vraiment fait ça? l'idée du strip fifa était bien trouvé, par chance même bourré, je me suis pas trop mal débrouillé contrairement à toi haha". Après avoir trinqué avec Lewis, je m'intéressa au parcours de Lewis; concernant ses intentions, son avenir, j'étais comme dans le flou. Mais après l'avoir écouté tout me sembla logique, il était passionné par ce qu'il faisait de ce fait, s'il pouvait en vivre il sauterait évidemment sur l'occasion. Comme Lewis le ferait pour moi, je le soutiendrais dans sa carrière. "écoute mec, t'a bien raison! je te soutiens à 100%, tu flirtes avec ton but, alors saisie ta chance. Tu sais quoi? je serais le premier à attendre l'ouverture du centre commercial pour pouvoir acheter ton album le 11 Août. Haha! je vais même pas le télécharger illégalement  sur le net. Si c'est pas de l'amour ça, alors je ne sais pas ce que c'est."

Alors comme ça, il avait prévu de faire la première promo de son album à Coachella, j'en avais entendu parler de cet endroit. Malheureusement les bruits de couloir ça ne me connait pas du tout. C'est pour rien que je suis toujours la dernière personne au courant des petits potins. J'allais certainement passer pour un idiot auprès de Lewis, mais peu importe. Après tout, c'est bien lui qui venait de lancer la conversation sur coachella.

"Coachella?..j'en ai déjà entendu parlé quelque part, tu m'expliques? comme toujours je suis le dernier à savoir ce genre de chose c'est sûrement mon côté Chicagoans, j'ai encore l'impression d'avoir emménagé il y a quelques jours, ici. Le temps passe vraiment trop vite."

Je n'allais pas bouger des vacances, il était évident que j'allais accepter sa proposition du moins, si l'idée me plaisait. Mais bon, je ne suis pas très difficile en général, je pense que ça va le faire et puis si je peux passer un bon moment avec lui et sa passion, alors pourquoi pas, ça me changera un peu du praticable de gymnastique. Et c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de côtoyer un chanteur.



.
(C) fiche by gyspy water
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] EmptyVen 5 Sep 2014 - 19:57

avatar
Invité
Invité

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

soirée étudiante chez les bobos

J’ai toujours grandi avec une certaine notoriété, je me suis habitué à être immortalisé dans la presse people depuis ma plus tendre enfance, c’est le désavantage à avoir une mère célèbre, j’ai été exposé bien malgré elle dès le départ, des photos volées de moi bébé ont fait les choux gras de certains magazines et tout le monde peut retracer mon enfance d’un point de vue purement photographique puisqu’il n’y a pas eu une seule année sans que je me retrouve en une de certains magazines. Avec le temps j’ai appris à m’en servir, à m’y faire et c’est ce qui devrait me permettre de ne pas prendre la grosse tête. Comment ne plus se sentir pisser lorsque vous avez passé votre vie entière dans le monde du show business ? Avec l’adolescence on aurait pu croire que j’allais disparaitre des magazines mais non, je me suis lancé dans le mannequinat, au départ pour accompagner ma mère qui refusait de faire deux grosses couvertures toute seule puis parce que les photographes et rédacteurs en chef se sont rendus compte que le petit Lewis a bien grandi. J’ai exhibé mon corps en solo le temps de quelques couvertures à mon tour et à présent je m’apprête à faire un grand pas en avant avec ma propre musique. Autant vous dire que je suis loin d’aborder tout cela avec le melon, je suis plus posé et décomplexé que jamais. Je me sens apaisé et serein même si j’ai peur que ce que j’ai mis mes tripes à préparer ne plaise pas au public.

A présent que j’ai retrouvé mon grand pote Adam, je décide de le suivre de sorte à ce que nous puissions nous isoler dans une pièce contenant un billard et des canapés. Je ne suis pas certain que cet endroit soit vraiment utile au quotidien mais le temps d’une soirée c’est appréciable. Les murs sont vachement bien insonorisés d’ailleurs, c’est à peine si l’on entend le boom boom incessant de la musique lorsque la porte est fermée. Je m’installe sur l’un des fauteuils à côté d’Adam et je me lance dans une petite conversation très naturelle, habituelle pour nous deux. « Tu parles ouais! je vais finir par croire que je suis un ange comparait à toi! pour les soirées t'es toujours le premier et toujours le dernier à partir aussi! haha, désolé je préfère prendre une bonne cuite et me coucher, je te l'accorde sur ce point là tu me surpasses pour les after. » Je bombe le torse aussi fier qu’un paon, du moins d’apparence puisque je plaisante. « Je n’aime pas faire les choses à moitié, il faut faire honneur à ceux qui organisent les soirées… Je ne te surpasse pas uniquement toi, je suis le roi de l’after, toujours avec une petite idée pour me renouveler ! » Il ne semble d’ailleurs pas se souvenir de la précédente soirée que j’ai organisée à la maison, il ne se rappelle pas non plus de l’after endiablé que nous avons improvisé après le départ d’une majorité des invités, je me sens donc obligé de lui faire une petite piqure de rappel… Juste pour l’aider à se souvenir de la pâté qu’il m’a mis au Strip Fifa, j’ai terminé le jeu à poil quand même. « Des animaux sauvages! on a vraiment fait ça? l'idée du strip fifa était bien trouvé, par chance même bourré, je me suis pas trop mal débrouillé contrairement à toi haha » Je pouffe de rire, il m’a battu certes, mais ma vengeance sera terrible. « Oui on a vraiment fait ça, et si je n’avais pas coupé deux autres potes je ne sais pas comment nous aurions fini la nuit. Et ne prends pas la grosse tête mon gars, tu as eu de la chance, c’est tout ! » Pas sûr qu’il a eu de la chance, je pense juste que j’ai été médiocre ce soir-là.

Nous laissons de côté la plaisanterie pour parler de nos projets pour l’avenir, je lui parle notamment de mon album qui va bientôt sortir, je suis à la fois excité et angoissé par cette sortie, je suis pourtant assez satisfait du résultat final, j’ai ajouté des chansons au dernier moment pour offrir au public un album complet, je propose une vingtaine de chansons contrairement à la plupart des artistes qui, à mes yeux, font le minimum syndical en proposant douze chansons pour une édition classique. Je n’ai pas envie de faire payer à mes fans un disque incomplet avec un nombre minimal de chansons, j’aspire à leur offrir bien plus que cela, un réel effort et je croise les doigts pour que ça marche. « écoute mec, t'a bien raison! je te soutiens à 100%, tu flirtes avec ton but, alors saisie ta chance. Tu sais quoi? je serais le premier à attendre l'ouverture du centre commercial pour pouvoir acheter ton album le 11 Août. Haha! je vais même pas le télécharger illégalement sur le net. Si c'est pas de l'amour ça, alors je ne sais pas ce que c'est. » Je souris, à la fois amusé et touché par ce qu’il dit. « C’est trop gentil de ta part, moi qui pensais que tu allais te contenter de le télécharger à la première occasion… Tu sais quoi, je te ferais même une dédicace sur ton exemplaire ! » Je souris à nouveau et, taquin, je m’appuie sur les accoudoirs de mon fauteuil pour m’approcher de lui. « Et t’as même le droit à un gros bisou ! » Et sans plus attendre je lui fais un petit bisou sur la joue.

« Coachella?..j'en ai déjà entendu parlé quelque part, tu m'expliques? comme toujours je suis le dernier à savoir ce genre de chose c'est sûrement mon côté Chicagoans, j'ai encore l'impression d'avoir emménagé il y a quelques jours, ici. Le temps passe vraiment trop vite. » Il est mignon quand il tente de se renseigner tout en ne paraissant pas stupide, difficile de ne pas avoir entendu parler de Coachella, cet événement est exceptionnel repris à Los Angeles cette année et va faire un tabac. « Le maire de Los Angeles a décidé de reproduire le festival de Coachella cet été à Los Angeles, c’est un festival de musique. »


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Soirée étudiante chez les bobos [pv]   Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

Contenu sponsorisé

Soirée étudiante chez les bobos [pv] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée étudiante chez les bobos [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» Bienvenue chez nous
» Au ciné ce soir
» soirée fraîche
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers: