Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
 

 god of war. [/w. Adriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptySam 27 Déc 2014 - 7:21

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

god of war. [/w. Adriel] Empty

- Et ça, c'est une voiture. V-O-I-T-U-R-E. Vroum vroum ! [...] Oui, exactement ! La boîte qui bouge dans la rue par magie, c'est exactement ça ! Souriant légèrement, les yeux rivés sur le livre à images grand ouvert entre les mains de Leslie, un rire furtif s'échappe alors d'entre mes lèvres. Cela fait tellement longtemps que je n'étais pas venu ici ... J'en étais même venu à en oublier à quel point le point de vue d'un enfant pouvait être rafraîchissant ! Lorsque nous vieillissons, nous perdons trop facilement de vue tout ce qui fait de l'innocence infantile l'une des plus belles choses au monde. J'ai donc bien de la chance de pouvoir l'observer par moi-même dans les regards, les paroles et même les moindres mouvements des enfants de cet orphelinat. Certains ont du mal à prononcer mon prénom, d'autres, encore, préfèrent m'appeler "Mister Oscar" ... Et puis, il y a évidemment les rares malins qui s'amusent à m'appeler "Spaghetti" (en référence à mon nom de famille). Dans tous les cas, rien ne change le fait qu'être ici est à mes yeux une véritable bénédiction. Ce sont des moments comme celui-ci qui me confortent dans l'idée qu'un jour pas si lointain que cela, il me faudra trouver un homme avec lequel m'installer pour de bon ; un homme avec lequel je pourrai moi aussi fonder une famille. Un homme avec lequel je pourrai avoir des enfants, qu'ils soient adoptés ou non ... Un homme qui m'aimera et notre enfant autant que je pourrai les aimer eux, c'est à dire, inconditionnellement. En attendant, je me contente d'affectionner avec tendresse et attention les enfants qu'il y a ici - je me doute bien que les relations que j'entretiens avec la plupart d'entre eux n'ont rien à voir avec celles que j'aurai un jour avec mes propres enfants ... Mais en attendant, il n'y a aucun autre endroit où j'aimerais être, par ce vingt-cinq décembre. À mes yeux, je n'ai pas besoin d'aller chercher plus loin pour la trouver, la magie de Noël : elle m'encercle, se cachant dans chaque rire et chaque sourire. Elle m'enveloppe et me donne envie de rêver à un bel avenir pour moi, certes ... Mais également, pour chacun d'entre eux. Nous méritons tous le bonheur, après tout, que nous ayons des parents ou non.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyMar 6 Jan 2015 - 1:17

avatar
Invité
Invité

god of war. [/w. Adriel] Empty


Hier, c'était le réveillon de Noël, et je l'avais passé chez mes parents, avec ma petite sœur. Je ne peux pas vraiment dire que c'était bien, parce que... Et bien, c'était chez mes parents, et donc par définition, je me suis fais chier. Déjà parce que mon père n'a pas arrêté de me dire que j'étais « l'avenir » et aussi parce que ma mère est une piètre cuisinière. Et franchement... je n'ai pas forcement envie d'être avec eux le jour de Noël. Je sais, habituellement, on désire être en famille mais moi... Je préfère être avec des gens qui m'aiment, et que j'aime. Oh, en parlant de Noël... Mon cadeau de Noël de la part de mes parents ? Un chèque. De quoi briser un rêve, j'ai la même somme depuis que je suis tout petit. Et oui, je fais parti de ces enfants qui n'ont pas de jouets, parce que pour les parents, ça ne sert qu'à divertir, et ça n'apporte rien.

Mais j'ai l'habitude, je ne me plains pas. Et comme chaque année depuis que j'ai eu l'âge de comprendre que je ne souhaitais pas l'argent de mes parents, je me suis rendu dans un magasin de jouet, à l'ouverture, avec la somme monstrueusement indécente que j'ai reçue par mes parents en liquide. J'ai vidé les rayons de jouets en tout genre et en tout âge, et ait loué une camionnette pour pouvoir tout mettre dans le coffre. Et comme chaque année, je me rend dans un orphelinat, et fais la distribution en costume de Père Noël. Je sais, ce n'est pas très glorieux... Et puis j'ai l'air ridicule dans le costume, mais bon... J'aime leur offrir ça, et me changer après pour les regarder jouer avec. Après avoir salué le directeur de l'établissement, je passe le costume, et rentre dans la pièce où ils ne tardent pas à tous venir à côté.

Bon, je ne connais pas leur prénom, j'utilise des surnoms, et pour le sexe, je me repère avec les rubans sur les paquets. Vert pour les garçons, et rose pour les filles. Et pour les âges, et bien... un peu au pif, mais ils pourront faire des échanges après de toute façon, c'était pour tout le monde. Je souris, même si on ne le voit pas avec la fausse barbe. Une fois tous les cadeaux distribués, je dis en revoir aux enfants, et retourne dans la pièce d'à côté pour me rechanger, revenant quelques minutes après en tenue normale de ville. Soigné, comme toujours. Je passe la porte, et la referme, n'ayant pas encore vu que je n'étais pas tout seul à avoir voulu faire plaisir à des enfants en ce vingt cinq décembre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyMar 6 Jan 2015 - 1:58

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

god of war. [/w. Adriel] Empty

- ... Ça ? M'interrompant alors un instant afin de trouver une façon compréhensible d'expliquer à Amy ce qu'est une tondeuse à gazon, je m'apprête à lui répondre enfin lorsque l'arrivée d'une nouvelle personne dans la salle me déstabilise et me fait perdre ma concentration. Qui ... ? Un cocktail de blanc et de rouge franchit le seuil de la porte et, éventuellement, voilà que je reconnais le Père Noël qui a apparemment décidé que les enfants ont été sages cette année, suffisamment, tout du moins, pour qu'il puisse se permettre de leur faire une petite visite. Je souris alors avant de reposer le livre sur mes genoux et d'attendre tandis qu'Amy se met à courir en hurlant :

- Santa Claus ! It's Santa Claus ! Santa came ! I knew he would come ! Santa ! Santa ! Sant ... !

... Eeeet je crois qu'on l'a perdue. Lâchant un léger soupir, je commence à ranger les livres que j'avais sorti de l'étagère avant de retaper les coussins du canapé sur lequel nous étions jusqu'alors assis. Cela commence à faire assez longtemps que je suis ici et il faudrait peut être que je songe à m'en aller. Me retournant alors une dernière fois, l'hésitation s'installe en moi lorsque mes yeux se posent sur les visages souriants des petits anges se trouvant devant moi ... Et ... Tiens donc, le père Noël a déjà disparu ? Basculant lentement ma tête et mes épaules à travers l'entrée afin de jeter un oeil dans couloir avec curiosité, j'hausse des épaules lorsque je ne parviens pas à retrouver ce fameux "père Noël" qui était apparu et avait disparu aussi rapidement que l'éclair.

- Alors, qu'est-ce que le Père Noël t'a apporté de beau, cette année ? Je demande alors en m'agenouillant en face de Ben, le petit garçon de onze ans avec l'oeil au beurre noir. Attendant alors sa réponse avec patience, je me concentre sur lui et lui uniquement, oubliant donc la horde d'enfants hystériques autour de moi.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyVen 9 Jan 2015 - 22:59

avatar
Invité
Invité

god of war. [/w. Adriel] Empty


Je suis vraiment heureux d'avoir fait ça. Je sais que mes pensées sont peut-être trop bisounours mais... c'est indéniable, le rire d'un enfant est vraiment merveilleux, et crée dans chaque cœur humain une petite étincelle de bonheur et de chaleur humaine. C'est ce qui me faisait croire en l'être humain et en ses capacités, et pas seulement juger sur les conneries qu'on peut faire. Je ne suis pas un saint, et je ne fais pas ça pour me racheter sous prétexte qu'une bonne action m'aidera à franchir les portes du paradis, mais bien parce que j'en ai envie, et que je compte bien faire du cadeau que l'on a offert un vrai cadeau pour tous. Et puis, m'être habillé en père Noël avait été une expérience, ça n'arrive qu'une fois dans l'année, et pas tous les ans ! Une fois revenu dans la salle avec mes vêtements de tous les jours, je me suis simplement mit à un côté de la pièce, regardant tout de loin. C'était bête, mais j’avais l'impression que si je m'approchais, je serai grillé.

Mais voilà, un peu plus loin, je vois une petite fille se débattre avec une boite contenant une poupée, barbie ou une fille du genre, vous savez, hyper canon mais hyper non réaliste. Si cette femme était réelle, elle ne tiendrait pas deux secondes debout ! Et puis serait sûrement morte, en fait. Non mais sérieusement, vous avez vu son corps ? Beurk... mais voilà, les petites filles aiment bien. Certains d'identifient même à elles ! Au secours... mais comment laisser la petite lutter sans l'aider ? Je m'avance, faisant quelques mètres pour m'asseoir à côté d'elle, lui proposant gentiment mon aide. Elle accepte, et je trouve rapidement le problème : des espèces de cables bloquant la poupée sur un carton de sécurité. Je retire tout, et lui sort la poupée neuve

« - Voilà princesse ! »


Elle me remercie, mais bon... Elle oublie aussi rapidement que je suis dans les parages quand elle commence à jouer avec. Ah, les enfants... mais c'était sympa à voir, et j'ai continué de la regarder pendant quelques minutes, jusqu'à ce que je vois autre chose, en voulant voir si d'autres enfants avaient besoin d'aise pour ouvrir certains paquets. Apparemment pas, par contre, un autre jeune homme avait décidé de venir en ce vingt cinq Décembre, et pas n'importe lequel. Oscar. L'homme que j'avais amené sur le bateau familial. Le mec que j'avais embrassé à Coachella. Et celui que j'avais tenté de revoir à mon retour, mais qui avait toujours trouvé le moyen de m'éviter. Mais cette fois ci, je ne comptais pas le laisser partir comme ça. Je n'hésite pas plus longtemps, et m'avance vers lui, s'occupant d'un petit garçon, qui semblait lui expliquer ce qu'était son jouet. Je me met derrière Oscar, m'adressant au petit garçon, bien que je regarde l'Italien. Enfin, ses boucles pour le moment.

« - Waouh ! J'ai demandé la même chose au Père Noël, mais il ne me l'a pas apporté ! Tu as de la chance ! »


Le garçon sourit après avoir levé la tête, avant de retourner à son jeu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyMer 14 Jan 2015 - 3:39

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

god of war. [/w. Adriel] Empty

- Waouh ! J'ai demandé la même chose au Père Noël, mais il ne me l'a pas apporté ! Tu as de la chance !

Déboussolé. Je suis entièrement, complètement, et tout simplement déboussolé. Cette voix ... Je ne sais pas pourquoi, mais cette voix me dit quelque chose, ce qui m'étonne, dans la mesure où très peu d'hommes travaillent dans ce centre, du moins, à ma connaissance ... Me retournant alors afin de faire face à la personne qui venait de "féliciter" Ben, je m'apprête à la saluer avec politesse et courtoisie lorsque mon regard se retrouve confronté à un visage qui, tout simplement, me glace le sang.

Pendant un instant, je reste là, me contentant de le regarder, bêtement.

Puis, je me retourne. Avec rapidité. Et honte. Je m'accroupis à nouveau, j'ébouriffe un peu les cheveux de Ben et, en lui souriant, je l'invite - gentiment - à retourner jouer avec ses amis.

- Cet homme a raison. Moi aussi, j'ai toujours eu envie d'avoir un pistolet à billes, lorsque j'étais plus jeune. J'espère que tu t'amuseras bien avec !

Ce qui est faux. J'ai toujours détesté les pistolets à bille et je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi le Père Noël s'est décidé à leur en donner. Cela n'a tout simplement aucun sens. C'est un outil incitant à la violence et au pouvoir, en rien un jeu, en rien quelque chose d'amusant. Je n'oublierais jamais cette fois où Fabio s'était amusé à me tirer une bille dans les fesses, lorsque j'avais le dos tourné. Autant dire que son pistolet n'a pas fait long feu, suite à ça, Papa y a bien veillé ...

Lorsque Ben s'en va, j'en profite pour me retourner vers Adriel. Croisant les bras sur mon torse, je parviens un instant à rassembler la dignité qu'il me reste de façon à ce que celle-ci se mette à faire temporairement taire la honte que j'avais éprouvé, quelques instants plus tôt, en le revoyant.

- Est-ce que je peux te parler dehors, un instant ?

Je ne joue pas aux fiers, je ne joue pas aux paons. Je me contente de le regarder, d'un regard inquiet, insistant. J'essaie de lui faire comprendre que c'est important pour moi que nous parlions dehors, et non pas ici, devant tous ces enfants. Heureusement, il me semble être assez conciliant, aujourd'hui ... Alors, jetant un dernier coup d'oeil par dessus mon épaule afin de m'assurer que les enfants seront capables de passer cinq minutes seuls sans que l'un ou l'autre n'ait besoin d'aller à la salle des urgences, je referme silencieusement la porte derrière moi avant de lui demander, sur un ton timide :

- Comment m'as-tu retrouvé ?

Je m'étais pourtant efforcé de bien effacer toutes mes traces ...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyDim 18 Jan 2015 - 17:28

avatar
Invité
Invité

god of war. [/w. Adriel] Empty


Je n'arrivais pas à décoller mon regard d'Oscar. Il avait quelque chose d’envoûtant, et je n'arrivais pas à réellement me concentrer sur le petit garçon. Si j'avais voulu faire comme si je n'avais pas encore aperçu le bel Italien, je n'aurai pas réussi. Mais voilà, je sens ses yeux sur moi, me fixant. Et comme un con, je lutte pour ne pas le fixer également. J'y arrive, pendant quelques secondes... Mais mon regard se plonge dans le sien, et lentement, je m'y noie. Je n'écoute même plus l'enfant qui parle de son pistolet. Je n'entend même pas Oscar lui parler à son tour. J'en sais rien, je ne me sens même plus capable de rien, sauf admirer cet homme. Ce n'est que lorsque l'enfant finit par aller rejoindre ses amis qu'Oscar se décide à me faire face. Une vague de chaleur envahit mon corps, étant un peu tendu, c'est vrai. J'avais peur qu'il trouve encore un prétexte pour m'éviter car oui, j'avais bien vu qu'il le faisait délibérément.

Ah, peut-être pas cette fois...

« - Euh... oui, bien sûr... »


Je suis nerveux, putain j'ai l'impression de perdre tous mes moyens... moi qui était si fier de l'avoir retrouvé, et de m'être approché de lui. J'avais l'impression d'avoir changé de statut, et de me faire avoir. J'avais peur, aussi. Après tout, pourquoi est-ce qu'il fallait que nous sortions pour pouvoir parler tous les deux ? Mais je n'allais pas refuser une occasion de passer un peu de temps avec lui, bien au contraire... Je le suis du coup jusqu'à l'extérieur de l'établissement, et met les mains dans mes poches une fois devant lui, attendant qu'il lance la discussion... Bon, j'aurai préféré qu'il me pose une autre question, je l'avoue...

« - Par pur hasard... Mais je ne vais pas le nier, je suis assez content d'être tombé sur toi ici... »


Je mourrai d'envie de lui parler, de lui demander pourquoi est-ce qu'à chaque fois que j'avais réussi à lui mettre la main dessus, il finissait par disparaître quand je détournais le regard. Peut-être est-ce pour cette raison que je ne refusais de le lâcher du regard. Pour être sur qu'il allait pas refaire son coup de chimère, et de me laisser seul dehors, en ce jour de Noël. Maintenant que j'y pensais, cette opportunité n'était-elle pas un présent ? Quelque chose que l'on m'aurait offert, pour me donner l'impression d'un vrai Noël et des cadeaux qui sont supposés l'accompagner ? Ma main passe dans mes cheveux, les remettant en arrière, les pauvres ayant été totalement décoiffés à cause du chapeau de père Noël. Un silence s'installa, que je brisais par une simple phrase, prononcée doucement.

« - Retrouvé... Sois franc, tu te cachais ? Et toutes les fois où j'ai voulu venir vers toi, tu faisais exprès de partir, ou de changer de direction ? »


J'avais un peu peur des réponses, mais j'avais besoin de les entendre, pour être sûr, et pour arrêter de penser à ce qui c'était passé si jamais de son côté, il avait oublié.  
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyLun 19 Jan 2015 - 23:34

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

god of war. [/w. Adriel] Empty

Il ne me montre pas trop de résistance. Tant mieux. Nous sortons donc rapidement de la salle afin de nous retrouver dans le corridor, déserté par toutes les autres personnes présentes ici aujourd'hui. Il n'y a donc que lui et moi, ainsi que les quelques gribouillages accrochés au mur, faits avec soin et affection par certains des enfants logeant ici. Il me dit être tombé sur moi "par hasard". Je soupire. Évidemment. Juste ma veine. Il n'y a décidément qu'à moi que ce genre de choses arrivent ou bien ... ? Le regardant en silence, je ne sais pas quoi faire, ni quoi lui dire. Malheureusement pour moi, il semble bien déterminé à passer directement aux choses sérieuses. Bien déterminé à m'en demander plus. Des explications, des justifications ... Des choses que je n'ai pas nécessairement envie de lui donner. Des choses que je ne suis pas prêt à partager.

- Adriel ... S'il te plaît, ne m'oblige pas à faire ça, ne me force pas ... J'ai envie de ne rien dire, de partir, de ... Je ne sais même plus, de tout faire tant que cela m'emportera loin d'ici, en fait. Et pourtant ... Son regard, ce regard pétillant, empli à la fois d'espoir et de désespoir m'empêche de faire grand chose. Je n'ai pas envie de lui faire du mal, ni de lui mentir. Je n'ai pas envie de lui donner de fausses impressions ... Et voilà donc que je me résous à être honnête avec lui.

- ... Ça ne pourrait pas marcher, entre nous, tu le sais déjà. Nous la connaissons tous l'histoire ... Je soupire alors. ... L'athlète populaire dont toutes les filles rêvent en secret, la nuit, et le jeune anonyme, timide mais brillant, qui se contente de regarder, en silence ... Je me mords la lèvre avant de tourner mon regard loin de lui et de rire, nerveusement. Putain, ce que je ne ferais pas pour une cigarette, là, actuellement ... Je vais finir par devenir un fumeur pour de bon, un de ces quatre, d'ailleurs, il faudrait que je fasse attention. Mais non. Je me reprends, je plonge mon regard dans le sien à nouveau avant de déclarer, tout simplement et d'un ton neutre :

- ... J'ai beaucoup souffert, par le passé. Tu ne peux pas commencer à imaginer ... Et je ne te demande pas de le faire. Ce n'est pas de ta faute, oui, je sais ...

Silence.

- ... Mais je sais aussi que tu te lasseras vite de moi. Surtout maintenant. Surtout à cette ... Cette "phase" de ma vie où je ne suis rien de plus qu'un reflet de celui que j'étais, avant ... Avant 2012, avant Mike ... Encore et toujours ce satané Mike qui, même à distance, détruit silencieusement ma vie. Je n'ai pas envie de te faire souffrir. Je n'ai pas envie de souffrir. Ce qu'il s'est passé cet été ... C'était une mauvaise idée. Qui pourtant, a su me faire papillonner de joie et d'excitation.

Pourquoi la vie est-elle si compliquée ?
Pourquoi ... Pourquoi suis-je incapable de prendre des risques, de me laisser aller ... ?
Oui ... Pourquoi, pourquoi ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyVen 23 Jan 2015 - 11:31

avatar
Invité
Invité

god of war. [/w. Adriel] Empty


Le simple fait qu'il prononce mon prénom me donne la chair de poule... Pas parce qu'il l'a prononcé avec son accent italien, rendant le tout extrêmement attirant, mais plus parce que l’intonation qu'il a donné ne laissait rien prévoir de bon. Je m'étais attendu à ce qu'il me dise que non, ce n'était que le hasard si nous n'avions fait que de nous croiser sans réussir à passer un peu de temps ensemble, comme nous l'avions fait lors de nos vacances. Je voulais qu'il me dise que non, ce n'était pas voulu, et qu'il n'avait pas fait tout ça avec pour seul but de m'éviter. Mais voilà, je ne le sentais pas... Son « Adriel » connaît vraiment comme une supplication, à laquelle je ne comprenais rien. Du coup, je reste face à lui, et n'osant rien ajouter, au cas où. Finalement, j'aurai peut-être du fuir.

Je l'écoute sans rien dire pour le moment, alors qu'il commence à balancer que de toute façon, ça ne pourrait pas marcher. Je ne peux pas m’empêcher de penser que personne ne le saura si on essaye pas mais bon, je continue de l'écouter en silence. Putain de clichés. Surtout que dans les films, c'est pas justement ces gens qui finissent ensemble ? Les différences qui finissent par s'unir ? Faut croire que non, dans son raisonnement. Il me regarde, dans les yeux en plus, pendant qu'il dit tout ça... Il me parle de son passé, et je passe une main dans mes cheveux. Sérieusement ? Donc parce qu'un con l'a fait souffrir, ça tue les chances de tous ? C'est à ce moment précis que je me suis dis que j'en avais assez entendu, et que je savais très bien comment tout cela allait finir.

« - Arrête, si je ne t’intéresse pas, dis le clairement, me dire qu'un autre t'a fait souffrir et donc que je le ferait aussi, c'est pas un argument. Le fait que je me lasserai aussi, je crois qu'aucun d'entre nous ne pourrait dire avant si c'est le cas »


Et j'étais loin de me douter que le pire est à venir. Il ne faisait pas que de bien me faire comprendre que je n'avais pas une chance, il comptait aussi le dire que le moment que je prenais pour un moment privilégié entre nous n'était en fait qu'une erreur. Une mauvaise idée, comme il l'appelait. Donc quoi, tout ça n'avait même pas compté ne serait-ce qu'un petit peu pour lui ? Pourtant, je me rappelle bien du fait que je n'avais pas été le seul à apprecier le baiser. Je ne l'avais pas forcé à poser ses mains sur moi, ou même à prolonger nos baisers. Et puis, il avait été lui même à l'initiative de plusieurs baisers échangés dans ce parc..

Je le regarde, droit dans les yeux, essayant de cacher ma deception et même mon envie de fuir. Ouais, moi, Adriel, j'avais pour une fois envie de fuir, et de me retrouver loin de lui. Comme quoi, les rôles pouvaient s'inverser en l'espace de quelques secondes. Je n'ai même pas envie de répondre à tout ça. Pour dire quoi, de toute façon ? Que j'étais déçu ? Que je ne comprenais pas ? Pourquoi m'attarder sur quelque chose qui de toute évidence, n'allait pas me plaire ? Faut que je sorte, prendre l'air, et.. fumer. Mauvais réflexe, surtout pour le sport, mais bon, tant pis. Je passe devant lui, et finit par rejoindre l'entrée de l'orphelinat, ou j'allume une cigarette en regardant devant moi. Je la coince entre mes lèvres, et attrape mon portable. Je ne l'utilise même pas, mais faut que je m'occupe, quitte à faire le tour de toutes mes applications pour pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] EmptyJeu 5 Mar 2015 - 3:03

Oscar Luccheti
Oscar Luccheti
À votre service
À votre service
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2014
Prénom : Ferdi
Célébrité : Thom Morell
Crédit avatar : (c) FA
Messages : 1040
Nationalité / origines : Sicilien (Italien)
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Homosexuel(le)
Etudes/études passées : Doctorat en exercice du droit. ("juris doctor" ; 7ème et dernière année)
Job/Métier : Bénévole à l'orphelinat et dans des associations diverses ; il assiste également son frère à faire les comptes pour son salon de tatouage
Adresse de résidence : Eastside, avec son grand frère, Fabio
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : MLTR, YBH, SCS, BSS, PLM, COK

god of war. [/w. Adriel] Empty

Il me demande d'être franc avec lui. De ne pas dire n'importe qui. Discrète mes arguments, m'en donnant d'autres en contrepartie. Si je ne t'intéresse pas, dis le clairement, m'a-t-il dit ... Et autant que je déteste mentir, je commence à me dire qu'il n'y a aucune autre solution. Alors je mens. Je me permets de lui mentir, chose que je déteste, chose qui me remplit d'effroi.

- D'accord. Je vais te le dire clairement. Tu as raison : tu ne m'intéresses pas. Tu es trop ... Trop ... Je lève alors une main avant de la redescendre doucement, le désignant, de haut en bas. Trop quoi, exactement ? Trop riche ? Trop beau ? Trop européen ? Trop séduisant ? Trop lui ? Cela n'importe pas ou peu, dans tous les cas, dans la mesure où ce serait faux. Il n'est trop rien, mais bel et bien juste assez. Le problème dans tout cela, c'est moi. Et ça, malheureusement, je ne le sais que trop bien. Alors je baisse mon regard, et je prends une voix grave, calme, presque inaudible. Je suis plus vieux, j'ai vécu plus de choses ... Fais moi confiance, je sais déjà que ça ne marchera pas. Je lui mens, à nouveau, et en plus, j'utilise ce prétexte qu'habituellement, je déteste. Je n'aime pas que les gens me disent savoir mieux que moi car je suis plus jeune et moins réfléchi ... Et pourtant, voilà que je me mets à lui sortir exactement les mêmes conneries. Pourquoi ? Pourquoi suis-je si horrible avec lui ? Je soupire, malgré moi. Et pourtant, avec James aussi, on avait essayé ... Mais ça n'avait vraiment pas marché ... Donc en quelque sorte, ce que je lui dis, c'est bel et bien la vérité ... Non ?

- ... Je pense qu'il vaut mieux qu'on en reste là ... Redressant alors mes yeux vers lui, je le vois bien, que je l'ai blessé. Ma lèvre tremble. Mes yeux clignent. J'ai envie de tout arrêter, de revenir en arrière, de tout enlever ... Mais non. Je ne peux pas. Je ne dois pas. Je dois être fort, je dois aller jusqu'au bout. Justement, pour ne jamais réellement le blesser. Il est encore temps ... Il est encore temps pour lui de s'en sortir indemne. Le cas échéant, je ne peux pas garantir que je ne briserai pas son coeur, malgré moi. Et ça, c'est quelque chose que je ne veux tout simplement pas risquer. Je préfère encore mourir que de briser le coeur de quelqu'un, n'étant que bien trop conscient de la douleur éprouvée. Il me regarde droit dans les yeux, et si mon désir imminent est de m'excuser et de lui dire que je ne pensais pas ce que je venais de dire, je me sens contraint de baisser mes yeux à nouveau, de serrer mes poings, et de faire comme si son désarroi ne me faisait pas davantage d'effet que de me gêner. Je dois même faire semblant que je suis gêné de devoir lui dire toutes ces choses qui, pourtant, ne sont pas vraies ...

Ah, la douce ironie ...

Puis, il part.

Il part, sans rien dire, sans même réagir. Pas d'au revoir, pas le moindre regard. Je sens bien que je n'existe plus, à présent ... Et je m'en sens d'ailleurs peut être même mieux. Je le vois partir, me tourner le dos, disparaître, de l'autre côté de la rue. Puis, je me retourne, marchant vers l'intérieur de l'orphelinat, à nouveau. Une dernière fois, je laisse ma tête suivre la direction qu'il venait d'emprunter, avant de la secouer avec déception. Ce n'était pas fait pour arriver.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: god of war. [/w. Adriel]   god of war. [/w. Adriel] Empty

Contenu sponsorisé

god of war. [/w. Adriel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
god of war. [/w. Adriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser