Partagez
 

 Sayonara no ato • Hira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyJeu 15 Jan 2015 - 17:34

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

Il déambule dans la rue avec son mp3 sur les oreilles, la même chansonen boucle dans ses oreilles. Depuis qu’il côtoie son jumeau de plus en plus, il a l’impression ou le sentiment que son pays natal lui manque. Il n’a jamais été très nostalgique, ni avec une envie réelle de se rapprocher de ses racines parce que repenser à l’orphelinat n’a rien de très attrayant. Cependant, il reprend goût à écouter des musiques, à se s’intéresser de nouveau à des films, à reprendre part dans sa culture. Il n’a jamais rien oublié au fond, il le savait depuis le début. Peut-être qu’il n’appartient pas à cette ville, qu’il a besoin de repartir un peu là-bas pour se retrouver. Il sait qu’il ne trouvera jamais réellement son bonheur en flânant par ici, mais ça sera toujours mieux que dans fifth avenue ou encore, dans ce foutu walmart que sa mère idolâtrait temps.

Une fois dans une des rues principales du quartier, il observe les boutiques à la recherche d’enseignes familières et lorsqu’il en remarque enfin une, il s’y presse d’un pas faussement assuré afin de pouvoir y acheter du vrai thé, des biscuits et des légumes de chez eux. Des choses qu’il n’a pas mangées depuis longtemps et qui doive manger à Yosuke. Il s’immobilise devant un sabre ancien et le caresse du bout des doigts avant de regarder son prix. Il hésite quelques instants avant d’aller à la caisse et de demander pour l’avoir. Bien entendu, le propriétaire n’est pas vraiment ravi de le vendre à un « gamin » et puis lorsque Hiro se met à lui parler en japonais, ça semble changer la donne. Il n’a jamais été très dépensier, depuis qu’il bosse, il en a de côtés, il en a eu aussi à la mort de sa mère et il n’a rien touché, il peut bien en dépenser un peu pour son jumeau. Lentement, ses pas le guide vers le même chemin pour repartir vers l’arrêt d’autobus.

Il se stoppe avant ça devant une boutique hightech, une des plus réputées de la ville. Lentement, il pousse la porte et écoute la clochette teinter légèrement. Il s’avance dans les allées sans savoir quoi regarder. Il a tout ce qu’il faut même s’il se dit parfois que ça ne serait pas un mal de renouveler son ipod. Il ne peut s’empêcher de passer par les appareils photos et d’y croiser une jeune femme très belle à la crinière de feu qui observe un appareil. Simplement, il vient se mettre à ses côtés, comme il a toujours fait avant. « Ce modèle est affreux. » Il observe le pauvre objet qui vaut cher, trop pour ce qu’il offre. « Le zoom est affreux et il a des options limitées. Ils mettent une longue liste de disponibilités dessus, mais c’est une entourloupe de la marque pour faire acheter les crétins. » Il lui jette un regard avant de lui montrer un autre modèle un tout petit peu plus coûteux. « Celui-ci est parfait pour un débutant, en plus, les objectifs sont changeables et c’est un réflex, ce qui est le mieux pour une meilleure qualité. Un peu complexe au début, mais on s’y fait vite. » Lorsque ça touche à sa passion, son métier, il devient une pipelette. Il se rend compte qu’il la dérange sûrement et lentement, il passe derrière elle pour s’éloigner et flâner encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyJeu 15 Jan 2015 - 23:58

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

 
—hiroki & klara —

« sayonara no ato »

Sayonara no ato • Hira 002Klara venait tout juste de finir son dernier cours de la matinée ; le temps de quelques semaines, et sur les conseils d'un professeur dont elle ne fréquentait la salle de classe que depuis quelques mois mais qui, apparemment, l'estimait beaucoup, elle avait été sélectionnée pour un projet en lien direct avec les développeurs de programmes des meilleurs appareils optiques du pays. Quand elle avait entendu parler du projet, de toute façon, la rouquine avait sauté dessus ; depuis qu'elle était à Los Angeles, elle ne jurait plus que par le travail, même si elle n'était jamais autant sortie & n'avait jamais autant fait la fête que depuis qu'elle était arrivée dans la cité des anges. Si elle craignait un peu de se laisser aller comme elle l'avait fait à Phoenix, la rousse était bien décidée à rompre la routine qu'elle avait là-bas. À force de fréquenter les profs – et surtout, un d'entre eux – elle s'était déconnectée de la réalité, des gens de son âge aussi. Elle devait... vivre, sans plus attendre rien des autres.  

Ses recherches avaient mené l'américaine dans un magasin high tech du sud de la ville ; il lui avait fallu une bonne heure pour retrouver cette adresse que Ren lui avait recommandé quand elle lui avait posé la question. Et, avec conscience et attention, elle avait commencé son affaire, inspectant les appareils photos un à un en essayant de déterminer celui qu'elle utiliserait dans les prochaines semaines, pour son projet. « Ce modèle est affreux. » Klara releva la tête : un asiatique s'était glissé près d'elle sans qu'elle ne le réalise. « Le zoom est affreux et il a des options limitées. Ils mettent une longue liste de disponibilités dessus, mais c’est une entourloupe de la marque pour faire acheter les crétins. » continua-t-il, imperturbable. « Celui-ci est parfait pour un débutant, en plus, les objectifs sont changeables et c’est un réflex, ce qui est le mieux pour une meilleure qualité. Un peu complexe au début, mais on s’y fait vite. » Il lui tendit un autre appareil, que Klara prit en main, et s'éloigna presque aussi subtilement qu'il était arrivé. Est-ce qu'il était vendeur ? Il ne portait pas l'uniforme qu'il avait vu sur la caissière, à l'entrée ; alors, comment est-ce qu'il pouvait bien en connaître autant ? La rouquine resta indécise un instant, son appareil à la main : d'un côté, elle ne le connaissait pas, ce gars, ils ne s'étaient rien demandés. Seulement, c'était lui qui avait commencé, & à vrai dire, elle ne pouvait pas cracher sur un peu d'aide. L'américaine glissa un regard vers l'asiatique qui déambulait toujours dans son rayon, et ne tarda pas à le rattraper. « Excusez-moi... Je voudrais prendre des photos de nuit, est-ce qu'il est meilleur aussi ? » se risqua-t-elle en se plaçant près de lui. Elle lui adressa un sourire gêné, ne pouvant s'empêcher de préciser. « Désolée, vous avez l'air de vous y connaître... Et puis, c'est vous qui avez commencé. »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyVen 16 Jan 2015 - 0:50

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

« Excusez-moi... » Il se retourne lentement afin de lui faire face. Il ne pensait pas qu’elle viendrait à lui parler à vrai dire, mais ça le fait doucement sourire. Il s’arrête dans son mouvement afin d’être parfaitement immobile face à elle. « Je voudrais prendre des photos de nuit, est-ce qu'il est meilleur aussi ? » Il hausse un sourcil assez surpris avant de réfléchir un peu plus. Il l’observe un peu mieux alors qu’elle reprend la parole. « Désolée, vous avez l'air de vous y connaître... Et puis, c'est vous qui avez commencé. » « Ça ne me dérange pas. » Il retourne sur ses pas pour revenir vers les appareils qu’elle regardait. Un objectif à ce prix-là pouvant rendre bien dans la nuit, c’est un peu de l’arnaque car à moins d’y mettre un certain montant, elle ne trouvera rien de très satisfaisant. Du moins, pas à sa vue de photographe exigeant. Il s’arrête devant un modèle et l’attrape pour lui montrer. « Celui-ci est dans vos prix je pense, et il peut faire d’excellentes photos de nuit, si on a l’objectif adapté, cependant, il coûte relativement cher. » Il lui pose délicatement dans la main avant de la regarder. « Je ne sais pas si c’est pour un projet ou pour vous, mais je l’ai cet objectif, je pourrais te le prêter. » Il ne la connait pas, c’est vrai, cependant, il a envie de revenir à ses anciennes valeurs. Faire le bien autour de lui autant qu’il peut, reprendre goût à la vie, essayer simplement de voir les choses différemment et tendre la main lorsqu’il le peut. C’est ce que bouddha enseigne non ? Il secoue doucement sa tête et fouille dans son sac en bandoulière afin d’y trouver une de ses cartes. « Je suis photographe en fait. Ça explique un peu tout je crois. » Un rire léger lui échappe avant qu’il ne jette un regard dans les alentours. « Je ne sais pas si tu veux faire des photos de qualité ou avec une précision malgré tout, mais un seul appareil ne suffira pas. ça serait bien que tu aies des parasols et des réflecteurs de lumière avec quelques lampes. » Il sera professionnel jusqu’au bout, quoi qu’on en dise.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyVen 16 Jan 2015 - 2:00

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002Alors qu'elle s'était attendue à se faire envoyer bouler – c'était apparemment de coutume, dans cette ville remplie de célébrités – Klara fut agréablement surprise de constater un sourire se dessiner sur les lèvres de son interlocuteur alors qu'elle lui demandait de l'aide. « Ça ne me dérange pas. » Il fit volte-face pour revenir sur ses pas et elle le suivit docilement. « Celui-ci est dans vos prix je pense, et il peut faire d’excellentes photos de nuit, si on a l’objectif adapté, cependant, il coûte relativement cher. » La rousse reposa l'appareil qu'il lui avait donné un peu plus tôt pour prendre celui qu'il lui tendait maintenant. « Je ne sais pas si c’est pour un projet ou pour vous, mais je l’ai cet objectif, je pourrais te le prêter. » « C'est pour un projet, pour la fac. » commença-t-elle avant de se mordre la lèvre inférieure, un peu gênée par la proposition du jeune homme. « Mais je voudrais pas t'amputer d'un appareil... » Grâce à ses parents, l'argent n'avait jamais été un problème pour elle, et elle savait que lorsqu'il serait temps pour elle de se lancer dans sa carrière, elle serait parfaitement capable de subvenir à toutes ses envies. L'argent n'était pas un problème. « Je suis photographe en fait. Ça explique un peu tout je crois. » Et apparemment, le matériel n'en était pas un pour lui. Klara saisit la carte qu'il lui tendait et la lit pendant qu'il lui parlait. « Oh, ça explique que t'en saches autant. » dit-elle en souriant, avant de glisser la carte entre deux de ses doigts pour continuer à inspecter l'appareil qu'elle avait entre les mains. « Je ne sais pas si tu veux faire des photos de qualité ou avec une précision malgré tout, mais un seul appareil ne suffira pas. ça serait bien que tu aies des parasols et des réflecteurs de lumière avec quelques lampes.  » Klara releva un regard un peu perdu vers l'asiatique : de toute évidence, elle n'avait vraiment qu'une connaissance lambda en photographie. « Oh, d'accord... Je n'ai rien de tout ça. » rit-elle avant de se gratter la tempe. « En fait, je suis étudiante en informatique, je dois créer un programme qui optimisera le rendu des photos, automatiquement et individuellement – je dois prendre des photos de jour, de nuit, à l'intérieur, … Du coup, plus performant est l'appareil, meilleur sera le rendu quoiqu'il arrive. » expliqua-t-elle rapidement, ne voulant pas ennuyer le jeune homme avec des considérations informatiques qui, elle le savait, avaient tendance à ennuyer les non-initiés.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyVen 16 Jan 2015 - 8:29

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

« C'est pour un projet, pour la fac. Mais je voudrais pas t'amputer d'un appareil... » « Oh ne t’en fais pas pour ça. » Il en a tellement de toute façon et puis, si c’est pour aider, il peut bien faire ça non ? De toute façon, il se met à la place de la demoiselle et se dit que s’il était à sa place, il aurait aimé qu’on puisse l’aiguiller comme ça par moment. Il pense à lui remettre sa carte avec son nom et son numéro dessus pour qu’elle sache qui il est ce qu’il fait. « Oh, ça explique que t'en saches autant. » « Hn. » Il hoche la tête tout en souriant doucement avant de balayer les appareils photos du regard en se demandant ce qui serait le mieux pour elle. Il essaye alors de lui faire comprendre que pour prendre des photos de nuit, il faut avoir un peu plus de matériel que ça si elle veut que les photos aient un rendu plus net, plus pro. Enfin, ça dépend pour quoi, si ce ne sont que des photos classiques de la ville la nuit comme il fait souvent, ça lui suffira grandement, si c’est d’un personne, ça peut compliquer un peu la tâche. « En fait, je suis étudiante en informatique, je dois créer un programme qui optimisera le rendu des photos, automatiquement et individuellement – je dois prendre des photos de jour, de nuit, à l'intérieur, … Du coup, plus performant est l'appareil, meilleur sera le rendu quoiqu'il arrive. » « Oooh… » Il réfléchit avec un grand intérêt à ce qu’elle vient de dire, parce que de son point de vue professionnel, il trouve ça très intéressant à vrai dire. De une, parce qu’il connait et utilise plusieurs programmes de ce genre pour ses propres photos, mais aussi parce que c’est un projet vraiment intéressant. Il réfléchit intensément et laisse son regard se perdre dans le vide avant de la fixer de nouveau. « Et… Tu dois obligatoirement faire les photos toi ? » Il se passe la main dans sa chevelure dense avant de lui sourire. « Parce que je me disais, si tu fais des photos simples, sans le matériel nécessaire, puis des photos avec le matériel idéal et que tu compares les simples, mais améliorées avec ton programme et comparées à celles faites « professionnellement » ça peut être intéressant… Et si tu veux, je peux t’aider pour faire les photos. » Après tout, rien n’interdit dans les projets universitaires de bénéficier d’aide extérieure. Il a toujours eu le cerveau un peu en ébullition pour ce genre de choses. « Je connais cette ville par cœur, j’ai passé mon temps à la photographier de nuit. » Il sourit doucement en y pensant. « Au fait, je suis Hiroki et toi ? » Il lui tend sa main valide pour attraper la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptySam 17 Jan 2015 - 0:31

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002 Si Klara avait d'abord craint que l'asiatique se retrouverait sans appareil s'il lui prêtait le sien, la rousse eut le plaisir de découvrir que le jeune homme était photographe de profession ; de toute façon, elle ne pouvait & ne voulait pas cracher sur les précieux conseils qu'il pouvait lui apporter. Elle lui exposa donc un peu plus en détails son projet ; en fin de compte, elle n'aurait vraiment pas pu mieux tomber que sur un photographe, elle avait ses connaissances en informatique mais il fallait bien avouer que pour ce qui était de la photographie, la rousse comptait sur les compétences de l'appareil photo et de son programme pour masquer ses lacunes. «  Et… Tu dois obligatoirement faire les photos toi ? Parce que je me disais, si tu fais des photos simples, sans le matériel nécessaire, puis des photos avec le matériel idéal et que tu compares les simples, mais améliorées avec ton programme et comparées à celles faites « professionnellement » ça peut être intéressant… Et si tu veux, je peux t’aider pour faire les photos.  » Évidemment, le visage de la rousse s'illumina dès qu'il le proposa ; elle n'aurait pas pu rêver mieux, mais jamais elle n'aurait osé le lui demander sans le connaître. « Non, non, enfin elles doivent être prises pour le projet, mais rien n'empêche que je sois aidée à ce niveau-là, et pour être honnête je refuserais vraiment pas ta proposition, je n'y connais rien en photo. » Il serait inutile de nier qu'au fond d'elle, la rousse imaginait déjà la superbe note qu'elle allait récolter, un fait qui savait toujours la satisfaire. «  Je connais cette ville par cœur, j’ai passé mon temps à la photographier de nuit.   » « Et je suis nouvelle, là depuis quelques mois à peine, je me suis même perdue en voulant venir ici... » avoua-t-elle en riant. C'était, à vrai dire, la première fois qu'on venait lui parler comme ça à Los Angeles depuis qu'elle était arrivée. «   Au fait, je suis Hiroki et toi ?   » « Klara, enchantée. » répondit-elle aussitôt en saisissant la main que lui tendait le jeune homme, répondant à son sourire. « En tout cas, t'as vraiment de bonnes idées ! Tu photographies les paysages urbains, alors ? » reprit-elle, un peu curieuse.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptySam 17 Jan 2015 - 1:06

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

Le visage de la rousse s’illumine, visiblement, il semble avoir eu une bonne idée qui a l’air de lui plaire. C’est une bonne chose, autant pour elle que pour lui parce qu’il se dit que l’un comme l’autre, ils s’aideront. Elle l’aidera à sortir de son engrenage, il l’aidera pour avoir une bonne note, ce n’est pas si mal. « Non, non, enfin elles doivent être prises pour le projet, mais rien n'empêche que je sois aidée à ce niveau-là, et pour être honnête je refuserais vraiment pas ta proposition, je n'y connais rien en photo. » Il hoche la tête doucement, il avait bien compris qu’elles devaient être spéciales pour ce dossier et il ne voyait pas les choses autrement. « Je t’aiderai. » Il sourit doucement avant de l’observer un peu plus et de lui dire que LA, c’est un peu son territoire à lui. « Et je suis nouvelle, là depuis quelques mois à peine, je me suis même perdue en voulant venir ici... » « Oh ? » Il fait une petite moue attristée pour elle. « Je t’aiderai pour ça aussi. » Pourquoi pas après tout hein ? Lorsqu’il pense à se présenter et qu’elle fait de même, il affiche un sourire plus sincère que les autres. Klara, c’est charmant. « En tout cas, t'as vraiment de bonnes idées ! Tu photographies les paysages urbains, alors ? » Il hoche la tête doucement avant de lui prendre l’appareil qu’il lui avait collé dans les mains et de le reposer. Puis lentement, il se met à marcher vers la sortie en s’assurant qu’elle le suive. C’était décidé, il allait l’aider. « Des paysages et des portraits principalement. J’aime ce qui est vivant et naturel. D’ailleurs, tu ferais un très joli sujet. » Il sourit en coin avant de passer la porte avec elle et de se retrouver dans la rue marchande. « Tu as faim ? » Il lui montre un stand à quelque mètre. « Ils font des crêpes japonaises, c’est conséquent, mais terriblement bon. » Il aime tellement venir traîner dans Chinatown qu’il connaît le quartier par cœur. « Je vais t’aider pour ton projet…. On se verra plusieurs nuits et on fera des photos de la ville et de ce que tu veux, des simples, des professionnelles et je te donnerai mon avis de photographe sur ton programme. » Il lui sourit avant de lui tendre la main. « D’accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyDim 18 Jan 2015 - 0:56

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002 «  Je t’aiderai.  » Klara hocha la tête, toujours aussi souriante. « Merci beaucoup, c'est vraiment sympa. Presque trop, pour ici. » se permit-elle ; ouais, pour la prôneuse de paix qu'elle était, Los Angeles était une ville... magnifique mais tout de même stressante. Elle était loin de chez elle, de ses repères, et ici, jusqu'à présent, à part Ren, personne ne s'était vraiment proposé pour la faire se sentir à l'aise. «  Oh ?  Je t’aiderai pour ça aussi.  » La rousse ne put s'empêcher de rire brièvement. « Tu dois vraiment me prendre pour une grosse paumée... On pourrait croire qu'une accro à l'informatique saurait comment utiliser une app, hein. » déclara-t-elle avant de lever les yeux au ciel, amusée de la propre image qu'elle renvoyait. À vrai dire, elle n'était pas vraiment intéressée par l'image qu'elle renvoyait, elle était perdue, elle ne voyait pas l'intérêt de le nier. «  Des paysages et des portraits principalement. J’aime ce qui est vivant et naturel. D’ailleurs, tu ferais un très joli sujet.  » reprit l'asiatique, faisant de nouveau sourire la jeune femme – décidément. « Merci ! Ça doit être passionnant, en tout cas. » répondit-elle alors qu'ils sortaient du magasin. «  Tu as faim ?  Ils font des crêpes japonaises, c’est conséquent, mais terriblement bon.   » Curieuse, la rousse hocha la tête. « Oui, bien sûr ! J'ai jamais essayé. » avoua-telle.«   Je vais t’aider pour ton projet…. On se verra plusieurs nuits et on fera des photos de la ville et de ce que tu veux, des simples, des professionnelles et je te donnerai mon avis de photographe sur ton programme.  D’accord ?  » Sincèrement, c'était la situation idéale pour Klara, et ça lui donnait en plus de ça l'occasion de se faire une nouvelle connaissance. « Ça semble parfait. Je suis disponible dès que tu l'es ! - Oh mon dieu, mais ces trucs sont énormes ! » s'exclama-t-elle en voyant les fameuses crêpes qu'avait évoqué Hiroki un peu plus tôt. « Tu viens de Los Angeles ? » reprit-elle en se tournant vers Hiroki, pendant qu'on préparait leurs crêpes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyDim 18 Jan 2015 - 1:29

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

« Oui, bien sûr ! J'ai jamais essayé. » Il rit doucement tout en la regardant. « A vrai dire, je crois que peu de gens se hasardent à essayer. » Déjà, les stands de rue ont souvent mauvaise réputation (sauf quand il s’agit de hot-dog bien gras, évidemment). Mais en plus ici, à part les initiés, les gens ne cherchent pas vraiment à tenter de peur de ne pas aimer ou de tomber sur une boulette de chien, une brochette de chat, une soupe au lézard et tout un tas d’autres conneries du genre qu’il a déjà entendu à maintes et maintes reprises parce que les « chinois sont comme ça » à ce qu’il paraît. Ça le débecte d’entendre des immondices pareils. « Ça semble parfait. Je suis disponible dès que tu l'es ! - Oh mon dieu, mais ces trucs sont énormes ! » Il éclate de rire quand il l’entend dire ça. C’est la réaction typique des gens devant ce genre de crêpes et entre nous, il les comprend. La première fois qu’il en a mangé une avec sa mère adoptive, c’était comme de lui offrir un an de bonbons d’un coup. Il se penche en avant et salut poliment la vieille dame et sa fille avant de leur parler en japonais pour demander une crêpe végétalienne en espérant qu’elles aient encore assez de pâte. A son grand soulagement, c’est le cas. Il sourit doucement et se tourne alors vers Klara tout en secouant lentement et négativement sa tête. « Non, je viens d’Osaka, je suis arrivé ici à 12 ans quand on m’a adopté. » Avant, il parlait peu de son adoption aux gens qui ne connaissaient pas ses parents mais depuis la mort de Grace, il a l’impression que c’est une insulte à sa mémoire de faire ça. Il regarde alors les courses qu’il a acheté plutôt et se penche à nouveau pour demander (toujours en japonais), si elle n’aurait pas un sac plus isolant. La vieille dame lui offre un grand sourire avant de fouiller dans une ou deux caisses et de lui en donner un. Il enfile tout dedans avant d’y mettre aussi le sabre qui dépasse malgré tout et d’enfiler ça sur son épaule comme les anses sont assez larges pour le faire. « Tu viens d’où toi ? » Il l’observe sagement avant de prendre la crêpe qu’on lui tend et lorsqu’il veut payer, il se fait royalement envoyer chier. C’est toujours comme ça avec cette grand-mère. A croire qu’elle s’est prise d’affection pour lui. Il n’insiste pas car ça serait comme une insulte pour elle et à la place, il la remercie longuement en s’inclinant poliment avant de reprendre sa marche avec Klara, content d’en apprendre plus sur elle. « Oh et… on peut se voir la semaine prochaine si tu veux, tu as mon numéro de toute façon. » Il se dit que sa main supportera mieux le choc s’il la laisse tranquille encore une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyLun 19 Jan 2015 - 0:00

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002«  A vrai dire, je crois que peu de gens se hasardent à essayer.  » Dès que Klara put voir à quel point ces crêpes étaient imposantes, elle n'eut aucun mal à comprendre pourquoi certains y réfléchissaient à deux fois avant de se laisser tenter ! D'ailleurs, dès qu'elle les vit, la rousse douta d'être capable de terminer celle qu'elle prendrait. Les récentes fêtes de fin d'année où elle avait pu entraîner son estomac ne lui serviraient à rien, ce truc était massif. «  Non, je viens d’Osaka, je suis arrivé ici à 12 ans quand on m’a adopté.  » reprit Hiroki quand la rousse lui demanda s'il était natif de Los Angeles. « Oh, d'accord... » répondit-elle en hochant brièvement la tête, n'osant pas trop relancer sur le sujet – il ne semblait pas avoir de problèmes avec le fait d'être adopté (bien que, d'où elle était, Klara ne pouvait pas en savoir grand chose) mais elle savait qu'elle pouvait vite devenir indiscrète & c'était bien la dernière chose qu'elle voulait avec Hiroki, et son échange avec la femme du stand la poussa de toute façon à prendre sa crêpe en silence. «  Tu viens d’où toi ?  » « Arizona ! » répondit-elle du tac au tac alors qu'ils s'éloignaient pour marcher dans Chinatown, que Klara découvrait un peu. « Je viens de Tucson, mais j'ai fait la majorité de mes études à Phoenix. Et je suis là depuis l'été dernier à peine, alors avec l'installation, les cours... J'ai pas vraiment eu le temps de visiter. » Elle prit une bouchée de sa crêpe et leva les yeux au ciel. « Et dire que j'allais manquer ça ! » réussit-elle à articuler, du chocolat plein la bouche.  «  Oh et… on peut se voir la semaine prochaine si tu veux, tu as mon numéro de toute façon.  » La rousse glissa un doigt sur ses lèvres le temps d'avaler, avant de lui répondre. « Parfait ! Tu travailles sur quoi, en ce moment ? » reprit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyLun 19 Jan 2015 - 7:21

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

« Arizona ! » Il en aurait presque sursauté en l’entendant répondre avec autant d’enthousiasme à vrai dire. Sa spontanéité fait plaisir à voir. Elle est différente de tout ce qu’il a vécu jusqu’à maintenant, elle est une bouffée d’oxygène loin de ses soucis et de la morosité qui avait atteint son âme depuis plusieurs jours. Klara est fraîche et pétillante. Il ne pensait pas faire une si jolie rencontre aujourd’hui à vrai dire. « Je viens de Tucson, mais j'ai fait la majorité de mes études à Phoenix. Et je suis là depuis l'été dernier à peine, alors avec l'installation, les cours... J'ai pas vraiment eu le temps de visiter. » « Oh… Je peux te faire visiter ! Et sinon, ce sont des jolies villes ? » Il ne les a jamais visité. On l’a bougé de Osaka à ici et voilà tout, alors bon. « J’ai déjà vu des photos superbes de Phoenix à vrai dire, mais je me suis toujours demandé ce que ça valait réellement. » Parce qu’il ne faut pas se leurrer, les photos savent parfaitement embellir une réalité et il le sait mieux que personne. « Et dire que j'allais manquer ça ! » Il sourit tendrement en la voyant goûter cette fameuse crêpe et il fait de même avec la sienne tout en marchant à ses côtés. « Y’a tellement de bonnes choses à découvrir ici en fait. » Oh oui, tellement. Il en profite pour lui indiquer quand est-ce qu’ils pourront passer du temps ensemble pour le projet. « Parfait ! Tu travailles sur quoi, en ce moment ? » « Hm, à vrai dire je travaille comme assistant d’un des plus talentueux photographes de cette ville et probablement, de ce pays. » Il ne dit pas ça pour se venter, loin de là, il le dit parce qu’Aaron mérite ce titre bien plus que quiconque. « Alors ça veut dire : gérer un peu tout. Le matos, les rendez-vous, les clients, nos sessions… » Il lui sourit. « Mais j’adore ça et sinon, personnellement, je travaille sur une série de portraits en couleurs avec des gens qui posent sans aucun maquillage ou artifices. Dès que je peux avoir un nouveau modèle sous la main, j’en profite. » Il lui sourit. « C’est pour ça aussi que je te l’ai proposé toute à l’heure. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyLun 19 Jan 2015 - 23:00

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002« Oh… Je peux te faire visiter ! Et sinon, ce sont des jolies villes ? J’ai déjà vu des photos superbes de Phoenix à vrai dire, mais je me suis toujours demandé ce que ça valait réellement. » Klara n'aurait pas pensé être capable de sourire plus, ce fut tout son visage qui s'illumina, et elle n'eut même pas besoin de parler pour faire comprendre qu'elle aimait profondément l'endroit d'où elle venait. « C'est parfait... » répliqua-t-elle en hochant la tête. « Phoenix est plus urbaine que Tucson, mais le désert est partout. Le climat, la lumière, les gens, tout est... plus chaud, là-bas. » reprit-elle, ne pouvant pas cacher sa nostalgie. « Je te conseille vraiment d'aller y faire un tour, je suis sûre que tu trouverais ton bonheur. » sourit-elle, faisant allusion aux magnifiques photos qui pouvaient être prises sur les différents sites de ce magnifique État. «  Y’a tellement de bonnes choses à découvrir ici en fait.  » avait repris l'asiatique à propos de Los Angeles. « Et je compte sur toi pour m'en faire découvrir d'autres ! » glissa-t-elle en continuant de manger sa crêpe [ça va lui prendre la journée tranquille]. Et puis, sa curiosité l'emporta & la conversation dévia sur les travaux d'Hiroki. «  Hm, à vrai dire je travaille comme assistant d’un des plus talentueux photographes de cette ville et probablement, de ce pays. Alors ça veut dire : gérer un peu tout. Le matos, les rendez-vous, les clients, nos sessions…» « Oh...  Ça a l'air d'être beaucoup de travail... » souffla-t-elle. À vrai dire, elle était plutôt impressionnée, même si évidemment, elle se doutait qu'il s'y connaissait vraiment bien en photographie. « Mais j’adore ça et sinon, personnellement, je travaille sur une série de portraits en couleurs avec des gens qui posent sans aucun maquillage ou artifices. Dès que je peux avoir un nouveau modèle sous la main, j’en profite. C’est pour ça aussi que je te l’ai proposé toute à l’heure. » « Ha ! Si seulement toutes les gamines qui m'ont traitée de cochon pendant l'enfance pouvaient t'entendre !» Elle n'avait jamais eu de défaut physique énorme mais ses joues rondes et sa peau rose avaient suffi aux petites idiotes pour en faire une affaire d'État qui avait suivie Klara jusqu'au collège. « En tout cas, si tu poses la question, je serais ravie, même honorée d'être ton modèle. »  sourit-elle encore. « En tout cas, si tu poses la question, je serais ravie, même honorée d'être ton modèle. Mes parents m'avaient bien dit que je trouverais la gloire à Los Angeles. » reprit-elle en faisant valser ses cheveux d'un geste de la main parfaitement faux avant de partir dans un grand éclat de rire.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyMar 20 Jan 2015 - 0:11

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty

« C'est parfait... Phoenix est plus urbaine que Tucson, mais le désert est partout. Le climat, la lumière, les gens, tout est... plus chaud, là-bas. Je te conseille vraiment d'aller y faire un tour, je suis sûre que tu trouverais ton bonheur. » Elle est nostalgique comme il peut l’être d’Osaka par moment. Il comprend ça, ce sentiment étrange qui nous dit que notre cœur est ailleurs. Lentement, il penche sa tête sur le côté en essayant d’imaginer ce qu’elle vient de décrire et ça lui semble réellement beau. Il aura peut-être la chance d’y aller un jour. Peut-être que son jumeau voudra bien suivre avec lui cette folle idée de faire le tour de l’Amérique et que sur leur route, ils passeront par Phoenix. « En tout cas, si un jour j’y vais, je penserai à toi. » Parce que ça se raccrochera forcément à ce souvenir, à cette journée et surtout, à cette belle demoiselle. Il passe un peu le temps et elle lui demande comment est son travail. Du moins, il comprend la chose comme ça. « Oh... Ça a l'air d'être beaucoup de travail... » Il hoche la tête doucement. On ne peut pas dire le contraire, c’est sûr. Mais il aime tellement la photographie et puis, ça le prépare à devenir indépendant aussi. Il se hasarde à lui dire qu’il aimerait bien l’avoir en modèle. Il ne faut pas se leurrer pour comprendre que cette fille à un charme fou avec ses grands yeux et ses longs cheveux cuivrés. Klara est naturellement belle. « Ha ! Si seulement toutes les gamines qui m'ont traitée de cochon pendant l'enfance pouvaient t'entendre ! » « Hééé ? » Une bonne expression typiquement japonaise pour bien marquer sa surprise. Comment pouvait-on la traiter de cochon, sérieusement… « Les gosses sont souvent idiots. » Il a dû, lui aussi affronter bien des insultes en arrivant ici. Avec sa tête de japonais, rien n’était facile les deux premières années. « En tout cas, si tu poses la question, je serais ravie, même honorée d'être ton modèle. Mes parents m'avaient bien dit que je trouverais la gloire à Los Angeles. » « Marché conclu alors ! Tu seras mon modèle et elles hallucineront toutes de jalousie quand les photos seront exposées dans le monde entier. » Parce que oui, il en a réellement envie et lorsqu’elle éclate de rire…. Il fait de même et mon Dieu, il se sent enfin vivant depuis bien longtemps. Loin des tracas, loin des tourments, loin des zones d’ombres récentes dans sa vie d’adulte. Il a envie de la remercier, vraiment. Elle ne se rend pas compte des plaies qu’elle panse avec un simple rire. Et puis soudain, il se rend compte qu’ils sont arrivés au bout de la grande rue et il ne sait pas vraiment quoi faire, alors il mord à nouveau dans sa crêpe avant de la regarder elle. C’est tellement agréable comme nouvelle rencontre qu’il n’a pas envie de la quitter maintenant, mais il ne peut pas prétendre pouvoir rester avec elle. Elle a sûrement d’autres choses à faire et malgré tout, il ne peut pas trainer quatre heures dehors avec ses courses.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira EmptyMar 20 Jan 2015 - 22:29

avatar
Invité
Invité

Sayonara no ato • Hira Empty


Sayonara no ato • Hira 002«  En tout cas, si un jour j’y vais, je penserai à toi. » « Tiens moi au courant, je te donnerais de bonnes adresses. » avait répondu la rousse du tac au tac, ravie. Si les vraies raisons de son départ était toujours tabous pour toutes les personnes qu'elle connaissait à Los Angeles, il était clair que même si elle avait quitté son État  natal, elle l'aimait toujours autant.

Lorsque la conversation dévia vers l'idée de faire de Klara un modèle pour les photographies d'Hiroki, l'américaine ne put s'empêcher de remarquer toute l'ironie de la chose, par rapport aux filles qui, petite, n'avaient pas hésité à se moquer de son physique. « Hééé ? » avait réagi Hiroki – le regard entendu, la rousse hocha pourtant la tête.  « Les gosses sont souvent idiots. » « C'est clair...  » ne put-elle que répliquer, même si finalement, toutes ces brimades ne lui avaient pas fait grand chose, ça ne lui avait pas fait plaisir pour sûr, mais c'était loin de l'avoir atteinte au point de la détruire ! En fin de compte, elle s'en était même pas trop mal sortie, tiens. « Marché conclu alors ! Tu seras mon modèle et elles hallucineront toutes de jalousie quand les photos seront exposées dans le monde entier. » « Ça marche ! Elles vont être vertes ! » s'exclama la rousse avec humour, doutant fortement d'apparaître un jour sur une quelconque photo vraiment visible.

Après avoir marché pendant un bon moment en parlant de tout & de rien, en s'émerveillant du quartier, la rousse dut revenir à la réalité en regardant sa montre. «  Oh, merde ! Avec le temps que j'ai mis à me retrouver dans le quartier, je suis carrément en retard. » s'exclama-t-elle, sans pour autant s'empêcher de prendre une nouvelle bouchée de sa crêpe. « De toute façon tu l'as dit, j'ai ton numéro. Je t'appelle, et on prévoie de se revoir la semaine prochaine ? » Un large sourire traversa son visage. « Merci encore pour ce petit bout de chemin, et pour la crêpe, c'était vraiment sympa. » termina-t-elle. Et en quelques secondes, elle avait fait volte-face, pressant le pas pour rejoindre le bus qui la ramènerait à l'université.



—the end

« sayonara no ato »


 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sayonara no ato • Hira   Sayonara no ato • Hira Empty

Contenu sponsorisé

Sayonara no ato • Hira Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sayonara no ato • Hira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: