-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

Partagez
 

 let's be weirdos together - teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: let's be weirdos together - teddy   let's be weirdos together - teddy EmptyJeu 4 Juin 2015 - 16:18

avatar
Invité
Invité

let's be weirdos together - teddy Empty



Lachlan avait encore besoin de faire une pause, de se prendre une soirée et de sortir après la journée qu'il a eu chez les Von Bodman avec notamment le cher et tendre Charly, qui, ne s'est pas empêché une seconde de dénigrer le travail de Luke ainsi que lui-même. Sa semaine en elle-même avait mal commencé, il était arrivé en retard à un cours et puis un autre jour, il s’était brulé en faisant tombé son café, il était tombé tout court, bref un break s’imposé.
A peine arrivé dans le bar, il se dirigea vers le pub irlandais, où il commanda une bière et se fit interpellé presque immédiatement par une magnifique brune, il entra dans son jeu et la dragua, rien de bien compliqué, elle rit, lui aussi, et avec Lachlan le proverbe « femme qui rit à moitié dans son lit » était vrai, mais après un moment son regarde se tourne de l'autre côté de la salle et c'est là qu'il voit Teddy. Ah Teddy, il l’adore, à vrai dire même plus que ça, mais il ne l’avouera jamais, ses sentiments à son égard resteront au même endroit que son enfance, au plus profond de son cerveau, dans une partie qu’il ne fera pas sortir de sitôt.  Leur rencontre avait été si inhabituel, il était venu aidé la classe de théâtre pour l’apparence de la pièce mais aussi pour la lumière et elle était venu le voir en lui demandant des cours de photographie, un jeu était né par la suite, il la draguait elle jouait avec lui, mais une forte amitié c’était créé de ce jeu, et même bien plus. Il n’y a pas un jour sans un texto, ou un appel pour parler de tout et de rien, et ça, ça fait bizarrement du bien à Lachlan.

Il s’approche d’elle tout doucement, avec l’intention de le lui faire peur, elle discute avec des gens et lui il s’approche comme un prédateur, il sourit quant à la connerie qu’il allait faire, et juste avant de parler il glisse une de ses mains sur sa hanche, et rajoute « Tu traînes encore dehors toi. » avant de faire un baiser sur le front, tout doux.
Essayes de ne pas montrer tes sentiments cela ne doit pas être bien difficile pour un comédien, un maître dans l’art de camoufler tout ce qui ne va pas. Mais quand il est avec elle c’est comme si tout allait mieux ou du moins comme si tout n’existait plus, rien ne c’était passé, et il était de nouveau « normal ».  Il lui à la belle jeune femme en lui disant « Tu veux que je te laisse avec tes potes ? » lui demanda-il tout simplement, elle a peut-être pas envie de trainer avec lui ce soir, et si c’était le cas, et bien il l’a laisserait tranquille, ce n’est pas un monstre il comprend qu’on peut ne pas avoir envie de passer trop de temps avec lui. Mais au fond de lui, il espère qu’elle lui dise que non, et même qu’elle veut juste passer du temps avec lui, il serait presque romantique Mr Murdoch…. toute la nuance est sur le presque bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let's be weirdos together - teddy   let's be weirdos together - teddy EmptySam 6 Juin 2015 - 2:47

avatar
Invité
Invité

let's be weirdos together - teddy Empty

     

lachlan ♦ teddy

Let's be weirdos together
A
llongée en culotte sur le lit, devant un film d’horreur aussi choquant que la nouvelle coiffure du professeur d’art dramatique, je m’endormais, chose passablement rare. Mais de plus en plus fréquente depuis que j’étais entrée à UCLA. La vie à Los Angeles avait beau être cool et relativement trépidante, il manquait quelque chose, il manquait toujours quelque chose en fait, aucun endroit au monde ne semblait pouvoir me satisfaire. Les premiers jours, c’était toujours grisant, surprenant, intéressant, et puis les semaines passaient et l’envie de partir me reprenait. Ici ou ailleurs, je n’arrivais pas à trouver une maison. Un lieu, un espace où je voudrai rester, m’installer, vieillir. J’étais une éternelle insatisfaite, et je finissais par avoir peur de mes propres envies. Est ce que j’allais passer ma à barouder à droite à gauche ou est ce que j’allais finir par trouver une ville où je me sentirai enfin à l’aise ? Question. Bonne question. Stop. Je devais arrêter de réfléchir, déjà parce qu’à l’évidence mon cas nécessitait des mois de psychanalyse et aussi parce que chaque minute passée à monologuer mentalement sur mon futur me faisait revenir à mon passé, à mes parents et à Eliana, et ça, je refusais. L’écran de l’Iphone s’est allumé et les vibrations m’ont tiré de mes réflexions morbides, au moment même où la blonde en débardeur blanc mouillé sans soutif plus culotte/string se faisait enfin rattraper par Freddy. J’ai décroché. Dix minutes plus tard j’avais enfilé un jean, des converses et je déboulais dans le bar, celui juste à côté de l’université où tout le monde se rejoignait toujours après les cours.

Je m’ennuyais. Et j’en étais au sixième verre de whisky-coca-redbull, c’est pour dire. Une heure que la conversation tournait autour du cul du nouveau stagiaire d’art dramatique, cul que je n’avais pas eu l’occasion d’apprécier. Une heure donc à parler de quelqu’un que je ne connaissais pas. Aucun intérêt. Déjà en temps normal parler des autres c’était pas tellement mon truc, parler tout court c’était pas tellement mon truc, j’étais plutôt le genre à faire qu’à dire. Je m’étais laissée aller à regarder les lumières de la rue à travers la fenêtre quand j’ai senti cette main sur ma hanche et cette voix que je connaissais si bien couler dans mon oreille. Lachlan. Merci. Merci, merci, merci. « Tu veux que je te laisse avec tes potes ? » J’ai ravalé de justesse un non un peu trop précipité, qui, d’après ma tante, pouvait vexer, parce que, règle numéro un en société : ne jamais montrer que l’on s’ennuie. Et règle numéro deux, ne pas être attirée par le garçon qui t’enseigne plus ou moins la photographie et avec qui tu passes trop de temps. Sur ce point là, j’étais, je pense, en train d'enfreindre la règle. Un autre sujet auquel j’évitais de penser. Penser c’est mal. « Surtout pas » J’ai chuchoté, droit dans le creux de son oreille et j’ai presque hurlé le reste de la phrase « Doch ! Comment ton oncle ? Ca va pas. Ca se voit que ça va pas. T’as besoin d’en parler. T’as besoin d’air. Je t’accompagne. » J’ai attrapé mon portable posé sur la table, lancé un bref signe de main au petit groupe et je l’ai attrapé par le bras en le tirant vers la foule, vers la sortie, ou l’entrée ça dépend comment on voit les choses. « On s'en va vite » Dehors, je respire enfin. « Tu viens de donner vie à la définition de tomber à pic, tu le sais ça ? Merci, j'en tomberai presque amoureuse de toi » Je l’adorais, Jésus, je l’adorais, tous les jours et ce soir, encore plus. Lui, ses blagues nulles, son sourire, ses yeux, son mystère et tout le reste. Je l’embrasse sur la joue et lui lance un sourire espiègle. « Maintenant on va acheter à boire, trouver un toit où grimper et tu vas me raconter comment va ton oncle imaginaire atteint d’un cancer du pancréas ». Ma soirée commençait enfin, même si, j'aurai raisonnablement dû m'éloigner de Lachlan parce que les choses commençaient à irrémédiablement m'échapper et que j'en étais arrivée à avoir peur de lui, et de l'état d'esprit dans lequel j'étais quand il était dans les parages. Mais j'étais  déraisonnable, malheureusement.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let's be weirdos together - teddy   let's be weirdos together - teddy EmptySam 6 Juin 2015 - 21:21

avatar
Invité
Invité

let's be weirdos together - teddy Empty

Dès qu'il vit Teddy, c'était comme s'il savait que sa soirée allait être beaucoup mieux que prévue. Les deux s'amusent tout le temps, après il en faut peu pour occuper / amuser Luke. Elle semblait être ailleurs quand il alla vers elle, comme si la conversation que ses potes avait n'était pas pour elle, alors cela lui fit surement du bien de voir le doux et souriant visage de monsieur Murdoch, il lui demanda si elle voulait qu'elle le laisse afin qu'elle reste avec ses potes, mais sa réponse négative fit apparaitre un large sourire, et ce qu'elle dit après, ne le surprit même pas. Il fit une mine triste, comme si elle disait la vérité afin que son groupe adhère au mensonge, et elle le tira jusqu'à la sortie, il sourit encore une fois quant à son rajout "seulement 'presque' je suis vexé." dit-il, elle l'embrassa sur la joue et il sourit la regarda avec des yeux presque pétillants. " Bonsoir, mademoiselle Wadleigh" Ils commencèrent à marcher.
" Dis-moi, tu comptes me faire l'amour jusqu'à l'aube j’espère pour ... me consoler bien sûr, parce que tu sais mon oncle a un cancer et tout ... " il sourit encore une fois, presque fier de sa blague, est-ce qu'il venait de faire une vraie proposition, ouais c'est ça, mais bien sûr, cela allait paraitre comme une blague même si au plus fond cela ne le dérangerait pas, regardez Teddy, elle est juste sublime. Ils marchèrent alors jusqu'à une supérette ouverte H24, et Luke prit presque la première bouteille qu'il trouve, de la Tequila, et un paquet de chips, parce que boire donne faim, il paya et retrouva alors la belle blonde. " Ça te va j’espère ". Ils recommencèrent à marcher tout en regardant les bâtiments afin de trouver un toit où allait prendre refuge. "Ça va sinon?" lui demanda-il simplement, et puis il repéra un immeuble qui connait, avec un toit accessible, il regarda la belle Teddy, lui prit la main et l’emmena en courant vers le bâtiment, ils entèrent et prirent l'escalier jusqu'au dernier étage où une porte en fer les attendait, ainsi qu'un sublime toit, sans cailloux en plus, bref le paradis, et il donnait sur un parc, ce qui rendait vraiment la scène parfaite. "On va être bien là, tranquille pour faire tout pleins de bêtises" dit-il en faisant un clin d’œil, et puis il s'approche d'elle. "Je crois que .... ... je t'ai sauvé d'une soirée de merde quand même". Il avait fait une petite pause comme pour faire du suspense, ou pour lui faire penser qu'il allait faire une déclaration d'amour ou quelques choses dans ce genre et du coup il rit doucement avant de s'asseoir par terre et de soupirer presque de bonheur. Il ouvrit la bouteille et bu une gorgée avant de la passer à Teddy "S'il arrive quoi que ce soit à mon oncle ou ma grand-mère, je vais tout te mettre sur le dos, tu m'auras porté malheur" il rit encore, il ne rit jamais autant qu’avec Teddy, il se sent vraiment lui-même avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: let's be weirdos together - teddy   let's be weirdos together - teddy Empty

Contenu sponsorisé

let's be weirdos together - teddy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
let's be weirdos together - teddy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser