Partagez
 

 Don't want to be a loser anymore • Aley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyJeu 4 Juin 2015 - 21:24

avatar
Invité
Invité

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Retrouver Alex, je ne pensais qu’à ça, surtout après cette soirée absolument pourrie. Enfin non, pas totalement. Lola était un délice, franchement, je crois qu’on avait juste pas eu de chance elle et moi avec notre soirée. Mais ça n’avait rien à voir avec elle, c’était juste… juste que la soirée avait prix un tournant totalement désespérant, comme si on avait un mauvais karma pour ça. Je ne sais pas vraiment. Finalement, le taxi me dépose dans un coin encore accessible à la route et je regarde autour de moi avant de regarder les coordonnées qu’il m’avait envoyées et de les rentrer dans le GPS de mon téléphone afin de pouvoir me diriger… Du moins, jusqu’à ce que la 4G ne me lâche comme une belle chieuse. Aish… Allez Taewon, suis ton instinct, tu as toujours su bien le faire non ? Oui, alors hop ! Je regarde le ciel un moment. Il m’a fait quoi exactement ce connard de dindon beau gosse pour que je finesse accro comme ça hein ? Il est le premier à m’avoir mis à l’amende comme ça et rien que de penser à lui, je souris comme un abruti. Sagement, je continue de marcher jusqu’en haut de la colline avant de voir une silhouette se dessiner et m’approcher de lui pour le regarder longuement avant de m’arrêter à un mètre de lui. Allez viens… viens m’embrasser, me montrer que je t’ai manqué… que tu as pensé à moi ce soir, comme j’ai pensé à toi.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyJeu 4 Juin 2015 - 23:59

Alexander H. Moon
Alexander H. Moon
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 07/01/2015
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Ji Chang Wook
Crédit avatar : feu ardennnnt
Messages : 288
Nationalité / origines : Américain. Origines sud-coréennes (enfin, c'est un faux passeport, mais est-ce important le préciser? Ca passerait mal, quand même, "corée du nord", sur les papiers...)
Situation : C'est compliqué
Etudes/études passées : Médecine
Job/Métier : Infirmier scolaire / Espion Nord-Coréen
Adresse de résidence : Downtown, quartier de Chinatown avec sa chienne Gaïa
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Teru
Voir le profil de l'utilisateur

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Je sais qu'il viendra. La soirée avait été plutôt agréable, bien que voir Liam m'avait grandement surpris. Il y a un temps, lui aussi m'avait troublé sans que je comprenne pourquoi... mais aujourd'hui, j'arrivais mieux à mettre des mots sur ce que j'avais ressenti face à lui à l'époque. C'est drôle... je n'aurais jamais pensé que ça pouvait être ça... mais je ne voulais pas le penser, aussi, certes. Quoi qu'il en soit, l'envie était partie, il ne m'intéressait plus, ça s'était ressenti tout à l'heure, je ne le voyais que comme un ami, au final. Une fois le rendez-vous terminé, j'avais donc finis par raccompagner le jeune homme chez lui, puis m'étais dirigé jusqu'à cette petite colline pour mon entrevue nocturne avec Danny, veillant bien à ce qu'il n'y ait personne dans les alentours pour nous espionner. Pas envie d'avoir un nouvel article en ligne à notre sujet, urgh... enfin bref.

Je m'étais donc allongé sur une grande couverture militaire installée au sol pour attendre tranquillement mon invité, les yeux fixés sur le ciel magnifiquement bien étoilé grâce à la faible pollution lumineuse des lieux. Ah... la nuit, c'était passionnant. Effrayant, mais passionnant, je m'y sentais vraiment plus à l'aise qu'en journée, parce que je pouvais être moi-même ou presque. Et ce soir, qui serais-je, exactement ? À quel point avais-je envie de me dévoiler ? Ce type me faisait peu à peu perdre mon sens des priorités... j'étais à deux doigt de lui dévoiler mon prénom, par exemple, parce que je voulais qu'il puisse m'appeler comme ça librement... et c'était parfaitement, PARFAITEMENT inconscient comme idée.

Perdu dans mes constellations, j'entendis finalement des bruits de pas qui attirèrent mon attention et me poussèrent a me rasseoir. Il était là, il était venu.

Lentement, mes yeux se déposèrent sur les siens pour l'observer en silence et juste profiter de la joie de le voir ici. Oui, j'étais vraiment heureux de sa présence. Tu es là... tu as répondu. C'est toi que je voulais voir, ce soir, le sais-tu ? Sans rien dire, je poussais sur mes jambes pour me relever, puis m'approchais du jeune homme jusqu'à me mettre à sa hauteur, avant de lui sourire avec plus d'enthousiasme que je l'aurais voulu. Ma main gauche se glissa ensuite dans sa nuque, puis je le tirais purement et simplement vers moi pour le coller à mon corps, faisant ainsi comprendre à je ne sais trop quel rival invisible que je ne le céderais à personne. Nouvelle caresse dans la base de ses cheveux, nouvel échange de regard, et puis je finis par venir l'embrasser suffisamment intensément pour ne pas avoir à lui dire avec des mots qu'il m'avait manqué.
code by Silver Lungs



And the heat and the shouting, and my heart is pounding, and my eyes are burning, and suddenly everything, everything is... Quiet... Like silence, but not really silent... Just that still sort of quiet






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyVen 5 Juin 2015 - 0:47

avatar
Invité
Invité

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Oh Alex… J’en frissonne comme un abruti juste en voyant ton sourire. C’est le premier sourire sincère que tu m’offres parce que tu veux vraiment le faire. Tu t’en rends compte au moins ? Je ne crois pas, sinon, tu le rangerais bien vite n’est-ce pas ? Je vois dans ses yeux, je vois qu’il est content de me voir, et ça me fait sourire. Oh Alex, qu’est-ce que tu  es en train de me faire hein ? Je sais qu’on va droit dans le mur tous les deux, mais j’ai accepté depuis longtemps que mon expérience terrestre serait courte, si elle peut être un peu exceptionnelle parce que t’es là, alors ça me va. Vraiment. Je frissonne quand sa main glisse jusqu’à ma nuque et je penche légèrement la tête sur le côté, charmé, sans avoir encore sorti mes mains de mes poches. Je t’ai manqué. Je le sais. Mon corps contre le sien et je deviens fébrile pour enfin lui attraper dans un beau sourire. Il est à moi. Ventes aux enchères ou pas. Il est juste à moi. Une caresse et je fonds en fermant à nouveau mes yeux. Oh diantre, vile démon, perversion infinie, qui es-tu, être de désir qui pourrit de façon divine, mes réflexions les plus profondes et les plus raisonnées ? Je crois que tu me perds dans les limbes obscurément lumineuses du néant de l’Amour. Celui qu’on refuse de connaître, mais avec lequel on adore s’acoquiner d’ordinaire. Tu m’y plonges de tout mon être et sans aucune restriction. Je devrai t’interdire de le faire ; cependant, je n’en ai ni le désir, ni la force. Je suis bien dans tes ténèbres, doux corbeau de Dieu.

Ton baiser, je m’y noie.
Mon baiser, tu y crois.

Je n’ai pas envie de parler ce soir. Je crois que c’est inutile lorsqu’on ressent des choses aussi fortes. Personne aux alentours, aucune présence pour nous surveiller, nous interrompre. Je dois lui dire que Conner va partir de la maison ? Ça serait mieux, ça lui montrerait que j’ai un peu de sérieux dans la panse et dans le cœur. « Il va bientôt s’en aller. » Je sais qu’il comprendra. Finalement, quelques paroles ne sont pas de trop durant cette nuit intime. Je laisse mon regard s’attarder dans le sien avant de sourire. Tu comprends ? Tu comprends que je ne veux que toi et que je ne veux être qu’à toi. Dis-moi que ça te parle.

Dans une impulsion, je le pousse pour qu’il se retrouve assis sur la couverture avant de me laisser tomber sur son corps afin d’être assis face à lui et de venir caresser à nouveau sa joue, puis ses lèvres et je reviens l’embrasser avec une passion dévorante. C’est un beau baiser, plein de sens. Tu les comprends ? Ne m’abandonne pas d’accord ? Donnes-nous une chance, même si c’est pour quelques jours, quelques semaines, quelques mois, peut-être quelques années, laisse la mort ou la vie nous séparer, mais toi, ne le fais pas, d’accord ? Je retire sa veste, défais sa chemise, sans même décoller mes lèvres des siennes pour y gémir sensuellement.

Oh Alex… que deviendrons-nous ?
En peu de temps, tu m'as rendu fous.

Embrasse-moi encore, fais-le comme cette fameuse nuit. Caresse-moi, je t’en prie.

Finalement, je m’arrête entre deux halètements, souriant comme un benêt tout en l’observant. « Juste nous… » Je le murmure faiblement avant de reprendre ses lèvres entre les miennes. Je suis heureux ? Je crois. Il me semble même que je suis amoureux. C’est comme ça non ? Je crois. Divin univers, j’ai découvert une nouvelle drogue et comme elle est douce.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyLun 15 Juin 2015 - 16:44

Alexander H. Moon
Alexander H. Moon
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 07/01/2015
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Ji Chang Wook
Crédit avatar : feu ardennnnt
Messages : 288
Nationalité / origines : Américain. Origines sud-coréennes (enfin, c'est un faux passeport, mais est-ce important le préciser? Ca passerait mal, quand même, "corée du nord", sur les papiers...)
Situation : C'est compliqué
Etudes/études passées : Médecine
Job/Métier : Infirmier scolaire / Espion Nord-Coréen
Adresse de résidence : Downtown, quartier de Chinatown avec sa chienne Gaïa
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Teru
Voir le profil de l'utilisateur

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
« Il va bientôt s’en aller. » Voila la première chose qu'il avait à me dire... 'il' va bientôt s'en aller, son colocataire L'avait-il chassé ? Conner avait-il pris la décision seul ? Qu'est-ce que ça signifiait, exactement... ? Que cette tête de bois avait fait de la place dans sa vie pour m'en accorder une plus grande? Dis-moi, Danny... ? Tu étais sérieux à ce point, à notre sujet ? Est-ce que je t'ai manqué, ce soir ? J'ose croire que oui, c'est tout du moins ce que ses yeux me communiquaient. Doucement, je m'assis donc sur le sol, sans le lâcher du regard, puis enroulais mes bras autour de son corps lorsqu'il se posa face à moi. Il était.. beau. Tellement beau. C'est ça, j'ai le droit de le penser ? On allait me punir... mais j'avais tellement de mal à lui résister, surtout qu'il insistait à un point inimaginable pour établir le contact entre nous, malgré les interdits, que finalement, voila que je l'avais invité ici. C'était intime... on ne nous embêterait pas, et puis j'aimais plus que tout avoir le ciel pour seul toit au-dessus de ma tête. Un baiser. Un second. Je l'aidais à retirer ma veste que je posais un peu plus loin avant de faire pareil avec la sienne, passant ensuite mes mains dans sa nuque et sur la peau de sa taille. Qu'avait-il provoqué... ? Pourquoi y avais-je répondu ?

Que fait-il de nous ? Qui fait-il de moi ? Je crois que je n'avais encore jamais été envahi par ce sentiment qu'on appelait communément l'amour, sauf peut-être pour ma soeur. Oui, si être prêt à tuer et à mourir pour quelqu'un constituait la définition de ce mot, alors oui, elle avait tout mon amour. J'acceptais d'être un monstre pour elle, le cauchemar de certains, même au sein de ma propre famille, mais le ferais-je pour Danny ? Pas pour le moment, bien sûr que non. Il gagnait en importance dans ma vie, néanmoins... et je me demandais jusqu'où ça pourrait aller. Je me demandais si un jour, il y aurait une scène particulière entre nous qui resterait gravée dans ma tête, après que nous ayons partagé un 'je t'aime', yeux dans les yeux. Je ne l'aimais pas encore suffisamment pour ça... ma méfiance à son égard restait pourtant active... c'était normal, n'est-ce pas ? Rien de personnel, j'étais conditionné à ne pas accorder ma confiance, conditionné à agir uniquement en fonction de mon instinct de survie et de mon éducation militaire, face à l'étranger. Heh... et pourtant, regardez à quel point ce type me l'inhibait. Regardez comment je me fondais dans ses bras, comment je finissais par l'embrasser avec envie sur les lèvres, dans la nuque, autour des clavicules. Son odeur m'était agréable, son goût aussi. J'aimais ses regards, ses petits sourires malicieux et à la fois agaçants, j'aimais son intelligence. J'aimais ses yeux clairs, j'aimais... sa liberté. Il était comme un oiseau volant au-dessus de ma tête et me rappelant chaque jour qu'en détournant juste un peu le regard des chaines à mes pieds, je pouvais apercevoir le ciel, juste là, tout proche, moi aussi. « Juste nous… » Un tout petit sourire m'échappa à ses paroles. Oui, c'était juste nous. Nos vrais nous, que personne d'autre n'avait besoin de connaître. C'était juste nous sur cette colline, c'était juste nous, loin de la Corée. « Juste nous. » Je passais mes deux mains dans ses cheveux, tendre malgré mon feu intérieur, avant de défaire sa chemise, puis de caresser son corps de mes mains et de mes lèvres, le poussant finalement à s'allonger sur le dos, afin que je puisse avoir un bon accès à toute sa silhouette. Et... et après tout, c'est moi qui l'avais invité ici... je me devais de lui donner une réponse appropriée à toutes ces semaines d'hésitation... prendre soin de ses sens.

'Je veux bien de toi dans ma vie, je veux bien prendre le risque.'


code by Silver Lungs



And the heat and the shouting, and my heart is pounding, and my eyes are burning, and suddenly everything, everything is... Quiet... Like silence, but not really silent... Just that still sort of quiet






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyMer 17 Juin 2015 - 11:34

avatar
Invité
Invité

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Nous avons déjà fait l’amour. Oui. On l’a déjà fait. Mais ce soir, tout a changé. L’autre fois, il y avait mis toute sa frustration et sa colère de me vouloir et de se découvrir. Cette fois, il le fait parce qu’il en a envie. Il amorce les gestes, il commence les choses et je fonds sous ses baisers, sous ses caresses. Oh Alex, perds-moi encore dans nos ténèbres. Je veux bien ne plus voir la lumière, comme ce soir si c’est pour être infiniment bien comme ça. Un gémissement m’échappe, un frisson, puis un sourire. Il est un amant parfait. Parfait parce qu’il laisse la passion l’envahir et tout devient plus magique. Les sentiments sont là ? Je ne sais pas encore. Au début, je l’ai voulu par défi envers moi-même, maintenant, je le veux parce qu’il est lui et… parce que je veux être avec lui. Est-ce que c’est de l’amour ? Je ne sais pas. J’ai oublié ce sentiment le jour où elle a été torturée et tuée. J’avais décidé de ne plus aimer, de ne plus souffrir, mais Alexander effondre tout ça avec ses sourires, ses attentions et son envie de moi. Quoi que j’en dise, je suis jaloux quand quelqu’un l’approche, j’ai envie de le rejoindre chaque nuit, de briser les murs pour que nos appartements ne fassent plus qu’un. Oui, je crois que je tombe amoureux, et ça me fait autant peur que plaisir je crois. Surtout avec un homme comme lui. Me rejettera-t-il violemment pour ne pas que les autres s’en aperçoivent ? Si ça arrive, ça fera mal en tout cas.

J’aime quand on fait l’amour, j’aime sa peau contre la mienne, j’aime ses muscles, j’aime son corps, sa façon d’embrasser, de me toucher. C’est la première fois que je fais ça dans un endroit pareil, mais c’est assez romantique. Moi qui déteste ça d’ordinaire, là, je ne peux m’empêcher de sourire longuement. L’extase arrive, je griffe son dos, agrippe ses cheveux, l’embrasse avec une passion de jeune amoureux. C’est si bon. Mon nez vient caresser le sien dans un sourire alors qu’il se détend enfin après sa jouissance. Je caresse sa joue doucement. Cette fois, il reste un peu contre moi et ça fait un bien fou… « Alex… » Je pose ma tête sur son torse doucement tout en caressant sa peau. « Le jour où je compterai vraiment pour toi…. Dis-moi ton vrai prénom. » Je crois que ça sera encore plus fort qu’un je t’aime potentiel. De toute façon, je pense qu’il n’est pas du genre à dire ces choses-là, mais rien que d’avoir une vérité sur lui…. Ça prouvera beaucoup de choses pour moi. J’aimerai poser des questions, pas pour l’obliger à parler, mais pour savoir contre qui je devrai éventuellement me protéger. Il doit être embourbé dans une histoire sordide ou compliquée. J’embrasse son épaule, puis son cou avant de caresser ses lèvres. « On passe la nuit ensemble ? » Ici ou chez lui, chez moi, peu importe… Je veux rester avec lui.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyDim 21 Juin 2015 - 23:33

Alexander H. Moon
Alexander H. Moon
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 07/01/2015
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Ji Chang Wook
Crédit avatar : feu ardennnnt
Messages : 288
Nationalité / origines : Américain. Origines sud-coréennes (enfin, c'est un faux passeport, mais est-ce important le préciser? Ca passerait mal, quand même, "corée du nord", sur les papiers...)
Situation : C'est compliqué
Etudes/études passées : Médecine
Job/Métier : Infirmier scolaire / Espion Nord-Coréen
Adresse de résidence : Downtown, quartier de Chinatown avec sa chienne Gaïa
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Teru
Voir le profil de l'utilisateur

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Imbécile. Pauvre imbécile profond, mais qu'est-ce que tu fais ? Qu'est-ce que tu crois être en train de faire, hein, Alex ? Ca y'est, t'as rencontré quelqu'un qui est parvenu à ouvrir l'une de tes portes et qui te ressemble un peu, alors tu vas te laisser tomber dans ses bras ? C'est pas ça ta vie, c'est pas ça ton objectif, c'est pas... envisageable dans cette réincarnation-ci sur Terre, t'es pas là pour te laisser aller aux sentimentalisme. Pense à Ji An. Tu crois qu'elle va bien, là-bas, enfermée seule sous le joug d'un gouvernement qui vit encore au moyen-âge et lui fait dieu sait quoi ? C'est ça que tu veux, l'oublier et l'abandonner à son sort ? C'est ça que tu veux, après être arrivé aussi loin pour elle ? Baisser les bras pour... Lui ? C'est qui, hein ? C'est qui pour toi ? Qu'est-ce qu'il a fait pour toi ? Rien ! Et tu te débrouilles très bien tout seul. Pars, barre-toi, déménage, impose la distance entre vous, j'sais pas, moi, fais quelque chose avant qu'il soit trop tard, parce que quelqu'un va finir par mourir à cause de ça et tu le sais ! Et c'est un homme, bon sang. C'est contraire à la nature, c'est dégoûtant.

Mais mettre fin a des vies, c'est tout aussi dégoûtant, non ? Alors pourquoi est-ce que tu me juges ? Qu'est-ce que tu sais de plus que moi, Sunwoo ? Tu penses comme ça parce que tu as peur de tout. Tu n'es pas fatigué, un peu ? N'est-ce pas éreintant de mordre tous ceux qui s'approchent de trop près, à la longue ? Si... oh, si... mais il faut atteindre l'objectif en priorité, n'est-ce pas ? Je le garde en vue, je te le garantis... il est toujours présent, il le restera toujours, ne t'en fais pas. On peut se détendre un peu, non ? Juste... juste un peu... « Le jour où je compterai vraiment pour toi…. Dis-moi ton vrai prénom. »

Je fixais longuement le ciel en examinant sa demande. La façon dont il avait posé son ordre laissait supposer qu'on était en voie d'entrer dans une relation sérieuse. Le jour où il compterait vraiment pour moi. Arriverait-il, ce jour ? Je crois être une forteresse face à cette probabilité, malgré mes hésitations.

Et puis après, je me dis que c'est moi qui l'ai invité ici. Je me contredis tellement...

Je peux te faire du mal, Dan'. Tu comprends ça ? Je peux te faire du mal, directement, mais surtout indirectement.

Soupirant doucement, je déportais lentement mon regard sur le sien pour l'observer me caresser les lèvres, puis fronçais légèrement les sourcils face à ses yeux brillants d'intelligence. Il faudrait que j'arrête d'hésiter et de danser d'un pied à l'autre, mais... c'est vraiment dur, je suis tiraillé entre deux pôles depuis quelques semaines et je ne sais pas où se situe la bonne chose à faire. « On passe la nuit ensemble ? » Un tout petit sourire se dessina mon visage redevenu sérieux bien trop vite après la fin de cet agréable moment passé ensemble, puis j'allongeais un bras pour attraper un pan de la couverture pour la rabattre sur son corps. « Hn nh... » Je clignais des yeux, en pleine réflexion, caressant pensivement ses clavicules. « Taire tout ce qui se passe entre nous, combien de temps en es tu capable ? » SI tu réponds honnêtement, je serais à toi, tu seras à moi et ça ne concernera que nous. Oh, j'ai l'air tellement... éloigné de mes sentiments, lorsque je parle comme ça, mais tu sais, Danny... Taewon, je suis déjà trop attaché à toi pour que ce soit acceptable. Tu es juste en train de parler d'apprivoisement à un loup et c'est contre sa nature.

Il est beau, comme ça... je l'ai déjà soulevé, au fait?

code by Silver Lungs



And the heat and the shouting, and my heart is pounding, and my eyes are burning, and suddenly everything, everything is... Quiet... Like silence, but not really silent... Just that still sort of quiet






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyLun 22 Juin 2015 - 0:07

avatar
Invité
Invité

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Il ne répond pas. Ça ne m’étonne pas, je crois qu’il se demande ce qu’il va me dire ou ce qu’il va faire de ça, mais il ne me répond pas. C’est frustrant, mais je dois juste ignorer la chose. Alex est comme ça. J’aurai une réponse sur 5 à mes attentions, que je le veuille ou non. Je le sais parce que normalement, c’est moi qui suis comme ça pour créer le manque chez l’autre. Le pire, c’est qu’il ne fait pas exprès. Je sais qu’il hésite encore, qu’il doute, qu’il doit se demander ce qu’il fout ici. Alex, tu me trouves dégoûtant quand on fait l’amour ? Tu imagines une femme parfois ? Tu me caches aussi parce que je n’en suis pas une ? J’aimerai savoir, mais je sais qu’avec ce genre de personnage, poser des questions n’amènent rien de bon à l’équation. Il va se braquer et partir. Je ne veux pas qu’il parte. Aussi douloureuse qu’elle sera, je veux faire marcher cette relation. C’est sans doute le fait qu’elle soit dans l’interdit qui me fascine autant, ou lui, je ne sais pas, mais dans tous les cas, j’aime ça.

Je le laisse poser la couverture sur mon corps nu sans même en avoir eu le besoin ou la demande. Il veut me cacher de qui ? Et puis, je ne suis pas frileux. Il a un air si sérieux. Trop sérieux, mais je ronronne à sa caresse sur mes clavicules alors que mes doigts parcourent son torse d’une façon absolument négligée, sensuelle. J’aime son corps. J’aime les hommes autant que les femmes et je le dis sans honte, j’aime son corps, sa façon de me faire l’amour, son côté loup sauvage, son attractivité. J’aime trop de choses en lui, moi qui ne voulais plus aimer.

« Taire tout ce qui se passe entre nous, combien de temps en es-tu capable ? » Encore une question trop sérieuse, encore une demande presque impossible. Alex, je dois te prouver quoi pour que tu lâches prise ? « Aussi longtemps que ma raison prendra le pas sur la passion. » ça lui suffit ? « J’ai bien tenu 8 ans sans dévoiler ma vraie identité. » Je ne suis pas un chaton, j’ai jamais été un chaton. Je me redresse pour le fixer intensément. « Je sais que j’ai un gros passé de joueur, je le suis, mais c’est différent avec toi, je sais pas pourquoi. » J’enfile mon boxer pour me sentir plus libre. C’est stupide. S’entourer d’un vêtement pour éprouver un sentiment de liberté alors que la nudité entraîne une gêne. « Je sais pas quoi faire ou quoi dire pour que tu arrêtes de te méfier de moi. » Je regarde la ville dans un soupir. « Je suis pas une menace… » Je l’ai été, mais c’est fini. « J’ai trahi une fois… par nécessité. » Je masse mon visage, prêt à tout lui raconter. Il comprendra comme ça.

« Quand j’ai eu 13 ans, je suis rentré dans un gang. C’était facile, fascinant… dès mes 15 ans, ils m’ont appris à faire les pires choses parce que le boss m’aimait bien. J’avais que eux. Mes parents n’étaient plus des parents… et là, j’existais, j’étais bon dans quelque chose. J’ai eu une copine. Elle voulait faire des études, devenir une bonne personne. Elle a voulu quitter « la famille » mais… à la place, ils ont voulu la punir. Tortures, viols… ils ont fini par l’achever devant moi. Personne ne savait pour nous, parce qu’on ne doit pas toucher aux filles du gang. » Je baisse les yeux. « Je les hais haïs si fort… que je suis parti dénoncer tout le monde. » Et dans un sourire triste, je le regarde. « Tu sais c’que ça veut dire hein ? Si je refous les pieds là-bas, j’aurai sûrement le même traitement qu’elle par ceux qui sont déjà sortis. Ma tête doit être mise à prix. Los Angeles, c’est mon exile. »

Une main dans mes cheveux alors que je me remets face à la vue, un soupir. « Une de nos victimes avait fait la même chose. Il était venu ici, m’a reconnu… M’a suivi un jour pour me tirer dessus. » Je caresse mon épaule. « Le FBI voulait que je change de ville, j’ai refusé, ils m’ont lâché. » Mais je souris. « Mais ça m’a permis de pouvoir te rencontrer maintenant. » Je me lève enfin. « Je veux pas savoir pour qui tu travailles, je sais que ça risque de te mettre en danger. Je veux pas savoir ce que tu fais, ni pourquoi tu le fais. Tu dois avoir une bonne raison, parce que tu n’es pas un monstre. Un vrai monstre oublie comment aimer. T’as pas oublié… Je le sais. » Je renfile mes vêtements. « Je suis rien dans ta vie et je serais probablement rien. Je sais pas ce que tu es pour moi dans la mienne, mais ce que je sais… c’est qu’à cet instant précis… T’es le seul homme que je veux regarder. » Et ça veut tout dire.

« Quand tu apprécieras d’être avec moi sans honte ou culpabilité envers toi-même… On passera la nuit ensemble. » Je me penche et dépose un baiser sur ses lèvres avant de me reculer, prêt à m’en aller, même si je n’en ai pas envie.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyVen 3 Juil 2015 - 9:19

Alexander H. Moon
Alexander H. Moon
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Date d'inscription : 07/01/2015
Prénom : Natasha/[K]
Célébrité : Ji Chang Wook
Crédit avatar : feu ardennnnt
Messages : 288
Nationalité / origines : Américain. Origines sud-coréennes (enfin, c'est un faux passeport, mais est-ce important le préciser? Ca passerait mal, quand même, "corée du nord", sur les papiers...)
Situation : C'est compliqué
Etudes/études passées : Médecine
Job/Métier : Infirmier scolaire / Espion Nord-Coréen
Adresse de résidence : Downtown, quartier de Chinatown avec sa chienne Gaïa
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Teru
Voir le profil de l'utilisateur

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
Chaque mot qui sortait de sa bouche résonnait dans mes oreilles avec plus d'impact qu'on aurait pu l'imaginer. Je devais le faire tourner en bourrique, c'est vrai... mais uniquement parce qu'il était la première et seule personne qui en savait autant sur moi, même si c'était pourtant pas beaucoup. « Je sais pas quoi faire ou quoi dire pour que tu arrêtes de te méfier de moi. » Je ne savais pas non plus, pour être tout à fait honnête. Peut-être n'y avait-il rien a faire, justement, parce que je ne me souvenais plus de ce que le mot « confiance » en lui-même signifiait, à part « danger ». Néanmoins, je restais tout de même attentif aux paroles de mon interlocuteur du début à la fin, jusqu'à ce que finalement, mes yeux s'agrandissent d'étonnement... mais pas de pitié. J'avais vu trop de chose pour prendre qui que ce soit en pitié, désormais... sauf les gamins. Rentré dans un gang à treize ans ? Quelle enfance avait-il eu pour se retrouver dans cette situation-là ? Un orphelin ? C'aurait été malvenu de ma part de poser des questions maintenant, alors que j'étais celui qui la bouclait depuis qu'on se connaissait. Je l'avais invité ici... néanmoins. Pourquoi ? Je me disais que ça nous ferait un moment à deux, au calme, et finalement c'était bien ce qui se passait... mais si Danny se donnait entièrement, moi, j'en n'étais pas encore à ce stade. « Le FBI voulait que je change de ville, j’ai refusé, ils m’ont lâché. Mais ça m’a permis de pouvoir te rencontrer maintenant. » Je détournais légèrement le regard, puis me revêtis rapidement en le voyant déjà debout. Je n'avais pas envie qu'il s'en aille, était-ce égoïste de ma part ? « Je veux pas savoir pour qui tu travailles, je sais que ça risque de te mettre en danger. Je veux pas savoir ce que tu fais, ni pourquoi tu le fais. Tu dois avoir une bonne raison, parce que tu n’es pas un monstre. Un vrai monstre oublie comment aimer. T’as pas oublié… Je le sais. » Pas un monstre, hein ? Qu'il aille le dire à toutes les personnes que j'avais tuées et aux familles que j'avais brisées. Si je n'étais pas un monstre, j'aurais toujours refusé de faire ça... mais voila qu'à la place, je poursuivais. Parce que comme tout être humain, j'avais la volonté de survivre, quitte à ce que ce soit au détriment d'autres personnes. « Danny. » « Je suis rien dans ta vie et je serais probablement rien. Je sais pas ce que tu es pour moi dans la mienne, mais ce que je sais… c’est qu’à cet instant précis… T’es le seul homme que je veux regarder. » Et je me figeais brusquement face à lui pour l'observer, le coeur allant. Venait-il vraiment de me dire ça ? C'était la première forme de déclaration que j'entendais de toute ma vie... mais... c'était bien ça, hein ? Il n'était pas rien. C'est justement parce que... « Quand tu apprécieras d’être avec moi sans honte ou culpabilité envers toi-même… On passera la nuit ensemble. » J'attrapais son avant-bras au moment où il voulu se redresser après son baiser, mon regard intensément fixé sur le sien. « T'es plus que ce que j'ai jamais eu depuis dix ans. » Et je m'interrompis d'un coup, parce que je ne savais pas comment poursuivre... c'était pas dans mes habitudes, de parler de ce qu'il y avait à l'intérieur. C'était angoissant, parfaitement angoissant. Sentait-il mes tremblements ? Parce que oui, là, je tremblais. Je luttais, pour parler quand même, malgré ma conscience, mon éducation et mes croyances qui me disaient « non ». Quand on grandissait en Corée du nord, on apprenait à se persuader que le gouvernement pouvait presque lire dans nos pensées... mais aujourd'hui, parce que je refusais qu'il s'en aille maintenant, j'avais décidé de surmonter ma terreur. Je ne savais pas à quel point ça avait été dur pour lui de s'ouvrir sur son passé, mais de mon côté, même si ça semblait complètement exagéré vu de l'extérieur, j'étais parfaitement tétanisé. Pour moi, certes, mais aussi pour lui, quelque part... néanmoins, s'il l'avait fait, je pouvais bien lâcher quelque chose. « Je ne suis enfin plus seul, après dix ans. Mais s'ils apprennent... » Je déglutis, resserrant un peu ma prise. Est-ce que quelqu'un savait déjà ? Non... je ne crois pas... il n'y avait pas de raisons pour ça. « Je veux pas que tu meurs. » Je baissais lentement la tête. Les gars de son ancien gang ne l'approcheront pas, j'en faisais une affaire personnelle... mais ce soir... « T'en vas pas. » ... « S'il te plaît. » Un jour, je lui dirais... je ne sais pas comment il le prendrait, s'il commencerait à me fuir, mais je lui dirais.
code by Silver Lungs



And the heat and the shouting, and my heart is pounding, and my eyes are burning, and suddenly everything, everything is... Quiet... Like silence, but not really silent... Just that still sort of quiet






Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley EmptyVen 3 Juil 2015 - 12:49

avatar
Invité
Invité

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Danny ∞ Alex
Don't want to be a loser anymore
ISa main sur mon bras, c’est tout ce que j’attendais. « T'es plus que ce que j'ai jamais eu depuis dix ans. » Et ça fait du bien de l’entendre dire ça, réellement du bien même si c’est égoïste, purement égoïste parce que je vois le mal que ça lui fait. Il tremble tellement, je suis désolé. « Je ne suis enfin plus seul, après dix ans. Mais s'ils apprennent... » S’ils apprennent, on aura des soucis, je ne suis pas naïf, mais j’ai toujours aimé le risque, ça ne me fait pas vraiment peur. De toute façon, que ça vienne de son côté, ou du mien, je suis quand même un homme mort. Un peu plus ou un peu moins… « Je veux pas que tu meurs. » « Je vais mourir un jour, mais pas ce soir, ni prochainement. » Parce que je veux vivre et je m’en fiche des gens pour qui il travaille. Dans notre intimité, on peut bien se faire l’amour, être ensemble. Il n’est pas en mission 24h sur 24h non plus. « T'en vas pas. » Et mon cœur s’emballe. « S'il te plaît. » Je me tourne vers lui pour déposer ma main sur sa joue avant de venir longuement l’embrasser. « D’accord. » Je caresse son nez avec le mien lentement avant de sourire, puis de me remettre assis en l’entraînant à mes côtés. Ce soir, on ne va pas dormir enlacés l’un contre l’autre, on va discuter, se découvrir, apprendre ce que chacun aime, ce que chacun fait de son temps libre. Assis l’un contre l’autre avec la ville pour seule témoin, on est bien là, jusqu’au petit matin.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Don't want to be a loser anymore • Aley   Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Contenu sponsorisé

Don't want to be a loser anymore • Aley Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't want to be a loser anymore • Aley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lies are not an option anymore [Andreï]
» We don't talk anymore - Jade.
» Solitude is not fun anymore [Connor]
» Senna † we don't talk anymore
» Aley Moon Kyu ♚ The world is ours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: