-25%
Le deal à ne pas rater :
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
135 € 179 €
Voir le deal

Partagez
 

 When the past becomes present (Bosco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: When the past becomes present (Bosco)   When the past becomes present (Bosco) EmptyLun 13 Juil 2015 - 15:53

Adélaïde J. Sullivan
Adélaïde J. Sullivan
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Date d'inscription : 06/01/2014
Prénom : Aurore
Célébrité : Nina Agdal
Crédit avatar : Cocaïne
Messages : 3254
Nationalité / origines : Argentino-Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : avec modération...
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etudiante en dessin (3ème année)
Adresse de résidence : Dowtown avec Andreas. Habituellement au 92 Main St, Santa Monica; CA 90405; USA
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Leaven S. Campbell & Emma B. Castello

When the past becomes present (Bosco) Empty




WHEN THE PAST BECOMES PRESENT

Bosco & Adélaïde

Flashback - Février 2014
Elle était complètement tarée. Il fallait être fou pour envisager une telle chose, il ne fallait pas avoir les idées en place ni même la peur d'échouer. Il fallait avoir du courage ou peut-être bien de la stupidité. Adélaïde avait décidé de prendre un grand tournant dans sa vie. Adieu les cours à domicile qu'elle avait toujours connu jusque-là et qui avaient fait partie intégrante de sa vie et bonjour l'université. En milieu d'année pour ne pas dire quasiment à la fin? Oui, pourquoi pas après tout! Elle n'avait pas peur des défis et clairement, être entourée de gens normaux ne pouvait lui faire que du bien. Elle n'était pas ce genre de fille à se laisser faire dans la vie, à se dire que c'est impossible, qu'elle n'y arriverait jamais. Au contraire. Adélaïde était ce genre de jeunes femmes à foncer dans le tas, forte, à ne pas se soucier de ce qu'on peut penser d'elle. Elle était loin de l'image de la fille faible ayant besoin d'un prince charmant pour la sauver, elle était même tout l'inverse. Se débrouiller seule, par ses propres moyens, ne rien lâcher. C'était ça, sa vie et elle l'avait déjà prouvé, plus d'une fois. Alors oui, parfois elle avait un grand coup de pouce de son père dont l'argent excessif était bien utile et il fallait avouer que pour remettre son dossier à U.C.L.A. en cours d'année et en ayant connu que les cours particuliers, il ne fallait pas se leurrer, l'argent avait été fortement déboursé. D'autant plus que son dossier médical, bien que stable à présent, qui stipulait qu'elle avait séjourné plusieurs mois en centre spécialisé pour stabiliser une bipolarité sévère n'avait pas aidé la chose.

Mais surtout, elle avait Bosco Lloyd à ses côtés, un conseiller d'éducation probablement aussi dingue qu'elle pour avoir accepté de l'aider. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils se voyaient régulièrement pour monter son dossier et l'alimenter en éléments positifs. Plus elle avait de preuves de son engagement et de ses envies, plus elle aurait de chance d'entrer dans cette université. Autant dire que fréquenter une personne de l'administration, d'autant plus une personne importante quant à ce genre de décision, capable de faire pencher la balance plus d'un côté que de l'autre, ça ne pouvait que l'aider. S'il voyait en la jeune femme une personne positive et dévouée à sa réussite, il n'y avait que de bonnes choses là-dedans.

Et puis il fallait l'avouer, même s'il n'y avait rien d'autre entre eux qu'une entente cordiale et purement professionnelle, la compagnie de Bosco restait agréable. Elle pouvait sentir qu'ils s'entendaient bien, que le feeling passait vraiment. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'à chacune de leur entrevue, elle lui accordait un petit privilège que les autres élèves n'avaient pas forcément en tête: Un café de chez Starbucks. En soi, ce n'était pas grand chose mais elle considérait que le conseiller le méritait largement. Après tout c'était lui qui faisait en sorte que la plupart des jeunes perdus dans leur orientation réussissent. C'est donc avec un sourire, et un café dans les mains, qu'elle passait la porte de son bureau. « Le petit bonheur de la matinée est arrivé. » Non elle ne parlait pas d'elle... quoi que. S'approchant du bureau, elle posait le café devant le nez du brun, prenant soin de ne pas le mettre n'importe où non plus histoire de ne pas tâcher un possible document important. Son dossier dans l'autre main, elle posait ses fesses sur une chaise et soupirait un peu. « Dis-moi que c'est bientôt fini. » En plusieurs semaines, ils avaient pris l'habitude de se tutoyer et en plusieurs semaines, l'impatience d'Adélaïde avait eu le temps d'être atteinte. Si elle était toujours motivée pour rejoindre l'U.C.L.A. elle trouvait que la décision de l'administration se faisait bien trop attendre.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



- La beauté doit naître et mourir
chaque jour pour demeurer
digne d'être aimée. -
Revenir en haut Aller en bas
 
When the past becomes present (Bosco)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser