Partagez
 

 (timen) unsaid things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMar 11 Aoû 2015 - 23:07

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

Je suis nerveux. Mais j’ai aucune raison d’être nerveux. N’est-ce pas? C’est juste une nana. Et c’est pas un rencard. En plus c’est Ren. Il ne va rien se passer, elle veut juste parler. Parler. Oui, c’est ça qui me stresse en fait. Je ne parle pas. Enfin, j’ai senti à sa proposition l’autre jour à la plage que ce n’était pas parler de broutilles. J’ai le pressentiment qu’elle veut parler de façon sérieuse. Une discussion d’adulte. Et je ne sais pas si je veux vraiment faire ça.

En plus, avec le texto que je lui ai envoyé, elle va sûrement me traiter intérieurement et penser que je suis un gros lourdeau. « L.A Movies. Downtown. 18h. » Sérieux Tim? Et la politesse ou les règles sociales, tu les as laissées au placard? Le pire je crois, c’était la deuxième partie. « PS : J’attends avec impatience. » Elle va peut-être penser que je compte la sauter à la fin de la soirée. Alors que ce n’est pas le cas. Enfin, bien sûr que si l’occasion se présente, je ne dirais pas non, mais je ne vais pas chercher à amener la situation en ce sens… Je me pose déjà trop de questions. Il faut que je respire.

J’ai envie d’aller courir un peu. Ça me videra l’esprit. Sauf que je suis déjà devant les portes du cinéma, à l’attendre. Elle ne devrait plus tarder. Je regarde l’heure — 18:01. Je ne suis jamais à l’heure d’habitude, mais aujourd’hui, je me suis dit que je ne devais pas merder. Je ne veux pas m’engueuler avec elle. C’est une adversaire rigoureuse, et je me sens trop fatigué pour me battre en duel ce soir.

Je déverrouille mon iPhone et commence à scroller Twitter pour voir les dernières infos, faisant passer le temps avant qu’elle n’arrive.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 12 Aoû 2015 - 1:48

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

J’ai essayé subtilement d’avoir le numéro de téléphone de Timothy via Kai. Ils sembleraient qu’ils s’entendent bien à ce que j’ai cru comprendre. Heureusement, je n’ai pas eu droit aux questions trop curieuses même s’il y en a eu. En même temps, Tim a bonne réputation de ce côté-là auprès des Delta. Et c’est ce qui me fait un peu peur. Et si je tombe dans le panneau en fait ? S’il ne fait que ça pour m’avoir dans son lit ? Après tout, je ne le connais pas.

Alors pourquoi accepter une soirée pour me parler de lui ? Il ne semble pas s’inquiéter des questions que je peux lui poser. Enfin, s’il compte être honnête. A vrai dire, je ne sais plus quoi penser de tout cela. Ça se trouve, c’est vraiment quelqu’un de bien et je risque de tout gâcher parce que je ne suis pas capable de faire confiance. J’ai su faire confiance à Joshua alors que je sombrais dans la peur à l’idée d’avoir une relation. Aussi parce que j’étais encore…

Bref… j’ai changé ! C’est purement amical, ce n’est pas un rendez-vous galant. Simplement discuter tous les deux. Certes, pendant un film, ce n’est pas très pratique mais bon… Tous les doutes et les peurs qui sont en moi n’ont pas raisons de ma détermination à être « belle » pour ce soir. J’enfile une petite robe rouge assez simple tout en restant coquette avec des ballerines noires. Je prends un gilet au cas où puis je prends la direction du cinéma.

Timothy est déjà arrivé, il est visible de loin par sa grande taille. Je tente de me rapprocher furtivement pour voir ce qu’il fait mais trop grand… Je décide de tapoter sur son épaule pour lui indiquer que je suis là : « Salut… » dis-je d’une petite voix. Quand nos regards se croisent, je lui offre un petit sourire. Pas timide mais… voilà… je reste naturelle. « Tu ne m’as pas trop attendu ? En tout cas, je suis prête pour y aller ! » dis-je en pointant l’entrée du cinéma.

« Tu as une idée du film ? Tu peux choisir, tout me convient… » C’est mon côté curieuse, j’aime bien tout ce qui peut passer à la télévision ou au cinéma. Sauf les films porno parce que… voilà, bref…


i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 12 Aoû 2015 - 12:06

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

Rien d’intéressant sur Twitter. C’est rempli avec Pretty Little Liars. De ce que je comprends, c’est l’épisode qu’ils attendent depuis six ans ce soir, ils vont savoir qui est le petit merdeux qui leur envoie des textos signés -A. Heureusement, Ren arrive quand je suis à deux doigts de perdre patience. Elle n’est pas vraiment en retard, c’est juste que je ne suis jamais à l’avance et je n’ai pas l’habitude d’attendre quelqu’un. En général, c’est moi qu’on attend désespérément. C’est bizarre d’être de l’autre côté du tableau. Et en plus, j’ai une patience très limitée. « Salut… » Elle a l’air… différente. Je ne sais pas en quoi. Bon, déjà, elle n’est pas nue — ce qui change clairement la situation. D’ailleurs, quand je vois la robe qu’elle porte, je me dis qu’elle s’est mise sur son trente-et-un, et ça me fait regretter de ne pas avoir pris plus de soin à choisir ma tenue. J’ai un jean foncé et une chemise vieux rose. Je n’étais pas non plus en short et tshirt, mais voilà quoi. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle arrive comme ça. Mais ce n’est pas que ça. Elle a l’air réservée, douteuse. Je lui décroche un beau sourire. Elle n’a pas l’air d’une Alpha Bêta. Et moi, j’ai totalement l’air d’un Delta. « Tu ne m’as pas trop attendu ? En tout cas, je suis prête pour y aller ! » dit-elle en pointant l’entrée du cinéma. « Je vais pas dire que c’est pas grave parce que j’ai l’habitude d’attendre vu que c’est pas du tout le cas. » J’hausse les épaules. « Mais t’inquiète. » me rattrapais-je quand même. Première phrase et j’ai l’air d’un connard. Bravo Tim, bravo ! « Tu as une idée du film ? Tu peux choisir, tout me convient… » C’est bien au moins, elle n’est pas difficile. Je l’invite à passer devant parce que oui, je suis un connard — mais un connard galant. Je me dirige vers les programmations pour… voir que le tableau est noir. « Euh… » Je me retourne et interpelle un employé. « Vous pourriez nous dire les films à l’affiche? Votre tableau est en panne, je pense. » Sarcasme quand tu nous tiens… « Il n’y a pas de programmation aujourd’hui du à un problème technique. » Et il s’en va. Je me tourne à nouveau vers Ren. « Bon bah… Je crois que c’est mort pour aller voir un film. » J’hausse les épaules. Sauf que je n’ai pas envie de repartir chez moi, et elle chez elle. On avait prévu de passer la soirée ensemble, alors autant le faire quand même, non? « Ça te dirait d’aller se poser plus loin? » Je sais qu’il y a un jardin à l’extérieur, prévu à la base pour les projections en plein air. Du coup, comme il n’y a pas de projection aujourd’hui, il doit être vide. Ça pourrait être une bonne idée…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 12 Aoû 2015 - 18:47

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

Son attitude me semble amusante aux premiers abords. Timothy n’a pas du tout l’air d’un Delta. Surtout que je suis étonnée de l’effort vestimentaire pour ce soir. Moi qui avait l’impression de ne pas en avoir fait… Mais ma pensée ne dura pas, en effet, jusqu’à ce qu’il ouvre la bouche… « Je vais pas dire que c’est pas grave parce que j’ai l’habitude d’attendre vu que c’est pas du tout le cas. » Oh ? Il change ses habitudes pour moi ? Si on jouait à gagner ou perdre des points, Tim pourrait en gagner mais vu son tempérament, je reste sur mes gardes. « Mais t’inquiète. » Je manque de rire légèrement quand il dit ça : « Je ne m’inquiétais pas ! » Pas pour lui, c’est un grand garçon après tout !

Puis nous allons profiter de notre soirée…
Ou pas.

Je m’attendais à un affichage coloré mais là, c’est le trou noir. C’est le cas de le dire, d’ailleurs ! Je lève mon regard sur le delta, un peu décontenancé. Je le laisse prendre les choses en main en questionnant l’employé du cinéma. Je fais une petite moue déçue quand il annonce que tout a été déprogrammé. Je m’attendais vraiment à ce qu’on puisse s’amuser un peu en regardant le film tout en discutant. J’avais même noté que Timothy semblait… perturbé par le fait de se voir. Avait-il peur ? Je n’en sais rien… « Bon bah… Je crois que c’est mort pour aller voir un film. » Je lui souris : « C’est pas grave, on trouvera bien autre chose à faire. »

Et j’ai bien mon idée…

« Ça te dirait d’aller se poser plus loin? » Je secoue un peu la tête pour confirmer : « Ouai, ça me va ! » Puis on s’élance vers l’inconnu ou du moins, là où le chemin décidera de nous mener. Pour ma part, je réfléchis déjà à notre dernière rencontre. En dehors du fait qu’il était nu et que ça m’a pas aidé à être calme, il y a des interrogations qui restent en suspens. On passe le pas de l’entrée et je me décide à parler : « Tu sais, je n’avais pas l’intention de t’effrayer quand j’ai dit que j’avais des questions à te poser… sur toi… C’est juste que… » Je me mordille légèrement la lèvre inférieur : « … tu es un mystère pour moi… »

On croise quelques personnes mais il n’y a pas vraiment foule ce soir. En même temps, on est jeudi. Ce n’est pas vraiment le jour des sorties, c’est plus le week-end et le vendredi soir. Finalement, je me décide à lui poser la première question qui me vient en tête : « Dis… tu m’as fait comprendre que Calypso et toi… c’était pas vrai… mais ça va durer longtemps entre vous cette mascarade ? C’est pour ça que tu ne veux pas d’attaches ? » Je m’arrête là pour le début… Je le fixe mais avec un regard assez doux. Je n’ai pas envie de lui mettre la pression avec mes questions. J’ai juste envie de savoir ce qui se trame dans la tête de Tim. D’ailleurs, je commence à avoir un peu chaud de marcher ainsi et retirer mon gilet.



i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 12 Aoû 2015 - 22:32

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

Elle accepte d’aller se poser plus loin, du coup, je me dirige vers l’espace plein air du cinéma en la guidant. Ce n’est qu’en arrivant là-bas que je me rends compte que j’avais attrapé sa main dans le processus par peur de la perdre. Enfin… Peur? Non. Disons… Pour m’assurer qu’elle me suive bien. Raah, j’en sais rien en fait. Toujours est-il que je la lâchais dès que je m’en rendais compte, un peu trop brusquement même. Je me passais la main sur la nuque, signe chez moi que j’étais dans une situation d’embarras. « Tu sais, je n’avais pas l’intention de t’effrayer quand j’ai dit que j’avais des questions à te poser… sur toi… C’est juste que… » Ça y est, elle s’était décidée à aborder le sujet de la conversation, la fameuse conversation sérieuse qu’elle attendait tant. C’est juste que? « … tu es un mystère pour moi… » Un mystère? Je fronce les sourcils en signe d’incompréhension. « Je suis loin d’être un mystère. » lâche-je finalement. Je gardais le silence quelques secondes. « C’est vrai quoi ! Il n’y a rien de mystérieux, tout le monde sait tout de moi. Je suis un Delta, je sors avec Calypso, je suis richissime et j’habite dans une grande villa qui a pour réputation de donner des fêtes de malade, je couche avec tout ce qui bouge et par dessus tout, je suis un connard ! » Franchement, ma vie n’avait de secrets pour personne. D’ailleurs, quelques têtes curieuses s’étaient retournées sur mes mots. Timothy Weaver, enchanté ! On allait un peu plus loin et, une fois dans un coin tranquille, je posais mes fesses par terre, sur l’herbe verte. « Dis… tu m’as fait comprendre que Calypso et toi… c’était pas vrai… mais ça va durer longtemps entre vous cette mascarade ? C’est pour ça que tu ne veux pas d’attaches ? » Son regard se veut apaisant, mais à vrai dire ce n’est pas la première partie de sa question que je crains. C’est la dernière. Pourquoi je ne veux pas d’attaches… C’est un sujet que je me suis moi-même forcé d’oublier. Ça remonte à trois ans déjà, et je ne veux pas ressasser le passé. Du moins, pas cette partie là. « Cette mascarade, comme tu l’appelles… » Je semble réfléchir, puis je soupire longuement, frustré. « J’en sais rien. Ça m’enchante pas, crois-moi… Mais c’est comme ça… C’est platonique entre elle et moi, tu sais. » J’hausse les épaules. Et discrètement, j’ignore la dernière partie de sa question. En espérant qu’elle l’oublie. Mais je sais malgré moi qu’elle est intelligente et persévérante… Ce qui serait bon, en temps normal. Mais là, ça me met dans une position inconfortable.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 12 Aoû 2015 - 23:50

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

Un frisson parcourt mon bras et me prend tout le long de ma colonne vertébrale. Timothy vient de me prendre la main. Comme… Comme s’il tenait à moi. Je ne dis rien, je me compte de serrer légèrement sa main mais il finit par comprendre son geste. Je vois sur son visage qu’il est gêné. Timothy ne semble pas assumer son geste envers moi. Je ramène mon bras contre moi et fait comme s’il ne s’était rien passé. Je note mentalement tout ce qu’il se passe, je préfère analyser la situation sans pour autant le faire fuir. Je décide de porter l’attention sur la discussion. Et je me retrouve même surprise de sa réponse : « Je suis loin d’être un mystère. » Je penche légèrement la tête un peu surprise par ce qu’il dit. « C’est vrai quoi ! Il n’y a rien de mystérieux, tout le monde sait tout de moi. Je suis un Delta, je sors avec Calypso, je suis richissime et j’habite dans une grande villa qui a pour réputation de donner des fêtes de malade, je couche avec tout ce qui bouge et par dessus tout, je suis un connard ! » Je rigole quand je vois des passants qui se retournent en aillant entendu les propos de Timothy puis le pousse légèrement d’un petit coup de bassin : « Pas tout ce qui bouge ! » J’avance un peu plus vite pour qu’il me voit de dos et je bouge mes fesses pour le narguer.

Mais j’ai l’impression que je ne connais pas le vrai Timothy. Pas celui qui se donne une réputation sulfureuse, lui, je pense que ce n’est qu’une mascarade comme son couple avec Calypso. D’ailleurs, je lui pose des questions à ce sujet. Juste avant de me répondre, on s’assoit sur l’herbe à un endroit stratégiquement tranquille, je pose mon gilet sous mes fesses pour ne pas tâcher ma robe. Je l’écoute attentivement : « Cette mascarade, comme tu l’appelles… J’en sais rien. Ça m’enchante pas, crois-moi… Mais c’est comme ça… C’est platonique entre elle et moi, tu sais. » Je me pince la lèvre, à la fois d’inquiétude et de soulagement. Oh la la la. Il n’y a que moi qui a l’impression qu’il veut me rassurer ? Même si je n’ai pas réponse à tout, je commence à comprendre… « Je vois un peu… » Beaucoup même. Je me rapproche de Timothy, assez pour pouvoir poser ma main sur la sienne : « Pourquoi tu ne me dis pas clairement que c’est plus profond qu’il n’y parait ? Tu as une mauvaise image de toi… Tu évites de parler de toi, du vrai toi… Tu laisses ta réputation cachée la personne que tu es… »

Je me rends compte que j’ai un peu poussé mes mots, dans le sens que je deviens un peu trop indiscrète alors qu’on se connait à peine. Il faut dire que je ne suis pas à bonne école pour e qui est de prendre les gens avec des pincettes… « Désolé… je n’aurais pas dû être indiscrète… Bizarrement, je me suis identifiée à toi. Avant de me mettre avec mon ex-copain à l’époque, j’avais peur d’avoir une relation amoureuse. Pour une raison plus profonde que la peur d’aimer ou des choses comme ça… Même si je ne couchais pas avec tout le monde – voir pas du tout en fait -, j’étais comme toi… je n’avais pas envie de m’attacher à une personne de peur de lui faire du mal… » Je remonte légèrement le pan de ma robe pour pouvoir ramener mes jambes contre ma poitrine. Je regarde Timothy : « On peut discuter d’autre chose si tu veux, j’ai bien conscience que de parler de toi, ça ne t’enchante pas trop même si c’est intéressant… pour moi… » C’est vrai, je le découvre, je lis en lui – enfin un peu quand j’arrive à y déceler un détail. Mais c’est difficile, on ne se connait pas et avant, j’ai été tellement pleine de préjugés envers lui sans savoir qui il était vraiment…

Je dois bien avouer que j’aimais bien le titiller un peu, c’était amusant quand même ! A voir quand l’ambiance sera au beau fixe avec Timmy…




i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyJeu 13 Aoû 2015 - 17:36

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

« Pas tout ce qui bouge ! » réplique-t-elle en agitant sa belle paire de fesses devant moi. « T’es sûre? » la provoque-je. Après tout, là, j’ai l’image de Ren nue dans ma tête, et je vois aucun détail qui me retiendrait.

Mais la conversation devient vite très sérieuse, et très profonde. On évoque Calypso, et je lui assure que c’est platonique entre elle et moi. Pas de gestes tendres, pas de je t’aime, pas de contact. C’est un masque, une stratégie qu’elle a voulu mettre en place pour baisser la garde de ses parents. A ce que j’ai compris, c’est parce qu’elle est plus attirée par les pauvres. Enfin, c’est mal dit. Disons qu’à chaque fois que quelqu’un l’intéresse, il n’a pas beaucoup de moyens. Et ses parents ne supportent pas. Du coup, elle se donne bonne figure, et moi, je lui rends service. Ça me fait me sentir un peu mieux envers moi-même. « Je vois un peu… » Je ne sais pas pourquoi je me suis senti obligé de préciser que c’était platonique. Je ne sais pas, et je n’ai pas envie de me poser la question. Elle se rapproche de moi et vient poser sa main sur la mienne. Je baisse les yeux pour regarder nos paumes ainsi liées. C’est bizarre. C’est une décharge électrique mais qui ne pique pas. J’ai l’impression d’être anéanti au taser et pourtant de trouver ça agréable. « Pourquoi tu ne me dis pas clairement que c’est plus profond qu’il n’y parait ? Tu as une mauvaise image de toi… Tu évites de parler de toi, du vrai toi… Tu laisses ta réputation cachée la personne que tu es… » « Comment tu peux savoir que le Tim que tu connais n’est pas le vrai? » lâche-je alors, un peu trop sèchement. Je ne me sens pas à l’aise quand on joue le psy avec moi. Comment un étranger pourrait deviner qui je suis et ce que je veux, si moi-même je n’en ai pas la moindre idée? « Désolé… je n’aurais pas dû être indiscrète… Bizarrement, je me suis identifiée à toi. Avant de me mettre avec mon ex-copain à l’époque, j’avais peur d’avoir une relation amoureuse. Pour une raison plus profonde que la peur d’aimer ou des choses comme ça… Même si je ne couchais pas avec tout le monde – voir pas du tout en fait -, j’étais comme toi… je n’avais pas envie de m’attacher à une personne de peur de lui faire du mal… » La première pensée qui me traverse est qui est son ex copain. Je suis un curieux de nature, ce n’est pas de ma faute. « Je n’ai pas peur de blesser quelqu’un. » Au contraire. Je l’ai déjà fait et refait à maintes reprises. De façon involontaire, et même volontaire. L’histoire avec ma demie-soeur cachée il y a trois ans m’a suffit. Amplement suffit. Et si c’est pour m’attacher et revivre un coup du genre, non merci. Elle replie ses jambes contre sa poitrine en enlevant sa main de la mienne. « On peut discuter d’autre chose si tu veux, j’ai bien conscience que de parler de toi, ça ne t’enchante pas trop même si c’est intéressant… pour moi… » Intéressant? Genre, comme une expérience scientifique? Je suis pas un cobaye. « Pourquoi tu trouves ça intéressant? Tu me connais déjà Ren. Tu sais déjà qui je suis. » Oui, j’étais têtu, et non, je ne comptais pas lui livrer tous les soucis de ma vie en détails. Ni même sans les détails. Ça me fait déjà assez flipper moi-même, je n’ai pas besoin d’une piqûre de rappel…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyJeu 13 Aoû 2015 - 20:09

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

J’ai joué la carte de la provocation et je gagne de quoi m’emmener au paradis le temps de quelques secondes. Son regard particulièrement m’a fait frissonner de tout mon long. Je me sens perturbée de ce qu’il me fait vivre mentalement. Je n’aime pas ça parce que je me sens faiblir et j’ai peur de ne faire face qu’à un loup. Je le sais que c’est un loup et qu’il ne changera pas comme ça. Je ne veux pas faiblir facilement … histoire d’éviter qu’il m’oublie facilement. Je sais que je ne suis pas nulle au lit, ça se comprends avec la vie que j’ai eu mais … vu ce que j’ai vécu justement, vu la personnalité à laquelle je fais face, je dois prendre mon temps…


J’ai envie de comprendre ce qu’il se trame avec Timothy et il semblerait que je creuse dans un domaine qui m’est interdit pour l’instant. La réaction du delta ne se fait pas attendre d’ailleurs. « Comment tu peux savoir que le Tim que tu connais n’est pas le vrai? » Je fais une petite moue un peu gênée. Il est si sec dans ses mots. Peut-être qu’il ne se voile pas la face tant que ça et justement, ça me fait peur… ‘Arrêtes de rêver, Ren…’ c’est bien ça que je me dis. Je préfère m’excuser ouvertement, j’ai pensé me mettre à sa place, que j’avais vécu la même situation que lui mais le Delta me l’avoue clairement … que non…

« Je n’ai pas peur de blesser quelqu’un. » Au moins, ça c’est clair. Je me pose la question s’il a peur de me faire du mal ? Mais ça serait me placer sur un piédestal qui n’existe pas. Je suis une fille banale, une parmi des millions dans Los Angeles. « Okay… » dis-je pour au moins glisser une phrase pour lui répondre. Lui montrer que tout ce que je lui dis, je le retiens dans un coin de ma tête. Quand je dis que ce mec, là en face de moi, me retourne le cerveau, je crois que j’ai minimisé…


« Pourquoi tu trouves ça intéressant? Tu me connais déjà Ren. Tu sais déjà qui je suis. » Je le sais… Je sais qu’il y a plus que ça à savoir de Timothy Weaver. Je le sais mais j’ai compris que ce n’était pas le bon moment pour le savoir. Qu’un jour, peut-être, il m’accordera ce privilège. Je ris nerveusement : « Parce que tu es une personne intéressante, je trouve. Même si je t’avoue que j’aimais bien t’embêter un peu, et par-dessus tout, te résister pour la bonne cause… » Encore ce frisson. Ça m’énerve, je connais cette attitude de ma part, et c’est bien pour cette raison que je décide de me relever !

« j’ai une idée ! On va aller boire un verre, il fait quand même un peu chaud ce soir ! » Je pose ma main sur l’épaule du Delta pour me relever. Mais à cause de ‘ça’, mon pied glisse sur mon gilet et je me retrouve à aplatir le grand gaillard en dessous de moi. « Ayaaaa… ça fait mal… », je grogne mais quand je relève mon visage, je me rends compte que je suis totalement allongée sur Timothy, je tends les bras mais ça ne change rien à la proximité qu’il y avait entre nous. Proximité accidentelle et tellement intense… Je me pince légèrement la lèvre en le regardant… ‘Il y a de beau yeux’, je pense… ‘Il est mignon…’, je le pense encore… même si je ne l’avouerais jamais ouvertement au Delta. Je sais que je dois me relever mais je suis un peu prise mentalement par la surprise…




i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyJeu 13 Aoû 2015 - 22:51

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

Je ne comprends pas pourquoi elle s’acharne et insiste à me poser des questions personnelles. Je ne vois pas pourquoi ça l’intéresse, ni en quoi ça l’intéresse. C’est vrai quoi, on n’va pas se marier non plus. Et comme je lui ai déjà dit l’autre jour, elle m’a déjà dit non une fois, j’ai compris le message et je ne compte pas insister davantage. Je ne suis pas ce genre de mec. J’ai beau m’en taper quarante, si on me dit non, je respecte. Et je ferai pareil avec Ren. Je fais pareil avec Ren. Alors je ne comprends pas, quand elle dit ne pas me connaître. Elle me connait très bien, tout le monde me connait très bien. Tout le monde a entendu parler de moi — et de mes nombreuses conquêtes aussi, notamment. Je ne comprends pas ce qu’elle trouve d’intéressant à essayer de résoudre un mystère qui n’existe peut-être même pas. Sûrement pas, d’ailleurs. Même si ça, c’est ce dont j’essaye de me convaincre. « Parce que tu es une personne intéressante, je trouve. Même si je t’avoue que j’aimais bien t’embêter un peu, et par-dessus tout, te résister pour la bonne cause… » Pour la… quoi?! J’arque un sourcil fortement interrogateur et intrigué. « Et c’était censé être quoi, cette « bonne cause » ? J’espère qu’elle valait le coup, vu ce que tu as perdu… » Légère ironie dans mes mots alors que je me désigne d’un geste de la main qui balaye mon corps d’athlète.

Mais d’un coup, elle se relève. « j’ai une idée ! On va aller boire un verre, il fait quand même un peu chaud ce soir ! » Ouais. Boire un verre ça peut être une bonne idée. A moins que… « Tu veux essayer de me saouler dans l’espoir que je te confie tous mes petits secrets? » Aveu soudain que du coup, il y en avait bien, des secrets. Elle s’appuie sur mon épaule pour soulever son poids, et sans que je puisse réagir ni comprendre la situation, en deux temps trois mouvements, je me retrouve plaqué au sol, Ren affalée sur moi. « Ayaaaa… ça fait mal… » Dit celle dont la chute a été amortie par rien d’autre que mon corps… « Je vais devoir retourner faire un contrôle chez le médecin de ta faute. » Chose que je faisais très souvent déjà d’ordinaire, à cause du sport à haut niveau que je pratiquais. Elle tend les bras pour se relever, chose qui ne change rien puisque cette fille doit faire genre un mètre soixante. Et là, chose qui n’aurait pas dû arriver : nos regards se croisent. Merde. Le pourquoi j’essayais de la séduire me revient soudainement et me frappe comme une claque dans la gueule. Elle se pince la lèvre. Elle pense sûrement que c’est un geste discret, mais moi, en cet instant précis, je ne vois que ça. J’ai les yeux bloqués sur ses lèvres et ça me titille, ça me démange. J’ai envie de la faire mienne. J’ai envie de… « Oh et puis merde ! » J’envoie toutes mes précédentes pensées valser. Le fait qu’elle m’ait déjà dit non, qu’elle ait fait éclater ma dignité en morceaux, qu’elle ait piétiné mon égo, qu’elle m’ait giflé au moins trois fois, qu’elle m’ait fait passer pour un violeur en public — je fous tout ça au placard. Là, elle n’a franchement pas l’air d’avoir envie de dire non, et je ne vais pas rechigner sur l’occasion. Je viens plaquer mes lèvres brusquement contre les siennes, dans un élan passionné. Mes mains trouvent refuge dans le bas de son dos, alors que je nous redresse en position assise, franchement heureux d’avoir travaillé mes abdos pendant si longtemps, sur le coup. Je la dévore des lèvres, et rien à foutre des passants. Honnêtement, là, il n’y a plus rien qui compte. Il n’y a plus rien qui compte… pendant les dix prochaines secondes. Time’s up, je suis forcé de reprendre mon souffle et de me détacher de son emprise. Je ne m’éloigne pas des masses. Je ne peux m’y résoudre. J’expire longuement, encore sous le coup de l’explosif qui s’était déclenché dans mon ventre et avait réduit mes organes vitaux en pièces. « Je crois que je vais avoir besoin de ce verre… » lâchais-je. En fait, c’était la dernière chose dont j’avais besoin. Vraiment. Mais je m’étais un peu jeté sur elle sans son consentement, et je n’avais franchement pas envie qu’elle me prouve ses talents d’actrice publiquement une nouvelle fois… Pourtant, ma poigne restait ferme sur ses hanches. Je n’étais pas prêt à me dévoiler, mais je n’étais pas prêt à ce qu’elle mette les voiles non plus…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyVen 14 Aoû 2015 - 1:51

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

« Et c’était censé être quoi, cette « bonne cause » ? J’espère qu’elle valait le coup, vu ce que tu as perdu… » La bonne cause, c’est d’être une femme reconnue pour son caractère et non pas le nombre de ses ex petits amis. Une femme surtout… Pas une fille... Pas une enfant… Ni un objet que l’on prend et que l’on jette pour une nuit. J’ai envie d’être une femme que l’on veut posséder, que l’on veut séduire. Pas du tout romantisme même si j’apprécie cela, je veux simplement avoir l’impression que j’ai de la valeur pour cette personne. Alors avec Tim, je suis dans le doute. Il me fait sentir que j’en ai à ses yeux, j’ai l’impression d’avoir un certain pouvoir sur lui mais parfois, j’ai peur que ce ne soit pas le cas.

« Tu veux essayer de me saouler dans l’espoir que je te confie tous mes petits secrets? » Je ris. Non, je ne pourrais pas lui faire ça. J’ai beau être une Alpha Bêta, je suis retenue par un respect pour lui que je ne peux définir. Je ne peux même pas définir ce qu’il se passe entre nous, notre relation… C’est différent, bon… Je ne pense ni à Charly, ni à Joshua avec lui. Je pense à lui, c’est tout… Un homme qui me rend dingue et qui me perds…

Moi ? Perdue ? C’est le mot que je peux employer avec Tim. Je n’ai jamais ressenti ça avec quelqu’un auparavant. J’ai peur mais justement, je l’aime aussi. C’est une sensation à la fois effrayante et excitante. Quand je tombe par inadvertance, je commence à comprendre que je suis terminée, achevée. Timothy a eu raison de moi. Je tombe pour lui, tel l’empire sous un nouveau conquérant. Je le regarde et je me noie en lui. Son regard… Mon dieu, qu’il me transperce et m’assassine de plein fouet. Vous savez ce frisson qui vous parcoure quand une personne vous plait et qu’évidemment, vous n’avez qu’une envie : lui faire l’amour. Cette envie est – en plus de ça – partager.

Vous le savez.

Parce que le loup vous dévore déjà. Un mouvement… Un mouvement de lèvres pour signifier à quel point je suis désolé, et en même temps, je ne le suis plus du tout. Mon corps crie une seule chose au delta, au loup… « Dévores-moi ».  
Être mangé est une sensation que je n’avais pas ressentie depuis si longtemps. Je ne sais même pas si je l’ai ressentie. Que cache-t-elle au fond de ça ? Qu’exprime-t-elle ? Je le sais parfaitement. Et Timothy le sait aussi, j’en suis certaine. Mais nous sommes tous les deux volontairement aveugle à la raison qui nous pousse à s’embrasser, à goûter au pêcher. Je me serre contre lui, je le suis dans notre chute, dans ce repas sauvage et sans gêne. Il n’y en a plus à notre stade, les gens voient seulement deux personnes passionnées, bien que peu romantiques.

Nous n’avions rien de ça.
Nous sommes différents.
Et ils ne savent pas à quel point…

ATTENTION, C'EST CHAUD PAR ICI /-18\:
 



i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptySam 15 Aoû 2015 - 14:38

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

J’en ai marre. J’ai ai marre d’être aussi con, j’en ai marre d’être aussi… aussi… Rah, je ne sais même pas quel mot employer. J’ai l’impression de ne plus être moi-même dès que Ren est dans les parages. Et c’est un sentiment tout nouveau ! Puisque avant l’épisode de la crique, je la détestais. Elle me détestait. Je sais pas en fait. Je pense que c’était mutuel, mais motivé par des raisons différentes. Pourquoi, c’est une Alpha et je suis un Delta. Nous sommes deux dominants, deux caractères forts, très ressemblants et pourtant tellement opposés. J’ai l’impression d’avoir le grand Canyon creusé entre elle et moi parfois, et à d’autres moments j’ai l’impression qu’on est tous les deux pris au piège sous une même roche rougeâtre.

Mais parfois, être coincé avec elle, ça ne me dérange pas. Pas le moins du monde. J’ai l’impression qu’elle pourrait combler tous mes désirs, adoucir mes plus grandes peurs. Mais je ne suis pas fait pour ça. Ce n’est pas moi. Je ne crois pas en ces choses là. L’amour, la vie de couple, le mariage, la famille… Je n’y crois plus depuis bien longtemps. Mes parents ont craquelé cette vision en s’affichant tour à tour avec d’autres personnes qu’eux-mêmes, au milieu de la nuit ou au petit matin. Leurs infidélités, j’en ai été témoin. Et ça m’a prouvé que l’amour n’existe pas, et que le mariage ne sert à rien. Pourquoi être en couple et se cacher pour être infidèle alors qu’on peut rester seul et se taper autant de femmes qu’on veut? C’est con.

Pourtant, Ren est différente. Elle est la première à s’intéresser à moi — ou du moins, à le prétendre. Et quand je dis « à moi », je parle du vrai moi. Du moi que j’essaye d’oublier, d’enfermer dans un placard au plus profond de mon être. Le moi fissuré, qui ne sait pas ce qu’il veut, qui ne sait pas qui il est. Le moi qui ne mériterait pas d’être un Delta. Le moi qui ne ferait pas tomber toutes les filles. Le moi qui a eut un début d’aventure avec sa demie-soeur. Le moi qui ne veut pas s’attacher à cause de mauvais souvenirs de son passé. J’ai envie de m’attacher à Ren. Mais elle me fait peur. Kai me conseille de laisser mon égo de côté, mais je doute : c’est ce qui me protège, c’est ma carapace. Et comme on dit, plus on porte le masque, moins pourra-t-on l’enlever entièrement un jour.

Pourtant, un seul baiser — aussi passionné soit-il — me suffit à oublier tout ça. J’oublie tout, littéralement — j’en oublie même jusqu’à reprendre mon souffle. Ça serait tellement plus simple avec un ou deux shots de vodka dans le sang. Je ne me poserais pas de questions, je suivrais mon instinct. Je sais que la chose n’en sera que mieux quand j’y repenserai — tout est toujours plus vivant sans alcool dans les veines. Mais pour l’instant, j’ai les jambes qui se dérobent sous moi, et je remercie le ciel d’être assis. Je manque de courage, je manque de… de « Deltaïsme ». J’ai du mal à comprendre et percevoir les trois milles émotions différentes dans le regard de Ren, et ses doigts qui caressent de façon si tendre me perturbent. Elle me déstabilise. « Fais-moi l’amour… tout de suite… immédiatement. » Alors quand elle me dit ces mots, c’est pire. Je suis encore plus confus. L’excitation précédente de mon baiser passionné avait un peu baissée. J’avais trop pensé. Merde. Elle me donne envie. J’ai irrésistiblement envie d’elle, c’est un fait, ça se voit dans mes yeux à coup sûr, et elle doit d’ailleurs le sentir contre son bassin.

Son baiser me décide. Ma langue au contact de la sienne. Ses hanches qui dansent contre les miennes. Mes mains qui se posent sur ses cuisses, recouvertes par les pans de sa robes. Ses lèvres qui quittent les miennes et dérivent sur ma gorge. C’est quelque chose que je n’ai jamais ressenti — du moins, pas comme ça. C’est bizarre, mais ça fait du bien. « Glisses tes mains sous ma robe, déchires ma dentelle… Et je ferais de toi l’homme le plus comblé… » me susurre-t-elle, d’une voix de velours. Bordel. C’est tentant. Très tentant… Tellement tentant, que je cède. Pas que je résistais vraiment jusqu’à alors, mais là, ça m’en dissuade totalement.

Mes mains remontent le long de ses cuisses. Elle se frayent un passage jusqu’en haut. Je les passe sur ses fesses avant de revenir sur ses hanches. Mes doigts glissent aisément sous le fin fil de tissu qui recouvre sa peau. Je n’ai pas peur et je ne doute pas. Je sais qu'elle peut tenir ses mots de faire de moi un homme comblé. Mais est-ce qu’elle ne douterait pas? Je suis plutôt inquiet qu’elle soit celle qui finisse par regretter ça. Elle n’a pas résisté jusque là pour rien après tout, elle devait avoir ses raisons… Je respire un bon coup intérieurement, me convaincs que je n’ai après tout rien à perdre, et lui descends sa dentelle, geste qui réponds à ses mots et lui donne mon consentement. J’ai tout autant envie d’elle qu’elle a envie de moi, et ce n’est pas le fait d’être dans un lieu public qui va me faire changer d’avis.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 19 Aoû 2015 - 18:26

Heather Edwards
Heather Edwards
Engagé(e) passionnément
Engagé(e) passionnément
Age : 26
Date d'inscription : 06/09/2014
Célébrité : DAISY LOWE
Crédit avatar : LiLOO59 (signature : excelsior)
Messages : 2189
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Job/Métier : Employée à la cafétaria d'UCLA && Youtubeuse/Bloggeuse culinaire
Adresse de résidence : Central.
Dispo pour le rp : Oui
Voir le profil de l'utilisateur

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_nrmg5oe6Dw1qkwbyqo1_500

Je n’ai plus rien à perdre maintenant. Timothy est un homme séduisant et ce qu’il me fait vivre intérieurement est une véritable torture. J’ai envie de lui autant que j’en ai peur. Parce que je connais la personne qu’il est. Si je cède, je prends le risque de tomber dans l’oubli. De devenir plus qu’un fragment de son passé, un petit trophée parmi un grand nombre. A vrai dire, j’ai fini par passer outre ce fait. Parce qu’un détail à changer : le désir devenu trop grand, j’ai l’impression de le désirer davantage qu’il n’a pu le faire. Tant pis si je ne le revois pas, j’aurais passé le plus beau moment que je peux avoir depuis quelques temps.

Ses doigts viennent frôler ma peau et m’arrachent des frissons que je ne croyais même pas possible à certains endroits de mon corps. Tim m’enveloppe contre lui sans le savoir, il me possède à chaque seconde que les contacts se font peau contre peau. Je pose ma main sur sa nuque, le regarde alors que ma dentelle disparait. Me voilà libre de m’amuser, libre de lui offrir ce que je me suis « vanter » de pouvoir faire. Un sourire nait sur mon visage quand je me rapproche de lui encore plus, que ma poitrine se plaque contre son torse et que je l’embrasse avec vigueur.

Discrètement… subtilement… ma main se glisse entre nous deux pour venir ouvrir les « portes » du paradis.

[ ]

La respiration saccadée, la peau suintante, les cheveux en bataille, les lèvres aussi rouges que ma robe. Voilà des symptômes inquiétants que le futur docteur Osbourn peut facilement expliquer : le sexe d’une intensité sans pareil. Agir discrètement sous les regards des curieux au milieu de cette pelouse tout en s’offrant un orgasme – du moins, je l’ai obtenu et j’ai fait en sorte qu’il touche les portes du paradis…

Je retrouve petit à petit mes esprits. J’aide Timothy à redevenir présentable avant de pouvoir m’éloigne de lui. Juste, me laisser m’allonger sur l’herbe, sur le dos… le souffle court, j’essaye de comprendre ce qu’il vient de m’arriver, ce que je viens de à faire. Je veux faire taire l’envie de recommencer parce que je commence à m’en vouloir à moi-même de ce qu’il vient de se passer. Je culpabilise de seconde en seconde du plaisir qui vient de s’offrir à moi.

Une petite voix dans ma tête me demande comment « J’ai pu accéder à ce désir », je ne suis pas une fille qui couche comme ça. Justement, l’autre voix se targue que ce n’était pas être facile. Timmy m’a éconduite avant, je finis seulement par céder à une envie que j’ai ressenti depuis quelques temps. Ce n’est pas un mal… si ? J’aimerais tellement avoir un Timmy qui se penche sur moi et me dise des mots qui me feraient frémir, qui me fait encore plus virevolter. Mais je sais que ce n’est pas un homme à relation.

« Je m’en veux d’aimer ça… » Ce n’est qu’un moment éphémère qui ne recommencera certainement pas. Surtout que je n’ai pas d’avenir dans les bras de Tim. Il sort officiellement avec Calypso, même si c’est un mensonge, aurais-je le droit de prendre la place de la brunette un jour ? Combien même il se lancerait dans une relation.

En d’autres termes, pourquoi avoir céder juste « pour du sexe » ? Parce que pour moi… ce n’était pas seulement pour du sexe.
Et j’ai peur de penser cela…

Quelques larmes commencent à couler sur mes joues et je me tourne pour cacher mon visage du Delta. Je me sens trop pathétique… Mon cœur veut y croire mais ma raison me rappelle qui est la personne avec moi présentement et que son passé n’a jamais fait place à de l’amour.

Je suis vraiment trop conne…



i'm stronger than these criminals

   
⋆ Born to be your fantasy, your addiction.

   
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things EmptyMer 19 Aoû 2015 - 22:32

avatar
Invité
Invité

(timen) unsaid things Empty

(timen) unsaid things Tumblr_mrt5liQUvY1qgwn27o1_500

Elle est belle, comme ça. Les cheveux à la « after sex », les joues rosées sous la chaleur de nos corps, les lèvres foncées sous la torture de mes dents, la difficulté qu’elle a pour reprendre une respiration régulière… D’un autre côté, elle est belle, quel que soit le moment ou l’occasion. C’est juste que j’ai toujours aimé particulièrement comment les femmes apparaissaient après l’acte. C’est beau de voir qu’on n’est pas les seuls à prendre du plaisir, nous les mecs, et qu’on sait en donner aussi. D’ailleurs, je ne la ramène pas, parce que je suis moi-même dans un sale état. Je me suis forcé à rester silencieux, à être discret pour les personnes qui pourraient éventuellement passer — et je suis sûr qu’il y en a eu, mais je n’y ai pas vraiment fait attention. Mais c’est clair et net qu’on n’a pas les mêmes libertés que dans un espace privé. C’était bien dommage d’ailleurs, mais pas pour autant moins plaisant. Ren est superbement douée. Professionnelle, je dirais même, si ça existait. Tellement professionnelle qu’elle me remontait la braguette avant de se détacher de moi pour s’allonger sur l’herbe, à quelques centimètres. Je glissais une main dans mes cheveux, qui descendait ensuite sur ma nuque. Je sens l’embarras arriver, ça me picote les narines. J’ai du mal à comprendre ce qu’il vient de se produire, en fait. Est-ce que si je me pince, je vais me réveiller et me rendre compte que tout ça n’était qu’une illusion? Parce que ça paraissait bien réel, mais côté logique, ça me parait impossible.

Pourquoi j’ai l’impression d’avoir vécu ma première fois? Bon, en plus compétant et moins gênant, mais pourtant, ça ne ressemble à rien que j’ai vécu jusque là. Et ce n’est pas l’expérience qui manque, dans mon cas. Je n’ai pas envie de me poser de questions. Je ne veux pas. Et pourtant, ça jaillit dans mon cerveau : pourquoi? comment? Est-ce elle qui est différente ou moi? Pourquoi je suis embarrassé comme ça? Pourquoi je ne me contente pas de me relever et de partir avec un « merci, c’était fun » ?

« Je m’en veux d’aimer ça… » Oui ben… hein? Quoi? Il y a deux choses à retenir dans ses mots. Elle s’en veut. Mais elle a aimé ça. Elle aime ça. Et moi aussi j’aime ça. Alors pourquoi il faudrait s’en vouloir? Et pourquoi surtout elle parle comme si ça ne se reproduira jamais? Si c’est quelque chose qu’on aime tous les deux, autant continuer à se faire plaisir. Les sex-friends, c’est de plus en plus courant à ce qu’il parait… Sauf que dans ce terme là, le problème c’est que je ne sais pas si Ren est une « friend ». Je ne sais pas ce qu’elle est. Je ne sais même pas si elle est quelque chose. Je ne sais même pas si elle veut être quelque chose. Je ne sais même pas si je veux qu’elle soit quelque chose. Cette fille me parait dangereuse pour moi. Je suis sûrement égoïste, mais je n’ai pas envie de prendre de risques. La dernière fois que j’en ai pris, la femme s’est avérée être ma demi-soeur, donc bon, ça refroidit clairement pour le futur… Et Ren n’est certainement pas de la même famille que moi, mais elle cache quelque chose d’autre, je le sens. Je sens qu’elle va me faire la vie compliquée. Et est-ce que j’ai envie d’une vie compliquée? Bah… personne n’a envie de ça, si? Pourtant… quand je la regarde, je me dis que ça pourrait être facilement surmontable.

Je baisse les yeux vers elle et elle tourne de suite la tête, me cachant son visage. Hmm… J’ai peur de ne pas saisir. Si elle regrette autant, il vaudrait mieux que je parte, non? Ne pas lui causer plus de soucis que ça. J’hausse les épaules et me relève donc. Je vais faire ça. Après tout, elle n’a pas l’air très ouverte à la conversation… « Bon… Je vais… » Je regarde autour de moi. J’aimerais bien l’embrasser. Mais je ne vais pas me mettre à genoux non plus… Ça peut paraître impoli du coup, mais tant pis. « Je vais y aller. » J’enfonce mes mains dans mes poches, enfouies avec mes bonnes manières. « T’as mon numéro si t’as besoin. » Je reste là, quelques secondes, avant de finalement tourner les talons puisqu’aucune réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: (timen) unsaid things   (timen) unsaid things Empty

Contenu sponsorisé

(timen) unsaid things Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(timen) unsaid things
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (timen) unsaid things
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» What the first Black President of the United States should know about Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: