Partagez
 

 ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyDim 3 Aoû 2014 - 3:10

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty

J'avais donné rendez-vous à Zoé au Starbucks. C'était "notre endroit" en quelque sorte ici on avait la paix. Pas de paparazzis, pas de journalistes qui nous couraient après. Que dire de Zoé? Elle me rappelle étrangement Gwen, mon ex qui est encore ma femme vu que le divorce n'a pas été prononcée, elle me saoule encore pour avoir toujours plus d'argent. Certaines personnes sont pauvres, elles n'ont que de l'argent. Ca résume un peu la situation de Gwen. Au début elle était fun, joueuse, attendrissante, drôle, mystérieuse, taquine... Je retrouve tout cela chez Zoé et ça me fait un bien de ouf d'être à ses côtés. Je me sens enfin... revivre. C'est con, non? Pourtant Zoé et moi on est que amis, elle me parle à chaque fois d'un mec, d'une trentaine d'années, si ça ne tenait qu'à moi j'irais lui mettre mon poing dans la gueule pour qu'il s'éloigne de Zoé, elle mérite tellement mieux, merde! J'ai beau lui dire d'arrêter, qu'elle est sur la mauvaise pente... Au fond je ne sais pas si elle m'écoute vraiment ou pas. Une partie de moi espère fortement qu'elle m'écoute, ça voudrait dire que mes mots ont un impact important sur elle et donc que je lui suis essentiel, ou du moins un peu.

Je m'étais assis à une table, au 2ème étage, c'était pas trop remplit à ma grande surprise, il devait être 10h du mat et j'attendais jusqu'à que je reconnaisse sa voix. Elle a dû demandé à un employé où j'étais en disant mon nom ou en me décrivant, j'en sais rien.

- Hey! Regardez qui va là!

Un large sourire apparut sur mon visage, putain ça faisait du bien de sourire. De sourire réellement je veux dire, sans que cela ne soit forcé ou sans être sous l'effet de certaines substances illégales. Je me levais immédiatement pour la prendre dans mes bras et lui faire un câlin. Purement amical je veux dire hein, je suis pas le genre de mec à sauter sur les nanas comme si elles étaient de pauvres proies sans défenses, non, non, je respecte bien trop les femmes pour les prendre pour un simple morceau de viande. Je lui déposais un bref baiser sur son front, avant de me reculer et lui tirer de façon gentleman la chaise pour qu'elle puisse s'y asseoir.

- Après vous très chère.

Disais-je d'une voix assez boubourge, lui faisant un clin d'oeil par la suite pour lui faire comprendre que je la taquinais ainsi. Une fois assise, je m'installai en face d'elle et je la regardais dans le blanc des yeux.

- T'es toute en beauté dis-moi, tu as fais autant d'effort pour le sublime skateur que je suis?

Plaisantais-je ouvertement, en riant de bon coeur à ma propre connerie. Oulalalah, j'avais un grain non? Qu'importe, j'étais bien, alors bon. C'était l'essentiel après tout.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyDim 3 Aoû 2014 - 23:09

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Pour une fois depuis que je viens dans ce Starbucks, il n'est pas spécialement bondé. Je me demande même pendant un instant s'il n'y a pas un problème. Je dois y rejoindre Swann, mon grand ami de toujours, mon pillier un peu. Depuis que je l'ai rencontré, j'ai vraiment l'impression d'avoir quelqu'un sur qui compter. Il fait parti de ces gens à qui je dis vraiment tout, et qui -je peux le dire- m'aime pour ce que je suis. Je suis déjà toute excitée à l'idée de le retrouver. Chaque moment avec lui est exceptionnel. Il a le mot pour me faire rire et me remonter le moral quand ça va pas. Même dans les moments où lui non plus n'est pas au top de sa forme, il a ce je-ne-sais-quoi qui montre qu'il est fort, et que je devrais simplement suivre son exemple. Je ne suis jamais déçue.
Un fois devant le comptoir, je commande un thé. Parce que oui, le Starbucks c'est bon mais je refuse de prendre un gramme. Mon cul ne le supporterait pas ! Et puis les thés ici sont divins ! Je demande par la même occasion si Swann est arrivé. Le serveur, surement mal réveillé vu le temps de réaction qui lui faut pour comprendre ce que je lui raconte, m'indique l'étage. Evidemment. Il doit être assis à "notre" table. Parce que oui, on a une table attribuée, celle sur laquelle on va tout le temps, et où on a eu de longues discussions déjà. Je monte les marches avec hâte. « Hey! Regardez qui va là! » S'écrit-il en me voyant arriver. Je lui sers un immense sourire heureux et fait un peu ma star devant lui,  adoptant un air faussement hautain et marchant comme si je défilais sur un podium. C'est ce genre de délire ridicule que j'aime partager avec lui. Ça le fait rire à chaque fois ! Puis je cris enfin son nom, courant jusqu'à lui. Son étreinte me fait du bien. Je sais que tout ne pourra que bien aller maintenant qu'il est là.
A son tour, c'est lui qui joue le rôle du gars chic et gentleman en tirant ma chaise pour que je m'y assois. « Je vous remercie jeune homme. » Déclarais-je pour entrer dans mon jeu.
« T'es toute en beauté dis-moi, tu as fais autant d'effort pour le sublime skateur que je suis? » Il rigole de sa propre éloge. Et je le suis dans cet élan. Après tout, il n'a pas tord. Swann est un gars absolument canon, ne le nions pas. C'est bien pour ça que beaucoup de nanas lui courent après, bien qu'il soit marié. Plus pour longtemps d'ailleurs. Il va falloir que je lui demande des nouvelles de ça... Et puis sur un skateboard, n'en parlons pas ! Un modèle de classe. Tout comme moi me direz-vous. « Je n'ai pas besoin de me faire belle. C'est le naturel ça chéri ! Mais j'avoue avoir sorti cette petite robe exprès pour toi. J'espère qu'elle te plait ! » Je ne mentais pas, je l'avais récemment acheté et c'était la première fois que je sortais avec. Le regardant dans les yeux, je levais un sourcil, attendant une réaction de sa part.
« Hé regarde sur quoi je suis tombée en passant le coin de ma rue. » J'attrape dans mon sac un magazine people que j'avais acheté au kiosque à côté de chez moi. Une photo de Swann et moi au skate parc trône sur la couverture, avec Zeme et Barovitch en couple ? noté en gros titre. Je le posais sur la table, le tournant dans son sens. J'avais envie de rire d'avance, voyant ses yeux grossir face au magazine. « On est pas beaux là ? »




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyDim 3 Aoû 2014 - 23:53

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty

Cette fille, cette femme devrais-je plutôt dire m'était exceptionnel. J'adorais son délire, elle aimait rire d'elle, des préjugés qu'on a à son égard, que demandez de mieux? Ca fait toujours du bien de rire, de se détendre, aucunes embrouilles, que tout soit... Bien. Voir parfait. Je n'ai pu m'empêcher de rire à sa démarche de mannequin des gros podiums new-yorkais, parisiens ou londoniens. Elle me surprendra à chaque fois, chaque jour est une nouvelle surprise avec elle, j'aime ça dans notre relation: tout le temps des rebondissements.

- La nature t'as gâté très chère, crois moi!

Je lui fis un clin d'oeil en la regardant -à nouveau- de bas en haut, mais là, elle m'a tendu la perche pour que je le fasse vu sa sublime robe.

- J'ai l'air d'un beau plouk à côté de toi, c'est malin! Tu me brises le coeur...

Je fis une sorte de tête de chat battu, me tenant le coeur comme si j'allais mourir d'une minute à une autre.

- Elle te va à ravir, en même temps, je ne t'ai jamais vu porter quelque chose qui ne t'allait pas, tu as un don ou une formule magique? Explique au petit skateur que je suis...

Je poussais un léger rire, avant de m'accouder sur la table, la regardant dans le blanc des yeux... Elle avait des yeux magnifiques, je crois qu'en un regard, elle pourrait faire tourner la tête de nombreux garçons puis j'ai été distrait par le magazine qu'elle me montra. Je ne dis rien, je le pris dans mes mains et je regardais la couverture attentivement. Un gros sourire béat apparu sur mon visage.

- Je dois avouer qu'ils m'ont pris sous mon meilleur angle! Je devrais les appeler pour les remercier tu crois? Ou mieux encore, pourquoi pas me déplacer! Ils sont si gentil d'exposer ma vie au grand public, que la moindre des choses serait de se déplacer pour les remercier comme ils le méritent, non?

Je fis semblant d'être choqué mais mon instinct moqueur refaisait vite sur place.

- Mais je dois avouer que toi et moi on passe bien! Mon entraîneur m'a déjà parlé de toi tu sais? Je crois qu'il suit ton parcours pro ou personnel via les revues people de sa femme. Si un jour il me demande un autographe, je te promets que j'explose de rire...

Je relevais les yeux vers elle et je lui fis un de mes plus beaux sourires complices et taquins.

- Ma femme, enfin mon ex, enfin tu m'as compris, je me demande bien ce qu'elle va dire à la vue de ceci. Avec la chance que j'ai elle va lancer à tout le monde que c'est moi le connard qui la trompe. Elle ferait tout pour avoir davantage de fric et passer pour la misérable victime.

Je soufflais, j'étais désespéré, comment ais-je pu être si aveugle tout le long de ces années passées à ses côtés? L'amour rend aveugle, c'est pas faux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMar 5 Aoû 2014 - 3:27

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Toujours avec autant de bonne humeur, il me flatte et finit par se traiter lui-même de plouk. Oui, parce que quand on ne s'est pas vu depuis un moment tous les deux, on se doit de se complimenter. Après tout, on est beaux, autant se vanter entre nous. « T'es con à dire n'importe quoi. Si toi t'es un plouk, le reste du monde n'est que laideur suprême ! » Sa tête de chien battu se transforme en gros sourire. C'que j'aime quand il sourit. C'est un rayon de soleil, une bonne dose de vitamine. Son ex-femme ne sait pas ce qu'elle perd. Elle est complètement folle !
« Elle te va à ravir, en même temps, je ne t'ai jamais vu porter quelque chose qui ne t'allait pas, tu as un don ou une formule magique? Explique au petit skateur que je suis... » Il parle de ma robe bien sur. Et ça me rend doucement fière quand il dit que tout ce que je porte me va bien. Après tout, pour une fan de mode, j'espère bien être élégante un minimum. « Et toi, dis-moi comment tu fais pour être aussi brillant sur un skate ? Don ou formule magique ? » Je lui lance un clin d'oeil. Lui même sait à quel point j'admire son talent. Vraiment. A l'origine, je n'étais pas une grande fan de ce sport. A vrai dire, je ne comprend pas toujours tout, même aujourd'hui. Mais quand il monte sur cette planche, il y a quelque chose de fou qui se dégage de lui. Il ressemble à un super héros, capable de tout.
Quand je lui montre le magazine, il fait mine d'être choqué, mais je sens dans ses propos un arrière goût d'ironie. Comme las de tout ces paparazzis qui lui -nous- collent au derrière. « Que veux-tu ? Il y a des inconvénients à devenir populaire. » D'un geste de la main, j'envoie mes cheveux en arrière, reprenant cet air faussement snob. A ce moment, je préfère jouer la carte de l'humour, parce que même si je connais son agacement, au fond, je ne cesse de me répéter qu'il faut mieux en rire qu'en pleurer. Les paparazzis font leur job et on est leur gagne-pain. Triste réalité. « Mais je dois avouer que toi et moi on passe bien ! Mon entraîneur m'a déjà parlé de toi tu sais ? Je crois qu'il suit ton parcours pro ou personnel via les revues people de sa femme. Si un jour il me demande un autographe, je te promets que j'explose de rire... » Je ris doucement, rougissant. Ca me fait bizarre de parler d'un potentiel fan, surtout plus âgé que moi. « Tant que ce n'est qu'un autographe. » Je réponds en rigolant. Il m'adresse un sourire taquin quand je lève les yeux vers lui, mais doucement, cet élan de joie s'estompe, quand il commence à reparler de sa femme. Toujours avec cette voix désespérée. « Ma femme, enfin mon ex, enfin tu m'as compris, je me demande bien ce qu'elle va dire à la vue de ceci. Avec la chance que j'ai elle va lancer à tout le monde que c'est moi le connard qui la trompe. Elle ferait tout pour avoir davantage de fric et passer pour la misérable victime. » Je déteste quand il soupire en parlant d'elle, quand il est obligé de baisser ses yeux parce que ce sujet l'atteint, quand il parle d'elle avec ce regret qui lui pend aux lèvres. J'ai plusieurs fois rencontré cette nana sans jamais vraiment lui parler. Elle semblait classe, distinguée et carrément joyeuse au premier abord. Quelle fut ma surprise quand j'ai appris quel style de femme elle était. Au fond, elle ne mérite même pas un centième de Swann. Et ça me tue de le voir comme ça à cause d'elle. « Qu'est ce qu'on s'en fout de ça Swann ! » J'attrape sa main, le forçant à me regarder dans les yeux. « Elle peut bien penser et dire ce qu'elle veut. Tu dois rien à personne. Puis vous êtes séparés depuis un an, merde ! Le simple fait qu'elle s'acharne encore sur toi est la preuve même que c'est elle qui a perdu. » Je lui adresse un sourire tendre que je veux réconfortant. Avec mon pouce, je caresse doucement le dessus de sa main. Je le préfère mille fois souriant. Si jamais je croise cette garce un jour, je ne la raterai pas.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMar 5 Aoû 2014 - 21:21

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty

Petite précision : Zoé n'a jamais pu voir l'ex femme de Swann en vrai, à part en photo limite! Quand Swann est venu en septembre 2012 à UCLA, sa femme est restée à Johannesburg car elle ne voulait pas se déplacer là-bas et de septembre 2012 à juillet 2013, Swann n'a eu aucunes nouvelles de sa femme en mode "elle en a rien à battre." Il a donc quitté UCLA et L.A en juillet 2013, pour revenir à Johannesburg parler à sa femme et il a demandé le divorce car il a compris qu'elle s'en foutait complet de sa gueule et que seul le fric comptait à ses yeux.  ship Donc il est resté en Afrique du Sud pour se refaire une vie, et il a été contacté par un entraîneur de skate à L.A pour intégrer sa team et être officiellement skateur pro, so, Swann est revenu en janvier 2014, pour vivre enfin de sa réelle passion: le skate.  :haaa: Et c'est à partir de là, où il a regardé les autres femmes d'un autre oeil, vu qu'avant il s'en foutait étant donné qu'il avait encore sa femme en tête.  happy   




I'M INTO YOU


Elle me faisait sourire, cette femme me faisait sourire. On était vraiment sur la même longueur d'ondes: déconnade à fond et on aimait toujours renouveller nos conneries. Je ne me lassais pas de ses petites piques/blagues/mimiques, j'en étais réellement accroc. Elle me faisait tellement de bien, mon petit rayon de soleil quoi. Sa voix. Son odeur. Ses mots. Sa façon d'être et de paraître. Tout vraiment me plaisait en elle et j'aimais la découvrir davantage chaque jour.

- Bon ok, je suis un vrai Dieu grecque! Vu que tu me le fais si gentiment remarquer...

Parfois j'avais l'impression d'être une vraie gonzesse sérieux. J'en avais un peu rien à foutre de me savoir beau ou moche, j'm'étais jamais posé la question en fait, j'm'en foutais je crois. A ce niveau j'me suis toujours senti bien dans mes baskets sans non plus me jouer comme un pauvre kéké des plages pensant être un mannequin d'enfer alors qu'il est plus ridicule qu'autre chose. A mes yeux la beauté intérieure est plus important. Certes, phrase préfabriquée mais c'était mon avis. J'avais de la chance, Zoé était les deux. Elle prenait soin d'elle et c'était une fille en or.

- J'aimerais bien te dire que c'est un don pour le skate mais j'ai juste bossé très dur pour avoir le niveau que j'ai aujourd'hui. Petit, au lieu d'aller bosser chez mes voisins blindés de tune comme mes parents pensaient, j'filais en catimini bosser sur mes figures. T'as vu en plus d'être beau, j'suis un rebelle de la vie! Avoue je suis la meilleure combinaison que tu connais...

Bien sûr je déconnais, vu qu'on était parti dans ce genre de délire, autant continuer, ça me soulageait de rire, de penser à autre chose, puis j'aimais la voir sourire ou rire grâce à moi, c'était un pur bonheur. Pour rien au monde je voudrais la voir pleurer par ma faute ou pas. Sauf pleurer de rire, bien entendu....

Je regardais la couverture de ce magazine et je repensais donc à mon ex-femme, je sentais bien qu'un truc en moi avait changé même si la présence de Zoé m'apaisait et me faisait un grand bien. Je ne contrôlais pas, ça venait d'un coup et sans raison, dans ma tête c'était un véritable désastre. J'en avais oublié ma connerie sur mon entraîneur même si j'avoue que c'était glauque venant de sa part qu'il soit "fan" de Zoé. J'pense surtout qu'il est fan de son physique et aimerait avoir une fille comme Zoé à ses côtés pour se la péter pas mal, mais bon. Jamais de ma vie je n'autoriserais cet homme à toucher ou même flirter avec Zoé. Elle mérite mieux... Comme elle mérite un autre gars que son mec de plus de 30 balais. Ok j'ai plus 30ans, que 20 avec mes 26 printemps, mais bon.

- Ouais je sais, mais aux yeux de la loi, elle est encore ma femme. Notre divorce c'est que des papiers, papiers, papiers, elle serait limite prête à dire que je l'ai frappé pour avoir encore plus d'argent, imagine qu'elle ait la connerie de se servir de...

Je lui montrais de mon index cette couv'.

- ... ça et inventer des histoires à deux balles? Son avocat est aussi tordu qu'elle à ce niveau, ça me surprendrait même pas.

Je regardais sa main sur la mienne, elle caressait le dos de ma main de son pouce, ce petit contact me fit des petits frissons dans le dos et mine de rien ça me faisait sourire. Je ne devais pas du tout être crédible dans mes mots qui étaient censés être dit de façon "haineuse."

- Enfin bref! Je ne veux pas t'embêter avec ça! Elle mérite pas, ou du moins elle ne mérite plus que je parle d'elle à des gens que j'apprécie réellement et que je porte dans mon coeur comme toi. Je ne me laisserais pas faire, ok, je suis plus le fils à papa et maman, mais qui sait, ma pseudo célébrité m'aidera peut-être dans l'affaire. Comme tu as dit, ça fait des mois et des mois qu'on est séparé, je ne lui dois plus rien et je fréquente qui je veux.

Bon sang c'était bizarre à dire... J'avais l'impression que Zoé était ma nouvelle petite-amie et que j'essayais de la rassurer comme quoi j'étais 100% et 100% à elle et qu'on pouvait être tranquille dans notre petit univers à nous. Merde. Je devais tourner ça à la connerie plutôt que de lui faire peur.

- Euh... Bah...

Ah oui, encore plus crédible! Je me rendais à peine compte de ma maladresse, je sentais mes joues rougir un peu, puis je lâchais sa main, la mettant derrière ma nuque en mode "mec trop gêné."

- Je vais me bourrer la gueule avec mon chocolat chaud plutôt! Un vrai rebelle de la vie n'hésiterait pas une seule seconde!

Et voilà que je me mis bêtement à rire, en ne sachant plus trop où poser mes yeux.



made by .reed
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMer 13 Aoû 2014 - 4:07

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Je sirote mon thé entre deux fou rire et lève carrément un sourire quand il s'estime être "la meilleure combinaison que j'ai pu connaître". Son narcissisme n'est pas naturel. Ce n'est pas son genre. Swann c'est un gars qui se prend jamais la tête, qui prend la vie comme elle vient et toujours avec le sourire. Je crois que c'est ce qui me plait. Son sens de l'humour complètement dégenté, mais carrément sur la même longueur d'onde que moi.
Mais il perd cette flamme quand on touche aux sujets sensibles. Dans le cas présent, son divorce. « Ouais je sais, mais aux yeux de la loi, elle est encore ma femme. Notre divorce c'est que des papiers, papiers, papiers, elle serait limite prête à dire que je l'ai frappé pour avoir encore plus d'argent... » Tss. Je roule des yeux désespérément. C'est peut-être méchant de ma part, mais je suis loin de lui souhaiter un quelconque bonheur à l'avenir. Comment Swann a-t-il fait pour se retrouver dans cette merde ? « ... Imagine qu'elle ait la connerie de se servir de ça et inventer des histoires à deux balles ? Son avocat est aussi tordu qu'elle à ce niveau, ça me surprendrait même pas. » Il me fout le magazine sous le nez et me sert de gros yeux ronds, tiraillé entre la colère et l'étonnement. Je ne sais pas trop mais je ravalais ma salive d'un coup. C'est triste de voir à quel point l'argent pourrie les hommes. D'un ton menaçant, je lui réponds « Qu'elle ose faire ça et je t'assure qu'elle aura à faire à moi cette garce... » Parfois, j'ai des envies d'appeler cette nana pour lui balancer ses quatre vérités, pour la menacer et lui dire que si elle ose refoutre la merde dans la vie de Swann, elle y laissera des plumes. Mais je ne sais pas si lui prendrait bien le fait que je m’immisce dans sa vie et ses problèmes. Malgré tout, j'arrive à lui faire esquisser un léger sourire. Et ça me rassure. Le sujet s'estompe, prétextant qu'il ne veut pas m'embrouiller avec ça, parce qu'il tient à moi. Ses aveux me touchent. J'ai beau déjà le savoir, ça fait toujours plaisir d'entendre ses mots sortir avec tant de sincérité. Je penche inconsciemment la tête sur la droite, attendrie, et finis par me gratter doucement la nuque quand il parle de moi, comme si ce que le magazine annonçait était véridique. Il semble gêné quand il capte ce qu'il vient de dire, et préfère replonger dans une vague d'humour pour mieux faire passer la pillule. « Je vais me bourrer la gueule avec mon chocolat chaud plutôt! Un vrai rebelle de la vie n'hésiterait pas une seule seconde ! » Je repars dans un rire, automatiquement, et reprend une nouvelle gorgée de thé. C'est assez étrange quand il a y a ces moments de malaise entre nous. Au fond, on sait tous les deux que ça sert à rien, qu'on a pas à être gêné avec l'autre. « Quel rebel ! » J'affirme ironiquement en désignant son chocolat chaud du menton. « D'ailleurs, t'as pas trouvé d'autres nana depuis ? Même une en particulier qui te plait ou quoi ? »

Spoiler:
 




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyLun 25 Aoû 2014 - 16:41

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Don't change, you're perfect to me.
You can be my new happiness but I don't want to lose you even if you can't.

Elle m'a fait sourire en me faisant comprendre qu'elle allait bien remballer mon ex voir même lui en mettre une si elle osait me pourrir davantage la vie à cause des couvertures médiatiques où je suis à l'honneur avec Zoé... Qu'est ce que je ferais sans ce bout de femme sérieusement? Même quand on parle d'un sujet sensible, qui me blesse, elle réussit à me faire sourire et même rire parfois, je la détestais pour ça en fait. Pourquoi elle ne me laisse pas faire mon petit sensible? Shame on her... Non je dec, bien sûr que je l'aime pour ça, je veux dire en amitié enfin... Bon ok, Zoé n'est pas qu'une amie à mes yeux, c'est plus que ça même si je sais que ce n'est pas partagé... Donc j'évite de la mettre mal à l'aise, je préfère avoir peu que rien du tout. Je ne veux pas qu'elle ait pitié ou qu'elle ait honte, ou qu'elle soit gênée car je l'apprécie peut-être plus qu'une amie. Ces putains de paparazzis ou journalistes à la con l'ont bien compris d'où ils s'acharnent sur nous, mais je préfère faire le mec qui prend ça à la rigolade plutôt que de m'imaginer cent mille scénarios. Zoé me fait du bien et pour rien au monde je voudrais la perdre, pour rien au monde, rien, rien du tout... Je la veux à mes côtés quoiqu'il arrive, elle et sa connerie légendaire. Putain que ça faisait du bien une nana si naturelle à mes côtés et non une nana en mode groupie qui bave à moitié et qui ne se respecte même plus au final, je trouve ça tellement pathétique et dommage.

Je me contentais de siroter mon chocolat chaud après sa petite phrase concernant mon ex, plutôt que de dire de la merde, sait-on jamais! Puis elle me fit avaler de travers en posant la question "de trop" et je me mis à tousser comme un abruti. Je toussais tellement que les larmes me montèrent aux yeux en 2-2.

- Mais voyons, l'amour de ma vie, c'est toi!

Essayais-je de dire ça sur le ton de la plaisanterie tout en essayant de retrouver mon souffle après avoir toussé... Bien toussé.

- Tu vois dans quel état tu me mets avec ta beauté ravageuse? J'en perds le souffle!

Et là je me mis à rire, ouais c'était une façon assez détournée pour ne pas répondre à sa question. Je ne voulais pas lui mentir, ou lui raconter de la merde dont autant être sérieux sous le ton de la plaisanterie pour que tout passe crème...
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyJeu 28 Aoû 2014 - 22:34

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Swann c'est le garçon qui a le cœur sur la main et de la bonne humeur à revendre. Quand je regarde dans ses yeux -encore une fois- j'ai souvent cette chanson de Bruno Mars qui me revient en tête. Je ne sais même pas pourquoi. Cette chanson lui va bien. Surement parce qu'il est un des rares à me voir sous mon véritable visage, et qu'il m'apprécie comme ça. Sans le quitter des yeux je ris de la situation et de mes pensées, avant de reprendre une gorgée de ce thé délicieux. Puis je lui demande s'il y a une nouvelle fille dans sa vie. Une fille pour qui il craquerait. Je pense que ça lui serait vraiment bénéfique de se trouver avec une nouvelle nana. Je parle bien sûr d'une fille affectueuse, vraie et aimante. C'est ce genre de fille qui lui faut ! Une fille qui se donne à corps perdu pour lui, avec tout l'amour possible. En tout cas c'est ce que je lui souhaite. Du bonheur à l'état pur.
Cependant, lui ne semble pas sur la même longueur d'onde que moi. Quand je lui pose cette question, il s'étouffe presque avec son chocolat, toussant comme un dératé pour rester en vie. Et moi je m'éclate de rire à en perdre mes poumons. L'humour c'est dans sa nature. Il n'a même pas besoin de faire exprès pour être drôle. Je me lève finalement pour aller lui taper dans le dos. Généralement, ça ne sert pas à grand chose avec moi, mais je crois que c'est le bon geste. « Mais voyons, l'amour de ma vie, c'est toi ! » Je ne peux réprimer un sourire timide, mais fier. « Tu vois dans quel état tu me mets avec ta beauté ravageuse ? J'en perds le souffle ! » Je rigole à nouveau pendant qu'il reprend son souffle. Je ne pensais pas que ma beauté ravageuse comme il dit serait si meurtrière. Mes mains viennent maladroitement ébouriffer les cheveux pour leur redonner un peu de volume. Ça en rajoute une couche concernant mon charme fou. Personne ne peut résister ! La preuve est puisque Swann me fait ses aveux. Au fond je sais que je lui plais comme il sait qu'il me plait. On est loin d'être moches ! Mais cette amitié fusionnelle est la première chose qui nous lie vraiment et que je ne voudrais perdre pour rien au monde. « Je ne voulais pas te tuer, pardon ! » Dis-je à nouveau avec ce fameux faux air de princesse qu'il connait tant. « Mais t'es trop bien pour moi Swann. Je te décevrais forcément. » Comme j'ai toujours déçu mes exs. Swann est la dernière personne à qui je veux que ça arrive. Je tiens trop à l'estime qu'il me porte pour la dégrader. Je lui fais ces aveux à mon tour avec un sourire amusé, et pourtant ils sont sincères. Je ne lui arrive pas à la cheville ; il mérite mieux que moi. Et puis, qui mieux que lui sait que je n'ai d'yeux que pour ce rustre de Vladimir. Y repenser m'arrache un sourire. Je ne suis peut-être pas à la hauteur pour ce russe non plus, mais il reste mon obsession. Le genre d'addiction dont je ne peux me défaire, et qui énerve Swann au plus haut point d'ailleurs.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyVen 29 Aoû 2014 - 16:09

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Don't change, you're perfect to me.
You can be my new happiness but I don't want to lose you even if you can't.

Elle était là à me taper dans le dos et en se foutant ouvertement de ma gueule. Elle était explosée de rire et en même temps elle me faisait rire... Je m'étouffais comme un abruti fini et en prime elle osait me faire rire ce qui me faisait davantage tousser. Bien, bien... Là niveau sex-appeal c'était bien raté.

- Merci belle chevelure d'or!

Disais-je en essayant tant bien que mal de récupérer mon souffle en me concentrant réellement sur ses paroles. Je savais qu'avec Zoé c'était limite mission impossible... Elle avait ce mec de plus de 30ans en tête, elle en était raide dingue et moi ça me faisait chier. Je n'étais pas amoureux de Zoé, non, je l'adorais, elle m'attirait, j'aimais vraiment tout d'elle, sa connerie, ses états d'âme, qu'elle soit énervée ou triste, sa bêtise monumentale, son rire, sa voix, ses imitations à deux balles, cette fille me faisait sourire et elle me rappelait que le bonheur existait vraiment et qu'un malheur amène un autre bonheur si on prend la peine de chercher. Elle passa sa main dans mes cheveux et me taquinait de la sorte et de réflexe je la pris par la taille, je la fis asseoir sur mes genoux et je la chatouillais sur les côtes pour me venger de son ébouriffement capillaire à mon égard. J'en avais presque oublié ses dernières paroles. Je crois qu'une partie de moi a fait exprès de les contourner car ça me faisait chier qu'elle pense cela. Du coup je la chatouillais et je riais vu sa réaction, si je m'en sortais indemne je crois que la chance serait avec moi à ce moment là.

- Je suis trop bien ?

Osais-je enfin dire malgré mes chatouilles puis je m'arrêtais. J'aurais aimé vraiment ignorer et faire mine que ça allait mais je crois qu'on allait parler de ça, elle semblait sérieuse.

- Je suis trop bien car je fais des chatouilles d'enfer et que personne ne m'égale ? Ou je suis trop bien car je suis le king pour m'étouffer avec un chocolat chaud ? Faut m'expliquer...

J'essayais de tourner ça à la connerie mais je sais pas, ça me saoulait.

- Si j'étais si bien que ça, j'serais casé à mon avis.

J'haussais les épaules et j'inspirais en osant même pas regarder Zoé dans les yeux, j'voulais pas qu'elle ait pitié ou je ne sais quoi comme connerie.

- C'est peut-être toi qui est trop bien pour moi Zoé. Une personne vraiment bien ne serait pas en train de divorcer et n'aurait pas son ex à dos à mon humble avis.

Je posais délicatement mon bras sur ses cuisses, histoire d'avoir un appui, mon autre bras restait pendu dans le vide et je me contentais de regarder ma main, quand j'étais "nerveux" je bougeais soit le pied à vitesse grand V ou alors c'était ma main, bah là en l’occurrence c'était ma main. Je ne voulais pas la faire bouger, vu qu'elle était assise sur mes cuisses après mon attaque de chatouilles, donc je me rabattais sur ça... Ma main. Je faisais bouger mes doigts un peu n'importe comment et mes yeux étaient fixés dessus. Bien, bien...
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptySam 30 Aoû 2014 - 15:05

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


« Merci belle chevelure d'or ! » Trop de poésie en Swann. Mais c'est trop espéré de se voir partir indemne. Voilà qu'il m'attrape par la taille alors que je retournais m'asseoir pour me tirer sur ses genoux où il me chatouille sans vergogne. Et qu'est-ce que je suis sensible quand il s'agit de chatouille. Me courbant en avant puis sur les côtés, j'éclate de rire à ne plus pouvoir respirer. Je tente de le supplier d'arrêter entre deux inspirations. Si un paparazzi prenait une photo à cet instant là, il est vrai que ça pourrait passer pour une taquinerie de couple. Pourtant avec Swann, il n'y a juste pas de barrière qui nous retient. On est très tactiles -peut-être trop pour des amis- mais qu'importe. A mon tour je tente de le chatouiller mais je n'y vois pas de réaction ; lui ne doit pas craindre. « Je suis trop bien ? » Il finit par demander, incrédule, après que je lui ai avoué ne pas être à sa hauteur. Il arrête ses taquineries pour me regarder avec une once de sérieux. « Je suis trop bien car je fais des chatouilles d'enfer et que personne ne m'égale ? Ou je suis trop bien car je suis le king pour m'étouffer avec un chocolat chaud ? Faut m'expliquer... » Il esquisse un sourire mais je le sens forcé. « Ouais, pour ça aussi t'es imbattable ! Je t'offre le premier prix ! » J'essaie de continuer sur la voie de la rigolade même si je sais que ce n'est que de la mise en scène. Je me mords la lèvre inférieure avec culpabilité. C'est quand il me dit en haussant les épaules que les mecs bien sont casés que je penche la tête sur le côté, attendrie. « C'est peut-être toi qui est trop bien pour moi Zoé. Une personne vraiment bien ne serait pas en train de divorcer et n'aurait pas son ex à dos à mon humble avis. » J'aimerai qu'il puisse se voir à travers mes yeux pour comprendre à quel point il est bon. Ça me fait mal au cœur et je rage un peu au fond, persuadée que cette garce d'ex-femme y est pour quelque chose. « Ton humble avis a tord là ! Si tu n'étais pas un gars bien, tu serais restée avec elle et tu te serais laissé bouffer. Moi je suis fière de toi. » Son regard me fuie, alors je plaque mes mains sur ses joues pour le forcer à trouver mes yeux. « La prochaine nana qui sera avec toi n'aura pas à se plaindre, crois moi ! » Pour retrouver un peu de gaïté, je viens faire claquer ma main sur sa cuisse. Peut-être un peu trop fort selon le son que ça fait. Je lui tire une moue désolée. « Et puis c'est pas si mal le célibat, regarde moi ! » J'écarte les bras, exhibant une certaine fierté. Même si après réflexion, je ne suis pas tant un modèle de bonheur sentimental. Je me la joue forte et indépendante et pourtant je me noie dans un amour à sens unique qui me ronge jour après jour. Et je ne souhaite ça à personne, surtout pas à Swann.
Mes efforts de bonne humeur ne servent pas à grand-chose ; je vois sa main s'agiter sur ma jambe. Ses doigts pianotent nerveusement au hasard. Et je devine que son silence ne l'aide pas. Je sais que ça bouillonne à l'intérieur de son cerveau. Il intériorise mais ses pensées se lisent ouvertement sur son visage. On me la fait pas à moi, je le connais que trop bien. J'attrape sa main pour le calmer et la serre intensément dans la mienne. Quand il me regarde, je lui souris sincèrement et tendrement avant de venir passer mes bras autour de sa nuque pour le serrer fort contre moi. C'est ce que je sais mieux faire ça pour rassurer les gens, les étreindre. Ils savent que je suis là pour eux. Surtout Swann. « Moi je t'adore, tu le sais ça ? » Je lui dis ces mots au creux de l'oreille avant de me redresser avec un sourire aux lèvres. Je lui pique le carré de chocolat noir qui accompagnait sa boisson et le mange sous ses yeux comme si c'était le mien. Le chocolat noir après tout, on s'en fiche, ça n'est pas si calorique que cela. Et dans une dernière tentative de le faire rire, je lui sers un magnifique sourire avec toutes mes dents colorées de marron chocolat.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyLun 1 Sep 2014 - 11:48

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Don't change, you're perfect to me.
You can be my new happiness but I don't want to lose you even if you can't.

Elle prit mon visage entre ses mains et elle me força à la regarder droit dans les yeux... Ce que je fis. Elle était si près de moi et tellement loin à la fois, mais j'avoue que cela me perturbait légèrement. Si j'ignorais notre situation actuelle, on aurait pu croire de loin qu'elle s'apprêtait à m'embrasser mais il n'en était rien le cas. Malgré moi mes yeux quittèrent son regard bleuté pour descendre vers ses lèvres, je restais là à les fixer 2 malheureuses petites secondes puis je me repris, et mes yeux revinrent chercher les siens. Je ne voulais pas gâcher notre amitié, je ne voulais pas qu'elle s'éloigne, je ne voulais pas qu'elle se force à être moins taquine avec moi... Je connais Zoé, si j'osais lui dire que j'avais peut-être des sentiments à son égard, elle allait se forcer à rester loin de moi pour "mon bien"... Sauf que ça me ferait davantage plus mal de la voir s'éloigner au lieu de rester près de moi. Elle était parfaite tel qu'elle était, joueuse, taquine, fun, intelligente, drôle... Mais je doute qu'elle se voit de la même manière que moi je la vois.

- Mon humble avis a donc tord...

Je riais à sa phrase, enfin, je riais car elle avait prononcé celle-ci de façon à être... souriante et non morbide.

- La prochaine nana qui sera avec moi, crois moi, c'est pas prêt d'arriver!

C'est vrai après tout, je suis pas du genre dragueur, ou collectionneur de nanas, bien au contraire... Je les respecte trop pour les traiter comme de pauvres "choses" qu'on peut échanger ou dégager à notre guise.... Puis de toute manière, il y avait Zoé... Même si je savais que son coeur battait pour un autre. Elle claqua ma cuisse assez fort et je fis genre de souffrir le martyr -pour plaisanter- en émettant un petit cri de douleur.

- Souffrance, Ô souffrance....

Je fermais les yeux, je mis ma main sur mon coeur et je jouais ma petite drama-comédie pour éloigner le ton sérieux de cette conversation même si tout ce que je disais, au fond je le pensais. Mais j'arrêtais vite ce petit jeu de rôle, et j'ouvris les yeux lorsqu'elle évoqua son célibat ce qui me fit sourire. Elle était bête mais je l'adorais ainsi, si spontanée, si naturelle, si... tout en fait.

- Le célibat est fou amoureux de toi et ne veut pas te quitter, mais heureusement il aime bien te partager avec moi, il est cool!

Je lui mis une petite tape au ventre pour la charrier, mais doucement bien sûr, je ne voulais pas qu'elle s'écroule devant moi en hurlant de douleur... Mais il s'installa quelques secondes de blanc, certes ce n'était pas énorme mais entre Zoé et moi, si. Je jouais avec mes doigts par tant de nervosité, elle me connaissait, elle avait capté, elle prit aussitôt ma main lorsqu'elle capta, elle la serra fort, je levais mon regard vers elle, elle me fit son sourire en mode Colgate blancheur et sans trop que je ne m'y attende me fit un câlin en enroulant ses bras autour de moi. J'étais assez surpris, je dois l'avouer, mais surpris dans le bon sens. Je répondis à son étreinte, je collais ma tête contre la sienne, en fermant mes yeux, respirant son odeur, j'appréciais juste ce moment. Simple, sans ambiguïté, si naturel, si spontané, si parfait à mes yeux. Si j'osais un jour la perdre, je crois que je péterais littéralement un câble, je crois que je serais carrément prêt à me battre avec un autre si ce dernier osait lui faire du mal. Comme ce mec là, cent fois plus âgé qu'elle, elle ne m'en parle pas beaucoup, car elle sait ce que j'en pense, mais ça se voit qu'il s'en tape, ou je sais pas, je le sens pas, et j'ai même pas envie de le connaître pour voir s'il est à ce point "si bien" ou "si fiable."

Notre étreinte se stoppa au bout d'une bonne minute de "câlin" et aussitôt elle me choppa mon chocolat noir, je levais les yeux, j'inspirais et je la regardais.

- Toi alors on te changera pas hein... Tu oses voler mon pauvre petit carré de chocolat, si je meurs de faim, je fais comment du coup?
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMar 2 Sep 2014 - 17:45

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


« La prochaine nana qui sera avec moi, crois moi, c'est pas prêt d'arriver ! » « Mais quel pessimisme ! T'es déconcertant parfois... » Je lui claque une bonne claque sur la jambe pour déconner et Swann fait mine de souffrir le martyr. Il m'en arrache même un rire. Un peu bizarre au passage. On a des réactions de gamins quand on est ensemble parfois. A toujours blaguer et jouer un rôle, on pourrait croire à deux enfants qui s'inventent une vie imaginaire et la jouent comme une pièce de théâtre. C'est presque ça parfois !
Je finis par lui faire remarquer que le célibat est un très bon choix finalement. Tu ne dois rien à personne, tu peux penser à toi avant tout, tu fais ce que tu veux, avec qui tu veux... Enfin, cela dépend de beaucoup de chose bien sur. Je me mords discrètement la lèvre en pensant à Vladimir à sa putain de fierté qui ne me laisse pas l'approcher comme je l'aimerais. « Le célibat est fou amoureux de toi et ne veut pas te quitter, mais heureusement il aime bien te partager avec moi, il est cool ! » Je rigole à sa remarque mais lève un doit devant son visage et signe d'objection. « Sache mon cher que je n'appartiens à personne. » J'hésite un instant avant de commenter en baissant les yeux. « Enfin presque... » Inutile d'en dire plus, il sait très bien de qui je veux parler. Et je sais qu'il va me tirer une sérénade sur Vlad, ou du moins une réflexion, et il a raison. Ça me touche de savoir que Swann s'intéresse et s'inquiète de ma vie sentimental, même si j'aimerai qu'il comprenne ce que je ressens. Mais c'est difficile de lui expliquer. Je ne sais pas pourquoi cet homme me fout dans un état dingue mais quand j'y pense, je serai prête à beaucoup pour qu'il me regarde encore.
Après une étreinte pour calmer les nerfs de Swann, je lui pique le carré de chocolat noir qui accompagnait sa boisson et lui tire un sacrée tête pour blaguer -encore-. Entre nous c'est un véritable passe temps il faut croire. « Toi alors on te changera pas hein... Tu oses voler mon pauvre petit carré de chocolat, si je meurs de faim, je fais comment du coup ? » Je passe ma langue sur mes dents pour nettoyer tout ce chocolat. Je veux bien me tourner en ridicule pour lui mais il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties. J'ai une réputation à tenir (même si je sais qu'avec Swann il n'y a pas de réputation qui tienne). « Tu veux que je te le rende ? » Je m'éclate de rire quand je lis dans ses yeux qu'il a compris là où je voulais en venir. Une pensée pas très propre, je le reconnais, mais c'est lui qui dit vouloir de son fameux carré de chocolat. « De toute façon on est de tellement bon client ici qu'ils seront d'accord pour t'en passer un autre si tu leur demandes avec ta tête de chat potté. Je suis certaine qu'ils ne pourront pas résister à tes beaux yeux bleus. »




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMar 2 Sep 2014 - 21:00

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Don't change, you're perfect to me.
You can be my new happiness but I don't want to lose you even if you can't.

- De bons clients ? Juste ça ?

Je relevais mes yeux vers elle, je passais une main dans mes cheveux, pour les recoiffer vite fait, histoire de bien présenter ou du moins un minimum.

- De SUPER bons clients, tu veux dire oui!

Je me mis à rire, je levais la main à une nana qui bossait ici.

- Je pourrais avoir genre une barquette entière de chocolat gratis? Car là, je n'ai même pas eu droit au petit carré de chocolat avec ma boisson chaude, vous savez qui je suis? Swann Zeme alias le futur Tony Hawk, j'ai fait la couv de "Ok magazine!" avec cette charmante demoiselle dont j'en suis sûre, vous connaissez déjà l'identité, il faut que j'en dise davantage pour avoir ma requête ?

Elle me regardait avec de ses yeux en mode "pour qui ce mec se prend" mais ça me faisait rire, je disais ça en plaisantant à la base, vraiment, mais elle avait eu l'air de prendre peur et était parti immédiatement.

- Ah ouais, regarde qui est le boss!

Je tapotais ses cuisses en mode "petite batterie", ouais ouais j'étais vraiment fier. Après si cette nana osait dire à des journalistes mon petit délire là, tout le monde va croire que j'ai la grosse tête et que j'fais déjà ma starlette... Oups, tant pis, ce qui est fait est fait.

- Tu veux faire quoi après ? Tu veux que je sois ton larbin pour du shopping ou tu veux faire du skate avec le grand Swann pour admirer ma puissance ultime ?

Je voulais pas la quitter,et la laisser là, en plan, j'voulais passer l'aprem avec elle, au moins je savais qu'elle serait avec moi et non avec ce Vlad là... Mais bon, qui me disait que ce soir elle irait pas le rejoindre pour essayer quoique ce soit avec? Le peu de fois où on en a parlé, j'ai vite pigé qu'elle en était accroc ou presque du moins. Et j'ose espérer avoir un truc avec Zoé alors qu'elle me voit comme un pote ou un frère ou j'sais pas quoi...

- Tu vas rire mais la serveuse revient déjà et elle a une tablette Milka, si j'avais su que je pouvais faire ça plus tôt je me serais pas gêné!

Bien sûr que je ne l'aurais pas fait, je respecte trop les gens pour les prendre pour des larbins ou des petits toutous de merde qui doivent dire oui à tous mes caprices. Je détestais les stars capricieuses c'était pas pour en devenir une. Enfin j'me considère même pas comme une star, Zoé est connue et du coup moi, j'ai une sortie de petite notoriété car les journaux people imaginent qu'on est réellement en couple et ils font tout pour prendre les bonnes photos, pour que ce soit bien "ambigu." Une accolade amicale avec eux devient une big étreinte amoureuse et genre quand on se chamaille en mode 2 gros gamins de la vie, direct on est prêt à faire l'amour ensemble, là, dans un parc, en public, normal quoi... Le pouvoir des médias hein.
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyVen 12 Sep 2014 - 21:06

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Moi qui croyait blaguer, voilà qu'il prend mes mots au pied de la lettre et aborde cette jeune serveuse -un peu trop dénudée à mon goût- en lui servant cette longue tirade sur notre sa notoriété et notre parution dans le magazine. Tout ça pour un peu de chocolat. Dès qu'elle quitte les lieu, doucement outrée, j'éclate de rire en posant ma tête sur la table, tremblante. « Ah ouais, regarde qui est le boss ! » « Mais tu es fou. Je pensais pas que tu prendrais ça au premier degrés. » Fou, c'est bien le mot. Et jamais je ne me lasserai de cette folie surprenante. Je le regarde frapper mes cuisses comme on joue de la batterie, et, comme toujours, le suis dans son jeu en l'applaudissant. La vérité est telle que j'applaudissais en fait sa folie que j'aime tant.
« Tu veux faire quoi après ? Tu veux que je sois ton larbin pour du shopping ou tu veux faire du skate avec le grand Swann pour admirer ma puissance ultime ? » La perspective d'une après-midi avec Swann est toujours stimulante et excitante. Le temps passe trop vite quand on est ensemble. C'est tellement dommage. Attendrie, je penche la tête sur le côté et réponds avec une voix douce. « Tu seras jamais mon larbin Swann, tu le saaaaais ! » Puis pour le shopping, je l'ai déjà fait cette semaine. Et j'ai Winter aussi, la petite styliste qui m'aide d'habitude. Niveau mode, ses conseils sont les meilleurs. Je n'ai pas spécialement envie de défiler dans toutes les boutiques du coin aux bras de Swann ; ce serait donné trop bonnes excuses aux journalistes pour rajouter une couche à leur mensonge, et alimenter d'autant plus les délires sa garce d'ex-femme. Swann a déjà assez de soucis avec elle pour que j'aille l'emmerder avec ces rumeurs. « Tu n'auras cas me montrer tes progrès en skate. » Je bas des cils pour l'amadouer. « Je pourrais carrément te noter s'tu veux ! » Amusée, je lui souris fièrement. Je sais à quel point ça lui fait plaisir de partager le skate board avec moi. Et sincèrement, même si je n'y comprends pas grand chose, j'aime le voir à l'action. Parce qu'il ne dégage jamais autant de classe que lorsqu'il est sur un skate. C'est son talent ça. Peu de personne savent faire la moitié de ce qu'il fait. Alors faire un tour au skate parc avec lui me ferait le plus grand plaisir.
« Tu vas rire mais la serveuse revient déjà et elle a une tablette Milka, si j'avais su que je pouvais faire ça plus tôt je me serais pas gêné ! » En effet, je pouffe de rire entre mes dents. La discrétion n'est pas mon fort ; je crois bien qu'elle l'a remarqué en donnant la barquette de chocolat à Swann. Qui aurait cru qu'elle obéisse et lui ramène sans râler. « Ça a de bons côtés finalement de faire les couvertures de magazine. Je suis certaine que c'est une de tes fans en fait... » Je hoche la tête en regardant la demoiselle de loin. « Oh mon dieu, il m'a demandé une tablette de chocolat ! Ayayaaah. » Levant les mains en l'air, j'imite bêtement une des groupies de Swann. Bon, je suis ridicule, certes, mais il s'en fout ; ça le fait rire. Et  avec un clin d’œil, je lui offre des petits coups de coude discrets. « Tu lui as tapé dans l’œil j'te dis ! » Mais quand je remarque qu'elle lui adresse un clin d’œil aguicheur, je perds toute folie dévergondée. Sans vraiment comprendre pourquoi, je fronce les sourcils. Savoir que c'était plus ou moins faux me rassurait, maintenant, ça me gêne. Avec sa petite tenue légère, elle ne plait plus du tout d'un coup.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyVen 26 Sep 2014 - 20:43

avatar
Invité
Invité

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


Don't change, you're perfect to me.
You can be my new happiness but I don't want to lose you even if you can't.

J'explosais de rire devant la réaction de Zoé ou devrais-je plutôt dire devant ses réactions, elle enchaînait tout que j'en perdais presque le fil mais putain ça faisait du bien de rire, de ne pas parler du sujet qui fâche, juste profiter de l'instant présent, elle et moi et notre connerie.

- Bon ok, tu m'admireras alors mais je tiens à te faire monter sur ma planche, sinon c'est pas drôle, juste toi pourrait mater quoi...

Je lui fis un large sourire avant de lui donner un petit coup de tête amical mais je fis des yeux d’ahuri total lorsque la serveuse me ramena enfin le chocolat... La pauvre, mais je dois avouer que la scène était assez drôle surtout lorsque Zoé passa du chaud au froid en une fraction de seconde. Je ne disais rien, je l'admirais, ma barquette toujours en main et j'analysais le moindre de ses gestes. Elle fait la gueule là ?

- Sinon tu comptes la tuer quand ? Dis me le assez tôt, je veux pas être désigné comme complice...

Je tournais ça sur le ton de la rigolade mais au fond ça me faisait bizarre... Limite plaisir qu'elle réagisse ainsi face au clin d'oeil que cette serveuse a fait. Entre amis on réagit comme ça ? Ou alors c'est moi qui me fait mes films ?

- Hé ho, ici la Terre.

Je pris son visage entre mon pouce et mon index pour qu'elle me regarde à nouveau et là on était... Près. Enfin, genre à 5cm de l'un et de l'autre, yeux dans les yeux. Je ne m'attendais tellement pas à ce contact visuel si proche que j'en perdis les moyens avant de me lever subitement, -faisant suivre la miss vu qu'elle était sur moi- et je commençais à agiter mes mains. Genre je me la joue à l'italienne ou quoi?

- Allez on mangera notre chocolat en route, je veux prendre l'air, ici il fait trop... chaud.

J'espérais tout au fond de moi qu'elle n'avait pas capté ma pseudo crise de panique tant en une fraction de seconde elle m'avait déstabilisé. Ô ma belle Zoé pourquoi me fais tu autant d'effet ? Et pourquoi il a fallu que tu tombes amoureuse d'un mec qui n'en vaut vraiment pas la peine ?...
copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. EmptyMar 30 Sep 2014 - 23:03

Zoé Barovitch
Zoé Barovitch
Belle et rebelle
Belle et rebelle
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2014
Prénom : Estelle
Célébrité : Cora Keegan
Crédit avatar : SHIYA
Messages : 2208
Nationalité / origines : Américaine
Situation : Célibataire
Avec qui ? : /
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Etudes/études passées : Etude en Danse à l'UCLA. (5e)
Job/Métier : Actrice reconnue.
Adresse de résidence : Petit appartement, Northeast.
Dispo pour le rp : Oui
Autres comptes : Felia D. Rimenez.
Voir le profil de l'utilisateur

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty


« Bon ok, tu m'admireras alors mais je tiens à te faire monter sur ma planche, sinon c'est pas drôle, juste toi pourrais mater quoi... » Je ris instinctivement à l'idée de poser un pied sur la planche de Swann. La chute sera évidente. Je viens de Russie, pas d'Australie. Les sports de glisse ou a roulette, c'est vraiment pas mon fort. J'ai du faire du roller quand j'étais jeune, oui. Mais c'était il y a tellement longtemps... Puis le skateboard c'est un autre niveau. J'aurai l'air totalement ridicule à côté de Swann. Pour lui c'est aussi simple que bonjour ; il va bien rigoler en me voyant, c'est clair. Mais à vrai dire, si c'est pour lui ça ne m'embête pas... Tant qu'il n'y a pas trop de monde au skatepark. Je ne tiens pas à me taper l'affiche...
La serveuse finit par lui ramener sa tablette de chocolat. Je trouve ça hallucinant au début, voire carrément amusant, jusqu'à ce qu'elle se permette carrément un clin d'oeil envers Swann. Comme ça. Sous mon nez. Sans aucune gêne. Ce geste vient balayer mon sourire en un battement d'aile. Je la scrute de bas en haut pendant un instant ; je lui trouve des airs un peu trop aguicheurs. Qui de nos jours porte ce genre de robe pendant son service ? Elle semble un peu trop déborder de confiance en elle, armée d'une simple tablette de chocolat. Swann me sort bien vite de mes pensées haineuses et dit : « Sinon tu comptes la tuer quand ? Dis moi le assez tôt, je veux pas être désigné comme complice... » Je tourne la tête vers lui avec surprise. A vrai dire, je ne pensais pas que ma gêne se verrait, et encore moins que mon regard tranchant se lirait dans mes yeux. Je rougis malgré moi et baisse les yeux dans un sourire timide. « Je ne vois pas de quoi tu parles. » Mon cul ! Et j'ose me prétendre actrice... Même moi je ne vendrai pas mon jeu d'acteur à cet instant. Il n'y a aucune crédibilité à en tirer. Et Swann n'est pas dupe non plus. « Hé ho, ici la Terre. » Il attrape mon visage entre ses doigts et tourne ma tête vers lui pour trouver mon regard. Son geste brusque me surprend. Deux fois plus quand je constate la distance minimale qui nous sépare. Mes yeux rencontrent inévitablement les siens, bleus et purs comme jamais. Je peux même voir les détails des filaments de ses pupilles. Mais pas le temps de s'y perdre. Swann se lève de sa chaise vivement, m’entraînant avec lui. Immédiatement, je réajuste ma robe, fait le tour de la table pour aller chercher mon sac à main. « Allez on mangera notre chocolat en route, je veux prendre l'air, ici il fait trop... chaud. » Il attrape la tablette et me regarde, près à décoller. « Ouais... Oublie pas ton skate hein ! Je vais te montrer mes progrès, tu vas voir. » Histoire qu'on se marre bien quand je me casserai la gueule. Je souris à la simple idée. « Let's go ! » Je le laisse passer devant quand on quitte la pièce, prenant soin d'adresser un bon regard meurtrier à cette serveuse.

END.




La passion de Louise aura raison de moi, autant que celle de Molière a eu raison de lui. J'ai vu ces flammes danser sur ma peau jusqu'à entrer dans mes chairs et les brûler. Mon corps paralysé, j'ai senti la douleur crisper chacun des membres de mon corps. Et mon cri s'élevait dans la salle, transperçant le toit pour flotter jusqu'à la lune. Car c'est là-bas que j'ai abandonné ma fierté et mon amour propre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.   ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty

Contenu sponsorisé

ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ZOE&SWANN ♣ You're always in my mind and I don't know why.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Enfer de la Mode ! [Fashion-Week Topic - Swann-Clara-Victor]
» [Anniv'Swann] Bienvenue à tous ! (RP> Sans tour de jeu)
» Break It Down [Swann Neige]
» [Mini-Scénario] Anniversaire de Swann
» Familles, je vous (h)aime ! [Swann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER :: Sujets de RP :: Terminés-
Sauter vers: